Mercredi, 8 Juillet 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Revue de la presse ivoirienne du 27 février


  [2/27/2013 1:16:43 PM]  | Kiosque |Xinhuanet | Lu :414 fois | Commenter
 

Côte D'Ivoire  - Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus mercredi :




---

FRATERNITE MATIN

Le gouvernement fait des efforts pour juguler les grèves à travers des appels incessants à l'apaisement, les assurances de règlement des problèmes évoqués, etc. Cependant, les fonctionnaires et agents de l'Etat, regroupés dans différents syndicats, menacent et persistent en brandissant le droit à la grève comme seul moyen pour faire plier l'autorité. L'une des raisons rarement évoquées pour justifier cette persistance est, à n'en pas douter, l'injustice constatée dans le traitement salarial. Le gouvernement en est bien conscient. "A l'analyse, ces revendications se nourrissent, pour l'essentiel, d'un sentiment d' injustice ressenti par nombre de fonctionnaires, en matière de rémunération ", a confessé le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Gnamien Konan. "En effet, dans notre fonction publique, à diplômes équivalents, à profils identiques et à charge de travail similaire, les grades et rémunérations varient considérablement d'un emploi à un autre et d'une administration à une autre", a-t-il reconnu.

---

NORD-SUD

Les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, armée nationale) et leurs supplétifs, les chasseurs traditionnels "Dozos ", sont formellement mis en cause dans le dernier rapport d' Amnesty International présenté mardi à Abidjan. Il faut mettre fin à l'impunité. C'est l'avis de l'Ong Amnesty international qui souhaite que la lumière soit faite sur les événements de Duékoué et de Nahibly dans l'Ouest de la Côte d'Ivoire. Cette organisation fait état de massacres qui constituent des crimes contre l' humanité dans ces deux localités dans son dernier rapport sur la situation des droits humains en Côte d'Ivoire, deux ans après la crise post-électorale. "Côte d'Ivoire : la loi des vainqueurs", c' est l'intitulé de ce document. "On parle de réconciliation, mais elle passe par la réparation judiciaire", précise Gaétan Mootoo, enquêteur principal d'Amnesty international en Côte d'Ivoire. Amnesty a documenté des massacres qui constituent des crimes contre l'humanité à Duékoué, fin mars-début avril 2011 et Nahibly le 20 juillet 2012. Des centaines de personnes, selon M. Neve, ont été tuées en moins de 24 heures. Amnesty International appelle urgemment à la création d'une commission internationale d'enquête chargée d'examiner l'attaque du camp de déplacés internes de Nahibly.

---

L'EXPRESSION

L'audience de confirmation des charges contre l'ancien président ivoirien était à son sixième jour mardi. Sans surprise, les avocats de Gbagbo ont nié en bloc tous les crimes perpétrés dans la commune martyre d'Abobo et qui sont imputés à leur client. Pour cette sixième journée, Me Emmanuel Altit et ses confrères ont mis l'accent sur deux arguments solides du procureur que sont le massacre de sept femmes à Abobo et le bombardement du marché de la même commune, tous deux imputés aux forces restées fidèles à Laurent Gbagbo pendant la crise post-électorale. Me Jenifer Naouri a rejeté en bloc les arguments du procureur Fatou Bensouda. Pour l' avocate de Gbagbo, ces crimes, s'ils existent, sont le fait des forces pro-Ouattara. Après avoir dégagé la responsabilité des forces pro-Gbagbo, l'avocate est parvenue à la conclusion selon laquelle le meurtre des sept femmes d'Abobo est "un grotesque montage" dans lequel chacune des sept femmes a reçu la somme de 100 000 francs CFA pour camper le rôle qu'elles ont joué ce jour- là et que c'est du sang de mouton qui a été aspergé sur les femmes. Fin
Source :


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

L’homme d’affaires mauritanien, Ould Bouamatou, dans le viseur du fisc Visiblement, le célèbre homme d’affaires mauritanien Mohamed Ould Bouamatou, exilé depuis déjà trois ans au Maroc et suite à sa tombée en disgrâce aux yeux du pouvoir de Nouakchott, n’est pas au bout de ses peines avec les autorités de son pays. [ 7/7/2015 ]
ADDI/ Communiqué relatif au drame survenu à l’usine WACEM à Tabligbo Le Comité de Direction du parti Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI), dans un communiqué rendu public ce 6 juillet, déplore le drame de WACEM survenu ce 30 juin à Tablogbo. [ 7/7/2015 ]
WACEM/FORTIA: Faut-il nécessairement un drame avant de prendre en compte les revendications des ouvriers ? Cela fait déjà une semaine que les populations de Tabligbo sont sous le choc suite à l’explosion de l’usine de WACEM qui a fait 5 morts et 1 blessé grave. Malgré cette tragédie, les autorités passent toujours sous silence les conditions de travail et de vie des ouvriers de ces deux usines de cimenterie. [ 7/7/2015 ]
Examen de BTS : Près de 6 000 candidats inscrits cette année Ils sont près de 6 000 candidats dont 2 252 filles qui prennent part aux épreuves de l’examen de Brevet Technicien Supérieur (BTS) depuis hier sur toute l’étendue de territoire. [ 7/7/2015 ]
Une manifestation de professeurs dispersée manu militari C’est devant la Primature que des professeurs des Universités de la République Démocratique du Congo (RDC) ont manifesté ce lundi pour réclamer le payement de leurs arriérés de salaire. Une manifestation violemment réprimée par les forces de l’ordre causant des blessés dans le rang des enseignants. [ 7/7/2015 ]
Un accident de la route a tué 30 personnes à Kogi 30 personnes ont perdu la vie sur la route hier lundi dans l’État central de Kogi. Un bus de luxe est entré en collision avec un camion sur une autoroute. [ 7/7/2015 ]
Carburant de contrebande:Les courses poursuites entre policiers et vendeurs de « Boudè » recommencent Oubliés pour un temps, en raison de l’élection présidentielle du 25 avril dernier, les vendeurs de « Boudè » (essence frelaté), sont à nouveau à couteaux tirés avec les forces de l’ordre. L’opération entonnoir mis en place par les autorités pour décourager ceux qui exercent ce commerce jugé illicite, a repris et des courses poursuites sont de mises dans certaines localités du pays.  [ 7/7/2015 ]
Marche silencieuse après l’explosion à WACEM La ville de Tabligbo, secouée la semaine dernière par une forte explosion d’une citerne contenant du fuel au sein de l’usine de cimenterie de West African Cement (WACEM), a connu mouvement inhabituel ce samedi 4 juillet 2015. [ 7/7/2015 ]
ANPE : Un préavis de 48 heures de grève du personnel Un préavis de grève 48 heures est actuellement sur le bureau du Directeur général du l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE). Le personnel de cette agence réclame l’amélioration des conditions des agents en situation de précarité. Lecture ! [ 7/7/2015 ]
Jacob Ichola remplace Idrissou Bako à la tête du SONAPRA Sans directeur depuis avril 2015, la Société nationale de promotion agricole (Sonapra) vient d'avoir un nouveau directeur général. Le précédent Directeur Général Idrissou Baka est désormais député à l'Assemblée nationale. [ 7/6/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com