Lundi, 24 Novembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Proposition de sortie de crise au Togo : Le GRAD opte pour l'élaboration d'une nouvelle constitution


  [10/17/2012 7:43:37 AM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :1485 fois | Commenter
 

Togo  - « La situation politique du Togo » a été au centre d’une rencontre d’échange animée mardi à Lomé par le Groupe de réflexion et d’action pour le dialogue, la démocratie et le développement (GRAD). Au cours de cette rencontre, le GRAD a fait une analyse objective suivie de propositions de sortie de crise à la classe politique togolaise.




Selon le GRAD, il y a une « grave crise de confiance » qui mine le Togo et sa classe politique. Cette crise, soutient cette organisation est d’autant plus « sérieuse » parce qu’elle provient du fait que la « majorité des Togolais conteste la légitimité de l’actuel Chef de l’État ainsi que les institutions qu’il incarne et qu’il met en place pour régler le problème du pays ».

Selon Dr Victor Komla ALIPUI, c’est pour faire des « propositions de sortie de crise » et mettre en place des mécanismes qui « permettraient » d’élaborer une nouvelle constitution pour le pays, le GRAD a initié ladite rencontre avec la presse. La sortie de la crise au Togo, selon les responsables du GRAD, devrait « nécessairement » passer par la restauration d’une confiance mutuelle.

« Il s’agit par là de créer la confiance fondée sur la légitimité des institutions de l’État et des acteurs politiques toutes tendances confondues et pour y arriver le GRAD propose au pouvoir comme à l’opposition démocratique et au-delà, à tout le peuple togolais qui est le vrai détenteur de la souveraineté nationale, une démarche et une procédure qui doivent conduire aujourd’hui et maintenant à l’élection d’une Assemblée constituante pour élaborer une nouvelle loi fondamentale », a avancé M. ALIPUI qui estime qu’une « transition politique » avec un « gouvernement d’union nationale » précédée d’un dialogue « franc et sincère » entre les principaux partis politiques sous les auspices de la CEDEAO, de l’Union Africaine, de l’Union européenne et des Nations Unies est impératif au Togo.

Le GRAD est un groupe de réflexion et de propositions. Ce groupe a participé aux travaux préparatoires de la création du collectif « Sauvons le Togo ».

Bernad A.
Source : | AfreePress


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

voici le gouvernement de transition post-régime Compaoré Le nouveau locataire du palais de Kosyam, Michel Kafando a été investi dans son rôle de président de la République du Burkina Faso le vendredi dernier. Le gouvernement de transition a été rapidement formé avec à sa tête l'ex-homme fort du pays le lieutenant-colonel Zida. Composé de 25 hommes et femmes du Faso, le gouvernement Zida a un mandat d'un an, jusqu'aux élections en novembre 2015. [ 11/24/2014 ]
Interview du Président de la Sous-commission des Opérations électorales, de la Formation et de l’Informatique de la CENI, M. Boutchou Sibabi Boutchou Sibabi : "Depuis quelques semaines, toutes les sous-commissions  travaillent intensément pour le démarrage et la réussite de la révision des listes électorales, l’une des principales activités du processus électoral" [ 11/24/2014 ]
Pour Noel De Poukn, tous les points de l’APG ont été mis en œuvre par la seule volonté du Chef de l’Etat  [ 11/24/2014 ]
Pour l’effectivité des réformes au Togo, Gilbert Bawara appelle à rompre avec le sectarisme et l’esprit partisan Plus que de simples discours, les acteurs politiques togolais semblent dorénavant décidés à rendre effectives les fameuses réformes politiques tant souhaitées et auxquelles appellent tant les églises, la société civile, ainsi que les partenaires y compris la communauté internationale. Et le débat est de plus bel remis sur le tapis depuis qu’un nouveau projet de loi portant réforme constitutionnelle ait été introduit la semaine écoulée à l’Assemblée nationale par les députés du CAR et de l’ADDI. [ 11/24/2014 ]
L'armée nationale veut reprendre Tripoli, appelant les populations à se protéger L'armée nationale libyenne, qui jure de reprendre Tripoli, a appelé les populations à rester loin de cibles militaires qu'elle va attaquer dans l'opération de libération de la capitale, rapportent dimanche le quotidien libyen al-Wasat. [ 11/23/2014 ]
Présidentielle: faible taux d'affluence 4 heures avant la fermeture des bureaux de vote Les quelque cinq millions d'électeurs tunisiens sont appelés à aller aux urnes pour élire un nouveau président par 27 candidats, dont cinq se sont désistés, mais le taux d'affluence semble faible six heures après l'ouverture des bureaux de vote, par rapport aux élections législatives (environ 70%) tenues le 26 octobre. [ 11/23/2014 ]
Réformes : Gilbert Bawara met en garde contre ce qui peut faire échouer la proposition de loi Invité dimanche dans l’émission « 12-13 » de la radio Nana FM, le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara a mis en garde les signataires de la proposition de loi introduite il y a quelques jours à l’Assemblée nationale pour la réforme de la Constitution, contre un certain nombre de comportements qui peuvent faire échouer les réformes exigées.  [ 11/23/2014 ]
Arrivée au Niger du Premier ministre français Manuel Valls pour une visite aux troupes françaises de l'opération Barkhane Le Premier ministre français Manuel Valls est arrivé dimanche matin à Niamey pour rendre visite aux troupes françaises de l'opération Barkhane déployées à N'djamena (Tchad) et dans la capitale nigérienne qui luttent contre le terrorisme au Sahel. [ 11/23/2014 ]
Le président transitoire promet la justice à Thomas Sankara Le président transitoire du Burkina Faso, Michel Kafando, officiellement investi vendredi, a promis l'ouverture d'investigations pour identifier le corps de l'ancien chef d'Etat Thomas Sankara, assassiné le 15 octobre 1987 dans un coup d'Etat qui avait porté Blaise Compaoré au pouvoir. [ 11/23/2014 ]
Une experte de l'ONU salue la criminalisation de l'esclavage au Niger Le gouvernement du Niger a pris des mesures significatives pour éradiquer l'esclavage et les pratiques analogues à l'esclavage, a déclaré Mme Urmila Bhoola, rapporteuse spéciale onusienne, citée samedi par un communiqué de presse du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'Homme. [ 11/23/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! | Offre bancaire sur rachat de credit banque à taux fixe.
EX-IN Consult
iciLome.com