Vendredi, 25 Avril 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Me Dodji Apévon du CAR : « Nous n’avons pas créé notre coalition pour être à la botte de qui que ce soit »


  [2/25/2013 9:47:52 PM]  | Kiosque | Telegramme228 | Lu :4685 fois | 39 Commentaires
 

Togo  - Décidément, Me Dodji Apévon, président national du CAR (Comité d’Action pour le Renouveau), parti membre de la Coalition Arc-En-Ciel, n’est pas du tout tendre avec ceux qui refusent sous des prétextes non sérieux un quelconque dialogue avec des adversaires politiques.




Invité dimanche dernier de l’émission « 12-13 » de notre confrère Radio Nana fm, l’ancien coordinateur de la Coalition Arc-En-Ciel, en réponse à ceux qui ne voient pas d’un bon œil leur participation au dialogue préparatoire des 19 et 20 février derniers, a indiqué que « nous avons créé notre coalition pour faire en sorte que nous puissions sortir des difficultés, pour qu’on puisse aller à des élections de manière consensuelle. Nous n’avons pas créé notre coalition pour mettre les bâtons dans les roues de qui que ce soit. Si les élections ne sont pas transparentes, et si nous avons la conviction qu’elles ne seront pas transparentes, nous n’y seront pas. C’est pour cela que nous nous battons. Mais de grâce, nous n’avons pas créé notre coalition pour être à la botte de qui que ce soit ». Une réponse que d’aucuns peuvent juger énergique à toutes les critiques qui ont fusé ces derniers jours et qui ne sont pas pour une assise avec le pouvoir alors que certains responsables politiques sont encore en prison dans le cadre des enquêtes dans l’affaire des incendies des marchés du Togo.

Sans regret, malgré l’échec constaté au terme des discussions, le patron du CAR a déclaré que « lorsque nous analysons la situation et que nous considérons que c’est bon de le faire, nous ne demanderons pas l’autorisation à qui que ce soit avant de le faire parce que personne n’a le monopole du bien faire dans ce pays. Les gens croient que lorsqu’on le fait et si ce n’est pas l’autre qui donne le quitus alors ce que vous faites est faux. Je ne suis pas dans cette logique là. Nous avons créé une coalition pour réfléchir sur les problèmes du Togo, toutes les fois que nous penserons que c’est bon de le faire, nous le ferons. Nous n’avons pas besoin de l’autorisation de qui que ce soit ».

Une réaction largement partagée par l’autre invité de l’émission en la personne de Me Tchassona Traoré du MCD (Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement), dont le parti est également membre de la Coalition Arc-En-Ciel, et présent autour de la table des discussions préparatoires. A son avis, ce n’est plus une question d’une importance d’un parti que l’autre pour des discussions sérieuses devant aboutir à une solution acceptée par tous. « Quelque soit les partis qui iront, ils iront débattre pour l’opposition. Qui nous dit que les partis même que l’on croit indispensables pour aller discuter, s’ils y sont, ça aurait changé quelque chose à la donne. Ce nous nous disons aujourd’hui, c’est que nous nous respectons tous, tous les partis se valent. Nous sommes allés là bas avec l’intention d’aller apporter quelque chose et non pour trahir un quelconque groupe d’intérêt. Nous sommes allés là bas défendre les intérêts de ce pays et si c’était à recommencer, on le recommencera », a lâché ce dernier.

A tout prendre, la Coalition a prononcé ouvertement sa démarcation vis-à-vis de ceux qui posent toujours des préalables pour s’asseoir et discuter de la gestion du Togo, comme c’est souvent le cas du Collectif « Sauvons le Togo », dont elle partage sur certains points les mêmes positions.

G.K, Lomé
Source : | Telegramme228


...
.
Publicité>


Commentaires


 39   caramba | 3/3/2013 4:03:28 AM
  Réponse à 38-LE PRESIDENT
 
Cher Président,
J´ai vu votre dernier posting ce matin seulement. Concernant l´hévea dans les plateaux, je ne peux pas vous répondre tout de suite. Donnez moi un peu de temps afin de consulter quelques amis sûrs. On en discutera plus tard. Votre idée n´est pas mauvaise, et vous pouvez conter sur moi pour l
amendement et la bio remédiation des sols si réellement votre projet voit jour.
Cordialement.
 

 38   LE PRESIDENT | 2/28/2013 3:56:21 AM
  Réponse à 33-caramba
 
merci à vous aussi le grand caramba

Que je me sens malheureux que nous n'arrivons pas à voir plus loin que le bout de nos nez. on veut tout ici et maintenant. Plus fou, d'autres trouvent des ''cleans'' dans ce jeu qui appauvrit nos peuples.

Dites moi s'il est convenable d'essayer la filière ''hévéa'' dans le kloto. L'idée me tente.

Bien de choses à vous.

TERRE DE NOS AIEUX
 

 37   woeka | 2/27/2013 10:23:34 PM
Le CAR, Agboyibor et Apevon continuent leur mascarade avec le RPT. Comme ils savent que cette fouchue coalition n'a aucune credibilite, ils veulent profiter de l'absence de l'opposition pour participer a des mascarades avec le RPT pour qu'on leur offre au moins quelques postes de depute. En tout ca a ete toujours leur strategie, je leur souhaite bonne chance!!!

 

 36   lawson | 2/27/2013 10:01:35 PM
Noe P Da Silva? Hmmmmm un brazilien de Nouepe ou ???????? Ou l'opposition made in Brazil???? Hmmmmmm
 

 35   jay | 2/27/2013 8:10:35 PM
  Réponse à 28-Le Soldat
 
Voici l'essentiel...

Lu et repris pour nous "Rafraichir " la memoire " et non le Ventre


Même si au sortir du dialogue on obtenait des législatives à trois(3) tours ; il faudra garder l’essentiel.
- L’Essentiel c’est de faire un front commun face à l’adversaire et le seul qui est RPT-UNIR.
- L’Essentiel c’est d’avoir en tout temps à l’esprit que ce pouvoir à une longue expérience dans le tripatouillage et la fraude électorale.
- L’Essentiel c’est de savoir que le peuple au nom de qui les acteurs politiques parlent, ne veulent pas savoir quel parti politique de l’opposition est ou sera 1er, 2eme …mais veulent l’opposition former un seul bloc pour renverser à jamais l’ordre ancien.
- L’Essentiel c’est taire cette fois ci les ambitions personnelles qui ont tant minées les grandes occasions et nous ont laissées dans cette situation inchangée. L’Essentiel c’est de ne plus trahir ce peuple dans des candidatures individuelles qui divisent nos voix et font le boulevard au pouvoir.
- Mais le peuple s’aura faire l’essentiel : celui de faire uniquement confiance à ceux qui accepterons d’aller aux élections avec une liste unique et unifiée.

Noé P. da SILVA

 

 34   olly | 2/27/2013 3:31:41 PM
  Réponse à 33-caramba
 
Cher CARAMBA

En 1994, ce que Me AGBOYIBOR du Togo avait democratiquement refuse a la France des RESEAUX , sera accepte par Me Adoulaye WADE du Senegal qui deviendra ainsi le President Senegalais aux bottes de la France des RESEAUX .

Koffi YAMGNANE du Gouvernement PS France vous dira comment Me AGBOYIBOR avait COMBATTU democratiquement Francois MITTERAND , President de la France en 1994 .

Entre les 2 produits ( HONNEUR ou MALEDICTION) que propose chaque fois la France des RESEAUX aux Leaders Africains, Me AGBOYIBOR du Togo a choisi en 1994 l, HONNEUR .

Cet HONNEUR travaillera en 2006 pour donner VICTOIRE a l, UFC en 2007 ou Edem Kodjo , le CHOUCHOU de la France des RESEAUX en 1994 , sera battu en 2007 par un simple Candidat de l, UFC lors des elections Legislatives. Le prix de la MALEDICTION.

Mr Attachez vos ceintures





Mr Attachez vos ceintures
 

 33   caramba | 2/27/2013 1:44:41 PM
  Réponse à 31-LE PRESIDENT
 
Cher PRESIDENT,
Merci beaucoup.. Un jour Olly m´a affirmé qu´il ne peut rien reprocher à Agbo, parce que politiquement parlant, il est clean. Les conséquences des années 94 sont encore là :
MÊMES FIGURES POLITIQUES, CLIVAGE AU SEIN DE L´UFC, LUTTE ENTRE ARC-EN CIEL ET ANC via FRAC POUR LE CONTRÔLE DU CST, EDEM DEVENU CONSEILLER DE FAURE, GIL QUI ENTRE AU GOUVERNEMENT PARCE QUE NE CROYANT PLUS EN CEUX LÀ QUI L´ONT CONSEILLÉ DE RADICALISER LA LUTTE......CHER PRÉSIDENT, LA LISTE EST LONGUE. JE SUIS EN SYMPHONIE AVEC VOUS. LAISSONS LES RIVALITÉS PARTISANES ET ALLONS AU COMPROMIS DANS L´ INTÉRÊT DU PEUPLE TOGOLAIS, ÉBAHI, AHURIS, TRAHI, PAR LES MÊMES TÊTES.
Cordialement
 

 32   caramba | 2/27/2013 11:18:15 AM
  Réponse à 29-olly
 
Cher Olly,
La réalité du Togo telle que vous la connaissez au CAR est bien sûre de la réalité du vrai Togo que moi je connais.Si se lever pour ne parler que d´ âneries, d´injures à l´encontre de gens qui du même bord politique que vous, s´appelle la réalité du Togo, alors du courage.
Cordialement
 

 31   LE PRESIDENT | 2/27/2013 11:12:33 AM
  Réponse à 16-Gamesu
 
Merci pour ce que vous avez écrit.

Il y a quelque chose qui ne cesse de m'étonner: nous aimons comparer notre pays aux autres de la sous-région mais ne daignons nous jamais demander comment les peuples de ces pays cultivent leur jardin.

J'ai dit à un grand frère de ANC un jour : au cas où il vous manque quelques 02 députés pour avoir la majorité et ceux trouvés sont prêts pour les aider à avoir le bureau sauf la présidence de l'AN, accepteront ils? Il m'a dit que je suis ''fou''. J'ai répondu qu'il pense comme oncle Agbo (1994).

Nous n'avons pas de politiques au Togo; bon ou bien ceux qui le sont ne connaissent pas le mot ''compromis''.

Le MADEP de Séfou Fagbohoun a pris le perchoir sous Kérékou II avec seulement 04 élus.

Que les gens pensent aux pauvres populations qui les suivent, votent pour eux.

TERRE DE NOS AIEUX
 

 30   olly | 2/27/2013 9:43:05 AM
Toi tu n, es pas le VRAI SOLDAT sur ce site. Vas sauver d, abord tes Camarades pyromanes ARRETES avant de pretendre SAUVER le TOGO.

Mr Attachez vos ceintures

 

 29   olly | 2/27/2013 9:37:10 AM
  Réponse à 25-caramba
 
Revoyez toujours vos Copies . Elles ne sont pas conformes a la realite du Togo.

Mr Attachez vos ceintures
 

 28   Le Soldat | 2/27/2013 4:52:31 AM
  Réponse à 23-olly
 
Cours de droit magistral au Capitaine Ayéwalagni Akakpo et ses acolytes dans les locaux de la gendarmerie

Complètement déboussolé, l’incompétent capitaine a regretté avoir quitté les bancs d’école très tôt.

Convoqués à la gendarmerie nationale pour avoir révélé dans leurs déclarations publiques des éléments de leurs propres enquêtes mettant en lumière les vrais auteurs des incendies du Grand Marché de Lomé et de Kara, les responsables du CST (Collectif Sauvons le Togo) ont répondu présents à la convocation du capitaine Akakpo, responsable du Service d’Investigation et de Renseignement (SRI)de la gendarmerie nationale. Les trois avocats férus droits, Maîtres Ajavon, Afangbedji et Kpandé-Adzaré n’ont pas donné dans la dentelle. Ils ont sorti la grande artillerie du droit, le latin et l’éloquence du prétoire. À la place d’un interrogatoire, c’est plutôt le capitaine Ayéwalagni AKAKPO et ses acolytes qui ont reçu un cours magistral de droit public. Les avocats ont mis la barre tellement haute au niveau des concepts, de la dialectique, de l’argumentaire et des citations juridiques que le capitaine et ses acolytes ne pouvaient tout simplement pas suivre le rythme et l’allure.

Il faut avouer que les trois brillants avocats ont trop monté la gamme. Il fallait un minimum de 3e année universitaire en droit pour suivre un tant soit peu la rhétorique juridique des trois mousquetaires du CST. Ce n’est pas le cas malheureusement de notre zélé capitaine qui a quitté les bancs de l’école en classe de cinquième.

Au delà de l’affaire, les avocats on regretté que l’on puisse confier un service aussi important aux gens qui ont déserté les bancs de l’école très tôt. Ils recommandent que les services spécialisés de la gendarmerie et de la police judicaire soient dirigés des par des gens qui ont un minimum niveau maitrise en droit. Cela va de la crédibilité de nos institutions et de leur efficacité.

Le cas du zélé capitaine Ayéwalagni Akapko est assez pathétique. L’homme à la tête du Service de Renseignement et d’Investigation de la gendarmerie nationale du Togo, a déserté les bancs de l’école très tôt. Il se rendit au Nigéria pour effectuer de petits boulots sans grand succès. Un membre de sa famille le conseilla se faire enrôler dans l’armée togolaise pour se soustraire du pétrin du chômage et dénuement. En pleine grève générale illimitée, où la dictature de Gnassingbé Eyadéma est secouée dans ses fondations ; l’armée est aux avant- plans de la répression sanglante pour sauver le régime décadent du général défunt président.

Elle renforce son effectif et recrute massivement. Ayéwalagni Akapko saisit la première occasion qui s’offre à lui en 1993 et se fait enrôler dans l’armée comme soldat de première classe sous un faux acte de jugement supplétif indiquant une de naissance imaginaire : 31 janvier 1968. Avec l’aide de son mentor, le Général Atcha Mohamed TITIKPINA originaire de la même localité, notre nouveau recru gravit très rapidement les échelons. Ses qualités de mouchardage et de zèle le font distinguer très rapidement lors de sa formation à l’EFOFAT de Pya : promotion de 1993 à juillet 2002. Il sera ensuite envoyé à l’école d’application de la gendarmerie à Marrakech au Maroc d’ où Il reviendra presque bredouille. De toutes les techniques apprises, il ne retient que les méthodes brutales, la fabrication de preuves et le mouchardage. C’est donc à lui que Faure Gnassingbé confie les basses besognes et les règlements de comptes politiques à la tête du SRI

Le capitaine a, à son actif, en complicité avec les tortionnaires Alex Yotroféi Massina, Félix Kadanga, Yark Damehame et d’ Atcha Mohamed TITIKPINA, l’arrestation violente de kpatcha Gnassingbé et de ses proches ainsi que le général défunt Tidjani, accusés à tort de fomenter un coup d’État imaginaire. On retient également dans son palmarès, l’arrestation de Pascal Bodjona et de Bertin Agba dans une affaire rocambolesque inachevée d’escroquerie internationale. En prévision des élections législatives, Il jette sur instruction de son maître Faure Gnassingbé, un dévolu sur le CST et le FRAC. Son carnet de charge se remplit avec les arrestations tout azimut de plus de 25 opposants notamment l’ancien premier Ministre et président de l’Assemblée nationale Messan Agbéyomé Kodjo, les accusant à tort sur la base des preuves et témoignages fabriqués, d’être les commanditaires des incendies criminels du Marché de Lomé et de Kara.

Son tableau de chasse est effrayant et lamentable sur la base des montages, la manipulation, la fabrication et de la falsification des renseignements qui conduisent l’incarcération d’honnêtes citoyens. En plus, son incapacité notoire à mener une enquête sérieuse et à diriger un interrogatoire raisonné dans la compréhension et le respect des principes élémentaires du droit, nous permet aujourd’hui d’émettre de sérieuses doutes sur ses compétences et de remettre en cause la formation de ce premier responsable du Service de Renseignement et d’Investigation de la gendarmerie nationale du Togo

Le capitaine doit être relevé de ses fonctions pour incompétence tout simplement. Il ne maîtrise pas les rudiments du droit qui conviennent à sa fonction. Il a fait la preuve devant le professeur de droit de l’université de Lomé, Me Atta Messan Ajavon Zeus en présence des avocats Bénoit Afangbédji et Kpandé-Adzaré. Pour préserver la crédibilité de la noble institution qu’est la gendarmerie nationale de notre pays, notre capitaine doit rendre le tablier et reprendre le chemin de ses études.

 

 27   Verite vraie | 2/26/2013 10:46:12 PM
  Réponse à 17-OBENA
 
C'est vrai tu as vu juste!!!
 

 26   Afemenunya Avant l'école | 2/26/2013 7:47:45 PM
Il n'y a pas de problème entre le CST et la Coallition Arc-en-Ciel. Seulement que les deux mouvements politiques ne font pas la même lecture de tous les faits qui se présentent à eux.
 

 25   caramba | 2/26/2013 5:42:14 PM
  Réponse à 23-olly
 
Cher Olly,
Je ne vais rien retirer de ce que j´ai écrit car je ne vous ai pas compris. D´ailleurs, ça commence par chauffer chez vous au CAR. Aujourd´hui, c´est Kissi qui monte au créneau, demain ce sera Apevon. -durant ce temps qu´un nouveau front vient de s´ouvrir entre le CST et l AEC, Faure vi et compagnie se la coulent doucement avec la complicité silencieuse de l´UFC. Vous voyez , cher Olly, ma priorité, c´est le Togo, et non les hommes politiques qui sont les mêmes depuis plus d´une génération.
Méditez en.
Cordialement.
 

 24   Afemenunya Avant l'école | 2/26/2013 4:57:17 PM
  Réponse à 14-GASPARD
 
Avez vous les nouvelles de votre patron Gabriel Ameyi? Est -il aussi membre du CST?
 

 23   olly | 2/26/2013 3:18:44 PM
  Réponse à 22-caramba
 
Cher CARAMBA

Revoyez votre Copie svp. Elle n, est pas bonne et ne vous passe pas.

Mr Attachez vos ceintures

 

 22   caramba | 2/26/2013 2:27:44 PM
  Réponse à 20-jeunoir
 
cher ami,
j´espère que vous êtes trompé sur ma personne. Je ne suis pas un radicaliste et jamais l´ai prôné ou conseillé. Ce que je dénonce ici, c´est de voir les mêmes personnes qui hier sont prêtres, le lendemain pasteurs, et la nuit des profanes. Malheureusement, c´est ce qui se passe dans le courant politique togolais. On veut le dialogue, mais on ne veut pas cohabiter, finalement qui roule sont ceux qui roulent pour Faure vi maaahhhhhhhhh??? Je conseillerais à la classe politique d´arrêter de se moquer du peuple togolais.
Cordialement
 

 21   nakotan | 2/26/2013 2:06:42 PM
  Réponse à 14-GASPARD
 
Je pense vraiment qu'il faut se dire des veriters d'adultes au TOGO. Tout togolais responsable et serieux se reconnaitra dans ce que je dis ici. Au RPT/UNIR, vous n'appreciez que ce qui vous arrange, et pas le contraire. En plus, moi je suis convaincu que: quand RPT/UNIR apprecie quelqu'un au detriment d'un autre, il ne faut pas aller chercher trop loin. Tout simplement, il faut reconnaitre que le bon et credible est celui que le RPT/UNIR denigre. Votre simple appreciation de ARC-EN-CIEL; cher GASPARD, prouve a suffisance que ce regroupement n'est pas trop loin de vos pratiques mesquines au RPT/UNIR.
 

 20   jeunoir | 2/26/2013 1:21:43 PM
  Réponse à 19-caramba
 
Cher Caramba. je ne pense pas que le tout radicalisme paye. Le dialogue est quelque chose de très profond et bénéfique pour tous les peuples et je me méfie un peu des tous radicaux car le pays risque de ne pas connaitre de changement même après alternance.
La démocratie laisse à chacun de faire son choix.

Fraternellement
 

 19   caramba | 2/26/2013 12:49:25 PM
  Réponse à 6-nakotan
 
Bravo cher ami,
Vous venez de rendre un grand service à votre pays. LES TAUPES SE SONT RÉVEILLÉS, ET ILKS SERONT DÉMASQUÉS.
 

 18   caramba | 2/26/2013 12:43:49 PM
Chers amis,
LES TAUPES SE SONT VRAIMENT RÉVEILLÉS. Qui comprend ce que Mr. Kissi hier et ce que dit Apevon aujourd´hui maaahhhhhhh??''
Aooohhhhhhhhhhh
Pauvre Togo
chaunnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
Cordialement
 

 17   OBENA | 2/26/2013 11:36:41 AM
Voyez cette declaration de Me Apevon.comment vous pouvez vaincre votre adversaire politique si vous restez divises.ce n'est pas digne d'une opposition responsible si vous voudriez bien liberer le Togo.
 

 16   Gamesu | 2/26/2013 11:09:12 AM
Pour Jean-Pierre Fabre rien ne peut se faire sans le CST, qui d’après lui, est un « protagoniste de la crise ». Celui-ci a dénoncé le refus des initiateurs de ce dialogue de convier le CST à la table des discussions. » http://www.icilome.com/nouvelles/news.asp?id=1&idnews=28061
Ça veut dire quoi ? Selon JP Fabre, il est le Negus. Rien ne doit se faire sans lui et plus encore, il doit mener tout, comme Gil le faisait. Comme Gil hier, JP tient le même discours. Comme le plus grand parti de l’opposition, il est le protagoniste principal de la crise. Quiconque s’en va dialoguer sans son quitus est vite accusé de vendu ou d’aventuriste voulant aller à la mangeoire. Comme hier avec l’UFC, aujourd’hui, c’est l’ANC qui détient la MARQUE DÉPOSÉE DE L’OPPOSITION TOGOLAISE, la vraie, comme ils aiment le dirent. M Têtêvi Godwin Tété-Adjalogo l’a écrit et écrit à n fois sur letogolais.com

Un conseil à tous ceux qui pensent ainsi. On a toujours besoin d’un plus petit que soit, qu’il faut respecter dans certaines circonstance comme s’il était votre équivalence. C’est cette considération qui avait manqué au CAR en 1994 vis-à-vis de l’UTD d’alors d’Edem Kodjo. Cela avait crée la crise que Eyadema avait exploité comme un gâteau béni par Dieu le Père. 37 + 7 = 46/81 = majorité parlementaire. Mathématiquement, le CAR ne pouvait avoir le pouvoir législative et la moitié du pouvoir exécutif sans l’UTD. En pratique, l’UTD avait à l’époque une valeur relative équivalente à celle du CAR même si ce dernier avait largement plus de députés que lui. C’est vide d’éthique mais la politique est parfois de la guerre sans merci. Ou il y a coalition, ou il n’y a pas coalition. Souvent, un, tiens. Vaut mieux que deux. Tu l’aura. Pour gravir une montagne, il faut un pas, un autre pas. Encore un autre pas. Et chaque pas compte. Il faut parfois faire de grosses concessions, se résigner pour survivre et continuer de combattre. Un soldat mort ou gravement blessé ne fait plus la guerre. Que cela serve de leçon à l’ANC dans ses relations avec les autres membres de l’opposition.
 

 15   Gamesu | 2/26/2013 11:08:51 AM
Pour Jean-Pierre Fabre rien ne peut se faire sans le CST, qui d’après lui, est un « protagoniste de la crise ». Celui-ci a dénoncé le refus des initiateurs de ce dialogue de convier le CST à la table des discussions. » http://www.icilome.com/nouvelles/news.asp?id=1&idnews=28061
Ça veut dire quoi ? Selon JP Fabre, il est le Negus. Rien ne doit se faire sans lui et plus encore, il doit mener tout, comme Gil le faisait. Comme Gil hier, JP tient le même discours. Comme le plus grand parti de l’opposition, il est le protagoniste principal de la crise. Quiconque s’en va dialoguer sans son quitus est vite accusé de vendu ou d’aventuriste voulant aller à la mangeoire. Comme hier avec l’UFC, aujourd’hui, c’est l’ANC qui détient la MARQUE DÉPOSÉE DE L’OPPOSITION TOGOLAISE, la vraie, comme ils aiment le dirent. M Têtêvi Godwin Tété-Adjalogo l’a écrit et écrit à n fois sur letogolais.com

Un conseil à tous ceux qui pensent ainsi. On a toujours besoin d’un plus petit que soit, qu’il faut respecter dans certaines circonstance comme s’il était votre équivalence. C’est cette considération qui avait manqué au CAR en 1994 vis-à-vis de l’UTD d’alors d’Edem Kodjo. Cela avait crée la crise que Eyadema avait exploité comme un gâteau béni par Dieu le Père. 37 + 7 = 46/81 = majorité parlementaire. Mathématiquement, le CAR ne pouvait avoir le pouvoir législative et la moitié du pouvoir exécutif sans l’UTD. En pratique, l’UTD avait à l’époque une valeur relative équivalente à celle du CAR même si ce dernier avait largement plus de députés que lui. C’est vide d’éthique mais la politique est parfois de la guerre sans merci. Ou il y a coalition, ou il n’y a pas coalition. Souvent, un, tiens. Vaut mieux que deux. Tu l’aura. Pour gravir une montagne, il faut un pas, un autre pas. Encore un autre pas. Et chaque pas compte. Il faut parfois faire de grosses concessions, se résigner pour survivre et continuer de combattre. Un soldat mort ou gravement blessé ne fait plus la guerre. Que cela serve de leçon à l’ANC dans ses relations avec les autres membres de l’opposition.
 

 14   GASPARD | 2/26/2013 9:49:30 AM
  Réponse à 12-Afemenunya Avant l'éco
 
je suis bien là Afenunya. J'ai attendu pour lire les banalités apprentis pyromanes que vous êtes (toi-même,Djantolo,Souradji,Yevigolotoe...) pour mieux réagir. Je mesure avec tristesse l'étendue de votre idiotie. Si vous trouvez des raisons pour accuser la coalition Arc-En-Ciel de traitrise, je pense que les incendies que vous avez déclenchés ont largement endommagé vos neurones si bien que vous ne réfléchissez plus bien. La coalition Arc-En-Ciel n'a jamais participé au plan machiavélique d'incendies des marchés du Togo. Cette coalition n'a pas peur des élections législatives qui sont en préparation. Elle ne se reproche rien. Elle ne fait pas la fuite en avant comme le fait le CST (collectif suicidaire du togo). Les élections législatives en préparation au Togo constituent l'unique raison de la constitution de cette coalition. C'est pourquoi elle s'est présentée à cette rencontre informelle pour poser les bases d'un dialogue pouvant aboutir sur l'organisation consensuelle des élections. Elle ne s'est pas constituée pour des marches insensées ou pour pour incendier les marchés en vue d'empêcher la tenue des élections législatives et locale. Elle veut parvenir au pouvoir par la voie des urnes contrairement au CST (collectif suicidaire du togo) qui veut arriver au pouvoir par une révolution ou par un renversement par la force des institutions. Comme vous le voyez, la différence qu'il y a entre la coalition Arc-En-Ciel et le CST (collectif suicidaire du togo) est de taille. C'est deux regroupements politiques qu'on ne doit jamais pas comparer. Ne souillez pas cette coalition par les imbécilités du CST (collectif suicidaire du togo) qui est très assuré de mordre le sol aux prochaines élections.
 

 13   olly | 2/26/2013 9:22:05 AM
  Réponse à 3-Yevigolotoe
 
Cher Yevi

Je ne suis pas LAWSON au 1 . Je ne le connais pas. Je ne change jamais de nom pour vous ecrire sur ce site. Meme le Directeur de ce site sait bien que OLLY du CAR est serieux et n, a pas plusieurs noms pour ecrire.

Si c, etait moi Mr LAWSON au post 1 avant de vous MENTIR , que les plaies de la BIBLE tombent sur moi. Mais si ce n, etait pas moi, que la BENEDICTION du Seigneur soit avec moi et avec ma maison. Je hais le MENSONGE.

Mr Attachez vos ceintures

 

 12   Afemenunya Avant l'école | 2/26/2013 8:46:45 AM
Quequ'un peut me dire où Mr. Gasipa ( GASPARD) s'est caché?
 

 11   Afemenunya Avant l'école | 2/26/2013 8:41:26 AM
  Réponse à 6-nakotan
 
Salut cher Mr ou chère Mme. Combien de partis politiques existe-t-il au Togo?
Combien d'entre eux sont au gouvernement?
Pensez vous qu'il serait facile pour tous les autres partis politiques qui ne font pas parti du gouvernemet de constituer un seul et unique front s'ils ne partagent pas tous les mêmes stratégies?
Allez vous me dire que tous les membres de votre famille probablement restreinte se mettent tous toujours d'accord sur un même suject? Pas nécessairement.
Donc étant donné qu'il ya une multitude de partis politiques au sein de l'opposition togolaise et compte tenu de la divergence de leur stratégie ou de leur ideologie, à mon avis le mieux est d'avoir plusieurs associations ou coallitions de partis politiques.
Il serait difficile de regrouper les partis politiques, mais il serait moins difficile de regrouper les associations ou coallitions de partis politiques.
 

 10   Afemenunya Avant l'école | 2/26/2013 8:12:52 AM
  Réponse à 5-AKA, ATLANTA
 
Merci pour la reponse que vous venez de donner à djontoloto. Si Mr. Claude Ameganvi s'est faché du fait que ADDI, membre du FRAC et du CST ait participé à cette discussion, d'emblée il n'a pas apprécié la participation d'autres partis de l'opposition à la dite discussion.
 

 9   lawson sika demeideros d' | 2/26/2013 7:48:31 AM
  Réponse à 3-Yevigolotoe
 
Les prealables sont pour les braziliens. Le Togo n'est pas Rio de Janerio. Laissez Faur arranger les choses. Qui ne veut pas des Beja, Chateau Bas, Ranchero etc... Nos soeurs se marient aux gens de sous metiers et ces femelles braziliennes ont pris tous les grands grands et les bon businesses..Faur doit nous Unir. Ce radicalisme a trop retarde le pays et affame nous autres.....
 

 8   SOURADJI | 2/26/2013 7:16:14 AM
  Réponse à 7-balladur
 
Mon frere je suis un peu d´accord avec vous mais la-ou j´ai peur de la fin de votre commentaire c´est lorsque l´on ecoute une video dans laquelle monsieur ERIC DUPUY dans son intervention a la plage a donne comment les choses sont allees a la rencontre avec l´ambassadeur dont la rencontre devait etre gardee secrete sans que le public soit au courant et c´est le pouvoir par l´intermediaire de son site d´information republicoftogo qui a vendu la meche et plus grave au moment ou on bouche les trous c´est en ce meme moment qu´on ouvre les vannes (vote des deputes pour renforcer les capacites de la HAAC,arrestation d´un professeur au niveau de BAFILO alorsque ce dernier revenait de KARA ou il avait rendu visite aux siens ,...) .Le pouvoir RPT n´est pas ne aujourd´hui puisqu´on ne sache plus de quelle sauce se manger avec lui ,soit celle du gombo dont soit s´approcher pour bien se rassasier,soit se mettre a distance sachant que jusqu´a la bouche on peut tout perdre,soit mettre trop du piment pour renvoyer ceux qui n´en peuvent pas .
Le dialogue s´il en aura,l´opposition doit exiger qu´il soit suivi directement sur les medias afin que le peuple soit temoin de ce qui a ete pris comme decision finale et savoir qui la respecte et qui la fout aux pieds .
Mon frere,c´est mon opinion personnelle par rapport a la votre .
 

 7   balladur | 2/26/2013 6:54:42 AM
la solution à la crise de notre pays s'appelle la cohabitation. je ne sais pas la forme qu'elle prendra mais elle est incontournable; n'en déplaise aux "pessimistes" . la langue et les dents appelées à cohabiter toute une vie se querellent mais finissent pas se reconcilier. je suis d'accord avec le leader du CAR, Me APEVON et je pense que ce que le CST appelle "préalables" est raisonnable mais peut être versé aux sujets de discussions afin qu'on y trouve des solutions. C'est vrai que le RPT a toujours dribblé mais les mentalités ont un peu évolué
 

 6   nakotan | 2/26/2013 3:22:53 AM
  Réponse à 4-djantoloto
 
Pourquoi parlez vous de partenaire de ARC-EN- CIEL en vous referant au CST? Pensez vous que ces gens d'ARC-EN-CIEL se considerent comme des partenaires du CST? Ce sont des opportunistes; et ils jouent seulement aux trouble-fete. Ils ont entre temps juste voulu profiter de l'aura actuel du CST aupres des populations pour redorrer leur blazon; et comme cela ne semble pas aller dans le sens de leurs interets, ils jouent aux fauteurs de zizzanie, voila tout!
 

 5   AKA, ATLANTA | 2/26/2013 3:11:26 AM
  Réponse à 4-djantoloto
 
C'etait aucours du meme meeting que Claude Ameganvi l'avait dit ouvertement et avait denonce les responsables de l'ADDI pr leur participation a ce dialogue
 

 4   djantoloto | 2/26/2013 2:21:37 AM
Me APEVON, si vous avez lu et vu la video des marches du FRAC ce samedi 23 févier, vous auriez pu vous apercevoir qu'à aucun moment les leaders de ce rassemblement et du CST vous ont accusés de quoi que ce soit; mieux encore, JPF a vertement dit: nous attendons nos frères de l'AEC pour mener la lutte ensemble, nous devons aller au combat ensemble avec l'AEC.

Pourquoi alors faites-vous cette déclaration?

Toujours dans la logique de votre mentor, le plus grand sournois des politiques togolais?

Si vous croyez avoir été atteints dans votre dignité, dans votre amour propre, pourquoi n'allez-vous pas voir vos partenaires du CST pour mettre les choses au clair?

Toujours vouloir être plus malin que les autres, comme l'a toujours fait l'autre(le sournois)?

Maintenant, moi je vous pose cette question: quel genre d’œuf le RPTile hideux vous a-t-il proposé?

Arrêtez vos conneries maintenant!
 

 3   Yevigolotoe | 2/25/2013 10:43:54 PM
  Réponse à 1-Lawson
 
Ao oncle Olly' eeee
Tu n' as pas honte? Toujours la xenophobie. Hoooooo!
 

 2   Yevigolotoe | 2/25/2013 10:39:48 PM
Ca ne sert a rien de dialoguer pourqu' on vous drible pour une enieme fois. Les prealabres ne sont que des gages pour mesurer la volonte du RPT de se soumettre aux verdictes des urnes. Aller au dialogue de sourd sans lendemain ne fait que l' affaire des voleurs des urnes. Moi j' aurais proposer une amnestie aux tenants du pouvoir contre une election transparente et le retour de la Constitution de 1992 avec effet immediat. Mais il faut que la coalition du CAR sache le peuple Togolais va sanctioner les traites
 

 1   Lawson | 2/25/2013 10:39:42 PM
Les prealanles sont pour ceux qui sont renvoyes de l'assemblee ou les partisans des derniers tours de jerich o. Unir veut vous unir mais les leaders d'aneho made in brazil veulent faire comme ils sont radicaux alors que leurs femellles sont les moderees mariees aux grands grands du pouvoir sur recommandation de leurs parents. Lome doit changer. Ces gens trompent et mangent mieux teint clair que tout le monde
 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)

Dans la même rubrique

Présidentielle mauritanienne : le chef de l'Etat dépose son dossier de candidature Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a déposé jeudi au Conseil constitutionnel son dossier de candidature à la présidentielle prévue le 21 juin prochain en Mauritanie, a-t-on appris de source officielle. [ 4/24/2014 ]
Les résultats du scanning du sous-sol exposés aux investisseurs Le président béninois Boni Yayi a procédé jeudi, à Cotonou, à l'ouverture du salon International axé sur "Energies, Ressources pétrolières et minières : moteur d'un développement durable au Bénin", destiné à exposer aux investisseurs privés les résultats du scanning du sous-sol béninois. [ 4/24/2014 ]
Le Zimbabwe veut réduire le nombre de compagnies diamantaires Le gouvernement zimbabwéen a officiellement informé les sept compagnies diamantaires à Marange de son intention de réduire le nombre de compagnies opérationnelles à deux, a rapporté jeudi le journal Herald. [ 4/24/2014 ]
Le Burundi harmonise sa législation sur la police aux pratiques de l'EAC L'Assemblée nationale burundais a adopté jeudi le projet de loi organique portant réorganisation et fonctionnement de la police nationale du Burundi(PNB) en vue d' harmoniser la législation burundaise aux pratiques en vogue dans les autres pays de la Communauté Est-Africaine (EAC), organisation sous-régionale qui comprend aussi le Rwanda, la Tanzanie, l'Ouganda et le Kenya. [ 4/24/2014 ]
L'opposition exige l'implication des parrains de l'Accordd'Arusha L'opposition burundaise demande aux parrains de l'Accord d'Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi - les présidents de l'Ouganda, de l' Afrique du Sud et de la Tanzanie, de s'impliquer dans le suivi de l'évolution de la situation socio-politico-sécuritaire qui prévaut au Burundi. [ 4/24/2014 ]
Le président jure de poursuivre la guerre contre le terrorisme Le président kényan Uhuru Kenyatta a promis jeudi de ne jamais abandonner la guerre contre le terrorisme dans le pays malgré la série d'explosions qui a frappé le pays récemment. [ 4/24/2014 ]
Jean-Pierre Fabre fait des griefs à Fulbert Attisso de « l’appel des patriote » Que reproche l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) au concept « l’appel des patriotes » de Fulbert Attisso pour ne pas participer aux travaux devant conduire notamment au choix du candidat unique de l’opposition pour la présidentielle de 2015 ? [ 4/24/2014 ]
Une ligne budgétaire en faveur de la promotion du livre et de la lecture publique A l'occasion de la célébration de la journée mondiale du livre et des droits d'auteurs qui coïncide aux 72 heures du livre en Guinée, le Premier ministre Mohamed Said Fofana a annoncé mercredi l'ouverture d'une ligne budgétaire pour la promotion du livre et de la lecture en Guinée. [ 4/24/2014 ]
Une experte de l'ONU appelle à promouvoir la réconciliation au-delà de Bangui L'Experte indépendante des Nations unies sur la situation des droits de l'homme en République centrafricaine, Marie-Thérèse Keita-Bocoum, a exhorté mercredi les autorités centrafricaines à multiplier les contacts avec les populations en dehors de la capitale Bangui afin d'encourager la réconciliation intercommunautaire dans l'ensemble du pays.  [ 4/24/2014 ]
40 millions de FCFA du gouvernement ivoirien à l’Association des Médiateurs de l’UEMOA Le gouvernement ivoirien a annoncé, mercredi soir, un appui de 40 millions de FCFA à l'Association des Médiateurs des pays membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (AMP-UEMOA) dont la 3è réunion s'est tenue le même jour à Abidjan. [ 4/24/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Publicité | Tchat | Emploi | Horoscope | Agenda
iciLome.com