Mercredi, 27 Août 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
L’opposition Togolaise face toujours à la problématique du dialogue politique.


  [2/26/2013 8:37:35 AM]  | Kiosque | Focus Info | Lu :1934 fois | 3 Commentaires
 

Togo  - La question a toujours été récurrente au sein de l’opposition togolaise : doit-on dialoguer avec le pouvoir, dans quel cadre et jusqu’où aller ? Ces interrogations ont souvent fait l’objet de profondes divergences de vues entre les leaders politiques, provoquant régulièrement des fissures. Il est vrai qu’entre ceux qui croient en la vertu d’une alternance pacifique par les urnes à travers des réformes successives obtenues grâce au dialogue, et ceux qui soutiennent que le pouvoir en place ne créera jamais les conditions de sa défaite et promeuvent un renversement par la rue, la cohésion et la dynamique unitaires paraissent illusoire. Tellement le fossé entre la lecture que chaque camp fait de la situation et des rapports de force semble rédhibitoire.




Les dernières « discussions exploratoires » entre le pouvoir et l’opposition, initiées par l’ambassadeur des Etats-Unis, Robert Whitehead avec la facilitation de Mgr Nicodème BARRIGAH a été encore une fois l’occasion d’expression de divergence sur la conduite à tenir face au dialogue.

Sauf que cette fois-ci, les différences s’étalent au grand jour. A la chute de la manifestation hebdomadaire organisée samedi dernier par le FRAC-CST, Claude AMEGANVI a vertement tancé le Pr Aimé Gogué pour sa participation aux discussions des 19 et 20 février, déclarant « être fâché.» Ce à quoi le Président d’ADDI a rétorqué, estimant que même en cas de crise exacerbée, les adversaires politiques devraient continuer à se parler, citant comme référence Nelson Mandela et Ho Chin Min.

Mais c’est incontestablement Me Dodji APEVON qui a été le plus ferme dans ses positions, assumant sans faux-semblant la participation d’Arc En Ciel aux discussions exploratoires avec le pouvoir, visiblement agacé par les critiques qui commençaient à naître. Pour le Président du CAR, intervenant chez nos confrères de Nana FM, « lorsque nous analysons la situation et que nous considérons que c’est bon de le faire (aller au dialogue, ndlr), nous ne demanderons pas l’autorisation à qui que ce soit avant de le faire, parce que personne n’a le monopole de bien faire dans ce pays ». Avant de poursuivre : « Les gens croient que lorsqu’on le fait et si ce n’est pas l’autre qui donne le quitus, alors ce que vous faites est faux. Je ne suis pas dans cette logique là », ajoutant : « nous avons créé une coalition pour réfléchir sur les problèmes du Togo ; toutes les fois que nous penserons que c’est bon de le faire, nous le ferons. Nous n’avons pas besoin de l’autorisation de qui que ce soit ».
En mettant les points sur le i, le successeur de Me Yawovi AGBOYIBO revendique une approche différente de celle du CST et fait taire ses détracteurs. Mais il ne met pas pour autant fin au débat sur la participation ou non de la totalité de l’opposition à un dialogue ; débat qui a de beaux jours devant lui.
Source : | Focus Info


.
Publicité>


Commentaires


 3   Ami | 2/27/2013 6:45:25 PM

Togo : Un gendarme se tire une balle dans la tête à Lomé
Commenter

Partager

Imprimer

Par Aghu | 27/02/2013 | 16:22:43
TOGO :: SOCIéTé
Togo - Lomé le 27 février 2013 © koaci.com – La nouvelle a fait le tour de la ville de Lomé ce matin. Un gendarme s’est donné la mort.
Selon des témoins de la scène, c’est aux environs de 06 heures dans la matinée de ce mercredi 27 février 2013, que des camarades à un Sergent-chef ont découvert le corps inanimé de ce dernier dans son bureau. Profitant de la sortie de ses collègues, le Sergent –chef s’est tiré une balle dans la tête.

Une enquête est ouverte suite à cet accident, survenu au quartier Cacavéli, dans la banlieue nord de la capitale. L’identité de la victime n’est pas pour l’instant révélée.

Selon toujours les témoins, l’officier subalterne de gendarmerie revenait d’une permission, pour enterrer sa benjamine. Il a repris du service que lundi 25 février 2013. On ignore pour l’instant s’il y a un problème lié au décès de sa fille, ou si le gendarme avait un souci particulier, qui l’a poussé à cet acte de désespoir. D’autres par contre n’exclut pas un meurtre de ce gendarme. « Il est curieux qu’un gendarme se tire une balle dans la tête sans que ses collègues situés non loin du bureau, n’aient écouté la détonation de l’arme », explique un officier de police, contacté par koaci.com.

Suicide ou meurtre savamment exécuté, l’enquête ouverte suite à ce drame, devrait contribuer à éclairer la lanterne des citoyens.

Aghu
 

 2   GASPARD | 2/26/2013 2:43:19 PM
Les mêmes erreurs! Toujours les mêmes bêtises de l'opposition togolaise. Hier c'était l'UFC qui écrasait tous les autres leaders les taxant de vendus, de traitres et clamant haut et fort qu'il était le seul vrai parti d'opposition au Togo. Cette politique de l'UFC n'a en fin de compte rien donné. Aujourd'hui c'est le tour de l'ANC (parti pyromane) de prendre la relève avec les mêmes pratiques,les mêmes intrigues, le même radicalisme stérile. L'ANC pyromane voudrait-elle que les autres partis d'opposition lui demandent la permission avant de prendre part à un dialogue? Avec cette querelle entre l'ANC et le CAR jimagine un peu ce que l'un fera à l'autre en cas de victoire en solitaire. Si le Togo veut la paix,il doit ignorer l'AEC et le CST (collectif suicidaire du togo).
 

 1   DIDI AMEWOLE | 2/26/2013 10:52:48 AM
Me APEVON DODJI tu a raison . pour quoi on ne peu pas laisse les gens avoir leur morale.
nous devons change de mentalité pour redresser notre pays.

 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Interview de Koffi Agbessi : « A l’allure où vont les choses, il serait surprenant que l’opposition y arrive » Depuis quelques semaines, les associations membres du Mouvement des Jeunes pour la Popularisation de la bonne Gouvernance (MJPG), plus connu sous le nom de « majorité silencieuse » organisent à travers tout le pays des universités de vacances. Interrogé par l’Agence de presse Afreepress, le coordonnateur du MJPG, Koffi Agbessi, revient sur les principaux points de l’actualité politique, en l’occurrence la candidature unique de l’opposition.  [ 8/27/2014 ]
Les médias invités à contribuer à la lutte contre Ebola Le vice-ministre de la Santé et de l'Hygiène de la Sierra Leone, Abu Bakarr Fofanah, a appelé les médias à continuer à compléter les efforts du gouvernement dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola. [ 8/27/2014 ]
CAN 2015 : le Sénégal publie une liste de 23 joueurs pour ses prochaines sorties Le sélectionneur du Sénégal, Alain Giresse, a publié mardi une liste de 23 joueurs retenus pour les matchs contre l'Egypte et le Botswana, comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015. [ 8/27/2014 ]
Report de l'enrôlement des électeurs pour attendre l'étalissement des commissions électorales L'enrôlement des électeurs pour les élections burundaises de 2015, initialement annoncé pour le 22 septembre 2014, est repoussé à plus tard pour attendre la mise en place des Commissions électorales provinciales indépendantes (CEPI) et des Commissions électorales communales indépendantes (CECI), a annoncé mardi le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Pierre-Claver Ndayicariye. [ 8/27/2014 ]
Le président ivoirien appelle à cesser les rumeurs autour du virus Ebola Le président ivoirien Alassane Ouattara appelé mardi les populations à cesser les rumeurs qui circulent dans le pays autour du virus hémorragique Ebola. M. Ouattara, qui s'exprimait à son retour d'une visite en France, a estimé que les rumeurs et les dénégations de cette maladie sont inopportunes. [ 8/27/2014 ]
Le gouvernement demande l'arrestation du président parlemenaire Le gouvernement nigérien a adressé mardi une requête du ministre nigérien de la Justice au bureau de l'Assemblée nationale aux fins d'arrêter son président Hama Amadou, cité dans l'affaire du trafic présumé des bébés nigérians. [ 8/27/2014 ]
Quand la roublardise et l’entêtement du CAR entament la cohésion au sein de la Coalition Arc-En-Ciel (CAEC)  [ 8/27/2014 ]
Une naïveté et une erreur politique nommées Pascal Bodjona Le récent tournant qu’a connu l’affaire dite « d’escroquerie internationale » avec la nouvelle incarcération de Pascal Bodjona, l’ancien Directeur de cabinet du président de la République, ex-ministre de l’Administration territoriale et considéré – sans doute à tort - comme un animal politique, impose de nouvelles réflexions qui permettent de voir désormais le natif de Kouméa à partir d’autres grilles de lecture. Celles notamment de la naïveté et de l’erreur d’un homme politique qui était toujours présenté comme un faiseur de roi, un fin politicien, un stratège…finalement, quid de grand homme politique ? se dit-on à son sujet.  [ 8/27/2014 ]
Les intérêts du Maghreb en matière de sécurité convergent, selon Bouteflika À l'occasion de la Journée nationale du moudjahid, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a souligné l'engagement de son pays envers ses voisins. [ 8/26/2014 ]
Violents combats depuis lundi à Bambari entre fractions de la Séléka Plusieurs personnes ont été tuées lors de violents combats opposant des factions de l'ex-coalition rebelle de la Séléka depuis lundi à Bambari, ville du centre de la République centrafricaine (RCA), distante d'environ 400 km de la capitale Bangui, rapportent des sources au sein du mouvement armé et l'administration locale. [ 8/26/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Offre de voyance gratuite immédiate en direct | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon | Demandez une voyance en ligne
EX-IN Consult
iciLome.com