Samedi, 1 Novembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Revue de la presse ivoirienne du 27 février


  [2/27/2013 1:16:43 PM]  | Kiosque |Xinhuanet | Lu :388 fois | Commenter
 

Côte D'Ivoire  - Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus mercredi :




---

FRATERNITE MATIN

Le gouvernement fait des efforts pour juguler les grèves à travers des appels incessants à l'apaisement, les assurances de règlement des problèmes évoqués, etc. Cependant, les fonctionnaires et agents de l'Etat, regroupés dans différents syndicats, menacent et persistent en brandissant le droit à la grève comme seul moyen pour faire plier l'autorité. L'une des raisons rarement évoquées pour justifier cette persistance est, à n'en pas douter, l'injustice constatée dans le traitement salarial. Le gouvernement en est bien conscient. "A l'analyse, ces revendications se nourrissent, pour l'essentiel, d'un sentiment d' injustice ressenti par nombre de fonctionnaires, en matière de rémunération ", a confessé le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Gnamien Konan. "En effet, dans notre fonction publique, à diplômes équivalents, à profils identiques et à charge de travail similaire, les grades et rémunérations varient considérablement d'un emploi à un autre et d'une administration à une autre", a-t-il reconnu.

---

NORD-SUD

Les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, armée nationale) et leurs supplétifs, les chasseurs traditionnels "Dozos ", sont formellement mis en cause dans le dernier rapport d' Amnesty International présenté mardi à Abidjan. Il faut mettre fin à l'impunité. C'est l'avis de l'Ong Amnesty international qui souhaite que la lumière soit faite sur les événements de Duékoué et de Nahibly dans l'Ouest de la Côte d'Ivoire. Cette organisation fait état de massacres qui constituent des crimes contre l' humanité dans ces deux localités dans son dernier rapport sur la situation des droits humains en Côte d'Ivoire, deux ans après la crise post-électorale. "Côte d'Ivoire : la loi des vainqueurs", c' est l'intitulé de ce document. "On parle de réconciliation, mais elle passe par la réparation judiciaire", précise Gaétan Mootoo, enquêteur principal d'Amnesty international en Côte d'Ivoire. Amnesty a documenté des massacres qui constituent des crimes contre l'humanité à Duékoué, fin mars-début avril 2011 et Nahibly le 20 juillet 2012. Des centaines de personnes, selon M. Neve, ont été tuées en moins de 24 heures. Amnesty International appelle urgemment à la création d'une commission internationale d'enquête chargée d'examiner l'attaque du camp de déplacés internes de Nahibly.

---

L'EXPRESSION

L'audience de confirmation des charges contre l'ancien président ivoirien était à son sixième jour mardi. Sans surprise, les avocats de Gbagbo ont nié en bloc tous les crimes perpétrés dans la commune martyre d'Abobo et qui sont imputés à leur client. Pour cette sixième journée, Me Emmanuel Altit et ses confrères ont mis l'accent sur deux arguments solides du procureur que sont le massacre de sept femmes à Abobo et le bombardement du marché de la même commune, tous deux imputés aux forces restées fidèles à Laurent Gbagbo pendant la crise post-électorale. Me Jenifer Naouri a rejeté en bloc les arguments du procureur Fatou Bensouda. Pour l' avocate de Gbagbo, ces crimes, s'ils existent, sont le fait des forces pro-Ouattara. Après avoir dégagé la responsabilité des forces pro-Gbagbo, l'avocate est parvenue à la conclusion selon laquelle le meurtre des sept femmes d'Abobo est "un grotesque montage" dans lequel chacune des sept femmes a reçu la somme de 100 000 francs CFA pour camper le rôle qu'elles ont joué ce jour- là et que c'est du sang de mouton qui a été aspergé sur les femmes. Fin
Source :


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Tchad/Cameroun: lancement d'une campagne de mobilisation et du dépistage des maladies sexuellement transmissibles Une grande campagne de mobilisation et du dépistage des Infections sexuellement transmissibles (lST) et du VIH/Sida a été lancée jeudi à Léré, au sud-ouest du Tchad, frontalière avec le Cameroun. [ 10/30/2014 ]
Trois attaques simultanées à Ouallam, 9 éléments de sécurité tués Des attaques terroristes ont eu lieu jeudi matin dans le département de Ouallam, région de Tillabéry, dans l'ouest du Nigeri, faisant 9 morts parmi les éléments des Forces de défense et de sécurité du Niger (FDS). [ 10/31/2014 ]
Un procès des anciens tortionnaires et complices de Habré àla mi-novembre Une session criminelle spéciale sera ouverte le 14 novembre à N'Djamena pour juger les tortionnaires de la police politique sous le règne de l'ancien dictateur Hissène Habré, a déclaré jeudi Louapambé Mahouli Bruno, procureur général près la Cour d'appel de N'Djaména. [ 10/31/2014 ]
Le nombre des déplacés a plus que doublé au Sud-Kivu Dans la province du Sud-Kivu ( est de la RDC), le nombre des personnes déplacées a plus que doublé, atteigant 68.200 à la fin du mois de septembre, contre 31. 555 enregistrées en juin dernier, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA). [ 10/31/2014 ]
La presse ivoirienne pro-Gbagbo se réjouit du ‘'coup d'Etat'' contre Blaise Compaoré La presse ivoirienne, notamment celle proche de l’ancien Chef de l’Etat Laurent Gbagbo, s’est réjoui dans sa parution de vendredi sur l’ensemble du territoire national, du ‘’coup d’Etat’’ perpétré, jeudi, contre le Président Burkinabè Blaise Compaoré. [ 10/31/2014 ]
Revue de la presse rd-congolaise du 31 octobre Voici les principales informations des médias de la République démocratique du Congo ( RDC) diffusées vendredi 31 octobre 2014; [ 10/31/2014 ]
Revue de la presse ivoirienne du 31 octobre Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus vendredi: [ 10/31/2014 ]
Un soldat tué et 3 autres grièvement blessés dans l' explosion d'une mine posée par Boko Haram Un soldat des forces de défense et de sécurité camerounaises a été tué et trois autres grièvement blessés dans l'explosion d'une mine vendredi matin dans le nord du Cameroun, un acte attribué aux combattants de la secte islamiste nigériane Boko Haram qui mène des attaques marquées par des tueries et des prises d'otages dans cette partie du pays, a appris Xinhua de sources sécuritaires. [ 10/31/2014 ]
29 policiers, 7 militaires et 4.500 civils nigérians en fuite vers le Nord-Cameroun En fuite pour échapper aux exactions de la secte islamiste Boko Haram qui sévit dans le Nord- Est de leur pays, en particulier dans l'Etat du Borno frontalier du Cameroun, un groupe composé de 29 policiers, 7 militaires et environ 4.500 civils nigérians a afflué jeudi soir vers le Nord- Cameroun, annoncent vendredi des sources sécuritaires camerounaises dans la région. [ 10/31/2014 ]
La CEEAC en passe de créer un marché commun des arts et de la culture, avec un statut des artistes Un pas vers la consolidation de l'intégration régionale qui avance au petit trot depuis la création de cette organisation en 1983, les pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) sont en passe de créer un marché commun des arts et de la culture, avec en prime la mise en place d'un statut des artistes et des autres acteurs du secteur. [ 10/31/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | => Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com