Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 1:40:40 AM Mercredi, 24 Janvier 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

2017, une année tumultueuse sur le plan social



  [1/2/2018 5:05:05 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :1837 fois | 8 Commentaires
 

Togo  - L’humanité tout entière vient de faire son entrée dans un nouvel an. Au Togo, sur toutes les lèvres, les traditionnels vœux ont repris leurs droits de cité. D’aucuns souhaitent le bonheur, d’autres la santé et la prospérité. Mais, n’est-ce pas irresponsable de démarrer la nouvelle année sans jeter coup d’œil en arrière ? Retour sur les grands sujets et évènements sociaux ayant marqué l’actualité togolaise en 2017.



L’année 2017 a été très tumultueuse sur tous les plans au Togo. Les leaders de la Coalition des 14 partis ne diront pas le contraire. De la politique à l’économie en passant par le social, le tableau n’est pas reluisant. Plus rien ne va dans ce pays où les années se suivent et se ressemblent.

Un incendie en janvier 2017

Alors que les Togolais ruminaient encore la joie du nouvel an 2017, un incendie s’est déclenché le 2 janvier, aux environs de 17 heures, à la Cathédrale du Sacré-Cœur de Lomé. Selon les informations, le feu serait parti de la salle de la sacristie, probablement suite à un court-circuit avant de se propager vers les vestiaires et les escaliers au niveau inférieur. Fort heureusement, en moins d’une heure et avec l’aide de la population, les flammes ont été maitrisées. Aucune victime n’a été enregistrée. La thèse d’incendie criminel a été écartée. Mais la scène a quand même réveillé de douloureux souvenirs des incendies des marchés de Lomé et de Kara (en janvier 2013). Puisque la scène se passait presque au même endroit.

Et Pitang Tchalla ferma LCF et City Fm

Comme si cela ne suffisait pas, en février, l’ex-président de la HAAC, feu Pitang Tchalla qui, par des arguments qui tenaient difficilement, assène un coup dur aux Togolais en fermant La Chaine du Futur (LCF) et City Fm (des organes du groupe Sud Medias). Malgré les protestations, les marches et les indignations des organisations de la société civile, des organisations de presse, des populations et des responsables politiques du pays, l'ancien homme fort de la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication (HAAC) est resté sur sa position jusqu'à sa mort, le 19 septembre 2017 à Lomé.

Un mouvement spontané en fin février contre l’augmentation des prix des carburants

L'autre fait social qui a tristement marqué les premiers mois de l'année 2017 est l'augmentation des prix des produits pétroliers. Ce 28 février 2017, des Togolais sont descendus dans les rues pour manifester leur colère contre la nouvelle hause des prix des carburants. Au carrefour GTA, ce fut un véritable bras de fer entre les usagers et les forces de l'ordre et de sécurité. A l'accoutumée, des balle réelles et des gaz lacrymogènes ont été au rendez-vous. Bilan, plusieurs blessés et un mort par balle. Cette malheureuse victime est Aladi Nadjinoudine, un jeune chauffeur de Taxi. L'on se rappelle encore ce mercredi 1er mars 2017, jour de son enterrement au cimetière musulman d’Adétikopé.

Ce n'est qu'en Septembre 2017 que le gouvernement a revu à la baisse les prix des produits pétroliers, histoire de calmer les esprits surchauffés par la tension politique. Mais, l’offre est passée inaperçue puisque les Togolais n'étaient plus dans cette logique, celle d'une quelconque baisse du prix du carburant. Le mot d'ordre était le départ pur et simple de Faure Gnassingbé, l'homme le plus « simple » de la planète.

Des grèves qui ne finissent pas dans le secteur de l'éducation

Comme les années précédentes, 2017 a connu plusieurs mouvements de grève des enseignants qui réclament l'adoption de leur statut particulier, en plus d'une kyrielle de mesures visant l'amélioration des conditions de vie et de travail. Bien évidemment, ces grèves ont fait déverser des élèves dans les rues à plusieurs reprises. Une situation qui bouscule déjà le programme de l'année scolaire, puisque les cours ne sont pas dispensés.

Le bilan de l'année 2017 au Togo est tout sauf positif. Malgré les purifications initiées par Awa Nana et son HCRRUN, rien n'a changé. Les moutons immolés, les prières, les cultes et la cérémonie vaudou n'ont toujours pas changé la donne. Le sang innocent continue de mouiller la Terre de nos Aïeux.

A. Godfrey










.
Commenter cet article
Répondre à intervenant :
Référence : http://
Nom / Pseudo *
Veuillez saisir le numéro de controle ci-dessous dans l'espace texte à droite  
Controle:
     
* : Champs obligatoires
(Cliquez une seule fois!)

Vous n'écrirez pas des propos grossiers ou vulgaires ! des propos relevant de la diffamation et de l'injure, ceux incitant les mineurs à commettre des actes illicites ou dangereux. Les messages non conformes seront purement supprimés.
Commentaires


 8   uotre | 1/3/2018 12:04:02 AM
  Réponse à 7-GNAROU
 
Des malheureux qui n'ont rien a faire que de dire non a la verite'.Le Togo vit la dictature ,tout le monde le sait.
Faure est sanguinaire on le sait ,il le sait.
 

 7   GNAROU | 1/2/2018 12:08:31 PM
  Réponse à 4-Diaz Tokoin
 



ET LA LUMIERE FUT !!

DIXIT DIAZ TOKOIN

"Laisses moi te dire que c'est plutôt en fonction de la maturité d'un peuple, de son niveau d'analphabétisme, de son dégré d'implication dans les affaires de la cité, de son incrédulité, de sa naïveté que les plus forts, les plus violents, les plus malhonnête s'éffraient un chemin en force pour s'imposer par des armes, par la duplicité, par des fraudes...c'est n'est en rien l'oeuvre de dieu, aucune dictature n'est en rien l'oeuvre de Dieu et ce qui se passe ou s'est passé au togo n'est en rien le choix de DIEU...

Faites passer le message, Diaz Tokoin"

Bref pour toi , le peuple togolais n'est pas pret pour la democratie parce que ne remplissant pas les conditions necessaires pour son immancipation !!

J'ai toujours dit ici que la democratie c'est comme du caviar pour les pauvres analphabetes !! Comme du caviar, ils ne savent meme pas en faire usage !

Les priorités sont ailleurs !!
Un bon patriote qui saura conduire ce peuple comme une garnison militaire , creer la richesse et eduquer la masse .

La democratie ne saurait servir à quoi que ce soit dans des pays misereux comme ce que je vois en Afrique!!

Il n'est jamais trop tard pour se mettre à l'évidence !!

 

 6   Dieu le togolais | 1/2/2018 11:26:57 AM
  Réponse à 4-Diaz Tokoin
 
Voila c est ce que je dis quand l homme comment toi tape la main de Dieu sur Des choses que vous ne comprenez pas Dieu laisse faire peuple animiste le temps n est pas le votre mais a Dieu cela fait combien d année que vous avez engage cette lutte ?
 

 5   Diaz Tokoin | 1/2/2018 11:22:03 AM
  Réponse à 1-Eric
 
on aura à regretter de réclamer ses droits, de vouloir s'affranchir des chaines de la servitude, de vouloir un partage équitable de la richesse, de vouloir la justice, de vouloir que les choses soient à l'endroit etc...dites vous??? Qu'est ce qu'on va regretter dans tout ça???

C'est plutôt un devoir citoyen de reclamer la justice et d'interpeller ceux qui fraudent, volent, tuent, corrompent et saignent notre petite économie...

Mais si un jour "regret et souffrance" il doit y avoir ce sera plutôt les pauvres petits fonctionnaires (kakis, trellis et bleus) et leurs enfants qui seront au première loge après suivra les pauvres paysans pour qui rien n'aurait changé car ils en avaient la souffrance pour culture...la société moyenne envoie ses enfants dans les institutions privées

Pour ta gouverne quoi qu'il arrive, plus rien ne sera comme avant au togo, on aura contribuer à la sensibilisation de la masse, à la conscientisation de la majorité, à l'émancipation de beaucoup et à un sursaut républicain...la transparence et l'implication seront introduite dans beaucoup de missions ou de choses au togo, tiens le pour dire...

Les trellis, les kakis et les bleus resteront encore longtemps les seuls moutons du capitaine à se libérer de l'ignorance

Faites passer le message, Diaz Tokoin
 

 4   Diaz Tokoin | 1/2/2018 11:06:03 AM
  Réponse à 3-Dieu le togolais
 
Eviter d'associer Dieu à toute sorte de malheur, éviter de conditionner les gens comme on a pu reussir à faire ça avec des abrutis dont vous faites partie...c'est blasphèmer en associant Dieu à ces satans qui maltraitent, tuent, torturent et embastillent à tour de bras tout un peuple...

Laisses moi te dire que c'est plutôt en fonction de la maturité d'un peuple, de son niveau d'analphabétisme, de son dégré d'implication dans les affaires de la cité, de son incrédulité, de sa naïveté que les plus forts, les plus violents, les plus malhonnête s'éffraient un chemin en force pour s'imposer par des armes, par la duplicité, par des fraudes...c'est n'est en rien l'oeuvre de dieu, aucune dictature n'est en rien l'oeuvre de Dieu et ce qui se passe ou s'est passé au togo n'est en rien le choix de DIEU...

Faites passer le message, Diaz Tokoin
 

 3   Dieu le togolais | 1/2/2018 10:47:31 AM
Cette année seul Dieu est LA solution.IL a dit je cite :si je trouve un seul parfait entre Les milles j agirai .Togolais nos pleures,nos lamentations,nos Cris,nos marches de tous Les jours ,ne vont rien changer seul la foi en Dieu est LA solution.n oublier pas ou IL dit je choisi le roi compte tenu du coeur de Mon peuple .SI DIEU A CHOISI LES GNANSIGBÉS C EST COMPTE TENU DU COEUR DES TOGOLAIS.Aujourd hui le coeur de la communauté internationnale est dans ses mains et cette communauté ne jure que sur le dialogue et bien il revient aux togolais de trouver la solution a leur probleme
 

 2   Clement Gavi | 1/2/2018 8:06:14 AM

Les années précédentes n''ont-elles pas été de même?

2017 étant l'émergence d'une autre année, 2016, 2017 est donc lourde de ce qui l'a précédée et 2018 qui suit 2017 sera nécessairement lourde de 2017.
La structure globale qui rend intelligible ces périodes étant ce qu'elle est, c'est à dire, une dictature, il devient presque normale le constat que 2017 a été une année tumultueuse.

Par exemple Pitang Tchalla qui ferme LCF et City Fm n'était la même personne alors journaliste à la TVT qui faisait l'éloge du dictateur Eyadéma Gnassingbé, n'est-ce pas lui qui condamnait avec véhémence, les propos d'un de ses confrères journaliste qui a eu le malheur de demander à la suite de l'accident du camion transportant les militaires qui, à l'époque brutalisaient les manifestants, 'faut-il en rire ou en pleurer?' Je crois même que c'était le journaliste Kouessan Yovodévi qu'il dénonçait avec zèle pour s'attirer les faveurs de la tyrannie.

La cause du drame du Togo et du peuple Togolais, est une conviction partagée, soigneusement pensée et délibérément mise en œuvre.

C'est pourquoi, si c'est un mal de vivre dans les ténèbres que représente cette tyrannie vieille de plus de cinquante ans, c'en est un terrible de s'y résigner. Alors, le peuple Togolais a non seulement le droit, mais encore le devoir de résistance.

Résistons jusqu'au départ de Faure Gnassingbé. Et ayons le courage du pardon, pour pardonner les crimes odieux dont eux seuls peuvent en être capables.


 

 1   Eric | 1/2/2018 8:01:41 AM
C’est l’inconscience du peuple lui-même
Nous n’avons rien vu d’abord. ça c’est le pré
Le problème, la pauvreté, la souffrance , l’insécurité, c’est en chemin
Nous allons regretter ce que nous semons aujourd’hui en disant la politique.
Nous sommes bête milles fois.
 


Articles les plus commentés
1. AG du MEET au campus de Lomé : Plusieurs blessés et des arrestations  

2. Encore un membre du mouvement NUBUEKE interpellé  

3. Que va donner la réunion des 'sages de UNIR' ?  

4. A Monrovia, Georges Weah obtient la bénédiction de ses pairs de la CEDEAO  

5. Des jeunes burkinabè recrutés pour accuser le PNP de jihadiste  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .