Samedi, 25 Avril 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Halte à la vindicte populaire


  [5/19/2012 3:11:56 PM]  | Kiosque |le Correcteur | Lu :1771 fois | Commenter
 

Avec l’insécurité sans cesse grandissante au Togo, la vindicte populaire devient de plus en plus recrudescente. On enregistre chaque année de nombreux cas de lynchages des présumés malfaiteurs.




 Selon la loi, nul n’a le droit de se faire justice. Toute personne soupçonnée d’une infraction a droit à un procès équitable et doit jouir de la présomption d’innocence. Elle est innocente tant que la culpabilité n’a pas été légalement établie.

Au mépris de cette loi, certains continuent de se faire justice eux mêmes. Les présumés malfaiteurs appréhendés par les populations sont souvent atrocement agressés avant d’être relâchés ou traduits en justice. La principale raison évoquée est le manque de confiance en la justice. « Vaut mieux en finir avec ce voleur car il sera encore relâché », affirme-t-on souvent. Quand une personne est présumée coupable, la foule en furie se jette sur elle sans se poser aucune question. Victimes des coups de poings, de pieds ou de pierres et parfois des coups de coupe-coupe et de couteaux, certaines personnes se retrouvent baignées dans le sang. Pis, d’autres sont battues à mort ou brûlées. C’est le cas, l’an dernier à Avenou où un menuisier présumé coupable d’une tentative de vol d’engin a été brûlé par les conducteurs de taxi moto. Une autre récente victime soupçonnée d’avoir volé un mouton, à Todman, a été battue à l’agonie. Ces actes sont également perpétrés par les forces de l’ordre qui sont sensées protéger les personnes même soupçonnées d’une infraction. Dans d’autres cas, elles assistent sans réagir aux attaques de la foule contre les présumés malfaiteurs. Mais le comble, c’est que parfois les victimes ne sont pas les auteurs des exactions supposées commises. Le cas du menuisier en dit long. Selon les informations, le menuisier résidait à Kodjoviakopé et allait rendre service à une dame à Avénou, avec des matériaux de travail dans le sac. Ne connaissant pas bien les lieux, il a voulu se renseigner auprès d’un conducteur de taxi-moto. A la vue des matériaux de travail, le conducteur du taxi-moto a cru qu’il était un malfaiteur.

S’il est vrai que l’on doit lutter contre l’insécurité, il est tout aussi vrai de la combattre conformément à la loi. La vindicte populaire utilisée comme mesure punitive n’est pas un moyen de lutter contre l’insécurité. Si la main est mise sur un présumé coupable, il faut qu’il soit traduit en justice. L’Etat de son côté doit prendre des mesures urgentes pour rétablir la confiance de la population en la justice. Il doit également sensibiliser la population sur les dangers de la vindicte populaire.

Bella D. (Stagiaire)
Source : le Correcteur


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Manifestations violentes: des radios suspendues Plusieurs radios dans la ville de Moanda située sur la côte atlantique du en République Démocratique du Congo (RDC), ont été interdites d’émettre. Cette interdiction fait suite aux violentes manifestations en cours dans le pays. [ 4/25/2015 ]
Quatre hommes armés tués lors d'affrontements avec des Casques bleus au Darfour Une opération des Nations Unies a déclaré vendredi que ses troupes de maintien de la paix ont repoussé deux attaques lancées par des hommes armés non identifiés. Quatre hommes armés ont été tués et six Casques bleus blessés. [ 4/25/2015 ]
Un véhicule de la MINUSMA saute sur une mine, sept casques bleus blessés Un véhicule de la Mission de la paix de l'ONU au Mali (MINUSMA) a heurté une mine aux environs d' Anéfis, région de Kidal (nord), alors qu'il escortait un convoi de sous-traitants de la Mission et sept casques bleus ont été blessés, annonce-t-on de source onusienne. [ 4/25/2015 ]
Un groupe de Hip Hop gabonais refait surface après une éclipse de cinq ans Le groupe de Hip Hop gabonais Newskool refait surface, samedi, sur la scène de l’Institut français de Libreville, après une éclipse des podiums de cinq ans. [ 4/25/2015 ]
L'entrée en vigueur de l'indemnité pour perte d'emploi à la Une des quotidiens marocains L’entrée en vigueur de l’indemnité pour perte d’emploi (IPE) ainsi que d’autres sujets d’ordre politique et économique meublent la Une des différents quotidiens marocains parus ce samedi. [ 4/25/2015 ]
La société civile dénonce l'incursion d'hommes en tenue militaire ougandaise Environ trois cents hommes armés en tenue militaire ougandaise ont fait incursion jeudi dans des villages du territoire de Beni, en province du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, a indiqué vendredi à Xinhua l'administrateur de ce territoire, Amiso Kalonda. [ 4/25/2015 ]
Un suspect arrêté à la résidence de campagne du pésident Kenyatta Un terroriste présumé a été arrêté mardi soir dans la ville natale du président kényan Uhuru Kenyatta, Gatundu, dans le comté kényan de Kiabu. [ 4/22/2015 ]
Concours d'entrée au CAFOP 2015 : les épreuves écrites reportées de 24 heures Les épreuves écrites du Concours direct d’entrée dans les Centres d’animation et de formation pédagogique (CAFOP) session 2015, initialement prévues le samedi prochain, ont été reportées de 24 heures, a appris APA, mercredi, de source officielle dans la capitale économique ivoirienne. [ 4/23/2015 ]
l'OMS offre des médicaments et équipements pour combattre les maladies tropicales négligées L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait mercredi à Libreville un don de médicaments et du matériel de laboratoire au gouvernement gabonais pour combattre efficacement les maladies tropicales négligées (MTN). [ 4/23/2015 ]
18 personnes tuées à Beni par les rebelles ougandais des ADF en deux jours Dix-huit civils ont été tués la semaine dernière par les rebelles ougandais des ADF, près de Mbau, localité en territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu ( nord-est de la RD Congo), a indiqué le major Faycel Ben Youssef, porte-parole militaire de la Mission de l'ONU pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) mercredi à Kinshasa. [ 4/23/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! | Séjour Linguistique Londres - AILS.fr
EX-IN Consult
iciLome.com