Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 3:07:59 PM Jeudi, 18 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

Revue de presse du 4 décembre 2017



  [12/4/2017 10:01:29 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :2634 fois | Commenter
 

Togo  - La situation politique reste tendue alors que le dialogue tant attendu s’annonce à grand pas




« Forte mobilisation pour la marche de samedi : L’opposition salue la détermination des Togolais », titre LIBERTE.

Selon ce quotidien, « la mobilisation va crescendo. C’est un motif de satisfaction et de fierté pour nous. C’est par cette phrase que Jean-Pierre Fabre a salué la forte mobilisation des Togolais et leur détermination à faire tomber le régime RPT/UNIR. Les rues ont encore grondé à l’appel de l’opposition qui a dénoncé la réticence du régime à prendre les mesures d’apaisement pour ouvrir la voie à des discussions sérieuses et sincères ».

L’objectif de cette nouvelle mobilisation, souligne la parution quotidienne, est de « maintenir la pression jusqu’au départ du pouvoir de Faure Gnassingbé ».

Elle relève que « tout n’est pas pour autant rose dans cette lutte populaire pour l’alternance démocratique ». En effet, poursuit-elle, « les mesures d’apaisement ne sont pas encore prises par le gouvernement ». Le journal cet article : « Pour la semaine qui débute, une seule manifestation a été annoncée. Elle aura lieu le jeudi 07 décembre 2017 ».

Le CORRECTEUR titre : « Forte mobilisation de résistance pour les réformes : Paniqué, le pouvoir recourt aux violences et aux milices ».

Dans cet article, il est rapporté le twit du Secrétaire national à la communication de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) qui écrit : « Plus de 600.000 personnes dans les rues de Lomé à l’appel de la coalition. En fin de journée, il y a eu des barrages, bastonnades et gaz lacrymogène au Bar 3K et Atikoumé empêchant les manifestants de rentrer chez eux. Jean-Pierre Fabre et Brigitte Adjamagbo ont été pris à partie par les FAT ».

Ce comportement pousse le bihebdomadaire à conclure : « De quelle garantie peut-on avoir d’un pouvoir qui lance du bout des lèvres un énième dialogue avec au fond des comportements aussi bizarroïdes. Yark a aussi montré la face cachée du régime en déclarant de façon péremptoire que l’opposition doit oublier ses préalables. Après plus de trois mois de manifestations, malgré les répressions, intimidations, la mobilisation ne faiblit pas. Au contraire. C’est en réalité un signal fort pour que le gouvernement change de fusil d’épaule. Visiblement, ce n’est pas du tout le cas et c’est bien préjudiciable pour le pays ».

COURRIER de la REPUBLIQUE, lui, s’intéresse à la « Gestion de la crise au Togo » avec le titre « La tête et le fauteuil de Faure mis à pris par les siens/ L’autre pôle de décision pour assurer la perte du Président ».

La parution hebdomadaire informe que "Ce que l’on peut dire sans se tromper, se trouve être le fait que depuis quelque temps, il y a des individus qui ont une parcelle de responsabilité dans le pays qui ont cette propension à souffler sur la braise pour créer de grands incendies".

Et de continuer : «… Ces gens pourtant proches du pouvoir sont dans la posture de pyromanes patentés. Leurs actions ont toujours été contre-productives parce qu’aux antipodes de ce qu’on professe dans certains milieux indiqués. Faure et Yark sont dans la posture d’éteindre les incendies que ces gens allument à l’emporte-pièce et sans raison ».

"Il y a lieu d’admettre que ces gens ont décidé de poser des actes qui porteront de sévères estocades à la personne de Faure et par ricochet à son fauteuil. Qui sont-ils ? Jouissent-ils de quelle autorité pour même aller à l’encontre des dispositions légales prises par le gouvernement ? Il y a péril dans le pays et l’on doit s’interroger, jusqu’à quand laissera-t-on faire ?", a conclu l'auteur de l'article.

A.H.

.


Articles les plus commentés
1. La Coalition dénonce un bain de sang en préparation par le régime  

2. Mme Maimounatou Ibrahima: « Si ADDI a droit à un siège à la CENI, UFC aussi a droit à un siège à la CENI »  

3. Kara : Le Coordinateur de la Coalition des 14 agressé  

4. Nicodème Habia allège sa grève illimitée de la faim  

5. Dr Ekoué Gada Folly:« L'ANC doit se contenter de 2 sièges»  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .