Vendredi, 5 Février 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
13 janvier 2011 : L’assassinat de Sylvanus Olympio sera célébré dans le recueillement et la prière


  [1/12/2011]  | Kiosque |mo5-togo.com | Lu :4232 fois | Commenter
 

Demain 13 janvier est jour férié au Togo et correspond, selon la terminologie consacrée officielle, à la fête de la libération nationale. Mais du temps Eyadema, on insistait plutôt dans les faits sur l’anniversaire de [son] accession au pouvoir le 13 janvier 1967. Ce qui constitue un mensonge officiel car dans la réalité, le général a été porté au pouvoir en avril 1967 après un court intermède du président potiche Kléber Dadjo. En réalité, le 13 janvier célèbre l’assassinat du président Sylvanus Olympio par un certain Etienne Eyadéma en 1963.




 Depuis la mort du général Eyadema, la célébration du 13 janvier en pompe gène le président Faure Gnassingbé aux entournures. Le chef de l’Etat est partagé entre conserver l’encombrant héritage de son père, ce « conservatisme » qui l’empêche de nouer des relations franches avec l’opposition, et sa suppression pure et simple. D’un côté il craint légitimement la réaction de certains faucons du RPT qui l’accusent sous boubou de brader les « acquis d’Eyadéma ».

La fête du 13 janvier divise en effet les Togolais. Il y a d’une part les membres du parti au pouvoir et l’oligarchie militaire qui tirent en effet de cette date et donc de l’assassinat du premier président, la légitimité de leur pouvoir, et d’autre part l’opposition et la grande majorité du peuple qui juge inopportune cette célébration pour diverses raisons. Les membres de la famille nationaliste pensent que c’est une humiliation après le lâche assassinat du président Sylvanus Olympio, tandis qu’une partie de l’opposition et de la population ne se retrouve tout simplement pas dans une fête qui constitue en fait un non-sens caractérisé.

Du reste, au niveau du pouvoir, on a quelque peu évolué sur la question. Beaucoup d’eau a coulé sous le pont et on essaie de taire les vieilles haines et rancunes. Gilchrist Olympio, fils de l’ancien président, est depuis devenu l’allié politique de Faure Gnassingbé, le fils d’Eyadema, l’assassin, d’après les tablettes d’histoire de Sylvanus Olympio. Les parties ont fait beaucoup de concessions.
A défaut du rapatriement des restes du père de l’Indépendance enterré à Agoué au Bénin, Faure Gnassingbé a coupé la poire en deux. Le 13 janvier sera toujours observé comme une journée chômée et payée mais on le célébrera modestement dans le recueillement et la prière. Chaque partie ira donc demain pour prier ses morts.

Ces hésitations du chef de l’Etat montrent en réalité les contours de la difficile histoire politique du Togo. Le 13 janvier marque l’assassinat barbare du père de l’indépendance du Togo. Si nombre de Togolais considèrent que ce fut le jour le plus noir de l’histoire du Togo, bien de personnes considèrent également, malgré la cruauté de l’acte, que ce fut une journée de libération. Pour les prisonniers politiques libérés de prison après l’assassinat de Sylvanus Olympio et leurs familles, le 13 janvier 1963 est une journée de soulagement. Le célèbre avocat nationaliste Anani Santos, ancien ministre de la justice est sorti de prison avec la peau qui tenait presque sur les os. S’il n’était pas libéré à la suite de l’assassinat, il aurait pu mourir tout simplement en prison, s’est confié un membre de la famille nationaliste à MO5-Togo.com.

C’est dire que la mutation du CUT régime de parti unique et quelque peu despotique ne fit pas que des heureux. Ce qui fait dire à un analyste qu’au lieu d’en faire une simple journée de recueillement, le 13 janvier devrait être une journée de réflexion sur l’histoire du Togo, l’occasion d’un grand débat. Même si le système Eyadéma tient incontestablement le pompon de la désolation, ce faisant on risque de trouver des choses gênantes pour bien de personnes, surtout pour les deux familles qui ont partagé le destin du Togo depuis 52 ans. Et pour cela, Gilchrist Olympio et Faure Gnassingbé ont préféré faire de la journée du souvenir, une journée de recueillement et de prière. Ce sont là des résolutions qui n’engagent que ces deux familles. Quand les Togolais se seront libérés par eux-mêmes, ils auront tout intérêt à revenir sur ce pan de l’histoire qui continue à importuner grandement leur présent et handicape leur avenir.

Nous y reviendrons.
Source : mo5-togo.com


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

11ème anniversaire de la mort d’Eyadéma Gnassingbé : Faure Gnassingbé et Ibrahim Boubakar Keita déposent une gerbe Les présidents togolais et malien, Faure Gnassingbé et Ibrahim Boubakar Keita ont déposé très tôt ce vendredi matin une gerbe sur la tombe de feu général Gnassingbé Eyadéma au caveau familial à PYa à Kara (420 km au nord de Lomé).  [ 2/5/2016 ]
Présidentielle 2016: la distribution des cartes d’électeurs débute ce vendredi Le processus électoral en vue de l’élection présidentielle de février suit son cours. Depuis ce vendredi, les électeurs reçoivent leur carte d’électeur. [ 2/5/2016 ]
Le Maroc au secours des victimes de guerre en syrie pour 10 millions de Dollars La gigantesque enveloppe vise à l’élargissement de la prise en charge médico-sociale des victimes du conflit syrien. Annoncé comme une initiative du Roi S M Mohamed VI, le fonds d’aide marocain au conflit syrien a été dévoilé au cours de la conférence des donateurs en Angleterre. [ 2/5/2016 ]
'Plus aucun Ivoirien à la CPI'; à quoi joue Allassane Ouattara? "Plus aucun Ivoirien à la CPI"; a affirmé le chef de l’État ivoirien en marge d'une visite en France, alors que son ancien adversaire est confiné à la Cour pénale Internationale pour le drame post-électoral de 2010 dans lequel il aurait aussi les mains liées. Crainte de la CPI ou désire de protéger son ami Campaoré? Au-delà du fait que les chefs d’États africains ont opté pour le retrait de l'Afrique de la CPI, la déclaration de Ouattara suscite des interrogations. [ 2/5/2016 ]
D'Eyadéma à Faure :La gabégie continue... Les Togolais ont fini par faire, malgré eux, avec Faure Gnassingbé. Et ils sont pour la plus grande partie déchantés de sa gestion des affaires de la cité. Ils trouvent que le chef de l’Etat a la main molle pour discipliner la minorité qui pille le pays ou l’encouragerait plutôt, puisque selon de nombreux analystes, lui-même fait partie de cette minorité. [ 2/5/2016 ]
Présidentielle 2016: Eric Houndété se retire de la course et adoube Lionel Zinsou Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Eric Houndété a effectué dans la soirée de ce jeudi 04 février 2016, une sortie médiatique. Dans une émission spéciale dénommée "Eric Houndété vous parle", le député est venu justifier le choix du candidat Lionel Zinsou. [ 2/5/2016 ]
Quinquennat 2016-2021: la rupture avec Yayi réclamée au soir de la présidentielle "Quelles priorités pour l’agenda présidentiel au Bénin de 2016 à 2021"; c’est le thème de la 8ème soirée politique, organisé par la Fondation Friedrich Ebert. Ce jeudi 04 février 2016 à Cotonou, les panélistes de même que les citoyens ayant pris part aux échanges ont appelé à une rupture avec la gouvernance actuelle de l’État à tous les niveaux. [ 2/5/2016 ]
Eloge de Me Joseph Kokou Koffigoh à feu Gnassingbé Eyadema Un véritable « homme d’Etat », c'est en ces termes que Me Joseph Kokou Koffigoh, ancien Premier ministre se souvient du Général Gnassingbé Eyadéma, décédé le 5 février 2005, après un règne sans partage de 38 ans sur le Togo. [ 2/5/2016 ]
Hélène Aholou Kêkê dénonce des irrégularités au Cos-Lépi Lors d’une conférence au siège de l’Alliance des Forces Démocratiques Unies (FDU), Me Aholou Kêkê, membre de la cellule juridique du candidat Sébastien Ajavon (ASG), a dénoncé, jeudi 04 février 2016, de nombreuses irrégularités dans les processus d’établissement et de distribution des cartes d’électeurs par le Conseil d’Orientation et de Supervision de la Liste Électorale Permanente Informatisée (Cos-Lepi). [ 2/5/2016 ]
Les préfets en réflexion sur les défis de la décentralisation Trouver les voies et moyens pour que la mission de la tutelle dévolue aux préfectures soit mieux assurée. C’est dans ce cadre que la ministre de la Décentralisation Véronique Brun Hachémè a lancé hier jeudi 04 février 2016, la première conférence des préfets de l’année 2016 à Abomey-Calavi. [ 2/5/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
Banque de rachat de credit contre le surendettement | demande esta | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | . | Rachat de credit .