Samedi, 1 Novembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Dissolution du RPT le 28 janvier prochain?


  [1/23/2012]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :14669 fois | Commenter
 

Alors que l'on s'attendait à la création du parti de Faure Gnasingbé le 28 janvier prochain à Blitta, selon des sources proches du pouvoir, il sera plutôt question de dissolution du RPT le jour-là. La création du parti de Faure Gnassingbé est reportée à un ou deux mois, selon les indiscrétions.




 Si la dissolution se produit ce samedi, l’heure aura sonné pour porter un jugement sur le bilan du RPT, si bilan il y en a. Les éminences grises du parti fondé par Eyadema sont à la réflexion pour trouver les contours du nouveau parti. S'il se concrétise, le RPT, crée le 30 août 1969, aura vécu en tout 43 ans. C'est le plus vieux parti du Togo et son histoire se confond largement avec celle du pays. Pendant 21 ans, il a écumé la scène politique imposant sa stature unique, sa pensée unique. Les fondateurs avaient eu l'idée noble de créer un vaste creuset pour rassembler tous les Togolais, qui seraient issus quelque peu divisés du gouvernement des nationalistes de Sylvanus Olympio. Sur le modèle des partis uniques d’Europe de l’Est, on était dans une vision globale et totale de la société, la liberté d’expression proscrite de facto, les populations conduites avec un peu d’autoritarisme à s’engager dans la voie du développement. C’était l’idéologie de l’époque. Plusieurs intellectuels togolais, dont le plus emblématique est Edem Kodjo, avaient succombé à cette idée saugrenue. Ce dernier fut même le rédacteur des statuts et du livre blanc du parti unique.

Mais le vert était dans le fruit et l’enfer était pavé de bonnes intentions. Le parti unique à s’imposer était presque le modèle stalinien, conduit par un leader presque illettré, un soudard de la coloniale française, vaguement impliquée dans l’assassinat du premier président du Togo. A la place de l’unité et de la solidarité nationale, les Togolais connurent plutôt les violations des droits de l’homme, avec son corollaire d’assassinats politiques, l’absence de la liberté d’expression, le pillage et le gaspillage des ressources, la gabegie, la corruption, le tribalisme et le racisme.
Sur le plan social, l’absence des valeurs caractérisaient ce régime. La paresse, la médiocrité et le culte de la personnalité étaient érigés en système de valeur. Pendant plus d’une décennie, tout le Togo dansait frénétiquement sur des airs musicaux importés du Zaïre de Mobutu. Une philosophie absurde de l’authenticité régnait, tous les Togolais devaient porter des noms africains.

Conséquence : en 1980, le Togo était devenu économiquement exsangue, obligé de se mettre sous la tutelle du FMI et de la Banque mondiale. La mainmise de l’étranger sur le pays, en plus de la domination française revenue à la suite de l’assassinat du président Olympio, commença à cette date-là.

C’est dans les années 1990 que le parti montra un autre visage. Réfractaire à l’instauration de la démocratie et du multipartisme, le parti d’Eyadema témoigna une tenace résistance hors du commun. Allié aux Forces armées togolaises, il érigea la violence en méthode de gouvernement et de combat politique. Déstabilisé en 1990 pendant la Conférence nationale souveraine, qu’on lui a imposée, le RPT revient sur la scène, après un an d’évanescence, à la faveur d’une restauration militaire extrêmement violente. Le sommet fut atteint avec la succession de Faure Gnassingbé à son père : Plusieurs centaines de morts, selon le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Ce parti porte une lourde responsabilité dans l’Etat actuel du Togo. Le délitement social, la pauvreté et la misère.
Source : Mo5-togo.com


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Blaise compaoré refugié chez son ami en Côte d'ivoire C'est ce qu'a confirmé la Présidence ivoirienne dans un communiqué [ 11/1/2014 ]
L'UE condamne la reprise de combats au Soudan du Sud L'Union européenne (UE) a "vivement condamné" vendredi la reprise de combats à l'intérieur et aux environs de Bentiu au Soudan du Sud. [ 11/1/2014 ]
La visite au Maroc de Yu Zhengsheng marque un nouvel apogée dans les relations sino-marocaines La visite au Maroc du président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), Yu Zhengsheng, prévue du 3 au 5 novembre, marque un nouvel apogée dans les relations d'amitié sino-marocaines, a indiqué l'ambassadeur de Chine au Maroc, Sun Shuzhong, lors d'une interview accordée vendredi à Xinhua. [ 11/1/2014 ]
Le Togo dément la présence de ses forces armées au Burkina Faso La haute hiérarchie des Forces armées togolaises (FAT) a apporté vendredi un démenti à des allégations faisant état de la présence de forces armées togolaises sur le territoire du Burkina Faso où le président Blaise Compaoré a démissionné face à une insurrection. [ 11/1/2014 ]
Le lieutenant colonel Isac Yacouba Zida s’installe à la présidence du Faso Le numéro 2 de la Garde de sécurité présidentielle (RSP) burkinabè, le lieutenant colonel Isaac Yacouba Zida, s’est installé très tôt samedi à la présidence du Faso, après avoir déclaré sur les antennes de la chaîne de télévision privée BF1, "assumer les responsabilités de Chef de l’Etat de transition » suite à la démission, la veille, du président Blaise Compaoré. [ 11/1/2014 ]
Huit partis de l'opposition désignent Fabre candidat pour laprésidentielle de 2015 Huit partis de l'opposition ont porté leur choix vendredi sur Jean-Pierre Fabre, président de l' Alliance nationale pour le changement (ANC), comme leur candidat à l'élection présidentielle attendue au premier trimestre 2015 au Togo. [ 11/1/2014 ]
Confusion à la tête du Burkina Faso Après le chef de l'etat major Honoré TRAORE, c'est au tour du lieutenant colonel ZIDA le numéro deux de la garde présidentielle de se proclamer chef d’état. [ 11/1/2014 ]
Ebola : le président malien apporte son soutien fraternel Le président malien Ibrahim Boubacar Keita (IBK) est arrivé vendredi soir à Conakry, en compagnie d'une forte délégation gouvernementale, pour apporter son soutien fraternel à la Guinée touchée par la fièvre hémorragique à virus Ebola depuis plus de huit mois. [ 11/1/2014 ]
Les envoyés spéciaux pour la Libye affirment leur soutien aux efforts onusiens destinés à ce pays d'Afrique du Nord Les envoyés spéciaux de différents pays et organisations pour la Libye réunis depuis jeudi à Paris, capitale de la France, ont exprimé leur "soutien total" à la médiation conduite par le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour la poursuite d'un dialogue pouvant conduire au bon fonctionnement des institutions du pays, selon un communiqué conjoint de la réunion dévoilé vendredi par le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal, lors d'un point de presse. [ 11/1/2014 ]
Le prochain PM sera chargé de former un gouvernement par le nouveau président Les différents protagonistes politiques en Tunisie ont décidé que le nouveau président de la République, qui sera voté le 23 novembre prochain, sera l'unique habilité à charger le chef du gouvernement de former son cabinet, a annoncé vendredi le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du Travail (UGTT) Houcine Abassi, l'un des quatre parrains de ce dialogue. [ 11/1/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | => Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com