Jeudi, 30 Juin 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Halte à la vindicte populaire


  [5/19/2012 3:11:56 PM]  | Kiosque |le Correcteur | Lu :2088 fois | Commenter
 

Avec l’insécurité sans cesse grandissante au Togo, la vindicte populaire devient de plus en plus recrudescente. On enregistre chaque année de nombreux cas de lynchages des présumés malfaiteurs.




 Selon la loi, nul n’a le droit de se faire justice. Toute personne soupçonnée d’une infraction a droit à un procès équitable et doit jouir de la présomption d’innocence. Elle est innocente tant que la culpabilité n’a pas été légalement établie.

Au mépris de cette loi, certains continuent de se faire justice eux mêmes. Les présumés malfaiteurs appréhendés par les populations sont souvent atrocement agressés avant d’être relâchés ou traduits en justice. La principale raison évoquée est le manque de confiance en la justice. « Vaut mieux en finir avec ce voleur car il sera encore relâché », affirme-t-on souvent. Quand une personne est présumée coupable, la foule en furie se jette sur elle sans se poser aucune question. Victimes des coups de poings, de pieds ou de pierres et parfois des coups de coupe-coupe et de couteaux, certaines personnes se retrouvent baignées dans le sang. Pis, d’autres sont battues à mort ou brûlées. C’est le cas, l’an dernier à Avenou où un menuisier présumé coupable d’une tentative de vol d’engin a été brûlé par les conducteurs de taxi moto. Une autre récente victime soupçonnée d’avoir volé un mouton, à Todman, a été battue à l’agonie. Ces actes sont également perpétrés par les forces de l’ordre qui sont sensées protéger les personnes même soupçonnées d’une infraction. Dans d’autres cas, elles assistent sans réagir aux attaques de la foule contre les présumés malfaiteurs. Mais le comble, c’est que parfois les victimes ne sont pas les auteurs des exactions supposées commises. Le cas du menuisier en dit long. Selon les informations, le menuisier résidait à Kodjoviakopé et allait rendre service à une dame à Avénou, avec des matériaux de travail dans le sac. Ne connaissant pas bien les lieux, il a voulu se renseigner auprès d’un conducteur de taxi-moto. A la vue des matériaux de travail, le conducteur du taxi-moto a cru qu’il était un malfaiteur.

S’il est vrai que l’on doit lutter contre l’insécurité, il est tout aussi vrai de la combattre conformément à la loi. La vindicte populaire utilisée comme mesure punitive n’est pas un moyen de lutter contre l’insécurité. Si la main est mise sur un présumé coupable, il faut qu’il soit traduit en justice. L’Etat de son côté doit prendre des mesures urgentes pour rétablir la confiance de la population en la justice. Il doit également sensibiliser la population sur les dangers de la vindicte populaire.

Bella D. (Stagiaire)
Source : le Correcteur


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Pour avoir lapidé le convoi présidentiel à Esuji, deux individus aux arrêts A Esuji, dans la région d’Ashanti, deux individus sont mis aux arrêts pour avoir fait usage de klaxon et jet de pierres sur le convoi du Président John Mahama. Les noms des individus arrêtés n'ont pas été dévoilés.  [ 6/30/2016 ]
Un prêtre copte assassiné ce jeudi à sa sortie de la messe Jeudi "noir" pour les fidèles de l’église copte el-Arich dans la péninsule de Sinaï (nord-est de l’Egypte). Des fidèles n’ont pas pu retenir leurs larmes suite à l’assassinat de leur prêtre à sa sortie de messe. [ 6/30/2016 ]
Marche de mécontentement des sinistrés de l'incendie de Dantokpa Les commerçants propriétaires des magasins et boutiques détruits lors de l'incendie du 31 octobre 2015 du marché Dantokpa sont mécontents. Ils l'ont fait savoir à travers une marche de mécontentement ce mercredi 29 juin 2016 sur le ministère de la Décentralisation à Cotonou. [ 6/30/2016 ]
Cherté de la vie: Libreville sur la 7ème marche du continent Libreville monte de deux rangs dans le classement des villes les plus chères du monde. 30ème dans le dernier rapport 2015, la capitale gabonaise est désormais 28ème. [ 6/30/2016 ]
Construction de l’échangeur du Nord: la liste des routes barrées connue Les travaux de construction de l’échangeur du Nord dans la capitale burkinabé entraineront bien évidement, un réaménagement de la circulation routière. Ainsi, plusieurs artères et routes seront hors d’usage. [ 6/30/2016 ]
831 algériens expulsés par la France en 2015 Le journal "Le Parisien", grâce à des données confidentielles de la police aux frontières françaises qu'il dit détenir, indique qu'en 2015 831 ont été expulsés de la France.  [ 6/30/2016 ]
YALI : Les dessous d’une expulsion hâtive du jeune togolais aux USA « Non respect du code de conduite de l’Université d’accueil » ; c’est la raison officielle évoquée par la diplomatie américaine pour écourter le séjour d’un des Togolais, lauréats du programme américain Washington Mandela Fellowship (YALI 2016). Des précisions tombent des sources proches du dossier, malgré les anonymats bien gardés.  [ 6/30/2016 ]
Koffi Mélébou refuse l’inhumation de 100 corps abandonnés à la morgue du CHU-SO Les frasques du préfet du Golfe, Koffi Mélébou, atteignent leur paroxysme. La dernière de ses incartades date seulement du mardi 28 juin 2016. Imbu de lui-même et se croyant pour le chef suprême du Golfe, le préfet Mélébou refuse l’inhumation d’une centaine de corps (abandonnés à la morgue du CHU Sylvanus Olympio) au cimetière de Sogbossito (une localité située dans les banlieues nord de la ville de Lomé) à cause de sa vieille rancune contre le président de la délégation spéciale Kossi Aboka. [ 6/30/2016 ]
La nouvelle année de Guins commence le 1er septembre prochain Pour la 354è fois consécutive, Ekpéssosso, la prise de la pierre sacrée est annoncée pour le 1er septembre prochain. Encore du suspens cette année, puisque la couleur de la pierre de la 353e édition est restée un mystère jusqu’à ce jour. [ 7/1/2016 ]
Cacavéli : Ces enfants qui ont fait de l'exposition des vélos un gagne-pain En face de la clôture de l’Etat Major, à Cacavéli, sont exposés des vélos. Un lieu connu par les populations de cette banlieue de Lomé. A 8 heures déjà, les vélos sont exposés au bord de la Nationale n°1 en attendant les clients potentiels. La main-d’œuvre cachée qui accomplit cette tâche d’exposition est composée en majorité des enfants. [ 6/30/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | demande esta | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | mutuelle chat comparatif | Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.