Lundi, 23 Octobre 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Rôle et place des jeunes dans le développement et l’enracinement de la démocratie au Togo : Des journalistes et représentants de partis politiques et de la société civile formés à Kpalimé

Photo de famille des participants et des organisateurs de cette formation
  [10/5/2013 12:12:21 PM]  | Kiosque | SAVOIR NEWS | Lu :3262 fois | Commenter
 

Togo  - Une trentaine de journalistes et de représentants de partis politiques, de la société civile et d’organisations estudiantines ont entamé vendredi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), une formation de deux jours axée sur le thème: "Rôle et place des jeunes dans le développement et l’enracinement de la démocratie au Togo", a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News. Ce dernier participe également à la formation. Organisée par le Centre d’Observation et de Promotion et de l’état de Droit (COPED), cette formation se situe dans le cadre de ses activités de promotion de la bonne gouvernance et de la culture citoyenne Dr Ottèko Awou Apédo , préfet de Kloto et Ouro Bossi Tchacondoh, président de COPED étaient présents à l’ouverture de cette rencontre.




Selon le Préfet de Kloto, toute société organisée est soucieuse de l’état d’esprit et de moralité de sa jeunesse car l’avenir de la cité réside en la jeunesse.
"Je me félicite de l’organisation de cet atelier qui permettra d’outiller suffisamment nos jeunes, afin de favoriser l’émergence d’un leadership jeune au service d’une humanité respectueuse des valeurs fondamentales et universelles", a déclaré Dr Ottèko Awou Apédo.
Pour le président du COPED, cet atelier s’inscrit dans la dynamique de l’accompagnement de la jeunesse dans la recherche des repères par rapport aux problèmes sociaux qui existent, mais aussi de participer ou de contribuer à la promotion de la culture citoyenne chez les jeunes.
"Aujourd’hui, la population togolaise compte plus de 60% de jeunes et il est important qu’on tienne compte de cette frange de la population qui non seulement à son mot à dire, mais aussi doit s’organiser dans ses revendications sur des bases un peu plus orthodoxes en tenant compte d’un certain nombre d’éléments sociaux", a souligné Ouro Bossi Tchacondoh.
"Nous sommes à Kpalimé pour partager un certain nombre d’éléments sur les opportunités qui s’offrent aux jeunes pour qu’ils soient les promoteurs de leur auto-emploi. Nous devons faire en sorte que cette jeunesse participe à la gestion du bien commun dans des mesures démocratiques, le respect des principes règlementaires de la démocratie participative", a-t-il précisé.
Cet atelier vise également à créer un cadre de discussions entre les différents courants qui animent les regroupements d’étudiants et en même temps, un lien entre les acteurs politiques et les journalistes qui aujourd’hui jouent un rôle important dans le partage et la diffusion de l’information.
Cette rencontre permettra aussi aux participants d’échanger sur les procédures d’insertion sociale en tenant compte des potentialités et d’opportunités qui existent sur le terrain pour qu’enfin, les jeunes puissent devenir les acteurs et les bénéficiaires des actions de développement que eux-mêmes auraient initiées.
Selon M Tchacondoh, COPED entend apporter sa contribution dans la recherche des solutions aux problèmes des jeunes et aborder un débat qui permettra aux étudiants d’avoir des informations pouvant les aider à se prendre en charge.
Les participants ont suivi ce vendredi trois communications sur "les revendications sociales et citoyenneté", "Programme d’appui à l’insertion des jeunes au Togo et les procédures d’intégration", "Entrepreneuriat des jeunes techniques d’élaboration de micro projet" et "Opportunité de financement d’un micro projet".
Les participants suivront ce samedi deux communications sur «La portée et attributions des institutions de la république et "L’élaboration et exécution du Budget Général: quelle place pour les problèmes sociaux?". FIN

De Kpalimé, Maestro Mensah ASSOGBAGUE
Source : | SAVOIR NEWS


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

.

Dans la même rubrique

Dossier/L’UTB au cœur de la nébuleuse Patrick Mestrallet : Salaire de 24 millions par mois, prime de 52 millions en 6 mois, une banque à la dérive « Monsieur le Directeur Général. Nous avons l’honneur de vous informer qu’à l’appel des délégués syndicaux de SYNBANK, nous observerons une grève de soixante-douze heures (72 ) heures les 18, 19 et 20 octobre 2017, suivant la décision de l’Assemblée Générale du personnel en date du 10 octobre 2017 conformément aux articles 268-272 du code du travail pour : le blocage unilatéral des avancements du personnel depuis 1990, le non-respect des dispositions des Autorités Bancaires en matière de cumul de fonctions, le non-respect des avantages acquis du personnel, le non-respect de l’équité sociale au vu des salaires exorbitants des dirigeants. En ce qui concerne le personnel de l ‘UTB, nous souhaitons obtenir les droits suivants : la reprise des avancements, le paiement des flux financiers et les arriérés de ces avancements de 1990 à ce jour, la revalorisation des salaires en général pour rendre l’équité sociale et réduire les écarts significatifs entre les salaires des dirigeants et ceux des employés, le respect des avantages acquis du personnel, la nomination d’un Directeur des Ressources humaines pour prendre pleinement en charge les questions des ressources humaines ». Tel est en substance le préavis de grève du collège des délégués du personnel de l’UTB dont la Rédaction s’est procuré une copie. Un fort avis de tempête que le Directeur Général cherche à éviter depuis quelques jours. A l’UTB les réunions s’enchaînent entre la Direction et le personnel sans déboucher pour le moment sur aucun compromis acceptable. Comment en est –on arrivé là ?  [ 10/23/2017 ]
Diversité de sujets à la Une des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce samedi se focalisent sur la politique de la jeunesse, la problématique du déficit en eau, les conséquences de la hausse de la TVA, et le match qui opposera le WAC à l’USMA pour le compte de la demi-finale de la Ligue des Champions africaine. [ 10/21/2017 ]
Médias et société civile au menu de la presse burkinabè Les médias burkinabè, notamment ceux en ligne, commentent ce samedi l’actualité nationale marquée par la célébration de la journée nationale de liberté de presse et les actions d’Organisations de la société (OSC). [ 10/21/2017 ]
Conflit intercommunautaire et Guillaume Soro à la Une de la presse ivoirienne La presse ivoirienne parue, vendredi, s’intéresse à un conflits inter-communautaire dans l’ouest du pays et au chef du parlement Guillaume Soro , dont l’une des résidences a été cambriolée. [ 10/21/2017 ]
Terrorisme et politique font les choux gras des quotidiens sénégalais La presse quotidienne sénégalaise parue samedi traite en priorité du terrorisme avec l’arrestation à Rosso (Nord) d’un présumé djihadiste, et de la politique avec la crise au Parti socialiste (Ps, mouvance présidentielle) qui s’accentue à cause de l’exclusion des frondeurs, dont Khalifa Sall, le maire de Dakar. [ 10/21/2017 ]
ADF-Togo au chevet des orphelins de la Maison Béthanie Une délégation de African Diaspora Forum (ADF-Togo) a rendu visite aux orphelins de la Maison Béthanie ce matin. Une visite qui a donné du sourire à cette structure. [ 10/21/2017 ]
La presse marocaine décrypte le discours royal prononcé devant le parlement Les quotidiens marocains parus consacrent de larges analyses au discours que le Roi Mohammed VI a prononcé vendredi devant les membres des deux Chambres du Parlement à l’occasion de l’ouverture de la session parlementaire. [ 10/16/2017 ]
Thomas Sankara monopolise la Une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè reçus à APA ce lundi matin commentent largement l’actualité nationale, marquée par la célébration, la veille, du 30e anniversaire de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara. [ 10/16/2017 ]
La crise anglophone revient au-devant de la scène dans les journaux camerounais L’annonce, par le gouvernement, de l’envoi de missions spéciales de réconciliation d’élites dans les régions sous tension du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, aussitôt suivie du rejet de ladite initiative par les activistes anglophones, a réactivé la controverse dans les journaux camerounais parus lundi. [ 10/16/2017 ]
La politique résume l’actualité sénégalaise Les quotidiens sénégalais parvenus lundi à APA mettent en exergue l’actualité politique, insistant ainsi sur l’exclusion annoncée du Parti socialiste des frondeurs, dont Khalifa Sall, le maire de Dakar. [ 10/16/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | www.voirbonfilm.com |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle ! | credit consommation avec moncredit.org .