Mardi, 31 Mars 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Halte à la vindicte populaire


  [5/19/2012 3:11:56 PM]  | Kiosque |le Correcteur | Lu :1763 fois | Commenter
 

Avec l’insécurité sans cesse grandissante au Togo, la vindicte populaire devient de plus en plus recrudescente. On enregistre chaque année de nombreux cas de lynchages des présumés malfaiteurs.




 Selon la loi, nul n’a le droit de se faire justice. Toute personne soupçonnée d’une infraction a droit à un procès équitable et doit jouir de la présomption d’innocence. Elle est innocente tant que la culpabilité n’a pas été légalement établie.

Au mépris de cette loi, certains continuent de se faire justice eux mêmes. Les présumés malfaiteurs appréhendés par les populations sont souvent atrocement agressés avant d’être relâchés ou traduits en justice. La principale raison évoquée est le manque de confiance en la justice. « Vaut mieux en finir avec ce voleur car il sera encore relâché », affirme-t-on souvent. Quand une personne est présumée coupable, la foule en furie se jette sur elle sans se poser aucune question. Victimes des coups de poings, de pieds ou de pierres et parfois des coups de coupe-coupe et de couteaux, certaines personnes se retrouvent baignées dans le sang. Pis, d’autres sont battues à mort ou brûlées. C’est le cas, l’an dernier à Avenou où un menuisier présumé coupable d’une tentative de vol d’engin a été brûlé par les conducteurs de taxi moto. Une autre récente victime soupçonnée d’avoir volé un mouton, à Todman, a été battue à l’agonie. Ces actes sont également perpétrés par les forces de l’ordre qui sont sensées protéger les personnes même soupçonnées d’une infraction. Dans d’autres cas, elles assistent sans réagir aux attaques de la foule contre les présumés malfaiteurs. Mais le comble, c’est que parfois les victimes ne sont pas les auteurs des exactions supposées commises. Le cas du menuisier en dit long. Selon les informations, le menuisier résidait à Kodjoviakopé et allait rendre service à une dame à Avénou, avec des matériaux de travail dans le sac. Ne connaissant pas bien les lieux, il a voulu se renseigner auprès d’un conducteur de taxi-moto. A la vue des matériaux de travail, le conducteur du taxi-moto a cru qu’il était un malfaiteur.

S’il est vrai que l’on doit lutter contre l’insécurité, il est tout aussi vrai de la combattre conformément à la loi. La vindicte populaire utilisée comme mesure punitive n’est pas un moyen de lutter contre l’insécurité. Si la main est mise sur un présumé coupable, il faut qu’il soit traduit en justice. L’Etat de son côté doit prendre des mesures urgentes pour rétablir la confiance de la population en la justice. Il doit également sensibiliser la population sur les dangers de la vindicte populaire.

Bella D. (Stagiaire)
Source : le Correcteur


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Environnement: ENPRO, pour une agriculture durable Une rencontre d’informations et d’échanges entre la société Ecosystème Naturel Propre (ENPRO) et des professionnels de médias a eu lieu ce mardi à Lomé. Elle avait pour objectif d’outiller les hommes et femmes de médias, sur l’apport du compost obtenu de la transformation des ordures ménagères, sur l’agriculture. [ 3/31/2015 ]
Des bourses pour des étudiants méritants et dans le bésoin 200.000 dollars, c'est la bagatelle somme qu'offre China Merchants Group actionnaire avec Global Terminal Limited (GTL) de Lomé Container Terminal (LCT) pour donner des bourses aux étudiants méritants qui sont dans le besoin.  [ 3/31/2015 ]
Formation militaire : 4 morts en trois semaines Les cinq mille (5000) recrues engagées le 06 mars dernier devront suivre une formation de trois mois dans les centres d’instruction des armées de Douala, Djoum, Koutaba, Ngaoundal et Ngaoundéré. Mais à la date d’aujourd’hui, quatre sont déjà mortes et l’on signale d’autres malaises, fractures et blessures. [ 3/31/2015 ]
Le chef local AQMI abattu par l’Armée Les têtes continuent de tomber au lendemain de l’attentat du musée de Bardo. Les dernières traques des forces de l’ordre ont permis de tuer neuf (09) islamistes dans le gouvernorat de Gafsa, dans le sud du pays. [ 3/31/2015 ]
Un incendie fait 3 morts dans une même famille En l’espace d’une année, le quartier Kalumbi de Kalemie vient d’enregistrer son deuxième cas d’incendie. Le récent cas est intervenu dans la nuit du samedi 28 mars à dimanche 29 mars et a tué une femme et ses deux enfants jumeaux ; aussi a-t-il blessé deux personnes qui sont actuellement en réanimation clinique à l’hôpital général de Kalemie. [ 3/31/2015 ]
19 morts et plus de 20 blessés dans un accident de circulation L’axe Garoua –Boulai- Meiganga a enregistré un terrible accident de circulant le jeudi 26 mars dernier entre un bus et un camion semi-remorque transportant des paquets de ciment. Le bilant, jusqu’alors provisoire, est de 19 morts dont 17 sur place et une vingtaine de blessés sous soins intensifs. [ 3/31/2015 ]
Vous tuez le journalisme au Togo Pour commencer, j’avais déjà annoncé que je ne blogguerai plus ( encore faut-il que je puisse me taire sur certaines énormités). Mais volontiers, je brise ici ma promesse pour encore faire ma garce. et devinez quel est mon sujet: le journalisme au Togo ou mieux, ceux qui tuent ce métier dans ce pays. [ 3/31/2015 ]
La marche pacifique des travailleurs reportée au 8 avril La rencontre entre la Synergie des travailleurs du Togo (STT) et la presse vient de s’achever à « la Maison de la Santé » à Lomé. [ 3/31/2015 ]
La pauvreté réduirait la taille du cerveau Il n’y pas un jour sans qu’une nouvelle étude ne paraisse. Un lien existerait entre le développement cérébral et la pauvreté.  [ 3/31/2015 ]
La 1ère pierre de la maison de la femme posée à Sotouboua par le Chef de l’Etat La première pierre de la maison de la femme a été posée samedi 28 mars 2015 à Sotouboua par le chef de l’Etat Faure Essozimna GNASSINGBE. Les femmes ont pris part massivement à cette cérémonie qui a connue la présence de plusieurs membres du gouvernement. [ 3/31/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com