Mercredi, 17 Décembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Manifestation du CST : Zeus Ajavon « Si nous nous asseyons pour dialoguer avec eux, c’est seulement pour discuter des conditions de leur départ »


  [8/26/2012 12:36:06 AM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :3562 fois | Commenter
 

Ils étaient plusieurs milliers de manifestants du collectif sauvons le Togo (CST, opposition) ce samedi, à répondre favorablement à l’appel à manifester du CST. Partie du rond-point « SUN AGIP » du quartier Bè Kpota à Lomé, la foule a sillonné les quartiers Akodessewa, Bè, Bè-Château, Ablogamé pour enfin se regrouper à la plage de l’hôtel de la Paix où un meeting a eu lieu en présence des avocats Zeus Ajavon, Isabelle Améganvi, Raphael Kpandé-Adzaré, Abi Tchéssa, du président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Messan Kodjo, de l’ancien commandant de la Gendarmerie togolaise, Olivier Amah et de tous les autres responsables du CST.




 A l'arrivée des manifestants à la plage, les femmes du collectif sauvons le Togo ont voulu d'entrée de jeu marquer cette première sortie non officiellement déclarée de leurs empreintes en appelant leurs « consœurs demeurées à la maison à manifester jeudi devant la prison civile de Lomé ». Ces femmes, par la voix de leur porte-parole, ont fait connaître leur « détermination à descendre dans les rues en slips ou nues pour réclamer la libération des jeunes manifestants arrêtés et emprisonnés au cours d’une rafle nocturne opérée dans la nuit du 22 au 23 août dernier ». « Nous allons manifester toutes nues pour nous rendre devant la prison civile de Lomé, nous invitons toutes nos sœurs à s’habiller en rouge », a déclaré la porte-parole des femmes proches du CST.

S’inscrivant dans la même logique, Me Isabelle Améganvi, membre du bureau politique de l’ANC, a officiellement fait savoir que les « femmes du Togo avaient décidé d’observer une grève du sexe à partir de lundi prochain afin d’obliger les hommes à réagir pour changer les choses au Togo. On dit que celui qui nous dirige aime cette chose-là, alors j'invite mes sœurs à s'abstenir de le rencontrer cette semaine », a demandé Mme Améganvi.
Prenant à son tour la parole, le coordonnateur du collectif sauvons le Togo a révélé que le collectif n’était plus disposé à discuter avec les autorités togolaises. « Nous ferons tout ce qui est de notre pouvoir pour les faire partir. Nous n’irons plus dialoguer avec eux, ils doivent partir par tous les moyens. Si nous nous asseyons pour dialoguer avec eux, c’est seulement pour discuter des conditions de leur départ », a-t-il indiqué avant de poursuivre ses propos en faisant le bilan financier des grenades lacrymogènes utilisées par les forces de l’ordre pour « disperser » les manifestations du CST lors des manifestations de rue. « Une bombonne de gaz coûte en moyenne 5000 F CFA. Les grenades à fragmentation coûtent elles, en moyenne 12 000 F CFA. Ils utilisent des milliers par jours au cours de nos manifestations. Je crois que cet argent pourrait servir à procéder à l’augmentation des salaires des militaires. Nous avons décidé de ne plus discuter avec eux, nous réclamons tout simplement leur départ du pouvoir », a insisté Me Zeus Ajavon.
Abi Tchessa du PSR a de sa part, fait noter qu'« un régime agonisant est un régime toujours nuisible ». « Nous devons mettre en application les dispositions de l’article 150. Lorsqu’un régime est nuisible, c’est de désobéir à ce régime », a martelé l’ancien ministre de la Justice.

Le CST annonce une série de manifestations à partir du 27 août prochain, des manifestations, dont l’objectif, selon le collectif, n’est ni plus ni moins que de « chasser » Faure Gnassingbé du pouvoir.
Le 24 août dernier, le collectif a décliné l’offre de dialogue du gouvernement. Aucun des partis composant le CST ne s’était présenté à la primature, endroit retenu pour cette rencontre.
Source : | AfreePress


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Évasion de treize prisonniers Les pensionnaires de la prison de Mbandaka, dans la province de l’Equateur, ont tenu une manifestation le lundi 15 décembre dernier. Soulèvement dont treize (13) prisonniers ont profité pour s’évader. [ 12/17/2014 ]
Les handicapés marocains en colère contre le gouvernement Ils sont en colère, mais alors très en colère, pourrait-on dire. Les 340000 handicapés dénombrés au Maroc tirent actuellement le diable par la queue, une résultante du non respect des accords et conventions les liant au Royaume Marocain. [ 12/17/2014 ]
Une employée désespérée se barricade dans l’ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles Une secrétaire faisant partie du personnel de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles se barricade au sein de l’ambassade pour protester contre le traitement infligé au personnel et son licenciement. [ 12/17/2014 ]
La Diaspora malienne s’implique dans la lutte contre le virus Ebola 10000 gants, 10000 gels, 10000 masques, 10000 chapeaux, 1000 combinaisons et 100 appareils de prise de température ont été offerts par l’Association de la Diaspora Malienne pour le Développement pour la prévention de l’épidémie à virus Ebola. [ 12/17/2014 ]
Le 3ème Pont d’Abidjan inauguré A moins d'un an avant la présidentielle d'octobre 2015, le président ivoirien Alassane Ouattara a inauguré le mardi 16 décembre en grande pompe le colossal troisième pont enjambant la lagune d'Abidjan. [ 12/17/2014 ]
Un jeune homme condamné pour avoir porté atteinte à un chien Un chien a mordu un individu qui l'a poursuit et égorgé dans la maison de son maître. La justice ivoirienne de la commune d’Abidjan à Cocody, a condamné un jeune homme, arrêté pour avoir porté atteinte à un chien conformément à l’article 433 du code pénal sur les animaux. [ 12/17/2014 ]
Les syndicalistes menacent d’entrer en grève générale et illimitée dans les prochains jours Le mouvement syndical guinéen menace d’aller en grève. L’information a été portée à la connaissance de la presse mardi, par le Secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (Cntg), Amadou Diallo. [ 12/17/2014 ]
Les enseignants boudent les cours Le Cusems, le syndicat majoritaire des enseignants sera en grève aujourd’hui 17 décembre suite à un préavis déposé sur la table du gouvernement depuis le 12 novembre 2014. Les enseignants dénoncent l’insouciance du gouvernement face à leurs revendications et tiennent à marquer le gouvernement à la culotte. [ 12/17/2014 ]
Les célébrations publiques de fin d'année interdites Dans un communiqué rendu public mardi, le gouverneur de Konakry, Soriba Sorel Camara, a informé ses concitoyens de l’interdiction de rassemblements publics pour les fêtes de fin d'année à Conakry en raison de l'épidémie d’Ebola. [ 12/17/2014 ]
Un pasteur dans les mains de la Police pour avoir doigté ses fidèles en guise de test de virginité Comment savoir si les fidèles de son église sont vierges ? Le Pasteur Adékunle Kayodé n’est pas allé loin pour trouver la méthode : tester les filles à l’aide de ses doigt . Et c’est cette dans cette pratique que M. Adékunle Kayodé depuis un bon temps mais malheureusement pour lui et heureusement pour ses femmes fidèles il s’est retrouvé dans les mains de la police.  [ 12/17/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! | Offre bancaire sur rachat de credit banque à taux fixe.
EX-IN Consult
iciLome.com