Samedi, 2 Août 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Religion: Mgr Nicodème Barrigah-Benissan en concert spirituel au Palais des congrès de Lomé le 9 mai prochain

Mgr Nicodème Barrigah-Benissan
  [5/7/2013 1:37:40 AM]  | Kiosque | SAVOIR NEWS | Lu :2102 fois | 6 Commentaires
 

Togo  - Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, l'ancien président de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) donnera un concert spirituel le 9 mai prochain au Palais des congrès de Lomé, évènement qui s'inscrit dans le cadre de l'année de la foi.



Mgr Nicodème Barrigah-Benissan

Le Prélat était face aux professionnels des médias dans les locaux du grand séminaire Interdiocésain Jean Paul II à Lomé. C'est la première fois qu'un Evêque sera sur scène au Togo pour un concert spirituel.
Les manifestations de l'année de la foi ont démarré depuis le 11 octobre et prendront fin le 24 novembre prochain. Auteur et compositeur de chants spirituels, Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, est également Evêque d'Atakpamé, ville située à environ 175 km au nord de Lomé.
"Le concert sera animé par les grands séminaristes pour marquer l'année de la foi. Au niveau de l'Eglise, il a été décidé que cette année devait être une occasion pour tous les croyants de se demander à quel point ils en sont pour leur foi. Et parmi les activités prévues, il y a la redécouverte de la foi, la profession de la foi, mais il y a également la célébration de la foi. Donc c'est pour célébrer ensemble notre foi que ce concert a été initié par le grand séminaire", a déclaré Mgr Barrigah-Benissan.
Selon lui, ce concert aura un "caractère spirituel par rapport aux prestations qui seront faites. Nous présenterons un répertoire de chants qui vont nous amener à nous interroger sur notre foi, tout en ayant la caractéristique fondamentale d'un concert".
"Il ne s'agira pas d'une célébration eucharistique, mais les chants seront liés à la foi, des chants qui vont nous amener à annoncer la foi à tous les fidèles", a-t-il souligné.
Rappelons que Mgr Nicodème Barrigah-Benissan avait présidé la CVJR de mai 2009 à avril 2012. Cette commission avait pour mission de déterminer, à travers un rapport circonstancié et détaillé, les causes, l’étendue et les conséquences des violations des droits de l’Homme et les violences qui ont secoué les fondements de la communauté togolaise de 1958 à 2005 et de proposer des mesures susceptibles de favoriser le pardon et la Réconciliation. La CVJR avait remis son "rapport final" au chef de l'Etat togolais Faure Gnassingbé le 3 avril 2013. FIN


Edem Etonam EKUE
Source : | SAVOIR NEWS


...
.
Publicité>


Commentaires


 6   Jay | 5/9/2013 12:33:00 AM
  Réponse à 5-Kodjo
 
Merci Souradji..
Concernant le sujet : "Defi d'une generation " au Benin..
c'est le moment de voir notre internaute "PRESIDENT" ET GASPARD et autres "Pt'-rptes'"
donner leur avis sur l'assemblee- ANTI GNATIONAL au Benin..et la contraster avec l'assemblee klanik du Gnassiland !!


Quand a' ce MGR..Barrigah.. il sent " le Kerozene ".. apres une pietre performance a' la CVJR.. Qui est il ? ce toutou qui n' rien a' voir aveC DESMOND TUTU, a' la maniere pieuse, independante,mais avec la pleine de force de conviction, d'etre du cote' des faibles ! des brimes' , et de
ceux qui ont ete' violentes' dans leur corps et ames.

Comme l'a signale Souradji d'ou' provient l'argent pour cette cacophonie de concerts ?? qui a offert le batiment(s) et qui payerait pour les factures d'electricite's ??
En fait vont ils "pieusement" seulement chanter ou vont ils aussi " s'alimenter ??????"
et vont ils aussi boire dans le calice ??
qui paye/ra pour tout cela ?? qui debloque l'argent ??

Je disais au debut, que Mgr Barrigah sentait le " Kerozene ? "
Suivez les grosses et profondes poches de ce Taliban car cela sent, maintenant du Soufre !
et l'air est sulfureux !! et tres !!!
Bienvenue au monde du Bemol spirituel et " chers Chanteurs/euses de differentes paroisses!! concentrez vous et fermez les yeux pour que bondieu vous couillonne "

Amen..
 

 5   Kodjo | 5/7/2013 9:05:11 PM
JE SUIS PRËTRE TOGOLAIS SANS SAVOIR LES VRAIES RAISONS DE CE CONCERT. je crois que les Togolais ont plus besoin d'un engagement concret de la part de nos Evêques qu'un concert de chants. c'est cela la pastorale au Togo: une pastorale désincarnée, qui ne fait pas corps avec ce que vivent les fidèles. cessons de nous moquer de Dieu. agissons dans la vérité envers nos fidèles, nos populations. un concert pour annoncer la foi au Togo? Quelle foutaises. les fidèles souffrent énormémént, les populations ont besoin d'être secouru par nous les pasteurs appelés par Dieu pour libérer son peuple. cessons de nous amuser, car ce n'est pas le temps. Bon concert quand à ceux qui iront.
loué soit Jésus Christ!
 

 4   SOURADJI | 5/7/2013 11:16:30 AM
03 mai 2013,le journal MATINAL (DEFI D´UNE GENERATION ) .
Pour absences repetees au Parlement suite a leurs interpellations :cinq (5) ministres du gouvernement essuient les tirs croises des deputes .
Cinq ministres du gouvernement du President Yayi BONI ont ete renvoyes par les honorables deputes a la pleniere d´hier jeudi 02 mai 2013 .Ils etaient attendus pour plancher sur d´importants dossiers programmes a l´ordre du jour . A la grande surprise des elus du peuple,les ministres concernes ont encore brille par leur absence . La reaction du parlement ne s´est pas fait attendre . Les deputes ont suspendu la pleniere ...
Suspension de la pleniere,renvoi des ministres Nassirou ARIFARI BAKO,Blaise AHANHANZO-GBELE,Benoit DEGLA et Raphael EDON accompagnes de leur collegue en charge des relations avec les institutions,Safiatou BASSABI et refus de traitement de tous les dossiers qui concernent le gouvernement jusqu´a nouvel ordre . C´est la decision prise par les deputes toutes tendances confondues a la pleniere d´hier jeudi . Ils ont constate avec stupefaction, a l´appel des trois dossiers programmes a l´ordre de la seance,que les ministres concernes n´etaient pas presents . Ce qui a suscite une vive colere des elus du peuple . Le president Mathurin NAGO,dit ne pas comprendre que bien que les formalites soient remplies afinque le gouvernement vienne repondre aux diverses preoccupations des deputes et que les ministres aient prefere briller par leur absence . Les interventions ont du coup pris une serieuse tournure avec un fort avertissement et d´autres decisions contre tous les ministres du gouvernement . Subitement apres la colere des deputes,les ministres ont commence par faire irruption a l´hemicycle .Cela n´a guere emousse l´elan des deputes a les humilier. Les discussions (Extrait de propos ) .
Antoine KOLAWOLE IDJI
<<Ca fait trop long l´absence du gouvernement. Avions-nous encore un parlement considere ? De quoi s´agit-il ? Ces absences repetees n´inquietent pas seulement les deputes mais inquietent la constitution de nos institutions ! Il faut que nous soyons consideres >> .
Sacca LAFIA
<<Ce n´est pas pour la premiere fois qu´on constate cette absence. Il faut restaurer l´image de la democratie. Vous devez lever cette seance.Tant qu´il ne viendra pas a notre interpellation,il n´y a plus de pleniere >> .
Helene KEKE AHOLOU
<< Ce comportement frise un dedain de la part du gouvernement.<<On nous meprise parce que le gouvernement a une majorite a l´assemblee nationale. On ne connait plus la valeur de l´Assemblee nationale. L´executif a commence par violer la loi . Mais avant d´aller au moyen fort,il faut donner un avertissement >>.
Les deputes impuissants devant les textes ?
L´honorable Candide AZANNAI a mis l´Assemblee nationale devant ses responsabilites .Il a demande a ses collegues d´ouvrir la seance pleniere afin de constater l´absence des ministres et decider . <<Soyons sinceres et serieux. La procedure,c´est l´interpellation pour outrage . Il faut voter l´interpellation et traduire les ministres en question devant la Haute cour de justice . Ne pas les interpeller,c´est un reglement entre copain et copain >>,a laisse entendre Candide AZANNAI .Il a surtout fait allusion aux articles 71,73,76 de la constitution beninoise .Tout comme son collegue AZANNAI,le depute Soule SABI MOUSSA s´est appuye sur l´article 113.2 de la constitution beninoise relatif a l´interpellation.
Thobias GNANSOUNOU RUFINO
(Br Oueme/Plateau)
Ce que disent les textes ...
Article 73 << La responsabilite personnelle du President de la Republique est engagee en cas de haute trahison,d´outrage a l´Assemblee ou d´atteinte a l´honneur et a la probite >>.
Article 76 << Il y a outrage a l´Assemblee Nationale lorsque,sur des questions posees par l´Assemblee Nationale sur l´activite gouvernementale,le President de la Republique ne fournit aucune reponse dans un delai de trente (30) jours >> .
Article 113.2 << Le gouvernement est tenu de fournir a l´Assemblee Nationale toutes explications qui lui seront demandees sur sa gestion et sur ses activites . Les moyens d´information et de controle de l´Assemblee Nationale sur l´action gouvernementale sont :l´interpellation conformement a l´article 71 >> .
 

 3   SOURADJI | 5/7/2013 9:03:18 AM
Quand les vies de deux enfants ont ete fauchees par balles et coups ,ils n´avaient pas de bouches pour chanter spirituellement et professionnellement .
Vous faites hontes avec vos foi et spiritualites .
Oh que peut-on faire dans ce monde sans ARGENT meme de quelle odeur et d´ou il vient .
 

 2   yoto uni | 5/7/2013 8:53:17 AM
Courage Mgr!Car les tribalistes du cst et leurs Valets locaux ont perdu leur foi.Yoto Uni est en guerre contre le tribalisme et veut un Togo Uni.
Momo le Beninois va conseiller tes amis du cst qui organisent les magouilles avant de revenir ici.Ensemble combattons lw tribalisme
 

 1   momo le togolais | 5/7/2013 7:15:55 AM
La hiérarchie militaire ramasse les cartes d’électeur des corps habillés

On ne connaît pas avec précision la date des prochaines élections législatives. Mais les préparatifs vont bon train, avec leur senteur de magouilles et de fraudes.

Les Togolais et les Togolaises vont dans les prochains jours renouveler leur Assemblée nationale. Programmées pour se tenir au le premier trimestre de l’année en cours, les élections législatives sont reportées à une date que personne ne connaît avec précision. Les préparatifs, eux, continuent, avec les imperfections et des manquements notoires.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) dirigée par une militante du parti au pouvoir, Mme Angèle Dola Aguigah, n’arrive pas à convaincre de sa bonne foi à organiser un processus qui ne souffre d’aucune contestation. Malgré les réserves et les recommandations des partis de l’opposition, surtout ceux regroupés au sein du Collectif « Sauvons le Togo » et de la Coalition « Arc-en-ciel », la CENI avance comme si de rien n’était. Les manquements et les irrégularités observés lors du recensement dans la zone I ont toujours cours. A tout cela viennent s’ajouter des alertes sur ce qui se trame dans les garnisons à la veille des élections législatives.

En effet, il est connu de tous, et même les observateurs internationaux l’ont dénoncé dans leurs différents rapports, que les camps militaires sont des lieux de fraudes massives. Et ces pratiques restent de mise. Des senteurs de magouilles sont signalées dans les camps. Selon des informations, un officier supérieur de l’armée connu pour son zèle et sa brutalité, aurait demandé aux militaires, gendarmes et policiers de ramasser leurs cartes d’électeurs et de les mettre à sa disposition et qu’il se chargera de les leur redistribuer à la veille des législatives. Pour quel motif, quand on sait qu’une carte, qui plus est d’électeur, est avant tout un bien personnel ? Le vote par anticipation des corps habillés, l’Union européenne a eu à le dénoncer dans des termes clairs et a recommandé que la grande muette accomplisse son devoir civique le même jour que les civils. Mais apparemment, on veut trouver d’autres parades pour continuer les magouilles.

Fabrice KA
 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)

Dans la même rubrique

A lire dans JEUNE AFRIQUE N° 2795 en kiosque le 3 août 2014  [ 8/2/2014 ]
Vision Togo 2030 : les soubassements de la mise en œuvre de la « Vision Togo 2030 » sous les projecteurs « Les questions de vivre ensemble que prône le sous-système socioculturel contenu dans la phase de diagnostic du système Togo dans le processus d’élaboration de la Vision Togo 2030, sont au cœur de l’émergence d’une nation ».  [ 8/2/2014 ]
Revue de presse du vendredi 1er août 2014 L’assassinat du consul honoraire du Liban au Bénin, revient à la une des journaux parus ce vendredi et parvenus à l’Agence de presse Afreepress.  [ 8/2/2014 ]
Six morts et 420 blessés dans le séisme d'Alger Un total de six personnes ont été tuées et 420 autres ont été blessées dans le tremblement de terre qui a secoué la ville d'Alger et ses environs vendredi matin, a-t-on indiqué auprès de la cellule de crise installée au niveau du ministère de la Santé. [ 8/1/2014 ]
Ebola : les pays touchés par le virus adoptent un plan stratégique harmonisé Les dirigants de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone, pays touchés par l'épidémie d'Ebola, ainsi que de la Côte d'Ivoire, ont adopté un plan stratégique harmonisé contre la maladie mortelle et se sont engagés à intensifier les actions et à coordonner les interventions. [ 8/1/2014 ]
Grand marché de Lomé : La boutique de pagnes FONTANA braquée, un mort, un blessé Selon des informations qui nous sont parvenues, la boutique de pagnes FONTANA, située sur le boulevard du Mono et près de Ecobank, aux encablures du grand marché de Lomé et en face de la plage aurait fait l'objet d'un braquage en fin d'après-midi de ce vendredi par des hommes armés. Ces derniers n'ont pas hésité à faire usage des fusils avec lesquels l'opération a été faite. Les braqueurs, avant de prendre la fuite sans être inquiétés alors même qu'à quelques mètres de cette boutique se trouvait un poste de gendarmerie, ont donc tiré sur un homme qui serait mort alors qu'un autre serait blessé au bras. [ 8/1/2014 ]
Un responsable sécuritaire blessé par balle à un poste-frontière avec la Libye Un responsable de la sécurité régional a été blessé par balle à un poste-frontière avec la Libye, a fait savoir vendredi le ministère tunisien de l'Intérieur. [ 8/1/2014 ]
Ebola : le bilan s'élève à 352 cas dont 95 confirmés Au Liberia, le nombre des cas d'Ebola a atteint 352 dont 95 confirmés jusqu'au 28 juillet, a annoncé jeudi le le ministre adjoint de la Santé chargé des services de prévention Tolbert Nyesuah. [ 8/1/2014 ]
La prévention et la gestion des crises et catastrophes naturelles au Togo va commencer par les classes Entre 2007-2008, les catastrophes naturelles ont réduit le taux de croissance du Togo de l’ordre de 0,02%. Depuis, le pays prend des mesures pour ralentir suffisamment les conséquences de ces situations, mesures qu nombre desquelles l’intégration dans les curricula scolaires les concepts de réduction des risques de catastrophes. Ces concepts de réduction des risques de catastrophes, de changements climatiques et de conflits intégrés dans les curricula du Togo font l’objet depuis ce vendredi à Lomé objet d’études à l’endroit des enseignants, a constaté l’Agence de presse Afreepress. [ 8/1/2014 ]
L’initiative d’une coopérative d’épargne et de crédits pour les enseignants fait du chemin Les résultats jugés « satisfaisants » de l’étude de faisabilité et de mise en place d’une coopérative d’épargne et de crédit pour les enseignants, ont été restitués ce vendredi à Lomé aux responsables des associations et syndicats d’enseignants, a constaté un reporter de l’Agence Afreepress [ 8/1/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Offre de voyance gratuite immédiate en direct | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon |
EX-IN Consult
iciLome.com