Jeudi, 8 Décembre 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Maladies de la thyroïde : Causes, Symptômes, Diagnostic,Traitement


  [8/9/2009]  | Kiosque | | Lu :543371 fois | Commenter
 






    1. Description

La thyroïde est une petite glande située dans votre cou, juste sous la pomme d'Adam. Elle sécrète des hormones - connues sous le nom dethyroxine (T4) et de triiodothyroxine (T3) - qui font augmenter la quantité d'oxygène consommée par votre organisme et qui stimulent la production de nouvelles protéines par vos cellules. En contrôlant la sécrétion de ces hormones, la thyroïde détermine le taux métabolique de la plupart des organes de votre corps.

La glande thyroïde se régule elle-même par l'hormone de stimulation de la thyroïde (TSH), fabriquée par la glande pituitaire située dans le cerveau. Normalement, lorsque le taux des hormones thyroïdiennes dans l'organisme est élevé, elles "vont inhiber" la sécrétion de TSH, empêchant ainsi la thyroïde de fabriquer davantage de T4 et de T3 d'une façon indirecte.

Les maladies surviennent lorsque l'activité de la glande thyroïde devient soit insuffisante (hypothyroïdie) soit excessive (hyperthyroïdie) Le cancer peut aussi se développer dans la glande thyroïde.


2. Causes

Parfois les maladies de la thyroïde sont dues à des taux inappropriés de TSH ou peuvent révéler des problèmes de la glande thyroïde elle-même.

Plusieurs situations différentes peuvent entraîner une hyperthyroïdie. La maladie de Basedow survient lorsque le système immunitaire produit un anticorps qui stimule la totalité de la glande thyroïde; ce qui conduit à une hyperactivité et à des taux plus élevés d'hormones thyroïdiennes.

Une autre forme d'hyperthyroïdie s'appelle goître nodulaire toxique. Un tissu anormal ou "des nodules" dans la thyroïde - appelés adénomes - ne fonctionne plus sous le contrôle de TSH et peut produire "activés" des hormones thyroïdiennes de façon continue.

L'hyperthyroïdie secondaire est provoquée par la production de TSH en trop grande quantité par la glande pituitaire, conduisant à une stimulation permanente de la glande thyroïde. Une tumeur pituitaire peut être responsable de l'élévation des taux de TSH. Plus rarement, la glande pituitaire perd sa sensibilité aux hormones thyroïdiennes et ne peut plus reconnaître leur taux élevé pour " inhiber" la production de TSH.

Quand la glande thyroïde est sujette à une inflammation, une affection appelée thyroïdite peut survenir. L'inflammation provoque une hyperactivité de la thyroïde pendant une courte période de temps. Celle-ci est habituellement suivie soit d'une courte période de temps d'hypo-activité de la thyroïde, soit d'une longue période de temps où des lésions peuvent provoquer une hypothyroïdie.

Les cancers sont généralement causés par une croissance incontrôlée de cellules. Les petits nodules de la thyroïde qui surviennent plus fréquemment chez les femmes sont plutôt à croissance bénigne (non cancéreuse). Chez les hommes, étant donné qu'ils sont moins fréquents, les nodules sont le plus souvent soupçonnés d'être cancéreux. Il y a quatre types de cancers thyroïdiens : papillaire, folliculaire, anaplasique et médullaire Ils sont parfois provoqués par une radiothérapie au niveau de la tête, du cou, ou du thorax (la radiothérapie des affections bénignes ne se fait plus au niveau de ces zones, mais elle était davantage pratiquée autrefois). Le cancer de la thyroïde peut également être lié à une sécrétion inappropriée d'autres hormones.


3. Symptômes et Complications

Des taux élevés de T4 et T3 circulant dans le sang entraînent une hyperthyroïdie. Ces hormones vont activer votre métabolisme et sont responsables des symptômes suivants :


  • accélération du rythme cardiaque, provoquant un rythme anormal (palpitations) ou "battements" excessifs du coeur
    augmentation de la pression sanguine
    augmentation de la production de chaleur par l'organisme, provoquant une sensation de chaleur même dans une pièce fraîche
    sudation provoquant une moiteur de la peau
    hyperactivité nerveuse, rendant le sujet plus nerveux ou provoquant un léger tremblement des mains
    augmentation des activités même si le sujet est fatigué et faible
    augmentation de l'appétit, mais avec perte de poids
    sommeil entrecoupé
    selles fréquentes, parfois avec diarrhées
    yeux bouffis, larmoiement, sensibilité à la lumière ou regard fixe intense
    perte osseuse évidente (ostéoporose) associée à une hyperthyroïdie

  • En dehors des symptômes habituels d'une hyperthyroïdie, la maladie de Basedow provoque une protubérance au niveau du cou (goître) à l'endroit où la glande thyroïde a augmenté de volume. Elle provoque également une protubérance des yeux qui pourrait entraîner une vision double. Parfois, la peau des jambes est irritée.

    Si l'hyperthyroïdie n'est pas traitée correctement, une complication appelée crise thyréotoxique peut survenir. Une hyperactivité de la glande thyroïdienne provoque de la fièvre, un état de faiblesse, une perte musculaire et une jaunisse associée à une augmentation de volume du foie. Un grand effort cardiaque peut provoquer des battements cardiaques irréguliers ou un choc pouvant être fatals. Agitation, changements d'humeur et confusion surviennent et le sujet peut sombrer dans le coma. La crise thyréotoxique - considérée comme une urgence médicale - peut être également déclenchée par un traumatisme, une infection, une intervention chirurgicale, un diabète mal contrôlé, une grossesse ou un accouchement ou un arrêt de la prise des médicaments thyroïdiens.

    La thyroïdite comprend souvent des périodes d'hyperthyroïdie et d'hypothyroïdie et présente des symptômes en rapport avec ces affections.

    4. Diagnostic

    De nombreux tests peuvent être effectués lorsqu'un médecin soupçonne une maladie de la thyroïde afin de contrôler le bon fonctionnement de la glande thyroïde. Le taux de TSH peut être mesuré. Un faible taux indique une hyperactivité de la glande thyroïde qui inhibe la production de TSH par la glande pituitaire. Un taux élevé indique une hypoactivité de la glande thyroïde. Cependant, cela n'indique pas si la glande pituitaire est fonctionnelle ou non. Par conséquent, le taux deT4 dans le sang est aussi mesuré en plus du taux de TSH.

    Une autre technique appelée test de stimulation fonctionnelle- peut être utilisée pour différencier si la glande pituitaire ou la thyroïde est à l'origine des symptômes. L'échographie et la scanographie de la thyroïde permettent de visualiser la thyroïde et les nodules.


    5.Traitement et Prévention

    La glande thyroïde a besoin d'une petite quantité d'iode pour fonctionner correctement, mais un taux élevé d'iode peut stopper la libération excessive d'hormones. Le traitement par l'iode est donc une option, mais il est seulement approprié pour un usage à court terme ou pour contrôler rapidement l'hyperthyroïdie (par exemple, pour contrôler une crise thyréotoxique).

    De faibles taux d'iode radioactifs utilisés pour détruire une partie de la glande thyroïde suffisent pour contrôler l'hyperthyroïdie. Cependant, une destruction trop importante de la thyroïde entraîne une hypothyroïdie. C'est le cas de 25 % des sujets traités par l'iode radioactif pendant un an et pour les autres, il existe un risque d'hypothyroïdie qui persiste jusqu'à 20 ans après. L'iode radioactif est utilisé à des taux assez faibles pour ne pas causer d'autres lésions sur le reste du corps ; l'iode radioactif n'est pas administré aux femmes enceintes car il peut détruire également la thyroïde du foetus.

    L'administration orale des médicaments tels que le propylthiouracile ou le méthimazole) peut guérir l'hyperthyroïdie après six semaines à trois mois de traitement. Des doses plus élevées seront plus efficaces, mais peuvent causer des effets secondaires : irritations de la peau, nausées, perte du goût et parfois suppression de la production de cellules sanguines par la moelle épinière. Les symptômes tels que - tremblements, accélération du rythme cardiaque, anxiété et nervosité - peuvent être contrôlés par des bêta-bloquants tels que le propranolol (InderalMD). Cependant, ils ne guérissent pas le dysfonctionnement de la thyroïde.

    L'ablation chirurgicale de la thyroïde - appelée thyroïdectomie - est parfois nécessaire. Cela entraîne une hypothyroïdie qui doit alors être traitée par une hormonothérapie à vie.

    Le traitement des cancers thyroïdiens nécessite souvent la combinaison d'une thyroïdectomie, d'une irradiation à l'iode activé, de médicaments anti-cancéreux et d'inhibition hormonale.



    J. Malcolm O. Arnold,
    Cardiologue, Hôpital Victoria, London, Ontario
    Professeur de médecine adjoint, University of Western Ontario.
    Sommaire d'un allocution prononcée devant le chapitre de la région de London de la Fondation canadienne de la Thyroïde


    Les maladies de la glande thyroïde peuvent altérer directement la fonction normale du coeur, causer des symptômes et entraîner d'importantes complications. Pour comprendre comment elles affectent le coeur, il importe de comprendre d'abord comment fonctionne le coeur.

    Le coeur est un muscle constitué de cavités dont les parois se contractent et font circuler le sang dans tout le corps. À cause des valvules situées à l'intérieur du coeur, le sang ne circule normalement que dans une seule direction. Le sang retourne au coeur au moyen des veines, puis l'oreillette droite et le ventricule droit du coeur pompent le sang dans les poumons. De là, le sang retourne vers l'oreillette gauche et le ventricule gauche d'où il est éjecté dans les artères qui distribuent le sang aux divers organes du corps.

    En ce qui regarde les maladies thyroïdiennes, il est important de comprendre deux principes. Premièrement, comme le coeur lui-même est un muscle, il a besoin d'oxygène pour fonctionner et reçoit l'oxygène au moyen d'artères spéciales appelées «artères coronaires». Si ces artères coronaires sont atteintes d'une maladie qui cause une obstruction dans la lumière du vaisseau, entraînant une réduction du flux sanguin dans l'artère coronaire, le muscle cardiaque fonctionne alors avec un apport d'oxygène insuffisant et une douleur cardiaque, ou «angine» peut en résulter. Deuxièmement, pour que le coeur puisse battre d'une manière coordonnée et expulser le sang uniformément et efficacement, le muscle cardiaque est stimulé afin de se contracter d'une manière synchronisée par des tissus spécialisés à l'intérieur du coeur qui émettent des impulsions électriques. L'impulsion commence normalement par le haut de l'oreillette droite et descend en se diffusant à travers le coeur.

    HYPERTHYROÏDIE

    Symptômes et signes

    Une augmentation du niveau de thyroxine secrétée par la glande thyroïde stimule le coeur qui bat alors plus vite et plus fort. Au début, cela peut provoquer un rythme cardiaque rapide, appelé tachycardie. Une infirmière ou un médecin détectera cet état, mais habituellement le patient de s'en rend même pas compte. Toutefois, si le rythme cardiaque accéléré s'aggrave, le patient peut ressentir des palpitations, c'est-à-dire qu'il sera conscient des battements du coeur dans sa poitrine. Cela peut parfois être observé par des personnes normales à la suite d'un exercice physique excessif ou après avoir consommé trop de caféine. Toutefois, si cela se produit au repos et qu'il s'agit d'un rythme cardiaque rapide prolongé, cela peut alors être anormal. Des palpitations peuvent survenir dans d'autres types de maladies cardiaques mais, si elles sont causées par une hyperactivité de la glande thyroïde, cela ne signifie pas nécessairement qu'il existe une grave maladie cardiaque sous-jacente. Chez certains patients une stimulation prolongée du coeur à l'aide de la thyroxine peut causer un manque de coordination de la conduction des impulsions électriques à l'intérieur du coeur et il peut s'ensuivre une fibrillation auriculaire. Cela se produit lorsque les impulsions venant de l'oreillette droite, au lieu d'être acheminées normalement dans les ventricules, forment un court-circuit dans les oreillettes et tournent rapidement en rond, causant ainsi une contraction auriculaire inadéquate, une perte de stimulation régulière des ventricules et des pulsations cardiaques irrégulières.

    Une stimulation prolongée de la contraction du coeur peut causer une élévation de la tension artérielle appelée hypertension systolique. Normalement, la tension artérielle diastolique, c'est-à-dire celle dont le chiffre est le plus bas, n'est pas plus élevée. La contraction accélérée du coeur, qui entraîne un débit cardiaque accrue, fait qu'on peut aisément sentir le pouls au poignet et contribue à la chaleur moite des mains.

    Complications

    Une stimulation prolongée non traitée de la fréquence et des contractions cardiaques peut entraîner les deux complications suivantes : l'angine et l'insuffisance cardiaque. L'angine survient lorsque le muscle cardiaque ne reçoit pas assez d'oxygène, ce qui cause un inconfort au centre de la poitrine, qui peut également être ressenti dans la gorge, le cou ou la mâchoire, et dans les bras (souvent le bras gauche). Dans les cas graves, l'individu ne ressent pas un simple inconfort mais une douleur réelle. Si cette douleur n'est pas traitée, il peut s'ensuivre une véritable crise cardiaque ou infarctus du myocarde, qui endommage une région du muscle cardiaque d'une manière irréversible.
    L'insuffisance cardiaque peut survenir lorsque l'effort accru exigée du coeur par le rythme rapide et l'augmentation des contractions provoquent un affaiblissement du muscle cardiaque qui alors ne peut plus pomper efficacement le sang des poumons vers le reste du corps. Le symptôme habituel est donc l'essoufflement dû à la congestion du sang dans les poumons. Il peut aussi y avoir enflure des chevilles.

    Habituellement, l'angine et l'insuffisance cardiaque ne surviennent pas chez les jeunes hyperthyroïdiens dont le coeur est sain. Toutefois, chez les patients plus âgés ayant une maladie cardiaque sous-jacente, la présence d'une glande thyroïde hyperactive peut suffire à démasquer la maladie cardiaque sous-jacente et aggraver les symptômes qui sont déjà présents.

    Traitement

    Tout d'abord, il est essentiel de corriger l'hyperthyroïdie. La décision d'utiliser soit les médicaments, soit le traitement à l'iode radioactif ou la chirurgie dépend de la nature du problème thyroïdien. En même temps qu'on traite l'hyperthyroïdie, on peut entreprendre un traitement spécifique pour l'angine à l'aide d'un médicament qui ralentit la fréquence cardiaque, tel qu'un inhibiteur ß-adrénergique (ß-bloquant), par exemple le propranolol. Il existe une grande variété de médicaments similaires au propranolol et tous ont la même efficacité. Ces médicaments sont également utiles pour atténuer d'autres symptômes de l'hyperthyroïdie comme le tremblement des doigts et l'anxiété. On traite habituellement l'insuffisance cardiaque de façon normale, soit avec une médication visant à améliorer la fonction cardiaque, comme la digoxine et des médicaments qui augmentent l'excrétion d'eau par le rein, c.-à-d. les diurétiques, comme le furosémide. On ne sait pas encore très bien comment la thyroxine agit directement sur le coeur, mais il semble que certains patients ont une résistance relative à des doses normales de digoxine et il peut s'avérer nécessaire de mesurer le niveau de digoxine dans le sang et d'augmenter la dose afin d'obtenir l'effet désiré.

    HYPOTHYROÏDIE

    Symptômes et signes

    Les symptômes et signes semblent être à l'opposé de ceux mentionnés ci-dessus pour une fonction excessive de la thyroïde. Ils consistent en un rythme cardiaque lent et une hypotension artérielle. Aucun de ces signes ne produit habituellement de symptôme chez les patients. Une hypothyroïdie prolongée cause des changements métaboliques dans l'organisme et peut produire une élévation du taux de cholestérol. Or, on sait qu'un taux élevé de cholestérol peut causer ou aggraver le rétrécissement des artères coronaires. Toutefois, comme le rythme cardiaque et la tension artérielle s'abaissent également, les complications que constituent l'angine et la crise cardiaque sont relativement rares.

    Complications

    Dans les cas d'hypothyroïdie grave et prolongée, les fibres du muscle cardiaque peuvent être atteintes; le coeur devient faible, ce qui peut entraîner une insuffisance cardiaque. Il y a souvent une accumulation de liquide autour du coeur, appelée épanchement péricardique, qui produit rarement des symptômes. Comme nous le disions plus tôt, il peut y avoir un risque accru de maladie coronarienne, mais on n'en connaît pas encore toute l'importance. Comme pour l'hyperthyroïdie, les complications cardiaques surviennent plus souvent chez les patients ayant une maladie cardiaque sous-jacente causée par des facteurs autres que des problèmes thyroïdiens.

    Traitement

    En présence d'une maladie cardiaque, l'hypothyroïdie doit être corrigée lentement. Si l'on commence l'hormonothérapie thyroïdienne substitutive à un dosage normalement administré à un patient qui par ailleurs est en santé, l'effort demandé au coeur peut alors augmenter rapidement et entraîner des symptômes d'angine et d'insuffisance cardiaque. Par conséquent, il est souvent nécessaire de commencer à administrer la thyroxine de substitution à la moitié ou même au quart de la dose normale. Selon la réaction du patient et l'absence de symptômes cardiaques, cette dose peut être augmentée sur une période de quelques semaines ou de quelques mois jusqu'au dosage normal de l'hormonothérapie thyroïdienne.

    SOMMAIRE

    Une maladie thyroïdienne peut affecter directement le coeur lorsque la glande thyroïde est hyperactive. Elle peut causer des symptômes de palpitations, de douleur ou d'insuffisance cardiaque. Des symptômes similaires peuvent survenir en cas d'hypothyroïdie si elle est corrigée trop rapidement au moyen d'une hormonothérapie thyroïdienne substitutive. Des symptômes de maladie cardiaque sont beaucoup plus susceptibles de survenir chez les patients ayant une maladie cardiaque sous-jacente provenant d'une autre cause. Des changements permanents dans l'état du coeur sont peu fréquents chez les personnes dont le coeur est sain, à moins que la maladie thyroïdienne ne soit particulièrement grave ou n'ait été diagnostiquée qu'après une très longue évolution.


    Source : - Thyroid Foundation of Canada/La Fondation canadienne de la Thyroïde.
    - http://sante.canoe.com
    Source :


    ...
    .
    Publicité>



    Imprimer | Commenter  

    Envoyer cet article par E-Mail
    Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
     
    (Cliquez une seule fois!)


    Dans la même rubrique

    La CDPA demande au gouvernement de discuter avec les enseignants Les mouvements de débrayage des élèves sur toute l’étendue du territoire ne laissent pas indifférente la Convention démocratique des peuples africains (CDPA). Dans un communiqué rendu public ce jour, dont copie nous est parvenue, la formation politique de Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Jonhson demande au gouvernement d’entamer une discussion avec les enseignants. Lecture!  [ 12/7/2016 ]
    Six milliards de FCFA pour la modernisation de l’Assemblée nationale La table ronde des Partenaires techniques et financiers (Ptf) sur la mobilisation des ressources pour le financement du plan stratégique de développement et de modernisation de l’Assemblée nationale (PSDMA) a pris fin le 05 décembre 2016, à Cotonou. A l’issue de la rencontre les Ptf ont pris des engagements pour le financement du plan dont le montant est évalué à plus de 6 milliards de francs CFA. [ 12/7/2016 ]
    Chronique politique de Firmin Teko-Agbo : Et si Faure Gnassingbé, Joseph Kabila Ali Bongo, Idriss Déby… pouvaient faire comme Hollande… Ils sont décriés. Ils s’accaparent les richesses de leurs pays. Leurs familles et proches roulent sur les biens de leurs chères Nations. Leurs populations pauvres à près de 70%. Leurs Peuples qui végètent dans la misère ne veulent plus d’eux. Ces Dirigeants Africains si impopulaires s’en foutent, briment le peuple, et s’accrochent de façon légendaire au Pouvoir. François Hollande très mal à l’aise dans les sondages et pour sauver l’avenir politique de son parti et de son pays a décidé de ne pas renouveler son mandat à la prochaine présidentielle française… Du nouveau sous la République De Gaulle. Ce vent soufflera-t-il un jour en Afrique ? C’est ma prière ! Analysons plutôt !  [ 12/7/2016 ]
    Khardiata Lo N’diaye : « La décentralisation constitue pour le Togo un enjeu considérable et original » Présente ce mardi à l’hôtel Sarakawa où l’atelier national sur la décentralisation a été ouvert par le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpessi, Khardiata Lo N’idiaye, la Représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Togo a prononcé un discours dans lequel elle n’a pas hésité à dire les enjeux de la décentralisation au Togo.  [ 12/7/2016 ]
    Interview exclusive de Jean-Pierre Fabre : « Quand un peuple se lève, aucun obstacle ne peut empêcher sa marche en avant » « Aucun peuple ne supporte indéfiniment l’oppression. Aucun peuple ne peut supporter indéfiniment le pillage de ses ressources par une minorité qui le confine à la misère et au dénuement. Quand un peuple se lève, aucun obstacle ne peut empêcher sa marche en avant. Je me réjouis de l’avènement d’une ère démocratique en Gambie », se félicite Jean-Pierre Fabre, président national de l’ANC et Chef de file de l’opposition, dans l’interview qu’il a accordé à votre journal. Il a exposé les leçons que l’opposition peut tirer de l’élection en Gambie avant d’aborder la problématique des élections locales, les réformes constitutionnelles et institutionnelles, la création de deux nouveaux partis, la loi des finances 2017 et la grève des enseignants. Lecture !  [ 12/7/2016 ]
    Présidentielle 2016/Jour de vote: les sept forces en présence Ils sont en tout sept candidats en lice pour le compte de la présidentielle au Ghana. C’est parmi eux, que les Ghanéens choisiront ce mercredi 07 décembre leur futur président. [ 12/7/2016 ]
    Putsch manqué: les parlementaires lèvent l’immunité de Salifou Sawadogo Le député Salifou Sawadogo peut désormais fait objet d'audition dans l’affaire du putsch manqué de 2015. L’Assemblée nationale burkinabè à travers un vote ce 6 décembre 2016 a levé son immunité parlementaire. [ 12/7/2016 ]
    Manifestation dans le Nord: le gouvernement rejette toute idée de fédéralisme Les manifestations à répétition qui secouent depuis des semaines, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun ont suscité une déclaration du Premier Ministre, Philemon Yang lui-même originaire de cette partie du pays. Pour lui, pas question de parler de "fédéralisme’’. [ 12/7/2016 ]
    Après Yahya Jammeh en Gambie, le rêve du pouvoir à vie de Faure davantage hypothéqué : Les leçons pour le pouvoir, l’opposition et la diaspora L’annonce, vendredi, de la défaite du président gambien Yahya Jammeh, a fait l’effet d’un tonnerre dans un ciel serein. Avec une élection qui s’est déroulée suivant un mode peu ordinaire et presque à huis clos, puisque les télécommunications ont été coupées, peu de personnes pouvaient parier sur un résultat qui consacrerait le départ du Marabout. Et pourtant Yahya Jammeh ne sera plus le président de la Gambie. L’homme qui représentait, avec Faure Gnassingbé, les deux potentats de l’Afrique de l’Ouest, vient ainsi de fausser compagnie au Togolais; ce qui, désormais, fait du Togo la dictature de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO).  [ 12/7/2016 ]
    La difficile marche vers la décentralisation Il y a trois décennies que les élections locales ne sont plus organisées au Togo. En lieu et place, le pouvoir a mis en place des délégations spéciales. Réclamé par la classe politique de l’opposition et des partenaires en développement, le processus de décentralisation peine à s’enclencher véritablement malgré les discours officiels.  [ 12/7/2016 ]
    Autres titres de cette Rubrique
    TOUTE L'ACTUALITE
    ► 
    ► 
    ► 
    ► 

    CONTRIBUTIONS
    ► OPINIONS
    ► CHRONIQUES
    ► ANALYSES
    ► Envoyez-nous vos contributions
    Afrique : Toute l'Afrique
    Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
    Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
    Nigeria   Sénégal   Togo
    Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
    Rwanda   Tchad

    © EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
    . | credit en ligne | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.