Mercredi, 22 Octobre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Le CICR a 150 ans/Emmanuel Placca : « En 150 ans, l’aventure humanitaire du CICR, a été une aventure fabuleuse »

Emmanuel Placca, chef du bureau CICR
  [2/26/2013 8:30:18 AM]  | Kiosque | PA-LUNION | Lu :1321 fois | Commenter
 

Togo  - Le 17 février dernier, le Comité international de la croix rouge, CICR, a soufflé son 150è bougie. 150 ans dans la vie humanitaire de par le monde, les actions menées et pour quel bilan ? C’est de cela qu’il est question dans cet entretien à nous accordeé par le chef de bureau CICR au Togo M. Emmanuel Placca.




pa-lunion.com : Monsieur Emmanuel PLACCA, bonjour !

Emmanuel PLACCA : Bonjour !

pa-lunion.com : Vous êtes le chef de bureau du comité internationale de la Croix Rouge au Togo, CICR. Comment pouvez-vous résumer le parcours du CICR en 150 ans d’existence dans le monde ?

Emmanuel PLACCA : En 150 ans, je pense que l’aventure humanitaire du CICR, a été une aventure fabuleuse. Qui a été faites de succès, mais aussi de regrets par moment. Et je pense notamment à la seconde guerre mondiale, où nous aurons voulu faire plus que nous n’avions fait. Mais de manière générale, il revient aux victimes des différentes situations de conflits armés, d’apprécier le travail qui a été fait par le CICR en termes de protection et d’assistance.
Pour nous, ça reste un enjeu majeur de pouvoir accéder aux victimes, mais au préalable être accepté par les différents acteurs de la violence, pour nous faciliter notre travail en faveur de ces victimes là. Je pense qu’aujourd’hui en 150 ans, nous avons donné le meilleur de nous mêmes, pour pouvoir assister l’humanité en détresse. Mais je pense que nous pouvons donner un peu plus avec la participation de tous les acteurs humanitaires, avec la participation de tous, tout simplement parce que, il y a 150 ans, l’espace n’était pas si occupée. Parce que nous avions combien d’acteurs à l’époque ? Le CICR et les Sociétés nationales de la Croix Rouge étaient pratiquement les seuls ! Mais après, nous avions eu toute une panoplie dans les versions humanitaires, celles qui découlent directement du système des nations unies, qui sont venues, qui sont des acteurs majeurs aujourd’hui ! Donc, l’espace est occupé par plusieurs acteurs. Et même au plan national, nous avons des acteurs, des organisations non gouvernementales, qui interviennent également pour répondre à des questions d’ordre humanitaire liées aux catastrophes. Donc pour nous, nous pensons qu’il est important aujourd’hui de pouvoir coordonner au mieux nos actions avec tous ces acteurs humanitaires qui existent de part le monde.

pa-lunion.com : Alors, puisqu’il est question de bilan, depuis son arrivée ici au Togo, quelles ont été les grandes actions du CICIR au Togo depuis les années 70 ?

Emmanuel PLACCA : Vous savez, le CICR intervient, comme je l’ai dit tantôt, dans des situations de conflits, parce que sa mission d’ailleurs le prédestine à cela ; pouvoir assister et protéger les victimes des conflits armées. Mais dans des pays qui ne sont pas en conflit, comme le Togo, ou le Benin à côté, ou le Burkina, le CICR fait la promotion du droit international humanitaire. Faire la promotion du droit international humanitaire, c’est diffuser le plus largement possible au sein de la population civile, ou au niveau des forces armées et forces de sécurité, les règles les plus pertinentes du droit internationale humanitaire. Mais c’est aussi encourager les Etats à adhérer à un certain nombre de conventions internationales liées au droit international humanitaire. Sur ce terrain, je crois que nous avons fait pas mal de choses, puisque en définitive, si vous prenez la note de service du chef d’Etat major des forces armées togolaises, datant de 96, le droit international humanitaire a été rendu obligatoire dans le cursus de formation militaire. Donc, c’est déjà quelque chose de gagné. Et ce qui fait qu’aujourd’hui, lorsque vous allez dans les académies militaires, le droit international humanitaire est enseigné avec le soutien du CICR. Et de plus, nous avons accompagné le gouvernement sur un certain nombre de texte de convention internationale. Non seulement des conseils pour faciliter l’adhésion, ou la signature, ou encore la ratification, et puis des conseils pour l’internationalisation de certaines dispositions pertinentes. Je pense à l’introduction de certaines dispositions incriminant par exemple le crime contre l’humanité, les crimes de guerre, etc. dans le nouveau code pénal en gestation, pour être plus proche de ce qui est récent.

pa-lunion.com : Il est vrai qu’il n’y a pas de conflit au Togo, mais on vous a vu intervenir sur des catastrophes comme les dernières inondations que le pays a connues. Ensuite ces derniers jours, il y a eu des drames, notamment des incendies des marchés de Lomé et de Kara. Quel a été donc l’apport du CICR lors de ces incendies ?

Emmanuel PLACCA : Vous savez dans un contexte comme celui du Togo, le CICR appui plutôt la société nationale de la Croix Rouge pour intervenir en faveur des populations victimes des différentes situations de catastrophe. Ca a été récemment encore le cas au dernier trimestre 2012, lorsque nous avons assisté les populations victimes, les peuples victimes des violences ou des tensions intercommunautaires à Mougou non loin de Mango. De plus comme vous faites mention des inondations, oui.

En 2008 également, nous avons soutenu la Croix Rouge Togolaise pour pouvoir soutenir plus d’une vingtaine de localités les plus difficiles d’accès et les populations qui ont été les plus affectées par les inondations. Ce travail nous le faisons régulièrement, de même nous soutenons la Croix Rouge Togolaise pour pouvoir faire face à certaines situations de tension et consécutive, par exemple aux manifestations des partis politiques, et je pense que notre tâche à ce niveau, c’est de permettre à la société nationale d’apporter une réponse adaptée à la situation, d’avoir les moyens de pouvoir intervenir, de relever les blessés s’il y en a, etc.

pa-lunion.com : Alors revenons sur les 150 ans du CICR dans le monde. Quelles sont les activités au programme de cette commémoration.

Emmanuel PLACCA : Pour les activités, au niveau du Togo, nous n’avons pas d’activités en tant que telle. Nous avons prévu cette rencontre, et puis, nous avons décidé de soutenir la Croix Rouge Togolaise lors du 08 mai pour pouvoir organiser une manifestation qui en tiendra compte à l’occasion de la journée internationale de la Croix Rouge. Et au niveau mondial, je peux signaler entre autres, l’ouverture prochaine de la bibliothèque au grand public, je pense c’est en septembre. Et puis, à partir de maintenant d’ailleurs en Suisse, il y a un ensemble de conférence que donnera le Président du CICR en relation avec des instituts de droit international en Europe. Mais pour les médias, il y a un certain nombre de sites qui ont été activés, pour leur permettre de pouvoir télécharger de la documentation et des images nécessaires à leurs activités.

pa-lunion.com : Le thème mondial pour cette commémoration ?

Emmanuel PLACCA : 150 ans d’action humanitaire à revisiter.

pa-lunion.com : Monsieur Emmanuel PLACCA, je vous remercie.

Merci !
Source : | PA-LUNION


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Le tourisme fait reculer la pauvreté, selon les autorités Le Directeur de cabinet du ministère du Tourisme a indiqué mercredi 22 octobre que « là où progresse le tourisme, la pauvreté recule ». Selon Gnazou N’daam, le tourisme est devenu l’une des plus importantes activités économiques créatrices d’emplois et génératrice de devises pour les Etats. « C’est pourquoi la plupart des Etats en développement et les organisations régionales et sous régionales à l’exemple de la Cedeao et de l’Uemoa en ont fait une priorité pour le décollage économique et l’intégration de leurs peuples », a-t-il indiqué. [ 10/22/2014 ]
Le Tchad accusé de refus de transférer de deux co-accusés de Hissène Habre Les avocats déplorent le manque de coopération des autorités judiciaires tchadiennes avec les Chambres africaines extraordinaires chargées de juger Hissène Habré. Ils dénoncent notamment le refus des autorités tchadiennes de transférer Saleh Younouss et Mahamat Djibrine vers Dakar. [ 10/22/2014 ]
Un important dépôt d’armes du MNLA découvert Un important armement enfoui dans le vaste désert de Kidal et appartenant au MNLA, a été débusqué par la force Barkhane (le nouveau nom des forces françaises) d’où le mécontentement de la France. Selon plusieurs sources, l’opération menée dans l’Adrar des Ifoghas par les forces françaises a permis de mettre la main sur un important dépôt d’armement. Après vérifications, les militaires français ont eu la confirmation que cet arsenal faisait partie d’un stock d’arme appartenant au Mouvement national de libération de l’Azawad.  [ 10/22/2014 ]
La France va faire plus dans la lutte contre Ebola Le ministre des Affaires étrangères a annoncé mardi 21 octobre des efforts accrus de la France en Guinée Conakry pour lutter contre le virus Ebola. Selon le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius qui s’exprimait à l'occasion de la visite à Paris du docteur David Nabarro, coordinateur des Nations unies pour la lutte contre le virus Ebola, la France a décidé de former, à la fois en France et en Guinée, les personnels soignants engagés contre Ebola [ 10/22/2014 ]
Déclaration du Mouvement Mahatma Ganghi-Afrique à l'occasion de la célébration de la journée internationale de la non-violence édition 2014 «La non-violence est la plus grande force que l’humanité a, à sa portée. Elle est plus puissante que l’arme la plus destructive inventée par l’ingéniosité de l’homme ». Cette exhortation de Mahatma Gandhi est difficile à comprendre et à mettre en pratique. Mais, comme l’a dit le Professeur Gene Sharp: [ 10/22/2014 ]
Prostitution en milieu scolaire, le phénomène prend de l’ampleur et gagne du terrain !  SOS, le sexe va finir par emporter les jeunes filles dans les milieux scolaires au Togo. C’est le triste constat que l’on peut dresser au regard de ce qui se passe dans les établissements scolaires. [ 10/22/2014 ]
12 universités sous haute sécurité Les autorités égyptiennes ne veulent pas répéter les mêmes erreurs de l’année passée constatée dans le fonctionnement des universités. C’est pourquoi cette année des mesures de sécurité exceptionnelles ont été adoptées dans 12 universités du pays qui ont effectué leur rentrée il y a dix jours. [ 10/22/2014 ]
Retour en grâce de Mahamat Adoum Ismaël, nommé à la tête de la Société d’électricité C'est une nomination qui ressemble à une réhabilitation. Mahamat Adoum Ismaël, ancien PDG de la CotonTchad (la société nationale cotonnière) prend les rênes de la Société d’électricité. [ 10/22/2014 ]
Les écoles publiques de l’Etat de Borno rouvriront en novembre Fermées depuis le 14 mars après des attaques sanglantes des insurgés du groupe islamique Boko Haram, les écoles publiques de l'Etat de Borno (nord-est du Nigeria), vont rouvrir leurs portes en novembre prochain. [ 10/22/2014 ]
La lutte contre Ebola continue selon Goodluck Jonathan Le président nigérian Goodluck Jonathan, loin de dormir sur ses lauriers après l’exemption d’Ebola déclarée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), appelle toute la population à mener « une guerre sans relâche contre la maladie », qui continue de faire des victimes en Afrique de l’Ouest. [ 10/22/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne
EX-IN Consult
iciLome.com