Mercredi, 28 Janvier 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
L’opposition Togolaise face toujours à la problématique du dialogue politique.


  [2/26/2013 8:37:35 AM]  | Kiosque | Focus Info | Lu :1958 fois | Commenter
 

Togo  - La question a toujours été récurrente au sein de l’opposition togolaise : doit-on dialoguer avec le pouvoir, dans quel cadre et jusqu’où aller ? Ces interrogations ont souvent fait l’objet de profondes divergences de vues entre les leaders politiques, provoquant régulièrement des fissures. Il est vrai qu’entre ceux qui croient en la vertu d’une alternance pacifique par les urnes à travers des réformes successives obtenues grâce au dialogue, et ceux qui soutiennent que le pouvoir en place ne créera jamais les conditions de sa défaite et promeuvent un renversement par la rue, la cohésion et la dynamique unitaires paraissent illusoire. Tellement le fossé entre la lecture que chaque camp fait de la situation et des rapports de force semble rédhibitoire.




Les dernières « discussions exploratoires » entre le pouvoir et l’opposition, initiées par l’ambassadeur des Etats-Unis, Robert Whitehead avec la facilitation de Mgr Nicodème BARRIGAH a été encore une fois l’occasion d’expression de divergence sur la conduite à tenir face au dialogue.

Sauf que cette fois-ci, les différences s’étalent au grand jour. A la chute de la manifestation hebdomadaire organisée samedi dernier par le FRAC-CST, Claude AMEGANVI a vertement tancé le Pr Aimé Gogué pour sa participation aux discussions des 19 et 20 février, déclarant « être fâché.» Ce à quoi le Président d’ADDI a rétorqué, estimant que même en cas de crise exacerbée, les adversaires politiques devraient continuer à se parler, citant comme référence Nelson Mandela et Ho Chin Min.

Mais c’est incontestablement Me Dodji APEVON qui a été le plus ferme dans ses positions, assumant sans faux-semblant la participation d’Arc En Ciel aux discussions exploratoires avec le pouvoir, visiblement agacé par les critiques qui commençaient à naître. Pour le Président du CAR, intervenant chez nos confrères de Nana FM, « lorsque nous analysons la situation et que nous considérons que c’est bon de le faire (aller au dialogue, ndlr), nous ne demanderons pas l’autorisation à qui que ce soit avant de le faire, parce que personne n’a le monopole de bien faire dans ce pays ». Avant de poursuivre : « Les gens croient que lorsqu’on le fait et si ce n’est pas l’autre qui donne le quitus, alors ce que vous faites est faux. Je ne suis pas dans cette logique là », ajoutant : « nous avons créé une coalition pour réfléchir sur les problèmes du Togo ; toutes les fois que nous penserons que c’est bon de le faire, nous le ferons. Nous n’avons pas besoin de l’autorisation de qui que ce soit ».
En mettant les points sur le i, le successeur de Me Yawovi AGBOYIBO revendique une approche différente de celle du CST et fait taire ses détracteurs. Mais il ne met pas pour autant fin au débat sur la participation ou non de la totalité de l’opposition à un dialogue ; débat qui a de beaux jours devant lui.
Source : | Focus Info


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Répression des manifestations: La police a dérapé L'annonce du projet de loi portant modification de la loi électorale a suscité une vague de manifestations en République Démocratique du Congo (RDC). La police n'est pas passé par quatre chemins pour montrer sa force; bilan 42 morts selon la FIDH. Pour le président du Parlement, il s'agit d'un dérapage de la police.  [ 1/28/2015 ]
Interview exclusive de l’ex président de l’Assemblée nationale, Ouattara Natchaba Fambaré Dans une interview exclusive à www.icilome.com, Ouattara Natchaba Fambaré, ex président de l’Assemblée nationale parle des réformes constitutionnelles et institutionnelles, la candidature de Faure Gnassingbé, les motivations qui ont conduit à la modification de la Constitution de 2002 etc. [ 1/28/2015 ]
Retrait des affiches de campagne de partis politiques nigérians à Accra Au Ghana, l’ordre a été donné par les autorités d’Accra, la capitale ghanéenne de retirer les affiches de campagne de partis politiques nigérians posées sur les principales rues et ronds points. [ 1/28/2015 ]
Revue de presse du mardi 27 janvier 2015 « Présidentielle de 2015/vote des bêtes sauvages, « opposants » en désordre de bataille pour légitimer un fraudeur », titre L’Alternative. [ 1/28/2015 ]
Changement de Constitution: pouvoir et opposition mettent de l’eau dans leur vin Après les positions tranchées des dernières fois où la question de changement de Constitution dans la perspective de la présidentielle de 2016 a été évoquée, les parties prenantes de la scène politique congolaise semblent être en évolution. [ 1/27/2015 ]
Les jeunes du MPP contre la candidature d’anciens proches de Blaise aux Présidentielle 2015 ‘‘Les auteurs du changement constitutionnel de gouvernement ne doivent ni participer aux élections organisées pour la restitution de l’ordre démocratique, ni occuper des postes de responsabilité dans les institutions politiques de l’Etat’’. C’est sur ce fondement inscrit à l’article 25 alinéa 4 et suivant de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance de l’Union africaine, que la jeunesse de l’Union nationale des jeunes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) se base pour exhorter les autorités de transition à ne pas accepter la candidature d’anciens dignitaires du régime Compaoré. [ 1/27/2015 ]
Dégel des avoirs d’anciens cadres du FPI: Affi N'guessan appelle à ne pas oublier Laurent Gbagbo Le président du Front patriotique ivoirien (FPI), un parti en plein tourmente, n’est pas un homme renfermé, bien au contraire. L’homme était reçu sur la radio de l’Onuci la semaine dernière, un passage qui laissera des traces dans l’opinion publique ivoirienne. [ 1/27/2015 ]
Appel à l’alternance: Déby sous-estime ses adversaires politiques En pleine conclusion des travaux du Congrès extraordinaire de son parti, le Mouvement patriotique du Salut (MPS), hier lundi, le président tchadien Idriss Déby Itno ouvre le débat sur l’appel de l’opposition de son pays à une alternance au sortir des élections de 2016. [ 1/27/2015 ]
Plus de 500 militants des Frères musulmans arrêtés Dans le cadre de l’anniversaire de la révolution en Egypte, une manifestation des Frères Musulmans le dimanche 25 janvier 2015 a dégénéré, un affrontement s’est créé entre les manifestants et les forces de sécurité. [ 1/27/2015 ]
Le vote de confiance ajourné faute de règlement intérieur à l’Assemblée nationale Selon le chronogramme de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), le vote de confiance devait avoir lieu ce mardi 27 janvier 2015 pour le tout-premier gouvernement, mais finalement, cette cérémonie n’aura plus lieu. Motif: comme prévu, le règlement de l’ARP n’a pas pu être voté le lundi. Et donc, il est clair que sans règlement intérieur, les députés ne pourront pas accorder leur vote ou pas au gouvernement. [ 1/27/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com