Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 2:24:40 PM Mardi, 23 Janvier 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Incendie des marchés/Le Procureur de la République : « Ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice »

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam
  [2/27/2013 5:34:27 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :5159 fois | Commenter
 

Togo  -



Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam était face à la presse ce mercredi à son cabinet au Tribunal de Première instance de Lomé. Au cours de cette rencontre, ont été essentiellement abordés les sujets ayant trait à l’affaire des incendies des marchés, à la procédure ouverte contre une trentaine de personnes membres du collectif Sauvons le Togo (CST) soupçonnées d’avoir conduit cette opération, à la libération lundi d’Agbéyomé Kodjo et la suite à donner à la procédure en cours d'instruction.

Selon le Procureur de la République, la « procédure se poursuit normalement à un rythme satisfaisant ». Celui-ci a fait savoir que « le secret de l’instruction et le respect des droits de la défense sont et restent au cœur des préoccupations du parquet », ce qui, a-t-il dit, lui « impose de ne pas dévoiler les éléments du dossier dans le respect des droits des inculpés qui bénéficient de la présomption d’innocence ».

C’est l’évolution de la procédure, a insisté M. Poyodi, qui a motivé la libération d’Agbéyomé Kodjo qui a fait une « demande de mise en liberté provisoire » par le truchement de ses avocats. « Je précise que ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice. Le moment viendra où la justice aura à statuer sur sa culpabilité ou son innocence », a poursuivi le Procureur de la République sur cette question.

D’après celui-ci, la responsabilité individuelle des exécutants est établie et le mode d’exécution est connu. « La responsabilité de ceux qui les ont ordonnés de commettre ces crimes et ceux qui les ont financés est établie. Il s’agit d’une vaste série d’attentats planifiée et mise en oeuvre de façon criminelle. Le but était de créer le désordre en semant le trouble au cœur de la vie économique du pays. Le but était de détruire par le feu des édifices et autres objectifs ciblés sans aucun souci pour les vies humaines et les biens des pauvres commerçantes. Aucune responsabilité ne sera négligée ni écartée », a révélé Blaise Essolissam Poyodi.

Au total, a annoncé ce dernier, dix-neuf (19) personnes ont été entendues au fond, une personne a été mise en liberté provisoire et trois autres placées sous contrôle judiciaire. À ces dernières, a rappelé ce fonctionnaire de l’État, il leur est « interdit de faire des déclarations pouvant gêner l’instruction ». La violation de cette interdiction, a mis en garde M. Poyodi, pourrait entrainer « l’incarcération » des coupables.

Pour terminer, le magistrat a lancé un appel à la classe politique afin de ne pas « utiliser les noms des grandes ONG internationales pour tenter de soustraire les auteurs des poursuites pénales ni de tenter d’introduire la politique dans ce dossier ».

Une trentaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire et sont détenues.

Olivier A.
Source : | AfreePress


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Encore un membre du mouvement NUBUEKE interpellé Les enlèvements et interpellations arbitraires continuent. Au Togo, difficile d’être défenseur des droits de l’homme ou mobilisateur de foule dans le cadre d’une activité politique pour le compte d’un parti qui ne regarde pas dans la même direction que le régime en place.  [ 1/23/2018 ]
Que va donner la réunion des 'sages de UNIR' ? D’interminables congrès au sein du parti UNIR, parti au pouvoir. Après le congrès général en octobre à Tsévié, celui des femmes à Kpalimé et de la jeunesse à Dapaong, c’est maintenant dans la ville de forteresse, Kara, zone interdite à l’opposition qu’un autre congrès dit "des sages" se tient aujourd'hui. [ 1/23/2018 ]
Dr Kampatibe :'Le gouvernement a éteint les lumières, procédé à des enlèvements…' Décidemment, le vent des condamnations ne laisse pas l’occasion à la flamme de la bougie jahadiste qu’allume le parti au pouvoir, de briller. « Nous avons Sokodé à Notre solde. Qui avait intérêt à allumer le feu à Sokodé si ce n’est le pouvoir ? », demande Dr François Kampatibe, député de ‘l’opposition parlementaire.  [ 1/23/2018 ]
Des jeunes burkinabè recrutés pour accuser le PNP de jihadiste Un montage grotesque, c’est le nom que donnent des observateurs à ce plan en préparation dans le laboratoire du régime en place, qui consiste à recruter des jeunes burkinabé qui seront bientôt présentés comme des jihadistes au service de du Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam.  [ 1/23/2018 ]
La Voix du Peuple du 22 janvier 2018  [ 1/23/2018 ]
Cérémonie officielle d’investiture du nouveau président George WEAH ce lundi George WEAH a prêté serment comme président de la république du Liberia ce lundi 22 janvier à Monrovia. [ 1/22/2018 ]
REJADD dénonce la chasse aux militants du PNP à Kara Il est difficile d'être militant du Parti national panafricain (PNP) à Kara. La situation préoccupe le Regroupement des jeunes africains pour la démocratie et le développement (REJADD) qui monte au créneau à travers un communiqué. Lecture! [ 1/22/2018 ]
Les Togolaises debout contre le règne de l’imposture, du cynisme et du crime : Historique claque des femmes à Faure Gnassingbé le 20 janvier 2018 ! « On est plus libre à proportion qu’on est meilleur ». Au signe de Flore, Charles MAURRAS nous indique comment se libèrent les hommes dans la promotion d’eux-mêmes par la transcendance et le perfectionnisme qui remorquent l’admiration autant que l’assentiment militant. Pour s’édifier, asseoir sa personnalité et grandir vers la célébrité, il n’y a que le chemin du courage pour construire l’excellence sur les bases de vérité, de justice, des valeurs. L’éthique, la morale, la générosité de l’intelligence sont des contraintes qui élèvent l’homme, la cité entière. Elles ne sont pas à la portée des prétentieux ou des aventuriers cousus de petitesses et de médiocrités. Quand dans les replis du cœur d’un homme des obscurités lourdes ont fait leur résidence et que dans ses méninges s’élève une stérile de la volonté de puissance, le prix du mérite est si nul qu’on ne peut rien espérer de lui.  [ 1/23/2018 ]
Militaires égorgés - incendie des marchés - Terrorisme d’Etat : Deux crimes, même mode opératoire, mêmes énigmes, analyse croisée Lentement mais sûrement, 2018 s’est invité sur la scène. Chaque cœur bat pour un évènement, un homme, une histoire, nous n’en sommes pas indifférents. Au journal ‘’Le Rendez-Vous’’, on a le cœur lourd des doubles crimes qui se banalisent au nez et à la barbe de l’Etat togolais qui risque d’être une victime coupable. Un double crime est d’autant plus cynique qu’il reste éternellement une énigme pendant que les cœurs des victimes saignent et que la vérité reste trop lourde pour s’exprimer dans l’opinion. Témoins de l’histoire, nous estimons que, quand ce qui peut ressembler à des crimes d’Etat devient banal au sommet d’une République, il faut briser l’autocensure. Pire, cette situation se mue en un instrument de chantage politique. Les débuts d’années ne font pas bon ménage avec un certain silence et l’occasion s’offre pour que nous établissions une analyse comparée de deux crimes qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau au sommet d’une République. Militaires égorgés - incendie des marchés, deux évènements, même mode opératoire qui portent les mêmes questions énigmatiques en attente de réponses d’une autorité malheureusement inconséquente, cette analyse croisée nous édifiera.  [ 1/23/2018 ]
Indécence dans la gouvernance du Togo : Les jouisseurs du pouvoir et leurs griffes Le message de vœux du chef de l’Etat le 03 janvier dernier a suscité des controverses au sein de la population togolaise. La plupart des acteurs politiques de l’opposition estiment que Faure Gnassingbé a banalisé la grave crise qui secoue le pays.  [ 1/22/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .