Mardi, 27 Septembre 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Adoption ce mercredi du statut de l’opposition : L’opposition politique réduite à l’opposition parlementaire et aux députés non inscrits


  [6/13/2013 1:18:40 AM]  | Kiosque | Telegramme228 | Lu :709 fois | Commenter
 

Togo  - Le ciel rsique de s’éclaircir après les légilsatives du 21 juillet 2013. C’est ce que l’on puisse dire après le vote ce mercredi par l’Assemblée nationale du statut de l’opposition politique au Togo.




« L’opposition s’entend de l’opposition parlementaire » et concerne le/les partis représentés à l’Assemblée Nationale. Et dans ce temps, que font les partis extraparlementaires ? Ils ne peuvent pas, selon les textes, se réclamer de l’opposition mais seront régis, quant à eux, par la loi portant Charte des partis politiques. Voilà ce qui ressort de la 7ème séance de la 1ère session extraordinaire de l’Assemblée Nationale tenue ce mercredi. Assises qui ont permis de voter un le statut de l’opposition. Un texte qui détermine le statut juridique de l’opposition et qui présente ses droits et devoirs. Cependant le groupe parlementaire du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a voté contre. Cette option est justifiée selon les dires des députés de ce parti par le passage de l’article 3 qui stipule qu’on peut être au gouvernement, mais toujours garder son statut de l’opposition.

Un assemblage de trente (30) articles, le texte adopté ce mercredi est subdivisé en quatre (04) chapitres, notamment les dispositions générales, les droits et devoirs de l’opposition, le chef de file de l’opposition et les dispositions diverses et finales. C’est une loi qui, outre la détermination du statut juridique et des droits et devoirs de l’opposition, précise les conditions de renonciation à la qualité de parti politique de l’opposition. Ainsi, souligne le 1er alinéa de l’article 2, « l’opposition s’entend de l’opposition parlementaire. Elle comprend le ou les partis et regroupements de partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale, ainsi que les députés qui y siègent, et qui ont remis au bureau de celle-ci une déclaration indiquant leur appartenance à l’opposition ».

De même, ce texte laisse libre choix à tout membre de l’opposition de décider « à titre individuel de participer au gouvernement ». Quand à l’article 4, il dispose que « tout parti ou regroupement de partis politiques est libre de renoncer, à tout moment de la législature, à son appartenance à l’opposition » en prenant soin d’informer le bureau du Parlement. Et si tel est le cas, le parti qui renonce à son statut ne bénéficiera plus des avantages accordés à ceux qui ont conservé le statut de l’opposition.

Il est à énumérer entre autres droits des partis politiques de l’opposition, le droit à la sécurité des personnes et des biens, le droit aux considérations protocolaires à l’occasion des cérémonies officielles, en plus de ceux qui figurent dans le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Aussi peut-on noter sa présence tant au niveau des différents composantes de l’Assemblée Nationale que dans les organes des collectivités locales.

Pour organiser cette opposition, il est également prévu dans ce texte la place d’un chef de file. Ce chef selon les termes du nouveau statut de l’opposition politique togolaise, « est le premier responsable du parti politique appartenant à l’opposition, ayant le plus grand nombre de députés à l’Assemblée Nationale », dispose l’article 24. Il n’est pas forcément membre du parlement. En sa qualité de « président d’institution de la République », selon l’article 26, le chef de file de l’opposition « bénéficie des privilèges et avantages fixés par décret en conseil des ministres ». Mais attention, c’est un poste ad vitam aeternam, sauf en cas de démission, d’empêchement « dûment constaté par la Cour Constitutionnelle » ou encore pour motif judiciaire.

Au rang des devoirs, de cette opposition doit respect à la Constitution, aux lois, règlements et institutions de la République.

G.K, Lomé
Source : | Telegramme228


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

L’investiture d’Ali Bongo annoncée pour ce mardi On ne veut visiblement pas faire trainer les choses du côté du camp Ali Bongo. Après sa réélection confirmée par la Cour constitutionnelle le vendredi dernier, Ali Bongo sera investi dès ce mardi au Palais présidentiel apprend-t-on. [ 9/26/2016 ]
Gestion publique: Sylvain Akindès Adékpédjou souhaite plus d’écoute du Pouvoir Sylvain Akindes Adékpédjou s’est exprimé dimanche 25 septembre sur la chaîne de télévision Canal 3 Tv au cours de l’émission "Zone franche’’. L’ancien ministre estime que le pouvoir actuel gouverne en considérant que ses choix sont les meilleurs et sans chercher à connaître les opinions des autres.  [ 9/26/2016 ]
Crise sociopolitique: le dialogue se poursuit ce lundi Ce Lundi l’opposition et le parti au pouvoir se retrouvent à partir du 10 h pour la poursuite du dialogue politique entamé jeudi dernier. Le rencontre s'inscrivant dans l’initiative d'un dialogue politique, vise à désamorcer la crise sociopolitique que travers la Guinée depuis quelques temps.  [ 9/26/2016 ]
Kabila, Faure, Bongo, les nouveaux « bébés doc » des tropiques La course aux oscars des massacres des populations qui ne demandent que l’alternance bat désormais son plein. Les candidats à cette épreuve criminelle et crapuleuse sont désormais au nombre de trois. Trois fils de présidents qui ont pris le pouvoir dans leurs pays respectifs à la mort de leurs géniteurs, avec la complicité d’une soi-disant communauté internationale qui se contente toujours de rappeler quelques principes tout en continuant, dans une hypocrisie déconcertante, de faire des affaires avec les bébés autocrates dont les exploits macabres dépassent pour certains le bilan de leur défunt père.  [ 9/26/2016 ]
Confirmation de la victoire d’Ali Bongo par la Cour Constitutionnelle: les réactions affluent La Cour Constitutionnelle gabonaise a confirmé vendredi dernier, la réélection d’Ali Bongo. Ce dernier est crédité de 50, 66 % des voix contre 47, 24% pour son rival Jean Ping. Depuis, les réactions affluent de par le monde.  [ 9/26/2016 ]
Tension et morosité, marqueront le sommet de Lomé selon Jean Pierre Fabre Le chef de file de l’opposition et sa délégation étaient à Atakpamé le weekend dernier, toujours dans le cadre de la tournée nationale du CAP 2015. L’objectif est resté le même : Mobiliser les populations autour de la cause des réformes. Néanmoins, la question du sommet qu’organise Lomé en Octobre revient toujours. [ 9/26/2016 ]
Agbéyomé Kodjo souligne l’importance du sommet sur la sécurité maritime Le sommet sur la sécurité maritime a reçu l’adhésion de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo qui, dans une tribune, trouve que cette rencontre est importante d’autant plus que « la menace sécuritaire est réelle et prégnante ». [ 9/26/2016 ]
VIDEO/ Brigitte ADJAMAGBO: l'alternance viendra, que le régime le veuille ou pas, de l'Ogou  [ 9/25/2016 ]
Gerry Taama favorable au sommet sur la sécurité maritime Pendant que l’opposition réunie au sein du Combat pour l'Alternance Politique (CAP) 2015, décline d'avance les invitations au fameux sommet sur la sécurité maritime, le président du Nouvel Engagement Togolais (Net), Gerry Taama, lui, se réjouit plutôt de l’organisation d’un tel événement à Lomé. [ 9/24/2016 ]
Ali Bongo vainqueur de l’élection présidentielle selon la Cour constitutionnelle Le verdict tant attendu de la Cour constitutionnelle gabonaise, dans la crise poste électorale est enfin connu. Sans grande surprise, la victoire du président Ali Bongo à l’élection présidentielle du 27 août a été confirmée. [ 9/24/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | . | Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.