Mardi, 4 Août 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
A l’Etat major des FAT : Le plan du Général Titikpina à Félix Kadanga pour la Présidentielle 2015 (Analyse)


  [1/11/2014 8:25:36 AM]  | Kiosque | Le triangle des enjeux | Lu :6062 fois | Commenter
 

Togo  - Les élections présidentielles au Togo ont été et sont toujours sources de violence perpétrées par une armée clanique et sanguinaire façonnée à l’image du clan Gnassingbé pour le soutenir advienne que pourra. L’élection présidentielle de 2015 s’annonce sur fond de vigilance même si aujourd’hui une sorte d’acalmie qui ne dit pas encore nom donne l’impression que tout pourra aller pour le mieux.




A décrypter sérieusement le discours du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, on se pose la question de savoir ce qui pourra être mis derrière cette phrase « renforcer les capacités militaires » surtout que nous sommes à la veille d’une élection présidentielle qui détermine son existence politique pour les cinq années à venir. Il y a donc doute de croire en la sincérité d’un Chef d’Etat comme Faure avide du pouvoir pour le pouvoir.

Cette phrase qui paraît mystique aux yeux de beaucoup de Togolais aujourd’hui a été reprise par le Général Hohamed Atcha Titikpina le Chef d’Etat major sortant lors de la passation de service qui a lieu entre son successeur Félix Kadanga et lui.

Au cours justement de cette passation de service, 12 minutes après le discours classique du Général sortant, tous les journalistes ont été priés de vider de la salle. Il leur a été demandé de rester très loin de cette salle afin de permettre au Général Titikpina de dire ce qu’il a sur son cœur. « Allez loin », glosait le militaire chargé de mettre la presse à distance. malgré tout cela, le Général Titikpina a parlé dans nos micros.

Et au Général Titikpina de continuer avec son élan habituel. « Messieurs les ministres, il n’est pas de mon habitude de parler en ces circonstances. C’est pourquoi j’ai tenu à le faire hors antenne pour des raisons qui me sont propres » Après ces mots introductifs le Général Titikpina a passé en revue toutes les missions de maintien de paix auxquelles l’armée togolaise a participé notamment en Côte d’Ivoire, au Mali, en Guinée Bissau, au Congo… « Aujourd’hui, nous avons des problèmes au niveau de l’Afrique des problèmes de rébellion » a-t-il déclaré

Avant de continuer sur le plan national « Il y a des problèmes sociaux mais il y une priorité » le Général Titikpina n’a pas passé sous silence selon lui les efforts de Faure Gnassingbé. Tout cela n’inquiète en rien du tout le peuple togolais.
Là où l’intervention du Général Titikpina porte à réflexion est lorsqu’il parle de la démocratie et le rôle de l’armée togolaise en des périodes précises. « Nous sommes en démocratie. Celui qui veut le pouvoir doit aller le chercher par les urnes. C’est la seule condition d’aller au pouvoir ici et ailleurs. Celui qui veut le contre pouvoir sera en face d’une armée qui est dynamique » pour le paraphraser. Que se cache derrière cette phrase su Général Titikpina ? La question interpelle la vigilance de tous les Togolais si on sait que Faure a parlé de renforcement des capacités militaires en ce début d’année et que le Général Titikpina atteste que celui qui veut le contre pouvoir sera face à une armée dynamique. Les violences qui avaient émaillé la mascarade d’avril 2005 sont encore vivaces dans la mémoire des Togolais. La déclaration de Titikpina voudrait-elle dire que le « malheureux exploit » de 2005 va-t-il encore se reproduire. Sinon qu’est-ce que cet ultime conseil du Général vient chercher lors de la passation de service à l’Etat major des Fat ?

Nous allons revenir sur ce sujet la semaine prochaine qui nous parait très important.
A suivre….

Jérôme Sossou
Source : | Le triangle des enjeux


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Justice ou chasse à l’homme?: le député Ousmane Gaoual Diall activement recherché Les forces de sécurités guinéennes se seraient lancées à la poursuite du député de l’opposition avant même qu’une plainte ne soit déposée contre lui. [ 8/4/2015 ]
Campus Abomey-Calavi: les étudiants pris au piège de leurs revendications Ils étaient dans leur droit de réclamer la programmation des sessions de rattrapage pour les examens universitaires. Les étudiants de l'Université d'Abomey-Calavi étaient tout de même loin de s'imaginer les conséquences indirectes des manifestations qui ont secoué le campus. Blocage des allocations, sommation de vider les résidences universitaires, voilà ce que vivent actuellement les étudiants à l'UAC. [ 8/4/2015 ]
« Gakpo Gblégblé » : activité lucrative à risque Le recyclage des "Gakpo gblégblé" (Fer usé, en mina) est la nouvelle forme d’activité génératrice de revenu qui intéresse un bon nombre de jeunes venus pour la majorité du Niger et d'autres pays de la sous région. Si cette activité assure le quotidien de ces jeunes, elle n’est pas sans risque. [ 8/4/2015 ]
Un jeune marocain meurt asphyxié dans sa tentative de rejoindre l’Espagne à bord d’une valise L’histoire peut paraitre invraisemblable mais c’est pourtant vrai. Il s’agit du triste sort d’un citoyen marocain qui, dans son aventure clandestine vers l’Europe et précisément l’Espagne n’a eu autre ingénieuse idée que de se cacher dans une valise placée dans le coffre d'une voiture à bord d’un ferry. Malheureusement pour lui, ce jeune de 27 ans n’arrivera pas à destination vivant, puisqu’il sera retrouvé mort d’asphyxie. [ 8/4/2015 ]
Pourquoi les surcharges sur le tronçon Lomé- frontière Hilacondji passent inaperçues? Il est constaté depuis des années que la surcharge des passagers sur le tronçon Lomé-frontière de Hilacondji n’a jamais été punie par les agents de sécurité. Est-ce une autorisation du ministère des Transports qui a pourtant interdit la pratique, ou une complicité entre les agents de sécurité postés sur ces routes et les chauffeurs de taxi ? [ 8/4/2015 ]
La sensibilisation des apprentis et domestiques sur les violences basées sur le genre prend son envol grâce au GF2D Selon une l’étude sur les violences basées sur le genre (VBG) diligentée par le ministère de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation en 2010, la prévalence des violences dans les ménages chez les filles de 9 et 18 ans est de 62,5% pour les violences physiques, 91,9% pour les violences psycho-morales, 5,5% pour les violences sexuelles, 25% pour les violences économiques, 21,1% pour les violences institutionnelles et 22,5% pour les discriminations. [ 8/4/2015 ]
Quand Brazzaville passe une commande de tables-bancs en France pour 9 milliards de FCFA L'information fait la Une sur les réseaux sociaux et ce n'est pas sans heurter les Congolais et la diaspora. L’État congolais dans le souci d'équiper les écoles en tables-bancs, aurait passé une commande de 9 milliards de FCFA auprès d'une société française au détriment des entreprises locales. Que comprendre de cette attitude gouvernementale? [ 8/3/2015 ]
Carrefour Déckon à Lomé : le désordre en système Le carrefour Deckon, depuis quelque temps, est en proie à une anarchie qui prive les passants de la liberté de circulation. Qu’attendent les autorités municipales pour taper du poing sur la table? [ 8/3/2015 ]
Macky Sall hué sur un campus: l'État veut situer les responsabilités Les autorités sénégalaises s’activent à mettre la main sur les responsables de huées et de jets de pierres dont ont été victimes le Président de la république et son ministre de l’enseignement supérieur. L'incident s'est produit lors de sa visite d’inauguration des trois nouveaux pavillons construits dans l’enceinte du campus sociale de Cheik Anta Diop d’une capacité de 1044 lits pour un coût global de 5 milliards. [ 8/3/2015 ]
Insécurité grandissante sur plage de Lomé : A quand une Police de la Plage? La sécurité sur la plage de Lomé est de plus en plus menacée. Les citoyens qui s’y rendent pour changer d’air surtout en ces périodes de vacances, le font, la peur au ventre. Jusqu’à quand cette situation d’insécurité sur la plage va-t-elle durer et laisser les autorités en charge de la sécurité indifférentes? [ 8/3/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com