Mardi, 21 Février 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
13 janvier 2011 : L’assassinat de Sylvanus Olympio sera célébré dans le recueillement et la prière


  [1/12/2011]  | Kiosque |mo5-togo.com | Lu :4453 fois | Commenter
 

Demain 13 janvier est jour férié au Togo et correspond, selon la terminologie consacrée officielle, à la fête de la libération nationale. Mais du temps Eyadema, on insistait plutôt dans les faits sur l’anniversaire de [son] accession au pouvoir le 13 janvier 1967. Ce qui constitue un mensonge officiel car dans la réalité, le général a été porté au pouvoir en avril 1967 après un court intermède du président potiche Kléber Dadjo. En réalité, le 13 janvier célèbre l’assassinat du président Sylvanus Olympio par un certain Etienne Eyadéma en 1963.




 Depuis la mort du général Eyadema, la célébration du 13 janvier en pompe gène le président Faure Gnassingbé aux entournures. Le chef de l’Etat est partagé entre conserver l’encombrant héritage de son père, ce « conservatisme » qui l’empêche de nouer des relations franches avec l’opposition, et sa suppression pure et simple. D’un côté il craint légitimement la réaction de certains faucons du RPT qui l’accusent sous boubou de brader les « acquis d’Eyadéma ».

La fête du 13 janvier divise en effet les Togolais. Il y a d’une part les membres du parti au pouvoir et l’oligarchie militaire qui tirent en effet de cette date et donc de l’assassinat du premier président, la légitimité de leur pouvoir, et d’autre part l’opposition et la grande majorité du peuple qui juge inopportune cette célébration pour diverses raisons. Les membres de la famille nationaliste pensent que c’est une humiliation après le lâche assassinat du président Sylvanus Olympio, tandis qu’une partie de l’opposition et de la population ne se retrouve tout simplement pas dans une fête qui constitue en fait un non-sens caractérisé.

Du reste, au niveau du pouvoir, on a quelque peu évolué sur la question. Beaucoup d’eau a coulé sous le pont et on essaie de taire les vieilles haines et rancunes. Gilchrist Olympio, fils de l’ancien président, est depuis devenu l’allié politique de Faure Gnassingbé, le fils d’Eyadema, l’assassin, d’après les tablettes d’histoire de Sylvanus Olympio. Les parties ont fait beaucoup de concessions.
A défaut du rapatriement des restes du père de l’Indépendance enterré à Agoué au Bénin, Faure Gnassingbé a coupé la poire en deux. Le 13 janvier sera toujours observé comme une journée chômée et payée mais on le célébrera modestement dans le recueillement et la prière. Chaque partie ira donc demain pour prier ses morts.

Ces hésitations du chef de l’Etat montrent en réalité les contours de la difficile histoire politique du Togo. Le 13 janvier marque l’assassinat barbare du père de l’indépendance du Togo. Si nombre de Togolais considèrent que ce fut le jour le plus noir de l’histoire du Togo, bien de personnes considèrent également, malgré la cruauté de l’acte, que ce fut une journée de libération. Pour les prisonniers politiques libérés de prison après l’assassinat de Sylvanus Olympio et leurs familles, le 13 janvier 1963 est une journée de soulagement. Le célèbre avocat nationaliste Anani Santos, ancien ministre de la justice est sorti de prison avec la peau qui tenait presque sur les os. S’il n’était pas libéré à la suite de l’assassinat, il aurait pu mourir tout simplement en prison, s’est confié un membre de la famille nationaliste à MO5-Togo.com.

C’est dire que la mutation du CUT régime de parti unique et quelque peu despotique ne fit pas que des heureux. Ce qui fait dire à un analyste qu’au lieu d’en faire une simple journée de recueillement, le 13 janvier devrait être une journée de réflexion sur l’histoire du Togo, l’occasion d’un grand débat. Même si le système Eyadéma tient incontestablement le pompon de la désolation, ce faisant on risque de trouver des choses gênantes pour bien de personnes, surtout pour les deux familles qui ont partagé le destin du Togo depuis 52 ans. Et pour cela, Gilchrist Olympio et Faure Gnassingbé ont préféré faire de la journée du souvenir, une journée de recueillement et de prière. Ce sont là des résolutions qui n’engagent que ces deux familles. Quand les Togolais se seront libérés par eux-mêmes, ils auront tout intérêt à revenir sur ce pan de l’histoire qui continue à importuner grandement leur présent et handicape leur avenir.

Nous y reviendrons.
Source : mo5-togo.com


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Jean Pierre Fabre-Awa Nana, le ménage à deux est impossible Le président de l’Alliance nationale pour le changement (Anc) et chef de file de l’opposition togolaise, Jean Pierre Fabre et la Présidente du Hcrrun et de la Commission de réflexion sur les réformes, Awa Nana Daboya entretiennent décidemment et ceci de façon permanente une relation tendue.  [ 2/20/2017 ]
Des militants du parti au pouvoir sanctionnés pour indiscipline Pour actes d’indisciplines, le parti au pouvoir sanctionne ses militants. Les personnes sanctionnées avaient posées des actes d’indisciplines pendant la période des élections législatives et municipales 2016. [ 2/20/2017 ]
Une nouvelle loi anti-corruption prochainement étudié au sein de l’ARP A partir de demain, l’Assemblée des représentants du Peuple procédera à l'étude d'un projet de loi susceptible de renforcer la lutte contre la corruption. [ 2/20/2017 ]
Isabelle Améganvi: La TVT ne couvre pas en totalité les séances de l'Assemblée Nationale La présidente du groupe parlementaire de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Isabelle Ameganvi, a fait le point, la semaine passée, sur les activités menées à l’Assemblée nationale. Contrairement à ce qui est distillé dans l’opinion, les députés de l'opposition, quoique minoritaires, jouent leur partition. Mais ce qui est regrettable, c'est que la TVT ne couvre pas en totalité les séances des députés à l'hémicycle. Et c'est ce qui pousse le peuple togolais à croire que les députés de l'opposition ne font rien à l'Assemblée nationale. [ 2/20/2017 ]
A un jour de son 93ème anniversaire, Mugabe se dit toujours d’attaque Plus que 24 heures et le président Zimbabwéen fêtera son 93ème anniversaire. Pas de quoi l’ébranler ou lui donner des envies de retraite. Le fantasque chef d’état indique qu’il en a encore pour de nombreuses années à la tête de son pays. [ 2/20/2017 ]
Réformes : Jean-Pierre Fabre réitère sa position à Awa Nana Le chef de l’opposition a été clair en ce qui concerne l’institution ou le mécanisme habilité à opérer les réformes constitutionnelles et institutionnelles. Pour Jean-Pierre Fabre, il faut ne s’en tenir rien qu’à l’APG. Il vient encore de le rappeler à la présidente de la Commission de réflexion sur les réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles. Lecture !  [ 2/20/2017 ]
52e anniversaire de l’indépendance de la Gambie et investiture du Président Adama Barrow: le Président du Faso fait le point de sa participation Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a fait le bilan de son séjour en Gambie, dans la soirée du 18 février 2017 à son retour à l’aéroport international de Ouagadougou. [ 2/20/2017 ]
Confidentiel/Pascal Bodjona de nouveau dans le viseur : Après la fermeture de LCF et City Fm, la résurrection du dossier dit d’escroquerie internationale La fermeture arbitraire du Groupe Sud Média (LFC et City Fm) n’est en réalité qu’une première étape du rouleau compresseur visant à neutraliser définitivement Pascal Bodjona de la scène politique. Pendant que les OSC manifestent leur colère dans les rues ensemble avec les journalistes et les politiques, dans les couloirs de la Justice, un autre dossier aussi scabreux que retentissant est en train d’être réactivé.  [ 2/19/2017 ]
La diaspora Burkinabè compte plus de 7,3 millions d’âmes Selon les chiffres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), les Burkinabè vivant hors du pays sont au nombre d’environ 7,3 millions. [ 2/18/2017 ]
vidéo/ Isabelle Améganvi fait le point des activités de l'ANC au parlement Le groupe parlementaire de l'Alliance Nationale pour le Changement(ANC) présidé par Me Isabelle Manavi Améganvi a dressé hier à l’hémicycle, le bilan des activités des députés pour le compte de l'année écoulée. [ 2/18/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | credit consommation avec moncredit.org | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| credit consommation avec moncredit.org .