Samedi, 1 Novembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
L’ex Premier ministre AGBEYOME KODJO PRISONNIER POLITIQUE


  [4/8/2005]  | Kiosque | | Lu :22543 fois | Commenter
 






 Le 08 avril 2005, l’ancien Premier ministre du Togo monsieur Agbéyomé Messan KODJO a regagné le Togo après trois ans d’exil. Dans un communiqué publié la veille, il a indiqué qu’il rentrait en se fondant sur l’appel lancé par les nouvelles autorités de Lomé en faveur du retour de tous les exilés et sur les conclusions des discussions de Libreville où la délégations togolaise a pris l’engagement devant le président BONGO de tout mettre en œuvre pour accueillir monsieur KODJO dans un délai de trois semaines. Ce délai ayant expiré le 03 avril, monsieur KODJO a adressé une lettre au Président de la République par intérim Monsieur Abbas BONFOH, pour l’informer de son retour au Togo. C’est à l’issue de cela qu’il est arrivé à Cotonou à bord d’un vol régulier dans la nuit du 07 au 08 avril, avant de se présenter à la frontière entre le Togo et le Bénin en fin de matinée.

D’après les témoins, il aurait accompli les formalités durant une heure de temps avant de prendre place à bord d’un véhicule de la Police Nationale dépêchée par les officiels togolais pour « sa sécurité ». A ce moment la destination officielle du convoi était le domicile de monsieur KODJO ainsi que lui-même l’a précisé au téléphone à son épouse dès le début du trajet. Mais il est conduit directement devant le juge d’instruction. Celui-ci lui a notifié son arrestation sous le coup d’un mandat d’arrêt international lancé contre lui en septembre 2002 pour le détournement présumé de fonds de la trésorerie du Port Autonome de Lomé. A l’époque, ce mandat d’arrêt avait été lancé par les autorités togolaises sur la base d’après elles, d’un rapport d’audit effectué par le cabinet Praxis International.

Déféré à la prison civile de Lomé, Monsieur KODJO selon plusieurs sources concordantes aurait été transféré à Kara à 400 km environ au nord de Lomé où il est actuellement détenu au secret.

Il convient de préciser que cette arrestation est un déni de droit pour les raisons suivantes :

1- Le Tribunal de Grande Instance de Paris appelé à statuer sur le cas, a demandé conformément au Code de procédure pénale au gouvernement togolais de lui communiquer le rapport d’audit. Les autorités togolaises ne l’ont jamais fait.

2- Contacté par les avocats de monsieur KODJO, le cabinet Praxis international a indiqué que son rapport d’audit ne mentionnait à aucun moment un quelconque détournement de fonds qui aurait été commis par Monsieur KODJO alors Directeur Général du Port Autonome de Lomé.

3- Nonobstant cette défaillance de la partie civile, les autorités judiciaires françaises ont diligenté une enquête qui conclura qu’il n’existe aucun fondement aux charges contre Mr KODJO. Le Tribunal de Grande Instance de Paris, a considéré alors ces accusations comme étant une manœuvre visant à discréditer un adversaire politique, qui dénonçait les graves dérives qui marquent le fonctionnement des institutions de son pays. Pour cette raison, il n’a pas donné suite à la demande d’extradition introduite par le gouvernement togolais.

Cette accusation fantaisiste de détournement de fonds n’est pas la seule invention du régime de Lomé contre l’ex chef de gouvernement.
Monsieur KODJO a été accusé en 2003 d’avoir cédé un hangar du Port Autonome de Lomé à un Colombien.
Or, d’après les dispositions de la loi n° 60-26 du 5 Août 1960 relative à la protection des droits fonciers, aucune cession de bien immobilier ou foncier à un étranger ne peut se conclure en territoire togolais sans une autorisation présidentielle préalable sous peine de nullité. L’acte de cession notarié et l’enregistrement au service des domaines sont soumis à un décret du Président de la République.
Monsieur Agbéyomé Messan KODJO est donc un prisonnier politique et doit être considéré comme tel, car ce qu’on lui reproche en réalité, c’est d’avoir dénoncé et de continuer à critiquer le non respect des droits de l’homme et des règles de démocratie au Togo. Son arrestation arbitraire et sa détention au secret dans une période préélectorale marquée par des fraudes dans la distribution des cartes d’électeurs confirment la justesse de son combat.

Je lance un appel urgent à Amnesty Internaional, à la FIDH et à tous les défenseurs des droits humains de part le monde à se mobiliser pour exiger une libération immédiate et sans condition de l’ancien Premier ministre.

En ce moment difficile, j’invite mes compatriotes, notamment la diaspora en lutte pour la démocratie, à prendre toute la mesure de cette nouvelle injustice et à avoir à l’esprit l’une des dernières phrases que l’exilé a prononcées avant de devenir prisonnier : « J’estime avoir expérimenté toutes les souffrances sur cette terre sauf la mort. J’en ai conscience, mais si je n’accepte pas de mourir, je ne serai jamais libre. »

Jonas SILIADIN
Rénovateur, ancien chef de cabinet du Premier Ministre KODJO.

solutions93@yahoo.fr
Source :


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Le Togo a beaucoup de retard en ce qui concerne la promotion de la femme, selon Joseph Weiss L’Ambassadeur de l’Allemagne en poste au Togo a déclaré le 26 Mai dernier, que le Togo a beaucoup de retard en ce qui concerne la promotion de la femme. M.Weiss a fait cette déclaration lors de la cérémonie d’ouverture du forum national initié par l’Union des Communes du Togo (UCT) avec l’appui du PASCRENA et du ProDe/Giz.  [ 5/27/2014 ]
Dialogue politique : « Tout est question de Bonne foi des acteurs doublé par le courage du Président de la République », estime Zepp KOUETE Le dialogue politique entamé le 19 mai 2014 entre les acteurs de la classe politique togolaise est-il le dernier de la série des pourparlers inter-togolais ? C’est l’interrogation que soulève Zepp Koueté, responsable du groupe de réflexion les « PROPOSANTS » qui espère que ce dialogue qui est le « 25ème » du genre sera le bon. [ 5/27/2014 ]
Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan exhorte les acteurs politiques à regagner une confiance mutuelle Choisi pour jouer le rôle de facilitateur dans le dialogue politique « Togo Telecom 2 », l’ancien président de la Commission Vérité Justice Réconciliation (CVJR), Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan estime « malheureusement » qu’il a l’impression d’être trop sollicité ces derniers temps par les acteurs de la politique togolaise. [ 5/27/2014 ]
Dialogue politique : Les discussions « sérieuses » ont enfin commencé Enfin, les cinq (5) partis parlementaires présents à la table de discussion ont enclenché les débats de fond en début de ce lundi après-midi sous la facilitation de l’Evêque d’Atakpamé, Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan, a constaté l’Agence Afreepress. [ 5/26/2014 ]
Deux jours de forum national sur la responsabilité du leadership féminin dans le développement local Environ une centaine de personnes, la plupart des femmes participent lundi dans la capitale togolaise, à un forum national, une initiative de l’Union des Communes du Togo (UCT) avec l’appui du PASCRENA et du ProDe/Giz. [ 5/26/2014 ]
L’Université de Lomé vibre au son des journées culturelles Les autorités de l’Université de Lomé ont procédé lundi, au lancement officiel des Journées Culturelles (JOCUL) de ladite université, a constaté un reporter de l’Agence Afreepress. [ 5/26/2014 ]
Le groupe des 5 exhorte les parties prenantes au dialogue à trouver un "consensus" sur les réformes Les représentations des missions des Nations Unies, de l’Union Européenne, des Etats-Unis, de la France et de l’Allemagne ont félicité les partis politiques parlementaires de l’opposition et de la majorité au dialogue politique pour le recours à la facilitation sur les réformes politiques.C’est par le biais d’un communiqué publié ce lundi 26 mai 2014 et dont l’Agence Afreepress a reçu copie.  [ 5/26/2014 ]
Revue de presse du lundi 26 mai 2014 La reprise du dialogue ce lundi sous la houlette de Mgr Barrigah, reste le sujet phare dont débattent les parutions de ce lundi. [ 5/26/2014 ]
6ème journée du championnat national : Sémassi toujours en tête Le club Sémassi de Sokodé, dans le compte de la 6ème journée du championnat national de football de 1ère division, est venu à bout de son adversaire Maranatha avec un score fleuve de 5 à 0. [ 5/26/2014 ]
Zeus Ajavon et Komi Wolou se retirent des discussions pour que « les choses évoluent » Présents ce lundi à la table des discussions politique au siège de Togo Telecom comme respectivement délégués de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI), le coordonnateur du Collectif Sauvons le Togo (CST), Zeus Ajavon, et son adjoint, le professeur Wolou Komi, ont décidé de se retirer du dialogue [ 5/26/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | => Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com