Mercredi, 28 Septembre 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
13 janvier 2011 : L’assassinat de Sylvanus Olympio sera célébré dans le recueillement et la prière


  [1/12/2011]  | Kiosque |mo5-togo.com | Lu :4352 fois | Commenter
 

Demain 13 janvier est jour férié au Togo et correspond, selon la terminologie consacrée officielle, à la fête de la libération nationale. Mais du temps Eyadema, on insistait plutôt dans les faits sur l’anniversaire de [son] accession au pouvoir le 13 janvier 1967. Ce qui constitue un mensonge officiel car dans la réalité, le général a été porté au pouvoir en avril 1967 après un court intermède du président potiche Kléber Dadjo. En réalité, le 13 janvier célèbre l’assassinat du président Sylvanus Olympio par un certain Etienne Eyadéma en 1963.




 Depuis la mort du général Eyadema, la célébration du 13 janvier en pompe gène le président Faure Gnassingbé aux entournures. Le chef de l’Etat est partagé entre conserver l’encombrant héritage de son père, ce « conservatisme » qui l’empêche de nouer des relations franches avec l’opposition, et sa suppression pure et simple. D’un côté il craint légitimement la réaction de certains faucons du RPT qui l’accusent sous boubou de brader les « acquis d’Eyadéma ».

La fête du 13 janvier divise en effet les Togolais. Il y a d’une part les membres du parti au pouvoir et l’oligarchie militaire qui tirent en effet de cette date et donc de l’assassinat du premier président, la légitimité de leur pouvoir, et d’autre part l’opposition et la grande majorité du peuple qui juge inopportune cette célébration pour diverses raisons. Les membres de la famille nationaliste pensent que c’est une humiliation après le lâche assassinat du président Sylvanus Olympio, tandis qu’une partie de l’opposition et de la population ne se retrouve tout simplement pas dans une fête qui constitue en fait un non-sens caractérisé.

Du reste, au niveau du pouvoir, on a quelque peu évolué sur la question. Beaucoup d’eau a coulé sous le pont et on essaie de taire les vieilles haines et rancunes. Gilchrist Olympio, fils de l’ancien président, est depuis devenu l’allié politique de Faure Gnassingbé, le fils d’Eyadema, l’assassin, d’après les tablettes d’histoire de Sylvanus Olympio. Les parties ont fait beaucoup de concessions.
A défaut du rapatriement des restes du père de l’Indépendance enterré à Agoué au Bénin, Faure Gnassingbé a coupé la poire en deux. Le 13 janvier sera toujours observé comme une journée chômée et payée mais on le célébrera modestement dans le recueillement et la prière. Chaque partie ira donc demain pour prier ses morts.

Ces hésitations du chef de l’Etat montrent en réalité les contours de la difficile histoire politique du Togo. Le 13 janvier marque l’assassinat barbare du père de l’indépendance du Togo. Si nombre de Togolais considèrent que ce fut le jour le plus noir de l’histoire du Togo, bien de personnes considèrent également, malgré la cruauté de l’acte, que ce fut une journée de libération. Pour les prisonniers politiques libérés de prison après l’assassinat de Sylvanus Olympio et leurs familles, le 13 janvier 1963 est une journée de soulagement. Le célèbre avocat nationaliste Anani Santos, ancien ministre de la justice est sorti de prison avec la peau qui tenait presque sur les os. S’il n’était pas libéré à la suite de l’assassinat, il aurait pu mourir tout simplement en prison, s’est confié un membre de la famille nationaliste à MO5-Togo.com.

C’est dire que la mutation du CUT régime de parti unique et quelque peu despotique ne fit pas que des heureux. Ce qui fait dire à un analyste qu’au lieu d’en faire une simple journée de recueillement, le 13 janvier devrait être une journée de réflexion sur l’histoire du Togo, l’occasion d’un grand débat. Même si le système Eyadéma tient incontestablement le pompon de la désolation, ce faisant on risque de trouver des choses gênantes pour bien de personnes, surtout pour les deux familles qui ont partagé le destin du Togo depuis 52 ans. Et pour cela, Gilchrist Olympio et Faure Gnassingbé ont préféré faire de la journée du souvenir, une journée de recueillement et de prière. Ce sont là des résolutions qui n’engagent que ces deux familles. Quand les Togolais se seront libérés par eux-mêmes, ils auront tout intérêt à revenir sur ce pan de l’histoire qui continue à importuner grandement leur présent et handicape leur avenir.

Nous y reviendrons.
Source : mo5-togo.com


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Nicolas Lawson : « Nous ne voulons pas de révolution au Togo, mais si le gouvernement actuel la rend inévitable alors nous soutiendrons une telle folie » Dans un « bulletin de presse » rendu public, dont copie nous est parvenue, le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR), Nicolas Lawson énumère les maux qui minent la société togolaise, au nez et à la barbe du gouvernement qui ne réagit presque pas. Pour lui, cette situation peut conduire à une révolution… Lisez plutôt !  [ 9/28/2016 ]
Le Parlement adopte un Plan Stratégique de Développement Les députés et cadres de l’Assemblée Nationale se sont réunis en atelier à Porto-Novo ce mardi 27 septembre pour amender et valider le rapport du Plan stratégique de Développement et de modernisation du Parlement élaboré par le cabinet Bénin-Consulting Groupe International (BeCG International). [ 9/28/2016 ]
Observation des élections: Boni Yayi à la tête d’une mission de la CEDEAO au Cap-Vert Après la Guinée Equatoriale, l’ancien président béninois, Thomas Boni Yayi est une fois de plus sollicité par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour présider une mission d’observation de l’élection présidentielle qui va se tenir au Cap-Vert le dimanche 2 Octobre 2016. [ 9/28/2016 ]
Appel du Premier ministre au dialogue pour éviter "la guerre civile" Le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj pour sauver les meubles et sortir le pays de l’impasse, appelle les uns et les autres au dialogue pour éviter "la guerre civile ".  [ 9/28/2016 ]
Actualisation du fichier électoral: le Cos-Lépi entend tenir dans les délais Les membres du Conseil d'Orientation et de Supervision de la Liste Eletorale Permanente Infromatisée (COS-LEPI) ont été reçus en audience, mardi 27 septembre, à Cotonou, par le président de la Cour Constitutionnelle, Théodore HOLO. [ 9/28/2016 ]
Me Adrien Houngbédji échange avec le président du Parlement panafricain Roger Nkodo Dang, le président du Parlement panafricain, a été reçu en audience, lundi 26 septembre au palais des Gouverneurs à Porto-Novo, par Me Adrien Houngbédji, président du parlement béninois. [ 9/27/2016 ]
Jean-Pierre Fabre dénonce le zèle du préfet de Bassar et du colonel Bonfoh à Banjéli Il n’est aucun doute, ce sont des autorités militaires de pareil acabit qui livrent une lutte sans merci pour la pérennité de l’autoritarisme et de la dictature. Aussi, certaines autorités politico-administratives font de leurs circonscriptions préfectorales, leur propriété privée qu’ils gèrent sans aucun égard pour les lois républicaines. A Bandjeli, dans la préfecture de Bassar, le préfet et le Colonel Bonfoh font un contre la liberté associative et font obstruction à une rencontre entre les jeunes de l’ANC. [ 9/27/2016 ]
L’investiture d’Ali Bongo annoncée pour ce mardi On ne veut visiblement pas faire trainer les choses du côté du camp Ali Bongo. Après sa réélection confirmée par la Cour constitutionnelle le vendredi dernier, Ali Bongo sera investi dès ce mardi au Palais présidentiel apprend-t-on. [ 9/26/2016 ]
Gestion publique: Sylvain Akindès Adékpédjou souhaite plus d’écoute du Pouvoir Sylvain Akindes Adékpédjou s’est exprimé dimanche 25 septembre sur la chaîne de télévision Canal 3 Tv au cours de l’émission "Zone franche’’. L’ancien ministre estime que le pouvoir actuel gouverne en considérant que ses choix sont les meilleurs et sans chercher à connaître les opinions des autres.  [ 9/26/2016 ]
Crise sociopolitique: le dialogue se poursuit ce lundi Ce Lundi l’opposition et le parti au pouvoir se retrouvent à partir du 10 h pour la poursuite du dialogue politique entamé jeudi dernier. Le rencontre s'inscrivant dans l’initiative d'un dialogue politique, vise à désamorcer la crise sociopolitique que travers la Guinée depuis quelques temps.  [ 9/26/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | credit en ligne | Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.