Vendredi, 20 Janvier 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
13 janvier 2011 : L’assassinat de Sylvanus Olympio sera célébré dans le recueillement et la prière


  [1/12/2011]  | Kiosque |mo5-togo.com | Lu :4437 fois | Commenter
 

Demain 13 janvier est jour férié au Togo et correspond, selon la terminologie consacrée officielle, à la fête de la libération nationale. Mais du temps Eyadema, on insistait plutôt dans les faits sur l’anniversaire de [son] accession au pouvoir le 13 janvier 1967. Ce qui constitue un mensonge officiel car dans la réalité, le général a été porté au pouvoir en avril 1967 après un court intermède du président potiche Kléber Dadjo. En réalité, le 13 janvier célèbre l’assassinat du président Sylvanus Olympio par un certain Etienne Eyadéma en 1963.




 Depuis la mort du général Eyadema, la célébration du 13 janvier en pompe gène le président Faure Gnassingbé aux entournures. Le chef de l’Etat est partagé entre conserver l’encombrant héritage de son père, ce « conservatisme » qui l’empêche de nouer des relations franches avec l’opposition, et sa suppression pure et simple. D’un côté il craint légitimement la réaction de certains faucons du RPT qui l’accusent sous boubou de brader les « acquis d’Eyadéma ».

La fête du 13 janvier divise en effet les Togolais. Il y a d’une part les membres du parti au pouvoir et l’oligarchie militaire qui tirent en effet de cette date et donc de l’assassinat du premier président, la légitimité de leur pouvoir, et d’autre part l’opposition et la grande majorité du peuple qui juge inopportune cette célébration pour diverses raisons. Les membres de la famille nationaliste pensent que c’est une humiliation après le lâche assassinat du président Sylvanus Olympio, tandis qu’une partie de l’opposition et de la population ne se retrouve tout simplement pas dans une fête qui constitue en fait un non-sens caractérisé.

Du reste, au niveau du pouvoir, on a quelque peu évolué sur la question. Beaucoup d’eau a coulé sous le pont et on essaie de taire les vieilles haines et rancunes. Gilchrist Olympio, fils de l’ancien président, est depuis devenu l’allié politique de Faure Gnassingbé, le fils d’Eyadema, l’assassin, d’après les tablettes d’histoire de Sylvanus Olympio. Les parties ont fait beaucoup de concessions.
A défaut du rapatriement des restes du père de l’Indépendance enterré à Agoué au Bénin, Faure Gnassingbé a coupé la poire en deux. Le 13 janvier sera toujours observé comme une journée chômée et payée mais on le célébrera modestement dans le recueillement et la prière. Chaque partie ira donc demain pour prier ses morts.

Ces hésitations du chef de l’Etat montrent en réalité les contours de la difficile histoire politique du Togo. Le 13 janvier marque l’assassinat barbare du père de l’indépendance du Togo. Si nombre de Togolais considèrent que ce fut le jour le plus noir de l’histoire du Togo, bien de personnes considèrent également, malgré la cruauté de l’acte, que ce fut une journée de libération. Pour les prisonniers politiques libérés de prison après l’assassinat de Sylvanus Olympio et leurs familles, le 13 janvier 1963 est une journée de soulagement. Le célèbre avocat nationaliste Anani Santos, ancien ministre de la justice est sorti de prison avec la peau qui tenait presque sur les os. S’il n’était pas libéré à la suite de l’assassinat, il aurait pu mourir tout simplement en prison, s’est confié un membre de la famille nationaliste à MO5-Togo.com.

C’est dire que la mutation du CUT régime de parti unique et quelque peu despotique ne fit pas que des heureux. Ce qui fait dire à un analyste qu’au lieu d’en faire une simple journée de recueillement, le 13 janvier devrait être une journée de réflexion sur l’histoire du Togo, l’occasion d’un grand débat. Même si le système Eyadéma tient incontestablement le pompon de la désolation, ce faisant on risque de trouver des choses gênantes pour bien de personnes, surtout pour les deux familles qui ont partagé le destin du Togo depuis 52 ans. Et pour cela, Gilchrist Olympio et Faure Gnassingbé ont préféré faire de la journée du souvenir, une journée de recueillement et de prière. Ce sont là des résolutions qui n’engagent que ces deux familles. Quand les Togolais se seront libérés par eux-mêmes, ils auront tout intérêt à revenir sur ce pan de l’histoire qui continue à importuner grandement leur présent et handicape leur avenir.

Nous y reviendrons.
Source : mo5-togo.com


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

L’opposant André Okombi Salissa dépouillé de son immunité Arrêté le 10 janvier après plusieurs mois, passé dans la clandestinité, l’opposant et candidat à l’élection présidentielle de 2016, André Okombi Salissa, a vu son immunité parlementaire levée par les députés congolais. [ 1/20/2017 ]
Des pôles judiciaires spécialisés pour réprimer des infractions de crimes économiques Le Burkina Faso n'attend pas baisser les bras dans la lutte contre les crimes économiques. La plénière des députés du 19 janvier dernier a adopté deux projets de loi portant création de pôles judiciaires spécialisés pour lutter contre le crime organisé. [ 1/20/2017 ]
Une commission qui cache une autre ! A l’allure où vont les choses, le Togo risque de se retrouver avec plusieurs commissions à la fin de l’année. Rien qu’en ce mois de janvier, on en a au moins deux. La Commission sur la réflexion sur les réformes politiques et institutionnelles et le Conseil national de suivi de la décentralisation créé hier en Conseil des ministres. Sans oublier le groupe de travail mis sur pied par le Premier ministre, Selom Klassou, pour trouver une solution aux problèmes dans le secteur de l’éducation. [ 1/20/2017 ]
Les troupes de la CEDEAO en Gambie; une médiation de la dernière chance ce vendredi Depuis ce jeudi, les troupes de la Cedeao sont stationnées en Gambie. Avec à leur tête, les forces armées du Sénégal, elles sont dans l’attente d’une intervention après qu’elles aient reçu l’aval du Conseil de sécurité de l’ONU. Ce vendredi, une médiation dite de la "dernière chance’’ menée par Alpha Condé doit contraindre Yahya Jammeh à céder la place à Adama Barrow. [ 1/20/2017 ]
Amissah Arthur candidat à la présidentielle 2020? L'ancien vice-président du Ghana sera-t-il candidat à la présidentielle de 2020? Si jusque-là, l'intéressé n'a pas rompu le silence, on voit sur les réseaux sociaux, M Kwesi Amissah-Arthur sur des affiches comme candidat à l’élection présidentielle de 2020 sous la bannière du National Democratic Congress (NDC) avec la légende "Amissah Arthur pour 2020". [ 1/20/2017 ]
Qui de Faure ou de Pitang ferme le groupe ‘’SUD MEDIAS ‘’ : La traversée du désert continue pour Pascal Bodjona Pascal Akoussoulèlou Bodjona, le faiseur de rois, n’a pas fini sa traversée du désert, la ‘’lutte évala’’ qui est enclenchée entre lui et le prince semble être encore d’actualité. Pour une ridicule affaire d’escroquerie, dite internationale, l’ancien ‘’Ministre grand format’’ a traversé des zones de turbulence. Non seulement cette affaire, cousue de toutes opportunités, a servi de prétexte pour le déchoir de sa position dans les sphères décisionnelles, mais aussi, l’autorité s’en est servi, par le canal d’une justice tétraplégique, pour l’envoyer en séjour carcéral, d’abord à la gendarmerie nationale et ensuite à la prison civile de Tsévié.  [ 1/20/2017 ]
Investiture: les Gambiens dans l’incertitude, Adama Barrow prête serment à l’Ambassade de Gambie au Sénégal Ce jeudi 19 janvier 2017, jour d’investiture du président gambien élu, nul ne sait avec exactitude la situation qui prévaut. Entre Yahya Jammeh qui campe toujours sur sa position, Adama Barrow qui est au Sénégal, les troupes africaines qui sont à la frontière gambienne et le Chef d’Etat-Major qui refuse de riposter, les Gambiens ne savent plus où donner de la tête. [ 1/19/2017 ]
Faure Gnassingbé 'ne voit pas le rapport' entre la dictature au Togo et l'alternance en France Au sortir du sommet de Bamako au Mali, auquel il a pris part avec certains chefs d’états africains et le président français, François Hollande, Faure Gnassingbé a été soumis à un difficile exercice de questions-réponses par la presse internationale. [ 1/19/2017 ]
Le vote des Burkinabè de l’étranger exposé au président Kaboré Les membres de la commission électorale du Faso étaient chez le président Roch Marc Kaboré le 17 janvier 2017. A l'ordre du jour, le vote des Burkinabè de l'étranger. [ 1/19/2017 ]
Décentralisation et réformes politiques au Togo : Ce qu’en pensent les diplomates accrédités L’atelier d’échanges sur les réformes politiques et institutionnelles organisé du 11 au 15 juillet 2016 par le Haut-commissariat à la réconciliation et à l’unité nationale (HCRRUN) semble avoir été particulièrement suivi par les diplomates africains et occidentaux en poste au Togo. Quelle analyse font-ils de l’initiative ? [ 1/18/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | credit consommation avec moncredit.org | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| credit consommation avec moncredit.org .