Dimanche, 20 Août 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Dissolution du RPT le 28 janvier prochain?


  [1/23/2012]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :15534 fois | Commenter
 

Alors que l'on s'attendait à la création du parti de Faure Gnasingbé le 28 janvier prochain à Blitta, selon des sources proches du pouvoir, il sera plutôt question de dissolution du RPT le jour-là. La création du parti de Faure Gnassingbé est reportée à un ou deux mois, selon les indiscrétions.




 Si la dissolution se produit ce samedi, l’heure aura sonné pour porter un jugement sur le bilan du RPT, si bilan il y en a. Les éminences grises du parti fondé par Eyadema sont à la réflexion pour trouver les contours du nouveau parti. S'il se concrétise, le RPT, crée le 30 août 1969, aura vécu en tout 43 ans. C'est le plus vieux parti du Togo et son histoire se confond largement avec celle du pays. Pendant 21 ans, il a écumé la scène politique imposant sa stature unique, sa pensée unique. Les fondateurs avaient eu l'idée noble de créer un vaste creuset pour rassembler tous les Togolais, qui seraient issus quelque peu divisés du gouvernement des nationalistes de Sylvanus Olympio. Sur le modèle des partis uniques d’Europe de l’Est, on était dans une vision globale et totale de la société, la liberté d’expression proscrite de facto, les populations conduites avec un peu d’autoritarisme à s’engager dans la voie du développement. C’était l’idéologie de l’époque. Plusieurs intellectuels togolais, dont le plus emblématique est Edem Kodjo, avaient succombé à cette idée saugrenue. Ce dernier fut même le rédacteur des statuts et du livre blanc du parti unique.

Mais le vert était dans le fruit et l’enfer était pavé de bonnes intentions. Le parti unique à s’imposer était presque le modèle stalinien, conduit par un leader presque illettré, un soudard de la coloniale française, vaguement impliquée dans l’assassinat du premier président du Togo. A la place de l’unité et de la solidarité nationale, les Togolais connurent plutôt les violations des droits de l’homme, avec son corollaire d’assassinats politiques, l’absence de la liberté d’expression, le pillage et le gaspillage des ressources, la gabegie, la corruption, le tribalisme et le racisme.
Sur le plan social, l’absence des valeurs caractérisaient ce régime. La paresse, la médiocrité et le culte de la personnalité étaient érigés en système de valeur. Pendant plus d’une décennie, tout le Togo dansait frénétiquement sur des airs musicaux importés du Zaïre de Mobutu. Une philosophie absurde de l’authenticité régnait, tous les Togolais devaient porter des noms africains.

Conséquence : en 1980, le Togo était devenu économiquement exsangue, obligé de se mettre sous la tutelle du FMI et de la Banque mondiale. La mainmise de l’étranger sur le pays, en plus de la domination française revenue à la suite de l’assassinat du président Olympio, commença à cette date-là.

C’est dans les années 1990 que le parti montra un autre visage. Réfractaire à l’instauration de la démocratie et du multipartisme, le parti d’Eyadema témoigna une tenace résistance hors du commun. Allié aux Forces armées togolaises, il érigea la violence en méthode de gouvernement et de combat politique. Déstabilisé en 1990 pendant la Conférence nationale souveraine, qu’on lui a imposée, le RPT revient sur la scène, après un an d’évanescence, à la faveur d’une restauration militaire extrêmement violente. Le sommet fut atteint avec la succession de Faure Gnassingbé à son père : Plusieurs centaines de morts, selon le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Ce parti porte une lourde responsabilité dans l’Etat actuel du Togo. Le délitement social, la pauvreté et la misère.
Source : Mo5-togo.com


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

.

Dans la même rubrique

Les FDR condamnent la répression violente des manifestants du PNP La répression perpétrée par les forces de l'ordre sur les manifestants samedi lors de la marche pacifique du PNP n'a pas plu aux responsables des Forces Démocratiques pour la République (FDR). Dans un communiqué rendu public, ils condamnent des entraves à la liberté de manifester et demandent la libération des manifestants détenus. Bonne lecture ! [ 8/20/2017 ]
Chronique de Kodjo Epou : La poudrière se rallume, Faure dans de beaux draps. Rien ne peut dévier ou barrer la route au pouvoir de millions de citoyens d’une nation réclamant le changement et le droit de vivre, libres, dans leur propre pays. Les manoeuvres du système de dictature, dans un scénario devenu récurrent, visant à faire peur, à endeuiller la mobilisation populaire, à glorifier la politique de répression, ont plutôt rendu les Togolais plus défiants, plus déterminés. Aux vieilles plaies, toujours profondes, s’ajoutent de nouvelles, plus douloureuses. Des Togolais sont encore tombés, fauchés par balles, parce que Faure veut une présidence à vie. [ 8/20/2017 ]
Appel solennel du parti LES DEMOCRATES aux forces démocratiques du Togo   [ 8/20/2017 ]
Que faire d'AWA NANA? … après le Samedi Rouge  [ 8/20/2017 ]
Appel des Ablodeviwo  [ 8/20/2017 ]
VIDEO/ Marche du 19 Août: Kara: Face à face entre manifestants et forces de l'ordre  [ 8/20/2017 ]
VIDEO / Intervention musclée des forces de sécurité à la marche du PNP à Lomé  [ 8/20/2017 ]
L'ANC appelle à une grande mobilisation nationale pour en finir avec le régime RPT/UNIR La situation qu'a connue le Togo samedi préoccupe les responsables de l'ANC. Dans un communiqué rendu public, ils condamnent l'usage de la force pour disperser des manifestations des populations aux mains nues. Et demandent aux populations de se tenir prêtes pour répondre massivement à l'appel prochain des forces démocratiques pour mettre définitivement fin au pouvoir de Lomé II. [ 8/20/2017 ]
Manifestation du PNP: La CDPA met en garde le régime RPT/UNIR Le bilan de la marche pacifique organisée samedi par le PNP ne laisse personne indifférent. Dans un communiqué rendu public, la CDPA a condamné avec vigueur la répression barbare de la marche et invité le gouvernement togolais à prendre des mesures idoines pour empêcher les velléités de représailles corporatistes sur des populations aux mains nues. Elle demande également la libération immédiate des manifestants détenus. Lecture ! [ 8/20/2017 ]
Manifestation du PNP : OBUTS appelle à la retenue L'Organisation pour bâtir dans l'union un Togo solidaire (OBUTS) dit être préoccupée par la situation qu'a connue le Togo ce samedi. Il appelle les uns et les autres à la retenue. Lire le communiqué ! [ 8/20/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | www.voirbonfilm.com |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org | credit consommation avec moncredit.org .