Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 7:41:59 AM Jeudi, 26 Avril 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

Présidence de la CEDEAO : Bilan 2017 de la Diplomatie Togolaise.


Le Ministre Robert Dussey et ses homologues du conseil de l'Entente
  [12/30/2017 8:10:56 PM]  | Kiosque | Togodiplomatie.info | Lu :3631 fois | 7 Commentaires
 

Togo  - Interview du Prof. Robert DUSSEY




Dans quelques jours une nouvelle année, occasion de dresser le bilan diplomatique du Togo.
Qualifieriez-vous 2017 finissant d’une année de réussite diplomatique ?


Vous (journalistes) êtes les vrais témoins de la marche diplomatique du Togo vu de l’intérieur comme de l’extérieur (…)

Chaque année est plus qu’un challenge pour nous aux affaires étrangères. Au regard de l’engagement diplomatique du Président de la République, S.E.M. Faure Essozimna GNASSINGBE, 2017 finissant est une année de pragmatisme, d’audace diplomatique extrêmement riche en résultats pour le Togo.

Beaucoup d’observateurs reconnaissent que la diplomatie togolaise, est une des plus innovantes (par nombres d’initiatives et d’actions) et qui monte en flèche ces dernières années notamment sur le plan africain…
Quelles ont été les grandes actions diplomatiques menées par le Togo en 2017?


Ecoutez, je ne sais si la diplomatie togolaise est l’une des plus innovantes !
En revanche, je peux vous confirmer la vision diplomatique du Président de la République, celle de faire du Togo un pays plus actif dans le concert des nations et dans les décisions du monde à travers des actions pragmatiques, audacieuses et courageuses, particulièrement au profit du Togo et des peuples d’Afrique.

*Evidemment, une des actions majeures de la diplomatie togolaise en 2017, est l’élection le 4 juin dernier du Président Faure Essozimna GNASSINGBE, comme Président en exercice de la CEDEAO, à l’issue du 51ème Sommet de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation sous-régionale. Le Chef de l’Etat s’est engagé à faire de la CEDEAO des peuples, une réalité par la libre circulation des biens et des personnes, sans oublier les défis sécuritaires dans notre zone. Là-dessus, il a effectué des visites de terrain, et des visites dans plusieurs pays de la CEDEAO pour faire avancer de façon pragmatique et concrète l’ensemble des chantiers (Mali, Libéria, Guinée-Bissau). Les 12, 13 et 14 octobre dernier, le Président Faure GNASSINGBE a présidé avec succès la Conférence régionale sur la situation sécuritaire dans le sahel et en Afrique de l’ouest. Le Togo a dirigé la première session du Conseil d’Association dans le cadre de l’Accord d’Association entre la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la République Islamique de Mauritanie, le 27 octobre dernier, puis conduit également la mission d’évaluation de la CEDEAO les 1er et 2 décembre 2017 à Bissau.
C’est donc sous le leadership du Président de la République, que le Togo a dirigé les travaux de la 52ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO tenue à Abuja au Nigéria, le 16 décembre 2017.

Cette dernière session a d’ailleurs marqué plus d’un observateur dans la mesure où elle a donné un signal fort pour les réformes structurelles et institutionnelles de la CEDEAO… Le pragmatisme affiché de la présidence togolaise de la CEDEAO est donc total. La diplomatie togolaise va donc poursuivre son mandat avec volontarisme.
Comme vous le saviez aussi, notre pays préside également le Conseil de l’Entente depuis juillet 2016 avec plusieurs réunions sous-régionales organisées à Lomé (…). Là aussi, les résultats sont encourageants.

*S’agissant de la diplomatie économique, le Togo a réussi (du 13 au 17 mars 2017) avec un grand succès, la première session ordinaire du Comité technique spécialisé (CTS) de l’Union africaine sur les transports, les infrastructures transcontinentales et interrégionales, l’énergie et le tourisme. Le Togo a mobilisé tous les partenaires pour un réel engagement et le financement du développement.

La deuxième édition du « Printemps de la coopération germano-togolaise » tenue du 2 au 5 avril dernier à Lomé, a permis aux politiques et hommes d’affaires Allemands, Maliens, Nigériens, Burkinabés et Togolais d’élargir leurs champs d’investissements. Cet événement qui représente une véritable plateforme d’échanges pour la promotion des affaires, marque le renforcement du lien historique entre le Togo et l’Allemagne.
Avec l’Allemagne, nous avions signé un accord de coopération financière d’un montant de 37 000 000 d’euros, environ 24 235 000 000 F.CFA. C’est là, une action concrète de la diplomatie au profit de la décentralisation, la formation professionnelle et l’énergie.
*L’intégration africaine qui est une priorité diplomatique pour nous ici, a été célébrée pour la deuxième fois les 23 et 25 mai à travers une manifestation inédite « la semaine de l’intégration africaine ».

*A ces actions, s’ajoutent les visites d’Etat (aux couleurs très économiques) du Président de la République, en Zambie, au Rwanda, en Egypte, en Ethiopie, au Nigéria ; mais aussi, le forum de l’AGOA qui fut également un événement majeur pour l’expansion économique du Togo.

Le Chef de l’Etat a aussi prit part au 27ème sommet Afrique-France pour « le partenariat, la paix et l’émergence » à Bamako ; et au Sommet UA-UE à Abidjan.
L’année 2017 fut aussi une diplomatie proactive sur les questions de paix et de sécurité. En avril, le Togo a présidé le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA. La diplomatie togolaise s’est attelée avec énergie et habileté à répondre aux préoccupations les plus épineuses du continent…

Evidemment l’engagement du Togo dans le maintien de la paix par les Nations-Unies et la lutte contre le terrorisme sont déjà bien connus de tous.
Dans la même dynamique, le Chef de l’Etat a participé activement le 19 mai 2017 à Ryad en Arabie Saoudite, au sommet islamo-américain, avec le lancement d’un centre mondial de lutte contre le terrorisme.

*Une autre action pragmatique et concrète de la diplomatie togolaise, est l’adoption du projet de résolution sur les économies nouvelles bleue et verte lors de la 34ème Conférence Ministérielle de la Francophonie tenue les 25 et 26 novembre 2017 à Paris.

Enfin, il était très important pour nous de récompenser pour la 4ème fois les hommes et les femmes qui travaillent et contribuent au rayonnement de la diplomatie togolaise – c’était lors de la cérémonie du « PRIX DE L’EXCELLENCE 2017 ».
Comme tous les pays du monde, le Togo a traversé des moments difficiles ces derniers mois. Heureusement, l’une des plus grandes richesses humaines et sociales de notre pays « le dialogue » prime aujourd’hui pour une solution pacifique et consensuelle …
Sur le plan de la coopération bilatérale, tout va bien et chacun joue parfaitement son rôle. La Chine, l’Allemagne, la France, les USA, le Japon, l’Inde, l’Egypte, la Corée du sud appuient le Togo dans des domaines variés et divers tels que le commerce, l’éducation, la santé, la décentralisation, la formation professionnelle, la protection civile, les transports, les droits de l’homme, le secteur privé, la société civile, etc.
La bonne santé de la coopération bilatérale s’est traduite par plusieurs projets de développement à travers tout le pays.

Avec l’UE, l’UA, l’ONU, la BAD, le FMI, la Banque Mondiale, c’est une excellente coopération !

Vous aviez d’ailleurs été témoin de la 18ème session du Dialogue Togo-UE. Tout s’était bien passé !

Monsieur le ministre, on imagine que la diplomatie togolaise a été très affectée sur le plan de la coopération par la crise que vit votre pays ?

Pareille pour la coopération sud-sud sur laquelle le Togo table de plus en plus avec de nouvelles alliances à savoir : Lomé – Caire, Lomé – Kigali, Lomé – Abidjan, Lomé – Dakar, Lomé – Accra.

A titre d’exemple, lors de la quatrième session de la grande commission mixte de coopération Togo-Ghana tenue à Accra le 27 juillet 2017, nos deux pays ont procédé à la signature de deux accords de coopération ; le premier portant sur l’opérationnalisation et la gestion du Poste de Contrôle Juxtaposé de Noépé-Akanu et le deuxième sur la coopération sécuritaire.

Depuis lors, les frontières terrestres entre les deux pays sont ouvertes 24h/24 à la grande satisfaction des populations de la CEDEAO.

Rassurez-vous tout va très bien !

Cette année votre pays a dû annuler plusieurs conférences internationales…

Les contingences de l’actualité nationale, du calendrier international et d’autres conférences l’expliquent. Mais le plus important, c’est de savoir que la diplomatie togolaise est résolument tournée vers le pragmatisme et le résultat (…) c’est pourquoi, elle prend une part très active dans les décisions du monde grâce à la vision et au leadership du Président de la République.

Lomé est connue pour sa stature de ville des rencontres internationales.
Soyez rassurer, le Togo va continuer d’accueillir d’autres conférences internationales…

Les togolais et togolaises seront davantage au cœur de l’agenda diplomatique 2018.
Pour finir, je voudrais vous souhaiter à vous-même, à tous les hommes et femmes de médias, une heureuse année de santé et de réussite, et souhaiter à tous une bonne année 2018.​
Source : | Togodiplomatie.info..

.
Commentaires


 7   Sogoyou14444 | 12/30/2017 1:32:35 PM
Ghana-Togo: Mornah reprogramme la marche du Mouvement de solidarité Ghana-Togo à Accra
L
Ghana    Politique
Bernard Mornah

© koaci.com- Mardi 26 Décembre 2017 - Le Mouvement de Solidarité Ghana-Togo formé par des ghanéens pour soutenir la cause de leurs voisins togolais qui manifestent depuis un certain temps dans leur pays est reporté au samedi 30 décembre au parc Kawukudi, à Accra.

La marche a été initialement prévue pour le 25 décembre à Accra. Le Mouvement est coordonné par Bernard Mornah, le président du People's National Convention (PNC), un parti politique au Ghana.

D'après un communiqué rendu public, Mornah a expliqué que la reprogrammation de la marche est due à la célébration de la fête de Noël de sorte à permettre aux personnes désireuses de prendre part à l'évènement à vaquer à leurs occupations.

A l'attention du public, le mouvement a déclaré qu'il appelle tous les citoyens du monde bien intentionnés à se joindre à eux le samedi 30 décembre 2017 pour soutenir la paix, la liberté et le respect des droits de l'homme « pour nos voisins au Togo ».

Sur la nécessité de la marche à organiser à Accra, le responsable duMouvement de Solidarité Ghana-Togo a avancé que « La situation au Togo dégénère et cet événement doit attirer l'attention sur la situation au Togo et appeler à un soutien international pour les personnes en difficulté » dans le pays. Pour être légal, Mornah a précisé que le mouvement est respectueux des lois et que « nous avons dûment notifié la police du Ghana » de l'organisation de l'évènement. 

Rappelons que le Mouvement de solidarité Ghana-Togo a tenté d'organiser une marche à Accra le 16 décembre 2017 mais n'a pas réussi. La police sentait dépêchée sur les lieux du rassemblement et a arrêté Mornah et 12 autres personnes du mouvement. La police avait estimé que leur action enfreignait à la loi sur l'ordre public, d'où leur arrestation.

Mensah, Lomé
Suivre l'info du Ghana et du Togo en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici)Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 

 6   anator | 12/30/2017 11:06:09 AM
  Réponse à 2-GBOGBOYAGBO
 
Mais qui organise les élections, avec quel fichier électorale, avec quelle CENI. Le vrai problème c'est la bas.
Mon Cher Gbogboyagbo, si on laissait l'organisation des élections à LOnu, je pense que l'opposition est à laisser toutes ces revendications. Faure pe même se présenter encore en 2020 pour les élections présidentielles. Nous on est prêt on verra qui gagnerait. Les urinoirs seront battus sans appel à 95%. Sils sont garçons ils n'ont qu'à seulement essayer.
 

 5   anator | 12/30/2017 10:19:08 AM
Je pense que la vrai diplomatie togolaise c'est de dégager vite ce faurien de la présidence de la CEDEAO. C'est quand déjà maaa.
 

 4   jj | 12/30/2017 9:30:13 AM
  Réponse à 1-El Niño
 
Donc c est tous ce ke le minister trouve a nous dire que la diplomatie Togolaise va de l avant c est grave quoi
 

 3   Clement Gavi | 12/30/2017 3:21:36 AM
' c'est pourquoi, elle prend une part très active dans les décisions du monde gràce à la vision et au leadership du Président de la République.'

Robert Dussey a parfaitement raison en disant ce qui précède. Car, l'état du monde est tel, qu'il pose la question de qui dirige ce monde? S'il est donc déterminé par la diplomatie togolaise par la vision de Faure Gnassingbé, qui rappelons le a assassiné plus de cinq cents Togolais en 2005 pour prendre le pouvoir après le règle sanglant de trente huit ans de son père, en violation de la constitution du Togo, on comprend que les drames du monde s'enracinent dans la personnalité de ceux et celles qui le dirigent. Ainsi, il faut espérer, parce que la douleur du monde et la douleur de millions (la crise sanglante de la Centrafrique, du Congo, les esclavages Africains de la Libye, le drame du Yémen, la douleur de la Syrie, etc, etc) dans le monde, ne sont plus une fatalité, donc en changeant certains des dirigeants, le monde serait meilleur. Dans cette perspective, les Togolais qui savent la nature tyrannique du régime au Togo, sont en droit de résister et ont le devoir d'exiger le départ pure et simple de Faure Gnassingbé qu'ils n'ont jamais élu, et qui dirige un régime qui use du terrorisme en ce qu'il terrorise les citoyens Togolais au Togo mais également en dehors du Togo pour assoir cette illusion que décrit le sieur Dussey qui veut faire entendre comme son nom le souligne, un nom qui veut dire, le peuple a entendu. Oui le peuple a de toute éternité entendu la nature tyrannique du régime qu'il sert.

C'est un drame et c'est une insulte à la souffrance des millions qui souffrent que de dire que ceux et celles qui au Togo, représentent la souffrance, la mort, les privations pour des générations sont ceux et celles qui ordonnent pour le monde.

Faure Gnassingbé doit partir et il partira. Nous peuple Togolais allons résister jusqu'à la lie.


 

 2   GBOGBOYAGBO | 12/30/2017 2:37:32 AM
  Réponse à 1-El Niño
 
L'opposition actuelle a la très lourde responsabilité de se montrer crédible aux yeux de la communauté internationale.Il est claire que le RPT UNIR a perdu de sa céte de popularité.L'opposition doit savoir en profiter .Laissons cette affaire pression de la rue pour un dialogue qu'on ne mettra pas en &œlig;uvre;et préparons nous sérieusement pour battre Faure en 2018 et en 2020.On pourra surseoir aux marches et faire des meetings histoire de mobiliser davantage les populations de Lomé à Sinkassé pour les inscriptions sur la liste électorale.Nous devons éviter les abstentions électorales prochainement et chasser Faure Gnassingbé par les Urnes .Quel travail faut il faire pour convaincre l'armée afin qu'elle puisse protéger la victoire de l'opposition aux prochaines échéances électorales? ça c'est une garantie du programme de société.On doit présenter un programme de société cohérent et très alléchant(pas de démagogie bien sur).Voilà les défis réels auxquels nous sommes appeler. Bossons dur sur le terrain.Rassurons nos militants pour qu'ils puissent revenir pour les votes en vue .Cette opposition ne travaille pas suffisamment, je m'excuse.NOUS AVONS PERDU ENTRE TEMPS DES MILITANTS DE L'OPPOSITIONS C'EST LE MOMENT DE LES RéCUPéRER.Quand TIKPI seul a décidé de travailler voilà ce que ça a donné.Il faut qu'on se partage les zones au lieu de se claquemurer sur Lomé seul; déployons nous sur le terrain.Les Antoine folLy,Kissi,Apevons,ABI Tsessia , attisso,Gogue,LAWSON ,FABRE,AGBOYIBOR ,OLYMPIO,HOLOU ? ADZAMAGBO et les autres.Faisons comme la coalition actuelle est un seul parti politique et sans gourmandise et calcul d'intérêt égoïste.On se répartit les circonscriptions électorale qu'on attribue aux individus selon les critères préalablement définis.Cela va créer une nouvelle confiance dans la population qui est très découragée par les divisions et attaques collatérales .Ainsi on gagne l'Assemblée à 80% et on procède aux réformes.Voilà le chemin de l'Alternance au Togo.Quiconque s'y oppose n'aime pas ce pays et ne veut pas la démocratie.
 

 1   El Niño | 12/30/2017 1:37:46 AM
Ici, on danse et on s'apprécie a la fois malgré les échecs cuisants. Quatre conférences délocalisées du Togo suffisent pour qualifier cette soi-disant diplomatie d'échec lamentable. Mais hélas..
 


Articles les plus commentés
1. Jean Pierre est revenu recadrer les forces de l’ordre  

2. Lomé: les échauffourées et le bazard sur les routes  

3. « Il faut plutôt penser à résoudre cette crise dans le délai »  

4. Acculé par la justice française, le groupe Bolloré se défend  

5. Santé : Le Président Faure Gnassingbé officialise l’entrée du CHU Sylvanus Olympio dans le processus de contractualisation  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .