Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 8:00:59 PM Vendredi, 15 Décembre 2017 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Une autre maladie ravage l’Afrique : la France


  [2/26/2005]  | Kiosque |lutte-ouvriere-journal.org | Lu :2527 fois | Commenter
 






 Depuis deux semaines, des dizaines de milliers d’opposants manifestent au Togo, contre la dictature Eyadéma, plus précisément celle du fils Faure Gnassingbe, qui s’est arrogé la succession du défunt père, appuyé par l’armée. Parmi les manifestants, fusent les slogans de «Chirac voleur!», «La France dehors!» Chirac, en 10 jours, a effectivement perdu deux amis: le 5 février, le général-président du Togo, mort dans son lit, contrairement à nombre de ses opposants, et le 15 février, le politicien affairiste libanais Hariri, victime d’un attentat à Beyrouth. Mais si Chirac s’est précipité à l’enterrement de ce dernier, sous les applaudissements de manifestants libanais exaspérés par l’occupation syrienne, la colère populaire togolaise, contre le clan Eyadéma-Chirac, l’a dissuadé de se montrer à Lomé.

Eyadéma leur amour

Chirac a regretté la mort d’un «ami personnel». Son entourage a expliqué, selon Libération (09/02), que «Chirac a connu Eyadéma dans l’armée française en Algérie, avant qu’il devienne président du Togo.» À la fin de cette sale guerre (et après celle plus ancienne d’Indochine), le sergent Eyadéma intègre l’armée togolaise, entièrement équipée et encadrée par des Français. En 1963, le gouvernement gaulliste décide de se débarrasser du président élu en place, Sylvanus Olympio. Eyadéma est à la tête du commando chargé de le liquider. Un épisode dont il se flattait lui-même, au Figaro et à Time-Life: «Il s’est arrêté et nous a dit qu’il ne voulait pas aller plus loin. Je décidai: c’est un homme important, et il pourrait y avoir des manifestations de foule s’il restait ici. Aussi je l’ai descendu.» Trois balles dans le ventre, veines coupées, cuisse tailladée: «C’est comme ça que je faisais en Algérie, pour m’assurer que mes victimes étaient bien mortes».

Le sergent français devient général togolais, puis président en 1967, par un nouveau coup d’État. Pillages de l’économie et des caisses publiques, liquidation ou exil de milliers d’opposants... Tout cela, pendant 40 ans, va se faire dans la plus parfaite amitié avec la France. Jacques Foccart, conseiller de Gaulle, puis de Chirac, s’en souvient, ému, dans ses mémoires: de Gaulle était très sensible à «l’attachement profond qu’il (Eyadéma) manifestait à l’égard de la France (...)» Certes, ces liens sanctionnent et cimentent la dépendance économique à l’égard de l’impérialisme français. Le Togo, petit pays de 5 millions d’habitants, en Afrique de l’Ouest, a la France comme principal client et fournisseur, vit beaucoup de phosphates qui rapportent quand les cours mondiaux le veulent bien, de quoi enrichir les sociétés françaises de bâtiment et autres... Les banques françaises, elles aussi sont présentes et prêteuses... à des taux que l’État togolais fait payer ensuite à la population.

La gauche ne trouble pas l’idylle. Président, Mitterrand maintient ces liens privilégiés. La politique reste la même. Contre les opposants, les grévistes, les manifestants, c’est toujours la terreur. En 1991, époque de prétendue «libéralisation» de certains régimes africains, du moins d’instauration d’un multipartisme de façade, des manifestations secouent le Togo, en particulier sa jeunesse étudiante. Mais rien ne change vraiment. En 1993, la garde prétorienne d’Eyadéma, 14000 hommes entraînés et conseillés par des officiers français, tire sur une manifestation pacifique de l’opposition, faisant suite à une grève quasi-générale de deux mois appelée par les syndicats. Officiellement 16 morts, mais plus d’une centaine de cadavres dans les morgues de la capitale. En mai et juin 1998, Eyadéma accepte des élections, qu’il truque. À nouveau, les troupes tirent sur les manifestants, qui scandent «Eyadéma voleur, la France complice!» Des centaines de personnes sont torturées et exécutées, leurs corps jetés d’avion en mer. Cela n’empêche pas Chirac d’embrasser fraternellement Eyadéma. Cela n’empêche pas le président du conseil constitutionnel et ancien ministre des affaires étrangères socialiste Roland Dumas, de déclarer que: «Le président de la République du Togo, c’est un ami de la France de longue date, c’est un ami personnel. (...) le président de la République togolaise veille vraiment au respect de l’État de droit.»

Père, fils, faux frèreset parrains...

Depuis la mort du dictateur sanguinaire, ça sent le roussi. De peur de perdre privilèges et fortunes, l’armée togolaise a imposé par un coup d’État son propre fils, Faure Gnassingbe Eyadéma. Même la France n’ose saluer l’opération. Le ministère français des affaires étrangères prétend privilégier... le dialogue et le «retour à l’ordre constitutionnel»! Tandis que le gouvernement américain, qui a ses propres calculs, exige la démission du fils Eyadéma, ce que réclament les autres chefs d’État africains. Faure Gnassingbe vient d’annoncer l’organisation d’élections d’ici 60 jours...

Ce qui inquiète les suzerains occidentaux, en exercice ou en puissance, ce sont les réactions populaires. Des manifestations sont de plus en plus nombreuses et massives à Lomé. Le 12 février, des opposants ont occupé le centre-ville de la capitale toute la journée, avant que les parachutistes et la garde présidentielle ne tirent et ne fassent plusieurs morts. Le 19 février, 25000 manifestants ont défilé. Certes, des politiciens togolais de l’opposition dite démocratique sont dans les starting-blocks pour assurer le relais, aussi dévoués aux intérêts impérialistes que feu Eyadéma. Bien des pièges sont donc tendus à la population pauvre des villes et des campagnes. Mais elle n’a pas dit son dernier mot.

Bernard RUDELLI
Source : lutte-ouvriere-journal.org


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Des milliers de fidèles pour écouter la prêche d'imam Hassan Mollah ce vendredi C'est la première prêche de l'imam Hassan Mollah après sa sortie de prison vendredi dernier. Ce vendredi, ce sont des milliers de fidèles d'Allah qui ont pris d'assaut sa mosquée. [ 12/15/2017 ]
Violences basées sur le genre: plus de 300 cas de violences conjugales à Abobo (WANEP-CI) Dans le cadre de la commémoration des 16 jours d’activisme contre les Violences basées sur le genre (VBG), le WANEP-CI (Réseau ouest africain pour l’édification de la paix), en collaboration avec la Case de la paix d’Abobo, a organisé le mercredi 13 décembre, au complexe Socio-éducatif de ladite commune, une rencontre d’échanges avec une cinquantaine de femmes, des représentantes d’associations et des chefs religieux et communautaires d’Abobo. [ 12/15/2017 ]
3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats La Cellule Genre dont la mission est la mise en œuvre de la politique de promotion du Genre, de l’égalité et de l’équité au sein du Secrétariat d’Etat chargé de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle a organisé ce jeudi 14 décembre 2017 , à l’immeuble de la CGECI (Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire), à Abidjan, la 3ième édition de la Journée Promotionnelle du Genre (JPG) avec pour thème : « Booster le potentiel des filles des filières industrielles pour une meilleure employabilité ». [ 12/15/2017 ]
Mouvement de débrayage à l'aéroport international Blaise Diagne Un mouvement d’humeur a été observé ce vendredi à l'aéroport international Blaise Diagne(AIBD). Il s’agissait d’une grève des aiguilleurs du ciel juste une semaine après son ouverture. [ 12/15/2017 ]
Business humanitaire : Mond’Action France ! Quand la recherche du profit prime sur la vie des enfants togolais A l’image de la vente des esclaves Africains qui défraie la chronique ces derniers temps en Libye, un autre véritable business de gangsters qui ne dit pas son nom et que nous avions dénoncé il y a quelques mois dans notre parution numéro 028 du 02 juin 2017 cherche à prendre de l’ampleur. Il s’agit du business humanitaire, une autre trouvaille pour certaines associations et ONG occidentales qui, au nom de l’élan de solidarité internationale qui a pignon sur rue depuis quelques décennies, exploitent à loisir les Africains et échappent au fisc de leurs pays tout en gardant par devers eux une grande partie de la manne financière censée collectée au nom de la misère au Sud sous prétexte venir en aide aux potentielles couches défavorisées. Mond’Action France, une association française est l’un des cas de figure assez patent et illustratif de cette triste et déplorable réalité au Togo.  [ 12/16/2017 ]
Etat de la corruption au Togo : Les propos scandaleux de Essohana Wiyao Le vendredi 09 décembre 2017, les Nations Unies ont célébré la journée mondiale de lutte contre la corruption. Au cours d’une activité, dans le cadre de cette journée, le Président de la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions assimilées (Halcia) a tenu des propos pour le moins scandaleux sur la situation de la corruption au Togo.  [ 12/16/2017 ]
ENGAGER LES ENTREPRISES DANS LA RESPONSABILITE SOCIETALE AU PROFIT DE L’ENFANT Dans le cadre d’une alliance, UNICEF et les organisations partenaires composée de la Coalition Nationale des Associations et ONGs en Faveur de l’Enfance (CONAFE), Save the Children International, Oxfam, Enda Lead et World Vision, en collaboration avec le Gouvernement du Sénégal, organisent le 15 décembre 2017, au King Fahd Palace, un Forum intitulé « les Entreprises pour la Protection et la Promotion des Droits de l’Enfant ». [ 12/15/2017 ]
Gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques en Côte d’Ivoire: le projet « évaluation initiale de la convention de Minamata sur le Mercure » lancé A l’instar de plusieurs Etats du monde entier, la gestion des produits chimiques demeure un grand défi et une préoccupation majeure pour la Côte d’Ivoire, en raison de ses conséquences sur la santé humaine et l’environnement. Ainsi, en vue d’échanger sur la situation du mercure et de discuter de la mise en œuvre de la convention de Minamata sur le mercure en Côte d’Ivoire, le Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD), à travers sa Direction Générale de l’Environnement et du Développement Durable (DGEDD), a organisé, du 14 au 15 décembre 2017, à Cocody Riviera, un atelier pour le lancement du projet« évaluation initiale de la convention de Minamata sur le Mercure ». [ 12/15/2017 ]
L’ASVITTO exhorte le gouvernement à satisfaire les doléances des surveillants pénitentiaires Les surveillants de l’administration pénitentiaire sont en mouvement d’humeur pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail. L’ASVITTO demande au gouvernement de répondre à leurs exigences.  [ 12/16/2017 ]
Dossier/Kossi Aboka et la Délégation spéciale du Golfe : Opacité, détournement, surfacturation, sociétés écrans, corruption … Comment le réseau Aboka et ses complices au sommet de l’Etat fonctionnent Bien que disposant de beaucoup de moyens, le Président de la délégation spéciale (PDS) de la préfecture du Golfe, Kossi Agbenyega Aboka, ne fait rien pour assurer le développement de la préfecture. Ses « grands travaux » annoncés avec tambour et cymbale se résument à quelques poussières qu’il fait déverser sur les rues cabossées. Le pactole composé de taxes des marchés, des bars, de redevances des carrières d’exploitation du sable et de ristournes versées par les impôts, est souvent détourné soit pour ses propres affaires, soit pour graisser les pattes à ses parrains au sein de la minorité pilleuse.  [ 12/16/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | www.voirbonfilm.com |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle ! | credit consommation avec moncredit.org .