Mercredi, 16 Avril 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
Home|  Sport | Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading

Les centrales syndicales affirment que le gouvernement les roule dans la farine et maintiennent la grève sur lundi prochain

  [1/18/2013 8:35:27 AM]  | Kiosque | MO5-Togo | Lu :916 fois | 2 Commentaires
 

Togo  - Comme nous vous l’annoncions, les fonctionnaires togolais entrent en grève de 48 h à partir de ce lundi. Ce mouvement de débrayage intervient après 10 jours de préavis donné par les six centrales syndicales au gouvernement. Les fonctionnaires togolais réclament depuis quelques années l’adoption d’un nouveau statut de la fonction publique car l’ancien statut date de plus de 45 ans.




« Les six centrales syndicales ont décidé unanimement d’aller en grève. Nous demandons aux fonctionnaires de rester à la maison. Nous ne demandons à personne de descendre dans la rue et nous demandons à toute la population d’appuyer cette grève », a déclaré hier jeudi le Secrétaire Général de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo (CSTT) M. Têvi Bénissan au cours d’une assemblée générale de lancement de la grève.
Les centrales syndicales ont refusé tout amalgame entre leur mot d’ordre et le drame qui frappe le Togo en ce moment. « Le drame que le pays a connu ça affecte tout le monde et nous compatissons à la détresse des victimes, mais nous ne pouvons pas lier les deux événements car nous avons lancé notre préavis avant ce drame », a justifié M Têvi. Pour ce responsable syndical, le gouvernement donne l’impression de les rouler dans la farine et devant un tel gouvernement la seule arme dont disposent les fonctionnaires est la grève.

Notons que le statut en question devrait être voté en fin d’année dernière, au cours du vote du budget 2013 en vue de la répercussion de son incidence financière sur les salaires des fonctionnaires togolais.

Nous y reviendrons.
Source : | MO5-Togo


...
.
Publicité>


Commentaires


 2   AZOVI | 1/18/2013 9:53:07 AM
Ghana - Accra le 18 janvier 2013 © koaci.com - Au lendemain de l’arrestation du leader des jeunes patriotes ivoiriens Charles Blé Goudé au Ghana (voir article http://koaci.com/articles-79714 ) , la Sécurité nationale ghanéenne vient de confirmer cette information.

Pour le Coordinateur de la Sécurité nationale, le Lieutenant Colonel Larry Gbevlo Lartey, il a assuré à Reuters que « Je peux confirmer que nous avons arrêté la personne que nous croyons être l'ancien ministre ivoirien de la Jeunesse ».

Et l’officier de révéler qu’il ya un mandat d'arrêt contre Blé Goudé. De ce fait a-t-il précisé « nous sommes à sa recherche depuis un certain temps ». Concernant la suite à donner à cette arrestation, Gbevlo Lartey a ajouté que la personne qui a été arrêtée va suivre un certain processus et que plus tard il sera transféré.

Sans qu’on ne connaisse pour l’heure les charges officielles qui seront retenues contre le dernier ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo, il est rappelé que les autorités ivoiriennes lui avaient reproché des enlèvements, des détentions illégales présumées, de la torture, l'incitation à la haine et les crimes économiques.
Ciblé par l’ONU, Blé Goudé vit sous certains embargos comme l’interdiction de voyager et le gel de ses avoirs.

Détenu depuis hier jeudi dans les locaux du Bureau National d’investigation (BNI) à Accra, des responsables du Fpi en exile s’activent avec l’avocat de Blé Goudé pour savoir les réels motifs de son arrestation et certainement enclencher une action judicaire.

Enfin concernant les refugiés ivoiriens au Ghana, les autorités ghanéennes ont déclarés dans le passé qu’ils sont des exilés et à ce titre aucuns d’eux n’a été jusqu’ici extrader vers la Cote d’Ivoire
 

 1   YERIKO GLI | 1/18/2013 9:44:05 AM
Enfin nos mecs semblent se réveiller de l'hibernation.
On verra si Fuck Gnassingbe ne va plus leur admnistrer une nouvelle pillule d'AMBIENT (somnifère) par des offres de négociations bidonnes et tordues.
Il va vous rouler la prochaine fois non pas dans la farine mais dans les cendres des marchés brûlés par ses agents secrets. Trop d'hésitation et de tergiversations dans les démarches togolaises. Vous méritez votre triste sort car la lenteur, compromission, et le silence sont les vitamines préférées des oppresseurs pour se donner plus de tonus et démanteler les syndicats et les partis résolus.
Partez à l'assaut final pour des lendemains meilleurs. On ne mange pas des omelettes sans accepter de casser les oeufs. N'est-ce-pas? COURAGE à vous! Moi je continue de prier pour vous et les autres victimes pour que tombe enfin les liens spirituels qui ont gardé notre peuple et ses leaders en léthargie depuis plus de 40ans. Les murs de Jéricho sécroulent pour ceux qui ont des yeux pour voir!
 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)

Dans la même rubrique

Interdiction de jeter des ordures ou de construire anarchiquement aux abords du grand contournement de Lomé Face aux « constructions anarchiques » et des dépôts d’ordures sur les abords du grand contournement de Lomé, les ministres des Travaux Publics et des Transports, Ninsao Gnofam et de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, Gilbert Bawara montent au créneau pour interdire ces « pratiques ».  [ 4/16/2014 ]
Accident de Talo : 31 Togolais parmi les 47 morts Des quarante-sept (47) personnes décédées dans l’accident de la nuit du 14 au 15 avril derniers sur le pont de Talo à Atakpamé (317 km au nord de Lomé), il y a 15 Burkinabés, 1 Nigérien et 31 Togolais.  [ 4/16/2014 ]
Fiatuwo Sessénou et Bissoune Nabagou déçus de la gestion des ouvrages de lutte contre les inondations Certains ouvrages hydrauliques qui permettent d’assurer un assainissement collectif des eaux pluviales dans la ville de Lomé ont été visités ce mardi par les ministres de l’Urbanisme et de l’Habitat Fiatouwo Sessénou et de l’Equipement Rural, Bissoune Nabagou, pour constater leur état, et envisager les mesures à prendre avant le début de la saison des pluies qui s’annoncent, a constaté l’Agence Afreepress.  [ 4/16/2014 ]
Pour prévenir les inondations, le gouvernement engage des actions de curage des caniveaux et autres Ce qui hante le sommeil des populations de Lomé et de ses banlieues, c’est bien les inondations pendant les grandes périodes de pluies. Le gouvernement togolais semble ne plus dormir sur cette réalité. Mardi, deux membres du gouvernement ont abandonné leur bureau pour aller sur le terrain afin de s’assurer d’une chose : l’état des infrastructures réalisés dans le cadre du projet d’Urgence de Réhabilitation des Infrastructures et des Services Electriques (PURISE). [ 4/15/2014 ]
Revue de presse de la république du Congo du 15 avril Voici les informations les plus importantes à la une des journaux congolais parus mardi : [ 4/15/2014 ]
4 organisations syndicales suspendent leur mouvement de grève Quatre des six confédérations et centrales syndicales, qui ont lancé une grève le 7 janvier dernier pour réclamer une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, ont suspendu mardi leur mouvement de grève.  [ 4/15/2014 ]
Un dialogue proposé pour résoudre la crise des universités publiques L'Union pour le Progrès National (UPRONA) a demandé mardi l'ouverture d'un dialogue entre les partenaires concernés par la crise qui perdure à l'Université du Burundi et à l'Ecole Normale Supérieure, avec le renvoi des étudiants des deux institutions universitaires des auditoires et des campus. [ 4/15/2014 ]
La Libye confrontée à une vague d'immigrants clandestins Les forces navales libyennes ont, la semaine dernière, intercepté des centaines de migrants africains clandestins qui se trouvaient à bord de bateaux en partance pour l'Europe.  [ 4/15/2014 ]
Le Maroc démantèle une cellule de recrutement pour la Syrie Les services de sécurité marocains viennent de mettre à jour une cellule terroriste qui aurait recruté et envoyé de jeunes jihadistes combattre en Syrie. [ 4/15/2014 ]
HCR : aide aux réfugiés sud-soudanais en Ethiopie Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires font leur possible pour améliorer les conditions des réfugiés sud-soudanais dans l'ouest de l'Ethiopie. [ 4/15/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Publicité | Tchat | Emploi | Horoscope | Agenda
iciLome.com