Jeudi, 28 Mai 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Incendie des marchés/Le Procureur de la République : « Ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice »

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam
  [2/27/2013 5:34:27 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :4200 fois | Commenter
 

Togo  -



Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam

Le Procureur de la République Blaise Poyodi Essolissam était face à la presse ce mercredi à son cabinet au Tribunal de Première instance de Lomé. Au cours de cette rencontre, ont été essentiellement abordés les sujets ayant trait à l’affaire des incendies des marchés, à la procédure ouverte contre une trentaine de personnes membres du collectif Sauvons le Togo (CST) soupçonnées d’avoir conduit cette opération, à la libération lundi d’Agbéyomé Kodjo et la suite à donner à la procédure en cours d'instruction.

Selon le Procureur de la République, la « procédure se poursuit normalement à un rythme satisfaisant ». Celui-ci a fait savoir que « le secret de l’instruction et le respect des droits de la défense sont et restent au cœur des préoccupations du parquet », ce qui, a-t-il dit, lui « impose de ne pas dévoiler les éléments du dossier dans le respect des droits des inculpés qui bénéficient de la présomption d’innocence ».

C’est l’évolution de la procédure, a insisté M. Poyodi, qui a motivé la libération d’Agbéyomé Kodjo qui a fait une « demande de mise en liberté provisoire » par le truchement de ses avocats. « Je précise que ce n’est pas un non-lieu qui a été rendu dans le cas d’Agbéyomé. Il reste à la disposition de la justice. Le moment viendra où la justice aura à statuer sur sa culpabilité ou son innocence », a poursuivi le Procureur de la République sur cette question.

D’après celui-ci, la responsabilité individuelle des exécutants est établie et le mode d’exécution est connu. « La responsabilité de ceux qui les ont ordonnés de commettre ces crimes et ceux qui les ont financés est établie. Il s’agit d’une vaste série d’attentats planifiée et mise en oeuvre de façon criminelle. Le but était de créer le désordre en semant le trouble au cœur de la vie économique du pays. Le but était de détruire par le feu des édifices et autres objectifs ciblés sans aucun souci pour les vies humaines et les biens des pauvres commerçantes. Aucune responsabilité ne sera négligée ni écartée », a révélé Blaise Essolissam Poyodi.

Au total, a annoncé ce dernier, dix-neuf (19) personnes ont été entendues au fond, une personne a été mise en liberté provisoire et trois autres placées sous contrôle judiciaire. À ces dernières, a rappelé ce fonctionnaire de l’État, il leur est « interdit de faire des déclarations pouvant gêner l’instruction ». La violation de cette interdiction, a mis en garde M. Poyodi, pourrait entrainer « l’incarcération » des coupables.

Pour terminer, le magistrat a lancé un appel à la classe politique afin de ne pas « utiliser les noms des grandes ONG internationales pour tenter de soustraire les auteurs des poursuites pénales ni de tenter d’introduire la politique dans ce dossier ».

Une trentaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire et sont détenues.

Olivier A.
Source : | AfreePress


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

L’église catholique quitte le processus électoral L’ensemble des évêques catholiques participant au processus électoral en cours au Burundi, ont annoncé leur retrait dudit processus. [ 5/28/2015 ]
Une pétition de 2 millions de personnes garantira un 3ème mandat à Kagamé ? Le parlement rwandais accueillera bientôt une requête populaire demandant à offrir un troisième mandat à l’actuel président Paul Kagamé. Deux millions de personnes sont favorables à un troisième mandat du charismatique chef d’État. [ 5/28/2015 ]
Des agents de la MONUSCO en grève pour arriérés Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté en mars 2014 la reconfiguration du personnel de la MONUSCO, de l’Ouest vers l’Est du pays ; et ce conformément à sa résolution 2098. Une sortie honorable avait été promise à tous ceux qui arriveraient à perdre leurs fonctions dans ce processus. Malheureusement, jusqu’à ce jour, rien n’a été fait. Les concernés ont lancé hier un sit-in de trois (03) jours dans les différents quartiers généraux de la Mission onusienne en RDC ; et ce dans toutes les provinces où des gens ont perdu leurs postes. [ 5/28/2015 ]
Revue de presse du mercredi 27 mai 2015  La politique prend le dessus dans les colonnes des journaux parus en kiosque ce mercredi. [ 5/28/2015 ]
SADD pour les droits et devoirs des employés domestiques Le travail domestique a toujours été et demeure l’une des formes d’emploi les plus précaires, mal rémunérées, dangereuses et sans protection. Les abus et l’exploitation y sont monnaie courante, en particulier ce qui concerne les filles mineures. [ 5/28/2015 ]
Qui en veut à la population togolaise ? La question peut paraître banale, mais mérite tout son sens. Qui en veut aux Togolais ? Les braqueurs qui opèrent en toute liberté sur toute l’étendue du territoire ou ceux qui ont en charge la sécurité des populations ? [ 5/28/2015 ]
Le Burkina Faso rend hommage à ses martyrs de l’insurrection le 30 mai Les martyrs de l’insurrection populaire seront honorés le samedi du 27 au 31 mai, à travers une cérémonie officielle à Ouagadougou. [ 5/28/2015 ]
Témoin de l'assassinat de Zedi, le journaliste est obligé de fuir le pays Depuis le début de la crise, la population a estimé qu'elle n'était plus en sécurité. Les leaders de l'opposition ont également tiré la sonnette d'alarme la semaine dernière après la mort de l'opposant Zedi Feruzi. Cette fois-ci, c'est le tour des journalistes de craindre pour leur vie. [ 5/28/2015 ]
Attention, les populations de Lomé sous surveillance ! Communications téléphoniques sur écoute, internet et correspondances postales sous surveillance ; les Togolais en sont presque habitués, même si ces dispositifs sont contraire à la loi. [ 5/28/2015 ]
Projet « Building Bridges » : Les deux initiateurs au Togo pour écouter les priorités de la jeunesse Partager les expériences, écouter les priorités et préoccupations des jeunes togolais et les rapporter aux nations unies, tels sont les objectifs d’une conférence consultative tenue à Lomé ce 26 mai par une mission de deux jeunes hollandais, initiateurs du projet « Building Bridges ». Un projet qui vise à impliquer les jeunes dans la réalisation de l’agenda post-2015. Représenté dans vingt (20) pays du monde, le projet Building Bridges est conduit au Togo par M. Atti Julio Tata de l’Ong Frères agriculteurs et artisans pour le développement (Fagad). [ 5/27/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com