Lundi, 23 Octobre 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Incendie des marchés/Le Procureur de la République : « Ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice »

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam
  [2/27/2013 5:34:27 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :5111 fois | Commenter
 

Togo  -



Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam était face à la presse ce mercredi à son cabinet au Tribunal de Première instance de Lomé. Au cours de cette rencontre, ont été essentiellement abordés les sujets ayant trait à l’affaire des incendies des marchés, à la procédure ouverte contre une trentaine de personnes membres du collectif Sauvons le Togo (CST) soupçonnées d’avoir conduit cette opération, à la libération lundi d’Agbéyomé Kodjo et la suite à donner à la procédure en cours d'instruction.

Selon le Procureur de la République, la « procédure se poursuit normalement à un rythme satisfaisant ». Celui-ci a fait savoir que « le secret de l’instruction et le respect des droits de la défense sont et restent au cœur des préoccupations du parquet », ce qui, a-t-il dit, lui « impose de ne pas dévoiler les éléments du dossier dans le respect des droits des inculpés qui bénéficient de la présomption d’innocence ».

C’est l’évolution de la procédure, a insisté M. Poyodi, qui a motivé la libération d’Agbéyomé Kodjo qui a fait une « demande de mise en liberté provisoire » par le truchement de ses avocats. « Je précise que ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice. Le moment viendra où la justice aura à statuer sur sa culpabilité ou son innocence », a poursuivi le Procureur de la République sur cette question.

D’après celui-ci, la responsabilité individuelle des exécutants est établie et le mode d’exécution est connu. « La responsabilité de ceux qui les ont ordonnés de commettre ces crimes et ceux qui les ont financés est établie. Il s’agit d’une vaste série d’attentats planifiée et mise en oeuvre de façon criminelle. Le but était de créer le désordre en semant le trouble au cœur de la vie économique du pays. Le but était de détruire par le feu des édifices et autres objectifs ciblés sans aucun souci pour les vies humaines et les biens des pauvres commerçantes. Aucune responsabilité ne sera négligée ni écartée », a révélé Blaise Essolissam Poyodi.

Au total, a annoncé ce dernier, dix-neuf (19) personnes ont été entendues au fond, une personne a été mise en liberté provisoire et trois autres placées sous contrôle judiciaire. À ces dernières, a rappelé ce fonctionnaire de l’État, il leur est « interdit de faire des déclarations pouvant gêner l’instruction ». La violation de cette interdiction, a mis en garde M. Poyodi, pourrait entrainer « l’incarcération » des coupables.

Pour terminer, le magistrat a lancé un appel à la classe politique afin de ne pas « utiliser les noms des grandes ONG internationales pour tenter de soustraire les auteurs des poursuites pénales ni de tenter d’introduire la politique dans ce dossier ».

Une trentaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire et sont détenues.

Olivier A.
Source : | AfreePress


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Les contradiction de Yark Damehame ! Ministre de la Sécurité et de la Protection civile de Faure Gnassingbé depuis 2012, le Colonel Yark Damahame a un rapport complexe avec la vérité à tel point qu’aujourd’hui ses sorties hasardeuses teintées de déni se ramassent à la pelle. [ 10/23/2017 ]
Dans la rue les 7, 8 et 9 novembre prochain... La coalition de l'opposition vient d'établir un nouveau calendrier pour la suite de la lutte pour le retour à la Constitution de 1992, la révision du cadre électoral, la libération immédiate et sans conditions des personnes arrêtées depuis le 19 août dernier... [ 10/23/2017 ]
Enlèvement d'un autre imam à Bafilo dimanche Dans la nuit de samedi à dimanche (vers 3 heures), un autre imam, Alfa Abdoul Wahid a été enlevé à son domicile par la Gendarmerie nationale. [ 10/23/2017 ]
Pseudo-purification du Togo : Awa Nana et le HCRRUN ont trompé le peuple ! Il urge que le peuple demande des comptes à dame Awa Nana-Daboya, présidente du Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCCRUN) et sa bande. Car ils ont trompé la population avec leur comédie de purification du pays.  [ 10/23/2017 ]
La chasse aux leaders d´opinion se poursuit; enlèvement de Alfa Babayi Abdoul-Wahid à Bafilo La Cellulle de Réflexion de la Diaspora Tem en Allemagne dénonce et proteste! [ 10/23/2017 ]
Allocution du Dr Antoine RANDOLPH à la marche pacifique à Francfort le 21 Octobre 2017  [ 10/22/2017 ]
Crise politique au Togo : Nana Akufo-Addo en médiateur, Alpha Condé à la touche. La Coalition de l’opposition attendue à Accra La tension politique au Togo ne baisse pas. Au contraire, les manifestations de l’opposition continuent et prennent même une allure d’insurrection populaire, si on s’en tient aux évènements de ces deux derniers jours. Le régime autocratique de Faure Gnassingbé ne ménage non plus aucun effort pour intensifier la répression sauvage qui s’abat sur les populations de la capitale et de l’intérieur du pays occasionnant des morts, des blessés, des dégâts et la destruction du siège du PNP (Parti National Panafricain) de Tikpi Salifou Atchadam.  [ 10/22/2017 ]
Le régime infanticide Jojo Zoumaké, c’est le nom de l’élève tombé mercredi sous les balles des forces de l’ordre au premier jour des manifestations de l’opposition. Fauché dans la fleur de l’âge, il rejoint malheureusement la liste des jeunes élèves tombés sous le règne du régime RPT/UNIR.  [ 10/22/2017 ]
Avant qu´il ne soit trop tard : Le génocide à huis clos des Kotokoli que préparent Faure Gnassingbé ses complices à Sokodé et à Bafilo Assis à même le sol, sur des herbes et entre deux sillons entourés de plantes de manioc ou d´autres plantes sauvages, bébés, enfants, adolescents, adolescentes, adultes, jeunes femmes et personnes âgées des deux sexes essaient de se faire une nouvelle vie dans la brousse. Ils essaient de continuer à vivre. Quelques paillottes de fortune érigées à la hâte pour protéger les plus vulnérables contre les intempéries de la nature. À d´autres endroits on n´a pas eu le temps d´improviser des huttes de fortune; on s´est contenté de s´abriter sous de gros arbres où des herbes servent de couchettes, livré à la piqure de méchantes fourmis et surtout à la morsure de serpents vénimeux.  [ 10/22/2017 ]
Trente personnes interpellées lors des heurts ont été jugées vendredi sans avocat Les personnes arrêtées lors des heurts survenus aux cours des manifestations de ces derniers jours ont commencé à comparaître devant la justice.  [ 10/21/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | www.voirbonfilm.com |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle ! | credit consommation avec moncredit.org .