Mercredi, 26 Novembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Incendie des marchés/Le Procureur de la République : « Ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice »

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam
  [2/27/2013 5:34:27 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :2976 fois | Commenter
 

Togo  -



Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam était face à la presse ce mercredi à son cabinet au Tribunal de Première instance de Lomé. Au cours de cette rencontre, ont été essentiellement abordés les sujets ayant trait à l’affaire des incendies des marchés, à la procédure ouverte contre une trentaine de personnes membres du collectif Sauvons le Togo (CST) soupçonnées d’avoir conduit cette opération, à la libération lundi d’Agbéyomé Kodjo et la suite à donner à la procédure en cours d'instruction.

Selon le Procureur de la République, la « procédure se poursuit normalement à un rythme satisfaisant ». Celui-ci a fait savoir que « le secret de l’instruction et le respect des droits de la défense sont et restent au cœur des préoccupations du parquet », ce qui, a-t-il dit, lui « impose de ne pas dévoiler les éléments du dossier dans le respect des droits des inculpés qui bénéficient de la présomption d’innocence ».

C’est l’évolution de la procédure, a insisté M. Poyodi, qui a motivé la libération d’Agbéyomé Kodjo qui a fait une « demande de mise en liberté provisoire » par le truchement de ses avocats. « Je précise que ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice. Le moment viendra où la justice aura à statuer sur sa culpabilité ou son innocence », a poursuivi le Procureur de la République sur cette question.

D’après celui-ci, la responsabilité individuelle des exécutants est établie et le mode d’exécution est connu. « La responsabilité de ceux qui les ont ordonnés de commettre ces crimes et ceux qui les ont financés est établie. Il s’agit d’une vaste série d’attentats planifiée et mise en oeuvre de façon criminelle. Le but était de créer le désordre en semant le trouble au cœur de la vie économique du pays. Le but était de détruire par le feu des édifices et autres objectifs ciblés sans aucun souci pour les vies humaines et les biens des pauvres commerçantes. Aucune responsabilité ne sera négligée ni écartée », a révélé Blaise Essolissam Poyodi.

Au total, a annoncé ce dernier, dix-neuf (19) personnes ont été entendues au fond, une personne a été mise en liberté provisoire et trois autres placées sous contrôle judiciaire. À ces dernières, a rappelé ce fonctionnaire de l’État, il leur est « interdit de faire des déclarations pouvant gêner l’instruction ». La violation de cette interdiction, a mis en garde M. Poyodi, pourrait entrainer « l’incarcération » des coupables.

Pour terminer, le magistrat a lancé un appel à la classe politique afin de ne pas « utiliser les noms des grandes ONG internationales pour tenter de soustraire les auteurs des poursuites pénales ni de tenter d’introduire la politique dans ce dossier ».

Une trentaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire et sont détenues.

Olivier A.
Source : | AfreePress


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

L’auteur de l’acte de naissance d’Ali Bongo prêt à s’expliquer Le feuilleton relatif à l’acte de naissance du président Ali Bongo Ondimba ne sera pas clos pour le moment. Outre la présidence qui avait fait savoir qu’il revient à l’auteur du fameux acte de naissance de s’expliquer, une plainte en fait également obligation. [ 11/26/2014 ]
L’opposition se prépare à une nouvelle marche de protestation En vue des prochaines échéances électorales, la classe politique d’opposition béninoise se mobilise pour une prochaine marche. [ 11/26/2014 ]
Trafic de bébés: 12 suspects en liberté provisoire Une douzaine de personnes emprisonnées dans l’affaire de trafic international de bébés ont été remises en liberté provisoire, sans l'épouse de l'ex-président du Parlement Hama Amadou. [ 11/26/2014 ]
Michel Djotodia risque des sanctions de l'ONU Le Conseil de sécurité des Nations unies pourra statuer bientôt sur des sanctions à l'endroit de l'ex-président centrafricain Michel Djotodia. Son nom figure dans une liste de 12 personnes doigtées par les experts de l'ONU sur la sécurité en Centrafrique.  [ 11/26/2014 ]
Les ODDH ne veulent pas voir Faure Gnassingbé à la présidentielle de 2015 Les positions sur la question des réformes politiques avant la présidentielle de 2015 sont désormais aux antipodes les unes des autres. Alors que le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé au Ghana, a réaffirmé sa volonté de respecter « vigoureusement » la Constitution en vigueur, la Synergie des Organisations de défense des droits de l’homme (ODDH) persiste et signe, il n’y a pas de place pour Faure Gnassingbé pour la présidentielle de 2015. [ 11/26/2014 ]
Adjamagbo-Johnson répond à Faure Gnassingbé : Trop facile de demander le strict respect de la Constitution « tripatouillée » La volonté affichée mardi à Accra au Ghana par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, de « respecter rigoureusement la Constitution » en vigueur au Togo, celle contestée par son opposition à cause notamment de la non-limitation de mandat présidentiel et de l’élection du président de la République à un scrutin à un seul tour, suscite déjà des réactions. [ 11/26/2014 ]
Raphaël Dogo, un autre pro-Gbagbo mis aux arrêts L’ex-secrétaire d'Etat chargé des Handicapés dans le dernier gouvernement de l'ancien président ivoirien, Raphaël Dogo, a été mis aux arrêts depuis mardi soir. Visiblement, ça ressemble à de la chasse aux sorcières de la part du gouvernement de Ouattarra. [ 11/26/2014 ]
De la Colombe de la paix aux encablures du Palais des congrès : La voie tracée par les ODDH La marche prévue par la synergie des Organisations de défense des droits de l’Homme (ODDH) tient ce vendredi 28 novembre dans les rues de Lomé. C’est ce qui ressort de la conférence de presse animée hier par ces associations de la société civile. [ 11/26/2014 ]
Le NET de Gerry Taama suspend sa participation aux activités de la Coalition Arc-en-ciel et de CAP 2015 Ça bourdonne à nouveau au sein des regroupements politiques de l’opposition togolaise. Après le MRC (Mouvement des Républicains Centristes) d’Abass Kaboua, qui aurait été mécontent de la façon dont les sièges au niveau des CELI (Commissions Electorales Locales Indépendantes) sont répartis au sein du CST (Collectif Sauvons le Togo), information que son président a vite fait de démentir, c’est au tour du NET (Nouvel Engagement des Togolais) de Gerry Taama de manifester son exacerbation quant à la l’arbitraire et la gloutonnerie politique en cours au sein de la Coalition Arc-En-Ciel. [ 11/26/2014 ]
En réponse aux multiples revendications de réformes politiques, Faure Gnassingbé s’engage à respecter rigoureusement « la Constitution en vigueur » En visite d’Etat depuis lundi dernier dans la capitale ghanéenne, le président togolais, Faure Gnassingbé, ne s’est pas privé de répondre à la sollicitation des médias étrangers pour en savoir plus sur la situation politique dans son pays. [ 11/26/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! | Offre bancaire sur rachat de credit banque à taux fixe.
EX-IN Consult
iciLome.com