Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 3:20:51 AM Mardi, 20 Février 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Me Dodji Apévon du CAR : « Nous n’avons pas créé notre coalition pour être à la botte de qui que ce soit »


  [2/25/2013 9:47:52 PM]  | Kiosque | Telegramme228 | Lu :5602 fois | Commenter
 

Togo  - Décidément, Me Dodji Apévon, président national du CAR (Comité d’Action pour le Renouveau), parti membre de la Coalition Arc-En-Ciel, n’est pas du tout tendre avec ceux qui refusent sous des prétextes non sérieux un quelconque dialogue avec des adversaires politiques.




Invité dimanche dernier de l’émission « 12-13 » de notre confrère Radio Nana fm, l’ancien coordinateur de la Coalition Arc-En-Ciel, en réponse à ceux qui ne voient pas d’un bon œil leur participation au dialogue préparatoire des 19 et 20 février derniers, a indiqué que « nous avons créé notre coalition pour faire en sorte que nous puissions sortir des difficultés, pour qu’on puisse aller à des élections de manière consensuelle. Nous n’avons pas créé notre coalition pour mettre les bâtons dans les roues de qui que ce soit. Si les élections ne sont pas transparentes, et si nous avons la conviction qu’elles ne seront pas transparentes, nous n’y seront pas. C’est pour cela que nous nous battons. Mais de grâce, nous n’avons pas créé notre coalition pour être à la botte de qui que ce soit ». Une réponse que d’aucuns peuvent juger énergique à toutes les critiques qui ont fusé ces derniers jours et qui ne sont pas pour une assise avec le pouvoir alors que certains responsables politiques sont encore en prison dans le cadre des enquêtes dans l’affaire des incendies des marchés du Togo.

Sans regret, malgré l’échec constaté au terme des discussions, le patron du CAR a déclaré que « lorsque nous analysons la situation et que nous considérons que c’est bon de le faire, nous ne demanderons pas l’autorisation à qui que ce soit avant de le faire parce que personne n’a le monopole du bien faire dans ce pays. Les gens croient que lorsqu’on le fait et si ce n’est pas l’autre qui donne le quitus alors ce que vous faites est faux. Je ne suis pas dans cette logique là. Nous avons créé une coalition pour réfléchir sur les problèmes du Togo, toutes les fois que nous penserons que c’est bon de le faire, nous le ferons. Nous n’avons pas besoin de l’autorisation de qui que ce soit ».

Une réaction largement partagée par l’autre invité de l’émission en la personne de Me Tchassona Traoré du MCD (Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement), dont le parti est également membre de la Coalition Arc-En-Ciel, et présent autour de la table des discussions préparatoires. A son avis, ce n’est plus une question d’une importance d’un parti que l’autre pour des discussions sérieuses devant aboutir à une solution acceptée par tous. « Quelque soit les partis qui iront, ils iront débattre pour l’opposition. Qui nous dit que les partis même que l’on croit indispensables pour aller discuter, s’ils y sont, ça aurait changé quelque chose à la donne. Ce nous nous disons aujourd’hui, c’est que nous nous respectons tous, tous les partis se valent. Nous sommes allés là bas avec l’intention d’aller apporter quelque chose et non pour trahir un quelconque groupe d’intérêt. Nous sommes allés là bas défendre les intérêts de ce pays et si c’était à recommencer, on le recommencera », a lâché ce dernier.

A tout prendre, la Coalition a prononcé ouvertement sa démarcation vis-à-vis de ceux qui posent toujours des préalables pour s’asseoir et discuter de la gestion du Togo, comme c’est souvent le cas du Collectif « Sauvons le Togo », dont elle partage sur certains points les mêmes positions.

G.K, Lomé
Source : | Telegramme228


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

« Fake dialogue » au Togo : Comment évoluer vers de vraies négociations « FAKE DIALOGUE » AU TOGO : COMMENT ÉVOLUER VERS DE VRAIES NÉGOCIATIONS CVU Togo Diaspora logoANALYSE DE CVU-TOGO-DIASPORA DU 19 FEVRIER 2018 [ 2/20/2018 ]
Appel à candidature pour l'élection du conseil supérieur mondial de CODITOGO   [ 2/20/2018 ]
Video/ Le discours du Président du Ghana à l'ouverture du dialogue sur la situation politique du Togo  [ 2/20/2018 ]
Video/ Enfin le pouvoir RPT/UNIR cède devant les mesures d'apaisement imposés par la coalition  [ 2/20/2018 ]
Dialogue: reprise des discussions L'opposition et le pouvoir viennent de reprendre les discussions. Selon une source bien autorisée, le président Ghanéen devra rentrer à Accra cette nuit. Il faut alors avancer par rapport à certains points avant sont départ. [ 2/19/2018 ]
Dialogue en cours: Les FDR ont appelé les populations de Gbényédzi à rester mobilisées et déterminées Profitant de la cérémonie d'installation du bureau de la zone Gbényédzi qui a rassemblé une immense foule, le Président national des FDR, Me Paul Dodji APEVON a livré les premiers résultats du début du dialogue aux populations. [ 2/19/2018 ]
Vidéo/Dialogue: l'ambiance entre les protagonistes à la 2ème pause Les discussions entre le pouvoir et l'opposition se poursuivent. La question des mesures d'apaisement est le sujet principal à l'ordre du jour. Selon le débat est houleux. La Coalition est restée ferme sur la question de la libération des détenus politiques. UNIR pose des conditions qualifiées "d'incompréhensibles"par l'autre camp. Après la première pause aux environs de 15 heures, les acteurs viennent de sortir encore de la salle de discussions. Admirez l'ambiance entre les membres du pouvoir et de l'opposition dans le hall de l’hôtel 2 Février. Les négociations reprendront bientôt. A. Godfrey, depuis 2 Février. [ 2/19/2018 ]
Yark et Pius Agbetomey interpellés au sujet des prisonniers politiques Les négociations proprement dites ont démarré à Lomé, à l’auditorium présidentiel de l’hôtel 2 février. C'est dans le cadre du dialogue inter-Togolais devant aboutir à la résolution de la crise politique. C’était dans la mi-journée de ce lundi 19 février. Premier blocage : la question des prisonniers politiques tant chère à la coalition de l’opposition. [ 2/19/2018 ]
Mme Lawson de Souza Kayi: 'sans compromis, on ne peut pas trouver de solutions ' La présidente de la Convention des Femmes pour UNIR, Mme Lawson de Souza Kayi, était présente ce matin à la cérémonie d'ouverture des pourparlers entre le pouvoir et l'opposition. Pour cette militante du parti présidentiel, les participants au dialogue doivent "laisser tomber les masques" et faire des compromis. "Parce que, déclare-t-elle, sans compromis, on ne peut pas trouver de solutions". [ 2/19/2018 ]
Présidentielle 2019: Me Mame Adama Guèye annonce sa candidature L'ancien membre de la Plateforme Avenir Sénégal Biñu Beug", Me Mame Adama Guèye est candidat à l’élection présidentielle de 2019. [ 2/19/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .