Lundi, 6 Juillet 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Proposition de sortie de crise au Togo : Le GRAD opte pour l'élaboration d'une nouvelle constitution


  [10/17/2012 7:43:37 AM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :1574 fois | Commenter
 

Togo  - « La situation politique du Togo » a été au centre d’une rencontre d’échange animée mardi à Lomé par le Groupe de réflexion et d’action pour le dialogue, la démocratie et le développement (GRAD). Au cours de cette rencontre, le GRAD a fait une analyse objective suivie de propositions de sortie de crise à la classe politique togolaise.




Selon le GRAD, il y a une « grave crise de confiance » qui mine le Togo et sa classe politique. Cette crise, soutient cette organisation est d’autant plus « sérieuse » parce qu’elle provient du fait que la « majorité des Togolais conteste la légitimité de l’actuel Chef de l’État ainsi que les institutions qu’il incarne et qu’il met en place pour régler le problème du pays ».

Selon Dr Victor Komla ALIPUI, c’est pour faire des « propositions de sortie de crise » et mettre en place des mécanismes qui « permettraient » d’élaborer une nouvelle constitution pour le pays, le GRAD a initié ladite rencontre avec la presse. La sortie de la crise au Togo, selon les responsables du GRAD, devrait « nécessairement » passer par la restauration d’une confiance mutuelle.

« Il s’agit par là de créer la confiance fondée sur la légitimité des institutions de l’État et des acteurs politiques toutes tendances confondues et pour y arriver le GRAD propose au pouvoir comme à l’opposition démocratique et au-delà, à tout le peuple togolais qui est le vrai détenteur de la souveraineté nationale, une démarche et une procédure qui doivent conduire aujourd’hui et maintenant à l’élection d’une Assemblée constituante pour élaborer une nouvelle loi fondamentale », a avancé M. ALIPUI qui estime qu’une « transition politique » avec un « gouvernement d’union nationale » précédée d’un dialogue « franc et sincère » entre les principaux partis politiques sous les auspices de la CEDEAO, de l’Union Africaine, de l’Union européenne et des Nations Unies est impératif au Togo.

Le GRAD est un groupe de réflexion et de propositions. Ce groupe a participé aux travaux préparatoires de la création du collectif « Sauvons le Togo ».

Bernad A.
Source : | AfreePress


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Toute l’Algérie 'malade' et 'paralysée', selon le FFS A chacun son message d’indépendance pour le peuple algérien, serait-on tenté de dire. Ainsi, alors que le président Abdel-Aziz Bouteflika, assurait disposer de toutes ses capacités pour aller jusqu’au bout de son 4ème mandat, qui expire en avril 2019, c’est un son de cloche tout différent qu’envoie le FFS (Front des forces socialistes) de Hocine Ait Ahmed. [ 7/6/2015 ]
Le CNDD-FDD veut la tête du médiateur de l’ONU La crise politique qui prévaut au Burundi depuis plusieurs mois, ne cesse de sortir son lot de rebondissements. Après l’opposition qui a souhaité le départ du premier médiateur de l’ONU, c’est au tour du parti au pouvoir de réclamer la démission de son remplaçant. Tout comme Saïd Djinit, Abdoulaye Bathily est accusé de partialité. [ 7/6/2015 ]
Malgré son état de santé, Bouteflika se refuse de renoncer à son mandat "Vous avez été nombreux à m’interpeller pour que je poursuive la mission dont vous m’aviez déjà honoré trois fois"… "J’ai répondu à cet appel, acceptant ce sacrifice, malgré ma condition physique actuelle"… "Je m’attellerai à accomplir ce devoir avec l’aide de Dieu, conformément au mandat que m’a confié la majorité de notre peuple". Ce sont par ces mots que le président algérien, Abdel-Aziz Bouteflika (78 ans) confirmé au peuple algérien son engagement à honorer jusqu’à terme le mandat actuel que le peuple lui a confié en le réélisant à plus de 80% des suffrages exprimés. [ 7/6/2015 ]
Dimon Oré : « Faure est en train de mettre le cap sur le retour à la dictature vraie » Le président du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD), Dimon Oré, ancien cadre de l’UFC et ex-ministre de la Communication dans le gouvernement Ahoomey Zunu premier, crache son venin. Se prononçant sur les dernières actualités du Togo, il n’a pas été du tout tendre avec Faure Gnassingbé et ses compagnons d’hier. [ 7/6/2015 ]
Présidentielle 2015 : Roch Marc Kaboré investi candidat du MPP Les couleurs du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) seront représentées pour le compte de l’élection Présidentielle de 2015 par monsieur Roch Marc Christian Kaboré. La cérémonie d’investiture a eu lieu ce weekend dans la capitale burkinabè. [ 7/6/2015 ]
UNIR, un parti tourné vers la modernité ? Le président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), Aimé Gogué ne croit pas à cela. La composition du gouvernement papa Klassou lui donne en tout cas raison. [ 7/6/2015 ]
Ces ministres dont l'ANC ne digère pas la présence dans le gouvernement Klassou L'Alliance nationale pour le Changement (ANC) n'est pas représentée dans le nouveau gouvernement, le premier du troisième mandat de Faure Gnassingbé. Mais n'empêche. De parti politique qui réclame la victoire de la dernière élection conteste la nomination de plusieurs ministres issus du parti au pouvoir. [ 7/6/2015 ]
La page des élections définitivement tournée : à quand l’expertise internationale du Cap 2015 ? Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Taffa Tabiou, a remis jeudi 2 juillet, conformément à l’article 107 du code électoral, le rapport final sur l’organisation du scrutin du 25 avril 2015 au Président Faure Gnassingbé. [ 7/6/2015 ]
Création d'un bureau de l'auditeur pour renforcer sa lutte contre la corruption Le gouvernement béninois a décidé de créer un bureau de l'auditeur, organe doté d'une autonomie financière et d'une indépendance, pour une véritable lutte contre la mauvaise gouvernance et la corruption, annonce un communiqué gouvernemental publié dimanche à Cotonou. [ 7/5/2015 ]
L'opposition ne participera pas aux organes issus des élections communales et législatives Les Partis et Organisations Politiques de l'Opposition (POPO) ont annoncé samedi sur les ondes de la radio nationale à travers une déclaration qu'ils dénoncent et condamnent ce qu'ils qualifient de mascarade électorale opérée le 29 juin 2015 et que par conséquent, ils ne participeront pas aux institutions qui en seront issues. [ 7/4/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com