Mardi, 7 Juillet 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Sanglante répression au Togo : Alphonse Kpogo, Pedro Amouzou, Noël Tadegnon, …blessés


  [1/10/2013 12:19:53 PM]  | Kiosque | MO5-Togo | Lu :3066 fois | Commenter
 

Togo  - Le secrétaire général de l’Addi, Alphonse Kpogo, est l’une des premières victimes de la sauvage répression de la manifestation du CST ce jeudi matin par les forces de l’ordre à Lomé. Alphonse Kpogo n’a même pas eu le bonheur d’atteindre en bonne et due forme le cortège des manifestants. Visiblement, des éléments des forces dites de l’ordre l’ont suivi depuis son domicile, procédé à son arrestation, et l’ont molesté après avoir déchiré son vêtement.




Le numéro 2 de l’ADDI a reçu de graves blessures à la tête. Son camarade, le journaliste Pedro Amouzou de l'association SOS Journaliste en danger, a été brutalisé et conduit comme plusieurs autres interpellés au camp de la gendarmerie de Atlp Lomé.
En effet, plusieurs manifestants ont été arrêtés ce matin à Bè et les forces dites de l’ordre rechercheraient activement les leaders du Collectif « Sauvons le Togo » (CST). Les argousins de Gilbert Bawara sont d’une rare brutalité ce matin. Elles tirent à vue sur des journalistes et M. Noël Tadegnon, correspondant de Reuters TV, a été de nouveau blessé. Il souffre au bras.

« Si vous ne dégagez pas ici, c’est sur vous que je vais tirer », a ordonné un élément des forces dites de l’ordre aux leaders du CST.

Le ministre Gilbert Bawara en charge de l’administration et des collectivités locales a fermement interdit la manifestation du CST de ce jeudi 10 janvier. Lors de son passage sur une radio privée ce matin, il a dit que les personnes interpellées seront condamnées... Sans jugement, peut-être.

Le Collectif « Sauvons Le Togo » réclame l’arrêt du processus électoral abusivement mis en branle et a, à cet effet, organisé cette manifestation baptisée "les derniers jours de Jericho". Le CST dénonce la constitution d’une CENI aux ordres. Le pouvoir UNIR-UFC s’est engagé dans un processus électoral au forceps en refusant un dialogue franc et sincère avec son opposition.

Nous y reviendrons.
Source : | MO5-Togo


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Marche silencieuse après l’explosion à WACEM La ville de Tabligbo, secouée la semaine dernière par une forte explosion d’une citerne contenant du fuel au sein de l’usine de cimenterie de West African Cement (WACEM), a connu mouvement inhabituel ce samedi 4 juillet 2015. [ 7/7/2015 ]
ANPE : Un préavis de 48 heures de grève du personnel Un préavis de grève 48 heures est actuellement sur le bureau du Directeur général du l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE). Le personnel de cette agence réclame l’amélioration des conditions des agents en situation de précarité. Lecture ! [ 7/7/2015 ]
Jacob Ichola remplace Idrissou Bako à la tête du SONAPRA Sans directeur depuis avril 2015, la Société nationale de promotion agricole (Sonapra) vient d'avoir un nouveau directeur général. Le précédent Directeur Général Idrissou Baka est désormais député à l'Assemblée nationale. [ 7/6/2015 ]
Evasion de 53 détenus : le Directeur de la prison et une infirmière épinglés On en sait un peu plus sur les circonstances de l’évasion spectaculaire qui s’est déroulée le 30 juin dernier dans la maison d’arrêt de Gemena (province de l’Équateur). Cinquante et trois (53) détenus avaient pris la clé des champs au nez et à la barbe des gardes pénitenciers. Le comité qui s’est chargé de l’enquête vient d’indiquer que le Directeur de la prison et l’infirmière de l’établissement, ont aidé les prisonniers à s’évader. [ 7/6/2015 ]
La fermeture des mosquées hors contrôle du gouvernement suscite des remous Dans ses mesures contre la poussée terroriste sur son sol et suite à l’attaque du 26 juin dernier, le pouvoir tunisien avait décidé de fermer les portes de certaines mosquées, reconnues comme des lieux de propagande du terrorisme. [ 7/6/2015 ]
La mère du jeune terroriste de Sousse estime que son fils est une victime Surprise générale ! La mère du jeune étudiant, Seifeddine Rezgui, qui a ouvert le feu le 26 juin dernier sur des touristes, tuant 38 dont 30 britanniques sur une plage d’hôtel près de Sousse, croit que son "fils est une victime comme toutes les autres". C’est ce qu’elle a indiqué samedi dernier dans une interview accordée à nos confrères de Sunday Times. [ 7/6/2015 ]
Expulsions/ Accusé de " crimes contre l’humanité ", le gouvernement se défend L’ONG Amnesty International a publié en début de week-end un rapport portant sur les expulsions collectives de ressortissants de la RD Congo hors du Congo Brazzaville. Elle y accuse la Police de violences et de délits de toutes sortes. Le Gouvernement est monté au créneau pour réfuter ces accusations. [ 7/6/2015 ]
Depuis la Haye, Blé Goudé dissout le cabinet de la Présidence du COJEP Le cabinet à la présidence du Congrès panafricain pour la Justice et l’Égalité des Peuples (Cojep), a été dissout par le président du parti Charles Blé Goudé. [ 7/6/2015 ]
Les familles des victimes du drame de WACEM réconfortées Les familles des victimes de l’explosion dans l'usine de WACEM ont reçu une somme de 100 mille francs CFA de la part des cadres de cette localité, après la marche pacifique du samedi dernier en l’honneur des victimes.  [ 7/6/2015 ]
Tabligbo : Où étaient-ils ? Une délégation dite de cadres de la préfecture de Yoto s’est rendue ce week-end dans leur région, plus précisément à Tabligbo, pour témoigner leur soutien aux familles des victimes dans l’explosion du silo contenant du fuel dans l’usine de cimenterie de Wacem. [ 7/6/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com