10:16:32 AM Jeudi, 20 Juin 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 
TRAITEMENT DU CANCER DE L’ENFANT AU TOGO : L’association VICTOiR relève le challenge


  [11/10/2013 5:01:27 PM]  | Kiosque | Le Correcteur | Lu :2728 fois | Commenter
 

Togo  -




Les enfants togolais atteints du cancer de la mâchoire ou du rein n’ont plus trop de soucis à se faire. Si tant est que le mal est signalé assez tôt, la guérison et la survie sont presque assurées. C’est grâce à l’entregent de l’association humanitaire Victoir dont les responsables ont dressé le bilan d’étape de 10 années d’activités le mardi 5 novembre au CHU Sylvanus Olympio de Lomé.

«Je fais le rêve avec vous que très bientôt VICTOiR pourra prendre en charge les lymphomes de Hodgkin et les leucémies», voilà la perspective dans laquelle

Brigitte MEILLON, dentiste française et présidente de l’association VICTOiR inscrit les activités futures de son organisation. Intervenant à l’occasion de cette cérémonie de

présentation du bilan d’étape, Brigitte Meillon a refait l’historique de leur rêve et de leur engagement, de leur passion aussi. De 2004 à ce jour, du chemin a été parcouru, des obstacles franchis et des difficultés surmontées afin que des enfants togolais atteints de diverses formes de cancer soient pris en charge, soignés et suivis.

Les médecins français et togolais réunis au sein de l’association se sont donné le challenge de soigner les enfants atteints de pathologies cancéreuses comme les lymphomes de Burkitt et les nephroblastomes. Le lymphome de Burkitt, du nom du médecin qui l’a identifié, est une tumeur des ganglions localisée le plus souvent au niveau des mâchoires et de la face. La tumeur peut aussi se retrouver au niveau du ventre. Quelle que soit la localisation, il s’agit d’une pathologie mortelle si elle n’est pas vite diagnostiquée. Le nephroblastome quant à lui est une tumeur du rein chez l’enfant. Ces deux pathologies ressortissent au groupe des cancers de l’enfant et, à ce titre, elles sont fondamentalement douloureuses, mortelles et au traitement assez coûteux. Ce traitement consiste en une chimiothérapie- traitement exclusif par l’administration de médicaments rares et aux prix prohibitifs pour les parents- plus une intervention chirurgicale pour le nephroblastome.

L’action de VICTOiR

Jusqu’en 2006, il n’y avait aucune possibilité de soigner ces pathologies au Togo; pis, ainsi que l’a souligné Brigitte Meillon «le service d’oncologie du CHU Sylvanus Olympio n’existait que sur le papier». De ce fait, il a fallu attendre l’engagement de VICTOiR pour que les lignes bougent. Ce ne fut pas facile et Brigitte Meillon la présidente de l’association n’oublie pas «toutes les tracasseries, toutes les peurs et les sources de découragement qui ont jalonné le chemin et qui surtout à certains moments ont failli faire baisser les bras». Ainsi, grâce à cette association, grâce au dévouement de Madame Meillon et de ses collaborateurs togolais notamment le docteur Gbadoe, professeur agrégé de pédiatrie au CHU Sylvanus Olympio, le rêve est devenu réalité. Depuis 2006 au moins, il est possible de soigner avec succès les enfants atteints des pathologies sus-indiquées. A cet effet, VICTOiR a réussi en 10 années d’activité à faire créer une véritable unité d’oncologie au CHU S.O, a fait mettre les équipements adaptés; recruté deux infirmiers qui sont à sa charge.

«C’est presque un miracle que VICTOiR a réalisé», confie un compatriote présent à la cérémonie de bilan. Quand j’ai vu les diaporamas, je me suis dit que cette association est à encourager et à soutenir. Sans faire de bruit, elle a apporté du secours et de l’espoir à tous ces enfants naguère condamnés à la vie clandestine ou à la mort».

L’association VICTOiR a pris en charge près de 70 enfants depuis 2006. Deux enfants sur trois sortent guéris de l’unité grâce à la prise en charge totale de VICTOiR et bénéficient d’un suivi sur 3 ans.
Source : | Le Correcteur


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Réinsertion socio-économique: 935 ex-migrants réinsérés dans le tissu économique Le gouvernement ivoirien et ses partenaires sont engagés à faciliter le retour et la réinsertion socio-économique des migrants irréguliers. À ce jour, 935 personnes ont bénéficié d’un accompagnement, en termes de formation professionnelle et de création d’activités génératrices de revenus, notamment dans les métiers du bâtiment, de la production animale et de l’agriculture. [ 6/20/2019 ]
Le Ministre Noël Bataka à la rencontre des acteurs du secteur agricole et halieutique dans les Plateaux Le ministre de l’Agriculture, de la production halieutique et animale, Noël Koutéra Bataka a échangé mercredi 19 juin 2019, avec les cadres du secteur agricole et de la production halieutique de la préfecture de l’Est-Mono, d’Anié et de l’Ogou (région des Plateaux). Les échanges ont porté sur les efforts consentis par le gouvernement en vue de faire de ces secteurs, les moteurs de l’économie du pays.  [ 6/20/2019 ]
YALI 2019: le Ministre Mamadou Touré renouvelle l’engagement du Gouvernement aux 15 bénéficiaires Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes, Mamadou Touré n’a pas manqué à la traditionnelle rencontre d’au revoir avec les jeunes bénéficiaires du programme Young African Leadership Initiative (YALI) initiée depuis 3 années consécutives par son département ministériel. [ 6/19/2019 ]
Selon pasteur Agboti, l'alternance c'est en 2020 En conférence de presse mardi à Lomé, le pasteur King Yoshua Agboti de l’Église des Élus de la Nouvelle Jérusalem (EENJ) a livré une prophétie sur le Togo. [ 6/19/2019 ]
Bas-Mono : Un point d’eau de l’ONG PRODIDA pour le village de Kewome Le samedi 15 juin 2019, l’ONG PRODIDA-PROISDA (Programme pour le Développement Intégrale et Durable en Afrique, a procédé l’inauguration d’un ouvrage d’adduction d’eau potable à KEWOME, dans la préfecture du BAS MONO, dans la région Maritime, en présence des autorités administratives et villageoises dont le Préfet et le Président de la Délégation Spéciale de ladite Préfecture ainsi que du Président de l’ONG.  [ 6/19/2019 ]
Mécontentement des transporteurs de sable : Des rues de Kpalimé bloquées Les populations de Kpalimé ont été réveillées hier par les bruits des camionneurs qui ont bloqué les principales rues de la ville. A l’origine de cette manifestation, des mésententes entre ces transporteurs et les autorités administratives de Kpalimé.  [ 6/19/2019 ]
Instauration d’un couvre-feu de 22h à 5h à Banfora Depuis le 17 juin dernier, un couvre feu a été instauré dans le canton de Banfora. Outre cette instauration, toutes les activités relatives à la chefferie coutumière y sont suspendues. [ 6/19/2019 ]
Divers sujets se partagent la Une des quotidiens sénégalais Les quotidiens sénégalais reçus à APA ce mercredi traitent de divers sujets dont la réaction du gouvernement après la présentation du rapport de l’Union européenne sur présidentielle du 24 février dernier. [ 6/19/2019 ]
La 45è session de l’APF à Abidjan cristallise la presse ivoirienne Le bras de fer entre députés ivoiriens pour le maintien ou la délocalisation de la 45è session de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) prévue en juillet prochain à Abidjan ainsi que l’affaire « Bédié appelle à la haine de l’étranger » sont entre autres quelques sujets politiques dominant à la Une des journaux quotidiens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national. [ 6/19/2019 ]
Plus de 300.000 personnes ont fui les violences en Ituri depuis début juin (HCR) Au cours des deux dernières semaines, plus de 300.000 personnes ont fui les violences inter-ethniques dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). [ 6/19/2019 ]
Autres titres de cette Rubrique
Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média