Jeudi, 31 Juillet 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Les centrales syndicales affirment que le gouvernement les roule dans la farine et maintiennent la grève sur lundi prochain


  [1/18/2013 8:35:27 AM]  | Kiosque | MO5-Togo | Lu :964 fois | 2 Commentaires
 

Togo  - Comme nous vous l’annoncions, les fonctionnaires togolais entrent en grève de 48 h à partir de ce lundi. Ce mouvement de débrayage intervient après 10 jours de préavis donné par les six centrales syndicales au gouvernement. Les fonctionnaires togolais réclament depuis quelques années l’adoption d’un nouveau statut de la fonction publique car l’ancien statut date de plus de 45 ans.




« Les six centrales syndicales ont décidé unanimement d’aller en grève. Nous demandons aux fonctionnaires de rester à la maison. Nous ne demandons à personne de descendre dans la rue et nous demandons à toute la population d’appuyer cette grève », a déclaré hier jeudi le Secrétaire Général de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo (CSTT) M. Têvi Bénissan au cours d’une assemblée générale de lancement de la grève.
Les centrales syndicales ont refusé tout amalgame entre leur mot d’ordre et le drame qui frappe le Togo en ce moment. « Le drame que le pays a connu ça affecte tout le monde et nous compatissons à la détresse des victimes, mais nous ne pouvons pas lier les deux événements car nous avons lancé notre préavis avant ce drame », a justifié M Têvi. Pour ce responsable syndical, le gouvernement donne l’impression de les rouler dans la farine et devant un tel gouvernement la seule arme dont disposent les fonctionnaires est la grève.

Notons que le statut en question devrait être voté en fin d’année dernière, au cours du vote du budget 2013 en vue de la répercussion de son incidence financière sur les salaires des fonctionnaires togolais.

Nous y reviendrons.
Source : | MO5-Togo


.
Publicité>


Commentaires


 2   AZOVI | 1/18/2013 9:53:07 AM
Ghana - Accra le 18 janvier 2013 © koaci.com - Au lendemain de l’arrestation du leader des jeunes patriotes ivoiriens Charles Blé Goudé au Ghana (voir article http://koaci.com/articles-79714 ) , la Sécurité nationale ghanéenne vient de confirmer cette information.

Pour le Coordinateur de la Sécurité nationale, le Lieutenant Colonel Larry Gbevlo Lartey, il a assuré à Reuters que « Je peux confirmer que nous avons arrêté la personne que nous croyons être l'ancien ministre ivoirien de la Jeunesse ».

Et l’officier de révéler qu’il ya un mandat d'arrêt contre Blé Goudé. De ce fait a-t-il précisé « nous sommes à sa recherche depuis un certain temps ». Concernant la suite à donner à cette arrestation, Gbevlo Lartey a ajouté que la personne qui a été arrêtée va suivre un certain processus et que plus tard il sera transféré.

Sans qu’on ne connaisse pour l’heure les charges officielles qui seront retenues contre le dernier ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo, il est rappelé que les autorités ivoiriennes lui avaient reproché des enlèvements, des détentions illégales présumées, de la torture, l'incitation à la haine et les crimes économiques.
Ciblé par l’ONU, Blé Goudé vit sous certains embargos comme l’interdiction de voyager et le gel de ses avoirs.

Détenu depuis hier jeudi dans les locaux du Bureau National d’investigation (BNI) à Accra, des responsables du Fpi en exile s’activent avec l’avocat de Blé Goudé pour savoir les réels motifs de son arrestation et certainement enclencher une action judicaire.

Enfin concernant les refugiés ivoiriens au Ghana, les autorités ghanéennes ont déclarés dans le passé qu’ils sont des exilés et à ce titre aucuns d’eux n’a été jusqu’ici extrader vers la Cote d’Ivoire
 

 1   YERIKO GLI | 1/18/2013 9:44:05 AM
Enfin nos mecs semblent se réveiller de l'hibernation.
On verra si Fuck Gnassingbe ne va plus leur admnistrer une nouvelle pillule d'AMBIENT (somnifère) par des offres de négociations bidonnes et tordues.
Il va vous rouler la prochaine fois non pas dans la farine mais dans les cendres des marchés brûlés par ses agents secrets. Trop d'hésitation et de tergiversations dans les démarches togolaises. Vous méritez votre triste sort car la lenteur, compromission, et le silence sont les vitamines préférées des oppresseurs pour se donner plus de tonus et démanteler les syndicats et les partis résolus.
Partez à l'assaut final pour des lendemains meilleurs. On ne mange pas des omelettes sans accepter de casser les oeufs. N'est-ce-pas? COURAGE à vous! Moi je continue de prier pour vous et les autres victimes pour que tombe enfin les liens spirituels qui ont gardé notre peuple et ses leaders en léthargie depuis plus de 40ans. Les murs de Jéricho sécroulent pour ceux qui ont des yeux pour voir!
 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Mr Albert Kate envoyé spécial au Sommet US-Africa Sommet US-Africa/ Mr Albert Kate : "de nouvelles reformes économiques et commerciales courageuses en faveur des populations doivent être annoncées à la suite de ce sommet par les gouvernants, pour montrer l’impact du partenariat US-Africa" [ 7/31/2014 ]
Zeus K. Aziadouvo sort son premier livre : "Sylvanus Olympio, panafricaniste et pionnier de la CEDEAO" Le Journaliste togolais, Zeus Komi Aziadouvo a dédicacé, le 30 Juillet 2014, son tout premier livre. [ 7/31/2014 ]
Revue à mi-parcours du plan stratégique 2012-2016 de lutte contre le sida Les autorités sanitaires burundaises ont organisé une revue à mi-parcours du plan stratégique national 2012-2016 de lutte contre le sida pour examiner si la réponse burundaise au VIH/sida est toujours adaptée à la situation épidémiologique en faisant une analyse en profondeur, a révélé mercredi Dr Rirangira, secrétaire exécutif permanent du Conseil National de Lutte contre le sida (CNLS). [ 7/31/2014 ]
Le bilan de la bousculade s'alourdit à 33 morts Le bilan de la bousculade survenue mardi sur la plage de Taouyah à Conakry s'est alourdi pour atteindre 33 morts et 19 blessés, a annoncé la directrice général de l'hôpital Donka, Fatou Sické Camara. [ 7/31/2014 ]
Le gouvernement s’engage dans la lutte contre les grossesses en milieu scolaire Chaque année, on enregistre dans les établissements scolaires publics et privés plusieurs cas de grossesse dans le rang des jeunes filles, un total de 5343 cas de grossesses a été enregistré sur toute l’étendue du territoire national entre 2009 et 2012 avec près de 2000 pour la seule région des Plateaux.  [ 7/31/2014 ]
Ahoomey-Zunu au centre d’isolement du CHU Campus de Lomé Après avoir rencontré tous les acteurs impliqués dans la gestion de la maladie virale à Ebola mardi, le premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu a effectué une visite ce mercredi au centre d’isolement du Centre Hospitalier Universitaire du Campus de Lomé, a appris l’Agence de presse Afreepress.  [ 7/31/2014 ]
Le secteur touristique dispose d’un plan directeur Les autorités togolaises veulent s’appuyer sur les potentiels touristiques dont regorgent le territoire togolais pour lutter contre la pauvreté dans les milieux ruraux et booster la croissance économique.  [ 7/31/2014 ]
Des acteurs de la communication impliqués dans l’amélioration de la gouvernance du secteur extractif au Togo Sur initiative du Réseau des Organisation de la Communication pour la Transparence et le Développement (ROC-TD), les acteurs impliqués dans le secteur de la communication ont été informés ce mercredi à Lomé sur les réformes en cours dans le secteur extractif au Togo, a constaté sur place un reporter de l’Agence Afreepress.  [ 7/31/2014 ]
PNIASA : Bientôt un nouveau manuel de suivi évaluation Un nouveau document devant servir de manuel de suivi-évaluation du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA) est en cours de finalisation depuis ce mercredi à Lomé, a appris l’Agence Afreepress du ministère de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche.  [ 7/31/2014 ]
Le procès du fils de l'ancien président Wade démarre jeudi Le fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, Karim, sera jugé jeudi à Dakar devant la Cour de Répression de l'Enrichissement illicite (CREI). Ce procès sera le premier dans la traque des biens supposés mal acquis par les dignitaires de l'ancien régime sénégalais, engagée par le président sénégalais Macky Sall. [ 7/30/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Offre de voyance gratuite immédiate en direct | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon |
EX-IN Consult
iciLome.com