Vendredi, 28 Novembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Halte à la vindicte populaire


  [5/19/2012 3:11:56 PM]  | Kiosque |le Correcteur | Lu :1704 fois | Commenter
 

Avec l’insécurité sans cesse grandissante au Togo, la vindicte populaire devient de plus en plus recrudescente. On enregistre chaque année de nombreux cas de lynchages des présumés malfaiteurs.




 Selon la loi, nul n’a le droit de se faire justice. Toute personne soupçonnée d’une infraction a droit à un procès équitable et doit jouir de la présomption d’innocence. Elle est innocente tant que la culpabilité n’a pas été légalement établie.

Au mépris de cette loi, certains continuent de se faire justice eux mêmes. Les présumés malfaiteurs appréhendés par les populations sont souvent atrocement agressés avant d’être relâchés ou traduits en justice. La principale raison évoquée est le manque de confiance en la justice. « Vaut mieux en finir avec ce voleur car il sera encore relâché », affirme-t-on souvent. Quand une personne est présumée coupable, la foule en furie se jette sur elle sans se poser aucune question. Victimes des coups de poings, de pieds ou de pierres et parfois des coups de coupe-coupe et de couteaux, certaines personnes se retrouvent baignées dans le sang. Pis, d’autres sont battues à mort ou brûlées. C’est le cas, l’an dernier à Avenou où un menuisier présumé coupable d’une tentative de vol d’engin a été brûlé par les conducteurs de taxi moto. Une autre récente victime soupçonnée d’avoir volé un mouton, à Todman, a été battue à l’agonie. Ces actes sont également perpétrés par les forces de l’ordre qui sont sensées protéger les personnes même soupçonnées d’une infraction. Dans d’autres cas, elles assistent sans réagir aux attaques de la foule contre les présumés malfaiteurs. Mais le comble, c’est que parfois les victimes ne sont pas les auteurs des exactions supposées commises. Le cas du menuisier en dit long. Selon les informations, le menuisier résidait à Kodjoviakopé et allait rendre service à une dame à Avénou, avec des matériaux de travail dans le sac. Ne connaissant pas bien les lieux, il a voulu se renseigner auprès d’un conducteur de taxi-moto. A la vue des matériaux de travail, le conducteur du taxi-moto a cru qu’il était un malfaiteur.

S’il est vrai que l’on doit lutter contre l’insécurité, il est tout aussi vrai de la combattre conformément à la loi. La vindicte populaire utilisée comme mesure punitive n’est pas un moyen de lutter contre l’insécurité. Si la main est mise sur un présumé coupable, il faut qu’il soit traduit en justice. L’Etat de son côté doit prendre des mesures urgentes pour rétablir la confiance de la population en la justice. Il doit également sensibiliser la population sur les dangers de la vindicte populaire.

Bella D. (Stagiaire)
Source : le Correcteur


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

L’ONU en renfort au Mali qui engage la Riposte contre Ebola Les Nations-Unies ont ouvert un bureau pour éradiquer rapidement l’épidémie d’Ebola au Mali avec en amont une lutte en synergie avec les autorités de la Guinée, l’origine des cas de contagion.  [ 11/27/2014 ]
La souveraineté alimentaire et nutritionnelle bénéficié de plus de 72 milliards En vue de rendre l'agriculture béninoise capable d’assurer de façon durable la souveraineté alimentaire et nutritionnelle, le gouvernement béninois a décidé d'investir plus de 72,7 milliards FCFA (138 millions USD) dans le secteur agricole en 2015. [ 11/27/2014 ]
Le traitement des malades d’Ebola c’est de gré ou de force Les méthodes pour venir à bout de la fièvre hémorragique à virus Ebola sont toutes bonnes pourvue qu’elles participent à enrayer l’épidémie. En ce sens le recours à la force contre des populations récalcitrantes pour enrayer l'épidémie d'Ebola ne sera pas exclu. [ 11/27/2014 ]
Revue à la baisse du bilan des derniers massacres à Beni Au lendemain des derniers massacres survenus dans le territoire de Beni, le jeudi 20 novembre 2014, Feller Lutahichirwa, vice-gouverneur de la province, avait indiqué que le nombre de morts avoisinait la centaine. Mais, dans un communiqué rendu public hier mercredi 26 novembre 2014, le gouvernement provincial du Nord-Kivu parle de 58 morts, dont 49 hommes, 7 femmes et 2 enfants. [ 11/27/2014 ]
236 cas de violations des Droits de l’Homme pour le seul mois d’octobre 2014 La République Démocratique du Congo (RDC) a commis pour le seul mois d’octobre 2014, deux cent trente-six (236) cas de violations de droits à la vie, à l’intégrité physique et autres. C’est ce que révèle le rapport du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) rendu public hier mercredi 26 novembre 2014 à Kinshasa. [ 11/27/2014 ]
Lutte contre Ebola: le Maroc en aide à la Sierra Leone et au Libéria Hier mercredi, le Maroc a été procédée à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, une cérémonie de remise officielle de matériels techniques à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Offerts par le Maroc au profit de la Sierra Leone et du Libéria, ce matériel essentiellement médical servira à aider ces deux pays dans la lutte contre le virus Ebola. [ 11/27/2014 ]
Le PNIASA passé au crible de la 5ème mission internationale La 5ème mission de supervision conjointe des partenaires financiers du Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNISA) a démarré jeudi à Lomé, a appris l’Agence de presse Afreepress. [ 11/27/2014 ]
Sokodé accueille les activités officielles de la Journée mondiale de lutte contre le Sida Au Togo, le taux de prévalence du Sida dans la population d’âge compris entre 15 et 49 ans est de 2,5% avec des variations régionales, 3,4% à Lomé, 2,3% dans les plateaux, 2,2% dans la centrale, 1,2% dans la Kozah et 0,3% dans les savanes. Les femmes (3,1%) sont en moyenne deux (2) fois plus infectées que les hommes (1,7%) avec une forte infection chez les jeunes filles. Chez les groupes clés, les homosexuels occupent la 1ère place avec 19,6%, suivis des prostituées, 13,5% et les usagers de drogues, 5%. Plus de 35 000 personnes sont sous Anti rétroviraux sur le plan de la prise en charge du traitement des personnes vivant avec le VIH sida (PVVIH). Tel est l’état des lieux de l’épidémie du Sida établi jeudi par Pr Vincent Pitché, Coordonnateur national du Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (SP CNLS-IST), en prélude à la commémoration le 1er décembre prochain de la 27ème journée mondiale de lutte contre le Sida sous le thème : « zéro discrimination, excluons le VIH, pas les personnes vivant avant le VIH », a constaté l’Agence de presse Afreepress. [ 11/27/2014 ]
Essai clinique, un vaccin contre Ebola est prometteur Les efforts de la communauté scientifique pour trouver des remèdes contre la fièvre hémorragique à virus Ebola enregistre une avancée. Les premiers résultats d’un essai clinique d’un vaccin expérimental contre le virus Ebola aux Etats-Unis sont prometteurs. [ 11/27/2014 ]
‘’La nuit de la Paix’’, un évènement en hommage aux victimes de l’insurrection, reporté ‘’La nuit de la Paix’’ un évènement en hommage aux dizaines de morts pendant l’insurrection populaire au Burkina-Faso initialement prévue pour jeudi 27 novembre, a été reporté au 18 décembre prochain. [ 11/27/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! | Offre bancaire sur rachat de credit banque à taux fixe.
EX-IN Consult
iciLome.com