Mardi, 17 Janvier 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Dissolution du RPT le 28 janvier prochain?


  [1/23/2012]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :15408 fois | Commenter
 

Alors que l'on s'attendait à la création du parti de Faure Gnasingbé le 28 janvier prochain à Blitta, selon des sources proches du pouvoir, il sera plutôt question de dissolution du RPT le jour-là. La création du parti de Faure Gnassingbé est reportée à un ou deux mois, selon les indiscrétions.




 Si la dissolution se produit ce samedi, l’heure aura sonné pour porter un jugement sur le bilan du RPT, si bilan il y en a. Les éminences grises du parti fondé par Eyadema sont à la réflexion pour trouver les contours du nouveau parti. S'il se concrétise, le RPT, crée le 30 août 1969, aura vécu en tout 43 ans. C'est le plus vieux parti du Togo et son histoire se confond largement avec celle du pays. Pendant 21 ans, il a écumé la scène politique imposant sa stature unique, sa pensée unique. Les fondateurs avaient eu l'idée noble de créer un vaste creuset pour rassembler tous les Togolais, qui seraient issus quelque peu divisés du gouvernement des nationalistes de Sylvanus Olympio. Sur le modèle des partis uniques d’Europe de l’Est, on était dans une vision globale et totale de la société, la liberté d’expression proscrite de facto, les populations conduites avec un peu d’autoritarisme à s’engager dans la voie du développement. C’était l’idéologie de l’époque. Plusieurs intellectuels togolais, dont le plus emblématique est Edem Kodjo, avaient succombé à cette idée saugrenue. Ce dernier fut même le rédacteur des statuts et du livre blanc du parti unique.

Mais le vert était dans le fruit et l’enfer était pavé de bonnes intentions. Le parti unique à s’imposer était presque le modèle stalinien, conduit par un leader presque illettré, un soudard de la coloniale française, vaguement impliquée dans l’assassinat du premier président du Togo. A la place de l’unité et de la solidarité nationale, les Togolais connurent plutôt les violations des droits de l’homme, avec son corollaire d’assassinats politiques, l’absence de la liberté d’expression, le pillage et le gaspillage des ressources, la gabegie, la corruption, le tribalisme et le racisme.
Sur le plan social, l’absence des valeurs caractérisaient ce régime. La paresse, la médiocrité et le culte de la personnalité étaient érigés en système de valeur. Pendant plus d’une décennie, tout le Togo dansait frénétiquement sur des airs musicaux importés du Zaïre de Mobutu. Une philosophie absurde de l’authenticité régnait, tous les Togolais devaient porter des noms africains.

Conséquence : en 1980, le Togo était devenu économiquement exsangue, obligé de se mettre sous la tutelle du FMI et de la Banque mondiale. La mainmise de l’étranger sur le pays, en plus de la domination française revenue à la suite de l’assassinat du président Olympio, commença à cette date-là.

C’est dans les années 1990 que le parti montra un autre visage. Réfractaire à l’instauration de la démocratie et du multipartisme, le parti d’Eyadema témoigna une tenace résistance hors du commun. Allié aux Forces armées togolaises, il érigea la violence en méthode de gouvernement et de combat politique. Déstabilisé en 1990 pendant la Conférence nationale souveraine, qu’on lui a imposée, le RPT revient sur la scène, après un an d’évanescence, à la faveur d’une restauration militaire extrêmement violente. Le sommet fut atteint avec la succession de Faure Gnassingbé à son père : Plusieurs centaines de morts, selon le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Ce parti porte une lourde responsabilité dans l’Etat actuel du Togo. Le délitement social, la pauvreté et la misère.
Source : Mo5-togo.com


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Succession de Jacob Zuma: la présidente de l’Assemblée Nationale se mêle à la course La guerre des tranchées se poursuit au sein de l’African National Congress (ANC) pour la succession de Jacob Zuma. Après Cyril Ramaphosa et Nkozasana Dlamini-Zuma, Baleka Mbete, la présidente de l’Assemblée nationale, veut elle aussi devenir le prochain président de la République. [ 1/16/2017 ]
Accord du 31 décembre: l’opposant Roger Lumbala rentre d’exil L’Accord signé le 31 décembre dernier entre le pouvoir et l’opposition congolaise sous l’égide du Cenco, a permis à l’opposant Roger Lumbala de regagner Kinshasa après des années d’exil. [ 1/16/2017 ]
Interdiction formelle d'une manifestation de la société civile La manifestation prévue par les organisations de la société civile et l’opposition est formellement interdite par le pouvoir en place. Raison évoquée pour justifier l'interdiction: la sécurité. [ 1/16/2017 ]
AGBOYIBO : Un retour vivement critiqué Le retour spectaculaire de Me Yawovi AGBOYIBO à la tête du CAR est vivement critiqué au sein de l’opinion. Les débats dans les réseaux sociaux, dans les milieux politiques, au sein des chancelleries ne sont pas en faveur de ce retour.  [ 1/16/2017 ]
En attendant son investiture, Adama Barrow séjourne au Sénégal La cérémonie d’investiture du nouveau président Gambien Adama Barrow est prévu pour le 19 janvier. En attendant cette date sur laquelle plane l’incertitude du fait du refus du président sortant Yahya Jammeh à céder le pouvoir, le Sénégal ouvre ses portes au premier. [ 1/16/2017 ]
La prestation de serment du Vice-président Kablan Duncan prévu ce lundi L’ancien premier ministre Daniel Kablan Duncan, nommé Vice-Président de la Côte d’Ivoire, le 10 janvier dernier, prêtera serment ce lundi 16 janvier. [ 1/16/2017 ]
CAR : Yawovi Agboyibo a manqué du courage ! La crise au Comité d’action pour le renouveau (CAR) a pris définitivement fin avec le congrès électif qui acte le retour du « président-fondateur », Me Apollinaire Yawovi Madjé Agboyibo. [ 1/16/2017 ]
Les délégués du CAR : "la minorité utilise les fonds accaparés et les autres ressources publiques pour réduire les populations à la mendicité..." Les délégués du Comité d'action pour le renouveau (CAR) ont, lors du congrès de ce parti le weekend dernier, fait l'état des lieux de la situation sociopolitique au Togo. Voici leur déclaration! [ 1/16/2017 ]
Les délégués du CAR sont contre deux décrets pris en conseil des ministres du 03 janvier Les délégués du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) réunis en congrès extraordinaire les 13 et 14 janvier 2017 ont examiné deux (2) décrets pris en conseil des ministres du mardi 03 janvier 2017. Il s’agit du décret portant sur la mise en place de la commission de réflexion sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles et celui portant sur la création d’une haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et des infractions assimilées.  [ 1/16/2017 ]
MESSAGE DES ABLODE VIWO (*) AU PEUPLE TOGOLAIS POUR LE 13 JANVIER 2017 MESSAGE DES ABLODE VIWO (*) AU PEUPLE TOGOLAIS POUR LE 13 JANVIER 2017 Doublement triste anniversaire, « Pleure O Pays bien aimé » Lomé, Le 13 janvier 2017 [ 1/15/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | credit consommation avec moncredit.org | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| credit consommation avec moncredit.org .