Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 6:24:00 AM Lundi, 22 Janvier 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

Nicolas Lawson : « Nous savons que le mal est récalcitrant et tenace »



  [1/3/2018 8:38:49 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :2918 fois | 13 Commentaires
 

Togo  - Le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR), Nicolas Lawson, s’est adressé au peuple togolais à qui il demande de continuer avec détermination son combat pour la liberté.



Les vœux du PRR au peuple togolais

Toutes nos vies sont en interrelations et nous sommes pris dans un réseau fatal de réciprocité. C’est dire que nous sommes embarqués dans une destinée commune. Tout ce que font les autres nous atteigne directement ou indirectement. Cette réalité structure nos vies et nos relations. C’est pourquoi, il est urgent de mettre un terme rapide à la crise politique, économique et sociale actuelle. La tragique concupiscence, les injustices dramatiques, la corruption obscène et débridée et le capharnaüm général dans le pays hypothèquent gravement notre avenir, la paix civile, la stabilité politique et le bien-être de la majorité du peuple.

Nous savons que le mal est récalcitrant et tenace. Même s’il prospère pendant un temps, la cause du bien finit par triompher car le mal charrie avec lui le germe de sa propre destruction. Quand la majorité d’un peuple est exploitée et écrasée sous le bélier des injustices sociales, alors les hommes et la nation sont conduits à une paupérisation et à une faillite économique, sociale et morale irrémissible. Mais nous sommes persuadésque les moulins de Dieu moulent lentement et très fin. Des millions de togolais portent en ce moment les fardeaux et les tribulations, qui sont imposés par la gouvernance du pays et l’absence de solidarité dans nos relations.

Nous souhaitons que la sagesse divine en nous guide nos pensées et nos actes et que la lumière de l’espérance ne faiblisse pas dans nos cœurs, que le flambeau de notre foi en Dieu ne vacille pas, puisque c’est à cette condition que Dieu va restaurer nos âmes, renouveler notre vigueur et nous accorder la rédemption et le renouveau. Nous demandons à Dieu d’aider en 2018 nos compatriotes, partout où ils se trouvent, à développer leurs possibilités intérieures, car nous avons tous des talents insoupçonnés que nous devons mettre en œuvre pour le redressement de notre chère patrie. Dans la nouvelle année, nous devons briser avec détermination les entraves externes de notre servitude. Nous devons nous élever au-dessus des limites étroites de nos affaires et intérêts personnels pour contribuer à la liberté et au bien-être de nos compatriotes. Que Dieu nous aide à comprendre et à accepter de marier nos intérêts partisans et particuliers avec l’intérêt général. Alors notre combat dans cette vie aura un sens et une force créatrice.

Je souhaite que ceux qui ont le pouvoir reconnaissent l’unité de l’humanité et la nécessité d’un souci fraternel et actif pour le bien-être de tous nos compatriotes. Qu’ils comprennent que des projets volumineux en quantité mais réduits en qualité, que des projets enrichissant des étrangers mais appauvrissant les togolais et endettant le pays, ne servent pas le dessein divin. Nous sommes cohéritiers de la promesse de nos aînés. La devise de notre République étant : « Travail, Liberté, Patrie », nous devons faire tous les efforts possibles pour mettre un terme à cette fêlurede la division politique qui trouble notre société et retarde notre progrès. Mettons-nous au travail avec ardeur, dans l’ordre et la discipline pour bâtir une nation unie, prospère et paisible. Sachons que le travail ennoblit l’homme et permet de créer de la richesse. Respectons-nous les uns et les autres, nos droits respectifs et nos libertés individuelles pour faire du Togo l’Or de l’humanité, respecté à l’extérieur, solidaire et fraternel à l’intérieur. Cessons d’abaisser notre patrie et de penser que les autres sont meilleurs que nous. Soyons convaincus que c’est ensemble, fraternellement et solidairement que nous servirons la grandeur de notre patrie.

Rien ne nous sera impossible si nous sommes unis. Dans l’opposition, transcendons nos frustrations, nos ressentiments et nos amertumes. Ayons la foi en Dieu et faisons-lui confiance pour changer les cœurs et le cours dramatique de notre vie politique et sociale depuis 1990. Si nous agissons sans violence et sans cynisme alors la providence nous ouvrira les portes du succès et notre société connaîtra ce genre de dynamisme spirituel dont elle a besoin pour prospérer et demeurer stable. Sachons que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu et leurs prochains.

BONNE, HEUREUSE, PAISIBLE ET FECONDE ANNEE 2018 POUR TOUS

Nicolas LAWSON

Président du PRR

.
Commenter cet article
Répondre à intervenant :
Référence : http://
Nom / Pseudo *
Veuillez saisir le numéro de controle ci-dessous dans l'espace texte à droite  
Controle:
     
* : Champs obligatoires
(Cliquez une seule fois!)

Vous n'écrirez pas des propos grossiers ou vulgaires ! des propos relevant de la diffamation et de l'injure, ceux incitant les mineurs à commettre des actes illicites ou dangereux. Les messages non conformes seront purement supprimés.
Commentaires


 13   Kozah Nostra | 1/4/2018 2:27:52 AM
Salut à toi
Pays de nos aïeux
Toi les rendais forts,
Paisibles et joyeux,
Cultivant vertu, vaillance
Pour la postérité.
Que viennent les tyrans (GNASSINGBE)
Ton cœur soupire vers la liberté.
Togo debout
Luttons sans défaillance
Vainquons ou mourons
Mais dans la dignité.
Grand Dieu toi seul nous as exaltés
Du Togo pour la prospérité,
Togolais viens,
Bâtissons la cité!

Dans l'unité
Nous voulons te servir...
... Clamons fort notre devise,
Que rien ne peut ternir...
 

 12   Kozah Nostra | 1/4/2018 2:25:30 AM
Salut à toi
Pays de nos aïeux
Toi les rendais forts,
Paisibles et joyeux,
Cultivant vertu, vaillance
Pour postérité.
Que viennent les tyrans (GNASSINGBE)
Ton cœur soupire vers la liberté.
Togo debout
Luttons sans défaillance
Vainquons ou mourons
Mais dans la dignité.
Grand Dieu toi seul nous as exaltés
Du Togo pour la prospérité,
Togolais viens,
Bâtissons la cité!

Dans l'unité
Nous voulons te servir...
... Clamons fort notre devise,
Que rien ne peut ternir...
 

 11   Kozah Nostra | 1/4/2018 2:23:47 AM
Salut à toi
Pays de nos aïeux
Toi les rendais forts,
Paisibles et joyeux,
Cultivant vertu, vaillance
Pour postérité.
Que viennent les tyrans (GNASSINGBE)
Ton cœur soupire vers la liberté.
Togo debout
Luttons sans défaillance
Vainquons ou mourons
Mais dans la dignité.
Grand Dieu toi nous exaltés
Du Togo pour la prospérité,
Togolais viens,
Bâtissons la cité!

Dans l'unité
Nous voulons te servir...
... Clamons fort notre devise,
Que rien ne peut ternir...
 

 10   GNAROU | 1/3/2018 1:05:04 PM
  Réponse à 8-AGLANVI
 
"Les pays africains peinent encore à se sortir du bourbier tant que nous n'acceptons pas que les premiers politiciens autochtones ont été submergés par leurs ambitions personnelles et non par par le bien commun. Pouvoir comme oppositions, l'héritage continue mon pauvre Clement Gavi."

Merci patriote !!

Il ne faut surtout pas leur dire que SYLVANUS OLYMPIO etait un tribaliste et que l'ensemble des problemes que nous avons aujourdhui remontent à lui !!

Surtout ne pas leur dire que pour ses interets personnels il a accepté et obtenu l'independance du Togo aux detriments de ses propres freres restés de l'autre coté au Ghana !!

Nous ne serons jamais dans cette beatitude face aux politiciens erigés en des dieux terrestres !!
Notre conscience nous l'interdit !!

Le patriotisme renait de ces cendres !!
Merci compatriote !


 

 9   Mosome | 1/3/2018 12:19:06 PM
  Réponse à 3-chromosome 21
 
très cher compatriote,
les caisses sont vides et on s'apprête á les remplir de nouveau....qu' est ce qui te dérange ?
N' avais-tu pas compris que les manifestations sauvages coûtent beaucoup d' argent á l' état et que c' est le contribuable qui payera la facture ?

N'as-tu pas vu que les pays voisins travaillent 3 jours de plus dans la semaine que nous ?
Continuez à encourager les gens à cultiver l' oisiveté par des balades dans le rues en espérant que le pays va s' enrichir....en espérant que les dettes vont diminuer....
A l'avenir réfléchissez aux coûts des stratégies à utiliser et leur efficacité !

Bonne journée compatriote
 

 8   AGLANVI | 1/3/2018 11:59:30 AM
  Réponse à 5-Clement Gavi
 
Merci d'expliquer que le drame actuel du Togo ne date pas des années 90 mais d'avant. Et tu focalises sur 1963 sans expliquer honnêtement ce qui aurait amené cet événement non plus. C'est donc une cécité volontaire de ta part.

En fait, le nom "Togo" n'existerait pas que la situation serait différente mais influencée par le contexte général de l'Afrique. Notre pays n'existerait peut-être pas en tant qu'entité Togo ou aurait sa portion britannique à elle comme le Cameroun. Les politiques successives des colons nous ont conduits où nous sommes après les indépendances.

Les pays africains peinent encore à se sortir du bourbier tant que nous n'acceptons pas que les premiers politiciens autochtones ont été submergés par leurs ambitions personnelles et non par par le bien commun. Pouvoir comme oppositions, l'héritage continue mon pauvre Clement Gavi.

 

 7   Jihadiste Atchadam | 1/3/2018 11:58:18 AM
On vous dit vous constituez l'opposition la plus bête du monde et vous pensez que nous exagérons.
Depuis quand des leaders politiques crétins l'ont emporté sur un pouvoir solide par des marches idiotes ?
Vous avez cru naïvement que Atchadam allait vous permettre de gagner par la violence jihadiste mais hélas ! Dans un discours, il vous a dit qu'il va chasser le pouvoir de Faure Gnassingbé le 6 septembre 2017 et lendemain 7 septembre il va faire la fête avec vous.
D'autres crétins ont soutenu qu'il vont chasser Faure su pouvoir avant la fin de 2017.
Nous sommes en 2018 à présent. FAURE est encore.
Bande de canailles. Vos propres illusions vont vous tuer.
 

 6   toi-aussi | 1/3/2018 11:53:21 AM
Tous nos opposants sont devenus des lâches et insouciants vis-à-vis du peuple Togolais.
Gagner la popularité est seulement leur élément de communication qui d’ailleurs n’a jamais été transformé en une réalité palpable et transparente. Faire un discours pour se plaire et se distinguer des autres ne sera plus dans les normes de la volonté du peuple. Le peuple veut une opposition unie et non des groupements délabrés qui ne servent que leur propre égotisme, égoïsme et pragmatisme. Tout cela est du passé.
Opposants togolais, le peuple veut entendre de vous tous et pour le bénéfice de l’union du peuple togolais : VIVE LA COALITION TOGOLAISE ! Voilà les vœux des togolais en ce moment précaire, sévère, dangereux et vicieux au Togo.
Donc moi j’en profite pour souhaiter la sante du fer pour la coalition de l’opposition du régime de bras de fer contre la population paisible togolaise.
Mes meilleurs vœux de réussite, de transparence, de compréhension et surtout de travail pour l’union nationale dans la gratitude du « Sacrificateur Souverain, Jésus », la maitrise de soi, dans l’humilité, la sagesse et l’amour du peuple et la nation, la terre de nos aïeux.
 

 5   Clement Gavi | 1/3/2018 10:51:15 AM
Ayons la foi en Dieu et faisons-lui confiance pour changer les cœurs et le cours dramatique de notre vie politique et sociale depuis 1990.

Si la foi en Dieu, c'est à dire, si faire par Dieu, avec Dieu et en Dieu, est une nécessité absolue, il est erroné de dire que le drame politique et social du Togo et du peuple Togolais, date des années 90. parce que, les événements 1990, plus précisément d'Octobre 1990, comme ceux de ces derniers mois de 2017, ne suffisent pas, si l'on veut rendre compte de ce drame. Car, ce drame est né avec l'assassinat en Janvier (13) 1963 du Président Sylvanus Olympio. C'est donc l'histoire depuis lors qui jette les lumières qui éclairent dans toute ses dimensions, le drame que vit le Togo et qui est incarné par cette tyrannie vieille de plus de cinquante ans.

Ce qu'il s'est produit en Octobre 90 et en 2017 sont ces périodes où ce qui mûrissait depuis 1963, trouve les conditions de sa possibilité, c'est à dire ce qui était implicite devenait explicite.
Je souviens au début des années 90, j'étais étudiant à l'Institut Technique Notre Dame de l’Église à Lomé, il est clair que nous n'avions pas réellement le sens du drame que nous vivions, mais nos parents et certains professeurs en étaient conscients. C'est ainsi que lorsque les langues pouvaient dire, l'une de nos prof expliquait comment certains membres de sa famille vivent en exile depuis des décennies. Il a fallu le soulèvement populaire surtout à Lomé pour qu'elle puisse dire en face de la classe ce qu'elle portait depuis.

Les événements de Septembre 1986 où des centaines de personnes ont été tués pour nombre d'entre elles dans des maisons situées derrière l'hôtel qu'on appelait à l'époque Oba Oba qui est face au lycée de Tokoin, au motif qu'ils étaient à Lomé pour assassiner le dictateur Eyadéma Gnassingbé et où les photos de Gilchrist Olympio et autres étaient placardées sur les murs de Lomé avec la mention recherchés.

Le drame du Togo s'enracine dans l'assassinat de Sylvaus Olympio, le 13 Janvier 1963.
 

 4   GNAROU | 1/3/2018 10:41:24 AM
  Réponse à 3-chromosome 21
 
Contente- toi de marcher !!

L'economie n'est pas ta tasse de thé !!
 

 3   chromosome 21 | 1/3/2018 10:23:06 AM
Et pendant ce temps, les caisses étant vides....voila les dettes que s'appretent a contracter cet abruti incompétent de faure .


Le Togo sollicite un emprunt obligataire de 60 milliards de FCFA
APA - 2/1/2018
Le Togo est en train de solliciter le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à travers un emprunt obligataire par appel public à l’épargne de 60 milliards FCFA (environ 96 millions de dollars), a appris mardi APA auprès de la société de gestion et d’intermédiation (SGI) CGF Bourse basée à Dakar. «Cette levée de fonds est destinée au paiement des arriérés de la dette publique intérieure et à la mobilisation de ressources nécessaires au financement des projets porteurs de croissance au Togo », précise CGF Bourse. La période de souscription qui a débuté le 29 décembre prendra fin le 20 janvier 2018. L’emprunt est assorti d’un intéressant taux d’intérêt de 6,90% couvrant la période 2018-2023. Quant à la valeur nominale des titres, elle est fixée à 10.000 FCFA (1 FCFA équivaut à 0,0016 dollar). L’émetteur s’engage à payer les intérêts semestriellement. Concernant le remboursement du capital, il se fera par amortissement constant semestriel sans différé. L’emprunt est assorti d’une garantie souveraine de l’Etat du Togo avec un mécanisme de sûreté sur la base d’un compte séquestre ouvert dans les livres de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Les investisseurs auront la possibilité de faire refinancer leurs titres au niveau du guichet de refinancement de la BCEAO. L’émetteur s’engage à demander une cotation des titres émis à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), trois mois après la date de jouissance fixée au 26 janvier 2018. MS/cat/APA
 

 2   GNAROU | 1/3/2018 9:52:50 AM
Joli texte !!

On se croirait dans un cours d'esotérisme !!

 

 1   Ivoirien borgne | 1/3/2018 9:52:22 AM

Le vrai mal commence par le populisme. Mentir au peuple au nom du peuple était l'idéologie des dictatures. Nos oppositions africaines ont pris le relais parce que face à la disparition des anciens régimes, la nature a horreur du vide. Chez nous c'est la c14 qui en est le porte-drapeau.

Les années 2000 ont montré ce que les oppositions ont engendré surtout en Afrique. Des hécatombes "démocratiques" pour chasser des "dictateurs" et les remplacer par des djihadistes. Nos voisins immédiats n'y ont pas échappé. Et le même mode opératoire a été expérimenté sur notre sol. J'ai même ouï dire par Adjamagbo que nous aussi on allait avoir le printemps arabe, comme en Tunisie ou Égypte !!

Permettez moi donc de penser que celle qui conduit la c14 vit sur une autre planète pour ne pas remarquer que la victoire du printemps arabe a été éphémère et vite remplacée par la normalité.
Plus près de nous, Compaoré a été renversé, oui, mais pour être remplacé par ses fidèles. Donc on prend les mêmes et on recommence parce que l'opposition sait détruire mais mais ne sait pas construire !!
 


Articles les plus commentés
1. Crise politique/ Dialogue : Toujours l’incertitude  

2. Les trois cortèges se rejoignent à Todman  

3. « Le PNP n’est pas jihadiste… »  

4. « Nos marmites sont vides… »  

5. Statut de Jérusalem et vote du Togo à l’Onu : L’heure des représailles !  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .