Vendredi, 1 Août 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Adoption ce mercredi du statut de l’opposition : L’opposition politique réduite à l’opposition parlementaire et aux députés non inscrits


  [6/13/2013 1:18:40 AM]  | Kiosque | Telegramme228 | Lu :416 fois | Commenter
 

Togo  - Le ciel rsique de s’éclaircir après les légilsatives du 21 juillet 2013. C’est ce que l’on puisse dire après le vote ce mercredi par l’Assemblée nationale du statut de l’opposition politique au Togo.




« L’opposition s’entend de l’opposition parlementaire » et concerne le/les partis représentés à l’Assemblée Nationale. Et dans ce temps, que font les partis extraparlementaires ? Ils ne peuvent pas, selon les textes, se réclamer de l’opposition mais seront régis, quant à eux, par la loi portant Charte des partis politiques. Voilà ce qui ressort de la 7ème séance de la 1ère session extraordinaire de l’Assemblée Nationale tenue ce mercredi. Assises qui ont permis de voter un le statut de l’opposition. Un texte qui détermine le statut juridique de l’opposition et qui présente ses droits et devoirs. Cependant le groupe parlementaire du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a voté contre. Cette option est justifiée selon les dires des députés de ce parti par le passage de l’article 3 qui stipule qu’on peut être au gouvernement, mais toujours garder son statut de l’opposition.

Un assemblage de trente (30) articles, le texte adopté ce mercredi est subdivisé en quatre (04) chapitres, notamment les dispositions générales, les droits et devoirs de l’opposition, le chef de file de l’opposition et les dispositions diverses et finales. C’est une loi qui, outre la détermination du statut juridique et des droits et devoirs de l’opposition, précise les conditions de renonciation à la qualité de parti politique de l’opposition. Ainsi, souligne le 1er alinéa de l’article 2, « l’opposition s’entend de l’opposition parlementaire. Elle comprend le ou les partis et regroupements de partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale, ainsi que les députés qui y siègent, et qui ont remis au bureau de celle-ci une déclaration indiquant leur appartenance à l’opposition ».

De même, ce texte laisse libre choix à tout membre de l’opposition de décider « à titre individuel de participer au gouvernement ». Quand à l’article 4, il dispose que « tout parti ou regroupement de partis politiques est libre de renoncer, à tout moment de la législature, à son appartenance à l’opposition » en prenant soin d’informer le bureau du Parlement. Et si tel est le cas, le parti qui renonce à son statut ne bénéficiera plus des avantages accordés à ceux qui ont conservé le statut de l’opposition.

Il est à énumérer entre autres droits des partis politiques de l’opposition, le droit à la sécurité des personnes et des biens, le droit aux considérations protocolaires à l’occasion des cérémonies officielles, en plus de ceux qui figurent dans le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Aussi peut-on noter sa présence tant au niveau des différents composantes de l’Assemblée Nationale que dans les organes des collectivités locales.

Pour organiser cette opposition, il est également prévu dans ce texte la place d’un chef de file. Ce chef selon les termes du nouveau statut de l’opposition politique togolaise, « est le premier responsable du parti politique appartenant à l’opposition, ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée Nationale », dispose l’article 24. Il n’est pas forcément membre du parlement. En sa qualité de « président d’institution de la République », selon l’article 26, le chef de file de l’opposition « bénéficie des privilèges et avantages fixés par décret en conseil des ministres ». Mais attention, c’est un poste ad vitam aeternam, sauf en cas de démission, d’empêchement « dûment constaté par la Cour Constitutionnelle » ou encore pour motif judiciaire.

Au rang des devoirs, de cette opposition doit respect à la Constitution, aux lois, règlements et institutions de la République.

G.K, Lomé
Source : | Telegramme228


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)

Dans la même rubrique

Le Parti des Togolais d’Alberto Olympio ouvre son congrès ce 1er août à Lomé C’est ce vendredi 1er août 2014 que le Parti des Togolais d’Alberto Olympio officialise son existence sur l’échiquier politique national par un congrès au Grand Rex de Lomé. Au cours de cette rencontre, Alberto Olympio et les congressistes débattront autour du thème : « Propositions et réflexions pour un Togo émergent ».  [ 8/1/2014 ]
Vaccination gratuite aux éleveurs de volaille Le gouvernement du Botswana compte offrir gratuitement la vaccination contre la maladie de Newcastle à tous les éleveurs de volaille de toutes les régions affectées du pays, a déclaré jeudi le ministère de l'Agriculture. [ 8/1/2014 ]
Burkina Faso/Côte d'ivoire : signature de 28 accords de coopération Le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire ont signé jeudi à Ouagadougou, capitale burkinabé, 28 accords de coopération, à l'occasion du 4e sommet tenu dans le cadre du Traité d'amitié et de coopération (TAC) entre les deux pays. [ 8/1/2014 ]
Boni Yayi appelle les organisations syndicales au dialogue Le président béninois Boni Yayi a appelé jeudi soir les organisations syndicales à privilégier la concertation et le dialogue en vue d'un Bénin émergent. [ 8/1/2014 ]
la FAO demande davantage d'argent pour lutter contre l'insécurité alimentaire L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a prévenu jeudi que les efforts déployés pour distribuer aux agriculteurs, aux éleveurs et aux pêcheurs du Soudan du Sud des kits de survie visant à sauvegarder leurs moyens d'existence sont menacés par le manque de financement, aggravant le risque de famine dans certaines parties du pays. [ 8/1/2014 ]
Les élections locales se tiendront avant la fin de 2014 Le président béninois Boni Yayi a annoncé jeudi que les élections municipales, communales et locales de l'ère du renouveau démocratique de février 1990, qui devraient avoir lieu en 2013, se tiendront avant la fin de l'année 2014. [ 8/1/2014 ]
Les Béninois invités à s'engager dans les grands projets Le président béninois Boni Yayi a appelé jeudi les responsables des Institutions, les députés, la classe politique, les organisations de la société civile et toutes les autres composantes de la nation béninoise, à s'engager au côté du gouvernement pour la mise en oeuvre effective des conclusions de la table ronde tenue en juin dernier à Paris sur le financement des grands projets de développement du Bénin, pour les quatre prochaines années. [ 8/1/2014 ]
Un leader de l'opposition décédé dans un accident de la route Le leader du parti d'opposition botswanais, Gomolemo Motswaledi, est décédé dans un accident de de la route mercredi après-midi, a confirmé jeudi la police. [ 8/1/2014 ]
L'Ouganda dément la présence de cas d'Ebola sur son territoire L'Ouganda a déclaré jeudi qu'il n'avait pas touché par le virus Ebola, car les premiers cas suspects ont été confirmés négatifs. [ 8/1/2014 ]
Le Niger envoie le 2e contingent au Mali dans le cadre la Minusma Un premier convoi du deuxième contingent nigérien engagé au Mali, composé d'une vingtaine de véhicules transportant plusieurs centaines de soldats nigériens, a quitté Niamey jeudi pour le Mali voisin, dans le cadre de la Mission multidimentionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (Minusma), a constaté un correspondant de Xinhua. [ 8/1/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Offre de voyance gratuite immédiate en direct | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon |
EX-IN Consult
iciLome.com