Jeudi, 24 Avril 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Manifestation du CST : Zeus Ajavon « Si nous nous asseyons pour dialoguer avec eux, c’est seulement pour discuter des conditions de leur départ »


  [8/26/2012 12:36:06 AM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :3300 fois | 5 Commentaires
 

Ils étaient plusieurs milliers de manifestants du collectif sauvons le Togo (CST, opposition) ce samedi, à répondre favorablement à l’appel à manifester du CST. Partie du rond-point « SUN AGIP » du quartier Bè Kpota à Lomé, la foule a sillonné les quartiers Akodessewa, Bè, Bè-Château, Ablogamé pour enfin se regrouper à la plage de l’hôtel de la Paix où un meeting a eu lieu en présence des avocats Zeus Ajavon, Isabelle Améganvi, Raphael Kpandé-Adzaré, Abi Tchéssa, du président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Messan Kodjo, de l’ancien commandant de la Gendarmerie togolaise, Olivier Amah et de tous les autres responsables du CST.




 A l'arrivée des manifestants à la plage, les femmes du collectif sauvons le Togo ont voulu d'entrée de jeu marquer cette première sortie non officiellement déclarée de leurs empreintes en appelant leurs « consœurs demeurées à la maison à manifester jeudi devant la prison civile de Lomé ». Ces femmes, par la voix de leur porte-parole, ont fait connaître leur « détermination à descendre dans les rues en slips ou nues pour réclamer la libération des jeunes manifestants arrêtés et emprisonnés au cours d’une rafle nocturne opérée dans la nuit du 22 au 23 août dernier ». « Nous allons manifester toutes nues pour nous rendre devant la prison civile de Lomé, nous invitons toutes nos sœurs à s’habiller en rouge », a déclaré la porte-parole des femmes proches du CST.

S’inscrivant dans la même logique, Me Isabelle Améganvi, membre du bureau politique de l’ANC, a officiellement fait savoir que les « femmes du Togo avaient décidé d’observer une grève du sexe à partir de lundi prochain afin d’obliger les hommes à réagir pour changer les choses au Togo. On dit que celui qui nous dirige aime cette chose-là, alors j'invite mes sœurs à s'abstenir de le rencontrer cette semaine », a demandé Mme Améganvi.
Prenant à son tour la parole, le coordonnateur du collectif sauvons le Togo a révélé que le collectif n’était plus disposé à discuter avec les autorités togolaises. « Nous ferons tout ce qui est de notre pouvoir pour les faire partir. Nous n’irons plus dialoguer avec eux, ils doivent partir par tous les moyens. Si nous nous asseyons pour dialoguer avec eux, c’est seulement pour discuter des conditions de leur départ », a-t-il indiqué avant de poursuivre ses propos en faisant le bilan financier des grenades lacrymogènes utilisées par les forces de l’ordre pour « disperser » les manifestations du CST lors des manifestations de rue. « Une bombonne de gaz coûte en moyenne 5000 F CFA. Les grenades à fragmentation coûtent elles, en moyenne 12 000 F CFA. Ils utilisent des milliers par jours au cours de nos manifestations. Je crois que cet argent pourrait servir à procéder à l’augmentation des salaires des militaires. Nous avons décidé de ne plus discuter avec eux, nous réclamons tout simplement leur départ du pouvoir », a insisté Me Zeus Ajavon.
Abi Tchessa du PSR a de sa part, fait noter qu'« un régime agonisant est un régime toujours nuisible ». « Nous devons mettre en application les dispositions de l’article 150. Lorsqu’un régime est nuisible, c’est de désobéir à ce régime », a martelé l’ancien ministre de la Justice.

Le CST annonce une série de manifestations à partir du 27 août prochain, des manifestations, dont l’objectif, selon le collectif, n’est ni plus ni moins que de « chasser » Faure Gnassingbé du pouvoir.
Le 24 août dernier, le collectif a décliné l’offre de dialogue du gouvernement. Aucun des partis composant le CST ne s’était présenté à la primature, endroit retenu pour cette rencontre.
Source : | AfreePress


...
.
Publicité>


Commentaires


 5   Nila | 8/27/2012 6:48:53 AM
Voici une analyse tres pertinente que je voudrais partager avec vous dans le but de vous faire comprendre la mauvaise foi de faure gnassingbe. Ce monsieur est tres mauvais et tres rancunier. Savez vous pourquoi son collegue alassane wattara de la Cote d'Ivoire est alle sejourner en Arabie Saoudite et faire un sejour prive en France? Et bien, c'est dans l affaire bodjona, ministre grand format. faure veut en finir avec bodjona. Vous serez surpris du jugement qui aura lieu Mardi surtout avec la venue montee de l homme d affaire lui meme. alassane wattara est alle passe un long temps en Arabie Saoudite pour attacher les ficelles et ceci en remerciement de l extradition rapide vers son pays en juin dernier de Moise Lida Kouassi, l ancien ministre de la defense de Gbagbo qui a ete arrete au Togo. bodjona n a qu a dire bonjour a kpacha en prison. bodjona n aura aucun choix, il ira en prison. Le coup est deja monte entre alassane wattara et faure gnassingbe. Aurevoir bodjona et bon sejour. Tout se paye ici bas.
Wait and see.
 

 4   kiya kiya kiya | 8/27/2012 4:57:08 AM
On demande aux femmes de manifester nue en leur demandant de s´habiller en rouge hahahaha que c´est drôle!
 

 3   Aristote | 8/26/2012 10:43:06 AM
  Réponse à 2-Blé Soro
 
Merci mon frère Blé Soro

C'est avec émotion que j'ai lu votre message. Le Togo souffre et souffrira davantage si nous ne conjugons nos efforts pour mettre hors d'état de nuire cette équipe de voyoux à la tête de l'État.
Cette lutte que vous annoncez contre ce poltron Faure ne sera pas menée seulement par ses frères kabyès mais par tout le peuple togolais. Faure a bouleversé politiquement le peuple kabyè en dissolvant le RPT.Le vieux Awissoba portera encore aux légistlatives son T-Schirt à l'emblème du RPT soigneusement gardé pour les grands jours pour venir voter le candidat de son parti RPT.Faure est pire qu'un satan, un veritable danger public.
Si ce combat sera seulement à l'actif des kabyès, alors je conseillerais que les jeunes officiers courageux prennent leurs responsabilités pour libérer le peuple. Que cela ne se repète pas deux fois; si cet imbécile ose arrêter Bodjona que cet acte enclenche immédiatement une insurrection militaire pour déposer cette équipe de maudits. vive Blé Soro et la vaillante armée salvatrice.
 

 2   Blé Soro | 8/26/2012 6:36:49 AM
Vraiment, Faure n´a pas la générosité et l´humilité naturelle des kabyè. On le voit clairement: il a l´arrogance notoire et l´infidélité naturelle et héréditaire des gens de Kpalimé. Et on comprend pourquoi il n´arrive pas et ne peut pas avoir une femme légitime: c´est héréditaire du côté de sa mère. Du même, on comprend pourquoi il a du mal à être fidèle à ses amis comme son père - reconnaissons quand même ce côté humain positif - l´a été avec ses amis jusqu´à la mort. Voyons ce que Faure fait contre Bodjona, cet ami qui toujours a eu ces vertus cardinales humaines de fidélité et d´humilité propre aux kabyè et aux nordistes du Togo en général. Bodjona a toujours été fidèle à son père et surtout à Faure lui-même qu´il a servis avec loyauté et humilité, bien qu´il vienne de KOUMEA, canton kabyè révolutionnaire et hostile aux Gnass d´où est originaire Boko Bosso. Et c´est d´ailleurs le plus grand canton en pays kabyè. 1/3 des Kabyè y viennent. Donc maintenant Faure s´est fait l´ennemi du peuple kabyè, oui il y a une guerre ouverte qu´il ne pourra pas gagner, car il a maintenant la plus grande partie des Kabyè en face de lui, contre lui. Et ce combat, cette guerre est plus spirituelle que physique (les gaz et armes). Vous verrez dans les jours avenir. Au moins son père lui était militaire, Faure lui ne l´est pas. Il a été un des enfants d´Eyadema les plus paresseux et les plus flegmatiques. Il se racontait même dans la famille qu´il a hérité de la faiblesse physique de ses oncles maternels et donc qu´il était une femme! C´est d´ailleurs la raison pour laquelle il était marginalisé dans sa famille, c´est pourquoi aussi son père l´a largué pendant longtemps en Europe et qu´il était l´un des enfants d´Eyadema les moins connus comme Nono. Comment quelqu´un peut se défaire de sa propre famille, de ses amis les plus fidèles, humbles et loyaux comme Bodjona et Houngbo. Peuple togolais, à l´heure où je vous parle, Houngbo est, depuis qu´il est contraint par Faure à démissionner, sous résidence surveillée comme Bodjona l´est aussi depuis que Faure l´a radié du gouvernement -Ils ont menti sur leur site de republicoftogo que Houngbo est parti se reposer au Canada auprès de sa famille au lendemain de sa démission: c´est archi-faux. Et bien oui, ni Houngbo ni Bodjona ne sont autorisés à sortir du Togo, et leur passeport respectif a été confisqué. C´est un agent de haut rang de l´ANR qui vous informe!!! Vive la révolution qui au fait trouve aussi déjà d´échos favorables parmi les hommes en uniforme. Vive la Révolution pour que vive Notre Togo à nous tous!
 

 1   faure degage | 8/26/2012 6:33:18 AM
URGENT ! URGENT ! URGENT ! URGENT ! URGENT ! URGENT ! URGENT !URGENT ! URGENT !


FAITES PASSER LE MESSAGE : NOUS DEMANDONS A TOUT LES CHEFS TRADITIONNELS DU NORD AU SUD DU TOGO, DE DESCENDRE A LOME AVEC TOUTES LES POPULATIONS !

OBJECTIFS :

OCCUPER LA PLACE DE L'INDEPENDANCE

OCCUPER L'ASSEMBLEE NATIONALE QUI APPARTIENT AU PEUPLE

MARCHER SUR LOME 2 POUR DELOGER LE CRIMINEL ET DELINQUANT SEXUEL

LIBERTE ! LIBERTE ! LIBERTE ! LIERTE ! LIBERTE ! LIBERTE ! LIBERTE ! l IBERTE

TOGO OURTRAGE, TOGO MARTYRISE, MAIS TOGO LIBRE !!!!!!!!!!!!!
 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)

Dans la même rubrique

En attendant le lancement d’APSEF, des journalistes mieux informés Le 26 Avril 2014, sera lancé à Lomé par le ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes le premier produit du Fonds national de finance inclusive (FNFI). Le nouveau produit du fonds, le programme d’Accès des Pauvres aux Services Financiers (APSEF), a été expliqué aux hommes des médias mercredi lors d’une conférence de presse. [ 4/24/2014 ]
Fin de l’audience publique de la CCJA-OHADA à Lomé: 21 dossiers inscrits dont 14 du Togo Le président de la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage (CCJA-OHADA), M.SEREKOISSE s’est félicité de l’accueil réservé aux membres de la CCCJA et surtout du climat qui a régné pendant et après l’audience publique. Vingt et un dossiers ont été inscrits parmi lesquels, 14 du Togo. [ 4/24/2014 ]
Exposition d'oeuvres d’arts plastiques : rencontre avec Maurice Kokou TONGNEVI « …Je brûle d’impatience de me laisser découvrir par mes compatriotes et par un plus large public… » [ 4/24/2014 ]
Le 9ème numéro de « HARA KIRI » Le 9ème numéro de « HARA KIRI », votre journal « bête, cynique et méchant » est dans les kiosques. Entre autres titres à découvrir dans ce nouveau numéro : [ 4/24/2014 ]
L'Ouganda lance une campagne de plantation d'arbres à travers le pays L'Ouganda a lancé une campagne massive de plantation d'arbres à l'échelle nationale afin de réduire les dommages de la nature. [ 4/23/2014 ]
Le nombre de détenteurs de cartes de débit progresse Le nombre de Kenyans utilisant des cartes de débit a dépassé les 10 millions dans le cadre des efforts des banques et des grandes entreprises commerciales pour la diffusion des moyens de paiement sans monnaie. [ 4/23/2014 ]
Une épidémie de fièvre typhoïde signalée à Tembo Une épidémie de fièvre typhoïde sévit dans la zone de santé de Tembo, province du Bandundu, à la frontière avec l'Angola, a indiqué Médecins sans Frontières (MSF) dans un communiqué parvenu mercredi à Xinhua. [ 4/23/2014 ]
Le bilan du déraillement du train atteint 55 morts Le déraillement du train de marchandises de la Société nationale de chemin de fer du Congo ( SNCC), survenu mardi près de Kamina, à 270 km de Lubumbashi (sud- est), a fait au moins 55 morts et une soixantaine de blessés, selon un bilan donné mercredi par un officiel de la SNCC. [ 4/23/2014 ]
Quatre morts dans une explosion contre un commissariat à Nairobi Au moins quatre personnes ont été tuées et un nombre inconnu d'autres ont été blessées dans l' explosion d'une voiture piégée mercredi soir près d'un commissariat à Nairobi, capitale du Kenya, un nouvel attentat attribué aux combattants d'Al-Shabab.  [ 4/23/2014 ]
Affaire des bérets rouges : première comparution du général Sanogo, chef de l'ex-junte Le chef de l'ex-junte malien, le général Amadou Haya Sanogo, arrêté le 27 novembre dernier, a fait sa première comparution devant le juge d'instruction Yaya Karambé, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. [ 4/23/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Publicité | Tchat | Emploi | Horoscope | Agenda
iciLome.com