Vendredi, 12 Février 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Manifestation du CST : Zeus Ajavon « Si nous nous asseyons pour dialoguer avec eux, c’est seulement pour discuter des conditions de leur départ »


  [8/26/2012 12:36:06 AM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :3998 fois | Commenter
 

Ils étaient plusieurs milliers de manifestants du collectif sauvons le Togo (CST, opposition) ce samedi, à répondre favorablement à l’appel à manifester du CST. Partie du rond-point « SUN AGIP » du quartier Bè Kpota à Lomé, la foule a sillonné les quartiers Akodessewa, Bè, Bè-Château, Ablogamé pour enfin se regrouper à la plage de l’hôtel de la Paix où un meeting a eu lieu en présence des avocats Zeus Ajavon, Isabelle Améganvi, Raphael Kpandé-Adzaré, Abi Tchéssa, du président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, de l’ancien Premier ministre Agbéyomé Messan Kodjo, de l’ancien commandant de la Gendarmerie togolaise, Olivier Amah et de tous les autres responsables du CST.




 A l'arrivée des manifestants à la plage, les femmes du collectif sauvons le Togo ont voulu d'entrée de jeu marquer cette première sortie non officiellement déclarée de leurs empreintes en appelant leurs « consœurs demeurées à la maison à manifester jeudi devant la prison civile de Lomé ». Ces femmes, par la voix de leur porte-parole, ont fait connaître leur « détermination à descendre dans les rues en slips ou nues pour réclamer la libération des jeunes manifestants arrêtés et emprisonnés au cours d’une rafle nocturne opérée dans la nuit du 22 au 23 août dernier ». « Nous allons manifester toutes nues pour nous rendre devant la prison civile de Lomé, nous invitons toutes nos sœurs à s’habiller en rouge », a déclaré la porte-parole des femmes proches du CST.

S’inscrivant dans la même logique, Me Isabelle Améganvi, membre du bureau politique de l’ANC, a officiellement fait savoir que les « femmes du Togo avaient décidé d’observer une grève du sexe à partir de lundi prochain afin d’obliger les hommes à réagir pour changer les choses au Togo. On dit que celui qui nous dirige aime cette chose-là, alors j'invite mes sœurs à s'abstenir de le rencontrer cette semaine », a demandé Mme Améganvi.
Prenant à son tour la parole, le coordonnateur du collectif sauvons le Togo a révélé que le collectif n’était plus disposé à discuter avec les autorités togolaises. « Nous ferons tout ce qui est de notre pouvoir pour les faire partir. Nous n’irons plus dialoguer avec eux, ils doivent partir par tous les moyens. Si nous nous asseyons pour dialoguer avec eux, c’est seulement pour discuter des conditions de leur départ », a-t-il indiqué avant de poursuivre ses propos en faisant le bilan financier des grenades lacrymogènes utilisées par les forces de l’ordre pour « disperser » les manifestations du CST lors des manifestations de rue. « Une bombonne de gaz coûte en moyenne 5000 F CFA. Les grenades à fragmentation coûtent elles, en moyenne 12 000 F CFA. Ils utilisent des milliers par jours au cours de nos manifestations. Je crois que cet argent pourrait servir à procéder à l’augmentation des salaires des militaires. Nous avons décidé de ne plus discuter avec eux, nous réclamons tout simplement leur départ du pouvoir », a insisté Me Zeus Ajavon.
Abi Tchessa du PSR a de sa part, fait noter qu'« un régime agonisant est un régime toujours nuisible ». « Nous devons mettre en application les dispositions de l’article 150. Lorsqu’un régime est nuisible, c’est de désobéir à ce régime », a martelé l’ancien ministre de la Justice.

Le CST annonce une série de manifestations à partir du 27 août prochain, des manifestations, dont l’objectif, selon le collectif, n’est ni plus ni moins que de « chasser » Faure Gnassingbé du pouvoir.
Le 24 août dernier, le collectif a décliné l’offre de dialogue du gouvernement. Aucun des partis composant le CST ne s’était présenté à la primature, endroit retenu pour cette rencontre.
Source : | AfreePress


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Le FNFI dessine des synergies pour l’atteinte des objectifs Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) veut atteindre à l’horizon 2018, 2 millions de personnes. Sur les deux (2) ans d’activités, ses trois (3) produits ont déjà permis de toucher plus de 600.000 Togolais avec 165.000 en 2015. En 2016, les objectifs sont fixés à 380.000 bénéficiaires. [ 2/12/2016 ]
Bilan et perspectives de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle au Togo La ministre en charge de l’alphabétisation, Madame Tchabinandi KOLANI-YENTCHARE a ouvert le 09 février à Kara, un atelier de trois jours dans le cadre du bilan-programmation des activités de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle au Togo. [ 2/12/2016 ]
Saint Valentin : Les réseaux sociaux au cœur des nouvelles méthodes de séduction… Les nouvelles méthodes de séduction à Lomé et ses environs. Les réseaux sociaux ont révolutionné les techniques de séduction et de drague. A quelques jours de la Saint Valentin, les Togolais témoignent et révèlent ce que l’utilisation des réseaux sociaux est en train de changer dans leur mode de vie. [ 2/11/2016 ]
Toujours aucune nouvelle du journaliste Birama Touré disparu Les familles et proches du journaliste malien Birama Touré, sont toujours sans nouvelle de ce dernier, selon une conférence d’information organisé par le syndicat National des journalistes reporters du Mali hier mercredi. [ 2/11/2016 ]
Heurts à Tafo: une portion de cimetière objet de discorde A Tafo, hier mercredi 10 février, la dispute d’une portion de cimetière entre des musulmans et des non musulmans vire à des heurts. Le calme revient après un couvre-feu imposé par Peter Anarfi, le président du Conseil de sécurité régional Ashanti. [ 2/11/2016 ]
Bientôt une centrale thermique de 50 mégawatts grâce à la Banque mondiale La construction prochaine d’une centrale thermique de 50 mégawatts a été annoncée par le gouvernement burkinabè. Cette réalisation verra le jour avec l’appui de la Banque mondiale. [ 2/11/2016 ]
Accident de la route à Bofossou: au moins 15 morts et des blessés Un grave accident routier a eu lieu hier à Bofossou. La percussion entre un camion militaire et un bus de transport de passagers a fait au moins 15 morts et une trentaine de blessés. [ 2/11/2016 ]
Distribution express de courriers et colis: Top Chrono s’allie avec Chronopost Top Chrono, spécialiste Ouest-africain de la distribution express de courriers et de colis, annonce, mercredi 10 février 2016 à Abidjan, la signature d’un partenariat en Côte d’Ivoire avec le français Chronopost, numéro 2 en Europe. [ 2/11/2016 ]
Trésor public: le bâtiment des archives a pris feu Une partie du bâtiment de la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique a pris feu hier mercredi 10 février 2016. Selon les informations recueillies sur les lieux, le feu s’est déclenché au niveau du local abritant les anciennes archives.  [ 2/11/2016 ]
Tenkodogo: qui succédera au défunt roi Naba Saga La succession à Sa Majesté Naba Saga est ouverte, depuis son inhumation le dimanche dernier. [ 2/10/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
Banque de rachat de credit contre le surendettement | demande esta | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | . | Rachat de credit .