Vendredi, 28 Novembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Dissolution du RPT le 28 janvier prochain?


  [1/23/2012]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :14693 fois | Commenter
 

Alors que l'on s'attendait à la création du parti de Faure Gnasingbé le 28 janvier prochain à Blitta, selon des sources proches du pouvoir, il sera plutôt question de dissolution du RPT le jour-là. La création du parti de Faure Gnassingbé est reportée à un ou deux mois, selon les indiscrétions.




 Si la dissolution se produit ce samedi, l’heure aura sonné pour porter un jugement sur le bilan du RPT, si bilan il y en a. Les éminences grises du parti fondé par Eyadema sont à la réflexion pour trouver les contours du nouveau parti. S'il se concrétise, le RPT, crée le 30 août 1969, aura vécu en tout 43 ans. C'est le plus vieux parti du Togo et son histoire se confond largement avec celle du pays. Pendant 21 ans, il a écumé la scène politique imposant sa stature unique, sa pensée unique. Les fondateurs avaient eu l'idée noble de créer un vaste creuset pour rassembler tous les Togolais, qui seraient issus quelque peu divisés du gouvernement des nationalistes de Sylvanus Olympio. Sur le modèle des partis uniques d’Europe de l’Est, on était dans une vision globale et totale de la société, la liberté d’expression proscrite de facto, les populations conduites avec un peu d’autoritarisme à s’engager dans la voie du développement. C’était l’idéologie de l’époque. Plusieurs intellectuels togolais, dont le plus emblématique est Edem Kodjo, avaient succombé à cette idée saugrenue. Ce dernier fut même le rédacteur des statuts et du livre blanc du parti unique.

Mais le vert était dans le fruit et l’enfer était pavé de bonnes intentions. Le parti unique à s’imposer était presque le modèle stalinien, conduit par un leader presque illettré, un soudard de la coloniale française, vaguement impliquée dans l’assassinat du premier président du Togo. A la place de l’unité et de la solidarité nationale, les Togolais connurent plutôt les violations des droits de l’homme, avec son corollaire d’assassinats politiques, l’absence de la liberté d’expression, le pillage et le gaspillage des ressources, la gabegie, la corruption, le tribalisme et le racisme.
Sur le plan social, l’absence des valeurs caractérisaient ce régime. La paresse, la médiocrité et le culte de la personnalité étaient érigés en système de valeur. Pendant plus d’une décennie, tout le Togo dansait frénétiquement sur des airs musicaux importés du Zaïre de Mobutu. Une philosophie absurde de l’authenticité régnait, tous les Togolais devaient porter des noms africains.

Conséquence : en 1980, le Togo était devenu économiquement exsangue, obligé de se mettre sous la tutelle du FMI et de la Banque mondiale. La mainmise de l’étranger sur le pays, en plus de la domination française revenue à la suite de l’assassinat du président Olympio, commença à cette date-là.

C’est dans les années 1990 que le parti montra un autre visage. Réfractaire à l’instauration de la démocratie et du multipartisme, le parti d’Eyadema témoigna une tenace résistance hors du commun. Allié aux Forces armées togolaises, il érigea la violence en méthode de gouvernement et de combat politique. Déstabilisé en 1990 pendant la Conférence nationale souveraine, qu’on lui a imposée, le RPT revient sur la scène, après un an d’évanescence, à la faveur d’une restauration militaire extrêmement violente. Le sommet fut atteint avec la succession de Faure Gnassingbé à son père : Plusieurs centaines de morts, selon le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Ce parti porte une lourde responsabilité dans l’Etat actuel du Togo. Le délitement social, la pauvreté et la misère.
Source : Mo5-togo.com


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Le chef rebelle centrafricain Abdoulaye Miskine libéré au Cameroun en échange de 26 otages des FDPC C’est l’un des points mis sur la table par les rebelles du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) pour la libération du prêtre polonais Mateusz Dziedzic et de 26 otages, dont 15 camerounais, qui étaient détenus dans l'ouest de la Centrafrique. [ 11/28/2014 ]
Le gouvernement favorable au rapatriement de la dépouille de l’ancien président Ahidjo Ahmadou Selon le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, il se prononçait dans une interview sur l’une des radios nationales camerounaises, le gouvernement est favorable à un rapatriement de la dépouille de l’ancien président Ahmadou Ahidjo. [ 11/28/2014 ]
Présidentielle tunisienne : Essebsi et Marzouki appelés à éviter des discours perturbateurs D’après les résultats du premier tour de la présidentielle de dimanche dernier en Tunisie, les électeurs devront choisir au second tour entre Béji Caïd Essebsi et Moncef Marzouki, le candidat le mieux placé pour conduire les destinées du pays pour les cinq prochaines années. [ 11/28/2014 ]
tous aux urnes pour les élections générales Les Namibiens sont appelés aux urnes ce vendredi pour les élections présidentielle et législatives. Celles-ci devraient reconduire le Parti au pouvoir depuis l'indépendance en 1990. Cependant, Hifikepunye Pohamba, le président sortant devrait être remplacé par son Premier ministre Hage Geingob. [ 11/28/2014 ]
La marche des ODDH vient de démarrer avec un incident Les organisations de défense des droits de l’Homme (ODDH) qui ont conviés les populations togolaises ce 28 Novembre 2014 étaient présentes à la manifestation. A leur côté, le président de l’Alliance Nationale pour le Changement ANC), Jean Pierre Fabre. L’arrivée des organisateurs de la manifestation a donné le ton du démarrage aux environs de 11 heures GMT. [ 11/28/2014 ]
Trafic d’uniformes des FARDC : la MONUSCO s’explique Des pilotes de la Mission de l’ONU pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO) ont été arrêtés mercredi dernier pour trafic d’effets militaires de l’armée congolaise. En réaction, la MONUSCO nie toute son implication dans cette affaire et met par contre l’officier ukrainien incriminé devant ses responsabilités. [ 11/28/2014 ]
Paul Kagame dit NON à un troisième mandat La crise burkinabé semble passer par là. Le président rwandais Paul Kagame renonce à briguer un troisième mandat en 2017. [ 11/28/2014 ]
Le Président français Hollande contre le fait de s'accrocher au pouvoir  Le Président français Hollande a enjoint les dirigeants africains de ne pas modifier la Constitution de leur pays pour s'accrocher au pouvoir. Le Président s'exprimait à quelques jours avant le sommet de la Francophonie à Dakar, sur bonne gouvernance. [ 11/28/2014 ]
les trois revendications de l'opposition politique La question sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles fait débat au Togo et les marches de protestations et de soutien ne cessent de se succéder à Lomé, la capitale. Au moment où le président Faure Gnassingbé clame sa volonté de respecter scrupuleusement la Constitution en vigueur, il se révèle que cette Constitution mérite vraiment d'être revue au nom de la démocratie. Voici les principales réclamations des leaders de l'opposition politique au Togo.  [ 11/28/2014 ]
Isaac Zida demande l'extradition de Blaise Compaoré La transition au Burkina Faso suit son cours avec plusieurs dossiers brûlants sur la table du gouvernement intérimaire. Le Premier ministre, le lieutenant colonel Isaac Zida, a fait connaitre son souhait de demander l'extradition du président déchu Blaise Compaoré, du Maroc. [ 11/28/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! | Offre bancaire sur rachat de credit banque à taux fixe.
EX-IN Consult
iciLome.com