Samedi, 18 Avril 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Incendie des marchés/Le Procureur de la République : « Ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice »

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam
  [2/27/2013 5:34:27 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :3270 fois | Commenter
 

Togo  -



Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam était face à la presse ce mercredi à son cabinet au Tribunal de Première instance de Lomé. Au cours de cette rencontre, ont été essentiellement abordés les sujets ayant trait à l’affaire des incendies des marchés, à la procédure ouverte contre une trentaine de personnes membres du collectif Sauvons le Togo (CST) soupçonnées d’avoir conduit cette opération, à la libération lundi d’Agbéyomé Kodjo et la suite à donner à la procédure en cours d'instruction.

Selon le Procureur de la République, la « procédure se poursuit normalement à un rythme satisfaisant ». Celui-ci a fait savoir que « le secret de l’instruction et le respect des droits de la défense sont et restent au cœur des préoccupations du parquet », ce qui, a-t-il dit, lui « impose de ne pas dévoiler les éléments du dossier dans le respect des droits des inculpés qui bénéficient de la présomption d’innocence ».

C’est l’évolution de la procédure, a insisté M. Poyodi, qui a motivé la libération d’Agbéyomé Kodjo qui a fait une « demande de mise en liberté provisoire » par le truchement de ses avocats. « Je précise que ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice. Le moment viendra où la justice aura à statuer sur sa culpabilité ou son innocence », a poursuivi le Procureur de la République sur cette question.

D’après celui-ci, la responsabilité individuelle des exécutants est établie et le mode d’exécution est connu. « La responsabilité de ceux qui les ont ordonnés de commettre ces crimes et ceux qui les ont financés est établie. Il s’agit d’une vaste série d’attentats planifiée et mise en oeuvre de façon criminelle. Le but était de créer le désordre en semant le trouble au cœur de la vie économique du pays. Le but était de détruire par le feu des édifices et autres objectifs ciblés sans aucun souci pour les vies humaines et les biens des pauvres commerçantes. Aucune responsabilité ne sera négligée ni écartée », a révélé Blaise Essolissam Poyodi.

Au total, a annoncé ce dernier, dix-neuf (19) personnes ont été entendues au fond, une personne a été mise en liberté provisoire et trois autres placées sous contrôle judiciaire. À ces dernières, a rappelé ce fonctionnaire de l’État, il leur est « interdit de faire des déclarations pouvant gêner l’instruction ». La violation de cette interdiction, a mis en garde M. Poyodi, pourrait entrainer « l’incarcération » des coupables.

Pour terminer, le magistrat a lancé un appel à la classe politique afin de ne pas « utiliser les noms des grandes ONG internationales pour tenter de soustraire les auteurs des poursuites pénales ni de tenter d’introduire la politique dans ce dossier ».

Une trentaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire et sont détenues.

Olivier A.
Source : | AfreePress


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

VIDEO/ Mohamed TCHASSONA: "On n'a pas d'administration. On a des gens au service d'un régime."  [ 4/18/2015 ]
VIDEO/ "Sauvez la Kozah. Vous devez libérer vos terres.Que la Kozah soit l'avant-gardiste de ce changement"  [ 4/18/2015 ]
Lancement de l ' enregistrement des candidats aux Législatives provinciales en Congo La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé mercredi au lancement de l'opération d'enregistrement des candidatures aux élections législatives provinciales en RD Congo qui auront lieu en octobre prochain, a constaté APA sur place. [ 4/15/2015 ]
l'UE suit de près la question du 3e mandat du président Nkurunziza Par la voix de sa délégation au Burundi, l'Union Européenne(UE) a indiqué qu'elle suit de près la question de l'éventuel 3ème mandat du président Pierre Nkurunziza, apprend-on mercredi auprès du service de communication du ministère burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale. [ 4/15/2015 ]
Le Burkina Faso va rendre hommage aux martyrs de l'insurrection le 30 mai Une journée d'hommage aux martyrs de l'insurrection d'octobre 2014, qui a renversé le régime du président burkinabè Blaise Compaoré, sera organisée le 30 mai à Ouagadougou, capiale du Burkina Faso. [ 4/16/2015 ]
Le parti au pouvoir condamne les attaques contre les étrangers Le Congrès national africain (ANC) a condamné mercredi les attaques contre les immigrés, les décrivant comme "une agression honteuse sur notre humanité". [ 4/16/2015 ]
Le Mozambique demande à l'Afrique du Sud de prendre des mesures sévères contre les violences xénophobes Le ministre mozambicain des Affaires étrangères, Oldemiro Baloi, a lancé un appel au gouvernement sud-africain pour qu'il prenne des mesures sévères contre les violences à l'égard des étrangers dans ce pays, a rapporté mercredi l'agence de presse locale. [ 4/16/2015 ]
L'IGAD condamne l'attaque contre le ministère somalien de l'Education L'Autorité intergouvernementale sur le développement (IGAD), groupement régional associant huit pays est-africains, dont la Somalie, a condamné l'attaque sur le ministère somalien de l'Education, perpétrée par Al-Shabaab. [ 4/16/2015 ]
Le gouvernement ougandais lève l'interdiction des sacs de polythène Le gouvernement ougandais a suspendu mercredi son interdiction sur la fabrication et l' utilisation de sacs de polythène, connus localement sous les noms de kaveera ou buveera dans ce pays d'Afrique de l'Est. [ 4/16/2015 ]
Les autorités égyptiennes décident de démolir le siège du parti politique de Hosni Moubarak Le gouvernement égyptien a décidé de démolir le siège du Parti National Démocratique dont le chef n’était autre que l’ancien président Hosni Moubarak, selon un communiqué rendu public jeudi au Caire. [ 4/16/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! | Séjour Linguistique Londres - AILS.fr
EX-IN Consult
iciLome.com