Samedi, 13 Février 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Incendie des marchés/Le Procureur de la République : « Ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice »

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam
  [2/27/2013 5:34:27 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :4567 fois | Commenter
 

Togo  -



Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam était face à la presse ce mercredi à son cabinet au Tribunal de Première instance de Lomé. Au cours de cette rencontre, ont été essentiellement abordés les sujets ayant trait à l’affaire des incendies des marchés, à la procédure ouverte contre une trentaine de personnes membres du collectif Sauvons le Togo (CST) soupçonnées d’avoir conduit cette opération, à la libération lundi d’Agbéyomé Kodjo et la suite à donner à la procédure en cours d'instruction.

Selon le Procureur de la République, la « procédure se poursuit normalement à un rythme satisfaisant ». Celui-ci a fait savoir que « le secret de l’instruction et le respect des droits de la défense sont et restent au cœur des préoccupations du parquet », ce qui, a-t-il dit, lui « impose de ne pas dévoiler les éléments du dossier dans le respect des droits des inculpés qui bénéficient de la présomption d’innocence ».

C’est l’évolution de la procédure, a insisté M. Poyodi, qui a motivé la libération d’Agbéyomé Kodjo qui a fait une « demande de mise en liberté provisoire » par le truchement de ses avocats. « Je précise que ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice. Le moment viendra où la justice aura à statuer sur sa culpabilité ou son innocence », a poursuivi le Procureur de la République sur cette question.

D’après celui-ci, la responsabilité individuelle des exécutants est établie et le mode d’exécution est connu. « La responsabilité de ceux qui les ont ordonnés de commettre ces crimes et ceux qui les ont financés est établie. Il s’agit d’une vaste série d’attentats planifiée et mise en oeuvre de façon criminelle. Le but était de créer le désordre en semant le trouble au cœur de la vie économique du pays. Le but était de détruire par le feu des édifices et autres objectifs ciblés sans aucun souci pour les vies humaines et les biens des pauvres commerçantes. Aucune responsabilité ne sera négligée ni écartée », a révélé Blaise Essolissam Poyodi.

Au total, a annoncé ce dernier, dix-neuf (19) personnes ont été entendues au fond, une personne a été mise en liberté provisoire et trois autres placées sous contrôle judiciaire. À ces dernières, a rappelé ce fonctionnaire de l’État, il leur est « interdit de faire des déclarations pouvant gêner l’instruction ». La violation de cette interdiction, a mis en garde M. Poyodi, pourrait entrainer « l’incarcération » des coupables.

Pour terminer, le magistrat a lancé un appel à la classe politique afin de ne pas « utiliser les noms des grandes ONG internationales pour tenter de soustraire les auteurs des poursuites pénales ni de tenter d’introduire la politique dans ce dossier ».

Une trentaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire et sont détenues.

Olivier A.
Source : | AfreePress


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Présidentielle du 14 février: un débat télévisé met fin à la campagne Doucement mais sûrement, la Centrafrique marche vers la stabilisation. Le processus électoral suit son chemin et la campagne pour le second tour de la présidentielle a pris fin hier 12 février 2016. Cette fin a été sifflée par un débat télévisé entre Tuadéra et Dologuélé. [ 2/13/2016 ]
Dialogue national: pouvoir et opposition toujours dos à dos Dans un Congo Démocratique divisé sur la tenue d'un dialogue national, c'est la population qui ne sait plus où se donner de la tête. Si la mouvance présidentielle se dit prête pour le dialogue, l'opposition ne veut pas en attendre parler, du moins pas d'un dialogue organisé par les autorités congolaises. [ 2/13/2016 ]
La ville Parakou en ébullition après l’interdiction d’un meeting de Sébastien Ajavon La ville de Parakou était en ébullition hier vendredi 12 février 2016. En effet, l’interdiction d’un meeting de l’honorable Rachidi Gbadamassi et de Sébastien Ajavon prévu pour se tenir dans la ville a été la goutte d’eau qui débordé le vase. [ 2/13/2016 ]
Report de la Présidentielle 2016 : les meetings politiques interdits à Parakou Suite au report de l’élection Présidentielle béninoise, le préfet du Borgou/Alibori a interdit tous meetings à caractère politiques. Avant l’ouverture officielle de la compagne électorale pour le compte de la présidentielle reportée en mars prochain, aucun meeting politique n’est autorisé à Parakou. [ 2/13/2016 ]
Voici la décision de la Cour Constitutionnelle qui reporte le scrutin présidentielle C’est par décision Ep 16-019 du 11 février 2016 que les sept sages de la Cour Constitutionnelle autorise le gouvernement à convoquer le corps électoral pour le 06 mars 2016. La Haute juridiction autorise donc le report de la date du 1er tour de l’élection présidentielle. Initialement fixée au dimanche 28 février 2016, elle est reportée au dimanche 06 mars 2016. Lire ci-dessous la décision de la Cour Constitutionnelle. [ 2/13/2016 ]
Gouvernance du Bénin: 'Permettre à la femme d’aller aussi loin que l’homme' dixit Me Marie-Elise Gbèdo Me Marie-Elise Gbèdo, candidate à l’élection présidentielle de 2016, est allée, jeudi 11 février 2016 à la rencontre des jeunes et femmes de plusieurs quartier de Cotonou. Objectif, solliciter le suffrage des populations de cette localité située dans le 12e arrondissement. [ 2/13/2016 ]
Mango : Pourquoi Natchaba dédouane Faure ? Le projet de réhabilitation de la faune et de flore dans la préfecture de l’Oti cache une responsabilité qui est occultée volontairement. Celle du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé. [ 2/13/2016 ]
Un vent de sécession souffle sur le Togo Britannique Un vent de sécession souffle sur le Sud-Est du Ghana, une région située sur l’ancien territoire du « Togo Britannique ». La frustration d’être abandonnés par les autorités d’Accra a souvent poussé les habitants des villes du Sud-est du pays, collées au Togo à lancer des idées de sécession sur les médias. Mais cette fois, l’affaire semble sérieuse et un Mouvement dénommé « Homeland Study Group Foundation » et basé à Ho, vient de lancer ouvertement la demande de sécession de ce qu’ils appellent « Western Togoland State » (en français Etat du Togo Occidental).  [ 2/13/2016 ]
Fambaré Natchaba 'déteste' les réserves animalières Dans son intervention du jeudi chez nos confrères de victoire Fm, l’ancien Président de l’Assemblée nationale, Fambaré Ouattara Natchaba a laissé entendre qu'il n'a jamais été d'accord avec les réserves animalières. [ 2/13/2016 ]
Le Roi Mohammed VI inaugure d'importants projets d'assainissement liquide et d'alimentation en eau potable à Dakhla pour plus de 46 millions d'euros Le Roi Mohammed VI a inauguré, mardi à Dakhla (Sud), d’importants projets d'assainissement liquide et d'alimentation en eau potable de la ville, réalisés pour un investissement global de plus de 46 millions d’euros (495 millions DH). [ 2/9/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
Banque de rachat de credit contre le surendettement | demande esta | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | . | Rachat de credit .