Jeudi, 27 Août 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Halte à la vindicte populaire


  [5/19/2012 3:11:56 PM]  | Kiosque |le Correcteur | Lu :1846 fois | Commenter
 

Avec l’insécurité sans cesse grandissante au Togo, la vindicte populaire devient de plus en plus recrudescente. On enregistre chaque année de nombreux cas de lynchages des présumés malfaiteurs.




 Selon la loi, nul n’a le droit de se faire justice. Toute personne soupçonnée d’une infraction a droit à un procès équitable et doit jouir de la présomption d’innocence. Elle est innocente tant que la culpabilité n’a pas été légalement établie.

Au mépris de cette loi, certains continuent de se faire justice eux mêmes. Les présumés malfaiteurs appréhendés par les populations sont souvent atrocement agressés avant d’être relâchés ou traduits en justice. La principale raison évoquée est le manque de confiance en la justice. « Vaut mieux en finir avec ce voleur car il sera encore relâché », affirme-t-on souvent. Quand une personne est présumée coupable, la foule en furie se jette sur elle sans se poser aucune question. Victimes des coups de poings, de pieds ou de pierres et parfois des coups de coupe-coupe et de couteaux, certaines personnes se retrouvent baignées dans le sang. Pis, d’autres sont battues à mort ou brûlées. C’est le cas, l’an dernier à Avenou où un menuisier présumé coupable d’une tentative de vol d’engin a été brûlé par les conducteurs de taxi moto. Une autre récente victime soupçonnée d’avoir volé un mouton, à Todman, a été battue à l’agonie. Ces actes sont également perpétrés par les forces de l’ordre qui sont sensées protéger les personnes même soupçonnées d’une infraction. Dans d’autres cas, elles assistent sans réagir aux attaques de la foule contre les présumés malfaiteurs. Mais le comble, c’est que parfois les victimes ne sont pas les auteurs des exactions supposées commises. Le cas du menuisier en dit long. Selon les informations, le menuisier résidait à Kodjoviakopé et allait rendre service à une dame à Avénou, avec des matériaux de travail dans le sac. Ne connaissant pas bien les lieux, il a voulu se renseigner auprès d’un conducteur de taxi-moto. A la vue des matériaux de travail, le conducteur du taxi-moto a cru qu’il était un malfaiteur.

S’il est vrai que l’on doit lutter contre l’insécurité, il est tout aussi vrai de la combattre conformément à la loi. La vindicte populaire utilisée comme mesure punitive n’est pas un moyen de lutter contre l’insécurité. Si la main est mise sur un présumé coupable, il faut qu’il soit traduit en justice. L’Etat de son côté doit prendre des mesures urgentes pour rétablir la confiance de la population en la justice. Il doit également sensibiliser la population sur les dangers de la vindicte populaire.

Bella D. (Stagiaire)
Source : le Correcteur


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Report de la création d'une armée inter-arabe contre l’État Islamique Prévue pour se tenir ce jour, la réunion du Caire devant permettre de mettre en place une armée inter-arabe pour combattre l’État Islamique a été reportée sine die sans qu’aucune raison ne soit avancée. [ 8/27/2015 ]
Parakou: suspension de tous travaux de lotissement Le maire de la ville Parakou, Souradjou Karimou Adamou, a décidé de la suspension des travaux de lotissement dans municipalité sous sa tutelle. Ceci, après avoir fait le point de quelques actions déjà menées par le Conseil municipal. [ 8/27/2015 ]
Tunis confrontée à la gestion du retour des djihadistes Faut-il continuer par enfermer les djihadistes d’origine tunisienne partis combattre en Syrie ou en Irak aux côtés des éléments de l’État Islamique, sur des bases non juridiques? Ou les laisser rentrer au pays en les plaçant sous surveillance? Ou encore ouvrir une joute de dialogue avec eux? Autant de questions qui se bousculent dans la tête des dirigeants tunisiens. [ 8/27/2015 ]
Affaire PPEA II: Dognon s'oppose aux députés FCBE sur l'immunité de Kassa Michel Dognon en sa qualité d’Auditeur général du Bénin a remis en cause les arguments avancés par les députés pro-Yayi pour justifier le rejet de la demande de levée de l’immunité parlementaire du député Barthélémy Kassa. [ 8/27/2015 ]
Un jeune ghanéen de 25 ans aurait rejoint l’État islamique Il s'agit du premier recru connu du Daesh au Ghana. Nazir Nortei Alema, âgé de 25 ans aurait informé sa famille qu'il est dans un camp d'entrainement afin de rejoindre le groupe de terroristes dans un pays non indiqué. [ 8/27/2015 ]
Menacés de rapatriement, les immigrés Togolais font recours au HCR pour asile Suite à la décision du gouvernement Fédéral du Nigéria de rapatrier les 199 immigrés Togolais qui squattent Lagos, ces derniers sollicitent l’intervention du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Refugiés (HCR) pour s’y installer. [ 8/27/2015 ]
Relation entre l’administration et les Togolais : La rupture a atteint son sommet C’est ce qui ressort des résultats d’une étude que vient de réaliser le gouvernement togolais. Selon cette étude, le taux d’insatisfaction des Togolais envers les services publics a atteint un haut degré. [ 8/27/2015 ]
La poste togolaise dénonce l’existence d’arnaqueurs Les réseaux d’arnaqueurs se diversifient au Togo. Après la dénonciation par le ministère en charge de l’emploi et du travail d’un réseau de personnes qui soutirent de l’argent aux jeunes demandeurs d’emploi en vue de leur chercher du travail dans les sociétés d’Etat où ils auraient des relations, un autre réseau vient de voir le jour dans le secteur de la poste. [ 8/27/2015 ]
Vers l’adoption de la charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires Trente six (36) directeurs généraux, centraux, régionaux et chefs de services, responsables des organisations de la société civile, acteurs impliqués dans l’agriculture évaluent depuis ce mercredi à Lomé la charte pour la prévention et la gestion des crises alimentaires au sahel et en Afrique de l’Ouest, adoptée le 11 novembre 2011 et approuvée par les chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) les 16, 17 février 2012, a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress. [ 8/27/2015 ]
Commerce nocturne sous les lampadaires publiques : Le danger guette toujours L’éclairage des voies publiques est un atout pour les quartiers et contribue à réduire l’insécurité. Il est donné de constater que de nombreuses personnes profitent de ces éclairages pour faire diverses activités. C'est le cas de ces jeunes gens qui étalent leurs marchandises sur les trottoirs sous ces lampadaires. [ 8/27/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
Banque de rachat de credit contre le surendettement | demande esta | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | Florian Silnicki expert en stratégie d'information