Vendredi, 3 Juillet 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Retard dans le paiement des allocations de secours aux étudiants : Le MEET sort les muscles


  [4/25/2013 1:03:48 AM]  | Kiosque | Telegramme228 | Lu :1324 fois | Commenter
 

Togo  - Le Mouvement pour l’Epanouissement de l’Etudiant Togolais (MEET) sort de son silence. Au cours d’une conférence de presse ce mardi à Lomé, ce mouvement estudiantin s’indigne de l’indifférence du gouvernement par rapport à leurs besoins, notamment le non versement des bourses et allocations de secours depuis le début de l’année académique en cours jusqu’à ce jour. Par la même occasion, les responsables du MEET ont fait la situation des discussions entre eux et le gouvernement.




Au cours de la rencontre de mardi, le président du mouvement, Kodzo Awudi, a tenu « à féliciter la communauté estudiantine du degré de maturité dont elle a fait preuve en acceptant de composer sans le moindre versement des bourses et allocutions de secours depuis le début de l’année académique 2012-2013 jusqu’à présent ». Cependant, le MEET se dit « révolté de l’insouciance du gouvernement à l’égard de la communauté estudiantine ». Kodzo Awudi s’est indigné du fait qu’après 6 mois de cours, qu’aucun des leurs n’ait touché une seule tranche. « Nous ne pouvons pas concevoir qu’après 6 mois, qu’aucun étudiant n’ait eu une seule tranche jusqu’à ce jour. Nous voulons faire confiance aux autorités, mais elles sont en train de nous prouver le contraire. Tout ce que nous voulons, est que l’argent soit disponible sur les comptes des étudiants », a-t-il souhaité. Selon le président du MEET, « ces comportements ne sont pas de nature à préserver le calme et la sérénité dans les deux universités publiques du Togo ».

Le MEET a profité de l’occasion pour rassurer les étudiants qu’après d’âpres discussions sur les critères d’attribution des bourses et allocutions de secours, son représentant au sein de la commission des bourses et stages et le gouvernement, se sont entendus au nom du consensus sur certains points. S’agissant des bacheliers de l’année-académique 2011-2012 pour être boursiers, l’étudiant doit obtenir la mention « Excellent, Très bien, Bien ou Assez bien » et être âgé de 22 ans et pour être allocataire, l’étudiant doit obtenir la mention passable et être âgé de 26 ans au plus. Du côté des anciens étudiants, est allocataire, l’étudiant en semestre 3 et 4 qui capitalise 20 crédits sur les 60 et est âgé de 28 ans au plus. L’étudiant en semestre 5 et 6 doit capitaliser 40 crédits sur les 120 et être âgé de 29 ans au plus avant de bénéficier des allocations et son camarade s’inscrivant pour une première reprise en semestre 5 et 6 doit capitaliser 60 crédits sur 180. Un étudiant en semestre 3 et 4 pour être boursier, doit capitaliser 50 crédits sur 60 et être âgé de 23 ans au plus et celui qui est en semestre 5 et 6 doit capitaliser 100 crédits sur 120 et être âgé de 24 ans au plus.

Toutefois, les responsables du MEET ont eu à rappeler que le sort des étudiants s’inscrivant en semestre 5 et 6 pour une seconde fois et ayant eu le baccalauréat en 2008 est en discussion.

Les responsables du MEET ont demandé au gouvernement de prendre « des dispositions nécessaires pour que soient versées aux étudiants, les deux premières tranches (60.000FCFA) dans un bref délai ». A défaut, ont-ils prévenu, le MEET sera obligé d’entreprendre les « actions d’envergure ». Mais d’ores et déjà, le Mouvement convie les étudiants « à se tenir prêts pour une assemblée générale d’information et de concertation la semaine prochaine à une date qui leur sera communiquée ».

D.D / F.S, Lomé
Source : | Telegramme228


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Les victimes des viols de Boko Haram doivent pouvoir avorter selon l'ONU Le Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a demandé mercredi au Nigeria, où l'avortement n'est autorisé que si la vie de la mère est en danger, de le permettre pour les victimes des viols des islamistes de Boko Haram. Selon Amnesty International, Boko Haram a enlevé au moins 2.000 femmes [ 7/2/2015 ]
Les cartes d’identité biométriques porteront la griffe de Gemalto Décidément Gemalto rafle tout sur le marché algérien. Leader mondial de la biométrie, ce groupe Franco-néerlandais, après la carte Chifa (cartes électroniques de la Sécurité sociale) en 2006 et les passeports biométriques en mai 2014, vient de remporter le marché des cartes d’identités biométriques avec un montant de 17 millions d’euros (soit environ 11,152 milliards de F cfa). [ 7/2/2015 ]
Attentat de Sousse: Huit suspects en lien "direct" avec Seifeddine Rezgui Face au terroriste et surtout l’attaque qui a ôté la vie à plus de 38 personnes sur une plage près de Sousse vendredi dernier, les autorités du pays sont à l’offensive quant à la lutte contre le terrorisme. Selon les premières informations livrées par les autorités tunisiennes, les investigations sur cette nouvelle attaque qui a frappé de plein fouet la Tunisie avancent et huit personnes, dont une femme, qui ont des liens directs avec "l'exécution de l’opération" de ce attentat ont été arrêtées. [ 7/2/2015 ]
Attentat de Sousse: 30 Britanniques parmi les 38 morts identifiés Le lourd tribut dans l’attentat terroriste de Sousse, c’est le Royaume Uni qui le paie. Après identification de tous les corps des 38 personnes tombées sous les balles terroristes de Seifeddine Rezgui le vendredi 26 juin dernier sur la plage d’un hôtel près de Sousse, il ressort que sur les 38, 30 sont des ressortissants Britanniques, deux Allemands, trois Irlandais, une Portugaise, une Belge et une Russe. [ 7/2/2015 ]
Explosion-Tabligbo : La justice a ouvert une enquête L’annonce du drame a jeté la consternation et la stupeur dans la ville de Tabligbo (préfecture de Yoto, 75 km au Sud-Ouest de Lomé). Mardi, alors qu’ils exécutaient une tâche de routine consistant à réparer une citerne de fuel, une demi-dizaine d’ouvriers travaillant pour le compte de l’usine d’extraction de clinker WACEM a été tuée par l’explosion de ladite citerne. [ 7/2/2015 ]
Drame de Tabligbo : La CDPA demande au parlement de se saisir de l’affaire La Convention démocratique des peuples africains (CDPA), membre du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) réagit suite au drame survenu dans l’usine de cimenterie Wacem de Tabligbo, qui a coûté la vie à plusieurs personnes. Elle appelle l’Assemblée nationale à se saisir de l’affaire pour toute la lumière soit faite. Lecture ! [ 7/2/2015 ]
Évacuation de squatteurs à Tanger: un Ivoirien tué Une opération d’évacuation des subsahariens occupants illégalement des appartements à Tanger (Maroc) s’est soldée par la mort d’un ressortissant ivoirien. [ 7/2/2015 ]
Quel est le rôle des conseillers du Président Faure? C’est une question que beaucoup des Togolais se posent, qui n’arrivent toujours pas à comprendre le rôle réel des conseillers de Faure Gnassingbé.  [ 7/2/2015 ]
La fédération des travailleurs de bois et de la construction condamnent le drame de WACEM Les responsables des syndicats des travailleurs insistent eux aussi sur l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur l’explosion de l’usine WACEM survenue ce mardi 30 juin à TABLIGBO faisant 5 morts. [ 7/2/2015 ]
Travail décent: Les fausses promesses de Gilbert BAWARA La Synergie des travailleurs du Togo (STT) peut désormais dormir sur ses lauriers. Du moins cette centrale n’aura plus à lutter, puisque le nouveau ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Réforme administrative qui n’est autre que Gilbert Bawara, promet déjà le paradis aux travailleurs togolais.  [ 7/2/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com