Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

50 ans des Gnassingbé, 5 ans d’Unir : véritable gâchis !



  [4/18/2017 10:44:38 AM]  | Kiosque | Lalternative-togo.com | Lu :3352 fois | 13 Commentaires
 

Togo  - En prenant le pouvoir le 14 avril 1967, Etienne Gnassingbé prétextait d’une situation d’injustice sociale. Il se présentait en homme de « libération », après avoir été complice, quatre ans plus tôt, de l’assassinat du père de l’indépendance du pays et de deux coups d’Etat entre 1963 et 1967. Il a plutôt installé sur le Togo un règne de terreur et de pillage, perpétué aujourd’hui par son propre fils, ses amis et le reliquat de ses vieux collaborateurs.



Ce 14 avril 2017, les Gnassingbé battent un triste record sur le continent africain. Jamais pouvoir politique n’a duré un demi-siècle en Afrique. Plus de 8 Togolais sur 10 n’ont connu que les Gnassingbé au pouvoir. Connaître cette fratrie, c’est avoir été témoin ou victime de tous les abus et tous les excès qui ont jalonné les 50 dernières années de notre patrie commune : assassinats, disparitions forcées, persécutions, pillages, etc.

Du père au fils, le fond de la gouvernance du pays est resté le même. Conserver le plus longtemps possible le pouvoir, orienter toutes les ressources du pays vers ses proches et soi et sévir contre tous ceux qui tentent d’exercer un minimum de raison pour demander plus de justice. En 50 ans de règne absolu sur le Togo, le pays est loin d’être une Nation. Au contraire, les germes de la division et du tribalisme ont été semés partout sur le territoire, opposant le Togolais d’ici au Togolais de là, dans l’unique but de « diviser pour régner ». Le cas encore fumant des Tem qui manifestent depuis quelques jours contre l’imposition à eux d’un chef Kabyè est symptomatique du degré de fragilité du vivre-ensemble au Togo.

Le Togo d’aujourd’hui est de loin plus divisé qu’avant 1967. Et les cinquante ans n’ont pas permis de mettre, ne serait-ce qu’une seule communauté à l’abri du besoin ou des conflits. A l’heure du bilan, aucune partie du pays ne peut aujourd’hui se prévaloir d’avoir, elle au moins, profité de façon conséquente du long règne des Gnassingbé et consorts. A quoi donc ont servi toutes ces années ? Chacun pourra y répondre.

A partir de ce jour, on entame au Togo, un autre cinquantenaire des Gnassingbé. Et bien malin qui pourra en prédire la fin. Et pourtant, nous ne sommes plus en 1967. Le monde a beaucoup évolué depuis là. Tout autour du Togo, les populations ont eu plusieurs fois l’occasion d’expérimenter différents système de gouvernance et d’apprécier la différence. Sur cette planète, la situation togolaise n’a d’égale qu’en Corée du Nord, qui est loin d’être une référence. Cela devrait interpeller chaque Togolais. Plusieurs sont ceux qui une fois, un bout de pain dans la mâchoire, font les importants et œuvrent à renforcer le système Rpt, qui a entre-temps changé de nom pour devenir Unir. Ils continuent de faire le zèle jusqu’au jour où ils sont, eux-aussi, broyés par le système qu’ils ont contribué à renforcer.

Le Togo demain ne devra plus être celui d’un clan contre le reste de la population, ni un Togo du reste de la population contre ceux qui ont dirigé jusqu’ici. Mais un pays où chacun trouvera sa place et profitera des fruits de ses efforts, indépendamment d’où il vient ou du parti au sein duquel il milite. Un Togo où la justice n’existe que pour les forts, les puissants, au détriment de la veuve et de l’orphelin. Un Togo où un Gnassingbé peut gagner ou perdre face à un Bawara, un Broohm, un Dogbé, un Aidam ou un Bodjona de sorte que les uns ne soient obligés de s’aligner derrière les autres pour espérer avoir une petite place au soleil.

Le Togo de demain, celui que nous Togolais voulons, doit être mis en chantier dès aujourd’hui, au-delà de toute considération partisane ou clanique. Les germes que nous semons aujourd’hui pousseront pour forger le Togo de nos enfants. Si nous semons la division et la gloutonnerie, la haine, comme ce qui a été le cas jusqu’ici, elles pousseront et forgeront le Togo des 5, 10, 20, 30 ans à venir. On a beau mettre en place mille Commissions justice, vérité et réconciliation ou haut-commissariats pour la réconciliation, dire toutes les prières expiatoires de ce monde, si la tendance de l’allure du Togo d’aujourd’hui n’est pas inversée, le Togo de demain sera invivable pour tous.

Cet anniversaire sinistre devrait interpeller chacun à s’engager davantage pour un changement profond dans ce pays. D’autres ailleurs ont mis à profit ces cinquante dernières années. Et le rythme de l’évolution du monde n’est plus celui de 1967. Il suffit de jeter un coup d’œil en arrière pour voir où étaient nos voisins dans les années 60 et où ils sont aujourd’hui, pour réaliser comment nous avons perdu énormément du temps. Le gâchis ne peut plus continuer longtemps. La descente aux abîmes doit enfin s’arrêter. Autrement, le choc de l’impact au fond n’épargnera personne.
Source : | Lalternative-togo.com..

.
Commentaires


 13   Noé Kutuklui | 4/20/2017 6:19:13 AM
8=Vous auriez dû commencer votre commentaire par" J'ai fait un rêve! "
9=Votre analyse est bidonnée. Je ne crois pas un seul mot de tout ce que vous dit.
 

 12   Noé Kutuklui | 4/20/2017 6:08:16 AM
  Réponse à 1-Chinalawson
 
Hi hi hi! Gnarou joue au persécuté.
 

 11   GNAROU | 4/20/2017 5:19:47 AM
  Réponse à 2-GBEMELAN
 
Dis-moi idiot, quel niveau faut-il avoir pour etre chef d'Etat ???
C'est quelle université de Togoland qui decerne ce diplome ??!!
 

 10   Atalolo | 4/19/2017 4:12:43 PM
Quelle vision et quel charismatique! Seul ceux qui utilisent inconsciemment ces adjectifs savent de quoi ils parlent. Même quand le Togolais meure , il est forcé d' aimer Satan.Honte à vous.
 

 9   credo | 4/18/2017 9:45:32 PM
"Il suffit de jeter un coup d’œil en arrière pour voir où étaient nos voisins dans les années 60 et où ils sont aujourd’hui, pour réaliser comment nous avons perdu énormément du temps", non! le Togo n'est pas si loin des pays cités, non! quelque soit notre handicap, on marche, on roule. ce qui est sûr ce petit rectangle appartient à 6 millions de personnes qui sont protégées par la main du Tout puisant! en 50 ans, on peut quand même se glorifier que le Togo est un pays de paix fréquentable et fréquenté dans la sous-région. il suffit seulement de regarder l'actualité dans la sous-région, le mali où il est difficile à la population de dormir tranquillement. Le créateur ne peut pas tout nous donner au moment certains pays pleurent la guerre, nous qui avons la paix ne mesurons pas la plus grande magnanimité! chaque peuple mérite son gouverneur, Eyadema a fait son temps, il est parti, surement qu'un jour viendra, le temps de Faure aussi va passer mais c'est en voulant forcer la main de la nature, qu'elle déverse les conséquences incalculables sur des générations! Faure Gnassingbé arrive chaque jour à faire de son mieux et quand on le compare à son père, il fait des efforts louables même si parfois il faut reconnaître quelques insuffisances! le Togo en 10 ans a changé de visage! il fallait le faire et l'espoir est toujours permis que nous rattraperons notre retard!
 

 8   tedlesaint1 | 4/18/2017 8:23:29 PM
Le feu président Gnassingbé Eyadéma était un chef d'état charismatique et visionnaire pour ceux qui l'on personnellement connut. Ce n'était pas non plus un saint homme, il avait ses forces et ses faiblesses. Qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, il a su marqué son temps. Il était l'un des pères fondateurs de la communauté économique des états de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) il a œuvré énormément pour le règlement des conflits sur le continent Africain et au-delà. Très tôt il vu que si rien n'était fait en faveur de l’environnement on allait vers un déséquilibre climatique, c'est dans cette perspective il a initié la journée de l'arbre, permettant un tant soit peu de reboiser le pays pour éviter l'avancer du dessert voire le dérèglement climatique que nous avons actuellement. Malheureusement l'opposition qui a récupéré le soulèvement des associations de la société civile n'a pas su bien géré le virage, on a transformé la conférence nationale souveraine en un tribunal avec beaucoup d'injure, d'invectives ceci n'a pas permet au peuple togolais de se réconcilier pour repartir sur de nouveau base, il s'en suivra des années très difficile pour notre pays jusqu'à l'élection du président Faure Gnassingbé qui amorça le renouveau du pays. l'opposition depuis est resté dans ses talonnements ne parvenant pas à instaurer l'alternance par manque de leadership. Actuellement sous l'impulsion du président Faure Gnassingbé le Togo reprend progressivement le poil de la bête et devient le carrefour des grands évènements internationales. Mais beaucoup reste à faire sur le plan sanitaire et dans le domaine du développement à la base, l'éducation et l'emploi des jeunes. Bien avec le PUDC les localités les plus déshéritées bénéficies d'infrastructures de bases, le FNFI vient un tant soit peu au secours des plus faibles.
 

 7   Peuple humilié | 4/18/2017 6:21:21 PM
N est ce pas la fraude qui fait Le roi?N est ce pas je te dis De ne jamais laissez Le pouvoir.

N est ce pas .Mais ne venez jamais là où je suis.N est ce pas.
 

 6   Peuple humilié | 4/18/2017 6:19:50 PM
N est ce pas la fraude qui fait Le roi?N est ce pas je te dis De ne jamais laissez Le pouvoir.

N est ce pas .Mails ne venez jamais là où je suis.N est ce pas.
 

 5   Legbleze | 4/18/2017 5:33:21 PM

On fustige souvent la Chine pour « le manque de démocratie » dans ce pays et les Occidentaux ont tenté d'importer leur « démocratie » dans cet Etat par leurs agents secrets qui ont monté les étudiants chinois et les ont poussés au carnage (Le printemps 2089 de pékin en chine). Mais ce pays est une grande puissance mondiale.
On pouvait supporter la longévité des Gnassingbé au pouvoir s’ils pouvaient diriger le Togo comme la Lybie de Kadhafi ou la Chine, car la démocratie sans bien être social n'est qu'un vain mot.
Au lieu de cela, ils dirigent le pays pour eux-mêmes et pour les Occidentaux dont la France et les Etats-Unis.
Voila pourquoi je ne comprends pas ceux qui estiment qu'ils combattent les Gnassingbé, puis au même moment, supportent nos bourreaux que sont la France et les Etats-Unis (dont Obama), ceux là même qui supportent les Gnassingbé depuis leur coup d’Etat.
.
 

 4   Jack Le 1 | 4/18/2017 2:24:59 PM
L histoire de notre pays et la paix que Dieu nous donné à travers ces 2 hommes seront narrées dans quelques heures.y compris le boume dans les années 80 Et ce que la grève aveugle que l opposition a lancé pour faire fuir les investisseurs et les touristes tout sera dit .a vous les lecteurs c est une réussite ou un gâchis
 

 3   kaakoo | 4/18/2017 2:03:40 PM
Ils ont conduit le Togo à l'abime avec 50 ans de règne monolithique RPT/UNIR. Nous sommes dans une république, celui qui trouve qu'il est normal qu'une famille biologique d'un même parti sanguinaire est encore bon pour diriger ce pays est un malade, un attardé mental. Ces 50 ans de règne sans partage des gnassingbé viennent de consacrer la fin de ce régime. Les Togolais n'accepterons plus d'etre dirigés par des vautours de la démocratie dans notre pays.

50 ANS, CA SUFFIT !
 

 2   GBEMELAN | 4/18/2017 12:49:01 PM
Comme on le dit souvent, "le sejour d'un tronc d'arbre dans l'eau ne se transforme pas en crocodile" Faure a fait soit disant des etudes en France aux Etats Unis mais il reste toujours nullard qui ne veux pas évoluer! Il faut dire qu'il n'a pas le niveau requis pour etre deja un chef de departement dans une entreprise et dire qu'il s est impose chef d'état! Une aberration le seul de la sous region, impose par des analphabetes recrutes dans les plantations de mil et sorgho et apres les evalas! A leurs yeux parler de democratie est equivalent a retourner dans leurs taudis alors qu'ils sont payes ne rien faire sinon s'occuper de la garde de leur bienfaiteur le nullard dictateur. La verite est bonne a dire car le Togo aurait pu etre une Republique exemplaire si nous avions eu des dirigeants d'une autre ethnie a la place de ces nullards par exemple les paisibles population de Koumea, Tchamba, Bassar, Blitta, Sokode, Kpalime etc….
 

 1   Chinalawson | 4/18/2017 11:13:22 AM
Toujours la meme rangaime !!

GNASSIMGBE =KABYES =ARMÉE = MALHEUR DU TOGO .

Y a en marre de cette vindicte populaire , de cette stigmatisation d'une ethnie à cause de certains de ces membres.

Il ne nous reste qu'à faire face à l'adveristé par tous les moyens !!
 


Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail *
E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)

Articles les plus commentés
1. Deuil: plusieurs décès dont les humoristes Folo et Agbasco dans un accident  

2. CHU Syvanius Olympio: un dollar peut sauver une vie !  

3. Comment sont utilisés les 108 milliards 870 millions investis pour la sécurité de Faure Gnassingbé, montants confirmés par Rfi  

4. Evala à Pya: un incident oblige Faure Gnassingbé à quitter précipitamment le lieu  

5. Ali Bongo: Les dessous d’une escale technique transformée en visite de travail  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | www.voirbonfilm.com |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org | credit consommation avec moncredit.org .