Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:28:21 PM Vendredi, 16 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
L’impact des séries télévisuelles sur la mode vestimentaire au Togo


  [7/10/2010]  | Kiosque |Le Correcteur | Lu :7555 fois | Commenter
 

Depuis quelques mois, on remarque un phénomène curieux dans la capitale togolaise. Les jeunes femmes et hommes s’habillent maintenant à la mode indopakistanaise. Quand on sait que le Togo n’abrite pas une grande communauté indopakistanaise, on ne peut qu’être étonné de cet intérêt soudain que portent les Togolais pour les boubous, voiles, pantalons et autres chaussures qui sont en usage dans les rues de Bombay, New Delhi et Calcutta.




 La réponse nous a été donnée par Mlle Sika, une collégienne rencontrée au grand marché de Lomé : « Depuis que la série Vahi Déhi passe sur la TVT, je suis tombée amoureuse des habits en soie des Indiens. Je m’habille désormais comme l’héroïne Vahi Déhi », . Comme on peut le constater, les séries télévisées que diffusent les chaînes à longueur de journée sont des phénomènes de société et influencent la mode vestimentaire.

Pour certains, cette influence des séries sur les habitudes vestimentaires a commencé avec la diffusion en 1992 par la TVT de la série intitulée « Dona Beija ». Dans toute la sous-région ouest- africaine, la série a eu du succès et des opérateurs économiques ivoiriens ont flairé la bonne affaire et lancé sur le marché une gamme de produits à la griffe « Dona Beija ». On avait alors vu venir sur le marché togolais comme le témoigne Mme Hunlédé: « des soutiens, des sandales, des slips, des peignes etc estampillés « Dona-Beija » du nom de l’héroïne de la série. Même sa coupe ou style de coiffure était devenu le « must » pour les Togolaises ». Ainsi, la mode vestimentaire des femmes et hommes change avec le succès que connaissent ces séries. Beaucoup s’identifient aux acteurs des séries sud-américaines et pour rentrer dans la peau d’une Miléna, Béija, Marimar, Rubi ou Marina, il faut s’habiller comme elle. Mlle Akoko explique : « Je suis une fille très mince et on se moquait beaucoup de moi à l’école. Mais avec la série « destins croisés », mes camarades ont commencé par me surnommer « Miléna ». Alors, je me suis mise à chercher des modèles de vêtements que porte l’actrice dans la friperie et je me suis fait couper les cheveux comme elle ». Pour d’autres c’est pour séduire les hommes qu’elles s’y sont mises. « Mon mari ne cessait de faire les éloges de Maribel de la série ‘‘ Rubi’’, j’ai donc cherché à m’habiller comme elles », a déclaré Mme Trénou. Beaucoup de Togolaises accrocs de ces feuilletons à l’eau de rose diffusés sur les chaînes, cherchent à imiter les acteurs et elles y mettent le prix. Les opérateurs économiques ayant compris le phénomène en profitent. Mme Tété, commerçante au marché d’Adawlato raconte une anecdote. « Quand on a commencé la diffusion de la série Rubi, j’ai vite su qu’elle aura du succès. J’étais alors partie commander en Chine, un modèle de corsage avec la griffe Rubi. J’ai écoulé tout le stock à Lomé en moins d’une semaine ».

L’impact des médias sur les modes de vie de la société togolaise est aujourd’hui indéniable. Les succès des séries sud-américaines et indiennes aujourd’hui en sont une preuve. Et pourtant, le cinéma togolais est une curiosité invisible. Les Ivoiriens, Burkinabè et Maliens l’ont compris et ont aujourd’hui des séries à succès que l’on consomme allégrement au Togo. Quand allons nous promouvoir les productions togolaises ? La question reste toujours posée

Sam Gagnon
Source : Le Correcteur


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Prix Ebony 2018: la liste des 23 journalistes sélectionnés L’édition 2018 du Prix Ebony 2018 est prévue pour la 8 décembre prochain, avec 23 journalistes sélectionnés. Cet évènement annuel récompense les meilleurs journalistes de la Côte d’Ivoire dans les catégories Radio, télévision, presse écrite et en ligne Agence de presse. [ 11/17/2018 ]
RSF dénonce une “inquiétante érosion de la liberté de la presse” La Haute autorité de la communication (HAC) du Gabon a suspendu un journal pour trois mois et son rédacteur en chef pour six mois après la publication d’un article concernant la santé du président Ali Bongo. Reporters sans frontières (RSF) dénonce ces nouvelles sanctions, dernière illustration de la dégradation de la liberté de la presse observée dans ce pays. [ 11/17/2018 ]
Aujourd’hui, plus de 40% des jeunes dans le monde n’ont pas d'emploi, ou travaillent tout en étant dans la pauvreté Plus de 73 millions des jeunes femmes et hommes sont à la recherche d’un travail, et plus d’un tiers de ceux qui travaillent dans les pays en développement subsistent avec moins de 2 dollars américains par jour. Le défi pour l’emploi des jeunes est donc double, aussi bien au regard de la quantité que de la qualité des emplois avec des différences considérables à travers les régions. [ 11/18/2018 ]
Shawkan toujours en prison, trois mois après la fin de sa peine Ce 14 novembre 2018, cela fait trois mois que le photojournaliste égyptien Shawkan aurait dû être libéré. Selon le parquet, sa détention va même être prolongée jusqu’à la mi-février 2019. Reporters sans frontières demande aux autorités égyptiennes de le libérer immédiatement. [ 11/18/2018 ]
Lutte contre le chômage au Togo : Quand le gouvernement s’embrouille Il y a quelques semaines, le concours pour le recrutement des enseignants a levé un peu plus le voile sur le problème de chômage au Togo. Alors qu’on attendait recruter 2000 enseignants, le nombre de candidats avoisine les 20. 000. [ 11/17/2018 ]
Al Boraq, le 1er Train à Grande Vitesse en Afrique est marocain Le Président français, Emmanuel Macron, a effectué, le 15 novembre 2018, une visite au Maroc sur invitation du Roi Mohammed VI pour le lancement de la Ligne Grande Vitesse (LGV) Tanger-Casablanca, projet phare de la relation bilatérale entre la France et le Maroc.​ [ 11/16/2018 ]
Création de l’Observatoire national du Dividende démographique Sur le rapport du ministre du Plan et de l’Aménagement du territoire, le Conseil des Ministres a adopté des projets de textes relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de l’Observatoire national du Dividende démographique. [ 11/16/2018 ]
La journée nationale de l’ingénieur repoussée au 7 et 8 décembre prochain La Journée Nationale de l'Ingénieur au Togo initialement prévue pour les 23 et 24 Novembre à l’hôtel 2 Févier, est repoussée au 7 et 8 décembre prochains. Placée sous le thème: "L'ingénieur dans le développement du Togo", cette journée verra la participation de plus de 400 ingénieurs du Togo et de la diaspora. Plusieurs activités sont inscrites au menu de cet évènement historique au Togo. Entre autres activités: des ateliers thématiques sur l’ingénierie et sa contribution au développement du Togo, des expositions des œuvres et réalisations des ingénieurs du Togo et de la diaspora et une soirée de gala. Dans une interview accordée à la Rédaction, Marius Bagny, président du comité d'organisation, revient sur les raisons du report de cette journée nationale de l'ingénieur. Bonne écoute!  [ 11/17/2018 ]
Le Chef de l’Etat a pris part à la célébration de la Journée Nationale de la Paix Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce jeudi 15 novembre 2018, à la célébration de la Journée Nationale de la Paix, marquée par ‘’un Planting d’arbres’’, à Port-Bouët, sur le site des expositions. [ 11/16/2018 ]
Café littéraire : Le lycée d’Agbodrafo accueille l’écrivain Théo Ananissoh Le vendredi 30 novembre prochain, le romancier togolais sera à l’honneur au lycée d’Agbodrafo. Initiative de la plateforme « Les Amis du CEG d’Agbodrafo » qui regroupe les anciens élèves de cet établissement, Théo Ananissoh parlera de son dernier roman « Delikatessen ». Un ouvrage qui, au-delà de son ton engagé, fait voyager à Porto Seguro, l’ancien nom du village. [ 11/16/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .