Vendredi, 22 Août 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Adoption ce mercredi du statut de l’opposition : L’opposition politique réduite à l’opposition parlementaire et aux députés non inscrits


  [6/13/2013 1:18:40 AM]  | Kiosque | Telegramme228 | Lu :424 fois | Commenter
 

Togo  - Le ciel rsique de s’éclaircir après les légilsatives du 21 juillet 2013. C’est ce que l’on puisse dire après le vote ce mercredi par l’Assemblée nationale du statut de l’opposition politique au Togo.




« L’opposition s’entend de l’opposition parlementaire » et concerne le/les partis représentés à l’Assemblée Nationale. Et dans ce temps, que font les partis extraparlementaires ? Ils ne peuvent pas, selon les textes, se réclamer de l’opposition mais seront régis, quant à eux, par la loi portant Charte des partis politiques. Voilà ce qui ressort de la 7ème séance de la 1ère session extraordinaire de l’Assemblée Nationale tenue ce mercredi. Assises qui ont permis de voter un le statut de l’opposition. Un texte qui détermine le statut juridique de l’opposition et qui présente ses droits et devoirs. Cependant le groupe parlementaire du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a voté contre. Cette option est justifiée selon les dires des députés de ce parti par le passage de l’article 3 qui stipule qu’on peut être au gouvernement, mais toujours garder son statut de l’opposition.

Un assemblage de trente (30) articles, le texte adopté ce mercredi est subdivisé en quatre (04) chapitres, notamment les dispositions générales, les droits et devoirs de l’opposition, le chef de file de l’opposition et les dispositions diverses et finales. C’est une loi qui, outre la détermination du statut juridique et des droits et devoirs de l’opposition, précise les conditions de renonciation à la qualité de parti politique de l’opposition. Ainsi, souligne le 1er alinéa de l’article 2, « l’opposition s’entend de l’opposition parlementaire. Elle comprend le ou les partis et regroupements de partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale, ainsi que les députés qui y siègent, et qui ont remis au bureau de celle-ci une déclaration indiquant leur appartenance à l’opposition ».

De même, ce texte laisse libre choix à tout membre de l’opposition de décider « à titre individuel de participer au gouvernement ». Quand à l’article 4, il dispose que « tout parti ou regroupement de partis politiques est libre de renoncer, à tout moment de la législature, à son appartenance à l’opposition » en prenant soin d’informer le bureau du Parlement. Et si tel est le cas, le parti qui renonce à son statut ne bénéficiera plus des avantages accordés à ceux qui ont conservé le statut de l’opposition.

Il est à énumérer entre autres droits des partis politiques de l’opposition, le droit à la sécurité des personnes et des biens, le droit aux considérations protocolaires à l’occasion des cérémonies officielles, en plus de ceux qui figurent dans le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Aussi peut-on noter sa présence tant au niveau des différents composantes de l’Assemblée Nationale que dans les organes des collectivités locales.

Pour organiser cette opposition, il est également prévu dans ce texte la place d’un chef de file. Ce chef selon les termes du nouveau statut de l’opposition politique togolaise, « est le premier responsable du parti politique appartenant à l’opposition, ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée Nationale », dispose l’article 24. Il n’est pas forcément membre du parlement. En sa qualité de « président d’institution de la République », selon l’article 26, le chef de file de l’opposition « bénéficie des privilèges et avantages fixés par décret en conseil des ministres ». Mais attention, c’est un poste ad vitam aeternam, sauf en cas de démission, d’empêchement « dûment constaté par la Cour Constitutionnelle » ou encore pour motif judiciaire.

Au rang des devoirs, de cette opposition doit respect à la Constitution, aux lois, règlements et institutions de la République.

G.K, Lomé
Source : | Telegramme228


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Rapprochement entre les partis politiques ou regroupements de partis politiques Eric Dupuy n’a pas apprécié « les propos irrévérencieux de la jeunesse du CAR » Intervenant ce vendredi matin chez nos confrères de Victoire fm, le Secrétaire national chargé de la Communication à l’ANC, Eric Dupuy, n’a pas du tout apprécié une dernière sortie médiatique qu’il attribue à la jeunesse du CAR et donc partant, au parti. [ 8/22/2014 ]
Politique « Rencontrer les Togolais dans environ 300 localités avant la fin de l’année », nouveau pari de Jean-Pierre Fabre L’ANC (Alliance Nationale pour le Changement) de Jean-Pierre Fabre a bouclé il y a quelques jours une tournée nationale, commencée il y a un peu plus de sept mois, qui l’a conduit à travers environ 155 localités. On peut dès lors se dire que le parti a franchi la moitié du chemin puisque l’on indique que le pari était de « Rencontrer les Togolais dans environ 300 localités avant la fin de l’année » avant la fin de l’année 2014. [ 8/22/2014 ]
Djimon Oré, président du FPD : « Aller à la présidentielle de 2015, c’est faire preuve de naïveté, ou répondre à un agenda caché, celui d’aller légitimer Faure » Sa position sur la présidentielle de 2015, on le sait depuis le lancement de son parti il y a de cela quelques mois. Reçu ce jeudi dans une émission hebdomadaire par nos confrères de radio Victoire fm, Djimon Oré, président du FPD (Front des Patriotes pour la Démocratie) n’y est pas allé par quatre chemins pour apporter des arguments qui fondent sa position. Pour lui, les conditions d’une élection libre et transparente dans un cadre électoral consensuel accepté par tous ne sont toujours pas réunies. Il pense aux réformes constitutionnelles et institutionnelles qui ne sont pas faites, à la recomposition de la CENI toujours pas acquise alors que nous somme désormais à moins de six mois du scrutin, et bien d’autres choses.  [ 8/22/2014 ]
Mainmise du gouvernement sur la CENI : Me Jean-Claude Homawoo confirme le manquement criard de moyens  [ 8/22/2014 ]
L'armée tunisienne reçoit du matériel américain Le ministre de l'Intérieur Lotfi Ben Jeddou se tient derrière une longue table jonchée d'équipements militaires de haute technologie à la base militaire d'El Aouina, le 14 août à Tunis, lors d'une cérémonie destinée à marquer un tournant dans la bataille livrée par le pays contre le terrorisme.  [ 8/21/2014 ]
La Libye appelle à une alliance sécuritaire régionale Les autorités libyennes envisagent de mettre en place des forces communes avec l'Algérie, l'Egypte et la Tunisie pour sécuriser les frontières, lutter contre l'immigration clandestine et arrêter les trafics d'armes et de drogue. [ 8/21/2014 ]
Frappes aériennes contre les milices à Tripoli et Benghazi Selon l'un de ses lieutenants, le général libyen Khalifa Haftar serait responsable des frappes aériennes survenues lundi 18 août à Tripoli.  [ 8/21/2014 ]
Les retombées de la situation en Libye menacent le Sahel, selon l'UA L'Union africaine met en garde dans un récent rapport sur le fait que les agitations actuelles en Libye et la reprise des violences au Mali menacent l'ensemble de la région du Sahel. [ 8/21/2014 ]
La mairie de Ouagadougou récuse l'itinéraire de la marche-meeting de l'opposition La mairie de Ouagadougou, pour des raisons ‘’de sécurité et d’ordre public’’, a refusé d’accorder à l’opposition politique burkinabè une autorisation pour effectuer sa marche-meeting sur l’itinéraire choisie dans la capitale burkinabè, a annoncé jeudi à la presse le Chef de file de l’opposition politique (CFOP). [ 8/21/2014 ]
L'opposition exige un renforcement de la surveillance contre Ebola Le parti d'opposition du Botswana, le Botswana Congress Parti (BCP), a demandé jeudi au gouvernement de lancer un système de surveillance active pour prévenir le virus Ebola qui ravage actuellement certains pays ouest-africains. [ 8/21/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Offre de voyance gratuite immédiate en direct | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon | Demandez une voyance en ligne
EX-IN Consult
iciLome.com