Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

Revue de presse du 18 septembre 2017



  [9/18/2017 11:15:54 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :1801 fois | 1 Commentaires
 

Togo  - La nouvelle sortie, plus incisive, de la Conférence des Evêques du Togo demandant à Faure Gnassingbé et son gouvernement de faire le plus vite possible les réformes constitutionnelles et institutionnelles est le principal sujet traité ce matin.



« Pour la paix et la cohésion sociale du Togo : Les Evêques exhortant le pouvoir à opérer urgemment les réformes « conformément à la Constitution de 1992 », titre LIBERTE.

Ce quotidien commente la déclaration des dignitaires de l’Eglise Catholique : « La Conférence des Evêques du Togo (CET) s’est prononcée sur la situation sociopolitique au Togo et se dit favorable aux réformes constitutionnelles et institutionnelles que réclame le peuple togolais. C’était à l’occasion d’une prière de supplication organisée hier (dimanche, NDLR) dans toutes les diocèses afin d’implorer la lumière de l’Esprit Saint sur les autorités du pays pour qu’« elles opèrent urgemment les réformes demandées par le peuple conformément à la Constitution de 1992 », écrit-il.

LE CORRECTEUR reprend la même déclaration et titre : « Les Evêques du Togo au secours du peuple ».

« La réitération de la Conférence nationale dans sa version actualisée est périlleuse : La démocratie va de pair avec l’Etat de droit. », titre de son côté Le COMBAT DU PEUPLE.

Dans une sorte de réponse à la déclaration des Evêques, ce journal écrit : « Nous voulons la démocratie. Malheureusement, nous refusons de réfléchir et de trouver un modèle qui puisse nous répondre à notre spécificité propre pour avancer ».

Sur un tout autre registre, Liberté titre : « Révision de la Constitution/ Instabilité du pouvoir : Faure Gnassngbé donne la raison à l’opposition et au peuple/La mobilisation populaire pour lui faire entendre raison ».

Pour le journal, « Le Prince aura une fois de plus confirmé ses envies de s’accrocher au pouvoir, du moins faire encore deux mandats », d’où ajoute-t-il, une mobilisation pour lui faire comprendre que ça suffit.

Sur le même sujet, Le Correcteur rappelle que les « forces démocratiques appellent à la rue les 20 et 21 septembre ». Et de se demander : « De quelles marges de manœuvres dispose le pouvoir de Faure Gnassingbé face à la situation de plus en plus intenable ? Les contre-manifestations du parti au pouvoir sont-elles la solution ? Aucunement pas. Au contraire, cela pollue davantage l’atmosphère dans le pays ».

Le mensuel LA NOUVELLE, lui, consacre un dossier sur « A quand la purification des "voleurs et de la minorité pilleuse du pays ».

Dans l'article, son auteur écrit que « si Faure Gnassingbé Président de la République a eu le courage de reconnaître qu'il y a juste un groupe d'individus qui vole le denier public, pille le pas et empêche tout le peuple de profiter de son droit d'être bien nourri au moins trois fois par jour et le développement du pays son ensemble, alors il y a un véritable problème ».

A.H.

.
Commenter cet article
Répondre à intervenant :
Référence : http://
Nom / Pseudo *
Mot de passe :
Veuillez saisir le numéro de controle ci-dessous dans l'espace texte à droite  
Controle:
     
* : Champs obligatoires
(Cliquez une seule fois!)

Vous n'écrirez pas des propos grossiers ou vulgaires ! des propos relevant de la diffamation et de l'injure, ceux incitant les mineurs à commettre des actes illicites ou dangereux. Les messages non conformes seront purement supprimés.
Commentaires


 1   ETA DEDROI | 9/18/2017 4:58:57 PM
L' histoire se répète: au lendemain du coup d' état de 1963 une liste avait été secrètement dressée. Elle comprenait plusieurs de ceux qui avaient déjà souffert sous le colon pour leur engagement pour l' Indépendance du pays. A cela s' ajoutaient ceux qui avait travaillé sous Olympio, père de la Nation et leur famille !
Pour règlement de comptes personnels et par jalousie sociale des représailles avaient été dirgées contre des innocents et leurs familles.
Dieu (Mawuga, Esso, Allah, Gott, God, Dios, Shén) pardonne à ceux qui de manière abusive ont lancé ces milices ou ces agents des forces de l' ordre sur les traces d'innocents citoyens semant la désolation dans des familles togolaises !
VIVE LE TOGO
 


Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail *
E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.
Articles les plus commentés
1. La coalition actuellement devant le ministère de la Sécurité pour avertir Yark Damehame  

2. Les leaders de la coalition au siège du PNP  

3. La coalition exige la libération immédiate de l'Imam et appelle le peuple à sortir massivement demain  

4. Sokodé toujours sous tension  

5. Une semaine de toutes les incertitudes : Résistance, grèves, Faure Gnassingbé toujours muet  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | www.voirbonfilm.com |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle ! | credit consommation avec moncredit.org .