Mardi, 3 Mars 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Rôle et place des jeunes dans le développement et l’enracinement de la démocratie au Togo : Des journalistes et représentants de partis politiques et de la société civile formés à Kpalimé

Photo de famille des participants et des organisateurs de cette formation
  [10/5/2013 12:12:21 PM]  | Kiosque | SAVOIR NEWS | Lu :1043 fois | Commenter
 

Togo  - Une trentaine de journalistes et de représentants de partis politiques, de la société civile et d’organisations estudiantines ont entamé vendredi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), une formation de deux jours axée sur le thème: "Rôle et place des jeunes dans le développement et l’enracinement de la démocratie au Togo", a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News. Ce dernier participe également à la formation. Organisée par le Centre d’Observation et de Promotion et de l’état de Droit (COPED), cette formation se situe dans le cadre de ses activités de promotion de la bonne gouvernance et de la culture citoyenne Dr Ottèko Awou Apédo , préfet de Kloto et Ouro Bossi Tchacondoh, président de COPED étaient présents à l’ouverture de cette rencontre.



Photo de famille des participants et des organisateurs de cette formation

Selon le Préfet de Kloto, toute société organisée est soucieuse de l’état d’esprit et de moralité de sa jeunesse car l’avenir de la cité réside en la jeunesse.
"Je me félicite de l’organisation de cet atelier qui permettra d’outiller suffisamment nos jeunes, afin de favoriser l’émergence d’un leadership jeune au service d’une humanité respectueuse des valeurs fondamentales et universelles", a déclaré Dr Ottèko Awou Apédo.
Pour le président du COPED, cet atelier s’inscrit dans la dynamique de l’accompagnement de la jeunesse dans la recherche des repères par rapport aux problèmes sociaux qui existent, mais aussi de participer ou de contribuer à la promotion de la culture citoyenne chez les jeunes.
"Aujourd’hui, la population togolaise compte plus de 60% de jeunes et il est important qu’on tienne compte de cette frange de la population qui non seulement à son mot à dire, mais aussi doit s’organiser dans ses revendications sur des bases un peu plus orthodoxes en tenant compte d’un certain nombre d’éléments sociaux", a souligné Ouro Bossi Tchacondoh.
"Nous sommes à Kpalimé pour partager un certain nombre d’éléments sur les opportunités qui s’offrent aux jeunes pour qu’ils soient les promoteurs de leur auto-emploi. Nous devons faire en sorte que cette jeunesse participe à la gestion du bien commun dans des mesures démocratiques, le respect des principes règlementaires de la démocratie participative", a-t-il précisé.
Cet atelier vise également à créer un cadre de discussions entre les différents courants qui animent les regroupements d’étudiants et en même temps, un lien entre les acteurs politiques et les journalistes qui aujourd’hui jouent un rôle important dans le partage et la diffusion de l’information.
Cette rencontre permettra aussi aux participants d’échanger sur les procédures d’insertion sociale en tenant compte des potentialités et d’opportunités qui existent sur le terrain pour qu’enfin, les jeunes puissent devenir les acteurs et les bénéficiaires des actions de développement que eux-mêmes auraient initiées.
Selon M Tchacondoh, COPED entend apporter sa contribution dans la recherche des solutions aux problèmes des jeunes et aborder un débat qui permettra aux étudiants d’avoir des informations pouvant les aider à se prendre en charge.
Les participants ont suivi ce vendredi trois communications sur "les revendications sociales et citoyenneté", "Programme d’appui à l’insertion des jeunes au Togo et les procédures d’intégration", "Entrepreneuriat des jeunes techniques d’élaboration de micro projet" et "Opportunité de financement d’un micro projet".
Les participants suivront ce samedi deux communications sur «La portée et attributions des institutions de la république et "L’élaboration et exécution du Budget Général: quelle place pour les problèmes sociaux?". FIN

De Kpalimé, Maestro Mensah ASSOGBAGUE
Source : | SAVOIR NEWS


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Les rues de Lomé toujours en kaki ce matin Les élèves ne démordent pas. Ils sont encore actuellement dans les rues de Lomé et réclament leurs enseignants. [ 3/3/2015 ]
La STT passe outre les menaces du gouvernement et maintient son mot d’ordre de grève des 3, 4 et 5 mars 2015 La Synergie des travailleurs du Togo (STT) va observer son mot d’ordre de grève de trois (3) jours, à compter de ce mardi 3 mars 2015, n’en déplaise au gouvernement. C’est à cette décision que sont arrivés ce lundi les travailleurs de cette centrale syndicale en Assemblée générale extraordinaire au Centre communautaire de Tokoin, a appris l’Agence de presse Afreepress. [ 3/3/2015 ]
Qui veut aller loin.... L'image peut faire sourire mais elle a tout son sens. [ 3/3/2015 ]
Malgré les ménaces du gouvernement, la STT suspend sa participation au comité de suivi et maintient ses 72 heures de grève La menace du gouvernement de sévir contre les travailleurs, ne fait que renforcer la détermination de ces derniers à aller jusqu’au bout de leurs revendications. Après le sit-in observé hier dans les services, la Synergie des travailleurs du Togo entame la grève de 72 heures aujourd’hui.  [ 3/3/2015 ]
Hillary Clinton aurait violé des lois fédérales La loi c’est la loi et elle vaut pour tous. L’ancienne chef de la diplomatie américaine pourrait en faire les frais. Hillary Clinton aurait pendant l’exercice de sa fonction, fait usage de son adresse personnelle pour envoyer des messages professionnels. Ceci en contradiction avec les lois fédérales. [ 3/3/2015 ]
L’avocat de l’Etat demande 2000 milliards de F Cfa de dommages et intérêts à Simone Gbagbo L’ancienne première dame ivoirienne Simone Gbagbo et co-accusés comparaissent depuis fin décembre devant la Cour d’Assises d’Abidjan pour atteinte à la sûreté de l'Etat. Le lundi 2 mars, l'avocat de l'Etat a réclamé à Simone Gbagbo et 82 co-accusés, 3,36 milliards de dollars d’amende pour en guise de dommages et intérêts. [ 3/3/2015 ]
Interdiction de tous jeux d’argent Une mesure gouvernementale interdit tous jeux d’agent dans le pays, pour lutter selon elle, contre les « abus » de cette industrie et surtout pour le bien-être de la jeune génération. [ 3/3/2015 ]
Les « corrections » de Yark et compagnie n’ont pas découragé les élèves Visiblement, les sorties punitives des colonels Yark, Barnabo et Mongourgou dans les établissements scolaires à l’intérieur du pays, n’ont pas réussi à fléchir les élèves. Ces derniers sont revenus cette semaine plus déterminés dans les rues de Dapaong, Sokodé, Atakpamé et Lomé. [ 3/3/2015 ]
Secteur informel: La DOSI en tournée dans les marchés de Lomé La Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI), a échangé avec les commerçants et commerçantes d’Adawlato ce 02 mars à Lomé. Cette rencontre sert de démarrage à une tournée que la DOSI effectuera dans les principaux marchés de Lomé jusqu’au 19 mars. [ 3/3/2015 ]
Célébration de la journée zéro discrimination : la sensibilisation contre la stigmatisation liée au Vih/Sida au cœur de la journée La date du 1er mars est retenue par la communauté internationale pour la célébration de la journée Zéro discrimination. [ 3/3/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com