Mercredi, 29 Juillet 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Agbéyomé Kodjo : « Il y a une solution spirituelle pour tous les problèmes que connait le Togo »


  [2/27/2013 5:38:39 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :1824 fois | Commenter
 

Togo  -




L’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo a reçu ses militants mardi au siège de son parti à Lomé. Pendant deux heures d’horloge, Agbéyomé Kodjo a fait à l’assistance le récit de son arrestation et de sa détention au camp de la gendarmerie à Lomé. Celui-ci a exprimé son espoir de voir dans les jours qui viennent en liberté, les autres détenus dont son premier Vice-président, Gérard Adja et Jean Eklou, président de la jeunesse de l’Alliance nationale pour le Changement (ANC).

« Jusqu'à la semaine prochaine, que Dieu fasse tout pour que Gérard Adja, Jean Eklou et les autres fassent l'objet de libération dans cette affaire des incendies des marchés », a dit le patron d'OBUTS qui estime qu’il y a une « solution spirituelle à tous les problèmes que connaît le Togo ».

M. Agbéyomé a plutôt mis l’accent sur la « souffrance » endurée durant son passage entre les mains de la gendarmerie, une épreuve que l’homme impute à l’actuel chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé. « Ce que Faure Gnassingbé a fait m'a profondément touché. C'est inimaginable. Dans cette cellule je fais mes besoins dans des boîtes d'Evian et je dois dormir chaque jour que Dieu fait en présence de trois corps habillés ».

Qui sont les auteurs de l’incendie des marchés ? Agbéyomé Kodjo pense que seul « Dieu est capable de dévoiler ceux qui ont effectivement commis ces atrocités contre les femmes qui n’ont rien fait pour mériter ce qui leur est arrivé ».

Cependant, l’ancien président de l’Assemblée nationale et Directeur du port autonome de Lomé croit « mettre à nue » les auteurs de ces incendies par des prières.

M. Kodjo a été remis « provisoirement » en liberté lundi dernier après 40 jours passés derrière les barreaux. Soupçonné d’être le « bras financier » des présumés pyromanes, l’homme a nié toutes ces accusations. Ses partisans ont plutôt penché pour un « règlement de compte politique ».

Telli K.
Source : | AfreePress


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Un talibé de 12 ans succombe à la punition de son maitre Le jeune Dame Dieng de 12 ans a succombé suite aux violences corporelles reçues de la part de son maître coranique Samba Ndao. [ 7/28/2015 ]
Pluies diluviennes: 4 corps repêchés ce mardi Au moins quatre corps sans vie dont certains dans des caniveaux ont été retrouvés dans la capitale Conakry ce mardi, suite aux pluies diluviennes. [ 7/28/2015 ]
Le Togo intéresse l’Egypte Karim Shérif, le nouvel ambassadeur de la République Arabe d’Egypte, a dévoilé hier devant la presse les nouvelles visions que les autorités égyptiennes comptent mettre en place au Togo dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux pays. [ 7/28/2015 ]
Les populations de Djagblé contre leur expropriation La tension était vive, selon les informations, entre le préfet de Zio à la tête d’une délégation de la Nouvelle Société de Phosphate du Togo (NSPT) et les habitants de Djagblé le 16 juillet dernier lors d’une rencontre dans ladite localité. [ 7/28/2015 ]
L’opposant Pascal Tsaty Mabiala à nouveau interdit de quitter le territoire. Le haut responsable de l’opposition s’est vu refuser son embarcation à bord d'un vol Air France Brazzaville-Paris lundi soir par la police. [ 7/28/2015 ]
WACEM / FORTIA : triste sort des travailleurs contractuels Les ouvriers des deux usines de cimenterie WACEM et FORTIA continuent toujours de travailler dans des conditions de travail qui laissent à désirer, malgré le drame du 30 juin dernier. Ceux qui sont le plus touchés sont les travailleurs contractuels. [ 7/28/2015 ]
Discrimination dans le secteur des logements : 'on préfère louer aux étrangers' Le racisme a un autre visage en Egypte. Il fallait peut-être tenter de se louer une chambre ou visiter les annonces des propriétaires de biens immobiliers pour le constater. Il est accepter par tous dans ce pays de l’Afrique du Nord qu’il ne fait pas bon être d’origine égyptienne ou encore parler l’arabe quand on est à la recherche d’une chambre car d’ailleurs, certaines annonces l’indiquent clairement que la chambre ne saurait être louée à des personnes frappées par les deux critères énumérés plus haut. [ 7/28/2015 ]
Lutte contre la corruption : Le Rac-Togo est né Le Réseau Anti-Corruption (Rac-Togo) a été créé le 06 juillet dernier à Lomé, à l’issue d’une Assemblée Générale constitutive. Ce réseau est porté par plusieurs ONG de protection de l’environnement, de défense des droits de la femme et de l’enfant, de protection de la santé maternelle et de l’enfant, des organisations syndicales, professionnelles, et des organisations de presse locale et internationale. [ 7/28/2015 ]
Interview exclusive à Julio ATTI Tata sur le projet Building Bridges : « Ce projet ambitieux vise à impliquer les jeunes dans l’élaboration de l’agenda post-2015» Après les objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), la communauté internationale se tourne vers l’élaboration de l’agenda post 2015. Dans le cadre de l’élaboration de cet agenda, deux jeunes hollandais ont initié un projet dénommé « Building Bridges Project» pour faire impliquer les jeunes dans le processus. Des Ambassadeurs de jeunes devant conduire le projet ont à cet effet été choisis dans vingt (20) pays d'Europe et d’Afrique. Au Togo, c’est M. Julio ATTI Tata, membre de l’’Ong Frères agriculteurs et artisans pour le développement (Fagad) qui a été choisi comme l’ambassadeur des jeunes pour le « Building Bridges Project». Dans une interview accordée au site d’information « togotopnews.com », M. Atti Julio explique le projet. Lecture : [ 7/28/2015 ]
Un député siège au parlement avec un faux diplôme de Baccalauréat Le parlement de la 7ème législature du Bénin renferme en son sein, un député qui ne mérite pas le titre d’honorable. Ce dernier s’est illustré dans l’art de falsification du premier diplôme universitaire. [ 7/28/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com