Mardi, 3 Mars 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Alerte à la bombe à Dakar et levée de l'interdiction de sortie du territoire d'anciens ministres à la Une


  [2/23/2013 6:10:35 AM]  | Kiosque | Apanews | Lu :1194 fois | Commenter
 

Sénégal  - Les quotidiens sénégalais de ce samedi commentent largement l’alerte à la bombe de vendredi au centre-ville de Dakar et la décision de la Cour de Justice de la CEDEAO demandant la levée de l’interdiction de sortie de territoire de Karim Wade et Cie, dans le cadre de l’enquête sur les biens supposés mal acquis.




Ainsi, L'As revient sur l'alerte à la bombe de vendredi au centre-ville de Dakar et précise que «les attaques étaient prévues à la grande mosquée et à la cathédrale à 14h».

Selon ce journal, la police sénégalaise était au courant depuis une semaine de ces plans d'attaques. Parlant de ce sujet, Walfadjri note que les «forces de sécurité sont sur le qui-vive» et surveille des églises de la banlieue.

«Suite à l'alerte à la bombe, la presque totalité des édifices publics a été quadrillés par la Brigade d'intervention polyvalente (BIP et par les éléments de la police», explique Walfadjri.

«Après une fausse alerte à la bombe, police, gendarmerie, renseignements généraux sur le qui-vive», renchérit Le Populaire, selon lequel journal, l'ambassade de France et les autorités policières sénégalaises démentent, pendant que les Etats-Unis précisent.

Faisant dire à L'Observateur que les «Américains (qui avaient invité leurs ressortissants d'évacuer ce centre-ville) installent la panique à Dakar».

«Deux réunions de sécurité avaient été tenues à la présidence ces derniers jours. Des mosquées sous contrôle et des Imams filés. La capitale sous haute surveillance de la police et de la gendarmerie», souligne L'Obs.

Les journaux parlent aussi de la levée de l'interdiction de sortie du territoire, préconisée à la justice sénégalaise par la Cour de Justice de la CEDEAO.

«Le PDS gagne 3 batailles et perd la guerre», indique Le Populaire, soulignant que sur 13 requêtes, les libéraux obtiennent gain de cause sur trois points dont l'interdiction de sortie du territoire et la présomption d'innocence.

«Karim Wade et Cie autorisés à voyager», renchérit L'Obs, pendant que Le Quotidien estime que la «CEDEAO déboute l'Etat», mais se déclare incompétente pour les poursuites judiciaires.

«La CEDEAO désavoue Macky», note de son côté Libération, appuyé par La Tribune qui titre : «Karim et compagnie dans des airs de victoire. Ils peuvent désormais voyager tranquillement».

«Passeport pour huit retenus», ajoute Sud Quotidien. Mais si on en croit EnQuête, tout n'est pas fini car «le pouvoir se radicalise».




Source : | Apanews


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

VIDEO/ Le ton est lancé à Dapaong "Quelque soit l'intimidation le travailleur togolais ne fléchira pas"  [ 3/3/2015 ]
Exclusif: la STT se retire du comité de suivi La Synergie des Travailleurs du Togo, STT a décidé de retirer son représentant du comité de suivi mis en place par le gouvernement togolais il y a huit jours, pour poursuivre les discussions autour du relevé de conclusions du 20 février dernier. [ 3/3/2015 ]
le front social de nouveau en ébullition Après la trêve de la semaine écoulée, les mouvements sociaux ont repris de plus belle ce lundi au Togo avec des sit-in dans l'administration et les services publics, et les élèves qui sont descendus de nouveau dans les rues. [ 3/3/2015 ]
L'UNFPA-Togo appuie le GF2D dansle bilan des accords de Beijing au Togo : il y a certes des avancées mais des efforts restent à faire Le Groupe de réflexion et d’action femme, démocratie et développement (GF2D), grâce à l’appui financier du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au Togo, était face à la presse ce lundi à Lomé, pour le bilan du Togo en matière de promotion des femmes vingt (20) ans après l’adoption des plans d’action de Beijing , en présence de la ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Dédé Ahoéfa Ekoué, a constaté l’Agence de presse. [ 3/3/2015 ]
Affaire d’incendie : Vers un nouveau mandat de dépôt contre Abass Kaboua ? Il est libre mais il n’a pas toujours fini avec la justice. Toujours inculpé dans l’affaire des incendies des marchés du Togo, le président du Mouvement des Républicains Centristes, Abass Kaboua sera ce mardi 3 mars devant le doyen des juges du premier cabinet à Lomé.  [ 3/3/2015 ]
Les élèves menacent de descendre dans la rue Après un mois passé sans cours à cause de la grève générale des enseignants, les élèves des Collèges et Lycées ont fait savoir au Ministre de l’Éducation Nationale de faire reprendre les cours le plus tôt possible. Dans le cas contraire, ils iront dans la rue pour se faire entendre par qui de droit. [ 3/2/2015 ]
La pièce de théâtre « Jamais sans mon nom » présentée au public La pièce de théâtre « Jamais sans mon nom » a été présentée au public samedi 28 février 2015 au centre culturel Filbleu par la compagnie Hohiniba. La représentation théâtrale de la pièce « Jamais sans mon nom » met en scène la vie d'un couple de journalistes, opprimé pour leur prise de position. Ici le couple se retrouve dans une gare noire parce qu'ils sont poursuivis et traqués par les autorités de leur pays pour leurs écrits.  [ 3/2/2015 ]
Des présumés dépeceurs d'homme dans les filets de la Police Finie la course pour quatre présumés dépeceurs d'homme. Ntieche Mama Awouodou, Ngouh Ntoumbe Amza et Ndjoya Yacouba, Kouotou Amadou ont été appréhendés ce weekend par la Police judiciaire dans les environs de Belle-Vue 2 à Libreville. [ 3/2/2015 ]
Des femmes imams à l’avant-garde de la lutte anti-radicalisation La lutte contre la radicalisation au nom de l’Islam ne sera plus désormais une affaire des hommes. Les femmes algériennes, du moins les imams femmes ont décidé de jouer leur partition dans cette lutte. [ 3/2/2015 ]
Bangui : Les magistrats en grève de trois jours Les magistrats centrafricains ont entamé depuis ce lundi matin, une grève de trois jours. Ils réclament du gouvernement, le paiement de leurs primes de responsabilité et des frais d’évacuation pour ceux des leurs qui sont malades. [ 3/2/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com