Samedi, 24 Juin 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Dissolution du RPT le 28 janvier prochain?


  [1/23/2012]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :15508 fois | Commenter
 

Alors que l'on s'attendait à la création du parti de Faure Gnasingbé le 28 janvier prochain à Blitta, selon des sources proches du pouvoir, il sera plutôt question de dissolution du RPT le jour-là. La création du parti de Faure Gnassingbé est reportée à un ou deux mois, selon les indiscrétions.




 Si la dissolution se produit ce samedi, l’heure aura sonné pour porter un jugement sur le bilan du RPT, si bilan il y en a. Les éminences grises du parti fondé par Eyadema sont à la réflexion pour trouver les contours du nouveau parti. S'il se concrétise, le RPT, crée le 30 août 1969, aura vécu en tout 43 ans. C'est le plus vieux parti du Togo et son histoire se confond largement avec celle du pays. Pendant 21 ans, il a écumé la scène politique imposant sa stature unique, sa pensée unique. Les fondateurs avaient eu l'idée noble de créer un vaste creuset pour rassembler tous les Togolais, qui seraient issus quelque peu divisés du gouvernement des nationalistes de Sylvanus Olympio. Sur le modèle des partis uniques d’Europe de l’Est, on était dans une vision globale et totale de la société, la liberté d’expression proscrite de facto, les populations conduites avec un peu d’autoritarisme à s’engager dans la voie du développement. C’était l’idéologie de l’époque. Plusieurs intellectuels togolais, dont le plus emblématique est Edem Kodjo, avaient succombé à cette idée saugrenue. Ce dernier fut même le rédacteur des statuts et du livre blanc du parti unique.

Mais le vert était dans le fruit et l’enfer était pavé de bonnes intentions. Le parti unique à s’imposer était presque le modèle stalinien, conduit par un leader presque illettré, un soudard de la coloniale française, vaguement impliquée dans l’assassinat du premier président du Togo. A la place de l’unité et de la solidarité nationale, les Togolais connurent plutôt les violations des droits de l’homme, avec son corollaire d’assassinats politiques, l’absence de la liberté d’expression, le pillage et le gaspillage des ressources, la gabegie, la corruption, le tribalisme et le racisme.
Sur le plan social, l’absence des valeurs caractérisaient ce régime. La paresse, la médiocrité et le culte de la personnalité étaient érigés en système de valeur. Pendant plus d’une décennie, tout le Togo dansait frénétiquement sur des airs musicaux importés du Zaïre de Mobutu. Une philosophie absurde de l’authenticité régnait, tous les Togolais devaient porter des noms africains.

Conséquence : en 1980, le Togo était devenu économiquement exsangue, obligé de se mettre sous la tutelle du FMI et de la Banque mondiale. La mainmise de l’étranger sur le pays, en plus de la domination française revenue à la suite de l’assassinat du président Olympio, commença à cette date-là.

C’est dans les années 1990 que le parti montra un autre visage. Réfractaire à l’instauration de la démocratie et du multipartisme, le parti d’Eyadema témoigna une tenace résistance hors du commun. Allié aux Forces armées togolaises, il érigea la violence en méthode de gouvernement et de combat politique. Déstabilisé en 1990 pendant la Conférence nationale souveraine, qu’on lui a imposée, le RPT revient sur la scène, après un an d’évanescence, à la faveur d’une restauration militaire extrêmement violente. Le sommet fut atteint avec la succession de Faure Gnassingbé à son père : Plusieurs centaines de morts, selon le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Ce parti porte une lourde responsabilité dans l’Etat actuel du Togo. Le délitement social, la pauvreté et la misère.
Source : Mo5-togo.com


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Aimé Gogué: ça m'embête qu'on arrive pas à trouver un consensus sur ce projet de loi Vendredi à l'Assemblée Nationale, les députés Unir ont voté le projet de loi du gouvernement portant création des communes au Togo. La réaction du président de l'Alliance des Démocrates pour un Développement Intégral (ADDI), Aimé Gogué, au cours de la séance. [ 6/24/2017 ]
Législatives: Me Abdoulaye WADE annoncé en début juillet à Dakar L’ex-président Me Abdoulaye WADE prendra part à la campagne pour le compte des élections législatives. Le Pape du Sopi est attendu dès le 6 juillet prochain dans son pays. [ 6/24/2017 ]
Le point de Kodjo Epou : Objectif 2020: tous les compteurs à zéro La projet de loi sur le découpage des communes est voté. Dans les mois à venir, au Togo, des communes fantômes régentées par des maires falots débarqués du néant, en dehors des urnes transparentes. L’avalanche des lois viciées va se poursuivre, jusqu’à ce que les compteurs soient remis à zéro, en 2020. Est-ce de ce découpage alambiqué que le Togo a besoin? Tout le monde voit, à l’exception des zélateurs et missi dominici du régime RPT/UNIR, que l’état, en chûte libre, a besoin de reconstruire son centre de gravité. Ceci ne peut se faire que par des réformes idoines, débarassées de tout soupcon et qui ne visent que le Togo de demain, au-delà des convenances personnelles et des contingences bassement matérielles. Seulement, dans le méninge de ces arlequins messéants, les réformes politiques ne peuvent se réaliser qu’à condition de faire fi du passé, d’accepter que Gnassingbé et son clan aient le beurre, l’argent du beurre et la culotte de la crémière. [ 6/24/2017 ]
Elections locales : Le Togo en 116 communes Le projet de loi portant création des communes, vivement critiqué par l’opposition, a été voté vendredi par les députés de la majorité. 59 députés, y compris ceux de l’Union des forces de changement (UFC), ont voté pour. L’opposition est restée dans sa logique en votant contre le texte.  [ 6/25/2017 ]
G20 sans le Président en exercice de la CEDEAO : Quelle leçon pour Faure Gnassingbé? A l’initiative de l’Allemagne d’Angela Merkel, le sommet du G20 qui s’est tenu dans la capitale allemande la semaine dernière a vu la participation de certains chefs d’Etat africains et plus particulièrement de l’Afrique de l’Ouest.  [ 6/24/2017 ]
Le coup de force vient de passer ! Les députés UNIR viennent de voter la loi controversée sur le découpage inique des communes. [ 6/23/2017 ]
"Les Démocrates" proteste contre la loi sur le découpage des communes Les députés de la majorité s'apprêtent à voter, à l'Assemblée nationale, le projet de loi sur le découpage des communes, envoyé par le gouvernement. [ 6/23/2017 ]
Jean Kissi taxe l'unicité d'action entre CAP 2015 et le G6 d’OVNI Au Comité d’action pour le renouveau (CAR), on pense que l’unicité d’action qu’ont créée les partis membres du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et le Groupe de six (6) partis politiques de l’opposition est un objet à valeur non identifiable (OVNI).  [ 6/23/2017 ]
L’Assemblée Nationale sous haute surveillance ce matin C’est l’information qui vient juste de nous parvenir. Le siège du parlement togolais est quadrillé par les forces de l’ordre. [ 6/23/2017 ]
Réformes : CAR fustige le dilatoire de UNIR Dans un communiqué, le Comité d’action pour le renouveau (CAR) « s’inquiète de l’allure que prennent les discussions sur le projet de loi portant création des communes dans le cadre de la décentralisation ». [ 6/23/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | . |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| credit consommation avec moncredit.org .