Vendredi, 24 Octobre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Incendie des marchés/Le Procureur de la République : « Ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice »

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam
  [2/27/2013 5:34:27 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :2954 fois | Commenter
 

Togo  -




Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam était face à la presse ce mercredi à son cabinet au Tribunal de Première instance de Lomé. Au cours de cette rencontre, ont été essentiellement abordés les sujets ayant trait à l’affaire des incendies des marchés, à la procédure ouverte contre une trentaine de personnes membres du collectif Sauvons le Togo (CST) soupçonnées d’avoir conduit cette opération, à la libération lundi d’Agbéyomé Kodjo et la suite à donner à la procédure en cours d'instruction.

Selon le Procureur de la République, la « procédure se poursuit normalement à un rythme satisfaisant ». Celui-ci a fait savoir que « le secret de l’instruction et le respect des droits de la défense sont et restent au cœur des préoccupations du parquet », ce qui, a-t-il dit, lui « impose de ne pas dévoiler les éléments du dossier dans le respect des droits des inculpés qui bénéficient de la présomption d’innocence ».

C’est l’évolution de la procédure, a insisté M. Poyodi, qui a motivé la libération d’Agbéyomé Kodjo qui a fait une « demande de mise en liberté provisoire » par le truchement de ses avocats. « Je précise que ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice. Le moment viendra où la justice aura à statuer sur sa culpabilité ou son innocence », a poursuivi le Procureur de la République sur cette question.

D’après celui-ci, la responsabilité individuelle des exécutants est établie et le mode d’exécution est connu. « La responsabilité de ceux qui les ont ordonnés de commettre ces crimes et ceux qui les ont financés est établie. Il s’agit d’une vaste série d’attentats planifiée et mise en oeuvre de façon criminelle. Le but était de créer le désordre en semant le trouble au cœur de la vie économique du pays. Le but était de détruire par le feu des édifices et autres objectifs ciblés sans aucun souci pour les vies humaines et les biens des pauvres commerçantes. Aucune responsabilité ne sera négligée ni écartée », a révélé Blaise Essolissam Poyodi.

Au total, a annoncé ce dernier, dix-neuf (19) personnes ont été entendues au fond, une personne a été mise en liberté provisoire et trois autres placées sous contrôle judiciaire. À ces dernières, a rappelé ce fonctionnaire de l’État, il leur est « interdit de faire des déclarations pouvant gêner l’instruction ». La violation de cette interdiction, a mis en garde M. Poyodi, pourrait entrainer « l’incarcération » des coupables.

Pour terminer, le magistrat a lancé un appel à la classe politique afin de ne pas « utiliser les noms des grandes ONG internationales pour tenter de soustraire les auteurs des poursuites pénales ni de tenter d’introduire la politique dans ce dossier ».

Une trentaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire et sont détenues.

Olivier A.
Source : | AfreePress


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Le Burkina fixé sur son sort à l’issue de l’Assemblée Nationale du 30 octobre prochain Le Burkina sera fixé sur la possibilité de Blaise Compaoré ou non à se présenter au scrutin de novembre 2015 lors de l’examen du projet de loi sur l’article 37 par l’Assemblée Nationale le 30 octobre prochain. La majorité envisage un référendum sur l’article 37, qui actuellement empêche le Chef de l’Etat de briguer un nouveau mandat présidentiel. [ 10/24/2014 ]
A deux jours des législatives, Rached Ghannouchi loue les mérites de son parti Ennahdha Il ne reste plus que deux jours et les Tunisiens iront aux élections législatives. A cette étape de la compétition et à quelques minutes voir heures de la fin de la campagne électorale, plus de place aux positions médianes où il est question froisser personne, où on traite les rivaux avec élégance, encore moins où on ne craint pas l'ambivalence... [ 10/24/2014 ]
Présidentielles de 2015 : Le candidat unique toujours en attente. Pour combien de temps encore ?  Une semaine après le communiqué final du conclave entre le Collectif Sauvons le Togo (CST) et l’Arc en ciel, la fumée blanche tarde à sortir le nom de celui ou celle qui sera candidat unique. [ 10/24/2014 ]
Hugues Ngouélondélé réélu pour la 3ème fois maire de Brazzaville On ne change pas une équipe qui gagne dit-on souvent. En tout cas les Congolais, du moins ceux qui vivent dans la capitale du pays l’ont bien compris et l’exécutent de la meilleure manière possible en faisant réélire le maire de la ville de Brazzaville. Hugues Ngouélondélé, 53 ans, a été réélu hier jeudi à ce poste, pour la troisième fois consécutive, par les conseillers municipaux de la capitale congolaise. [ 10/24/2014 ]
Une attaque des Séléka fait 30 morts Selon un premier bilan, pas moins de 30 personnes ont été tuées mardi et mercredi dans une attaque survenue à Yamalé, dans le centre de la Centrafrique [ 10/24/2014 ]
La MONUSCO accusée par le M23 de passivité face aux attaques des ADF Les dénonciations des agissements de la MONUSCO (Mission de l'ONU pour la stabilisation en RDC) continuent. [ 10/24/2014 ]
29 personnes tuées dans les violents affrontements d’hier jeudi à Benghazi Journée de jeudi très violente à Benghazi. Vingt-neuf personnes ont été tuées dans des raids de l'armée libyenne, appuyée par des partisans armés du général de division à la retraite Khalifa Hafter, contre les maisons d'un certain nombre de chefs de milices islamistes dans l'est de Benghazi. L’information est rapportée par des sources médicales. [ 10/24/2014 ]
Boko Haram tire sur un hélicoptère d'une mission de l'armée camerounaise Boko Haram continue de faire parler d’elle malgré les quelques revers essuyés ces dernières semaines dans le nord du Cameroun où elle tente d’étendre ses ailes. Jeudi à Fotokol, localité du nord du Cameroun proche de la frontière avec le Nigeria et sous la menace de Boko Haram, c’est un hélicoptère d'une mission de l'état-major des armées camerounais a été la cible de tirs d’armes des éléments de cette secte, selon les renseignements donnés par certaines sources sécuritaires. [ 10/24/2014 ]
Présidence du Fpi : encore 4 jours pour déposer les candidatures Fondé par Laurent Gbagbo actuellement détenu à La Haye, le Front populaire ivoirien doit renouveler sa présidence. A 4 jours de la date limite des dépôts de candidature, le suspens règne encore. [ 10/24/2014 ]
Présidentielle 2015: Et si on suspendait le processus au profit de solutions alternatives ? Le dilatoire de Gilbert Bawara sur les élections locales. L’échéance de 2015 reste présente dans les esprits. A raison, car il s’agit d’un scrutin importantissime pour la survie de la démocratie et de l’alternance dans notre pays. Mais le processus n’est pas préparé au moins. Et, bien plus, n’annonce rien de bon sur le plan sécuritaire. D’où l’urgence de solutions alternatives, « afin d’éviter le pire » à notre pays. Et c’est ici que dans certains milieux, on suggère la suspension du processus électoral. [ 10/24/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne |
EX-IN Consult
iciLome.com