Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:13:00 PM Vendredi, 25 Mai 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
La corruption, un phénomène généralisé au Togo, selon Afrobaromètre et CROP


  [6/2/2013 3:43:08 PM]  | Kiosque | AfreePress | Lu :4483 fois | Commenter
 

Togo  - La question de la corruption des institutions et celle de la place des valeurs démocratiques au sein de la société togolaise ont fait l’objet d’un sondage dont les résultats ont été rendus publics samedi par le réseau Afrobaromètre et le Centre de Recherche et de Sondage d’Opinion (CROP).




Quelle perception les Togolais ont-ils de la corruption et comment vivent-ils ce phénomène ? Quelle appréciation ont-ils des valeurs démocratiques ? Ce sont les deux thématiques qui ont cette fois-ci, retenu l’attention de CROP et d’Afrobaromètre.

Sur la question de la corruption, le réseau dit avoir travaillé avec 1200 Togolais « choisis au hasard ». Une importante proportion de cet échantillon estime que la corruption est un phénomène généralisé au Togo. Nombreux sont ceux qui ont confié avoir payé un pot-de-vin à un fonctionnaire pour bénéficier d’un service. Selon les sondeurs, la perception de la corruption au Togo est un « peu plus prononcée que dans les autres pays sondés ».

« L’enquête a retenu 7 institutions de la République à l’instar de la police, du parlement ou de la justice. Parmi ces institutions, il n’y a aucune dont plus d’un Togolais sur 10 ont une bonne perception » a laissé entendre le directeur de CROP, Moussa Blimpo. « Seulement 5 % des Togolais pensent que les juges et les magistrats ne sont pas impliqués dans des affaires de corruption contre 44 % des Togolais qui pensent que la plupart des juges et magistrats sont corrompus. En ce qui concerne la police, c’est 42 % des Togolais qui pensent que la plupart des agents de la police seraient impliqués dans des affaires de corruption », a relevé CROP.

En comparant ces résultats avec ceux des 12 autres pays africains sondés, il est à relever que seulement 26 % des citoyens dans l’ensemble de ces 12 pays déclarent que la plupart de leurs juges et magistrats sont corrompus. « Ceci révèle que les citoyens des autres pays africains ont une perception un peu plus favorable du système judiciaire de leur pays comparé au Togo et au Bénin ». Il en va de même pour les agents de police, insistent CROP et Afrobaromètre.

Sur les douze derniers mois, « 20 % de Togolais déclarent avoir payé un pot-de-vin au moins une fois à un agent de l’État afin d’obtenir un document ou un permis. Ce chiffre est seulement de 7 % plus élevé au Togo que dans les autres pays africains sondés », soutient l’enquête.

Sur la seconde thématique, la grande majorité des Togolais définissent la démocratie comme « la possibilité offerte aux citoyens de choisir librement leurs dirigeants et la possibilité d’exprimer de façon libre leurs opinions ».

Un (1) Togolais sur 10 pense que la démocratie est une réalité vécue au Togo contre 20 % qui soutiennent le contraire. 38 % des sondés estiment que le Togo est un État démocratique qui a des hauts et des bas. Seulement deux (2) personnes sur dix (10) disent être satisfaites de la façon dont la démocratie fonctionne au Togo. Au Bénin, c’est six (6) personnes sur dix (10) qui expriment leur satisfaction par rapport à la même thématique, précise CROP.

Le sondage s’est au penché sur la problématique du rôle des médias au Togo. Selon CROP et Afrebaromètre, huit (8) Togolais sur dix (10) disent avoir envie de voir les médias enquêter et exposer les résultats de leurs recherches sur la corruption et les autres problèmes de gouvernance.

Telli K.
Source : | AfreePress


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Religion/ Touba : les musulmans de la région du Bafing reçoivent un important don de sucre et riz pour le mois de jeûne Grand moment de solidarité ce Jeudi 24 Mai à TOUBA, ville de l’ouest de la Côte d’Ivoire à 680 kilomètres d’Abidjan. Envoyé par le chef du Gouvernement Ivoirien, le Secrétaire d’État auprès du 1ier ministre Moussa SANOGO a remis un important don à la communauté musulmane du Bafing. Ce sont au total 400 sacs de riz soit 10 tonnes, 200 cartons de sucre évalués à 5 tonnes et une enveloppe de 5 millions de FCFA que le premier ministre Amadou Gon Coulibaly a offert à la communauté musulmane de la région du Bafing pour l’aider à passer le mois de ramadan. [ 5/26/2018 ]
Vague d’indignation après la suspension du quotidien privé La Nouvelle Tribune par la HAAC La décision de suspension de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) à l’encontre du journal La Nouvelle Tribune suscite « indignation ». Ce sentiment est partagé autant au sein de la classe politique que dans les organisations de presses. [ 5/26/2018 ]
Pénurie d’eau à Bouaké: SOLIBRA offre 27 000 L d’eau minérale AWA Depuis près de 3 mois, la population de Bouaké souffre d’une grave pénurie d’eau. Cette situation dégrade davantage non seulement les conditions de vie des populations démunies mais aussi entrave le bon fonctionnement des hôpitaux et des autres structures sanitaires. D’une façon générale, l’eau c’est la vie, lorsqu’elle vient à manquer, cela représente un grand danger pour la population. [ 5/26/2018 ]
Ouagadougou: Vers le retrait des enfants et des femmes en situation de rue Une opération de retrait des enfants et des femmes en situation de rue verra bientôt le jour au Burkina Faso. Elle prendra en compte plusieurs volets dont la réinsertion des groupes retirés de la rue. [ 5/26/2018 ]
Sahel: l’ONU octroie 30 millions de dollars de son Fonds d’urgence pour prévenir la faim et la malnutrition Le Coordonnateur des secours d'urgence de l’ONU, Mark Lowcock, a débloqué jeudi 30 millions de dollars du Fonds central d'intervention d’urgence des Nations Unies (CERF) pour intensifier les opérations de secours au Sahel. [ 5/26/2018 ]
Zone portuaire sinistrée : Calvaire des usagers S’il y a une zone à Lomé qui devrait attirer les gens de par ses infrastructures routières et autres, ce devrait être la zone où loge le poumon de l’économie togolaise, le Port autonome de Lomé (PAL). Ceci suppose que les centaines de millions générés par ce port devraient servir d’abord à aménager la zone où transitent la plupart des marchandises pour le pays. Sauf que l’on est au Togo, un pays où une minorité rapace prend en otage les richesses et se la coule douce, au détriment du peuple obligé de subir les conséquences de cette méchanceté gratuite. La zone portuaire n’est aujourd’hui que l’ombre d’elle-même. Chaque saison avec ses difficultés pour les riverains qui finissent par les prendre comme une fatalité, puisque les autorités auxquelles ils font appel, pensant que ces dernières pouvaient lever le petit doigt pour mettre fin à leur calvaire, sont tellement imbues d’elles-mêmes qu’elles ignorent tout simplement ce quotidien des riverains. La zone continue de sombrer, encore et encore.  [ 5/26/2018 ]
Equateur/Naufrage: des morts et des passagers portés disparus enregistrés Un naufrage de pirogues motorisées a fait plusieurs morts et des portés disparus sur la rivière Momboyo. [ 5/25/2018 ]
L’un des journaux les plus populaires du Bénin suspendu pour propos outrageants à l’égard du chef de l’Etat Reporters sans frontières (RSF) dénonce une sanction infondée et disproportionnée après la suspension, mercredi 23 mai, de La Nouvelle Tribune, quotidien réputé proche de l’opposition, pour une série de propos jugés injurieux et outrageants à l’égard du chef de l’Etat. [ 5/25/2018 ]
Tortures et violences militaires sur les personnes arrêtées et gardées au camp de la Gendarmerie : Le récit poignant et écœurant d’une victime... « On nous arrosait d’eau pour nous empêcher de dormir Depuis que la crise politique togolaise a commencé en août 2017, le pouvoir de Faure Gnassingbé a fait montre d’ingéniosité pour contrecarrer la fougue contestatrice qui, au fil du temps ne cesse de croitre. Répression, arrestations, miliciens dits groupes d’auto-défense, interdictions de manifestations, état de siège, bastonnades sont entre autres méthodes régulièrement utilisées pour étouffer ceux qui se battent pour plus de liberté au Togo. A cette liste vient s’ajouter depuis quelques semaines une nouvelle pratique qui montre non seulement les habitudes violatrices des droits humains du régime togolais mais aussi et surtout son envie sans faille de continuer par faire de ce pays ce que bon lui semble.  [ 5/26/2018 ]
Le CAMES célèbre son jubilé d’or du 25 mai au 1er juin à Ouagadougou Du 25 mai au 1er juin 2018 à Ouagadougou, le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) célèbre ses 50 ans d’existence. A cet effet, plusieurs activités sont inscrites à l’agenda de l’évènement. [ 5/25/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .