Lundi, 6 Juillet 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Incendie des marchés/Le Procureur de la République : « Ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice »

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam
  [2/27/2013 5:34:27 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :4222 fois | Commenter
 

Togo  -




Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam était face à la presse ce mercredi à son cabinet au Tribunal de Première instance de Lomé. Au cours de cette rencontre, ont été essentiellement abordés les sujets ayant trait à l’affaire des incendies des marchés, à la procédure ouverte contre une trentaine de personnes membres du collectif Sauvons le Togo (CST) soupçonnées d’avoir conduit cette opération, à la libération lundi d’Agbéyomé Kodjo et la suite à donner à la procédure en cours d'instruction.

Selon le Procureur de la République, la « procédure se poursuit normalement à un rythme satisfaisant ». Celui-ci a fait savoir que « le secret de l’instruction et le respect des droits de la défense sont et restent au cœur des préoccupations du parquet », ce qui, a-t-il dit, lui « impose de ne pas dévoiler les éléments du dossier dans le respect des droits des inculpés qui bénéficient de la présomption d’innocence ».

C’est l’évolution de la procédure, a insisté M. Poyodi, qui a motivé la libération d’Agbéyomé Kodjo qui a fait une « demande de mise en liberté provisoire » par le truchement de ses avocats. « Je précise que ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice. Le moment viendra où la justice aura à statuer sur sa culpabilité ou son innocence », a poursuivi le Procureur de la République sur cette question.

D’après celui-ci, la responsabilité individuelle des exécutants est établie et le mode d’exécution est connu. « La responsabilité de ceux qui les ont ordonnés de commettre ces crimes et ceux qui les ont financés est établie. Il s’agit d’une vaste série d’attentats planifiée et mise en oeuvre de façon criminelle. Le but était de créer le désordre en semant le trouble au cœur de la vie économique du pays. Le but était de détruire par le feu des édifices et autres objectifs ciblés sans aucun souci pour les vies humaines et les biens des pauvres commerçantes. Aucune responsabilité ne sera négligée ni écartée », a révélé Blaise Essolissam Poyodi.

Au total, a annoncé ce dernier, dix-neuf (19) personnes ont été entendues au fond, une personne a été mise en liberté provisoire et trois autres placées sous contrôle judiciaire. À ces dernières, a rappelé ce fonctionnaire de l’État, il leur est « interdit de faire des déclarations pouvant gêner l’instruction ». La violation de cette interdiction, a mis en garde M. Poyodi, pourrait entrainer « l’incarcération » des coupables.

Pour terminer, le magistrat a lancé un appel à la classe politique afin de ne pas « utiliser les noms des grandes ONG internationales pour tenter de soustraire les auteurs des poursuites pénales ni de tenter d’introduire la politique dans ce dossier ».

Une trentaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire et sont détenues.

Olivier A.
Source : | AfreePress


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Toute l’Algérie 'malade' et 'paralysée', selon le FFS A chacun son message d’indépendance pour le peuple algérien, serait-on tenté de dire. Ainsi, alors que le président Abdel-Aziz Bouteflika, assurait disposer de toutes ses capacités pour aller jusqu’au bout de son 4ème mandat, qui expire en avril 2019, c’est un son de cloche tout différent qu’envoie le FFS (Front des forces socialistes) de Hocine Ait Ahmed. [ 7/6/2015 ]
Le CNDD-FDD veut la tête du médiateur de l’ONU La crise politique qui prévaut au Burundi depuis plusieurs mois, ne cesse de sortir son lot de rebondissements. Après l’opposition qui a souhaité le départ du premier médiateur de l’ONU, c’est au tour du parti au pouvoir de réclamer la démission de son remplaçant. Tout comme Saïd Djinit, Abdoulaye Bathily est accusé de partialité. [ 7/6/2015 ]
Malgré son état de santé, Bouteflika se refuse de renoncer à son mandat "Vous avez été nombreux à m’interpeller pour que je poursuive la mission dont vous m’aviez déjà honoré trois fois"… "J’ai répondu à cet appel, acceptant ce sacrifice, malgré ma condition physique actuelle"… "Je m’attellerai à accomplir ce devoir avec l’aide de Dieu, conformément au mandat que m’a confié la majorité de notre peuple". Ce sont par ces mots que le président algérien, Abdel-Aziz Bouteflika (78 ans) confirmé au peuple algérien son engagement à honorer jusqu’à terme le mandat actuel que le peuple lui a confié en le réélisant à plus de 80% des suffrages exprimés. [ 7/6/2015 ]
Dimon Oré : « Faure est en train de mettre le cap sur le retour à la dictature vraie » Le président du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD), Dimon Oré, ancien cadre de l’UFC et ex-ministre de la Communication dans le gouvernement Ahoomey Zunu premier, crache son venin. Se prononçant sur les dernières actualités du Togo, il n’a pas été du tout tendre avec Faure Gnassingbé et ses compagnons d’hier. [ 7/6/2015 ]
Présidentielle 2015 : Roch Marc Kaboré investi candidat du MPP Les couleurs du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) seront représentées pour le compte de l’élection Présidentielle de 2015 par monsieur Roch Marc Christian Kaboré. La cérémonie d’investiture a eu lieu ce weekend dans la capitale burkinabè. [ 7/6/2015 ]
UNIR, un parti tourné vers la modernité ? Le président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), Aimé Gogué ne croit pas à cela. La composition du gouvernement papa Klassou lui donne en tout cas raison. [ 7/6/2015 ]
Ces ministres dont l'ANC ne digère pas la présence dans le gouvernement Klassou L'Alliance nationale pour le Changement (ANC) n'est pas représentée dans le nouveau gouvernement, le premier du troisième mandat de Faure Gnassingbé. Mais n'empêche. De parti politique qui réclame la victoire de la dernière élection conteste la nomination de plusieurs ministres issus du parti au pouvoir. [ 7/6/2015 ]
La page des élections définitivement tournée : à quand l’expertise internationale du Cap 2015 ? Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Taffa Tabiou, a remis jeudi 2 juillet, conformément à l’article 107 du code électoral, le rapport final sur l’organisation du scrutin du 25 avril 2015 au Président Faure Gnassingbé. [ 7/6/2015 ]
Création d'un bureau de l'auditeur pour renforcer sa lutte contre la corruption Le gouvernement béninois a décidé de créer un bureau de l'auditeur, organe doté d'une autonomie financière et d'une indépendance, pour une véritable lutte contre la mauvaise gouvernance et la corruption, annonce un communiqué gouvernemental publié dimanche à Cotonou. [ 7/5/2015 ]
L'opposition ne participera pas aux organes issus des élections communales et législatives Les Partis et Organisations Politiques de l'Opposition (POPO) ont annoncé samedi sur les ondes de la radio nationale à travers une déclaration qu'ils dénoncent et condamnent ce qu'ils qualifient de mascarade électorale opérée le 29 juin 2015 et que par conséquent, ils ne participeront pas aux institutions qui en seront issues. [ 7/4/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com