Mardi, 27 Septembre 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Le CICR a 150 ans/Emmanuel Placca : « En 150 ans, l’aventure humanitaire du CICR, a été une aventure fabuleuse »

Emmanuel Placca, chef du bureau CICR
  [2/26/2013 8:30:18 AM]  | Kiosque | PA-LUNION | Lu :1572 fois | Commenter
 

Togo  - Le 17 février dernier, le Comité international de la croix rouge, CICR, a soufflé son 150è bougie. 150 ans dans la vie humanitaire de par le monde, les actions menées et pour quel bilan ? C’est de cela qu’il est question dans cet entretien à nous accordeé par le chef de bureau CICR au Togo M. Emmanuel Placca.




pa-lunion.com : Monsieur Emmanuel PLACCA, bonjour !

Emmanuel PLACCA : Bonjour !

pa-lunion.com : Vous êtes le chef de bureau du comité internationale de la Croix Rouge au Togo, CICR. Comment pouvez-vous résumer le parcours du CICR en 150 ans d’existence dans le monde ?

Emmanuel PLACCA : En 150 ans, je pense que l’aventure humanitaire du CICR, a été une aventure fabuleuse. Qui a été faites de succès, mais aussi de regrets par moment. Et je pense notamment à la seconde guerre mondiale, où nous aurons voulu faire plus que nous n’avions fait. Mais de manière générale, il revient aux victimes des différentes situations de conflits armés, d’apprécier le travail qui a été fait par le CICR en termes de protection et d’assistance.
Pour nous, ça reste un enjeu majeur de pouvoir accéder aux victimes, mais au préalable être accepté par les différents acteurs de la violence, pour nous faciliter notre travail en faveur de ces victimes là. Je pense qu’aujourd’hui en 150 ans, nous avons donné le meilleur de nous mêmes, pour pouvoir assister l’humanité en détresse. Mais je pense que nous pouvons donner un peu plus avec la participation de tous les acteurs humanitaires, avec la participation de tous, tout simplement parce que, il y a 150 ans, l’espace n’était pas si occupée. Parce que nous avions combien d’acteurs à l’époque ? Le CICR et les Sociétés nationales de la Croix Rouge étaient pratiquement les seuls ! Mais après, nous avions eu toute une panoplie dans les versions humanitaires, celles qui découlent directement du système des nations unies, qui sont venues, qui sont des acteurs majeurs aujourd’hui ! Donc, l’espace est occupé par plusieurs acteurs. Et même au plan national, nous avons des acteurs, des organisations non gouvernementales, qui interviennent également pour répondre à des questions d’ordre humanitaire liées aux catastrophes. Donc pour nous, nous pensons qu’il est important aujourd’hui de pouvoir coordonner au mieux nos actions avec tous ces acteurs humanitaires qui existent de part le monde.

pa-lunion.com : Alors, puisqu’il est question de bilan, depuis son arrivée ici au Togo, quelles ont été les grandes actions du CICIR au Togo depuis les années 70 ?

Emmanuel PLACCA : Vous savez, le CICR intervient, comme je l’ai dit tantôt, dans des situations de conflits, parce que sa mission d’ailleurs le prédestine à cela ; pouvoir assister et protéger les victimes des conflits armées. Mais dans des pays qui ne sont pas en conflit, comme le Togo, ou le Benin à côté, ou le Burkina, le CICR fait la promotion du droit international humanitaire. Faire la promotion du droit international humanitaire, c’est diffuser le plus largement possible au sein de la population civile, ou au niveau des forces armées et forces de sécurité, les règles les plus pertinentes du droit internationale humanitaire. Mais c’est aussi encourager les Etats à adhérer à un certain nombre de conventions internationales liées au droit international humanitaire. Sur ce terrain, je crois que nous avons fait pas mal de choses, puisque en définitive, si vous prenez la note de service du chef d’Etat major des forces armées togolaises, datant de 96, le droit international humanitaire a été rendu obligatoire dans le cursus de formation militaire. Donc, c’est déjà quelque chose de gagné. Et ce qui fait qu’aujourd’hui, lorsque vous allez dans les académies militaires, le droit international humanitaire est enseigné avec le soutien du CICR. Et de plus, nous avons accompagné le gouvernement sur un certain nombre de texte de convention internationale. Non seulement des conseils pour faciliter l’adhésion, ou la signature, ou encore la ratification, et puis des conseils pour l’internationalisation de certaines dispositions pertinentes. Je pense à l’introduction de certaines dispositions incriminant par exemple le crime contre l’humanité, les crimes de guerre, etc. dans le nouveau code pénal en gestation, pour être plus proche de ce qui est récent.

pa-lunion.com : Il est vrai qu’il n’y a pas de conflit au Togo, mais on vous a vu intervenir sur des catastrophes comme les dernières inondations que le pays a connues. Ensuite ces derniers jours, il y a eu des drames, notamment des incendies des marchés de Lomé et de Kara. Quel a été donc l’apport du CICR lors de ces incendies ?

Emmanuel PLACCA : Vous savez dans un contexte comme celui du Togo, le CICR appui plutôt la société nationale de la Croix Rouge pour intervenir en faveur des populations victimes des différentes situations de catastrophe. Ca a été récemment encore le cas au dernier trimestre 2012, lorsque nous avons assisté les populations victimes, les peuples victimes des violences ou des tensions intercommunautaires à Mougou non loin de Mango. De plus comme vous faites mention des inondations, oui.

En 2008 également, nous avons soutenu la Croix Rouge Togolaise pour pouvoir soutenir plus d’une vingtaine de localités les plus difficiles d’accès et les populations qui ont été les plus affectées par les inondations. Ce travail nous le faisons régulièrement, de même nous soutenons la Croix Rouge Togolaise pour pouvoir faire face à certaines situations de tension et consécutive, par exemple aux manifestations des partis politiques, et je pense que notre tâche à ce niveau, c’est de permettre à la société nationale d’apporter une réponse adaptée à la situation, d’avoir les moyens de pouvoir intervenir, de relever les blessés s’il y en a, etc.

pa-lunion.com : Alors revenons sur les 150 ans du CICR dans le monde. Quelles sont les activités au programme de cette commémoration.

Emmanuel PLACCA : Pour les activités, au niveau du Togo, nous n’avons pas d’activités en tant que telle. Nous avons prévu cette rencontre, et puis, nous avons décidé de soutenir la Croix Rouge Togolaise lors du 08 mai pour pouvoir organiser une manifestation qui en tiendra compte à l’occasion de la journée internationale de la Croix Rouge. Et au niveau mondial, je peux signaler entre autres, l’ouverture prochaine de la bibliothèque au grand public, je pense c’est en septembre. Et puis, à partir de maintenant d’ailleurs en Suisse, il y a un ensemble de conférence que donnera le Président du CICR en relation avec des instituts de droit international en Europe. Mais pour les médias, il y a un certain nombre de sites qui ont été activés, pour leur permettre de pouvoir télécharger de la documentation et des images nécessaires à leurs activités.

pa-lunion.com : Le thème mondial pour cette commémoration ?

Emmanuel PLACCA : 150 ans d’action humanitaire à revisiter.

pa-lunion.com : Monsieur Emmanuel PLACCA, je vous remercie.

Merci !
Source : | PA-LUNION


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Inondation: l’effondrement d’un bâtiment fait mort et blessé Une habitation s’est effondrée au quartier Air-France 3 au sud de la ville de Bouaké. Le drame a fait au moins un mort et un blessé grave. [ 9/27/2016 ]
80 milliards de FCFA pour une énergie propre Assurer l’éclairage public et raccorder les consommateurs de l’énergie basse tension, telles sont les intentions des autorités togolaises qui bénéficient dorénavant d’un prêt de 80 milliards de F CFA à cet effet. Les Fonds viennent de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD). [ 9/27/2016 ]
Anani Akakpo, propriétaire du restaurant MalumaDreams à Berlin, en passe de tout perdre Emmanuel Anani Akakpo, togolais résident à Berlin, en Allemagne, et détenteur du restaurant MalumaDreams est sommé de quitter les lieux à cause d’un litige l’opposant à Olaf Heinrich, Maire et responsable de l’immeuble, renseigne le confrère ‘’L’Indépendant Express" dans sa parution du jour. [ 9/27/2016 ]
Le chemin de fer à Lomé, un danger de mort pour les riverains Dans l'un de nos articles de la semaine dernière, nous évoquions les tas d’immondices, sources de maladies, qui jonchent le long de la ligne ferroviaire, surtout dans les quartiers Bè, Bè-Kpota, Nukafu, Gbadago, Adidogomé, etc. Cette semaine, nos confrères de « La Gazette du Togo » reviennent sur le danger que constitue l’état défectueux des rails qui montrent des cassures par endroits.  [ 9/27/2016 ]
Le CROP incite à la publication sur les parlements en Afrique Le Centre de recherche et de sondage d’opinion (CROP), en collaboration avec l’Université de Konstanz d’Allemagne, a réuni des experts venus du Bénin, du Botswana, du Cameroun, du Gabon, de la Tanzanie, du Togo et du Zimbabwe à Lomé les du 19 au 21 septembre 2016 pour réfléchir sur le rôle des parlementaires dans les démocraties émergentes en Afrique. [ 9/27/2016 ]
Arriérés de salaires: un nouveau débrayage des enseignants dans les universités nigériennes L’enseignement supérieur public nigérien comment de nouvelles perturbations. Depuis ce lundi, les enseignants à travers une grève, réclament des arriérés de salaires.  [ 9/27/2016 ]
Editogo : Vers un nouveau mouvement d’humeur Les discussions entre la Direction de la société des Editions du Togo (EDITOGO) et ses employés n’évoluent pas. Ces derniers regroupés au sein du Syndicat des agents de l’Editogo (SYNA-Editogo) menacent d’entrer de nouveau en grève pour obtenir satisfaction de leurs doléances datant de 2012. [ 9/27/2016 ]
La Coalition Marocaine pour la Justice Climatique (CMJC) en conclave à Casablanca Près de 200 participants, représentant la société civile, les syndicats, les mouvements sociaux, des chercheurs et des experts, dont environ la moitié proviennent de 39 pays d'Afrique, du Maghreb, du Moyen-Orient, des continents américains, d'Europe et d'Asie se sont retrouvés à Casablanca les 23 et 24 septembre 2016, pour une conférence intitulée " COP 22, enjeux et défis" afin de débattre des moyens à mettre en oeuvre pour la réalisation d'une justice climatique. [ 9/27/2016 ]
La semaine du 19 au 23 septembre 2016 a été riche en activités pour le PNUD.  [ 9/27/2016 ]
Gouvernance locale: la destitution des maires préoccupe le Réseau Social Watch Le président du Conseil d’administration du Réseau Social Watch, Gustave Assah, a animé le vendredi 23 septembre, à Dangbo, dans le département de l’Ouémé, une conférence de presse pour demander l’arrêt des destitutions des maires qui ont pour seul fondement des représailles post électorales. [ 9/26/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | credit en ligne | Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.