Jeudi, 23 Octobre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Dissolution du RPT le 28 janvier prochain?


  [1/23/2012]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :14659 fois | Commenter
 

Alors que l'on s'attendait à la création du parti de Faure Gnasingbé le 28 janvier prochain à Blitta, selon des sources proches du pouvoir, il sera plutôt question de dissolution du RPT le jour-là. La création du parti de Faure Gnassingbé est reportée à un ou deux mois, selon les indiscrétions.




 Si la dissolution se produit ce samedi, l’heure aura sonné pour porter un jugement sur le bilan du RPT, si bilan il y en a. Les éminences grises du parti fondé par Eyadema sont à la réflexion pour trouver les contours du nouveau parti. S'il se concrétise, le RPT, crée le 30 août 1969, aura vécu en tout 43 ans. C'est le plus vieux parti du Togo et son histoire se confond largement avec celle du pays. Pendant 21 ans, il a écumé la scène politique imposant sa stature unique, sa pensée unique. Les fondateurs avaient eu l'idée noble de créer un vaste creuset pour rassembler tous les Togolais, qui seraient issus quelque peu divisés du gouvernement des nationalistes de Sylvanus Olympio. Sur le modèle des partis uniques d’Europe de l’Est, on était dans une vision globale et totale de la société, la liberté d’expression proscrite de facto, les populations conduites avec un peu d’autoritarisme à s’engager dans la voie du développement. C’était l’idéologie de l’époque. Plusieurs intellectuels togolais, dont le plus emblématique est Edem Kodjo, avaient succombé à cette idée saugrenue. Ce dernier fut même le rédacteur des statuts et du livre blanc du parti unique.

Mais le vert était dans le fruit et l’enfer était pavé de bonnes intentions. Le parti unique à s’imposer était presque le modèle stalinien, conduit par un leader presque illettré, un soudard de la coloniale française, vaguement impliquée dans l’assassinat du premier président du Togo. A la place de l’unité et de la solidarité nationale, les Togolais connurent plutôt les violations des droits de l’homme, avec son corollaire d’assassinats politiques, l’absence de la liberté d’expression, le pillage et le gaspillage des ressources, la gabegie, la corruption, le tribalisme et le racisme.
Sur le plan social, l’absence des valeurs caractérisaient ce régime. La paresse, la médiocrité et le culte de la personnalité étaient érigés en système de valeur. Pendant plus d’une décennie, tout le Togo dansait frénétiquement sur des airs musicaux importés du Zaïre de Mobutu. Une philosophie absurde de l’authenticité régnait, tous les Togolais devaient porter des noms africains.

Conséquence : en 1980, le Togo était devenu économiquement exsangue, obligé de se mettre sous la tutelle du FMI et de la Banque mondiale. La mainmise de l’étranger sur le pays, en plus de la domination française revenue à la suite de l’assassinat du président Olympio, commença à cette date-là.

C’est dans les années 1990 que le parti montra un autre visage. Réfractaire à l’instauration de la démocratie et du multipartisme, le parti d’Eyadema témoigna une tenace résistance hors du commun. Allié aux Forces armées togolaises, il érigea la violence en méthode de gouvernement et de combat politique. Déstabilisé en 1990 pendant la Conférence nationale souveraine, qu’on lui a imposée, le RPT revient sur la scène, après un an d’évanescence, à la faveur d’une restauration militaire extrêmement violente. Le sommet fut atteint avec la succession de Faure Gnassingbé à son père : Plusieurs centaines de morts, selon le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Ce parti porte une lourde responsabilité dans l’Etat actuel du Togo. Le délitement social, la pauvreté et la misère.
Source : Mo5-togo.com


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Des manifestants opposés au Référendum bloquent les principales routes du Burkina Des manifestants ont bloqué la principale route menant à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso dans la nuit de mardi 21 au mercredi 22 octobre. Cette manifestation, selon ces jeunes est organisée pour protester contre l'annonce d'un référendum devant permettre à Blaise Compaoré d’être candidat aux élections présidentielles de 2015. [ 10/22/2014 ]
Rencontre Alassane Ouattara-Henri Konan Bédié vendredi prochain à Abidjan Le Chef de l'Etat Alassane Ouattara rencontre, vendredi 24 octobre, à Abidjan son grand allié Henri Konan Bédié, leader du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, ex-parti unique). [ 10/22/2014 ]
Le 3eme round des Pourparlers d’Alger a débuté La troisième phase des pourparlers d’Alger a débuté officiellement mardi 21 octobre en présence des délégations de toutes les parties prenantes au processus. Tous les protagonistes du processus de paix ont exprimé leur volonté de parvenir à un accord, avant de plancher sur le document de synthèse soumis par la médiation. [ 10/22/2014 ]
VIDEO/ Abass KABOUA répond à Kofi YAMGNANE: "... les singes ont travaillé pour que lui vienne ramasser..."  [ 10/22/2014 ]
Mehdi Jomaâ annonce son départ de la primature pour février 2015 Cette confidence, le premier ministre tunisien, Mehdi Jomaâ l’a fait mardi dans une interview accordée à nos confrères de France 24. Il dit implicitement qu’il quittera la tête du gouvernement et donc le Palais de la Kasbah au mois de février 2015. [ 10/22/2014 ]
Les populations manifestent leur hostilité face à la Monusco dans l'Est après des massacres Ils étaient quelques centaines de personnes à participer hier mardi à Oicha, une localité de l'est de la République démocratique du Congo, à une marche hostile à la mission de l'ONU (Monusco), critiquée pour n'avoir pu empêcher de récents massacres dans la région. [ 10/22/2014 ]
Sept djihadistes condamnés à mort, deux autres à perpétuité Selon un responsable militaire, un tribunal militaire égyptien a condamné à mort dans la journée d’hier mardi sept membres d'un groupe djihadiste s’inspirant d'Al-Qaïda pour leur implication dans des attaques meurtrières contre l'armée, et deux autres membres du groupe Ansar Beït al-Maqdess, à perpétuité. [ 10/22/2014 ]
L’opposition juge « inconcevable » que le nord-est ne vote pas à cause de Boko Haram La possibilité que les territoires du nord-est du Nigeria ne pourraient pas voter aux prochaines élections présidentielles à cause des attaques du groupe islamique Boko Haram, a fait réagir l’opposition nigériane qui juge « inconcevable que les législatives et présidentielle n'aient pas lieu dans cette région ». [ 10/22/2014 ]
Le procès des pro-Gbagbo reporté in extenso Le procès en Assises de l’ex-première dame Simone Gbagbo et co-accusés attendu pour ce mercredi a été reporté à une date ultérieure. Aucune raison officielle ne sous-tend ce report. [ 10/22/2014 ]
Sékouba Konaté: serait-il décidé à régler ses comptes? Pour Sékouba Konaté devenu haut responsable à l'UA et basé à Addis-Abeba, il serait temps de régler les comptes. L'ancien président de la transition guinéenne exprime sa déception quant à la gestion actuelle du pays. [ 10/22/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne
EX-IN Consult
iciLome.com