Jeudi, 17 Avril 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
Home|  Sport | Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading

Revue de la presse ivoirienne du 27 février

  [2/27/2013 1:16:43 PM]  | Kiosque |Xinhuanet | Lu :357 fois | Commenter
 

Côte D'Ivoire  - Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus mercredi :






---

FRATERNITE MATIN

Le gouvernement fait des efforts pour juguler les grèves à travers des appels incessants à l'apaisement, les assurances de règlement des problèmes évoqués, etc. Cependant, les fonctionnaires et agents de l'Etat, regroupés dans différents syndicats, menacent et persistent en brandissant le droit à la grève comme seul moyen pour faire plier l'autorité. L'une des raisons rarement évoquées pour justifier cette persistance est, à n'en pas douter, l'injustice constatée dans le traitement salarial. Le gouvernement en est bien conscient. "A l'analyse, ces revendications se nourrissent, pour l'essentiel, d'un sentiment d' injustice ressenti par nombre de fonctionnaires, en matière de rémunération ", a confessé le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Gnamien Konan. "En effet, dans notre fonction publique, à diplômes équivalents, à profils identiques et à charge de travail similaire, les grades et rémunérations varient considérablement d'un emploi à un autre et d'une administration à une autre", a-t-il reconnu.

---

NORD-SUD

Les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, armée nationale) et leurs supplétifs, les chasseurs traditionnels "Dozos ", sont formellement mis en cause dans le dernier rapport d' Amnesty International présenté mardi à Abidjan. Il faut mettre fin à l'impunité. C'est l'avis de l'Ong Amnesty international qui souhaite que la lumière soit faite sur les événements de Duékoué et de Nahibly dans l'Ouest de la Côte d'Ivoire. Cette organisation fait état de massacres qui constituent des crimes contre l' humanité dans ces deux localités dans son dernier rapport sur la situation des droits humains en Côte d'Ivoire, deux ans après la crise post-électorale. "Côte d'Ivoire : la loi des vainqueurs", c' est l'intitulé de ce document. "On parle de réconciliation, mais elle passe par la réparation judiciaire", précise Gaétan Mootoo, enquêteur principal d'Amnesty international en Côte d'Ivoire. Amnesty a documenté des massacres qui constituent des crimes contre l'humanité à Duékoué, fin mars-début avril 2011 et Nahibly le 20 juillet 2012. Des centaines de personnes, selon M. Neve, ont été tuées en moins de 24 heures. Amnesty International appelle urgemment à la création d'une commission internationale d'enquête chargée d'examiner l'attaque du camp de déplacés internes de Nahibly.

---

L'EXPRESSION

L'audience de confirmation des charges contre l'ancien président ivoirien était à son sixième jour mardi. Sans surprise, les avocats de Gbagbo ont nié en bloc tous les crimes perpétrés dans la commune martyre d'Abobo et qui sont imputés à leur client. Pour cette sixième journée, Me Emmanuel Altit et ses confrères ont mis l'accent sur deux arguments solides du procureur que sont le massacre de sept femmes à Abobo et le bombardement du marché de la même commune, tous deux imputés aux forces restées fidèles à Laurent Gbagbo pendant la crise post-électorale. Me Jenifer Naouri a rejeté en bloc les arguments du procureur Fatou Bensouda. Pour l' avocate de Gbagbo, ces crimes, s'ils existent, sont le fait des forces pro-Ouattara. Après avoir dégagé la responsabilité des forces pro-Gbagbo, l'avocate est parvenue à la conclusion selon laquelle le meurtre des sept femmes d'Abobo est "un grotesque montage" dans lequel chacune des sept femmes a reçu la somme de 100 000 francs CFA pour camper le rôle qu'elles ont joué ce jour- là et que c'est du sang de mouton qui a été aspergé sur les femmes. Fin
Source :


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Le Tchad a perdu 15 soldats en Centrafrique Le contingent tchadien de la Mission internationale de sécurisation de la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA), qui se retire de la Centrafrique, a enregistré dans ses rangs 15 morts et 37 blessés, a déclaré mercredi à Xinhua son commandant, le colonel Souleyman Abakar Adam.  [ 4/17/2014 ]
Un deuil de 72 heures au grand marché de Ouagadougou suite à l'accident de la route au Togo Suite à l'accident de circulation routière survenu à Atakapmé (164 km de Lomé) ayant fait une quarantaine de morts, dont un grand nombre de Burkinabè, les commerçants du grand marché de Ouagadougou (Rood Woko) ont décrété un deuil de 72 heures.  [ 4/17/2014 ]
La circonscription de la fièvre Ebola attenue la psychose générale des populations La circonscription et la localisation "géo-sanitaire" de la maladie à virus Ebola ont largement contribué à atténuer la psychose générale qui planait sur les populations à Conakry et dans les préfectures de l'intérieur du pays. [ 4/17/2014 ]
Le bilan sécuritaire des trois premiers mois Pendant les trois premiers mois de l'année, 68 personnes ont été tuées lors des bagarres et 47 autres blessées, avec 29 personnes arrêtées, a fait savoir mercredi le ministre burundais de la Sécurité Publique, Gabriel Nizigama, en présentant le bilan sécuritaire aux députés burundais.  [ 4/17/2014 ]
Le Parlement adopte un texte pour enrayer les abus sur les réseaux sociaux Le parlement du Botswana vient d'adopter le projet de loi sur la preuve des enregistrements électroniques afin d'enrayer les abus sur les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter. [ 4/17/2014 ]
Un jour la vérité sera connue sur la disparition de Guy André Kieffer, rassure le gouvernement ivoirien Un jour la vérité sera connue sur la disparition en avril 2004 à Abidjan du journaliste franco-canadien Guy André Kieffer, a rassuré mercredi soir, le gouvernement ivoirien, soulignant la complexité de l'enquête sur cette affaire. [ 4/17/2014 ]
Environ 200 ressortissants de la RDC reconduits à la frontière Quelque 200 ressortissants de la République Démocratique du Congo (RDC) en situation irrégulière à Brazzavillle ont été reconduits à la frontière, a-t- on appris mercredi de source policière. [ 4/17/2014 ]
La guerre contre le racket s'intensifie Les autorités sécuritaires ivoiriennes alternent ces derniers mois les initiatives visant à juguler le phénomène du racket routier dans le pays. [ 4/17/2014 ]
Karim Wade, fils de l'ancien président sénégalais, traduit devant la Cour de répression de l'enrichissement illicite Le fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, Karim Wade, sera jugé par la Cour de répression de l'enrichissement illicite(CREI), rapporte mercredi la Radio future médias (RFM, privée). [ 4/17/2014 ]
Désignation prochaine d'une personnalité chargée de conduire les pourparlers avec les groupes rebelles du nord Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita a annoncé la désignation prochaine d'une personnalité chargée de conduire les pourparlers avec les groupes rebelles pour une paix durable, indique un communiqué publié mercredi à l'issue du premier conseil des ministres du nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre Moussa Mara. [ 4/17/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Publicité | Tchat | Emploi | Horoscope | Agenda
iciLome.com