Mercredi, 28 Septembre 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
L’opposition Togolaise face toujours à la problématique du dialogue politique.


  [2/26/2013 8:37:35 AM]  | Kiosque | Focus Info | Lu :2215 fois | Commenter
 

Togo  - La question a toujours été récurrente au sein de l’opposition togolaise : doit-on dialoguer avec le pouvoir, dans quel cadre et jusqu’où aller ? Ces interrogations ont souvent fait l’objet de profondes divergences de vues entre les leaders politiques, provoquant régulièrement des fissures. Il est vrai qu’entre ceux qui croient en la vertu d’une alternance pacifique par les urnes à travers des réformes successives obtenues grâce au dialogue, et ceux qui soutiennent que le pouvoir en place ne créera jamais les conditions de sa défaite et promeuvent un renversement par la rue, la cohésion et la dynamique unitaires paraissent illusoire. Tellement le fossé entre la lecture que chaque camp fait de la situation et des rapports de force semble rédhibitoire.




Les dernières « discussions exploratoires » entre le pouvoir et l’opposition, initiées par l’ambassadeur des Etats-Unis, Robert Whitehead avec la facilitation de Mgr Nicodème BARRIGAH a été encore une fois l’occasion d’expression de divergence sur la conduite à tenir face au dialogue.

Sauf que cette fois-ci, les différences s’étalent au grand jour. A la chute de la manifestation hebdomadaire organisée samedi dernier par le FRAC-CST, Claude AMEGANVI a vertement tancé le Pr Aimé Gogué pour sa participation aux discussions des 19 et 20 février, déclarant « être fâché.» Ce à quoi le Président d’ADDI a rétorqué, estimant que même en cas de crise exacerbée, les adversaires politiques devraient continuer à se parler, citant comme référence Nelson Mandela et Ho Chin Min.

Mais c’est incontestablement Me Dodji APEVON qui a été le plus ferme dans ses positions, assumant sans faux-semblant la participation d’Arc En Ciel aux discussions exploratoires avec le pouvoir, visiblement agacé par les critiques qui commençaient à naître. Pour le Président du CAR, intervenant chez nos confrères de Nana FM, « lorsque nous analysons la situation et que nous considérons que c’est bon de le faire (aller au dialogue, ndlr), nous ne demanderons pas l’autorisation à qui que ce soit avant de le faire, parce que personne n’a le monopole de bien faire dans ce pays ». Avant de poursuivre : « Les gens croient que lorsqu’on le fait et si ce n’est pas l’autre qui donne le quitus, alors ce que vous faites est faux. Je ne suis pas dans cette logique là », ajoutant : « nous avons créé une coalition pour réfléchir sur les problèmes du Togo ; toutes les fois que nous penserons que c’est bon de le faire, nous le ferons. Nous n’avons pas besoin de l’autorisation de qui que ce soit ».
En mettant les points sur le i, le successeur de Me Yawovi AGBOYIBO revendique une approche différente de celle du CST et fait taire ses détracteurs. Mais il ne met pas pour autant fin au débat sur la participation ou non de la totalité de l’opposition à un dialogue ; débat qui a de beaux jours devant lui.
Source : | Focus Info


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Me Adrien Houngbédji échange avec le président du Parlement panafricain Roger Nkodo Dang, le président du Parlement panafricain, a été reçu en audience, lundi 26 septembre au palais des Gouverneurs à Porto-Novo, par Me Adrien Houngbédji, président du parlement béninois. [ 9/27/2016 ]
Jean-Pierre Fabre dénonce le zèle du préfet de Bassar et du colonel Bonfoh à Banjéli Il n’est aucun doute, ce sont des autorités militaires de pareil acabit qui livrent une lutte sans merci pour la pérennité de l’autoritarisme et de la dictature. Aussi, certaines autorités politico-administratives font de leurs circonscriptions préfectorales, leur propriété privée qu’ils gèrent sans aucun égard pour les lois républicaines. A Bandjeli, dans la préfecture de Bassar, le préfet et le Colonel Bonfoh font un contre la liberté associative et font obstruction à une rencontre entre les jeunes de l’ANC. [ 9/27/2016 ]
L’investiture d’Ali Bongo annoncée pour ce mardi On ne veut visiblement pas faire trainer les choses du côté du camp Ali Bongo. Après sa réélection confirmée par la Cour constitutionnelle le vendredi dernier, Ali Bongo sera investi dès ce mardi au Palais présidentiel apprend-t-on. [ 9/26/2016 ]
Gestion publique: Sylvain Akindès Adékpédjou souhaite plus d’écoute du Pouvoir Sylvain Akindes Adékpédjou s’est exprimé dimanche 25 septembre sur la chaîne de télévision Canal 3 Tv au cours de l’émission "Zone franche’’. L’ancien ministre estime que le pouvoir actuel gouverne en considérant que ses choix sont les meilleurs et sans chercher à connaître les opinions des autres.  [ 9/26/2016 ]
Crise sociopolitique: le dialogue se poursuit ce lundi Ce Lundi l’opposition et le parti au pouvoir se retrouvent à partir du 10 h pour la poursuite du dialogue politique entamé jeudi dernier. Le rencontre s'inscrivant dans l’initiative d'un dialogue politique, vise à désamorcer la crise sociopolitique que travers la Guinée depuis quelques temps.  [ 9/26/2016 ]
Kabila, Faure, Bongo, les nouveaux « bébés doc » des tropiques La course aux oscars des massacres des populations qui ne demandent que l’alternance bat désormais son plein. Les candidats à cette épreuve criminelle et crapuleuse sont désormais au nombre de trois. Trois fils de présidents qui ont pris le pouvoir dans leurs pays respectifs à la mort de leurs géniteurs, avec la complicité d’une soi-disant communauté internationale qui se contente toujours de rappeler quelques principes tout en continuant, dans une hypocrisie déconcertante, de faire des affaires avec les bébés autocrates dont les exploits macabres dépassent pour certains le bilan de leur défunt père.  [ 9/26/2016 ]
Confirmation de la victoire d’Ali Bongo par la Cour Constitutionnelle: les réactions affluent La Cour Constitutionnelle gabonaise a confirmé vendredi dernier, la réélection d’Ali Bongo. Ce dernier est crédité de 50, 66 % des voix contre 47, 24% pour son rival Jean Ping. Depuis, les réactions affluent de par le monde.  [ 9/26/2016 ]
Tension et morosité, marqueront le sommet de Lomé selon Jean Pierre Fabre Le chef de file de l’opposition et sa délégation étaient à Atakpamé le weekend dernier, toujours dans le cadre de la tournée nationale du CAP 2015. L’objectif est resté le même : Mobiliser les populations autour de la cause des réformes. Néanmoins, la question du sommet qu’organise Lomé en Octobre revient toujours. [ 9/26/2016 ]
Agbéyomé Kodjo souligne l’importance du sommet sur la sécurité maritime Le sommet sur la sécurité maritime a reçu l’adhésion de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo qui, dans une tribune, trouve que cette rencontre est importante d’autant plus que « la menace sécuritaire est réelle et prégnante ». [ 9/26/2016 ]
VIDEO/ Brigitte ADJAMAGBO: l'alternance viendra, que le régime le veuille ou pas, de l'Ogou  [ 9/25/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | credit en ligne | Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.