Vendredi, 20 Janvier 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Halte à la vindicte populaire


  [5/19/2012 3:11:56 PM]  | Kiosque |le Correcteur | Lu :2338 fois | Commenter
 

Avec l’insécurité sans cesse grandissante au Togo, la vindicte populaire devient de plus en plus recrudescente. On enregistre chaque année de nombreux cas de lynchages des présumés malfaiteurs.




 Selon la loi, nul n’a le droit de se faire justice. Toute personne soupçonnée d’une infraction a droit à un procès équitable et doit jouir de la présomption d’innocence. Elle est innocente tant que la culpabilité n’a pas été légalement établie.

Au mépris de cette loi, certains continuent de se faire justice eux mêmes. Les présumés malfaiteurs appréhendés par les populations sont souvent atrocement agressés avant d’être relâchés ou traduits en justice. La principale raison évoquée est le manque de confiance en la justice. « Vaut mieux en finir avec ce voleur car il sera encore relâché », affirme-t-on souvent. Quand une personne est présumée coupable, la foule en furie se jette sur elle sans se poser aucune question. Victimes des coups de poings, de pieds ou de pierres et parfois des coups de coupe-coupe et de couteaux, certaines personnes se retrouvent baignées dans le sang. Pis, d’autres sont battues à mort ou brûlées. C’est le cas, l’an dernier à Avenou où un menuisier présumé coupable d’une tentative de vol d’engin a été brûlé par les conducteurs de taxi moto. Une autre récente victime soupçonnée d’avoir volé un mouton, à Todman, a été battue à l’agonie. Ces actes sont également perpétrés par les forces de l’ordre qui sont sensées protéger les personnes même soupçonnées d’une infraction. Dans d’autres cas, elles assistent sans réagir aux attaques de la foule contre les présumés malfaiteurs. Mais le comble, c’est que parfois les victimes ne sont pas les auteurs des exactions supposées commises. Le cas du menuisier en dit long. Selon les informations, le menuisier résidait à Kodjoviakopé et allait rendre service à une dame à Avénou, avec des matériaux de travail dans le sac. Ne connaissant pas bien les lieux, il a voulu se renseigner auprès d’un conducteur de taxi-moto. A la vue des matériaux de travail, le conducteur du taxi-moto a cru qu’il était un malfaiteur.

S’il est vrai que l’on doit lutter contre l’insécurité, il est tout aussi vrai de la combattre conformément à la loi. La vindicte populaire utilisée comme mesure punitive n’est pas un moyen de lutter contre l’insécurité. Si la main est mise sur un présumé coupable, il faut qu’il soit traduit en justice. L’Etat de son côté doit prendre des mesures urgentes pour rétablir la confiance de la population en la justice. Il doit également sensibiliser la population sur les dangers de la vindicte populaire.

Bella D. (Stagiaire)
Source : le Correcteur


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Le président nigérian Mohammadu Buhari en «vacances», M Osinbajo assure l'intérim Les congés annuels du président nigérian sont proches. De sources bien informées auprès de la présidence, le président nigérian, Muhammadu Buhari, sera en congé de 10 jours à compter du lundi 23 janvier 2017. Il reprendra services 06 février 2017. [ 1/19/2017 ]
La route Kpalimé-Atakpamé sera achevée d'ici mi-août Les travaux de réhabilitation de la route Kpalimé-Atakpamé prendront fin d'ici mi-août. Voilà ce qu'Ossama Mostafa, responsable d'Arab Contractors, a confié mercredi à Karim Shérif, Ambassadeur d’Égypte au Togo.  [ 1/19/2017 ]
Violences: des leaders sécessionnistes aux arrêts Des individus prônant la sécession du Cameroun dans la partie anglophone du Cameroun sont mis aux arrêts. Ce sont: Fontem Neba et l’avocat Agboh, sans oublier des militants, du consortium et du Scnc. L'arrestation des concernés a été faite par les éléments du Groupement mobile d’intervention GMI. [ 1/19/2017 ]
'Nous Deux' pour un mariage de rêve ! Le salon du mariage et des noces se tient à Lomé au mois de février. Voici un communiqué à propos de l'évènement! [ 1/19/2017 ]
Axe Ouaga-Bobo-Dioulasso: 10 morts et de nombreux blessés Un grave accident de la route a fait une dizaine de mort et près d’une quarantaine de blessés. [ 1/19/2017 ]
Casablanca: un pont à haubans sort de terre cette année En vue d'améliorer la mobilité à Casablanca, un pont à Haubans sera bientôt construit. Pour les autorités Marocaines, l’un des principaux points d’accès de la métropole devrait être décongestionné d'ici fin 2017. [ 1/19/2017 ]
La police bientôt face à la nuisance sonore et aux vidanges des fosses sceptiques dans les rues "La liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres", prescrit un proverbe connu du monde. Au Togo, la liberté de foi est consacrée par la Constitution. Le besoin d’équiper son habitat de fosses septiques pour contenir les eaux de toilettes est tout à fait normal. Mais si la jouissance de certaine liberté pourrait entraver celle d'autrui, il est impérieux que les responsables de la sécurité publique remettent chacun à sa place. [ 1/19/2017 ]
Manifestation contre la CAN 2017: des militants pro-Ping aux arrêts Alors que se tient depuis le 15 janvier dernier, la messe continentale du ballon rond, l’appel au boycott semble toujours d’actualité. Au sortir d’une manifestation de protestation contre la Coupe d’Afrique des nations, quatre militants du parti de l’opposant Jean Ping ont été interpellés. [ 1/19/2017 ]
Statut spécial de la Police nationale : Qui bloque la prise du décret d’application ? Vendredi 6 janvier, un policier garde du corps d’un responsable de la Poste se tire une balle dessus en plein service. Il est rapidement évacué dans une clinique de la place pour des soins intensifs. On ignore les causes de ce qui apparaît comme une tentative de suicide. Mais ces collègues voient en cet acte un ras-le-bol de leurs conditions de travail. Des policiers qui tentent de se suicider pour dénoncer leurs conditions de travail, cela est plus courant en Occident que sous les tropiques.  [ 1/19/2017 ]
Conditions carcérale: Amnesty accable les autorités béninoises Amnesty International accable les autorités béninoises sur les conditions de détention au Bénin. Selon l'organisation, les prisonniers béninois vivent dans des conditions déplorables. [ 1/19/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | credit consommation avec moncredit.org | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| credit consommation avec moncredit.org .