Jeudi, 23 Octobre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Adoption ce mercredi du statut de l’opposition : L’opposition politique réduite à l’opposition parlementaire et aux députés non inscrits


  [6/13/2013 1:18:40 AM]  | Kiosque | Telegramme228 | Lu :450 fois | Commenter
 

Togo  - Le ciel rsique de s’éclaircir après les légilsatives du 21 juillet 2013. C’est ce que l’on puisse dire après le vote ce mercredi par l’Assemblée nationale du statut de l’opposition politique au Togo.




« L’opposition s’entend de l’opposition parlementaire » et concerne le/les partis représentés à l’Assemblée Nationale. Et dans ce temps, que font les partis extraparlementaires ? Ils ne peuvent pas, selon les textes, se réclamer de l’opposition mais seront régis, quant à eux, par la loi portant Charte des partis politiques. Voilà ce qui ressort de la 7ème séance de la 1ère session extraordinaire de l’Assemblée Nationale tenue ce mercredi. Assises qui ont permis de voter un le statut de l’opposition. Un texte qui détermine le statut juridique de l’opposition et qui présente ses droits et devoirs. Cependant le groupe parlementaire du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a voté contre. Cette option est justifiée selon les dires des députés de ce parti par le passage de l’article 3 qui stipule qu’on peut être au gouvernement, mais toujours garder son statut de l’opposition.

Un assemblage de trente (30) articles, le texte adopté ce mercredi est subdivisé en quatre (04) chapitres, notamment les dispositions générales, les droits et devoirs de l’opposition, le chef de file de l’opposition et les dispositions diverses et finales. C’est une loi qui, outre la détermination du statut juridique et des droits et devoirs de l’opposition, précise les conditions de renonciation à la qualité de parti politique de l’opposition. Ainsi, souligne le 1er alinéa de l’article 2, « l’opposition s’entend de l’opposition parlementaire. Elle comprend le ou les partis et regroupements de partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale, ainsi que les députés qui y siègent, et qui ont remis au bureau de celle-ci une déclaration indiquant leur appartenance à l’opposition ».

De même, ce texte laisse libre choix à tout membre de l’opposition de décider « à titre individuel de participer au gouvernement ». Quand à l’article 4, il dispose que « tout parti ou regroupement de partis politiques est libre de renoncer, à tout moment de la législature, à son appartenance à l’opposition » en prenant soin d’informer le bureau du Parlement. Et si tel est le cas, le parti qui renonce à son statut ne bénéficiera plus des avantages accordés à ceux qui ont conservé le statut de l’opposition.

Il est à énumérer entre autres droits des partis politiques de l’opposition, le droit à la sécurité des personnes et des biens, le droit aux considérations protocolaires à l’occasion des cérémonies officielles, en plus de ceux qui figurent dans le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Aussi peut-on noter sa présence tant au niveau des différents composantes de l’Assemblée Nationale que dans les organes des collectivités locales.

Pour organiser cette opposition, il est également prévu dans ce texte la place d’un chef de file. Ce chef selon les termes du nouveau statut de l’opposition politique togolaise, « est le premier responsable du parti politique appartenant à l’opposition, ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée Nationale », dispose l’article 24. Il n’est pas forcément membre du parlement. En sa qualité de « président d’institution de la République », selon l’article 26, le chef de file de l’opposition « bénéficie des privilèges et avantages fixés par décret en conseil des ministres ». Mais attention, c’est un poste ad vitam aeternam, sauf en cas de démission, d’empêchement « dûment constaté par la Cour Constitutionnelle » ou encore pour motif judiciaire.

Au rang des devoirs, de cette opposition doit respect à la Constitution, aux lois, règlements et institutions de la République.

G.K, Lomé
Source : | Telegramme228


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Obiang Nguema amnestie ses opposants en exil On peut dire que le président Equato-Guinéen, Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis 1979, tend la main à ses opposants. Dans la perspective d'un dialogue national prévu pour la première quinzaine du mois de novembre 2014, le premier citoyen de la Guinée-Equatoriale, au travers d’un décret présidentiel signé mardi 22 octobre, et révélé mercredi par la télévision nationale dit accorder une amnistie générale aux opposants en exil. [ 10/23/2014 ]
En l’absence de dialogue politique, la Libye une proie facile pour le Deash, selon Bernardino Leon Une nouvelle fois, l’actuel envoyé spécial de l’ONU en Libye, l’espagnol Bernardino Leon, tire la sonnette d’alarme sur les risques d’une installation du Daesh dans ce pays d’Afrique du Nord. «Si on ne démarre pas rapidement un véritable dialogue politique, en Libye, ce qui est certain, c’est que le pays serait un champ ouvert pour l’État islamique Daesh qui pourra déployer, ici aussi, ses menaces», avertit M. Leon. [ 10/23/2014 ]
Boko Haram: une explosion au nord du Nigeria fait plus de 5 morts La secte islamiste Boko Haram continue de faire des victimes au Nigeria. La gare routière d'Azare située dans un Etat au nord du pays, a subi une forte explosion hier vers 20h45 GMT avec un bilan d'au moins 5 morts. [ 10/23/2014 ]
Constitution béninoise: le projet de révision risque de passer aux oubliettes! Le désir de modifier la constitution est un quotidien partagé par la plupart des pays africains; le Benin n'est pas du reste. Depuis 2013, la présidence béninoise fait des mains et des pieds pour faire adopter la révision de la constitution du 11 décembre 1990. [ 10/23/2014 ]
Une explosion fait dix blessés hors de l'Université du Caire Dix personnes dont six policiers blessées, c’est le premier bilan d’une explosion qui s’est produite en fin de journée d’hier mercredi sur la place Nahda, à l'extérieur de la principale porte de l'Université du Caire située dans la province de Gizeh. Une place qui est à l'opposé de l'Université du Caire. [ 10/23/2014 ]
Après les combats entre l'armée et le FRPI, calme apparent à Walendu Bindi Après les combats qui ont opposé lundi dernier les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) aux miliciens du Front de Resistance Patriotique de l'Ituri (FRPI) dans le groupement de Bukiringi, à près de 100 km au sud de Bunia dans la province Orientale, le calme semble signer son retour. C’est ce qu’a indiqué hier mercredi des sources administratives. [ 10/23/2014 ]
Découverte de trois fosses communes en province Orientale S’il était encore difficile d’établir un bilan des derniers combats dans la province Orientale, il faut tout de même noter que trois fosses communes ont été découvertes la semaine dernière dans cette province, dans le nord de la RDC [ 10/23/2014 ]
Le gouvernement fait le point sur les dispositions prises en vue des Elections législatives Au cours d’une conférence de presse hier mercredi à la primature tunisienne, Nidhal Ouerfelli, porte-parole officiel du Gouvernement, a affirmé que le Conseil des ministres qui a eu lieu sous l'égide du chef du gouvernement a présenté trois exposés sur les derniers préparatifs des élections législatives et présidentielles, notamment ceux relatifs à la logistique, à la préparation sécuritaire et au contrôle des campagnes électorales. [ 10/23/2014 ]
L’Algérie ferme ses frontières au voisin tunisien les 25 et 26 octobre prochains C’est une décision en prévision des élections législatives qui ont lieu le 26 octobre en Tunisie. [ 10/23/2014 ]
Présidentielle de 2015: Un pasteur dans la course  Un pasteur dans la course pour la conquête du fauteuil présidentiel. M. Ada, président du Parti Nationaliste Travailliste pour le Salut (PNTS) reste confiant. car dit-il sa candidature vient d'un ordre divin. "Seul le plan de Dieu sur le Togo va s'accomplir. Tout effort et toute lutte en dehors du programme de Dieu, et de son Candidat prédestiné resteront vains. Seul Dieu va sauver le Togo", a t-il déclaré dans cette interview. [ 10/23/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne |
EX-IN Consult
iciLome.com