Mardi, 23 Décembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Dissolution du RPT le 28 janvier prochain?


  [1/23/2012]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :14715 fois | Commenter
 

Alors que l'on s'attendait à la création du parti de Faure Gnasingbé le 28 janvier prochain à Blitta, selon des sources proches du pouvoir, il sera plutôt question de dissolution du RPT le jour-là. La création du parti de Faure Gnassingbé est reportée à un ou deux mois, selon les indiscrétions.




 Si la dissolution se produit ce samedi, l’heure aura sonné pour porter un jugement sur le bilan du RPT, si bilan il y en a. Les éminences grises du parti fondé par Eyadema sont à la réflexion pour trouver les contours du nouveau parti. S'il se concrétise, le RPT, crée le 30 août 1969, aura vécu en tout 43 ans. C'est le plus vieux parti du Togo et son histoire se confond largement avec celle du pays. Pendant 21 ans, il a écumé la scène politique imposant sa stature unique, sa pensée unique. Les fondateurs avaient eu l'idée noble de créer un vaste creuset pour rassembler tous les Togolais, qui seraient issus quelque peu divisés du gouvernement des nationalistes de Sylvanus Olympio. Sur le modèle des partis uniques d’Europe de l’Est, on était dans une vision globale et totale de la société, la liberté d’expression proscrite de facto, les populations conduites avec un peu d’autoritarisme à s’engager dans la voie du développement. C’était l’idéologie de l’époque. Plusieurs intellectuels togolais, dont le plus emblématique est Edem Kodjo, avaient succombé à cette idée saugrenue. Ce dernier fut même le rédacteur des statuts et du livre blanc du parti unique.

Mais le vert était dans le fruit et l’enfer était pavé de bonnes intentions. Le parti unique à s’imposer était presque le modèle stalinien, conduit par un leader presque illettré, un soudard de la coloniale française, vaguement impliquée dans l’assassinat du premier président du Togo. A la place de l’unité et de la solidarité nationale, les Togolais connurent plutôt les violations des droits de l’homme, avec son corollaire d’assassinats politiques, l’absence de la liberté d’expression, le pillage et le gaspillage des ressources, la gabegie, la corruption, le tribalisme et le racisme.
Sur le plan social, l’absence des valeurs caractérisaient ce régime. La paresse, la médiocrité et le culte de la personnalité étaient érigés en système de valeur. Pendant plus d’une décennie, tout le Togo dansait frénétiquement sur des airs musicaux importés du Zaïre de Mobutu. Une philosophie absurde de l’authenticité régnait, tous les Togolais devaient porter des noms africains.

Conséquence : en 1980, le Togo était devenu économiquement exsangue, obligé de se mettre sous la tutelle du FMI et de la Banque mondiale. La mainmise de l’étranger sur le pays, en plus de la domination française revenue à la suite de l’assassinat du président Olympio, commença à cette date-là.

C’est dans les années 1990 que le parti montra un autre visage. Réfractaire à l’instauration de la démocratie et du multipartisme, le parti d’Eyadema témoigna une tenace résistance hors du commun. Allié aux Forces armées togolaises, il érigea la violence en méthode de gouvernement et de combat politique. Déstabilisé en 1990 pendant la Conférence nationale souveraine, qu’on lui a imposée, le RPT revient sur la scène, après un an d’évanescence, à la faveur d’une restauration militaire extrêmement violente. Le sommet fut atteint avec la succession de Faure Gnassingbé à son père : Plusieurs centaines de morts, selon le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Ce parti porte une lourde responsabilité dans l’Etat actuel du Togo. Le délitement social, la pauvreté et la misère.
Source : Mo5-togo.com


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Interview de Nicodème Habia : « Il n’y a pas un problème entre Jean-Pierre Fabre et moi » Nicodème Ayao Habia a été aperçu au cours des dernières manifestations de CAP 2015 aux côtés de Jean-Pierre Fabre, un homme qu’il a combattu il y a seulement quelques mois alors qu’il était au sein de l’Union des Forces de Changement (UFC). Que s’est-il entre-temps passé ? Est-ce le signe d’un véritable rapprochement entre ces anciens héritiers politiques de Gilchrist Olympio ? Quelle est l’analyse de l’ancien de député de l’Avé sur le débat qui a lieu autour des réformes constitutionnelles et institutionnelles ? Voilà autant de questions que l’Agence de Presse Afreepress a posées dans cette interview à M. Habia [ 12/22/2014 ]
Nouvelle proposition de loi de l’opposition à l’Assemblée nationale : L’espoir est-il toujours permis ? Ce lundi 22 décembre, la bataille pour les Réformes constitutionnelles et institutionnelles va entrer probablement, dans une phase encore plus délicate. Et pour cause, la proposition de loi introduite il y a un mois par des députés de l’opposition (ADDI/CAR et ANC) à l’Assemblée nationale, va être examinée en Plénière. Et ce sera, reconnaissons-le, l’amorce d’une nouvelle étape cruciale dans l’histoire très controversée d’une loi au sujet des Réformes politiques tant souhaitées par toutes les classes politiques du Togo. [ 12/22/2014 ]
La mise à disposition du fichier électoral de nouveau reporté pour un mois Le comité d'orientation et de supervision pour la correction de la liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) a du plomb dans l’aile. Prévue pour le 17décembre dernier, la mise à disposition du fichier électoral, condition sine qua non pour l'organisation des prochaines élections peine à être effective jusqu'à ce jour. Elle vient d’être reportée au 15 janvier 2015. [ 12/22/2014 ]
La démocratie en marche dans le pays et au sein du parti au pouvoir Le Ghana est l’une des véritables démocraties africaines, n’en déplaise aux jaloux. Le pays de John Jerry Rawling ne cesse de surprendre agréablement la jeunesse africaine qui rêve d’une véritable société démocratique où les règles seront respectées et surtout, rigoureusement appliquées lorsqu’il s’agit de démocratie. [ 12/22/2014 ]
Un géant au pied d’argile de l’Afrique de l’Ouest Le Nigéria, 1ere puissance ‘’supposée’’ d’Afrique et pays de plus de 300 millions d’âmes est mal parti. Très mal même. Le gouvernement de Goodluck Luck Jonathan peine depuis plusieurs mois à neutraliser la petite secte islamique de Boko Haram (l’école du Blanc est mauvaise). Cette secte, moins nombreuse et moins équipée que la grande armée du Nigéria ne cesse d’infliger des revers aux militaires nigérians [ 12/22/2014 ]
Kofi Portuphy élu pour présider le NDC Kumasi a abrité le 8e congrès électif du National Democratic Congress (NDC), le parti au pouvoir. Un nouveau bureau exécutif a été constitué avec à sa tête Kofi Portuphy. Ce nouvel exécutif qui doit appuyer la campagne de John Mahama pour la présidentielle de 2016 est composé de cinq personnes. [ 12/22/2014 ]
Jacob Zuma va mieux et prêt à déléguer Le chef de l’État arc-en-ciel se dit mieux portant. Lors d'une émission télévisée diffusée dimanche, le président Jacob Zuma 72 ans, est revenu sur son hospitalisation au mois de juin. En réponse aux rumeurs faisant état d'un surmenage du chef de l’État, celui-ci estime que son hospitalisation est simplement sue à un "coup de fatigue". [ 12/22/2014 ]
Le projet "Initiative de coopération sécuritaire en Afrique de l’Ouest" officiellement lancé  Le président de l’Assemblée nationale Béninoise, Marthurin Nago, a procédé vendredi 19décembre dernier à Cotonou au lancement officiel du projet « Initiative de coopération sécuritaire en Afrique de l’Ouest ».  [ 12/22/2014 ]
Présenter les vœux au chef de l’Etat, est une « courtoisie républicaine », selon Gerry Taama La cérémonie de présentation de vœux de cette année au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a été marquée par le passage en grand nombre, ce 18 décembre, de plusieurs leaders de partis politiques de l’opposition. [ 12/22/2014 ]
CPI: Le Togo veut accueillir Laurent Gbagbo Le célèbre détenu de La Haye Laurent Gbagbo bénéficie toujours de l'estime de plusieurs de ses amis chefs d'Etat africains. Le Togo se dit prêt à accueillir Gbagbo au cas où celui-ci serait libéré. L'avocat principal du détenu a également indiqué qu'à part le Togo, l'Afrique du Sud et l'Angola ont proposé leur hospitalité à l'ex-président de la Côte d'Ivoire. [ 12/22/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! | Offre bancaire sur rachat de credit banque à taux fixe.
EX-IN Consult
iciLome.com