Mercredi, 16 Avril 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
Home|  Sport | Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading

Rôle et place des jeunes dans le développement et l’enracinement de la démocratie au Togo : Des journalistes et représentants de partis politiques et de la société civile formés à Kpalimé

  [10/5/2013 12:12:21 PM]  | Kiosque | SAVOIR NEWS | Lu :504 fois | Commenter
 

Togo  - Une trentaine de journalistes et de représentants de partis politiques, de la société civile et d’organisations estudiantines ont entamé vendredi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), une formation de deux jours axée sur le thème: "Rôle et place des jeunes dans le développement et l’enracinement de la démocratie au Togo", a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News. Ce dernier participe également à la formation. Organisée par le Centre d’Observation et de Promotion et de l’état de Droit (COPED), cette formation se situe dans le cadre de ses activités de promotion de la bonne gouvernance et de la culture citoyenne Dr Ottèko Awou Apédo , préfet de Kloto et Ouro Bossi Tchacondoh, président de COPED étaient présents à l’ouverture de cette rencontre.



Photo de famille des participants et des organisateurs de cette formation

Selon le Préfet de Kloto, toute société organisée est soucieuse de l’état d’esprit et de moralité de sa jeunesse car l’avenir de la cité réside en la jeunesse.
"Je me félicite de l’organisation de cet atelier qui permettra d’outiller suffisamment nos jeunes, afin de favoriser l’émergence d’un leadership jeune au service d’une humanité respectueuse des valeurs fondamentales et universelles", a déclaré Dr Ottèko Awou Apédo.
Pour le président du COPED, cet atelier s’inscrit dans la dynamique de l’accompagnement de la jeunesse dans la recherche des repères par rapport aux problèmes sociaux qui existent, mais aussi de participer ou de contribuer à la promotion de la culture citoyenne chez les jeunes.
"Aujourd’hui, la population togolaise compte plus de 60% de jeunes et il est important qu’on tienne compte de cette frange de la population qui non seulement à son mot à dire, mais aussi doit s’organiser dans ses revendications sur des bases un peu plus orthodoxes en tenant compte d’un certain nombre d’éléments sociaux", a souligné Ouro Bossi Tchacondoh.
"Nous sommes à Kpalimé pour partager un certain nombre d’éléments sur les opportunités qui s’offrent aux jeunes pour qu’ils soient les promoteurs de leur auto-emploi. Nous devons faire en sorte que cette jeunesse participe à la gestion du bien commun dans des mesures démocratiques, le respect des principes règlementaires de la démocratie participative", a-t-il précisé.
Cet atelier vise également à créer un cadre de discussions entre les différents courants qui animent les regroupements d’étudiants et en même temps, un lien entre les acteurs politiques et les journalistes qui aujourd’hui jouent un rôle important dans le partage et la diffusion de l’information.
Cette rencontre permettra aussi aux participants d’échanger sur les procédures d’insertion sociale en tenant compte des potentialités et d’opportunités qui existent sur le terrain pour qu’enfin, les jeunes puissent devenir les acteurs et les bénéficiaires des actions de développement que eux-mêmes auraient initiées.
Selon M Tchacondoh, COPED entend apporter sa contribution dans la recherche des solutions aux problèmes des jeunes et aborder un débat qui permettra aux étudiants d’avoir des informations pouvant les aider à se prendre en charge.
Les participants ont suivi ce vendredi trois communications sur "les revendications sociales et citoyenneté", "Programme d’appui à l’insertion des jeunes au Togo et les procédures d’intégration", "Entrepreneuriat des jeunes techniques d’élaboration de micro projet" et "Opportunité de financement d’un micro projet".
Les participants suivront ce samedi deux communications sur «La portée et attributions des institutions de la république et "L’élaboration et exécution du Budget Général: quelle place pour les problèmes sociaux?". FIN

De Kpalimé, Maestro Mensah ASSOGBAGUE
Source : | SAVOIR NEWS


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)

Dans la même rubrique

Interdiction de jeter des ordures ou de construire anarchiquement aux abords du grand contournement de Lomé Face aux « constructions anarchiques » et des dépôts d’ordures sur les abords du grand contournement de Lomé, les ministres des Travaux Publics et des Transports, Ninsao Gnofam et de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, Gilbert Bawara montent au créneau pour interdire ces « pratiques ».  [ 4/16/2014 ]
Accident de Talo : 31 Togolais parmi les 47 morts Des quarante-sept (47) personnes décédées dans l’accident de la nuit du 14 au 15 avril derniers sur le pont de Talo à Atakpamé (317 km au nord de Lomé), il y a 15 Burkinabés, 1 Nigérien et 31 Togolais.  [ 4/16/2014 ]
Fiatuwo Sessénou et Bissoune Nabagou déçus de la gestion des ouvrages de lutte contre les inondations Certains ouvrages hydrauliques qui permettent d’assurer un assainissement collectif des eaux pluviales dans la ville de Lomé ont été visités ce mardi par les ministres de l’Urbanisme et de l’Habitat Fiatouwo Sessénou et de l’Equipement Rural, Bissoune Nabagou, pour constater leur état, et envisager les mesures à prendre avant le début de la saison des pluies qui s’annoncent, a constaté l’Agence Afreepress.  [ 4/16/2014 ]
Pour prévenir les inondations, le gouvernement engage des actions de curage des caniveaux et autres Ce qui hante le sommeil des populations de Lomé et de ses banlieues, c’est bien les inondations pendant les grandes périodes de pluies. Le gouvernement togolais semble ne plus dormir sur cette réalité. Mardi, deux membres du gouvernement ont abandonné leur bureau pour aller sur le terrain afin de s’assurer d’une chose : l’état des infrastructures réalisés dans le cadre du projet d’Urgence de Réhabilitation des Infrastructures et des Services Electriques (PURISE). [ 4/15/2014 ]
Revue de presse de la république du Congo du 15 avril Voici les informations les plus importantes à la une des journaux congolais parus mardi : [ 4/15/2014 ]
4 organisations syndicales suspendent leur mouvement de grève Quatre des six confédérations et centrales syndicales, qui ont lancé une grève le 7 janvier dernier pour réclamer une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, ont suspendu mardi leur mouvement de grève.  [ 4/15/2014 ]
Un dialogue proposé pour résoudre la crise des universités publiques L'Union pour le Progrès National (UPRONA) a demandé mardi l'ouverture d'un dialogue entre les partenaires concernés par la crise qui perdure à l'Université du Burundi et à l'Ecole Normale Supérieure, avec le renvoi des étudiants des deux institutions universitaires des auditoires et des campus. [ 4/15/2014 ]
La Libye confrontée à une vague d'immigrants clandestins Les forces navales libyennes ont, la semaine dernière, intercepté des centaines de migrants africains clandestins qui se trouvaient à bord de bateaux en partance pour l'Europe.  [ 4/15/2014 ]
Le Maroc démantèle une cellule de recrutement pour la Syrie Les services de sécurité marocains viennent de mettre à jour une cellule terroriste qui aurait recruté et envoyé de jeunes jihadistes combattre en Syrie. [ 4/15/2014 ]
HCR : aide aux réfugiés sud-soudanais en Ethiopie Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires font leur possible pour améliorer les conditions des réfugiés sud-soudanais dans l'ouest de l'Ethiopie. [ 4/15/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Publicité | Tchat | Emploi | Horoscope | Agenda
iciLome.com