Jeudi, 5 Mars 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Graves abus de l'armée, selon Amnesty


  [2/27/2013 5:28:41 AM]  | Kiosque |ANGOLAPRESS | Lu :402 fois | Commenter
 

Côte D'Ivoire  - L'armée ivoirienne a commis des "violations graves" des droits de l'Homme aux dépens de partisans avérés ou supposés de l'ex-président Laurent Gbagbo en réaction à une vague d'attaques en 2012, affirme Amnesty International dans un rapport publié mardi.




Dans ce rapport intitulé "Côte d'Ivoire: la loi des vainqueurs", issu d'une enquête d'un mois en septembre et octobre 2012, l'ONG de défense des droits de l'Homme accuse les Forces républicaines (FRCI), l'armée mise en place par le président Alassane Ouattara après la crise post-électorale de 2010-2011, d'avoir mené une "politique de répression" au nom de la "sécurité".

"Sur des bases souvent ethniques et politiques", "des dizaines de personnes" ont été victimes d'"arrestations arbitraires" et de "tortures" commises par l'armée et la "milice" composée des chasseurs traditionnels "dozo", rapporte Amnesty. Deux personnes au moins sont mortes des suites d'actes de "torture", selon l'organisation.

L'ONU, Amnesty et d'autres ONG internationales avaient déjà accusé les FRCI de graves violations des droits de l'Homme dans leur réponse à la vague d'attaques, souvent meurtrières, menées au second semestre 2012 par des groupes armés contre les forces de sécurité et des sites sensibles. Le gouvernement a imputé ces attaques à des fidèles de l'ancien régime, ce que le camp Gbagbo a récusé.

Le ministre de la Justice Gnénéma Coulibaly a indiqué à l'AFP que des "enquêtes" étaient en cours sur les allégations de violations des droits de l'Homme par l'armée, et réaffirmé que les auteurs d'éventuelles exactions seraient poursuivis, au nom de la "lutte contre l'impunité".

Les forces armées ont eu "une riposte peut-être disproportionnée" aux attaques de 2012, mais depuis lors "il y a un bon progrès en terme de sécurité et de respect des droits de l'Homme", a-t-il ajouté.

La Côte d'Ivoire tente de tourner la page de la crise de décembre 2010-avril 2011 qui a fait quelque 3.000 morts après le refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à la présidentielle. L'ex-chef de l'Etat est soupçonné de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI) et détenu à La Haye depuis fin 2011. Nombre de ses partisans sont détenus en Côte d'Ivoire.
Source :


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Grâce présidentielle: 3000 détenus libérés Le ministre de la Justice ivoirienne a annoncé mercredi la libération de 3000 détenus. Ceux-ci ont bénéficié de la grâce présidentielle accordée par le chef de l'Etat Alassane Ouattara. Dans ce lot, il ne faut cependant pas espérer avoir des détenus de la crise postélectorale. [ 3/5/2015 ]
Quatre policiers écrasés par un véhicule poids lourd Les faits se sont produits dans la matinée d’hier mercredi. Quatre policiers en mission ont été écrasés dans un accident, par un véhicule poids lourd. C’est ce qu’ont indiqué des sources policières algériennes. [ 3/5/2015 ]
Front social en ébullition/ La LTDH se prononce et exige la démission du PM La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) à travers un communiqué rendu public ce 04 mars s’est prononcée sur la situation sociopolitique qui prévaut au Togo ces derniers mois. Celle-ci marquée par les grèves a répétition avec pour point d’orgue les manifestations d’élèves dans les rues et le renvoi des malades des centres de santé, inquiète au plus haut point l’organisation de défense des droits de l’homme. La LTDH en tient pour responsables, les premières autorités du pays notamment le Premier Ministre à qui elle demande ni plus ni moins de rendre son tablier. Lisez plutôt.  [ 3/5/2015 ]
Idriss Deby donne un ultimatum à Abubakar Shekau Idriss Deby, le président du Tchad dont l’armée est en première ligne dansla lutte contre Boko Haram, vient d’annoncer qu’il sait où se cache, Abubakar Shekau, le Chef de la secte islamiste. Il invite ce dernier à se rendre dans les meilleurs délais. [ 3/5/2015 ]
Le Cap dévasté par des feux de brousse Le Cap est l'un des sites touristiques les plus attrayants de l'Afrique du Sud. Cette péninsule est partie en fumée; dévastée par des feux de brousse difficile à contenir. Depuis quatre jours, les secours tentent de maîtriser le feu, mais la température (40°), n'y est pas favorable. [ 3/5/2015 ]
L'arnaque des démarcheurs de la justice Au Togo comme dans la sous-région, il n'est pas rare de voir des gens bien que n'appartenant pas au corps judiciaire, graviter autour des palais de justice. Leur rôle, "aider" les citoyens à accomplir leurs démarches judiciaires. Cependant, cette "aide" n'en est pas vraiment une. [ 3/5/2015 ]
Le CACIT moule les professionnels des médias dans les mécanismes de la juridiction administrative Une vingtaine de professionnels des médias ont eu à être initiés ce mercredi sur les mécanismes de saisine des juridictions administratives au Togo, c’est-à-dire l’ensemble des juridictions de l’ordre administratif qui règlent les conflits entre l’Etat et ses démembrements et les particuliers. [ 3/5/2015 ]
Bruno Loglo a présenté son prix « Jarre d’Afrique/Pilier de développement local » à la population de Tsévié Le président de la Délégation spéciale de la Commune de Tsévié (35 km au nord de Lomé) Bruno Kossi Loglo a présenté mercredi à la population de ladite localité son trophée « Jarre d’Afrique/Pilier de développement local » reçu le 20 février dernier au Palais des congrès de Cotonou au Bénin, comme titre honorifique de l’année 2014, au grand bonheur de la population, a constaté un reporter de l’Agence Afreepress.  [ 3/5/2015 ]
La sérénité de l’année scolaire 2014-2015 est entre les mains du gouvernement et des associations de parents d’élèves, selon la FESYNTET Le mouvement de grève qui secoue l’administration publique, les activités d’éducation dans les établissements scolaires et dans les centres de santé publics du Togo n’est pas du goût de tous les enseignants.  [ 3/5/2015 ]
5 élèves tués dans une bousculade au lycée de Nkoabang Une gigantesque bousculade devant le portail du lycée de Nkoabang, dans un quartier de Yaoundé, a fait, mardi matin, au moins cinq morts et des dizaines de blessés parmi les quelque 2000 élèves qui étaient bloqués devant la porte de l’établissement pour un contrôle disciplinaire et de carnet médical. [ 3/4/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com