Mercredi, 1 Juillet 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Dissolution du RPT le 28 janvier prochain?


  [1/23/2012]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :14877 fois | Commenter
 

Alors que l'on s'attendait à la création du parti de Faure Gnasingbé le 28 janvier prochain à Blitta, selon des sources proches du pouvoir, il sera plutôt question de dissolution du RPT le jour-là. La création du parti de Faure Gnassingbé est reportée à un ou deux mois, selon les indiscrétions.




 Si la dissolution se produit ce samedi, l’heure aura sonné pour porter un jugement sur le bilan du RPT, si bilan il y en a. Les éminences grises du parti fondé par Eyadema sont à la réflexion pour trouver les contours du nouveau parti. S'il se concrétise, le RPT, crée le 30 août 1969, aura vécu en tout 43 ans. C'est le plus vieux parti du Togo et son histoire se confond largement avec celle du pays. Pendant 21 ans, il a écumé la scène politique imposant sa stature unique, sa pensée unique. Les fondateurs avaient eu l'idée noble de créer un vaste creuset pour rassembler tous les Togolais, qui seraient issus quelque peu divisés du gouvernement des nationalistes de Sylvanus Olympio. Sur le modèle des partis uniques d’Europe de l’Est, on était dans une vision globale et totale de la société, la liberté d’expression proscrite de facto, les populations conduites avec un peu d’autoritarisme à s’engager dans la voie du développement. C’était l’idéologie de l’époque. Plusieurs intellectuels togolais, dont le plus emblématique est Edem Kodjo, avaient succombé à cette idée saugrenue. Ce dernier fut même le rédacteur des statuts et du livre blanc du parti unique.

Mais le vert était dans le fruit et l’enfer était pavé de bonnes intentions. Le parti unique à s’imposer était presque le modèle stalinien, conduit par un leader presque illettré, un soudard de la coloniale française, vaguement impliquée dans l’assassinat du premier président du Togo. A la place de l’unité et de la solidarité nationale, les Togolais connurent plutôt les violations des droits de l’homme, avec son corollaire d’assassinats politiques, l’absence de la liberté d’expression, le pillage et le gaspillage des ressources, la gabegie, la corruption, le tribalisme et le racisme.
Sur le plan social, l’absence des valeurs caractérisaient ce régime. La paresse, la médiocrité et le culte de la personnalité étaient érigés en système de valeur. Pendant plus d’une décennie, tout le Togo dansait frénétiquement sur des airs musicaux importés du Zaïre de Mobutu. Une philosophie absurde de l’authenticité régnait, tous les Togolais devaient porter des noms africains.

Conséquence : en 1980, le Togo était devenu économiquement exsangue, obligé de se mettre sous la tutelle du FMI et de la Banque mondiale. La mainmise de l’étranger sur le pays, en plus de la domination française revenue à la suite de l’assassinat du président Olympio, commença à cette date-là.

C’est dans les années 1990 que le parti montra un autre visage. Réfractaire à l’instauration de la démocratie et du multipartisme, le parti d’Eyadema témoigna une tenace résistance hors du commun. Allié aux Forces armées togolaises, il érigea la violence en méthode de gouvernement et de combat politique. Déstabilisé en 1990 pendant la Conférence nationale souveraine, qu’on lui a imposée, le RPT revient sur la scène, après un an d’évanescence, à la faveur d’une restauration militaire extrêmement violente. Le sommet fut atteint avec la succession de Faure Gnassingbé à son père : Plusieurs centaines de morts, selon le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Ce parti porte une lourde responsabilité dans l’Etat actuel du Togo. Le délitement social, la pauvreté et la misère.
Source : Mo5-togo.com


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

VIDEO/ UNIR et UFC votent la confiance au gouvernement KLASSOU, CAR et ADDI s'abstiennent  [ 7/1/2015 ]
VIDEO/ Déclaration de politique générale de Sélom Komi KLASSOU  [ 7/1/2015 ]
Saleh Kebzabo accuse, le gouvernement récuse Le gouvernement a introduit la semaine dernière à l’Assemblée Nationale une demande pour la levée de l’immunité parlementaire du député (opposant) Saleh Kebzabo. Ce dernier crie à un acharnement monté contre lui afin de l’écarter de la course à la présidentielle de 2016. Comme une réponse du berger à la bergère, le gouvernement réagit par l’entremise du ministre de la Communication, Hassan Sylla. [ 6/30/2015 ]
Sélom Klassou remplacé par Komi Gagnon Sélom Klassou, nommé Premier ministre le 5 juin dernier a démissionné de son poste de vice-président du Parlement comme l’exige la constitution. Un choix validé par la Cour constitutionnelle. [ 6/30/2015 ]
Malgré le boycott, la CENI parle de 90% de taux de participation A en croire la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) aucun incident majeur n’a été déploré au cours des élections communales qui se sont tenues ce lundi au Burundi et les électeurs sont massivement sortis accomplir leur devoir civique. Les premiers résultats provisoires, sont attendus ce mardi.  [ 6/30/2015 ]
Justice : le nouveau ministre Pius Agbétomé dévoile ses intentions Aussitôt le nouveau gouvernement mis en place,les ministres ont commencé par prendre fonction. Au ministère de la justice, le nouveau locataire Pius Agbétomé a pris fonction et annonce déjà sa stratégie de gestion de son ministère. [ 6/30/2015 ]
Klassou peut enfin « ouvrir et fermer » les séminaires et ateliers Nous l’écrivions il y a quelques jours. La Constitution togolaise fait obligation à tout Premier ministre de passer devant l’Assemblée nationale (qui lui donne son quitus) avant d’entrer en fonction. Pour Klasou ça été fait ce lundi. [ 6/30/2015 ]
Komi sélom Klassou a la confiance des élus du peuple La déclaration de politique générale du gouvernement de Komi KLASSOU est votée ce lundi par 65 députés. Ils ont donc le quitus de l’Assemblée Nationale, 24 heures après la publication de la liste complète du nouvel exécutif togolais. [ 6/30/2015 ]
L'ANC et UNIR se bagarrent à l'Assemblée nationale Tout allait si bien à l'Assemblée nationale lundi lors du passage du Premier Ministre devant les députés pour le vote de confiance. Mais à la prise de parole des Groupes parlementaires, l'atmosphère a été lourde notamment avec les invectives entre l'Alliance nationale pour le Changement (ANC) et l'Union pour la République (UNIR, au pouvoir). [ 6/30/2015 ]
Les Evêques favorables à une modification du calendrier électoral Comme dans de nombreux pays africains où se tiennent des élections en cette année 2015, le calendrier électoral est sujet à discussion entre le parti au pouvoir et l’opposition. La République Démocratique du Congo (RDC) ne déroge pas à la règle. L’Eglise Catholique, l’une des voix les plus écoutées du pays, vient de donner sa position.  [ 6/29/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com