Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:59:01 PM Mercredi, 12 Décembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Le président nigérien prendra part aux festivités du 70e anniversaire du débarquement en Provence


  [8/15/2014 12:16:12 AM]  | Kiosque |Xinhuanet | Lu :834 fois | Commenter
 

Niger  - Le président nigérien Mahamadou Issoufou prendra part vendredi à Toulon (France) aux festivités du 70ème anniversaire du débarquement en Provence, a-t-on appris jeudi de source officielle.




Le président français François Hollande commémorera ce 70ème anniversaire du débarquement de troupes alliées en Provence avec une vingtaine de chefs d'Etats et de gouvernements d'Afrique subsaharienne.
Le débarquement en Provence est une opération militaire menée pendant la seconde guerre mondiale (1939-1944) à partir du 15 août 1944 par des troupes françaises, anglo-américaines et africaines dans le sud de la France, pour libérer le pays face aux forces allemandes, mettant fin à la guerre. Fin
Source :


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Le double langage de Paris : La France s’apprête à envoyer des parlementaires pour cautionner la farce électorale du régime RPT/UNIR Le régime autocratique et totalitaire qui regente le Togo, à l’image de la Corée du Nord, porte la marque de la France. Depuis 1963 que la France s’est impliqué dans le crime crapuleux qui a coûté la vie au père de l’indépendance Sylvanus Olympio, une première en Afrique francophone, Paris n’a jamais lâché le système Gnassingbé malgré les discours hypocrites de ses chefs d’Etat successifs. A chaque fois que le régime de Gnassingbé Eyadema était en difficulté, chahuté par le peuple qui exige son départ, la France vole toujours à son secours, et de manière ostensible. En 2005, après le décès de celui qui a tenu le pays d’une main de fer durant presque 40 ans, c’est Jacques Chirac, ami personnel d’Eyadema, selon ses propres paroles, qui s’est personnellement investi dans la succession monarchique au Togo en mettant au pas la CEDEAO.  [ 12/13/2018 ]
L’essentiel de ce mercredi 12 décembre 2018 sur icilome.com La crise politique et sa spirale de violence ont largement occupé la grande partie des sujets abordés ce mercredi 12 décembre sur icilome.com. [ 12/12/2018 ]
Célébration du 11 décembre: après Manga, cape sur Tenkodogo en 2019 La prochaine fête de l’indépendance sera célébrée à Tenkodogo. Cette la région du Centre-Est tient le flambeau et succède à Manga. [ 12/12/2018 ]
Me Célestin AGBOGAN : « Un subalterne ne peut pas tirer lorsque son supérieur hiérarchique ne lui en donne pas l’ordre » En marge d'une rencontre organisée par la Ligue Togolaise des Droits de l'Homme (LTDH), son président, Me Célestin Agbogan s'est prononcé sur la sortie du ministre de la Sécurité et de la Protection civil, Yark Damehame, sur les tueries d'Agoè-Zongo samedi dernier. L'avocat a complètement démonté les arguments du ministre selon lesquels le Général Felix Kadangah était sur les lieux ce samedi pour vérifier le dispositif sécuritaire. « Cette sortie de Yark Damehame sur la TVT prouve à suffisance que nous sommes constamment en danger dans le pays. C’est une sortie ratée, un aveu d’impuissance. Lorsqu’on n’a rien à dire de sérieux, le silence est le plus grand remède. Pour une fois, il va falloir qu’une enquête internationale sérieuse soit diligentée pour situer les responsabilités », a-t-il suggéré. [ 12/12/2018 ]
Le PDP était à Kpalimé ce mardi Le Parti Démocratique Panafricain a tenu un meeting ce mardi à l'endroit des militants et militantes de la ville de Kpalimé. A la place publique d'Agomé-Kpodji, la foule était au rendez-vous pour accueillir la délégation du parti conduite par son président national, Dr Bassabi Kagbara.  [ 12/12/2018 ]
Djimon Oré dénonce la barbarie et la folie meurtrière des corps habillés sur les Togolais Le Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) est très préoccupé par l’allure que prenne la crise sociopolitique togolaise. Intervenant ce matin sur les ondes de la radio Zéphyr, le député Djimon Oré, président dudit parti, se dit très remonté contre le régime de Faure Gnassingbé, contre la CEDEAO et contre ses « aînés » de la Coalition des 14. Il dénonce la barbarie et la folie meurtrière des corps habillés sur les Togolais. « On aurait pu éviter tout cela », a-t-il déclaré. Selon lui, seule une "assise nationale" pourrait sortir le pays de l’ornière. [ 12/12/2018 ]
TAMEA: 'Et si c'était leurs enfants, seront-ils contents? Taméa, la fervente militante de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC, parti membre de la C14) n’est plus à présenter. Dans une interview accordée à la chaîne YouTube « iVisages-Togo », elle rejette tous les arguments du ministre Yark Damehame justifiant la présence du général Félix Kadangah samedi dernier à Agoè, lors des affrontements entre les forces de défense et de sécurité et les manifestants. Taméa dénonce également la « folie meurtrière » du régime RPT-UNIR. [ 12/12/2018 ]
Le parti Les Démocrates exige la démission du Gal Kadangha et appelle le peuple à la résistance Le parti Les Démocrates est remonté contre l’assassinat des Togolais lors des manifestations du samedi 8 décembre dernier, surtout la mort du jeune de 11 ans fauché par une balle. Le parti pointe du doigt le chef d’Etat-Major général, Félix Kadangha et exige sa démission. Lecture !  [ 12/12/2018 ]
CEDEAO : Un sommet des chefs d’Etat demain pour prendre une décision sur le Togo La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se réveille-t-elle enfin ? Il est trop tôt pour le dire, puisqu’on ne connaît pas encore la nature de la décision qui sera prise demain jeudi lors du sommet extraordinaire des chefs d’Etat qui se tiendra à Abuja, même si on sait que c'est le report des législatives qui sauverait la situation. Les élections législatives contestées par la Coalition des 14 partis de l’opposition soutenue par le peuple togolais, seront-elles enfin reportées ?  [ 12/12/2018 ]
L’interdiction des manifestations de Coalition des 14 est illégale, insiste le CACIT Le gouvernement justifie la répression des manifestations de la Coalition des 14 partis de l’opposition, samedi dernier, parce qu’elles ont été interdites par le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales. Au Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT), une telle interdiction est tout simplement illégale. [ 12/12/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .