Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 4:41:00 AM Dimanche, 22 Avril 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

La LTDH dénonce la répression de la manifestation jeudi à Lomé


Me Celestin Agbogan, Président de la LTDH
  [12/30/2017 8:10:56 PM]  | Kiosque |iciLome | Lu :3182 fois | 2 Commentaires
 

Togo  - A travers un communiqué rendu public vendredi, la Ligue togolaise des droits de l’homme (LTDH) a dénoncé la répression de la manifestation de l’opposition jeudi à Lomé. Lire le communiqué !



Communiqué de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme

La LTDH dénonce la ènième répression violente des manifestations pacifiques de l'opposition.

La LTDH constate avec amertume que le Gouvernement togolais ne faiblit pas dans la répression des manifestations publiques. Les forces de l'ordre ont, unique fois encore, fait preuve d'une barbarie exceptionnelle dans la gestion des manifestations organisées par l'opposition togolaise.

En effet ce 28 décembre 2018 alors que des manifestations qui ont démarré et qui s'étaient poursuivies de manière pacifique et sans aucun incident, nous avons été surpris de constater que le cortège arrive au niveau du carrefour deckon au centre ville , sera sauvagement réprime par les forces de l'ordre qui ont sérieusement chargé les manifestants de tors de gaz lacrymogènes, les ont passé a tabac et auraient même tiré à balle réelles, faisant plusieurs blessés, avec des arrestations massives à la clef. Même des passants ayant tenté de filmer cette répression barbare avec leurs Smartphones ont été brutalisés et arrêtés. Des domiciles sont violés dans les quartiers Deckon et Bè où les gaz lacrymogènes sont largués par les forces de l'ordre sans autre forme de procès.

Pour le LTDH, aucune raison ne saurait justifier de telles violations des droits des citoyens manifestant pacifiquement dans un pays qui se veut État de droit.

La LTDH note que ces faits contrastent hautement avec les mesures d’apaisement que le gouvernement a cru prendre et le dialogue auquel il invite la classe politique.

La LTDH condamne une fois encore cette violation grave et renouvelée de la liberté de manifestation, ainsi que cette attitude caractéristique de la mauvaise foi du gouvernement qui n’est pas de nature à décrisper l’atmosphère politique, ni à favoriser un climat serein pour la conduite d'un dialogue franc et sincère en préparation.

La LTDH interpelle pour la énième fois la communauté internationale sur la situation du Togo, et craint l’évolution vers une situation plus grave si aucune mesure plus sérieuse n'est prise dans le sens d'un règlement définitif de la crise sociopolitique togolaise.

La LTDH en appelle constamment au sens de responsabilité du gouvernement et l’invite de nouveau à créer les conditions appropriées pour un dialogue franc et sincère, notamment, l'adoption de comportements plus honnêtes et la désignation d'un facilitateur ou d'un médiateur international impartial, pour la tenue, dans un bref délai, du dialogue auquel il appelle, afin d’éviter l’enlisement de la crise.

Fait à Lomé, le 29 Décembre 2017
Le Président
Celestin K. AGBOGAN

.
Commentaires


 2   Mobilisation | 12/30/2017 11:14:50 AM
Jusqu'à quand vous allez dénoncer sans agir. Nous voulons des choses concrètes. Négocier des armes et nous sommes là pour les utiliser, et toute la population togolaise ne va pas mourir. Plutét ça sera vite fait. LTDH mon &œlig;il.
 

 1   Clement Gavi | 12/30/2017 8:16:13 AM
'La LTDH dénonce la répression de la manifestation jeudi à Lomé'

Cette dénonciation rappelle les dénonciations de certain Me Agboyibo Yaovi, qui à l'époque, sous la dictature du père Eyadema Gnassingbé, le responsable de la Ligue Togolais des Droits de l'Homme, avant de s'opposer de front au régime en créant le CAR (Comité d'Actions pour le Renouveau).

Ce régime représente réellement une misère et une douleur pour les générations au Togo. Raison de plus pour ne pas baisser les bras. Il faut poursuivre la résistance jusqu'au départ de Faure Gnassingbé qui n'a aucune légitimité autre que la violence, la souffrance, la destruction et les pleurs que le système diabolique qu'il incarne lui confèrent.
 


Articles les plus commentés
1. Manifestations des 25, 26 et 28 avril prochains: le gouvernement impose des itinéraires à la Coalition des 14  

2. Le sondage d'Afro-baromètre fâche les militants d'UNIR  

3. Attaques du convoi des leaders de la coalition : Le doute renversant de Guy Lorenzo  

4. Après le CST : Des plans ourdis pour décapiter la C14  

5. Grande marche de la Coalition des 14 les 25, 26 et 28 avril prochains  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .