Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:31:51 AM Dimanche, 22 Avril 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Adoption ce mercredi du statut de l’opposition : L’opposition politique réduite à l’opposition parlementaire et aux députés non inscrits


  [6/13/2013 1:18:40 AM]  | Kiosque | Telegramme228 | Lu :869 fois | Commenter
 

Togo  - Le ciel rsique de s’éclaircir après les légilsatives du 21 juillet 2013. C’est ce que l’on puisse dire après le vote ce mercredi par l’Assemblée nationale du statut de l’opposition politique au Togo.




« L’opposition s’entend de l’opposition parlementaire » et concerne le/les partis représentés à l’Assemblée Nationale. Et dans ce temps, que font les partis extraparlementaires ? Ils ne peuvent pas, selon les textes, se réclamer de l’opposition mais seront régis, quant à eux, par la loi portant Charte des partis politiques. Voilà ce qui ressort de la 7ème séance de la 1ère session extraordinaire de l’Assemblée Nationale tenue ce mercredi. Assises qui ont permis de voter un le statut de l’opposition. Un texte qui détermine le statut juridique de l’opposition et qui présente ses droits et devoirs. Cependant le groupe parlementaire du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a voté contre. Cette option est justifiée selon les dires des députés de ce parti par le passage de l’article 3 qui stipule qu’on peut être au gouvernement, mais toujours garder son statut de l’opposition.

Un assemblage de trente (30) articles, le texte adopté ce mercredi est subdivisé en quatre (04) chapitres, notamment les dispositions générales, les droits et devoirs de l’opposition, le chef de file de l’opposition et les dispositions diverses et finales. C’est une loi qui, outre la détermination du statut juridique et des droits et devoirs de l’opposition, précise les conditions de renonciation à la qualité de parti politique de l’opposition. Ainsi, souligne le 1er alinéa de l’article 2, « l’opposition s’entend de l’opposition parlementaire. Elle comprend le ou les partis et regroupements de partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale, ainsi que les députés qui y siègent, et qui ont remis au bureau de celle-ci une déclaration indiquant leur appartenance à l’opposition ».

De même, ce texte laisse libre choix à tout membre de l’opposition de décider « à titre individuel de participer au gouvernement ». Quand à l’article 4, il dispose que « tout parti ou regroupement de partis politiques est libre de renoncer, à tout moment de la législature, à son appartenance à l’opposition » en prenant soin d’informer le bureau du Parlement. Et si tel est le cas, le parti qui renonce à son statut ne bénéficiera plus des avantages accordés à ceux qui ont conservé le statut de l’opposition.

Il est à énumérer entre autres droits des partis politiques de l’opposition, le droit à la sécurité des personnes et des biens, le droit aux considérations protocolaires à l’occasion des cérémonies officielles, en plus de ceux qui figurent dans le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Aussi peut-on noter sa présence tant au niveau des différents composantes de l’Assemblée Nationale que dans les organes des collectivités locales.

Pour organiser cette opposition, il est également prévu dans ce texte la place d’un chef de file. Ce chef selon les termes du nouveau statut de l’opposition politique togolaise, « est le premier responsable du parti politique appartenant à l’opposition, ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée Nationale », dispose l’article 24. Il n’est pas forcément membre du parlement. En sa qualité de « président d’institution de la République », selon l’article 26, le chef de file de l’opposition « bénéficie des privilèges et avantages fixés par décret en conseil des ministres ». Mais attention, c’est un poste ad vitam aeternam, sauf en cas de démission, d’empêchement « dûment constaté par la Cour Constitutionnelle » ou encore pour motif judiciaire.

Au rang des devoirs, de cette opposition doit respect à la Constitution, aux lois, règlements et institutions de la République.

G.K, Lomé
Source : | Telegramme228


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Manifestations des 25, 26 et 28 avril prochains: le gouvernement impose des itinéraires à la Coalition des 14 Cette fois-ci, le gouvernement n'a pas interdit les manifestations pacifiques publiques prévues pour les 25, 26 et 28 avril prochains. Mais dans une lettre réponse rendue publique, le ministère de l'Administration territoriale et des Collectivités locales impose de nouveaux itinéraires à la Coalition des 14. Et pour cause... [ 4/21/2018 ]
Le sondage d'Afro-baromètre fâche les militants d'UNIR Les résultats du sondage réalisé par l'institut Afro-baromètre démangent les supporteurs du champion de la Marina. Depuis hier, sur les réseaux sociaux, les réactions désobligeantes fusent de partout. Certains partisans du parti UNIR sortent de leurs gonds et pondent des critiques amères contre les responsables de cet institut.  [ 4/21/2018 ]
Les pratiques sataniques dans l’histoire du Togo : Qui pour délivrer le pays ? Les hommes d’Eglise, des spiritualistes ou encore plusieurs Togolais lambda croient dur comme fer que le pays est sous l’emprise des forces sataniques. Ceci serait l’œuvre des différentes autorités qui se sont succédées à la tête du Togo depuis les indépendances pour le maintenir sous contrôle. Et les problèmes sociopolitiques et économiques que connaît le pays depuis plus d’un demi-siècle tireront leurs origines de là. Simples spéculations ou des réelles vérités cachées?  [ 4/21/2018 ]
Attaques du convoi des leaders de la coalition : Le doute renversant de Guy Lorenzo Le Togo a vécu une semaine particulière avec le retour des manifestations de rue à l’appel de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition. Au premier jour des manifestations, les véhicules du chef de file de l’opposition Jean-Pierre Fabre et du Président du Parti Les Démocrates Nicodème Habia ont été caillassé dans des conditions troubles à Adidogomé.  [ 4/21/2018 ]
Après le CST : Des plans ourdis pour décapiter la C14 La dictature qui sent sa fin imminente est capable de tout pour assurer sa survie. Le peuple togolais continue de vivre les pires manœuvres du régime RPT/UNIR qui joue sa survie depuis plusieurs décennies. La marche vers la démocratie et l’alternance devient de plus en plus difficile pour le peuple et ceux qui ont décidé de porter ses aspirations. Surtout face à un régime qui manipule les forces de défense et de sécurité à sa solde. Mais toujours est-il que l’aspiration à devenir un peuple libre et souverain des Togolais est plus forte que l’envie de fuir devant les chars et autres armes lourdes que brandissent Faure Gnassingbé et son pouvoir.  [ 4/21/2018 ]
Grande marche de la Coalition des 14 les 25, 26 et 28 avril prochains La Coalition des 14 partis de l’opposition, comme annoncé mercredi dernier lors de la conférence de presse, vient de rendre public le programme des manifestations de la semaine prochaine.  [ 4/20/2018 ]
Faure Gnassingbé rejeté dans son propre parti, selon un sondage d’Afrobaromètre Plus de la moitié des partisans de l’Union pour la République (UNIR) ne souhaite plus voir Faure Gnassingbé se représenter à la présidentielle de 2020. C’est le résultat d’un sondage mené par l’institut Afrobaromètre qui a rendu public le document hier lors d’une conférence de presse à Lomé.  [ 4/20/2018 ]
D’un crime à un autre, le despote se flatte l’orgueil de puissance : Tout système despotique est toujours son propre fossoyeur « Les princes sont des bêtes qui ne sont pas attachées ». L’homme qui a établi dans la gouvernance la séparation des pouvoirs pour un véritable contrôle de l’exercice de la gouvernance s’est aussi profondément intéressé, non pas singulièrement à la forme des lois, mais surtout à l’âme de la régence des peuples dans l’Esprit des Lois. Montesquieu se préoccupe de la stabilité des sociétés et des républiques. C’est pourquoi dans son œuvre Mes Pensées, Il nous renseigne sur les potentats, leurs folies meurtrières, leurs effractions autoritaires et sans limites qui ne peuvent trouver leurs répondants que dans l’insurrection de conscience des citoyens.  [ 4/20/2018 ]
Pourquoi le Forum présidentiel de la jeunesse est reporté ? Le Forum présidentiel de la jeunesse (FPJ) n’aura plus lieu les 20 et 21 avril prochains comme annoncé. officiellement, l’indisponibilité du chef de l’Etat Faure Gnassingbé serait la raison. [ 4/19/2018 ]
Gerry Taama: 'Il y a des gens de la Coalition des 14 qui nous ont appelés ...' Gerry Taama du parti Nouvel Engagement Togolais (NET) a été l'invité de ce jeudi matin dans l'émission "Audi-Actu" sur Victoire Fm. L'ancien officier s'est prononcé sur les sujets brulants de l'actualité politique du Togo. Il a également parlé de son nouveau regroupement politique dénommé "Les centristes". [ 4/19/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .