Mardi, 25 Avril 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Adoption ce mercredi du statut de l’opposition : L’opposition politique réduite à l’opposition parlementaire et aux députés non inscrits


  [6/13/2013 1:18:40 AM]  | Kiosque | Telegramme228 | Lu :800 fois | Commenter
 

Togo  - Le ciel rsique de s’éclaircir après les légilsatives du 21 juillet 2013. C’est ce que l’on puisse dire après le vote ce mercredi par l’Assemblée nationale du statut de l’opposition politique au Togo.




« L’opposition s’entend de l’opposition parlementaire » et concerne le/les partis représentés à l’Assemblée Nationale. Et dans ce temps, que font les partis extraparlementaires ? Ils ne peuvent pas, selon les textes, se réclamer de l’opposition mais seront régis, quant à eux, par la loi portant Charte des partis politiques. Voilà ce qui ressort de la 7ème séance de la 1ère session extraordinaire de l’Assemblée Nationale tenue ce mercredi. Assises qui ont permis de voter un le statut de l’opposition. Un texte qui détermine le statut juridique de l’opposition et qui présente ses droits et devoirs. Cependant le groupe parlementaire du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a voté contre. Cette option est justifiée selon les dires des députés de ce parti par le passage de l’article 3 qui stipule qu’on peut être au gouvernement, mais toujours garder son statut de l’opposition.

Un assemblage de trente (30) articles, le texte adopté ce mercredi est subdivisé en quatre (04) chapitres, notamment les dispositions générales, les droits et devoirs de l’opposition, le chef de file de l’opposition et les dispositions diverses et finales. C’est une loi qui, outre la détermination du statut juridique et des droits et devoirs de l’opposition, précise les conditions de renonciation à la qualité de parti politique de l’opposition. Ainsi, souligne le 1er alinéa de l’article 2, « l’opposition s’entend de l’opposition parlementaire. Elle comprend le ou les partis et regroupements de partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale, ainsi que les députés qui y siègent, et qui ont remis au bureau de celle-ci une déclaration indiquant leur appartenance à l’opposition ».

De même, ce texte laisse libre choix à tout membre de l’opposition de décider « à titre individuel de participer au gouvernement ». Quand à l’article 4, il dispose que « tout parti ou regroupement de partis politiques est libre de renoncer, à tout moment de la législature, à son appartenance à l’opposition » en prenant soin d’informer le bureau du Parlement. Et si tel est le cas, le parti qui renonce à son statut ne bénéficiera plus des avantages accordés à ceux qui ont conservé le statut de l’opposition.

Il est à énumérer entre autres droits des partis politiques de l’opposition, le droit à la sécurité des personnes et des biens, le droit aux considérations protocolaires à l’occasion des cérémonies officielles, en plus de ceux qui figurent dans le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Aussi peut-on noter sa présence tant au niveau des différents composantes de l’Assemblée Nationale que dans les organes des collectivités locales.

Pour organiser cette opposition, il est également prévu dans ce texte la place d’un chef de file. Ce chef selon les termes du nouveau statut de l’opposition politique togolaise, « est le premier responsable du parti politique appartenant à l’opposition, ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée Nationale », dispose l’article 24. Il n’est pas forcément membre du parlement. En sa qualité de « président d’institution de la République », selon l’article 26, le chef de file de l’opposition « bénéficie des privilèges et avantages fixés par décret en conseil des ministres ». Mais attention, c’est un poste ad vitam aeternam, sauf en cas de démission, d’empêchement « dûment constaté par la Cour Constitutionnelle » ou encore pour motif judiciaire.

Au rang des devoirs, de cette opposition doit respect à la Constitution, aux lois, règlements et institutions de la République.

G.K, Lomé
Source : | Telegramme228


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

.

Dans la même rubrique

Felix Tshisekedi prêt à échanger avec Joseph Kabila Le n°1 du Rassemblement, principal plateforme de l’opposition congolaise se dit désormais disposer à rencontrer Joseph Kabila. Jusque-là Felix Tshisekedi se refusait tout contact avec le président congolais. [ 4/25/2017 ]
Chronique politique de Firmin Teko-Agbo : 50 ans pour un seul Régime au Togo, 50 ans pour 8 Présidents en France, 50 ans pour 10 Présidents Américains. Le Président Togolais se félicitera de la victoire de Macron (si les sondages se confirmaient) le 7 Mai prochain au deuxième tour de la Présidentielle Française. Il verra aussi son départ ou sa réélection en 2022 ou son départ ou l’arrivée d’un autre en 2027. Il voit déjà 4 Chefs d’Etat se succéder au Palais de l’Elysée. Son Père en a vu 5. Avec des calculs bien précis, le Régime cinquantenaire au Pouvoir a connu 8 Chefd’Etat Français. 10 Présidents Américains. Et il a entretenu des relations avec eux tous. Expériences, soutiens, réseaux, intérêts au rendez-vous. L’Axe Lomé-Washington-Lomé-Paris s’est construit et renforcé. Devenu très Puissant. Les différents soutiens de part et d’autre et différents réseaux ont aidé la Famille Gnassingbé à asseoir son règne. Et pour poursuivre la même dynamique, Faure Gnassingbé ne pourrait pas ne pas envoyer d’Emissaires au Futur Nouveau Président Français. Gnassingbé a besoin de Macron. Le soutien de la France tranquillise. Mais le Banquier devrait se rendre à l’évidence qu’il aurait sans nul doute aussi besoin du Régime cinquantenaire car ce Pouvoir connait point par point tous ceux qui l’ont précédé sous la Vème République. Et mieux l’histoire des Chefs d’Etat du Continent Africain. Faure Gnassingbé est actuellement le Doyen de la Région. . Au Togo, un Seul Régime dirige depuis 50 ans, le Fils du Militaire succède au Père Militaire. En France, un Militaire et 7 Civils se succèdent à l’Elysée, en 50 ans.  [ 4/24/2017 ]
Le rapatriement d’Etienne Tshisekedi à nouveau fixé au 12 mai prochain Pour une énième fois, le rapatriement de la dépouille du feu opposant, Etienne Tshisekedi est annoncé. Après plusieurs reports, la date du 12 mai prochain est à nouveau fixée par les familles biologique et politique du défunt. [ 4/24/2017 ]
« L'UFC existe et ne périra pas », dixit Brim Bouraima Diabakte Des militants et sympathisants de l'Union des forces de changement (UFC, opposition) ont observé samedi, la « Journée Togo Propre » décrétée par le gouvernement dans le cadre des festivités du 57ème anniversaire de l'indépendance du Togo.  [ 4/24/2017 ]
Réformes politiques : Une « dernière chance » au régime Faure Gnassingbé La présidente du CAP 2015, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Jonhson pense qu’une « dernière chance » est offerte au régime de Faure Gnassingbé pour réaliser les réformes constitutionnelles et institutionnelles. Elle réside donc dans la proposition de l’ANC et de l’ADDI envoyée au parlement.  [ 4/24/2017 ]
UPC: communiqué de presse de la session du Bureau politique national du 22 avril Les membres du Bureau politique national (BPN) de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) se sont réunis en session ordinaire le samedi 22 avril 2017 à Ouagadougou de 9h à 13h. Ils ont échangé sur la vie du parti, la situation sociopolitique nationale et des informations diverses. [ 4/24/2017 ]
57e anniversaire de l'indépendance du Togo : Le CAP 2015 ne s'associera pas au programme du gouvernement Les responsables du CAP 2015 ne prendront pas part, aux côtés de Faure Gnassingbé, aux festivités de la commémoration du 57ème anniversaire de l’indépendance du Togo. [ 4/24/2017 ]
Un deuxième colloque du CAP 2015 sur l’alternance en Afrique à partir de vendredi Le Combat pour l’alternance en 2015 (CAP 2015) organise un deuxième colloque à partir de ce vendredi à Lomé. Placé sous le thème « problématique de l’alternance en Afrique, ce colloque verra la participation d’éminentes personnalités venues de la France et du Bénin.  [ 4/24/2017 ]
Le 'Train Blue Line' : 3 ans d’un ridicule mensonge d’Etat ? "Les Togolais peuvent désormais voyager en train"; une déclaration fumeuse à la télévision nationale à la suite d’une scène "minable" orchestrée par deux personnalités en avril 2014. Après 3 bonnes années, il n’en est rien de ce fameux Train Blue Line de Faure Gnassingbé et son "compagnon d’affaires" Vincent Bolloré. [ 4/23/2017 ]
Election: Uhuru Kenyatta pas prêt à tolérer la violence Le président du Kenya, Uhuru Kenyatta reste ferme et met en garde les "fauteurs de troubles" à l'approche des élections dans le pays. [ 4/22/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| credit consommation avec moncredit.org .