Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:59:14 PM Mercredi, 12 Décembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Affaire Bertin Sow Aagba : Mandat d’arrêt international du Togo contre Loïk Le Floch-Prigent


  [6/2/2011]  | Kiosque |Mo5-togo.com | Lu :10536 fois | Commenter
 

L’affaire Bertin Sow Agba, du nom du directeur de cette société de gardiennage OPS Sécurité actuellement en détention à la Prison civile de Lomé après un passage à l’Agence Nationale du Renseignement, où il fut sévèrement torturé, s’éclaircit peu à peu. Si jusqu’ici l’accusation d’escroquerie portée contre lui paraissait obscure, on connaît depuis quelques jours celui qu’il aurait escroqué : Abass Youssef, un richissime homme d’affaires de Dubaï que Bertin Sow Agba aurait spolié de plusieurs millions de dollars.




 Un mandat international du juge d’instruction Matake Kelouwani contre l’ex président d’Elf, Loïk Le Floch-Prigent, vient apporter une lumière plus ou moins vive sur cette ténébreuse affaire, selon un article paru sur le site du magazine français, l’hebdomadaire Paris-Match. Lire-ci-dessous l’article de Paris Match.

Sous l’en-tête République du Togo, barré de la mention «Au nom du peuple togolais», le mandat d’arrêt international vise nommément Loïk Le Floch-Prigent. Son signataire, le juge d’instruction Matake Kelouwani, du tribunal de Lomé, veut entendre l’ancien patron d’Elf-Aquitaine pour une affaire d’escroquerie internationale. Objet des investigations: une version «VIP» de la fameuse arnaque dite «nigériane» où les aigrefins font miroiter, en échange d’une «avance», une somme mirifique n’arrivant jamais. Ici, la victime est un richissime homme d’affaires de Dubaï, Abass Youssef, à l’époque ami de Loïk Le Foch-Prigent, à qui il avait tendu la main, à sa sortie de prison, en lui confiant des missions pour sa société pétrolière suisse Pilatus Energy.

En mars 2008, le riche Emirati est abordé dans un palace de Dubaï, par un couple d’Africains, dont la femme – Awa Mounira — se présente comme la veuve du général Robert Guei, éphémère président de la Côte d’Ivoire. Selon la Commission rogatoire internationale du juge togolais, que Paris Match a consulté, le duo demande alors son aide au riche Emirati pour récupérer 275 millions de dollars que feu le général Guei aurait déposés à la Banque centrale du Togo. Une première avance de 1,25 million de dollars est demandée d’urgence à Abass Youssef, pour soi-disant régler les formalités de transfert. Plus tard, il sera également sollicité pour faire sortir du Ghana de l’argent d’un certain Taha Abou, ancien général irakien proche de Saddam Hussein. Au fil des mois, de multiples versements, pour un total de 48 millions de dollars, sont ainsi soutirés à l’homme d’affaires. En février dernier, faute de voir venir les sommes promises, il se décide à déposer plainte.

Loïk Le Floch-Prigent, à qui Abass Youssef avait demandé de vérifier les dires de la prétendue veuve, est mis en cause. Car c’est lui qui lui aurait confirmé la véracité de son identité et l’existence des fonds. Surtout, lors d’un voyage en grande pompe à Lomé, en juillet 2008, l’ancien P-DG aurait organisé les présentations d’Abass Youssef avec l’homme d’affaires togolais, Sow Bertin Agba (aujourd’hui incarcéré) qui, pour faire croire que le dossier était solide, s’est fait passer pour le mandataire de l’ex-général Guei et le ministre de l’Intérieur du Togo! Aujourd’hui, Abbas Youssef qui mettait à la disposition du patron déchu d’Elf des bureaux à Paris, une voiture de fonction, un pied-à-terre à Dubaï et de coquets frais de mission mensuels, ne décolère pas. Joint par Paris Match, Loïk Le Floch-Prigent, de son côté, dément formellement le rôle qui lui est prêté. «Abbas Youssef est un ami. Je travaillais pour sa société Pilatus. Nous avions un accord moral. Il m’avançait les frais et si ça marchait nous partagions les bénéfices. Je ne comprends pas ses accusations actuelles. Le problème est que je ne connaissais pas les escrocs dont il parle. C’est lui qui me les a présentés.»

Source : Mo5-togo.com


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Enclavement de plusieurs localités après l’effondrement du pont Kasindi Un pan du pont Kaisindi-Lubiriha au Nord-Kivu a cédé le lundi dernier, rendant ainsi impossible la circulation, notamment le trafic commerciale entre la RDC et le pays voisin, l’Ouganda. [ 12/12/2018 ]
Le journaliste Adlène Mellah de nouveau sous mandat de dépôt Reporters sans frontières (RSF) appelle à la libération immédiate du directeur de sites d’informations Adlène Mellah, et dénonce le harcèlement judiciaire dont il est victime. [ 12/12/2018 ]
Cybercriminalité : Le gouvernement prend des mesures sécuritaires Le progrès numérique a influencé le quotidien de bon nombre de Togolais. Plusieurs services peuvent s’offrir en ligne grâce à l’internet, surtout en ce qui concerne les besoins les plus vitaux de l’homme. Parallèlement, la cybercriminalité ne cesse de gagner du terrain et l’intérêt de la population est menacé. Il faut donc trouver une solution.  [ 12/12/2018 ]
Propagande à l’effigie de Patrice Talon: la présidence dit NON La présidence du Bénin dit NON au culte de la personnalité, suite aux affiches du président Talon placardées à Cotonou. [ 12/12/2018 ]
Des experts onusiens appellent à protéger la liberté d’expression Des experts de l’ONU ont exprimé leur préoccupation mardi concernant la répression de manifestants au Cameroun, à la suite de la récente réélection du Président Paul Biya. [ 12/12/2018 ]
Les revendeuses du marché d’Adidogomé Assiyéyé ont rencontré Kossi Aboka Les autorités municipales comptent accéder aux revendications des femmes du marché d’Adidogomé Assiyéyé qui ont organisé une manifestation de rue la semaine dernière. Ce lundi, le président de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe, Kossi Aboka, lors d’une rencontre avec les femmes du marché, a promis aux femmes de trouver des solutions à un certain nombre de leurs revendications. La réduction des taxes fait partie de cette promesse.  [ 12/12/2018 ]
Haute Guinée: un pont sur le fleuve Milo dans 18 mois Le Chef de l'État, Alpha Condé a procédé lundi à la pose de la première pierre des travaux de construction d’un pont sur le fleuve Milo. A ce principal projet s’ajoute des travaux de bitumage de de cinq kilomètres (05) de la voirie urbaine. [ 12/11/2018 ]
Approbation du Pacte de Marrakech sur les migrations L'ultime journée s'est conclue par une déclaration du Secrétaire Général de l'ONU, Antonio Guterres, dans laquelle il a dénoncé les multiples mensonges semés ici et là par l'ultra-droite européenne, française et belge notamment, sur cet accord qui devra faire l'objet d'un dernier vote de ratification le 19 décembre 2018 à l'Assemblée Générale de l'ONU.​  [ 12/11/2018 ]
Assemblée nationale: le personnel en grève de 72h Le comité syndical de l’hémicycle annonce un débrayage de 72 heures pour compter du mercredi 12 décembre. Ce mouvement intervient alors que c’est la période d’adoption de plusieurs projets de lois dont loi de finance 2019. [ 12/11/2018 ]
Immigration: régulation de situation pour plus de 50 000 immigrés Une récente politique du royaume chérifien a permis la régularisation de plus de 50 000 immigrés. [ 12/11/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .