Mercredi, 24 Mai 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
L’opposition Togolaise face toujours à la problématique du dialogue politique.


  [2/26/2013 8:37:35 AM]  | Kiosque | Focus Info | Lu :2336 fois | Commenter
 

Togo  - La question a toujours été récurrente au sein de l’opposition togolaise : doit-on dialoguer avec le pouvoir, dans quel cadre et jusqu’où aller ? Ces interrogations ont souvent fait l’objet de profondes divergences de vues entre les leaders politiques, provoquant régulièrement des fissures. Il est vrai qu’entre ceux qui croient en la vertu d’une alternance pacifique par les urnes à travers des réformes successives obtenues grâce au dialogue, et ceux qui soutiennent que le pouvoir en place ne créera jamais les conditions de sa défaite et promeuvent un renversement par la rue, la cohésion et la dynamique unitaires paraissent illusoire. Tellement le fossé entre la lecture que chaque camp fait de la situation et des rapports de force semble rédhibitoire.




Les dernières « discussions exploratoires » entre le pouvoir et l’opposition, initiées par l’ambassadeur des Etats-Unis, Robert Whitehead avec la facilitation de Mgr Nicodème BARRIGAH a été encore une fois l’occasion d’expression de divergence sur la conduite à tenir face au dialogue.

Sauf que cette fois-ci, les différences s’étalent au grand jour. A la chute de la manifestation hebdomadaire organisée samedi dernier par le FRAC-CST, Claude AMEGANVI a vertement tancé le Pr Aimé Gogué pour sa participation aux discussions des 19 et 20 février, déclarant « être fâché.» Ce à quoi le Président d’ADDI a rétorqué, estimant que même en cas de crise exacerbée, les adversaires politiques devraient continuer à se parler, citant comme référence Nelson Mandela et Ho Chin Min.

Mais c’est incontestablement Me Dodji APEVON qui a été le plus ferme dans ses positions, assumant sans faux-semblant la participation d’Arc En Ciel aux discussions exploratoires avec le pouvoir, visiblement agacé par les critiques qui commençaient à naître. Pour le Président du CAR, intervenant chez nos confrères de Nana FM, « lorsque nous analysons la situation et que nous considérons que c’est bon de le faire (aller au dialogue, ndlr), nous ne demanderons pas l’autorisation à qui que ce soit avant de le faire, parce que personne n’a le monopole de bien faire dans ce pays ». Avant de poursuivre : « Les gens croient que lorsqu’on le fait et si ce n’est pas l’autre qui donne le quitus, alors ce que vous faites est faux. Je ne suis pas dans cette logique là », ajoutant : « nous avons créé une coalition pour réfléchir sur les problèmes du Togo ; toutes les fois que nous penserons que c’est bon de le faire, nous le ferons. Nous n’avons pas besoin de l’autorisation de qui que ce soit ».
En mettant les points sur le i, le successeur de Me Yawovi AGBOYIBO revendique une approche différente de celle du CST et fait taire ses détracteurs. Mais il ne met pas pour autant fin au débat sur la participation ou non de la totalité de l’opposition à un dialogue ; débat qui a de beaux jours devant lui.
Source : | Focus Info


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Proposition de loi ANC-ADDI/Débat à la Commission des lois : Députés séparés en queue de poisson, Faure Gnassingbé ne fera aucune réforme sans rapport de force conséquent La séance n’a pu aller à son terme jeudi dernier à la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de l’Assemblée nationale. Les députés se sont séparés en queue de poisson, comme c’était le cas le 5 août 2016 où le président de la Commission, sur un coup de tête, a suspendu les travaux. Cette fois-ci encore, c’est le même monsieur qui veut outrepasser l’injonction de la Cour constitutionnelle qui demande à la commission d’« adopter son rapport et le déposer devant le bureau de l’Assemblée nationale ».  [ 5/24/2017 ]
Les conducteurs de taxi-moto menacent d'envahir le siège de l'Assemblée nationale Ils réclament la mise en oeuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles prévues par l'Accord politique global (APG). Eux, ce sont les conducteurs de taxi-moto qui ont laissé un message clair aux députés à la radio Kanal FM ce matin. [ 5/23/2017 ]
Nicolas Lawson prévient Faure Gnassingbé Une énième lettre du président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR), Nicolas Lawson à Faure Gnassingbé pour le prévenir du « cataclysme social et politique » qui pourrait survenir en 2018 et 2020, s’il s’entête à ne pas « humaniser » son pouvoir. Lisez plutôt !  [ 5/23/2017 ]
Réformes politiques : Une lecture de Jean Kissi qui ne passera pas inaperçue Qu’est-ce qui fait que les populations togolaises ne répondent plus aux appels lancés par des acteurs politiques de l’opposition dans les rues, pour contraindre le pouvoir à opérer les réformes politiques au Togo ? Jean Kissi connaît la réponse à cette question.  [ 5/23/2017 ]
Chronique politique de Firmin Teko-Agbo : Opposant Togolais, dis-moi, qui est ton adversaire le plus farouche ? ..Ahh c’est mon frère Opposant. Bien dit ! S’il ya un héritage que le processus démocratique est en train de laisser aux Togolais, c’est la guerre que se livre quotidiennement son Opposition. Les Opposants Togolais adorent se combattre. Ils oublient leur adversaire naturel, le laissent de côté et livrent farouchement bataille à leurs « Amis de l’Opposition ». Du jamais vu !  [ 5/23/2017 ]
Accord UFC-RPT : 7 ans après le changement du fusil d’épaule. L’UFC réagit ! 26 mai 2010-26 mai 2017 : Bientôt 7 ans, Gilchrist Olympio, l’opposition charismatique, président du parti l’Union des Forces de Changement (UFC) sollicitait la solidarité du peuple togolais à le soutenir dans sa nouvelle aventure politique, la consolidation de la paix, le redressement du filet socioéconomique, bref, la contribution au développement du pays. C’est ainsi qu’en 2010, le parti au pouvoir, le Rassemblement du peuple togolais (RPT) et l’UFC dans la perspective de réaliser la réconciliation nationale au Togo et d’ouvrir la voie à une alternance politique pacifique ont signé un accord historique.  [ 5/23/2017 ]
Gilchrist OLYMPIO : La consécration de la déception politique Dans une interview à « Jeune Afrique », avril dernier, Gilchrist OLYMPIO, le Président National de l’Union des Forces de Changement (UFC), fait un chapelet de déclarations qui embarrassent plus d’un. Des propos qui viennent confirmer tout le mal que d’aucuns pensent désormais de celui qui, il y a encore quelques années, nourrissait l’espoir de tout un peuple et la certitude d’un avenir meilleur. Outre son élévation contre la pression de la rue, cette rue qui, faut-il le rappeler, a façonné et entretenu le mythe politique qu’il a incarné à un moment donné de l’histoire du Togo, le Président de l’UFC s’élève aussi contre la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles que les togolais appellent de tous les vœux. Un gros paradoxe qui confère que Gilchrist OLYMPIO est définitivement acquis au régime.  [ 5/22/2017 ]
Me Yawovi Agboyibo prescrit un « climat de confiance et un dialogue franc » pour sortir le Togo de ses difficultés Le Comité d'Action pour le Renouveau (CAR), ses cadres et militants étaient samedi à Tsevié dans la préfecture de Zio (35 Km au Nord de Lomé) dans le cadre d’une session de formation initiée à l’endroit des délégués des six (6) fédérations que compte la région Maritime. Les participants conduits par le président national de ce parti, Me Yawovi Agboyibo, ont longuement échangé sur les difficultés que rencontre le Togo et les problèmes auxquels ses populations font face. [ 5/22/2017 ]
Les mandats de Faure Gnassingbé se résument à la « jouissance » du pouvoir Le constat vient du Secrétaire général adjoint de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), Pascal Adoko.  [ 5/22/2017 ]
Awa Nana: L'impunité ne sera plus de règle au Togo La question de l'impunité au Togo s'est invitée dans le débat, jeudi à Lomé, lors de la tournée de sensibilisation d'Awa Nana et son équipe. A en croire la patronne du HCRRUN, bientôt, l'impunité ne sera plus de règle au Togo. [ 5/21/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| credit consommation avec moncredit.org .