Vendredi, 29 Mai 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
L’opposition Togolaise face toujours à la problématique du dialogue politique.


  [2/26/2013 8:37:35 AM]  | Kiosque | Focus Info | Lu :1986 fois | Commenter
 

Togo  - La question a toujours été récurrente au sein de l’opposition togolaise : doit-on dialoguer avec le pouvoir, dans quel cadre et jusqu’où aller ? Ces interrogations ont souvent fait l’objet de profondes divergences de vues entre les leaders politiques, provoquant régulièrement des fissures. Il est vrai qu’entre ceux qui croient en la vertu d’une alternance pacifique par les urnes à travers des réformes successives obtenues grâce au dialogue, et ceux qui soutiennent que le pouvoir en place ne créera jamais les conditions de sa défaite et promeuvent un renversement par la rue, la cohésion et la dynamique unitaires paraissent illusoire. Tellement le fossé entre la lecture que chaque camp fait de la situation et des rapports de force semble rédhibitoire.




Les dernières « discussions exploratoires » entre le pouvoir et l’opposition, initiées par l’ambassadeur des Etats-Unis, Robert Whitehead avec la facilitation de Mgr Nicodème BARRIGAH a été encore une fois l’occasion d’expression de divergence sur la conduite à tenir face au dialogue.

Sauf que cette fois-ci, les différences s’étalent au grand jour. A la chute de la manifestation hebdomadaire organisée samedi dernier par le FRAC-CST, Claude AMEGANVI a vertement tancé le Pr Aimé Gogué pour sa participation aux discussions des 19 et 20 février, déclarant « être fâché.» Ce à quoi le Président d’ADDI a rétorqué, estimant que même en cas de crise exacerbée, les adversaires politiques devraient continuer à se parler, citant comme référence Nelson Mandela et Ho Chin Min.

Mais c’est incontestablement Me Dodji APEVON qui a été le plus ferme dans ses positions, assumant sans faux-semblant la participation d’Arc En Ciel aux discussions exploratoires avec le pouvoir, visiblement agacé par les critiques qui commençaient à naître. Pour le Président du CAR, intervenant chez nos confrères de Nana FM, « lorsque nous analysons la situation et que nous considérons que c’est bon de le faire (aller au dialogue, ndlr), nous ne demanderons pas l’autorisation à qui que ce soit avant de le faire, parce que personne n’a le monopole de bien faire dans ce pays ». Avant de poursuivre : « Les gens croient que lorsqu’on le fait et si ce n’est pas l’autre qui donne le quitus, alors ce que vous faites est faux. Je ne suis pas dans cette logique là », ajoutant : « nous avons créé une coalition pour réfléchir sur les problèmes du Togo ; toutes les fois que nous penserons que c’est bon de le faire, nous le ferons. Nous n’avons pas besoin de l’autorisation de qui que ce soit ».
En mettant les points sur le i, le successeur de Me Yawovi AGBOYIBO revendique une approche différente de celle du CST et fait taire ses détracteurs. Mais il ne met pas pour autant fin au débat sur la participation ou non de la totalité de l’opposition à un dialogue ; débat qui a de beaux jours devant lui.
Source : | Focus Info


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Investiture de Buhari : 50 chefs d’Etats attendus Ce vendredi 29 mai, le président élu par les Nigérians le 28 mars dernier prendra officiellement ses fonctions. La cérémonie d’investiture qui verra Muhammadu Buhari prendre les commandes au Nigeria sera honorée de la présence d’au moins 50 chefs d’États. [ 5/29/2015 ]
Hery Rajaonarimampianina dit non à sa destitution Le président malgache dont la destitution a été votée par une large majorité de député mardi dernier, conteste cet état de chose et indique qu’il restera bel et bien à son poste. [ 5/28/2015 ]
Déploiement des hommes en uniforme à Lomé : Psychose au sein de la population Depuis hier, l’on observe un important dispositif sécuritaire à Déckon et dans certains quartiers de lomé. [ 5/28/2015 ]
les appels du pied de Jean-Pierre Fabre à l’OIF ne concernent nullement la lutte du peuple togolais Après le coup de force prévisible du clan Gnassingbé pour conserver le pouvoir, on se pose des questions sur l’attitude de certains intellectuels et autres mercenaires de la plume qui ont contribué de par une propagande agressive et nocive à faire croire que Fabre et les siens pouvaient mettre fin à une dictature par une simple élection... Après ce hold-up électoral ces journalistes en mission pour le CAP-2015 sont muets comme une carpe sur leurs propres responsabilités et surtout sur le bilan politique des leaders de cette opposition dite démocratique. En tout cas, un mois après cette énième forfaiture tout est clair pour le peuple en lutte ! Les véritables maîtres du Togo à travers leurs différentes officines (ONU, PNUD, EU, OIF, CEDEAO) en ont décidé autrement. Seulement, on remarquera que rien n’a bougé et/ou changé pour les masses populaires... Ainsi, nous sommes toujours au Togo d’Eyadema ! Dans cette situation dramatique, la plateforme Togo En Lutte ne cessera de dire la vérité à nos compatriotes de la diaspora et à travers eux au peuple togolais....l’interview que nous reproduisons ci-dessous fait partie de notre travail de clarification, de conscientisation de nos concitoyens... Elle a été accordée par notre militant Gligli-Amorin à FM-Liberté, il y a un mois, sur les manœuvres de la France et son officine l’OIF et confirment, malheureusement, la justesse de notre ligne politique... Lisez [ 5/28/2015 ]
Interview de Matthias LATTA Lui c'est LATTA Matthias, un togolais de la diaspora, directeur de société qui a fait le choix de s'engager pour Faure Gnassingbé. Dans un entretien avec notre confrère J. AYIVI, il revient sur son choix politique. [ 5/28/2015 ]
La marche du CAP 2015 n'a jamais démarré à Deckon et n'a jamais abouti à la Plage La manifestation de trois annoncée par Jean-Pierre Fabre et le Combat pour l’alternance politique en 20125 (CAP 2015) pour protester contre le coup de force électoral de Faure Gnassingbé a eu du mal à démarrer ce mercredi. Le rassemblement a été empêché à Deckon. Du coup, la manifestation n’a pas eu lieu. [ 5/28/2015 ]
La manifestation du CAP 2015 étouffée dans l'oeuf Le CAP 2015 n'a pas pu tenir sa manifestation [ 5/27/2015 ]
Cinq ans de collaboration avec le pouvoir, l’ UFC dresse le bilan 26 Mai 2010- 26 Mai 2015, cinq (5) années sont écoulées sous le « pont » de l’accord Rpt devenu Unir et UFC. A l’heure du bilan, le parti de Gilchrist Olympio, l’Union des Forces de Changement (UFC) appelle la classe politique togolaise à œuvrer à l’instauration d’un climat de confiance et de respect pour que le fil du dialogue soit renoué et que l’ensemble des défis qui restent à relever le soit pour favoriser une alternance politique pacifique. [ 5/27/2015 ]
Manifestation de CAP 2015, les forces de l'ordre quadrillent Dékon CAP 2015 et Jean Pierre FABRE manifestent aujourd'hui pour trois jours [ 5/27/2015 ]
CAP 2015 commence ses trois jours de protestation aujourd'hui Annoncée depuis plusieurs jours, pour remobiliser les troupes et exiger la vérité des urnes,la manifestation de trois de Jean Pierre FABRE et CAP 2015 commence aujourd'hui. [ 5/27/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com