Mercredi, 28 Septembre 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Halte à la vindicte populaire


  [5/19/2012 3:11:56 PM]  | Kiosque |le Correcteur | Lu :2184 fois | Commenter
 

Avec l’insécurité sans cesse grandissante au Togo, la vindicte populaire devient de plus en plus recrudescente. On enregistre chaque année de nombreux cas de lynchages des présumés malfaiteurs.




 Selon la loi, nul n’a le droit de se faire justice. Toute personne soupçonnée d’une infraction a droit à un procès équitable et doit jouir de la présomption d’innocence. Elle est innocente tant que la culpabilité n’a pas été légalement établie.

Au mépris de cette loi, certains continuent de se faire justice eux mêmes. Les présumés malfaiteurs appréhendés par les populations sont souvent atrocement agressés avant d’être relâchés ou traduits en justice. La principale raison évoquée est le manque de confiance en la justice. « Vaut mieux en finir avec ce voleur car il sera encore relâché », affirme-t-on souvent. Quand une personne est présumée coupable, la foule en furie se jette sur elle sans se poser aucune question. Victimes des coups de poings, de pieds ou de pierres et parfois des coups de coupe-coupe et de couteaux, certaines personnes se retrouvent baignées dans le sang. Pis, d’autres sont battues à mort ou brûlées. C’est le cas, l’an dernier à Avenou où un menuisier présumé coupable d’une tentative de vol d’engin a été brûlé par les conducteurs de taxi moto. Une autre récente victime soupçonnée d’avoir volé un mouton, à Todman, a été battue à l’agonie. Ces actes sont également perpétrés par les forces de l’ordre qui sont sensées protéger les personnes même soupçonnées d’une infraction. Dans d’autres cas, elles assistent sans réagir aux attaques de la foule contre les présumés malfaiteurs. Mais le comble, c’est que parfois les victimes ne sont pas les auteurs des exactions supposées commises. Le cas du menuisier en dit long. Selon les informations, le menuisier résidait à Kodjoviakopé et allait rendre service à une dame à Avénou, avec des matériaux de travail dans le sac. Ne connaissant pas bien les lieux, il a voulu se renseigner auprès d’un conducteur de taxi-moto. A la vue des matériaux de travail, le conducteur du taxi-moto a cru qu’il était un malfaiteur.

S’il est vrai que l’on doit lutter contre l’insécurité, il est tout aussi vrai de la combattre conformément à la loi. La vindicte populaire utilisée comme mesure punitive n’est pas un moyen de lutter contre l’insécurité. Si la main est mise sur un présumé coupable, il faut qu’il soit traduit en justice. L’Etat de son côté doit prendre des mesures urgentes pour rétablir la confiance de la population en la justice. Il doit également sensibiliser la population sur les dangers de la vindicte populaire.

Bella D. (Stagiaire)
Source : le Correcteur


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Journée presse 'morte' ce mercredi A l’appel d’un rassemblement d’éditeurs privés, ce 28 septembre, la Mauritanie vit sans journaux dans les kiosques. Objectif, protester contre la situation dans laquelle se trouve la presse écrite nationale. [ 9/28/2016 ]
Un don de l'ONU composé de 25 ordinateurs, aux journalistes centrafricains Pour une participation plus accrue des médias centrafricains dans le cadre du processus électoral, l’Organisation des Nations Unies (Onu) fait don de 25 ordinateurs à la presse centrafricaine. [ 9/28/2016 ]
Shell coupe les vannes d’un oléoduc, suite à un incendie Les vannes d’un important oléoduc ont été coupées par les responsables de Shell après un incendie. [ 9/28/2016 ]
EPAM : Le personnel accuse, la Direction générale dément A l’Etablissement public et autonome des marchés (EPAM), ce n’est pas la franche convivialité entre le personnel et la Direction. Mme Ayélégan Folly-Sessi, la Directrice générale est accusée de « violer » les textes et de s’entourer d’un mouvement syndical acquis à sa cause pour fragiliser le personnel qui n’approuve pas sa gestion.  [ 9/28/2016 ]
Œuvre de l’esprit: baisse des droits d’auteur La Direction du Bubedra (Bureau béninois du droit d’auteur et des droits voisins et le Conseil d’administration de la structure sont montés au créneau la semaine dernière pour se prononcer sur la baisse des droits d’auteur au Bénin, depuis cinq ans. [ 9/28/2016 ]
Drame de Tori-Avamé: des présumés coupables en prison Le responsable de la société qui s’occupait de la décharge et le directeur départemental de l’environnement ont passé leur première nuit en prison. Ils ont été incarcérés très tôt mardi matin 27 septembre 2016 après leur audition au tribunal de Ouidah. [ 9/28/2016 ]
Sécurité routière: des experts marocains en appui au CNSR Pendant environ une semaine, six experts marocains de la sécurité routière ont séjourné au Bénin dans le cadre du partenariat qui lie le Centre National de Sécurité Routière du Bénin, la Direction des Transports Routiers et de la Sécurité Routière (DTRSR) et le Comité National de Préventions des Accidents de la circulation (CNPAC) du Maroc. [ 9/28/2016 ]
Eperviers : Fo Doh Laba au chevet des élèves nécessiteux Après avoir marqué 1 des 5 buts de la victoire (5-0) du Togo contre Djibouti le 4 septembre dernier au stade de Kégué, ce qui a contribué à la qualification des Eperviers pour la CAN Gabon 2017, l’attaquant Fo Doh Laba a distribué des fournitures scolaires aux élèves nécessiteux.  [ 9/28/2016 ]
Environnement : Les experts nationaux en recyclage sur la gestion et la prévention de catastrophes naturelles Hier s’est ouvert à Lomé un atelier de recyclage des experts nationaux sur la gestion et la prévention des risques de catastrophes naturelles.  [ 9/28/2016 ]
Evacuation sanitaire: des blessés de l’insurrection en route pour Tunis Comme promis récemment par le gouvernement burkinabè, cinq blessés de l’insurrection populaire et du putsch manqué de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), ont quitté le pays pour recevoir des soins en Tunisie. [ 9/28/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | credit en ligne | Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.