Mercredi, 28 Septembre 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Incendie des marchés/Le Procureur de la République : « Ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice »

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam
  [2/27/2013 5:34:27 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :4740 fois | Commenter
 

Togo  -




Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam était face à la presse ce mercredi à son cabinet au Tribunal de Première instance de Lomé. Au cours de cette rencontre, ont été essentiellement abordés les sujets ayant trait à l’affaire des incendies des marchés, à la procédure ouverte contre une trentaine de personnes membres du collectif Sauvons le Togo (CST) soupçonnées d’avoir conduit cette opération, à la libération lundi d’Agbéyomé Kodjo et la suite à donner à la procédure en cours d'instruction.

Selon le Procureur de la République, la « procédure se poursuit normalement à un rythme satisfaisant ». Celui-ci a fait savoir que « le secret de l’instruction et le respect des droits de la défense sont et restent au cœur des préoccupations du parquet », ce qui, a-t-il dit, lui « impose de ne pas dévoiler les éléments du dossier dans le respect des droits des inculpés qui bénéficient de la présomption d’innocence ».

C’est l’évolution de la procédure, a insisté M. Poyodi, qui a motivé la libération d’Agbéyomé Kodjo qui a fait une « demande de mise en liberté provisoire » par le truchement de ses avocats. « Je précise que ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice. Le moment viendra où la justice aura à statuer sur sa culpabilité ou son innocence », a poursuivi le Procureur de la République sur cette question.

D’après celui-ci, la responsabilité individuelle des exécutants est établie et le mode d’exécution est connu. « La responsabilité de ceux qui les ont ordonnés de commettre ces crimes et ceux qui les ont financés est établie. Il s’agit d’une vaste série d’attentats planifiée et mise en oeuvre de façon criminelle. Le but était de créer le désordre en semant le trouble au cœur de la vie économique du pays. Le but était de détruire par le feu des édifices et autres objectifs ciblés sans aucun souci pour les vies humaines et les biens des pauvres commerçantes. Aucune responsabilité ne sera négligée ni écartée », a révélé Blaise Essolissam Poyodi.

Au total, a annoncé ce dernier, dix-neuf (19) personnes ont été entendues au fond, une personne a été mise en liberté provisoire et trois autres placées sous contrôle judiciaire. À ces dernières, a rappelé ce fonctionnaire de l’État, il leur est « interdit de faire des déclarations pouvant gêner l’instruction ». La violation de cette interdiction, a mis en garde M. Poyodi, pourrait entrainer « l’incarcération » des coupables.

Pour terminer, le magistrat a lancé un appel à la classe politique afin de ne pas « utiliser les noms des grandes ONG internationales pour tenter de soustraire les auteurs des poursuites pénales ni de tenter d’introduire la politique dans ce dossier ».

Une trentaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire et sont détenues.

Olivier A.
Source : | AfreePress


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Me Adrien Houngbédji échange avec le président du Parlement panafricain Roger Nkodo Dang, le président du Parlement panafricain, a été reçu en audience, lundi 26 septembre au palais des Gouverneurs à Porto-Novo, par Me Adrien Houngbédji, président du parlement béninois. [ 9/27/2016 ]
Jean-Pierre Fabre dénonce le zèle du préfet de Bassar et du colonel Bonfoh à Banjéli Il n’est aucun doute, ce sont des autorités militaires de pareil acabit qui livrent une lutte sans merci pour la pérennité de l’autoritarisme et de la dictature. Aussi, certaines autorités politico-administratives font de leurs circonscriptions préfectorales, leur propriété privée qu’ils gèrent sans aucun égard pour les lois républicaines. A Bandjeli, dans la préfecture de Bassar, le préfet et le Colonel Bonfoh font un contre la liberté associative et font obstruction à une rencontre entre les jeunes de l’ANC. [ 9/27/2016 ]
L’investiture d’Ali Bongo annoncée pour ce mardi On ne veut visiblement pas faire trainer les choses du côté du camp Ali Bongo. Après sa réélection confirmée par la Cour constitutionnelle le vendredi dernier, Ali Bongo sera investi dès ce mardi au Palais présidentiel apprend-t-on. [ 9/26/2016 ]
Gestion publique: Sylvain Akindès Adékpédjou souhaite plus d’écoute du Pouvoir Sylvain Akindes Adékpédjou s’est exprimé dimanche 25 septembre sur la chaîne de télévision Canal 3 Tv au cours de l’émission "Zone franche’’. L’ancien ministre estime que le pouvoir actuel gouverne en considérant que ses choix sont les meilleurs et sans chercher à connaître les opinions des autres.  [ 9/26/2016 ]
Crise sociopolitique: le dialogue se poursuit ce lundi Ce Lundi l’opposition et le parti au pouvoir se retrouvent à partir du 10 h pour la poursuite du dialogue politique entamé jeudi dernier. Le rencontre s'inscrivant dans l’initiative d'un dialogue politique, vise à désamorcer la crise sociopolitique que travers la Guinée depuis quelques temps.  [ 9/26/2016 ]
Kabila, Faure, Bongo, les nouveaux « bébés doc » des tropiques La course aux oscars des massacres des populations qui ne demandent que l’alternance bat désormais son plein. Les candidats à cette épreuve criminelle et crapuleuse sont désormais au nombre de trois. Trois fils de présidents qui ont pris le pouvoir dans leurs pays respectifs à la mort de leurs géniteurs, avec la complicité d’une soi-disant communauté internationale qui se contente toujours de rappeler quelques principes tout en continuant, dans une hypocrisie déconcertante, de faire des affaires avec les bébés autocrates dont les exploits macabres dépassent pour certains le bilan de leur défunt père.  [ 9/26/2016 ]
Confirmation de la victoire d’Ali Bongo par la Cour Constitutionnelle: les réactions affluent La Cour Constitutionnelle gabonaise a confirmé vendredi dernier, la réélection d’Ali Bongo. Ce dernier est crédité de 50, 66 % des voix contre 47, 24% pour son rival Jean Ping. Depuis, les réactions affluent de par le monde.  [ 9/26/2016 ]
Tension et morosité, marqueront le sommet de Lomé selon Jean Pierre Fabre Le chef de file de l’opposition et sa délégation étaient à Atakpamé le weekend dernier, toujours dans le cadre de la tournée nationale du CAP 2015. L’objectif est resté le même : Mobiliser les populations autour de la cause des réformes. Néanmoins, la question du sommet qu’organise Lomé en Octobre revient toujours. [ 9/26/2016 ]
Agbéyomé Kodjo souligne l’importance du sommet sur la sécurité maritime Le sommet sur la sécurité maritime a reçu l’adhésion de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo qui, dans une tribune, trouve que cette rencontre est importante d’autant plus que « la menace sécuritaire est réelle et prégnante ». [ 9/26/2016 ]
VIDEO/ Brigitte ADJAMAGBO: l'alternance viendra, que le régime le veuille ou pas, de l'Ogou  [ 9/25/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | credit en ligne | Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.