Dimanche, 24 Juillet 2016 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Agbéyomé Kodjo : « Il y a une solution spirituelle pour tous les problèmes que connait le Togo »


  [2/27/2013 5:38:39 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :1946 fois | Commenter
 

Togo  -




L’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo a reçu ses militants mardi au siège de son parti à Lomé. Pendant deux heures d’horloge, Agbéyomé Kodjo a fait à l’assistance le récit de son arrestation et de sa détention au camp de la gendarmerie à Lomé. Celui-ci a exprimé son espoir de voir dans les jours qui viennent en liberté, les autres détenus dont son premier Vice-président, Gérard Adja et Jean Eklou, président de la jeunesse de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC).

« Jusqu'à la semaine prochaine, que Dieu fasse tout pour que Gérard Adja, Jean Eklou et les autres fassent l'objet de libération dans cette affaire des incendies des marchés », a dit le patron d'OBUTS qui estime qu’il y a une « solution spirituelle à tous les problèmes que connaît le Togo ».

M. Agbéyomé a plutôt mis l’accent sur la « souffrance » endurée durant son passage entre les mains de la gendarmerie, une épreuve que l’homme impute à l’actuel chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé. « Ce que Faure Gnassingbé a fait m'a profondément touché. C'est inimaginable. Dans cette cellule je fais mes besoins dans des boîtes d'Evian et je dois dormir chaque jour que Dieu fait en présence de trois corps habillés ».

Qui sont les auteurs de l’incendie des marchés ? Agbéyomé Kodjo pense que seul « Dieu est capable de dévoiler ceux qui ont effectivement commis ces atrocités contre les femmes qui n’ont rien fait pour mériter ce qui leur est arrivé ».

Cependant, l’ancien président de l’Assemblée nationale et Directeur du port autonome de Lomé croit « mettre à nue » les auteurs de ces incendies par des prières.

M. Kodjo a été remis « provisoirement » en liberté lundi dernier après 40 jours passés derrière les barreaux. Soupçonné d’être le « bras financier » des présumés pyromanes, l’homme a nié toutes ces accusations. Ses partisans ont plutôt penché pour un « règlement de compte politique ».

Telli K.
Source : | AfreePress


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

L’ambassadeur des USA au Togo, employé de 24 h à Chocotogo L’ambassadeur des États-Unis au Togo, au Togo, son excellence David R. GILMOUR a passé une journée de travail jeudi à la coopérative ChocoTogo à Kpalimé. Objectif : Soutenir les initiatives de la coopérative et encourager les jeunes entrepreneurs et ouvriers de la coopérative. [ 7/23/2016 ]
Assassinat Thomas Sankara et putsch manqué en vedette dans la presse burkinabè La presse burkinabè a largement commenté, ce samedi, la conférence de presse donnée la veille par le commissaire du gouvernement, Alioune Zanré, qui face aux journalistes a notamment évoqué l’assassinat du président Thomas Sankara et au putsch manqué de septembre 2015. [ 7/23/2016 ]
Les émeutes de Bouaké monopolisent la Une des journaux ivoiriens Les mouvements d’humeur contre la hausse du prix de l’électricité à Bouaké et qui se sont transformés en émeutes occupent la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, samedi, sur l’ensemble du territoire national. [ 7/23/2016 ]
Politique, enseignement et retraites au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus samedi focalisent leurs commentaires notamment sur le message royal adressé au sommet de l’Union africaine, la problématique de l’enseignement, la réforme des régimes de retraite, la campagne contre les vols commis avec violence dans les espaces publics et le phénomène de la mendicité au Maroc. [ 7/23/2016 ]
Des blessés et d’importants dégâts enregistrés à Bouaké après la manifestation de rue contre le prix de l’électricité La ville de Bouaké située à 379 km au Nord d’Abidjan, théâtre de violentes manifestations a été entièrement paralysée, vendredi, par des populations en colère contre la hausse du prix de l’électricité qui ont attaqué et pillé les agences de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), de la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (SODECI), de l’agence NSIA Banque, les bureaux des assiettes des impôts et du cadastre ainsi que les locaux de la Préfecture de région et de police, a constaté un journaliste de APA sur place. [ 7/23/2016 ]
Prix de l’électricité: des associations de consommateurs demandent l’arrestation des ‘’fauteurs de troubles‘’ Plusieurs associations de consommateurs ont demandé, vendredi, au gouvernement ivoirien de mettre aux ‘’arrêts les fauteurs de troubles’’ qui profitant de ‘’nos actions pacifiques de mécontentement’’, sèment le ‘’désordre et procèdent à des casses et à des pillages’’ sur le terrain. [ 7/23/2016 ]
La politique s'impose aux quotidiens sénégalais L’actualité politique avec divers sujets domine la Une des quotidiens sénégalais, parus samedi, et qui continuent également de traiter du séjour présidentiel en banlieue dakaroise. [ 7/23/2016 ]
Après les manifestations de Bouaké, l'armée en état d’alerte Les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) ont été placées en "état d'alerte maximum" après de violentes manifestations contre la cherté du coût de l’électricité dans plusieurs grandes villes du pays dont Bouaké le bastion de l’ex-rébellion favorable à Alassane Ouattara, a appris APA, vendredi soir, de source sécuritaire. [ 7/23/2016 ]
Inondations à Ouagadougou : quatre morts et près de 2 000 sinistrés Les inondations provoquées par pluies diluviennes tombées ces derniers jours au Burkina Faso ont fait, à Ouagadougou, quatre décès et prés de 2.000 sinistrés, a-t-on appris vendredi, de source proche de la municipalité de la capitale burkinabè. [ 7/22/2016 ]
Le Conseil des ministres délocalisé de Dakar parmi les sujets à la Une La presse sénégalaise parvenue lundi à APA est déjà dans la perspective du Conseil des ministres délocalisé de Dakar, prévu du 19 au 24 juillet 2016, et donne les principales doléances de la banlieue dakaroise. [ 7/18/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | demande esta | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | mutuelle chat comparatif | Rachat de credit Trouver le meilleur taux immobilier du moment.