Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:16:59 AM Dimanche, 22 Avril 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

La crise politique et les fêtes de fin d’année : Lomé présente un visage pâle !



  [1/1/2018 6:23:39 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :3154 fois | 22 Commentaires
 

Togo  - La communauté chrétienne du monde entier a célébré, le lundi 25 décembre, la naissance de l’enfant Jésus. Au-delà de son aspect religieux, c’est toute la planète qui se mire et bouge, pendant cette période de fêtes de fin d’année. A Lomé, la capitale togolaise, l’ambiance est loin d’être festive. Avant, pendant et après la fête de la Nativité, la ville présente toujours un visage des plus ordinaires. La politique s’invite dans la danse. FRATERNITE a fait sa petite enquête sur le sujet.




2018. Une nouvelle année qui passera par l’antichambre des fêtes de fin d’année. Outre la Noël, première des deux fêtes qui meublent la fin d’année, la course se poursuit en ce qui concerne les préparatifs du Nouvel an. Mais seul constat, tout est calme.

Visage ordinaire...

Rien ne bouge à Lomé Un tour dans les différents quartiers de la capitale et le constat est alarmant. Il n’y a pas un véritable engouement autour de la fête. La ville présente un visage ordinaire, sinon crispé. Hormis les habituelles décorations des espaces publics, l’indifférence se lit sur le visage des populations qui semblent, malheureusement, s’y habituées depuis quelques années déjà.

«Sans vous mentir, je n’ai pas la tête à la fête. Pour fêter, il faut de l’argent. Or, je suis financièrement à bout. Les choses ne bougent pas financièrement. Donc je vis ces moments comme un moment ordinaire», nous a confié, visiblement désespéré, Selom, un électricien d’une quarantaine. «Ma préoccupation majeure est de parvenir à satisfaire les enfants, puisqu’il est dit que la Noël est la fête des enfants. C’est ce que j’ai fait, bien que cela ne soit pas facile», ajoute, pour sa part, Bertrand, parent de 3 filles. Wotsa, couturière de 33 ans y va également de ses lamentations. « L’année passée, a pareil moment, j’avais déjà plein de commandes. J’en avais déjà livrées certaines. Mais cette année, je n’ai reçu pour le moment que quelques commandes que j’ai déjà faites. Je n’attends que les clients pour la livraison », nous explique-t-elle, tout en nourrissant le vœu que les choses vont s’améliorer, sous peu. «Depuis le matin que je sillonne la capitale, je n’ai pas encore vu un signe annonciateur de la fête. Hormis les guirlandes au niveau des boutiques, la crèche de Togocel à la place de l’ex-Fontaine Lumineuse et les musiques de promotion, on ne note rien de particulier », témoigne Didier, conducteur de taxi.

Le Grand marché... entre mévente et espoir

Au Grand marché de Lomé, l’affluence est également morose. Les bousculades ordinaires sont au rendez-vous, certes. Mais elles sont loin de garantir les chiffres d’affaires. «La plupart de ceux qui viennent ne demandent que les prix et repartent. Certains promettent revenir sans trop nous fier. C’est une réalité quotidienne que nous vivons ici au marché. Nous espérons que les choses vont bouger d’ici samedi. Sinon, pour le moment, ça ne va pas », s’est lamenté, Jeannette, une commerçante, détentrice d’une boutique de pagnes et de sacs pour femmes.

Toutefois, la petite satisfaction, pour l’heure, est au niveau des revendeurs de l’alimentation générale, et de moindre mesure, des habits et chaussures pour enfants, et produits de beauté pour femmes, comme les mèches et perles. «Il faut avouer que les gens viennent petit à petit. Au moins, nous arrivons à écouler certaines marchandises pour femmes et enfants. Nous prions que cela puisse continuer ainsi jusqu’à la fête de nouvel an», nourrit d’espoir, Aicha, 36 ans, propriétaire d’une boutique de prêt-à- porter.

La politique s’invite dans la danse

Pour nombre de Loméens, la morosité qui caractérise particulièrement l’atmosphère autour de ces fêtes de fin d’année résulte de la crise sociopolitique qui secoue actuellement le pays. « Si la crise est à son niveau actuelle, c’est parce que les gens ont faim dans le pays. Beaucoup sont des chômeurs. Le peu qui travaille, leur salaire est dérisoire. Pendant ce temps, les prix des produits de première nécessité sont toujours galopants et le panier de la ménagère, toujours vide. C’est, en somme, une crise avant tout sociale. Car elle n’est que l’expression des frustrations accumulées depuis plusieurs années », nous explique Joseph, Inspecteur de l’enseignant du Premier degré, admis à la retraite de puis 2014. Et d’aller de son coup de gueule. « Ce régime a complètement dénaturé le togolais qui semble perdre sa dignité. Pendant 50 ans, ils n’ont pu rien faire pour donner du sourire aux togolais, contraints de se chercher ailleurs. Qu’avons-nous fait pour mériter de tels dirigeants qui n’ont d’égards qu’envers leurs familles pendant que la majorité des togolais peinent à trouver le pain quotidien. Faure n’est pas la solution aux souffrances des togolais. Il doit partir ! », a-t-il pesté.

Le malaise social est grand !

Cette situation révèle, à plus d’un titre, l’état d’âme des populations togolaises, même à la veille du Nouvel an, période généralement festive dans les familles. L’accalmie qui prévaut actuellement dans la capitale togolaise n’est visiblement que la résultante parfaite de la situation sociopolitique qui reste des plus tendues dans le pays entre le pouvoir de Lomé, si décrié par une partie des togolais incarnée par quatorze partis politiques de opposition. Ces togolais, très remontés et décidés à venir à bout du régime de Faure Gnassingbé, n’entendent point observer de répit dans leur contestation. Même durant cette période de fête, ils seront encore dans les rues pour manifester leur ras-le-bol. Ce qui est un indice très révélateur du malaise social très grand dans le pays et qui s’invite, malheureusement, dans les fêtes de fin d’année.

.
Commentaires


 22   martinuzzi | 1/7/2018 7:35:09 AM
Bonjour à tous, Je viens en témoignage de prêt que j'ai reçu chez un homme honnête et sérieux. J'ai été plusieurs arnaquée juste parce que ma femme et moi avons besoin d'un prêt pour l'achat d'un logement. mais malheureusement pour nous, car on ne faisait que tomber sur des personnes malhonnêtes qui nous arnaquaient, jusqu'à ce que j'ai dû finir par expliquer le problème à un ami, monsieur pedro qui ma juste donner l'émail d'un monsieur qui s'appelle Herve martinuzzi. Demander un prêt rapidement en 48H et vous serai satisfait comme nous. Voici son e-mail: hervmartinuzzi@yahoo.com
 

 21   martinuzzi | 1/7/2018 7:33:22 AM
  Réponse à 2-Général Okonko#
 
Bonjour à tous, Je viens en témoignage de prêt que j'ai reçu chez un homme honnête et sérieux. J'ai été plusieurs arnaquée juste parce que ma femme et moi avons besoin d'un prêt pour l'achat d'un logement. mais malheureusement pour nous, car on ne faisait que tomber sur des personnes malhonnêtes qui nous arnaquaient, jusqu'à ce que j'ai dû finir par expliquer le problème à un ami, monsieur pedro qui ma juste donner l'émail d'un monsieur qui s'appelle Herve martinuzzi. Demander un prêt rapidement en 48H et vous serai satisfait comme nous. Voici son e-mail: hervmartinuzzi@yahoo.com
 

 20   Jol | 1/2/2018 3:04:51 PM
Plutét nous avons tellement fêté que j'ai eu du mal à me rendre au service.Ce n'est que vers 9 h que j'ai ouvert les yeux, le vin ayant fait sa part jusqu'à 23 h. Nous reprendrons la fête le vendredi soir à partir de 19 h.
 

 19   Tchalla KAH | 1/2/2018 8:28:07 AM
  Réponse à 12-Chicnew
 
Compatriote vas-y molo molo, des fois la vérité est dure à digérer je le sais mais nous nous entendrons entre citoyens togolais pour régler nos problèmes
Demande à El Hadj Jean PIerre une copie du rapport de l' OIF et à la lecture tu auras honte!
Ce fameux rapport de l' OIF par lequel nous jurions et que nous n' arrivons pas à publier dit que les agents des forces de l' ordre ont mis les urnes en sécurité et cela fait bien partie de leurs attributions !
____
C' est pour cela que tes chefs n' arrivent pas à publier le rapport....
- tu n' as pas remarqué que depuis l' arrivée du rapport le CAP 2015 a mis Amuzun á la retraite forcée
- n' as-tu pas remarqué que le CAP a préféré ne pas déposer de recours ? Amuzun les avait induit en erreur!
Toutes ces vérités se sauront un jour
C' est sans rancune
 

 18   INUTILE | 1/2/2018 12:43:43 AM
  Réponse à 16-GNAROU
 
Tu as raison. C'est un drogué de la c14 qui pensait créer la panique en publiant que les salaires ne seront pas payés. Ces tarés démontrent qu'ils ne sont pas dans une lutte démocratique mais dans un sabotage économique. La philosophie des djihadistes : égorger les faibles, comme ça les convertis auront la vie sauve des esclaves..
 

 17   INUTILE | 1/2/2018 12:30:23 AM
  Réponse à 8-Gbevou
 
Les togolais qui votent au Togo savent que le militaire qui avait l'urne sous le bras en plein jour était poursuivi par les casseurs qui étaient contre le scrutin. Ce militaire était du petit nombre affecté à la protection des centres de vote. Rien à voir avec les commentaires que vous en avez fait sur les images. Vous déformez les événements. Ca trompe sur le moment, puis vous finissez par croire vos propres mensonges. C'est triste pour vous.
 

 16   GNAROU | 1/2/2018 12:15:43 AM
  Réponse à 12-Chicnew
 
Tu es idiot !!
Ce n'est pas FAURE qui paye les fonctionnaires ! C'est l'ETAT togolais qui paye ses serviteurs !!
En quoi FAURE est-il responsable de vos idioties ?
S'il les caissent sont vides , le ministre de l'economie viendra dire pourquoi ??!!
KEREKOU avait fait 26 mois sans payer de salaire ....

Tu as vu le nouveau budget ? Il est en progression par rapport à celui de l'année passée ....
Donc ....les salaires sont garantis !!!
Ailleurs on parle de diminuer les salaires : Tchad, Angola, Congo etc....
Les seuls salaires qu'on doit couper sont ceux de FABRES et compagnies qui sont payés alors qu'ils ne vont pas au parlement !!



 

 15   LA PAIX APEL LA PAIX | 1/2/2018 12:10:12 AM
  Réponse à 13-Clement Gavi
 
M Clement Gavi, votre histoire personnelle est similaire à celle de plusieurs, mais différente de celle de plusieurs autres. Votre douleur vous amène à croire que vous êtes les plus nombreux à souffir le martyr et que ceux qui ont le sourire sont forcément vos bourreaux. Si vous êtes une victime comme vous l'affirmez, vous avez donc été pris en compte par la CVJR et vous êtes donc au moins apaisé d'avoir été entendu publiquement sur ce qui vous est arrivé.

Autrement vous êtes un aigri qui ne veut pas voir que votre souffrance est due au cycle infernal des revanches et intolérances des politiciens de tout bord comme vous. Vous êtes la grande victime qui ne voit pas que c'est une dictature qui accepte au moins que ce cycle s'arrête. Votre pardon du bout des lèvres en continuant à remuer vous même le couteau dans la plaie n'a rien de sincère. Nous allons prier que la paix descende sur vous et que vous fassiez confiance à Dieu qui a permis ce premier pas que vous refusez. Qu'il puisse quand même l'étendre à tous. C'est mon v&œlig;u pour la nouvelle année. Amen.
 

 14   Kakla | 1/1/2018 11:20:43 PM
  Réponse à 9-Tchalla KAH
 
Ah! tu as cru repondre a une partie du probleme des elections que j'ai evoque. Et bien ! Reviens te defendre aussi pour le deuxieme point concernant les militaires qui ont l'habitude courir avec les urnes volees dans les bureaux de vote. Chuannnnn!! Ayez honte un peu.
 

 13   Clement Gavi | 1/1/2018 10:52:40 PM

Une crise, une sanglante crise qui exprime une relation entre une misère, un visage celui du diable incarné et un peuple, ce peuple qui a eu tort de croiser le chemin du diable. Un peuple ces générations qui peuvent, avec douleur et souvent sans espérance, voir ou entrevoir, même par bribes, l'odeur de la misère de leur semblables, c'est ainsi, la douleur de nos parents était le prélude de nos propres douleurs. Comment alors concilier la certitude des fins d'année et celle d'une cause qui détermine le drame, qui fait que ces fins d'année se ressemblent?

Cas de conscience?

Si oui, alors il faut concilier la certitude des fins d'année et la nécessité de la résistance. Résistance face à la tyrannie. Car, si c'est un mal, un Lomé au visage pàle, c'en est un terrible que le peuple qui souffre s'y résigne. La résistance devient alors non seulement un droit, mais encore, un devoir.

Résistons la cause de cette douloureuse et sanglante crise: le diable. Libérons nous du diable, soyons libres pour pardonner les crimes odieux cette clique de malfrats.
 

 12   Chicnew | 1/1/2018 10:33:15 PM
  Réponse à 1-GNAROU
 
Dans deux mois si Faure s'entete toujours, le gouvernement ne poura plus payer les fonctionnaires.
C'est a partir de ce moment que nous allons sauter sa cervele de tete.
 

 11   tpmp | 1/1/2018 9:56:00 PM
La plage c'est quel quartier de lome ? On vous connaêt pour vos sabotages. Il vaut mieux aller filmer les activités dans les quarties de lomé Au lieu de nous montré la plage. Ci non nous on as bien fêté dans tous le togo du Nord au Sud et de l'est à l'Ouest sans problème.
 

 10   vim | 1/1/2018 8:06:43 PM
  Réponse à 9-Tchalla KAH
 
je suis dakor avec toi, il faut savoi êtres bon perdants, nous avons perdus nous avons perdus !
 

 9   Tchalla KAH | 1/1/2018 8:04:58 PM
  Réponse à 7-Kakla
 
On est ou la ??????
_______
On est sur la terre de nos aieux!
Lorsqu' il y a des irrégularités constatées lors d' une élection on dépose une plainte auprès de la Cour Constitutionelle! Absence de plainte = Vote transparent, sans reproches
Il n' y a pas eu de plainte alors cessons de gémir et de nous plaindre. Cessons de nous ridiculiser aux yeux du monde !
Nous avions prétendu que le rapport de l'OIF déclarait le candidat du CAP 2015 vainqueur.
Ce rapport a été remis à Mme Wacemgate au Canada ! Pourquoi le rapport n' est pas publié jusqu' à ce jour et pourtant nous l' avions promis aux populations comme preuve de notre bonne foi !
Sommes-nous alors des menteurs ? Cessons de nous ridiculiser
 

 8   Gbevou | 1/1/2018 7:07:56 PM
  Réponse à 7-Kakla
 
Hahaha!! Ils courent avec des urnes voles dans les salles de vote...!!! ils sont terribles ,ces militaires togolais....!!!!!!!!!!! Mais tout ca va changer bien sure.
 

 7   Kakla | 1/1/2018 4:40:54 PM
  Réponse à 5-Tchalla KAH
 
Aux elections a la ''togolaise'' ou les militaires courent avec les urnes et ou on proclame les resultats apres n'avoir compile que le quart du vote??? On est ou la ??????
 

 6   akakpo | 1/1/2018 1:55:35 PM
Depuis que la nouvelle du retour de JPF d'Europe pour épauler Tikpi, j'ai su que quelque soit la durée ce mouvement ne pourra pas aboutir.
A l'approche des législative tout le monde va se calmer.
 

 5   Tchalla KAH | 1/1/2018 12:18:15 PM
Dixit article:
"Faure n'est pas la solution aux souffrances des togolais."
______
c' est simple, comme des gens civilisés allons aux élections pour le faire partir
 

 4   3 Watts | 1/1/2018 12:13:28 PM
  Réponse à 3-Vérifiez Voumèm
 
en fait il a accpeté la conversion pour pouvoir récupérer les membres du PNP.
Seulement les gens ne sont pas dupes !
 

 3   Vérifiez Voum&egra | 1/1/2018 12:11:06 PM
  Réponse à 2-Général Okonko#
 
Tu as vu juste après sa conversation á Agoè Zongo El Hadj Jean Pierre et sa clique doit fêter la Tabaski !

Les fêtes chrétiennes sont en voie de disparition au Togo.
La Coalition n' avait-elle pas prévu au départ une marche pour le 25 Décembre ?
C'est gràce à Yark, pourtant musulman, que l' anniversaire du Christ a été préservé de la profanation voulue par la Coalition!
Dans ce cadre précis je félicite monsieur le Ministre Yark pour son respect strict de la liberté de religion dans notre Patrie !
 

 2   Général Oko | 1/1/2018 11:23:41 AM
Ils fêteront la tabaski puisque JPF est devenu musulman depuis qu'il a été converti à la mosqué d'Agoé.
 

 1   GNAROU | 1/1/2018 11:19:00 AM
On n'oblige personne à faire la fêter !!

L'opposition a empeché ses militants de feter . On est ici dans son fief !
Fete ou pas fete , demain est un autre jour . Et le pouvoir est toujours en place !!

D'autres pays dans le monde sont plus preoccupés par des problemes plus serieux !!



 


Articles les plus commentés
1. Manifestations des 25, 26 et 28 avril prochains: le gouvernement impose des itinéraires à la Coalition des 14  

2. Le sondage d'Afro-baromètre fâche les militants d'UNIR  

3. Attaques du convoi des leaders de la coalition : Le doute renversant de Guy Lorenzo  

4. Après le CST : Des plans ourdis pour décapiter la C14  

5. Grande marche de la Coalition des 14 les 25, 26 et 28 avril prochains  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .