Le portail togolais par excellence !   Boutique  |  Immobilier  |  Séduction  |  Annonces  |  Publicité   

Proposer un site
 Rechercher   dans
Web togolais   Nouvelles   Annuaire téléphonique  
Mardi, 12 Décembre 2017
5683 visiteurs en ligne

Contribution des iciLomeens : Opinions Déclarations Poemes Avis |Plus


 

Déclarations   Comment contribuer? |
Titre Auteur Date
Message à la nation du president national de OBUTS à l’occasion de la fin de l’année 2013  OBUTS
[Répondre]

12/25/2013
Mes Chers Compatriotes,
Togolaises et Togolais,
L’année du calendrier grégorien 2013 tire inexorablement vers sa fin, et c’est le temps du bilan avant de se projeter de nouveau dans la nouvelle année 2014 avec autant d’espoir que d’inquiétudes.

Ce temps de bilan n’est pas sans rappeler les fêtes de fin d’année et la symbolique de la nativité avec le bruissement de l’hymne des cieux : << Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté >>. Certainement la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu qui s’est fait homme est nôtre !

Mes Chers Compatriotes,
Togolaises et Togolais,

En ce moment festif chargé particulièrement de doute et d’angoisses sous nos cieux, empruntant les paroles saintes du Prophète Esaïe, nous voulons exhorter le Peuple togolais en disant aux mains défaillantes de se fortifier, aux genoux fléchissants de s’affermir et à tous ceux qui s’affolent, de reprendre courage et de ne pas craindre, car voici notre Dieu qui vient Lui-même nous sauver.

L’année 2013 fut éprouvante pour le Peuple togolais dans son ensemble, et pour la formation politique OBUTS, dont les deux premiers dirigeants ont subi, des traitements cruels, inhumains et dégradants en raison de leur choix politique et de leur engagement résolu dans la lutte pour l’avènement de la démocratie et de l’alternance politique au Togo.
Des accusations les plus imaginaires à notre encontre dans la sinistre affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé, à notre détention abusive ; de la prétendue levée de mon immunité parlementaire à mon interpellation empreinte de brutalités envers ma famille, rien ne nous fut épargné au cours de l’année 2013. Le traumatisme éprouvé est réel et profond.
Cependant, chevillés à notre foi chrétienne, nous sommes restés stoïques et fermes dans nos convictions et engagements pour un Togo meilleur.

Nous ne portons en nos cœurs, ni ressentiments, ni rancœurs et pardonnons à nos oppresseurs, car il ne relève pas de notre compétence de les juger.

Enfants du Togo, condamnés par l'histoire et la géographie à vivre ensemble, nous les portons dans nos prières et demandons à Dieu de réveiller l’humanisme qui est enfoui dans leur tréfonds.
Comment ne pas s’émouvoir face au cri de détresse et à la soudaine et violente infortune des commerçantes et des commerçants des marchés de Kara et de Lomé qui ont vu se consumer en une nuit, le dur labeur d’une vie, dans un environnement marqué par une crise financière de grande ampleur, aggravée par les choix économiques hasardeux de nos dirigeants ?

À tous ces affligés et aux victimes collatérales de l’intolérance, la formation politique OBUTS exprime à nouveau sa vive compassion, toute sa solidarité et les convie tous à demeurer dans la Nouvelle Espérance d’une Nation juste, stable, généreuse, solidaire et ouverte sur le monde.

Depuis plusieurs mois, il nous a paru politiquement approprié de marquer un recul relativement à l’actualité politique nationale en raison de la déclinaison des événements, ceci dans le souci de pouvoir mieux enrichir la réflexion collective sur les alternatives de sortie de crise heureuse dans notre pays.

Les polémiques puériles et la fronde ouvertes contre OBUTS au lendemain du scrutin législatif du 25 juillet 2013, sont constitutives de manœuvres destinées à occulter les injustices subies par notre formation politique, de déficit de solidarité au sein du Collectif Sauvons le Togo (CST) et de l’escroquerie manifeste dont notre formation politique fut victime.

OBUTS n’a nul adversaire au sein du CST ! Bien au contraire, elle a œuvré dans l’humilité, avec une constance que quiconque serait en peine de démentir, à créer les conditions nécessaires pour une union forte, au sein de notre regroupement.

Cependant, notre formation politique ne saurait en aucune sorte ni en aucune manière continuellement subir, le manque de courtoisie et de franchise, la déloyauté, et l’avanie de ses pairs. Elle ne saurait être comptable des choix hasardeux, de l’orientation sujette à caution et dépourvue de vision stratégique qu’affichent notre mouvement citoyen.
Nous constatons avec déception qu’au sein de notre mouvement , les jeux d’appareils politiques et de positionnement précoce en vue de la prochaine échéance présidentielle de 2015, prennent le pas sur l’idéal républicain de mutualisation des énergies en vue du triomphe des légitimes aspirations de notre peuple.

L’enjeu de notre engagement politique est de parvenir avant tout à trouver le chemin qui conduit à l’émergence d’une société togolaise apaisée, harmonieuse, où chaque fille et chaque fils de notre pays, aura une égalité de chance, protégé par un État qui lui assure le respect de toutes ses libertés et de ses droits, en vue de son plein épanouissement et de son bien-être. Une société où l’activité politique est mieux organisée dans un environnement institutionnel viable, stable et équilibré ; une société jouissant d’une économie dynamique et prospère ; une société fière de ses valeurs éducatives et culturelles.

Mes Chers Compatriotes,
Togolaises et Togolais,

Il devient de plus en plus pressant de conduire une réflexion stratégique et tactique qui ouvre le chemin du rassemblement des forces politiques de l’alternance portée par une opposition unie, forte et solidaire autour d’un véritable projet de société. Ceci permettra d'exiger les réformes nécessaires à même d’obtenir les conditions objectives pour assurer la régularité, la transparence et la loyauté des élections, et de désigner un candidat commun, capable de cristalliser les aspirations démocratiques du peuple souverain pour une alternance politique pacifique en 2015.
Sur ce chantier, OBUTS est disposée à apporter toute son expertise et le fruit de ses analyses en vue de faire avancer positivement nos travaux.

L’organisation des élections locales avant le scrutin présidentiel s’avère une exigence fondamentale pour favoriser l’ancrage de la démocratie participative et le développement de nos collectivités locales. Ce qui permettra aussi de tester la solidité et l’impartialité de l’administration électorale avant la présidentielle de 2015.

Mes Chers Compatriotes,
Togolaises et Togolais,

Quelles que soient nos divergences politiques, nous devons rester conscients que toutes nos ambitions sont légitimes ; car elles tirent leur fondement de la foi et de la passion qui nous animent tous pour un Togo meilleur, juste et prospère.

Devant la détresse humaine que vit le Peuple togolais et la misère sous laquelle ploient les plus humbles, nos rivalités et querelles de chapelle doivent être absolument mises sous le boisseau pour que nous retrouvions dans la dignité, le chemin qui nous préserve des outrances, des intempestifs procès d’intention, des invectives, de la diabolisation, afin de créer les conditions d’une véritable alternance politique au Togo.
En effet, il y a bientôt près d’un quart de siècle, suite à la fin de la guerre froide matérialisée, notamment par la chute du mur de Berlin, l’effondrement de l’URSS, le discours de la Baule et l’aspiration des peuples à plus liberté et de justice, le Peuple togolais, s’était engagé dans le combat pour mettre fin aux privilèges indus et construire une société juste, équitable et réconciliée.
Le 05 octobre 1990, marqua la révolte populaire de notre peuple pour une nouvelle gouvernance politique plus soucieuse du respect des droits humains et plus attentive à une meilleure répartition de la richesse nationale.

Aujourd’hui, que pouvons-nous retenir de ce combat au cours duquel des milliers de nos compatriotes sont passés de vie à trépas, certains en sont sortis handicapés à vie, et d’autres eurent leur vie brisée ou abîmée à jamais ? Certes il y a eu quelques timides avancées dans le domaine de la conquête des libertés mais force est de reconnaître que les résultats obtenus pour le Peuple togolais sont insignifiants au regard des sacrifices consentis.

Nous ne devons jamais perdre de vue que les mêmes causes produisent les mêmes effets. La lutte que mène le Peuple togolais depuis bientôt 24 ans peine à aboutir non seulement parce que la lecture que nous en faisons n’est pas la meilleure, mais aussi parce que les meneurs manquent d’humilité, sont aveuglés et ignorent l’appel à la conversion de la prophétie d’Esaïe sur le Togo Esaïe (21 :11-12).

Pendant la même période en Afrique du Sud, feu le Président Nelson Mandela libéré le 11 février 1990, après 27 ans de vie carcérale extrêmement pénible, se fondant sur la prise en compte des aspirations de l’ensemble des composantes de la nation Sud-africaine, et sur le ciment de l’humanisme, de la fraternité, de la paix, et du vouloir vivre ensemble nécessaire au progrès de toute société plurielle, prôna la non-violence et la négociation avec le gouvernement de monsieur Frederik de Klerk. Cette vision et cette ouverture d’esprit portées par le pardon et l’humilité, permirent l’adoption d’une nouvelle Constitution en République d’Afrique du Sud le 27 avril 1994, mettant ainsi définitivement fin au système de l’apartheid.

L’Afrique du Sud a su ainsi mettre fin aux déchirements pour s’inscrire désormais dans la voie de la réconciliation nationale. Nonobstant tout ce qui reste à faire pour plus de justice sociale, ce pays paraît le moteur de la puissance économique continentale et a accueilli les illustres gouvernants de ce monde pour l’ultime hommage rendu à feu le Président Nelson Mandela le 10 décembre 2013.

Mes Chers Compatriotes,
Togolaises et Togolais,
Combien grande est la douleur causée par l’espérance déçue, et nécessaire le dépassement de tout aveuglement ?
Certes tout n’est pas rose en Afrique du Sud mais la leçon de vie que laisse feu le Président Nelson Mandela à la postérité nous interpelle tous, gouvernants, leaders politiques, acteurs de la société civile et citoyens de tous rangs !

Si seul compte finalement ce que l’on est dans sa vérité et ce que l’on a su donner aux autres, je tire personnellement comme leçons de la vie de feu le Président Nelson Mandela, le pardon, la tolérance, l’humilité et l’Amour du prochain sans lesquels il n’y a pas de réconciliation possible dans une société plurielle. Et sans la réconciliation, il n’y a pas de paix possible, et le chemin du progrès social devient un leurre, car le déficit de confiance accroît toujours la méfiance qui fait le lit de la dysharmonie.

Au Togo, la rancune, la volonté de règlements de comptes ont structuré la lutte pour la conquête ou la conservation du pouvoir, faisant du peuple l’otage des acteurs politiques, un objet manipulable à souhait, livré à tous les dangers et à la répression des forces de sécurité.

Enivrés d’eux-mêmes et aveuglés, les acteurs politiques omettent de scruter la volonté de Dieu. Volonté de justice et de respect du prochain. Cet aveuglement se traduit par l’inversion des valeurs : l’apparence des choses devient leur réalité et la réalité des choses devient leur apparence.

Notre long chemin de croix n’est finalement que l’aboutissement logique de nos inconséquences respectives. Aujourd’hui plus que jamais, nous devons abandonner ce chemin semé d’embûches qui crispent et figent les adversaires politiques dans l’immobilisme, le cynisme et l’hypocrisie au profit de la recherche du Consensus Républicain pour une société apaisée, plus libre et plus égalitaire.

L’affrontement et la provocation ne furent-ils pas à l’origine de l’échec de la conférence nationale souveraine ? Cette instable allotropie se perpétue et continue malheureusement de miner insidieusement le combat que nous menons pour la libération de la Nation togolaise.
Il nous faut impérativement changer dans nos cœurs, la grille de perception et de jugement de l’autre et tourner définitivement le dos à des querelles de chiffonniers, pour nous inscrire durablement dans l’Amour qui seul libère et rend possible le pardon mutuel.
La stabilité de la République est aujourd’hui fragile alors que le doute et l’angoisse sont le lot de notre peuple. Seule une véritable conversion qui nous délivre de notre propre duplicité peut nous permettre de véritablement nous mettre en marche sur le chemin de l’avènement du Togo « Or de l’Humanité » !

Nous Togolaises et Togolais ne sommes-nous pas dans l’obligation citoyenne et devant un impératif majeur de convier nous aussi dans nos comportements quotidiens pour le salut de la Nation tout entière, les valeurs qui ailleurs ont assuré le passage d’une société raciste, ségrégationniste et violente à une société multiraciale apaisée ?
Le changement fait partie de l’ordre naturel des choses, et n’est possible que quand nous intégrons à leur juste mesure les leçons de la vie. Leçons de vie que distille chacune de nos épreuves !
Enfants du Togo, comment pouvons-nous imaginer vivre ensemble dans un même État sans nous approprier les valeurs du pardon, de tolérance, d'humilité, de vérité et de solidarité ?

Voici venu à présent le temps de construire ensemble dans la Vérité et l’Amour la Nation togolaise. Nous pouvons et devons agir ici et maintenant véritablement dans le sens de la réconciliation nationale afin que réconciliés avec nous-mêmes et l’histoire, nous bâtissions une Nation démocratique, prospère et solidaire.

A cet effet les recommandations de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) doivent servir, dans les jours à venir, à conduire dans la sincérité une nouvelle étape de l’œuvre commune d’édification de la Nation togolaise.

Mes Chers Compatriotes,
Togolaises et Togolais,
Que l’année 2013 nous édifie davantage ! Qu’elle emporte son cortège de souffrances et de dures épreuves. Que l’année 2014 qui s’annonce, soit l’année des grandes bénédictions pour le Togo, pour vous-mêmes et pour chaque membre de vos familles respectives.
Soyons dans la Nouvelle Espérance d'une Nation stable, juste, réconciliée, pacifiée, généreuse, solidaire, prospère et ouverte sur le monde avec la ferme conviction de ce que le Père Éternel ne trahit jamais ses promesses.

Soyons plus que jamais conscients et accomplissons dans la Lumière la tâche-mission dévolue au Peuple togolais dépositaire d’une charge vibratoire élevée afin de faire du Togo « l’Or de l’Humanité » !
Bonne Année 2014 et que Dieu bénisse l’Humanité tout entière !

Je vous remercie.

Lomé, le 26 Décembre 2013.


Déclarations   Comment contribuer? |


Comment contribuer?

  • Pour contribuer dans cette section, veuillez nous envoyer votre texte sur info@icilome.com
  • Vous pouvez joindre des photos, images et videos d'illustration si vous le désirez
  • Vous pouvez également joindre la photo de l'auteur de l'article

  • Nous acceptons les textes en Francais, Anglais, Allemand et EWE.

  • Tout article publié dans cette section Contributions exprime l'opinion de l'auteur et n'engage que celui-ci.
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com