Jeudi, 3 Septembre 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Dissolution du RPT le 28 janvier prochain?


  [1/23/2012]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :14929 fois | Commenter
 

Alors que l'on s'attendait à la création du parti de Faure Gnasingbé le 28 janvier prochain à Blitta, selon des sources proches du pouvoir, il sera plutôt question de dissolution du RPT le jour-là. La création du parti de Faure Gnassingbé est reportée à un ou deux mois, selon les indiscrétions.




 Si la dissolution se produit ce samedi, l’heure aura sonné pour porter un jugement sur le bilan du RPT, si bilan il y en a. Les éminences grises du parti fondé par Eyadema sont à la réflexion pour trouver les contours du nouveau parti. S'il se concrétise, le RPT, crée le 30 août 1969, aura vécu en tout 43 ans. C'est le plus vieux parti du Togo et son histoire se confond largement avec celle du pays. Pendant 21 ans, il a écumé la scène politique imposant sa stature unique, sa pensée unique. Les fondateurs avaient eu l'idée noble de créer un vaste creuset pour rassembler tous les Togolais, qui seraient issus quelque peu divisés du gouvernement des nationalistes de Sylvanus Olympio. Sur le modèle des partis uniques d’Europe de l’Est, on était dans une vision globale et totale de la société, la liberté d’expression proscrite de facto, les populations conduites avec un peu d’autoritarisme à s’engager dans la voie du développement. C’était l’idéologie de l’époque. Plusieurs intellectuels togolais, dont le plus emblématique est Edem Kodjo, avaient succombé à cette idée saugrenue. Ce dernier fut même le rédacteur des statuts et du livre blanc du parti unique.

Mais le vert était dans le fruit et l’enfer était pavé de bonnes intentions. Le parti unique à s’imposer était presque le modèle stalinien, conduit par un leader presque illettré, un soudard de la coloniale française, vaguement impliquée dans l’assassinat du premier président du Togo. A la place de l’unité et de la solidarité nationale, les Togolais connurent plutôt les violations des droits de l’homme, avec son corollaire d’assassinats politiques, l’absence de la liberté d’expression, le pillage et le gaspillage des ressources, la gabegie, la corruption, le tribalisme et le racisme.
Sur le plan social, l’absence des valeurs caractérisaient ce régime. La paresse, la médiocrité et le culte de la personnalité étaient érigés en système de valeur. Pendant plus d’une décennie, tout le Togo dansait frénétiquement sur des airs musicaux importés du Zaïre de Mobutu. Une philosophie absurde de l’authenticité régnait, tous les Togolais devaient porter des noms africains.

Conséquence : en 1980, le Togo était devenu économiquement exsangue, obligé de se mettre sous la tutelle du FMI et de la Banque mondiale. La mainmise de l’étranger sur le pays, en plus de la domination française revenue à la suite de l’assassinat du président Olympio, commença à cette date-là.

C’est dans les années 1990 que le parti montra un autre visage. Réfractaire à l’instauration de la démocratie et du multipartisme, le parti d’Eyadema témoigna une tenace résistance hors du commun. Allié aux Forces armées togolaises, il érigea la violence en méthode de gouvernement et de combat politique. Déstabilisé en 1990 pendant la Conférence nationale souveraine, qu’on lui a imposée, le RPT revient sur la scène, après un an d’évanescence, à la faveur d’une restauration militaire extrêmement violente. Le sommet fut atteint avec la succession de Faure Gnassingbé à son père : Plusieurs centaines de morts, selon le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Ce parti porte une lourde responsabilité dans l’Etat actuel du Togo. Le délitement social, la pauvreté et la misère.
Source : Mo5-togo.com


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Une Marocaine fait son entrée au gouvernement français Son nom c’est Myriam El Khomri. Cette Franco-marocaine a été nommée hier mercredi ministre du Travail dans le gouvernement français dirigé par Manuel Valls, en lieu et place de François Rebsamen. Selon les termes du communiqué de l’Elysée rapportant sa nomination, c’est sur proposition du Premier ministre, que le Président de la République française, ‘‘a mis fin aux fonctions de M. François Rebsamen et nommé Mme Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue social’’.  [ 9/3/2015 ]
Présidentielle 2015 : vers un report du scrutin du 25 octobre? A quelques mois de l’élection présidentielle ivoirienne, des voix discordantes se font toujours entendre dans les rangs de la classe politique d’opposition. Cette dernière, dont la Coalition Nationale pour le Changement (CNC), exige le report de la présidentielle du 25 octobre prochain. [ 9/3/2015 ]
Un report du calendrier électoral envisagé Prévues pour le 18 octobre 2015, les élections présidentielles et législatives risquent à nouveau d’être repoussées en Centrafrique. Alors qu’un référendum est prévu pour le 04 octobre prochain, le corps électoral n’a toujours pas été convoqué, ce qui pousse de nombreux acteurs politiques centrafricains a déjà évoqué la possibilité d’un réaménagement du calendrier électoral. [ 9/3/2015 ]
CPI: bientôt une décision dans l’affaire Laurent Gbagbo Une décision de la Cour Pénale Internationale (CPI) est attendue pour le 8 septembre prochain, dans le dossier de l’ancien président ivoirien Laurent Koudou Gbagbo. [ 9/2/2015 ]
Présidentielle 2015: 8 candidatures retenues Au terme de la date limite de dépôt des candidatures pour le compte du scrutin présidentiel prochain, huit candidats ont été retenus. [ 9/2/2015 ]
Pourquoi Mejdoub et Layachi ont-ils quitté le pays? Que cache les départs précipités des généraux Mejdoub et Layachi ? Craignent-ils le même sort que celui du général Abdelkader Aït Ouarabi, alias Hassan ? [ 9/2/2015 ]
Epiphane Quenum devient préfet de l’Atlantique/Littoral Nommé à la tête des Départements de l’Atlantique et du Littoral, le 28 mai 2011, Placide Azandé, promu Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et des Cultes (Mispc), le 18 juin 2015, a passé service à son successeur, Epiphane Quenum, ce lundi 31 août 2015. La cérémonie de passation de service s’est déroulée dans les locaux de la Préfecture de Cotonou en présence des autorités politico administratives à divers niveaux et du personnel. [ 9/1/2015 ]
Présidentielle de 2016 : Boni Yayi contre la candidature des opérateurs économiques La candidature annoncée des opérateurs économiques à l’élection présidentielle de février 2016, n’est pas très appréciée par l’actuel chef de l’Etat Boni Yayi. Lors d’une rencontre avec les acteurs de la filière coton à Parakou, dimanche 30 août 2015, Boni Yayi s’est prononcé sur la probable candidature des opérateurs économiques. Pour lui cette candidature, si, elle devenait une réalité, sonne comme un cuisant échec de la classe politique. [ 9/1/2015 ]
Elections communales: la drogue s’invite dans la campagne Le Maroc est en pleine campagne en vue des élections communales et régionales. Pour cette campagne électorale, la tension a monté d’un cran dimanche dernier avec les accusations du Secrétaire général du Parti justice et développement (PJD) et Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, à l’encontre du Parti authenticité et modernité (PAM). Fidèle à ses habitudes, ce dernier n’a pas raté aucunement l’occasion de lancer des piques à un adversaire politique. [ 9/1/2015 ]
Aucun membre de la Transition ne pourra être candidat aux élections La décision a été prise par la Cour Constitutionnelle du pays. Les membres de l’autorité de transition ne pourront pas se présenter aux élections prochaines en République centrafricaine. Une décision qui ne reçoit pas l’assentiment de toute la classe politique. [ 9/1/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
Banque de rachat de credit contre le surendettement | demande esta | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | Florian Silnicki expert en stratégie d'information