Samedi, 18 Avril 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
L’opposition Togolaise face toujours à la problématique du dialogue politique.


  [2/26/2013 8:37:35 AM]  | Kiosque | Focus Info | Lu :1974 fois | Commenter
 

Togo  - La question a toujours été récurrente au sein de l’opposition togolaise : doit-on dialoguer avec le pouvoir, dans quel cadre et jusqu’où aller ? Ces interrogations ont souvent fait l’objet de profondes divergences de vues entre les leaders politiques, provoquant régulièrement des fissures. Il est vrai qu’entre ceux qui croient en la vertu d’une alternance pacifique par les urnes à travers des réformes successives obtenues grâce au dialogue, et ceux qui soutiennent que le pouvoir en place ne créera jamais les conditions de sa défaite et promeuvent un renversement par la rue, la cohésion et la dynamique unitaires paraissent illusoire. Tellement le fossé entre la lecture que chaque camp fait de la situation et des rapports de force semble rédhibitoire.




Les dernières « discussions exploratoires » entre le pouvoir et l’opposition, initiées par l’ambassadeur des Etats-Unis, Robert Whitehead avec la facilitation de Mgr Nicodème BARRIGAH a été encore une fois l’occasion d’expression de divergence sur la conduite à tenir face au dialogue.

Sauf que cette fois-ci, les différences s’étalent au grand jour. A la chute de la manifestation hebdomadaire organisée samedi dernier par le FRAC-CST, Claude AMEGANVI a vertement tancé le Pr Aimé Gogué pour sa participation aux discussions des 19 et 20 février, déclarant « être fâché.» Ce à quoi le Président d’ADDI a rétorqué, estimant que même en cas de crise exacerbée, les adversaires politiques devraient continuer à se parler, citant comme référence Nelson Mandela et Ho Chin Min.

Mais c’est incontestablement Me Dodji APEVON qui a été le plus ferme dans ses positions, assumant sans faux-semblant la participation d’Arc En Ciel aux discussions exploratoires avec le pouvoir, visiblement agacé par les critiques qui commençaient à naître. Pour le Président du CAR, intervenant chez nos confrères de Nana FM, « lorsque nous analysons la situation et que nous considérons que c’est bon de le faire (aller au dialogue, ndlr), nous ne demanderons pas l’autorisation à qui que ce soit avant de le faire, parce que personne n’a le monopole de bien faire dans ce pays ». Avant de poursuivre : « Les gens croient que lorsqu’on le fait et si ce n’est pas l’autre qui donne le quitus, alors ce que vous faites est faux. Je ne suis pas dans cette logique là », ajoutant : « nous avons créé une coalition pour réfléchir sur les problèmes du Togo ; toutes les fois que nous penserons que c’est bon de le faire, nous le ferons. Nous n’avons pas besoin de l’autorisation de qui que ce soit ».
En mettant les points sur le i, le successeur de Me Yawovi AGBOYIBO revendique une approche différente de celle du CST et fait taire ses détracteurs. Mais il ne met pas pour autant fin au débat sur la participation ou non de la totalité de l’opposition à un dialogue ; débat qui a de beaux jours devant lui.
Source : | Focus Info


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

France/Afrique : les maires africains francophones exhortés à adhérer au projet d'électrification du continent Une trentaine de maires de villes africaines, membre de l'Association internationale des maires francophones (AIMF), ont approuvé ce vendredi à Paris le projet d'électrification du continent, porté par la fondation "Energie pour l'Afrique". [ 4/18/2015 ]
La Tunisie dément l'exécution de quatre de ses ressortissants en Libye Le ministère tunisien des Affaires étrangères a démenti vendredi l'information selon lesquelle quatre Tunisiens auraient été exécutés sur le territoire libyen, dans un centre de détention à Misrata, à environ 200 km à l'est de la capitale libyenne Tripoli. [ 4/18/2015 ]
Droits de l'homme : le Burundi qualifie le declaration onusienne detendancieuse Le secrétaire général et porte- parole du gouvernement burundais Philippe Nzobonariba, a qualifie de "tendancieuse" la déclation que le Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a faite mercredi à Bujumbura, en ce qui cocnerne la situation des droits de l'homme au Burundi. [ 4/18/2015 ]
Des experts nationaux insistent sur la nécessité de renoncer à la violence électorale Des experts ivoiriens ont fait état vendredi de la nécessité de renoncer à la violence électorale lors du prochain scrutin présidentiel prévu pour le mois d'octobre. [ 4/18/2015 ]
L’opposition et le pouvoir se rencontrent ce samedi Depuis le boycott par l’opposition mauritanienne de la présidentielle de juin 2014, le dialogue était rompu avec le pouvoir de Nouakchott. Les deux parties se rencontrent ce samedi pour relancer les discussions. [ 4/18/2015 ]
Le CAP 2015 ne changera pas une ligne de son message et taxe la HAAC de partialité Icilome vous l’annonçait ce vendredi dans l’une de ses publications. Sur décision de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), le quotidien national Togo-Presse a refusé de publier le deuxième message de Jean-Pierre Fabre, candidat du CAP 2015. La réaction des responsables de ce regroupement ne s’est pas fait pas attendre. [ 4/18/2015 ]
Même à UNIR, y a des pannes Il y a des scènes qu’on ne voit pas tous les jours. Peut-être une fois l’an. Et lorsqu’elles se passent, elles attirent l’attention. Celle-là s'est passée à Déckon, le carrefour commercial de Lomé.  [ 4/18/2015 ]
Un festival de musiques à Abidjan pour des élections apaisées dans les pays d’Afrique dont le Togo En vue de promouvoir et encourager le déroulement des élections dans un climat apaisé sur le continent africain, Abidjan abritera la 8ème édition du Festival de musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) qui réunira une dizaine de célèbres artistes africains du 21 au 26 avril prochains, a appris l’Agence Afreepress. [ 4/18/2015 ]
La campagne électorale déjà à mi-parcours Les candidats ont déjà à leur compteur 8 jours d’opérations de charme envers les électeurs. Sur le terrain, les messages continuent, qui pour exposer aux populations son projets de société, qui pour défendre son bilan. [ 4/18/2015 ]
Gilbert Bawara: 'Le Togo a besoin de stabilité pour continuer le développement économique' Gilbert Bawara, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales s’est félicité vendredi du déroulement, du comportement des militants et sympathisants des partis politiques engagés dans le processus électoral. [ 4/18/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! | Séjour Linguistique Londres - AILS.fr
EX-IN Consult
iciLome.com