Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 7:01:41 AM Mardi, 24 Avril 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Dissolution du RPT le 28 janvier prochain?


  [1/23/2012]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :15660 fois | Commenter
 

Alors que l'on s'attendait à la création du parti de Faure Gnasingbé le 28 janvier prochain à Blitta, selon des sources proches du pouvoir, il sera plutôt question de dissolution du RPT le jour-là. La création du parti de Faure Gnassingbé est reportée à un ou deux mois, selon les indiscrétions.




 Si la dissolution se produit ce samedi, l’heure aura sonné pour porter un jugement sur le bilan du RPT, si bilan il y en a. Les éminences grises du parti fondé par Eyadema sont à la réflexion pour trouver les contours du nouveau parti. S'il se concrétise, le RPT, crée le 30 août 1969, aura vécu en tout 43 ans. C'est le plus vieux parti du Togo et son histoire se confond largement avec celle du pays. Pendant 21 ans, il a écumé la scène politique imposant sa stature unique, sa pensée unique. Les fondateurs avaient eu l'idée noble de créer un vaste creuset pour rassembler tous les Togolais, qui seraient issus quelque peu divisés du gouvernement des nationalistes de Sylvanus Olympio. Sur le modèle des partis uniques d’Europe de l’Est, on était dans une vision globale et totale de la société, la liberté d’expression proscrite de facto, les populations conduites avec un peu d’autoritarisme à s’engager dans la voie du développement. C’était l’idéologie de l’époque. Plusieurs intellectuels togolais, dont le plus emblématique est Edem Kodjo, avaient succombé à cette idée saugrenue. Ce dernier fut même le rédacteur des statuts et du livre blanc du parti unique.

Mais le vert était dans le fruit et l’enfer était pavé de bonnes intentions. Le parti unique à s’imposer était presque le modèle stalinien, conduit par un leader presque illettré, un soudard de la coloniale française, vaguement impliquée dans l’assassinat du premier président du Togo. A la place de l’unité et de la solidarité nationale, les Togolais connurent plutôt les violations des droits de l’homme, avec son corollaire d’assassinats politiques, l’absence de la liberté d’expression, le pillage et le gaspillage des ressources, la gabegie, la corruption, le tribalisme et le racisme.
Sur le plan social, l’absence des valeurs caractérisaient ce régime. La paresse, la médiocrité et le culte de la personnalité étaient érigés en système de valeur. Pendant plus d’une décennie, tout le Togo dansait frénétiquement sur des airs musicaux importés du Zaïre de Mobutu. Une philosophie absurde de l’authenticité régnait, tous les Togolais devaient porter des noms africains.

Conséquence : en 1980, le Togo était devenu économiquement exsangue, obligé de se mettre sous la tutelle du FMI et de la Banque mondiale. La mainmise de l’étranger sur le pays, en plus de la domination française revenue à la suite de l’assassinat du président Olympio, commença à cette date-là.

C’est dans les années 1990 que le parti montra un autre visage. Réfractaire à l’instauration de la démocratie et du multipartisme, le parti d’Eyadema témoigna une tenace résistance hors du commun. Allié aux Forces armées togolaises, il érigea la violence en méthode de gouvernement et de combat politique. Déstabilisé en 1990 pendant la Conférence nationale souveraine, qu’on lui a imposée, le RPT revient sur la scène, après un an d’évanescence, à la faveur d’une restauration militaire extrêmement violente. Le sommet fut atteint avec la succession de Faure Gnassingbé à son père : Plusieurs centaines de morts, selon le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Ce parti porte une lourde responsabilité dans l’Etat actuel du Togo. Le délitement social, la pauvreté et la misère.
Source : Mo5-togo.com


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

L’opposition rejette l’itinéraire des marches imposé par Boukpessi Bayadowa Informé du projet de nouvelles manifestations les 25, 26 et 28 avril prochains, le gouvernement remet le disque de l’interminable dialogue et se trouve de « nouveaux prétextes » pour menacer les nouvelles manifestations, tout en imposant un itinéraire que l’opposition qualifie de « retranché/Caché » et rejette en bloc. [ 4/23/2018 ]
Plan de Relance de l’Economie: le rapport d’exécution 2017 présenté lundi Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet présentera ce lundi 23 avril 2018 à l’auditorium du ministère de l’Economie, le rapport d’exécution 2017 du Plan de Relance de l’Economie (PRE). Ce document de travail, outil indispensable pour l’administration, permet de redynamiser la création d’emplois et de richesses, d’accélérer la diversification économique et d’asseoir les finances publiques sur une trajectoire soutenable. [ 4/23/2018 ]
L’ACAT-Togo dénonce la répression des manifestants de l’opposition L’Association des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture au Togo (ACAT-Togo) s’indigne de la répression des manifestations de la Coalition des 14 partis de l’opposition les 11 et 14 avril 2018. [ 4/23/2018 ]
Prof. Komi Wolou était dans une tanière de loups à 420Km de Lomé La région de la Kara, précisément la préfecture de la Kozah, fait l’objet d’un embargo politique inédit depuis des mois. Samedi, les loups défendant cette localité ont réédité la démonstration de leur aversion pour tout ce qui est initiative d’un membre de l’opposition, sur la personne du leader du Pacte Socialiste pour le Renouveau, PSR. [ 4/23/2018 ]
Déclaration de Politique Générale du Premier Ministre Soumeylou Boubeye Maïga du 20 Avril 2018 « Monsieur le Président de l’Assemblée nationale ; Honorables Députés ; Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ; Distingués invités, en vos rangs et qualités, [ 4/23/2018 ]
Manifestations des 25, 26 et 28 avril prochains: le gouvernement impose des itinéraires à la Coalition des 14 Cette fois-ci, le gouvernement n'a pas interdit les manifestations pacifiques publiques prévues pour les 25, 26 et 28 avril prochains. Mais dans une lettre réponse rendue publique, le ministère de l'Administration territoriale et des Collectivités locales impose de nouveaux itinéraires à la Coalition des 14. Et pour cause... [ 4/21/2018 ]
Le sondage d'Afro-baromètre fâche les militants d'UNIR Les résultats du sondage réalisé par l'institut Afro-baromètre démangent les supporteurs du champion de la Marina. Depuis hier, sur les réseaux sociaux, les réactions désobligeantes fusent de partout. Certains partisans du parti UNIR sortent de leurs gonds et pondent des critiques amères contre les responsables de cet institut.  [ 4/21/2018 ]
Les pratiques sataniques dans l’histoire du Togo : Qui pour délivrer le pays ? Les hommes d’Eglise, des spiritualistes ou encore plusieurs Togolais lambda croient dur comme fer que le pays est sous l’emprise des forces sataniques. Ceci serait l’œuvre des différentes autorités qui se sont succédées à la tête du Togo depuis les indépendances pour le maintenir sous contrôle. Et les problèmes sociopolitiques et économiques que connaît le pays depuis plus d’un demi-siècle tireront leurs origines de là. Simples spéculations ou des réelles vérités cachées?  [ 4/21/2018 ]
Attaques du convoi des leaders de la coalition : Le doute renversant de Guy Lorenzo Le Togo a vécu une semaine particulière avec le retour des manifestations de rue à l’appel de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition. Au premier jour des manifestations, les véhicules du chef de file de l’opposition Jean-Pierre Fabre et du Président du Parti Les Démocrates Nicodème Habia ont été caillassé dans des conditions troubles à Adidogomé.  [ 4/21/2018 ]
Après le CST : Des plans ourdis pour décapiter la C14 La dictature qui sent sa fin imminente est capable de tout pour assurer sa survie. Le peuple togolais continue de vivre les pires manœuvres du régime RPT/UNIR qui joue sa survie depuis plusieurs décennies. La marche vers la démocratie et l’alternance devient de plus en plus difficile pour le peuple et ceux qui ont décidé de porter ses aspirations. Surtout face à un régime qui manipule les forces de défense et de sécurité à sa solde. Mais toujours est-il que l’aspiration à devenir un peuple libre et souverain des Togolais est plus forte que l’envie de fuir devant les chars et autres armes lourdes que brandissent Faure Gnassingbé et son pouvoir.  [ 4/21/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .