Mercredi, 29 Juin 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Alassane Ouattara plaide pour la levée des sanctions contre la Guinée Bissau


  [2/27/2013 6:22:04 PM]  | Kiosque | Apanews | Lu :650 fois | Commenter
 

Côte D'Ivoire  - Le président ivoirien, Alassane Ouattara, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a plaidé mercredi à Yamoussoukro pour la levée des sanctions de l’Union Africaine contre la Guinée Bissau, au regard des ‘’progrès politiques’’ réalisés par les autorités de transition de ce pays.




‘'J'appelle à une appréciation lucide des progrès politiques réalisés par les autorités de transition afin que soient levées les sanctions et la mise au ban de la Guinée Bissau'', a déclaré M. Ouattara à l'ouverture des travaux du 42eme sommet ordinaire des Chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Sur la levée de la sanction de l'Union africaine, imposée à la Guinée Bissau, le président Ouattara a promis que ‘'nous ferons le point de nos consultations avec l'Union africaine en vue d'accélérer la décision''.

S'agissant de la lutte contre le terrorisme, les Chefs d'Etat veulent doter la sous- région d'instruments modernes, lui permettant de mieux répondre à la menace terroriste.

‘'La situation au Mali, nous enseigne l'urgence de bâtir une politique commune de défense fondée sur la mutualisation de nos ressources et sur l'exacte appréciation de l'évolution et de la mutation des menaces auxquelles nos Etats seront confrontés'', a ajouté M. Ouattara.

Au menu du sommet, la sécurité dans la sous-région marquée par la crise malienne et la transition en Guinée-Bissau, l'examen du rapport du président de la Commission de la CEDEAO et le renouvellement des instances de l'organisation.

Selon des experts interrogés par APA en marge de ce sommet, "la probabilité est très grande" pour que le président Alassane Ouattara soit reconduit à la tête de la CEDEAO, pour un second mandat.

Désigné le 17 février 2012 à Abuja (Nigeria) par ses pairs, Alassane Ouattara est accrédité d'un "bilan positif" même si les " vastes chantiers qu'il a conduits ne sont pas achevés", notamment la crise malienne avec la guerre dans le nord du pays contre les groupes islamistes armés et la transition politique en Guinée- Bissau.

S'agissant de la guerre au Mali, environ 950 millions de dollars (464,750 milliards de francs CFA) sont nécessaires pour financer les opérations militaires et le renforcement prévu des effectifs africains, a affirmé lundi le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Charles Koffi Diby.
Source : | Apanews


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Gouvernance: Ali Bongo à l'heure du bilan Devant les parlementaires ce mardi, l’ambiance a été toute particulière. Et pour cause. Ali Bongo a présenté son bilan devant les députés et sénateurs réunis en congrès au palais de l’Assemblée nationale. [ 6/28/2016 ]
Gerry Taama hanté par son passé de militaire « Moi, quel que soit ce que je fais, du moment où je suis un ancien militaire, je ne serais jamais suffisamment considéré comme un vrai opposant », lance Gerry Komandega Taama, ancien officier de l’armée, président du Nouvel Engagement Togolais (NET) et candidat malheureux à la présidentielle d’Avril 2015.  [ 6/28/2016 ]
Les réformes : Et si on se passait (du sort) de Faure Gnassingbé ? En Juin 2014 à l’Assemblée Nationale, les députés UNIR rejettent la proposition du gouvernement sur les réformes car ces textes constituaient une menace pour la survie de Faure Gnassingbé au pouvoir. L’opposition à son tour n’a pas daigné faire de concession à ce sujet. Résultat, retour à la case départ. [ 6/28/2016 ]
Des « faits divers » dans la politique togolaise ! Le Comité d’action pour le renouveau (Car) va mal. Les acteurs de la crise au sein de ce parti politique ont du mal à parler d’une même voix. Aujourd’hui, deux camps s’affrontent pour prendre le parti. Il s’agit des pro-Agboyibo et des pro-Apévon. La crise au Car, est-ce un « fait divers » ?  [ 6/28/2016 ]
Entre charisme et radicalisme, qui est opposant ? Avec plus d’une centaine de partis politiques, le Togo peut se vanter de la pluralité des idéologies politiques qui n’ont jamais réussi à faire sortir le pays de l’ornière. Des guéguerres aux échecs, on peut bien conclure, qu’il n’y pas que deux tendances, mais plutôt trois à savoir : le parti au pouvoir, l’opposition et l’opposition de l’opposition.  [ 6/28/2016 ]
Retraite: un nouveau texte de loi relatif bientôt promulgué par ordonnance Un nouveau projet de loi prévoie de fixer l’âge du départ légal à la retraite à 60 ans sans qu’il ne ferme la porte à d’autres possibilités notamment la liste des métiers à haute pénibilité, pour permettre aux travailleurs qui les exercent de bénéficier d’un abattement, en années de départ à la retraite, au minimum de deux ans, c’est-à-dire un départ à 58 ans. [ 6/28/2016 ]
Le rassembleur, c’est qui ? Voici une question qui pourrait intéresser les politiques, surtout les leaders de l’opposition. Au lendemain de la présidentielle d’avril 2015, il se pose encore la problématique de la candidature unique de l’opposition pour, dit-on, faire pression sur le régime, afin d’opérer les réformes.  [ 6/28/2016 ]
Une Coalition de mouvements du Nouveau départ se met en place 13 mouvements politiques ayant accompagné Patrice Talon à la victoire de l'élection présidentielle de mars 2016 se mettent bientôt en coalition. [ 6/27/2016 ]
L'avis de la FLN et du RND sur les avant projets de loi portant régime électoral et institution Les débats en plénière sur les avant projets de loi portant régime électoral et institution d’une haute instance chargée de la surveillance des élections étaient au menu des débats au parlement dimanche dernier.  [ 6/27/2016 ]
Parlement: le collectif budgétaire en examen demain Les députés se retrouveront ce mardi 28 juin 2016 au palais des Gouverneurs à Porto-Novo, pour examiner le collectif budgétaire proposé par le Gouvernement. Il s’agit du projet de loi des Finances rectificative pour la Gestion 2016 d’un montant de 1423,487 milliards, soit 8% de réduction du budget général de l’Etat, gestion 2016 adopté en décembre 2015. [ 6/27/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | demande esta | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | mutuelle chat comparatif | Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.