Mardi, 3 Mai 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
L’opposition Togolaise face toujours à la problématique du dialogue politique.


  [2/26/2013 8:37:35 AM]  | Kiosque | Focus Info | Lu :2122 fois | Commenter
 

Togo  - La question a toujours été récurrente au sein de l’opposition togolaise : doit-on dialoguer avec le pouvoir, dans quel cadre et jusqu’où aller ? Ces interrogations ont souvent fait l’objet de profondes divergences de vues entre les leaders politiques, provoquant régulièrement des fissures. Il est vrai qu’entre ceux qui croient en la vertu d’une alternance pacifique par les urnes à travers des réformes successives obtenues grâce au dialogue, et ceux qui soutiennent que le pouvoir en place ne créera jamais les conditions de sa défaite et promeuvent un renversement par la rue, la cohésion et la dynamique unitaires paraissent illusoire. Tellement le fossé entre la lecture que chaque camp fait de la situation et des rapports de force semble rédhibitoire.




Les dernières « discussions exploratoires » entre le pouvoir et l’opposition, initiées par l’ambassadeur des Etats-Unis, Robert Whitehead avec la facilitation de Mgr Nicodème BARRIGAH a été encore une fois l’occasion d’expression de divergence sur la conduite à tenir face au dialogue.

Sauf que cette fois-ci, les différences s’étalent au grand jour. A la chute de la manifestation hebdomadaire organisée samedi dernier par le FRAC-CST, Claude AMEGANVI a vertement tancé le Pr Aimé Gogué pour sa participation aux discussions des 19 et 20 février, déclarant « être fâché.» Ce à quoi le Président d’ADDI a rétorqué, estimant que même en cas de crise exacerbée, les adversaires politiques devraient continuer à se parler, citant comme référence Nelson Mandela et Ho Chin Min.

Mais c’est incontestablement Me Dodji APEVON qui a été le plus ferme dans ses positions, assumant sans faux-semblant la participation d’Arc En Ciel aux discussions exploratoires avec le pouvoir, visiblement agacé par les critiques qui commençaient à naître. Pour le Président du CAR, intervenant chez nos confrères de Nana FM, « lorsque nous analysons la situation et que nous considérons que c’est bon de le faire (aller au dialogue, ndlr), nous ne demanderons pas l’autorisation à qui que ce soit avant de le faire, parce que personne n’a le monopole de bien faire dans ce pays ». Avant de poursuivre : « Les gens croient que lorsqu’on le fait et si ce n’est pas l’autre qui donne le quitus, alors ce que vous faites est faux. Je ne suis pas dans cette logique là », ajoutant : « nous avons créé une coalition pour réfléchir sur les problèmes du Togo ; toutes les fois que nous penserons que c’est bon de le faire, nous le ferons. Nous n’avons pas besoin de l’autorisation de qui que ce soit ».
En mettant les points sur le i, le successeur de Me Yawovi AGBOYIBO revendique une approche différente de celle du CST et fait taire ses détracteurs. Mais il ne met pas pour autant fin au débat sur la participation ou non de la totalité de l’opposition à un dialogue ; débat qui a de beaux jours devant lui.
Source : | Focus Info


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Assemblée nationale : Une concertation a encore échoué entre UNIR et ANC L’Assemblée nationale a élu ce lundi en plénière les cinq (5) personnes qu’elle doit choisir au regard de la loi pour siéger à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), l’institution de régulation des médias au Togo.  [ 5/3/2016 ]
Les élections législatives pourront se tenir avant le 20 novembre Les ivoiriens seront appelés aux urnes au plus tard le 20 novembre. C’est ce qu'a décidé la Commission électorale indépendante (Cei), structure chargée d'organiser lesdites élections. [ 5/3/2016 ]
Pour son droit de vote: la diaspora ghanéenne à ester en justice Les ghanéens vivant hors de leur pays veulent eux aussi avoir le droit de participer au choisir de leurs futures dirigeants. Alors que les élections générales notamment la présidentielle se profilent à l'horizon, un mouvement installé au Royaume-Uni a attaqué la Commission Electorale en justice afin d’obtenir le droit de vote dont la loi a pourtant été adoptée depuis 2005. [ 5/3/2016 ]
Ce monument que Faure Gnassingbé a manqué d’inaugurer Œuvre architecturale entamée quelques mois plus tôt, tous les yeux attendaient que le voile soit levé sur ce monument à l’entrée de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE). [ 5/3/2016 ]
Election des membres de la HAAC : Gilchrist Olympio a-t-il influencé le vote des députés Unir ? On en sait un peu plus sur ce qui a décidé les députés de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) à sortir de la salle au moment du vote des membres qui devront siéger à la HAAC. Le parti UNIR aurait fait volte-face à la dernière minute au profit de la coquille vide UFC qui se réclame toujours de l’opposition. [ 5/3/2016 ]
Unir habitué aux réactions de l’anc ? Les députés de l’Anc et le Chef de file de l’opposition se sont retirés encore une fois hier du parlement lors du vote des cinq membres de la Haac. Cette politique de la chaise vide du groupe parlementaire Anc n’a pas changé la donne, comme d’habitude. Plutôt, Christophe Tchao a assimilé ce boycott à une vieille habitude. [ 5/3/2016 ]
Décentralisation : Le pouvoir en place toujours dans sa logique solitaire Le gouvernement vient d’envoyer à l’Assemblée nationale un texte portant sur la création de nouvelles préfectures. Une démarche qui a pris de court la classe politique de l’opposition. [ 5/3/2016 ]
Présidentielle: 16 partis s’alignent derrière Katumbi Moïse Katumbi, devrait être le principal challenger de Joseph Kabila si ce dernier se présente à la prochaine présidentielle en République démocratique du Congo. Après qu’il ait été adoubé par le G7, un nouveau regroupement de 16 partis politiques, d’organisations de la société civile et des personnalités du paysage politique et économique, ont fait de l’ex-gouverneur du Katanga leur candidat pour le prochain scrutin présidentiel prévue pour octobre 2016. [ 5/2/2016 ]
Le Premier ministre Clément Mouamba a dévoilé un gouvernement de 38 membres Une semaine après la nomination du Premier ministre, Clément Mouamba, l’économiste de formation a formé son gouvernement et l’a rendu public le samedi dernier. Selon les informations, le redressement économique et l’apaisement du climat socio-politique sont les principaux défis du nouveau gouvernement "particulier" avec plus d’une dizaine de femmes à son bord.  [ 5/2/2016 ]
Gilbert Bawara en guerre contre la lenteur administrative et les pots de vins Servir le peuple comme il se doit, c’est le vœu de Gilbert Bawara, ministre du Travail et de la Fonction publique qui a mis en garde son personnel contre les pots de vin et la nonchalance dans le traitement des dossiers au sein de son département. [ 5/2/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
Banque de rachat de credit contre le surendettement | demande esta | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | . | Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.