Mardi, 4 Août 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Une autre maladie ravage l’Afrique : la France


  [2/26/2005]  | Kiosque |lutte-ouvriere-journal.org | Lu :1935 fois | Commenter
 






 Depuis deux semaines, des dizaines de milliers d’opposants manifestent au Togo, contre la dictature Eyadéma, plus précisément celle du fils Faure Gnassingbe, qui s’est arrogé la succession du défunt père, appuyé par l’armée. Parmi les manifestants, fusent les slogans de «Chirac voleur!», «La France dehors!» Chirac, en 10 jours, a effectivement perdu deux amis: le 5 février, le général-président du Togo, mort dans son lit, contrairement à nombre de ses opposants, et le 15 février, le politicien affairiste libanais Hariri, victime d’un attentat à Beyrouth. Mais si Chirac s’est précipité à l’enterrement de ce dernier, sous les applaudissements de manifestants libanais exaspérés par l’occupation syrienne, la colère populaire togolaise, contre le clan Eyadéma-Chirac, l’a dissuadé de se montrer à Lomé.

Eyadéma leur amour

Chirac a regretté la mort d’un «ami personnel». Son entourage a expliqué, selon Libération (09/02), que «Chirac a connu Eyadéma dans l’armée française en Algérie, avant qu’il devienne président du Togo.» À la fin de cette sale guerre (et après celle plus ancienne d’Indochine), le sergent Eyadéma intègre l’armée togolaise, entièrement équipée et encadrée par des Français. En 1963, le gouvernement gaulliste décide de se débarrasser du président élu en place, Sylvanus Olympio. Eyadéma est à la tête du commando chargé de le liquider. Un épisode dont il se flattait lui-même, au Figaro et à Time-Life: «Il s’est arrêté et nous a dit qu’il ne voulait pas aller plus loin. Je décidai: c’est un homme important, et il pourrait y avoir des manifestations de foule s’il restait ici. Aussi je l’ai descendu.» Trois balles dans le ventre, veines coupées, cuisse tailladée: «C’est comme ça que je faisais en Algérie, pour m’assurer que mes victimes étaient bien mortes».

Le sergent français devient général togolais, puis président en 1967, par un nouveau coup d’État. Pillages de l’économie et des caisses publiques, liquidation ou exil de milliers d’opposants... Tout cela, pendant 40 ans, va se faire dans la plus parfaite amitié avec la France. Jacques Foccart, conseiller de Gaulle, puis de Chirac, s’en souvient, ému, dans ses mémoires: de Gaulle était très sensible à «l’attachement profond qu’il (Eyadéma) manifestait à l’égard de la France (...)» Certes, ces liens sanctionnent et cimentent la dépendance économique à l’égard de l’impérialisme français. Le Togo, petit pays de 5 millions d’habitants, en Afrique de l’Ouest, a la France comme principal client et fournisseur, vit beaucoup de phosphates qui rapportent quand les cours mondiaux le veulent bien, de quoi enrichir les sociétés françaises de bâtiment et autres... Les banques françaises, elles aussi sont présentes et prêteuses... à des taux que l’État togolais fait payer ensuite à la population.

La gauche ne trouble pas l’idylle. Président, Mitterrand maintient ces liens privilégiés. La politique reste la même. Contre les opposants, les grévistes, les manifestants, c’est toujours la terreur. En 1991, époque de prétendue «libéralisation» de certains régimes africains, du moins d’instauration d’un multipartisme de façade, des manifestations secouent le Togo, en particulier sa jeunesse étudiante. Mais rien ne change vraiment. En 1993, la garde prétorienne d’Eyadéma, 14000 hommes entraînés et conseillés par des officiers français, tire sur une manifestation pacifique de l’opposition, faisant suite à une grève quasi-générale de deux mois appelée par les syndicats. Officiellement 16 morts, mais plus d’une centaine de cadavres dans les morgues de la capitale. En mai et juin 1998, Eyadéma accepte des élections, qu’il truque. À nouveau, les troupes tirent sur les manifestants, qui scandent «Eyadéma voleur, la France complice!» Des centaines de personnes sont torturées et exécutées, leurs corps jetés d’avion en mer. Cela n’empêche pas Chirac d’embrasser fraternellement Eyadéma. Cela n’empêche pas le président du conseil constitutionnel et ancien ministre des affaires étrangères socialiste Roland Dumas, de déclarer que: «Le président de la République du Togo, c’est un ami de la France de longue date, c’est un ami personnel. (...) le président de la République togolaise veille vraiment au respect de l’État de droit.»

Père, fils, faux frèreset parrains...

Depuis la mort du dictateur sanguinaire, ça sent le roussi. De peur de perdre privilèges et fortunes, l’armée togolaise a imposé par un coup d’État son propre fils, Faure Gnassingbe Eyadéma. Même la France n’ose saluer l’opération. Le ministère français des affaires étrangères prétend privilégier... le dialogue et le «retour à l’ordre constitutionnel»! Tandis que le gouvernement américain, qui a ses propres calculs, exige la démission du fils Eyadéma, ce que réclament les autres chefs d’État africains. Faure Gnassingbe vient d’annoncer l’organisation d’élections d’ici 60 jours...

Ce qui inquiète les suzerains occidentaux, en exercice ou en puissance, ce sont les réactions populaires. Des manifestations sont de plus en plus nombreuses et massives à Lomé. Le 12 février, des opposants ont occupé le centre-ville de la capitale toute la journée, avant que les parachutistes et la garde présidentielle ne tirent et ne fassent plusieurs morts. Le 19 février, 25000 manifestants ont défilé. Certes, des politiciens togolais de l’opposition dite démocratique sont dans les starting-blocks pour assurer le relais, aussi dévoués aux intérêts impérialistes que feu Eyadéma. Bien des pièges sont donc tendus à la population pauvre des villes et des campagnes. Mais elle n’a pas dit son dernier mot.

Bernard RUDELLI
Source : lutte-ouvriere-journal.org


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Quand Brazzaville passe une commande de tables-bancs en France pour 9 milliards de FCFA L'information fait la Une sur les réseaux sociaux et ce n'est pas sans heurter les Congolais et la diaspora. L’État congolais dans le souci d'équiper les écoles en tables-bancs, aurait passé une commande de 9 milliards de FCFA auprès d'une société française au détriment des entreprises locales. Que comprendre de cette attitude gouvernementale? [ 8/3/2015 ]
Carrefour Déckon à Lomé : le désordre en système Le carrefour Deckon, depuis quelque temps, est en proie à une anarchie qui prive les passants de la liberté de circulation. Qu’attendent les autorités municipales pour taper du poing sur la table? [ 8/3/2015 ]
Macky Sall hué sur un campus: l'État veut situer les responsabilités Les autorités sénégalaises s’activent à mettre la main sur les responsables de huées et de jets de pierres dont ont été victimes le Président de la république et son ministre de l’enseignement supérieur. L'incident s'est produit lors de sa visite d’inauguration des trois nouveaux pavillons construits dans l’enceinte du campus sociale de Cheik Anta Diop d’une capacité de 1044 lits pour un coût global de 5 milliards. [ 8/3/2015 ]
Insécurité grandissante sur plage de Lomé : A quand une Police de la Plage? La sécurité sur la plage de Lomé est de plus en plus menacée. Les citoyens qui s’y rendent pour changer d’air surtout en ces périodes de vacances, le font, la peur au ventre. Jusqu’à quand cette situation d’insécurité sur la plage va-t-elle durer et laisser les autorités en charge de la sécurité indifférentes? [ 8/3/2015 ]
Lutte contre la corruption au Bénin Célestine Zanou confiante en l’avenir La présidente de la Dynamique du Changement pour un Bénin debout, Célestine Zanou a tenu une conférence débat sur le thème « Bénin : 55 ans de souveraineté. Ou la nécessité de regarder l’avenir avec espérance et conviction », le jeudi 30 juillet 2015 à Cotonou. [ 8/3/2015 ]
Affaire PPEAII :Le gouvernement publie les noms des mis en cause Le gouvernement béninois continue de nettoyer l’écurie dans l’affaire de détournement des fonds des Pays-Bas. Le Conseil des ministres du jeudi 30 juillet 2015 a décidé de rendre public la liste des Agents de l’État et des opérateurs économiques mis en cause. [ 8/3/2015 ]
État d’urgence: des journalistes veulent sauver la liberté de l’information Depuis quelques jours, l’État tunisien a annoncé la reconduction de l'état d'urgence pour une durée de deux mois. En tout cas, si l’on justifie cette décision par la lutte antiterroriste et l'application de nouvelles lois, il est à noter qu’elle a du mal à convaincre la société civile tunisienne et surtout la presse qui craint que les restrictions qui accompagnent cette décision ne portent atteinte à la liberté de l’information. [ 8/3/2015 ]
Quand les voies publiques de Lomé sont devenues des cinémas en plein air les nuits Le phénomène devient récurent à Lomé. C’est devenu une habitude pour certains citoyens de s’attrouper au bord des voies publiques de la capitale pour suivre des programmes télévisés, surtout les films nigérians (IBO) que passent les revendeurs des CD ou de postes téléviseurs. [ 8/3/2015 ]
Le journaliste Sanou Kerfalla Cissé élu président de l'audiovisuel privé guinéen Le fondateur de la radio privée Sabary FM, Sanou Kerfala Cissé, a été largement élu président de l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI) devant son rival, Aboubacar Camara, patron de « la Voix de l’Afrique », a appris APA dimanche de sources officielles. [ 8/2/2015 ]
L'école polytechnique de Thiès a reçu de l'Etat 435 millions en trois ans pour se rééquiper Entre 2012 et 2015, l'école polytechnique de Thiès (EPT) a pu acquérir des équipements de dernière génération grâce aux efforts remarquables de l'Etat sénégalais qui a déboursé plus de 400 millions de francs cfa pour l'acquisition du matériel, a affirmé samedi El Hadj Bamba Diaw, directeur de cet établissement d'enseignement supérieur. [ 8/2/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com