Dimanche, 26 Octobre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Manifestation du CST : Zeus Ajavon « Si nous nous asseyons pour dialoguer avec eux, c’est seulement pour discuter des conditions de leur départ »


  [8/26/2012 12:36:06 AM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :3506 fois | Commenter
 

Ils étaient plusieurs milliers de manifestants du collectif sauvons le Togo (CST, opposition) ce samedi, à répondre favorablement à l’appel à manifester du CST. Partie du rond-point « SUN AGIP » du quartier Bè Kpota à Lomé, la foule a sillonné les quartiers Akodessewa, Bè, Bè-Château, Ablogamé pour enfin se regrouper à la plage de l’hôtel de la Paix où un meeting a eu lieu en présence des avocats Zeus Ajavon, Isabelle Améganvi, Raphael Kpandé-Adzaré, Abi Tchéssa, du président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Messan Kodjo, de l’ancien commandant de la Gendarmerie togolaise, Olivier Amah et de tous les autres responsables du CST.




 A l'arrivée des manifestants à la plage, les femmes du collectif sauvons le Togo ont voulu d'entrée de jeu marquer cette première sortie non officiellement déclarée de leurs empreintes en appelant leurs « consœurs demeurées à la maison à manifester jeudi devant la prison civile de Lomé ». Ces femmes, par la voix de leur porte-parole, ont fait connaître leur « détermination à descendre dans les rues en slips ou nues pour réclamer la libération des jeunes manifestants arrêtés et emprisonnés au cours d’une rafle nocturne opérée dans la nuit du 22 au 23 août dernier ». « Nous allons manifester toutes nues pour nous rendre devant la prison civile de Lomé, nous invitons toutes nos sœurs à s’habiller en rouge », a déclaré la porte-parole des femmes proches du CST.

S’inscrivant dans la même logique, Me Isabelle Améganvi, membre du bureau politique de l’ANC, a officiellement fait savoir que les « femmes du Togo avaient décidé d’observer une grève du sexe à partir de lundi prochain afin d’obliger les hommes à réagir pour changer les choses au Togo. On dit que celui qui nous dirige aime cette chose-là, alors j'invite mes sœurs à s'abstenir de le rencontrer cette semaine », a demandé Mme Améganvi.
Prenant à son tour la parole, le coordonnateur du collectif sauvons le Togo a révélé que le collectif n’était plus disposé à discuter avec les autorités togolaises. « Nous ferons tout ce qui est de notre pouvoir pour les faire partir. Nous n’irons plus dialoguer avec eux, ils doivent partir par tous les moyens. Si nous nous asseyons pour dialoguer avec eux, c’est seulement pour discuter des conditions de leur départ », a-t-il indiqué avant de poursuivre ses propos en faisant le bilan financier des grenades lacrymogènes utilisées par les forces de l’ordre pour « disperser » les manifestations du CST lors des manifestations de rue. « Une bombonne de gaz coûte en moyenne 5000 F CFA. Les grenades à fragmentation coûtent elles, en moyenne 12 000 F CFA. Ils utilisent des milliers par jours au cours de nos manifestations. Je crois que cet argent pourrait servir à procéder à l’augmentation des salaires des militaires. Nous avons décidé de ne plus discuter avec eux, nous réclamons tout simplement leur départ du pouvoir », a insisté Me Zeus Ajavon.
Abi Tchessa du PSR a de sa part, fait noter qu'« un régime agonisant est un régime toujours nuisible ». « Nous devons mettre en application les dispositions de l’article 150. Lorsqu’un régime est nuisible, c’est de désobéir à ce régime », a martelé l’ancien ministre de la Justice.

Le CST annonce une série de manifestations à partir du 27 août prochain, des manifestations, dont l’objectif, selon le collectif, n’est ni plus ni moins que de « chasser » Faure Gnassingbé du pouvoir.
Le 24 août dernier, le collectif a décliné l’offre de dialogue du gouvernement. Aucun des partis composant le CST ne s’était présenté à la primature, endroit retenu pour cette rencontre.
Source : | AfreePress


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

VIDEO/Cabriolage à la FUCEC d'Agou : Ensemble nous avons fait un convoi de 7 personnes. Nous avons sorti le coffre et l'avons cassé  [ 10/26/2014 ]
Choix de l’Espace Aéré de la BCEAO pour la soirée VIP de la fête de la bière : Bon débarras pour le Stade de Kegue ! Depuis le11 octobre dernier, la bière coule à flot à nouveau dans l’espace aménagé en bordure de mer, précisément en face de l’hôtel de la Paix. Et c’est parti pour 22 jours de célébration avec une apothéose prévue le 02Novembre pour la soirée Vip délocalisée cette année à l’Espace Aéré de la BCEAO à Baguida en lieu et place du Stade de Kegue au départ. Le Stade de Kégué, chantre des éperviers, lieu par excellence de la réconciliation nationale juste le temps d’une victoire nationale, voilà justement le lieu qui sciai le moins pour cette bamboula. Et pour cause. [ 10/26/2014 ]
Fermeture d'une radio favorable à la secte Boko Haram à Magaria Les autorités de Magaria, une localité du sud du Niger et à la frontière avec le Nigeria, ont ordonné vendredi la fermeture d'une radio privée "Hadin Kaï" pour diffusion d'un prêche faisant l'éloge de la secte islamiste Boko Haram, ont rapporté samedi les médias locaux. [ 10/25/2014 ]
Le budget 2015 et le financement de la construction du centre international de conférence de Diamniadio à la Une à Dakar L’augmentation des dépenses de l’Etat avec le budget 2015 et les nombreuses interrogations sur le financement de la construction du complexe du centre international de conférence de Diamniadio devant abriter le Sommet de la Francophonie en fin novembre à Dakar, occupent la Une des quotidiens sénégalais de ce samedi. [ 10/25/2014 ]
Trois Casques bleus sénégalais blessés dans un nouvel attentat à Kidal ‘Trois Casques bleus sénégalais ont été blessés, dont deux grièvement, dans un nouvel attentat survenu ce samedi à Kidal, deux jours après la tenue, dans la même ville du Nord-est du Mali, d’un meeting appelant à la guerre contre la France et l’ONU. [ 10/25/2014 ]
Djibouti enregistre une nette augmentation des actes de contrebande Djibouti enregistre une nette augmentation des actes de contrebande et de trafics illicites en tout genre, selon la dernière publication du magazine d' information du ministre djiboutien du Budget. [ 10/25/2014 ]
RAS+Togo renforce la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des PPVIH Le Réseau des associations de personnes vivant avec le VIH/Sida au Togo (RAS+ Togo) a discuté vendredi à Lomé avec les magistrats, les bénévoles, les chefs traditionnels, les religieux sur les voies et moyens pouvant permettre de résorber la discrimination et la stigmatisation des personnes vivant avec le sida (PPVIH), a constaté l’Agence Afreepress. [ 10/25/2014 ]
Le MMLK et les populations d’Atchinédji en sit-in les 4, 5 et 6 novembre 2014 devant la Présidence de la République Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) et les populations du canton d’Atchinédji vont observer les 4, 5 et 6 novembre prochains un sit-in devant la Nouvelle Présidence de la République pour dénoncer ce qu’ils appellent le « mutisme » du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, des responsables de la Banque Mondiale et de la Communauté Electrique du Bénin (CEB) face aux dommages causés par la construction du barrage électrique de Nangbéto aux populations suscitées. [ 10/25/2014 ]
Les opérations contre les rebelles des FDA en quête de soutien populaire C’est le constat que l’on en fait suite à l’appel lancé vendredi par les envoyés de l'ONU et de l'Union africaine. Ces derniers ont appelé la population locale à soutenir les opérations des forces armées congolaises (FARDC) et de la Mission des Nations Unies (MONUSCO) contre les rebelles des Forces démocratiques alliées (FDA) en République démocratique du Congo (RDC). [ 10/25/2014 ]
Des mesures préventives contre Ebola Pour se prémunir contre la maladie d'Ebola qui prend le pas sur le continent africain, l’Algérie a pris des mesures préventives au niveau des aéroports et des postes-frontières du sud du pays. Selon le ministre algérien de la Santé de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, "aucun cas d'Ebola n'a été enregistré dans cette région ou ailleurs sur tout le territoire national, tel que rapporté par certains titres de la presse nationale". [ 10/25/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne |
EX-IN Consult
iciLome.com