Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:30:18 PM Vendredi, 16 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Tourisme et Economie togolaise : Joseph Weiss était sur l’ancienne piste d’aérodrome d’Atakpamé


  [11/15/2013 12:44:12 PM]  | Kiosque |iciLome | Lu :2667 fois | Commenter
 

Togo  - En se rendant à Kara- ville située à environ 420 km de Lomé-dans le cadre de l’ouverture officielle le 15 Novembre 2013, des jeux paralympiques, l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Joseph Weiss a fait d’une pierre deux coups. Il a fait escale à Atakpamé pour visiter l’ancienne piste d’atterrissage, construite dans le village de Abitchess, non loin de l’ancienne station radio de Kamina, une initiative des colons allemands. Sur la piste, seule la girouette qui reste encore en place témoigne de l’existence d’un aérodrome. Ce site, selon un habitant de la ville d’Atakpamé serait construit en 1983 et est vite délaissé dans les années 1990, temps fort de la lutte pour un Togo démocratique.




En visitant les lieux, Joseph Weiss a souligné sa volonté inébranlable de continuer à rechercher des opportunités pour le Togo, opportunités qui pourront apporter un souffle nouveau à l’économie togolaise d’un côté, et de l’autre, qui permettront d’ouvrir le pays sur d’autres horizons. Aussi, cette visite vise-t-elle à attirer l’attention des autorités togolaises sur la place et l’impact du tourisme dans un pays.

« Je suis à Atakpamé sur l’ancien site de l’aérodrome de cette localité non loin de Kamina. Je suis toujours à la recherche des opportunités pour faire revivre l’économie et pour faire ouvrir le Togo vers le monde. J’ai vu ici que cet aérodrome était dans le temps un site d’attraction et j’ai l’impression que, ce serait une idée promotrice si on rouvre cette piste. Cela agirait sur l’économie de la ville. Je suis très content de venir voir cet endroit et je vais sonder d’autres possibilités pour faire vivre cet endroit », a ajouté Joseph Weiss, interrogé sur le site. Une vision partagée par un habitant, de surcroit, notre guide qui a connu le temps de gloire de cette piste. Selon lui, l’endroit avait profité aux bonnes femmes.
« Je connais cette piste d’atterrissage dans les années 1983 et je vous dis qu’elle avait de l’ambiance ; les bonnes femmes vendaient ici dans le temps de feu président Gnassingbé Eyadema. Avec l’avènement de la démocratie au Togo, cette piste est délaissée. Ce que moi je souhaite, il faut que le site reprenne vie. Mon seul souhait, c’est que les autorités actuelles remettent sur pied cet aérodrome, car cela donnerait une autre image à la ville. Si cette piste était encore opérationnelle, elle réduirait les risques d’accident sur nos routes, car la liaison entre Lomé et Atakpamé pour ceux qui peuvent le faire en avion, rendra facile beaucoup de choses et attirera beaucoup de touristes », a indiqué M Koufoma Atamah.

Rappelons que le Togo regorge beaucoup de potentialités dans le secteur du tourisme mais qui ne sont mises en valeur, car frappé de plein fouet par la rupture de l’aide des partenaires au développement pendant près de quinze années. Ces dernières années, le ministère en charge du Tourisme avait laissé entendre que l’activité touristique au Togo reprend progressivement sa place.

Et pour cause, le secteur avait enregistré ces quatre dernières années de belles performances, d’après les récentes statistiques. Selon les chiffres, le nombre de touristes avait plus que triplé de 2008 à 2010, passant de 87.587 à 278.705. Pour l’année 2010, le secteur du tourisme a enregistré plus de 20 milliards de F.CFA de recettes contre plus de 16 milliards de F.CFA en 2009. En 2011, les arrivées de touristes ont franchi la barre des 300.000 visiteurs qui ont généré plus de 20 milliards de francs CFA de recettes hôtelières", a affirmé le ministre du tourisme.
Source :


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Prix Ebony 2018: la liste des 23 journalistes sélectionnés L’édition 2018 du Prix Ebony 2018 est prévue pour la 8 décembre prochain, avec 23 journalistes sélectionnés. Cet évènement annuel récompense les meilleurs journalistes de la Côte d’Ivoire dans les catégories Radio, télévision, presse écrite et en ligne Agence de presse. [ 11/17/2018 ]
RSF dénonce une “inquiétante érosion de la liberté de la presse” La Haute autorité de la communication (HAC) du Gabon a suspendu un journal pour trois mois et son rédacteur en chef pour six mois après la publication d’un article concernant la santé du président Ali Bongo. Reporters sans frontières (RSF) dénonce ces nouvelles sanctions, dernière illustration de la dégradation de la liberté de la presse observée dans ce pays. [ 11/17/2018 ]
Aujourd’hui, plus de 40% des jeunes dans le monde n’ont pas d'emploi, ou travaillent tout en étant dans la pauvreté Plus de 73 millions des jeunes femmes et hommes sont à la recherche d’un travail, et plus d’un tiers de ceux qui travaillent dans les pays en développement subsistent avec moins de 2 dollars américains par jour. Le défi pour l’emploi des jeunes est donc double, aussi bien au regard de la quantité que de la qualité des emplois avec des différences considérables à travers les régions. [ 11/18/2018 ]
Shawkan toujours en prison, trois mois après la fin de sa peine Ce 14 novembre 2018, cela fait trois mois que le photojournaliste égyptien Shawkan aurait dû être libéré. Selon le parquet, sa détention va même être prolongée jusqu’à la mi-février 2019. Reporters sans frontières demande aux autorités égyptiennes de le libérer immédiatement. [ 11/18/2018 ]
Lutte contre le chômage au Togo : Quand le gouvernement s’embrouille Il y a quelques semaines, le concours pour le recrutement des enseignants a levé un peu plus le voile sur le problème de chômage au Togo. Alors qu’on attendait recruter 2000 enseignants, le nombre de candidats avoisine les 20. 000. [ 11/17/2018 ]
Al Boraq, le 1er Train à Grande Vitesse en Afrique est marocain Le Président français, Emmanuel Macron, a effectué, le 15 novembre 2018, une visite au Maroc sur invitation du Roi Mohammed VI pour le lancement de la Ligne Grande Vitesse (LGV) Tanger-Casablanca, projet phare de la relation bilatérale entre la France et le Maroc.​ [ 11/16/2018 ]
Création de l’Observatoire national du Dividende démographique Sur le rapport du ministre du Plan et de l’Aménagement du territoire, le Conseil des Ministres a adopté des projets de textes relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de l’Observatoire national du Dividende démographique. [ 11/16/2018 ]
La journée nationale de l’ingénieur repoussée au 7 et 8 décembre prochain La Journée Nationale de l'Ingénieur au Togo initialement prévue pour les 23 et 24 Novembre à l’hôtel 2 Févier, est repoussée au 7 et 8 décembre prochains. Placée sous le thème: "L'ingénieur dans le développement du Togo", cette journée verra la participation de plus de 400 ingénieurs du Togo et de la diaspora. Plusieurs activités sont inscrites au menu de cet évènement historique au Togo. Entre autres activités: des ateliers thématiques sur l’ingénierie et sa contribution au développement du Togo, des expositions des œuvres et réalisations des ingénieurs du Togo et de la diaspora et une soirée de gala. Dans une interview accordée à la Rédaction, Marius Bagny, président du comité d'organisation, revient sur les raisons du report de cette journée nationale de l'ingénieur. Bonne écoute!  [ 11/17/2018 ]
Le Chef de l’Etat a pris part à la célébration de la Journée Nationale de la Paix Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce jeudi 15 novembre 2018, à la célébration de la Journée Nationale de la Paix, marquée par ‘’un Planting d’arbres’’, à Port-Bouët, sur le site des expositions. [ 11/16/2018 ]
Café littéraire : Le lycée d’Agbodrafo accueille l’écrivain Théo Ananissoh Le vendredi 30 novembre prochain, le romancier togolais sera à l’honneur au lycée d’Agbodrafo. Initiative de la plateforme « Les Amis du CEG d’Agbodrafo » qui regroupe les anciens élèves de cet établissement, Théo Ananissoh parlera de son dernier roman « Delikatessen ». Un ouvrage qui, au-delà de son ton engagé, fait voyager à Porto Seguro, l’ancien nom du village. [ 11/16/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .