Vendredi, 27 Mars 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
13 janvier 2011 : L’assassinat de Sylvanus Olympio sera célébré dans le recueillement et la prière


  [1/12/2011]  | Kiosque |mo5-togo.com | Lu :4045 fois | Commenter
 

Demain 13 janvier est jour férié au Togo et correspond, selon la terminologie consacrée officielle, à la fête de la libération nationale. Mais du temps Eyadema, on insistait plutôt dans les faits sur l’anniversaire de [son] accession au pouvoir le 13 janvier 1967. Ce qui constitue un mensonge officiel car dans la réalité, le général a été porté au pouvoir en avril 1967 après un court intermède du président potiche Kléber Dadjo. En réalité, le 13 janvier célèbre l’assassinat du président Sylvanus Olympio par un certain Etienne Eyadéma en 1963.




 Depuis la mort du général Eyadema, la célébration du 13 janvier en pompe gène le président Faure Gnassingbé aux entournures. Le chef de l’Etat est partagé entre conserver l’encombrant héritage de son père, ce « conservatisme » qui l’empêche de nouer des relations franches avec l’opposition, et sa suppression pure et simple. D’un côté il craint légitimement la réaction de certains faucons du RPT qui l’accusent sous boubou de brader les « acquis d’Eyadéma ».

La fête du 13 janvier divise en effet les Togolais. Il y a d’une part les membres du parti au pouvoir et l’oligarchie militaire qui tirent en effet de cette date et donc de l’assassinat du premier président, la légitimité de leur pouvoir, et d’autre part l’opposition et la grande majorité du peuple qui juge inopportune cette célébration pour diverses raisons. Les membres de la famille nationaliste pensent que c’est une humiliation après le lâche assassinat du président Sylvanus Olympio, tandis qu’une partie de l’opposition et de la population ne se retrouve tout simplement pas dans une fête qui constitue en fait un non-sens caractérisé.

Du reste, au niveau du pouvoir, on a quelque peu évolué sur la question. Beaucoup d’eau a coulé sous le pont et on essaie de taire les vieilles haines et rancunes. Gilchrist Olympio, fils de l’ancien président, est depuis devenu l’allié politique de Faure Gnassingbé, le fils d’Eyadema, l’assassin, d’après les tablettes d’histoire de Sylvanus Olympio. Les parties ont fait beaucoup de concessions.
A défaut du rapatriement des restes du père de l’Indépendance enterré à Agoué au Bénin, Faure Gnassingbé a coupé la poire en deux. Le 13 janvier sera toujours observé comme une journée chômée et payée mais on le célébrera modestement dans le recueillement et la prière. Chaque partie ira donc demain pour prier ses morts.

Ces hésitations du chef de l’Etat montrent en réalité les contours de la difficile histoire politique du Togo. Le 13 janvier marque l’assassinat barbare du père de l’indépendance du Togo. Si nombre de Togolais considèrent que ce fut le jour le plus noir de l’histoire du Togo, bien de personnes considèrent également, malgré la cruauté de l’acte, que ce fut une journée de libération. Pour les prisonniers politiques libérés de prison après l’assassinat de Sylvanus Olympio et leurs familles, le 13 janvier 1963 est une journée de soulagement. Le célèbre avocat nationaliste Anani Santos, ancien ministre de la justice est sorti de prison avec la peau qui tenait presque sur les os. S’il n’était pas libéré à la suite de l’assassinat, il aurait pu mourir tout simplement en prison, s’est confié un membre de la famille nationaliste à MO5-Togo.com.

C’est dire que la mutation du CUT régime de parti unique et quelque peu despotique ne fit pas que des heureux. Ce qui fait dire à un analyste qu’au lieu d’en faire une simple journée de recueillement, le 13 janvier devrait être une journée de réflexion sur l’histoire du Togo, l’occasion d’un grand débat. Même si le système Eyadéma tient incontestablement le pompon de la désolation, ce faisant on risque de trouver des choses gênantes pour bien de personnes, surtout pour les deux familles qui ont partagé le destin du Togo depuis 52 ans. Et pour cela, Gilchrist Olympio et Faure Gnassingbé ont préféré faire de la journée du souvenir, une journée de recueillement et de prière. Ce sont là des résolutions qui n’engagent que ces deux familles. Quand les Togolais se seront libérés par eux-mêmes, ils auront tout intérêt à revenir sur ce pan de l’histoire qui continue à importuner grandement leur présent et handicape leur avenir.

Nous y reviendrons.
Source : mo5-togo.com


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Détention de militants pro-démocratie:L’Assemblée Nationale veut voir clair Le maintien en détention d’une dizaine de militants pro-démocratie continue de faire polémique, surtout que l’on dit ignorer la raison de leur arrestation et leurs lieux de détention. [ 3/27/2015 ]
Crise au FPI: le verdict reporté au 2 avril prochain Le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau a renvoyé, son verdict au 02 avril, prochain dans l'Affaire sur "l’annulation" d’une décision d’un Comité central du Font Populaire Ivoirien (FPI). Cette décision avait démis Pascal Affi N’ Guessan de sa fonction de président et prononcé sa "suspension" des activités de la formation politique. [ 3/27/2015 ]
Annulation du meeting de soutien d’Abdoulaye Wade à son fils Karim Wade En conclave mercredi avec son Comité Directeur, l’ancien chef de l’Etat sénégalais a annoncé qu’il avait décidé de surseoir à son méga meeting qu’il avait décidé d’organiser à la place de l’Obélisque pour soutenir son fils, Karim Wade et dénoncer le verdict de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) qui a condamné Karim Wade à six (6) ans de réclusion dans l’affaire des biens mal acquis. [ 3/27/2015 ]
Roch Marc Christian Kaboré promet de remporter l’élection présidentielle du 11 octobre un ‘’coup KO’’ 2015 est une année électorale en Afrique de l’Ouest. Après leurs voisins ivoiriens, togolais et béninois, les burkinabés seront appelés aux urnes en octobre 2015 en vue de l’élection du Président de la République. Dans cette perspective, les principaux quartiers généraux des partis s’activent pour être prêts. [ 3/27/2015 ]
L’alliance Rb-Rp sur le terrain pour présenter ses candidats Léhady Vinagnon SOGLO, président de la Renaissance du Bénin et candidat de l’Alliance Renaissance du Bénin-Réveil Patriotique (Rb-Rp) est un homme très occupé ces derniers temps. L’homme parcourt le territoire béninois pour présenter les candidats de son alliance aux populations et ainsi, appeler ces dernières à voter pour eux. [ 3/27/2015 ]
L’opposition sort ses muscles… le gouvernement appelle à l’apaisement L’opposition guinéenne est décidée à obtenir l’organisation des élections locales avant les présidentielles. Elle fait de cette exigence, une condition de sa participation aux élections présidentielles et n’entend pas se taire laissant le gouvernement poursuivre ses ‘’manœuvres’’. [ 3/27/2015 ]
Attentat de Bardo : 23 personnes arrêtées et 4 en cavale La traque des complices dans l’attaque du musée de Bardo le 18 mars dernier se poursuit. A la date d’hier jeudi 26 mars, selon le Ministère de l’Intérieur, au total vingt et trois (23) personnes ont été arrêtées, tous des Tunisiens, et quatre (04) sont en fuite, notamment deux (02) Marocains, un (01) Algérien et un (01) Tunisien. [ 3/27/2015 ]
Forum de Bangui: Mme Catherine Samba-Panza reprécise les objectifs. Au lieu de fin janvier-début févier, le Forum national de Bangui devra avoir lieu fin avril prochain. Non seulement les populations s’inquiètent de la lenteur que prennent les travaux préparatoires, mais aussi des véritables objectifs assignés à cette importante rencontre entre Centrafricains. Dans une interview accordée à radio France Internationale, la Présidente de transition Catherine Samba-Panza recadre les choses. [ 3/27/2015 ]
Fichier Électoral: Pourquoi le gouvernement est si agacé par Alberto Olympio ? Le président du Parti des Togolais, Alberto Olympio n’est visiblement pas bien vu au sein du pouvoir. Ses demandes d’étudier le fichier électoral et surtout sa conférence de presse au cours de laquelle il a déclaré que 17 à 26% du fichier contient des doublons agacent le gouvernement.  [ 3/27/2015 ]
La FOSEP 2015 présentée aux acteurs nationaux et internationaux  L’ordre d’opération de la Force de sécurité élection présidentielle de 2015 (FOSEP 2015) a été présenté jeudi à Lomé aux acteurs nationaux (institutions de la République, administrations, partis politiques, candidats, professionnels des médias, forces de sécurité) et internationaux intéressés par le processus électoral en cours, a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress. [ 3/27/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com