7:16:02 PM Lundi, 25 Mars 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 
Deux partis de l’opposition togolaise discutent d’une candidature unique pour la présidentielle de 2010


  [5/29/2009]  | Kiosque |APA | Lu :8137 fois | Commenter
 






 Des délégations des deux principaux partis de l’opposition togolaise, l’Union des forces de changement (UFC) et le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), ont discuté jeudi d’une possible candidature unique de l’opposition togolais pour les élections présidentielles de 2010 au Togo, a appris APA vendredi, de bonne source.

 Selon un communiqué publié à l’issue de la rencontre, l’UFC a réitéré la désignation, lors de son dernier congrès, de son candidat en la personne de M. Gilchrist Olympio, tandis que le CAR a, de son côté, rappelé avoir, lors de son congrès des 17 et 18 octobre 2008, porté son choix sur Me Yawovi Agboyibo.

« Les deux formations ont renouvelé leur détermination à tout mettre en œuvre pour s’entendre sur un candidat commun. Elles ont, dans cette perspective, convenu de constituer une cellule mixte en vue de définir la mission qui attend le candidat de l’opposition au prochain scrutin présidentiel », indique le texte.

La délégation de l’UFC était composée de son président national, Gilchrist Olympio, et de son 1er vice-président, Patrick Lawson, et celle du CAR composée du président national Me Paul Dodji Apevon et du président d’honneur Me Yawovi Agboyibo.

« Les deux délégations ont trouvé préoccupante la situation socio-politique du Togo au regard du blocage des réformes constitutionnelles et institutionnelles prescrites par l’Accord Politique Global et aux entraves à la bonne tenue du scrutin présidentiel de 2010 », précise le communiqué.

Les deux partis entendent unir leur force pour combattre les obstacles à l’instauration de la démocratie et de l’Etat de droit au Togo.

Les prochaines élections présidentielles pourront se tenir dans la période du 18 février au 5 mars 2010 au Togo.
Source : APA


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Une visite discrète de Faure Gnassingbé dans une usine d’armement en Afrique du Sud Faure Gnassingbé est depuis hier dimanche à Kigali, la capitale rwandaise où il participe aux travaux de la 7e édition du « AFRICA CEO FORUM 2019 ». Une rencontre économique de haut niveau qui s’est ouverte ce lundi matin dans ce pays.  [ 3/25/2019 ]
L’interview de François Boko sabotée à la rédaction de RFI Une polémique envahit la toile depuis ce matin concernant la diffusion de l’interview de l’ancien ministre togolais de l’Intérieur, Me François Akila-Esso Boko, sur Radio France Internationale (RFI). Nombreux sont ces internautes, surtout Togolais, qui s’étonnent du fait que l’interview soit répandue sur les réseaux sociaux avant même l’heure de diffusion annoncée sur RFI. D'ailleurs, cette radio n'a plus finalement diffusé l'élément. Après des investigations menées par notre Rédaction, il a été découvert qu’il s’est agi d’un sabotage par des taupes à la rédaction de la radio française.  [ 3/25/2019 ]
L’opposition togolaise affaiblie par ses querelles internes Après le boycottage des législatives de décembre 2018, sept des quatorze partis de la coalition ont claqué la porte, dont plusieurs poids lourds politiques.  [ 3/26/2019 ]
Antoine Folly : « Aucun parti politique ne peut gagner tout seul le combat contre le pouvoir » La Coalition des 14 partis de l’opposition traverse une très mauvaise passe, les partis membres du regroupement y vont en rang dispersé face aux nombreuses divergences grandissantes au sein de cette coalition. Le dernier départ est celui de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre le week-end dernier. Elle s’est retiré de ce regroupement sensé combattre le pouvoir en place à travers l’unicité d’action. [ 3/26/2019 ]
Nicodème Habia : « C'est le peuple souverain qui apporte le changement dans un pays » La Coalition des 14 qui, à un moment donné de la lutte, a ébranlé le régime de Faure Gnassingbé avec ses gigantesques manifestations de rue, vit désormais ces dernières heures. Actuellement, il ne reste que 7 partis politiques au sein de ce regroupement.  [ 3/25/2019 ]
Me François Boko : « Je veux aider ce pays à sortir du statu quo… » C’est connu de tous. Me François Akila-Esso Boko, ancien ministre de l’Intérieur, rentre à Lomé ce jeudi 28 mars en provenance de Paris. Dans un entretien avec notre confrère Christophe Boisbouvier sur Radio France Internationale (RFI), l’avocat confirme son retour au Togo, après 14 ans d’exil. Pour lui, le Togo est enfoncé dans un antagonisme politique fait d’une part du désir de conservation à tout prix du pouvoir, et d’autre part d'une opposition idéologique sans stratégie. L’ancien ministre veut travailler en sorte à faire disparaître ce statu quo, car, à l’en croire, il n’a pas encore rendu à ce pays, ce qu’il lui a donné. Lisez plutôt !  [ 3/25/2019 ]
Déclaration du porte-parole du secrétaire général sur la formation d’un gouvernement inclusif en république centrafricaine Le Secrétaire général se félicite de la mise en place d'un gouvernement inclusif en République centrafricaine le 22 mars, conformément à l'Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation signé à Bangui le 6 février. [ 3/25/2019 ]
Manifestations des rues le 13 avril : Le PNP fait cavalier seul Le Parti National Panafricain (PNP) compte nouer à nouveau avec les manifestations de rues le 13 Avril 2019. Cette fois-ci, ce ne sera plus aux côtés de la coalition des 14 partis de l'opposition. Ces nouvelles marches n’engagent que le parti de Tikpi Atchadam et selon l’annonce faite aux militants lors de leur réunion hebdomadaire tenue ce samedi à Lomé, le PNP manifestera dans plusieurs villes sur le territoire togolais. [ 3/25/2019 ]
Faure Gnassingbé a donné son accord de principe pour le retour de François Boko L’ancien ministre togolais de l’Intérieur, Me François Akila-Esso Boko rentre au Togo ce jeudi 28 mars 2019, après 14 ans d’exil en France. Selon le mouvement "Engagement pour un avenir apaisé", le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé a donné son accord de principe.  [ 3/25/2019 ]
Gouvernance financière et administrative : la Cour des comptes a remis son rapport 2017 au président du Faso Le Premier président de la Cour des comptes, Jean Emile Somda a remis le rapport public 2017 de la Cour, au chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré, ce vendredi en fin de matinée. [ 3/25/2019 ]
Autres titres de cette Rubrique
Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média