Mardi, 25 Avril 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
A l’Etat major des FAT : Le plan du Général Titikpina à Félix Kadanga pour la Présidentielle 2015 (Analyse)


  [1/11/2014 8:25:36 AM]  | Kiosque | Le triangle des enjeux | Lu :8728 fois | Commenter
 

Togo  - Les élections présidentielles au Togo ont été et sont toujours sources de violence perpétrées par une armée clanique et sanguinaire façonnée à l’image du clan Gnassingbé pour le soutenir advienne que pourra. L’élection présidentielle de 2015 s’annonce sur fond de vigilance même si aujourd’hui une sorte d’acalmie qui ne dit pas encore nom donne l’impression que tout pourra aller pour le mieux.




A décrypter sérieusement le discours du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, on se pose la question de savoir ce qui pourra être mis derrière cette phrase « renforcer les capacités militaires » surtout que nous sommes à la veille d’une élection présidentielle qui détermine son existence politique pour les cinq années à venir. Il y a donc doute de croire en la sincérité d’un Chef d’Etat comme Faure avide du pouvoir pour le pouvoir.

Cette phrase qui paraît mystique aux yeux de beaucoup de Togolais aujourd’hui a été reprise par le Général Hohamed Atcha Titikpina le Chef d’Etat major sortant lors de la passation de service qui a lieu entre son successeur Félix Kadanga et lui.

Au cours justement de cette passation de service, 12 minutes après le discours classique du Général sortant, tous les journalistes ont été priés de vider de la salle. Il leur a été demandé de rester très loin de cette salle afin de permettre au Général Titikpina de dire ce qu’il a sur son cœur. « Allez loin », glosait le militaire chargé de mettre la presse à distance. malgré tout cela, le Général Titikpina a parlé dans nos micros.

Et au Général Titikpina de continuer avec son élan habituel. « Messieurs les ministres, il n’est pas de mon habitude de parler en ces circonstances. C’est pourquoi j’ai tenu à le faire hors antenne pour des raisons qui me sont propres » Après ces mots introductifs le Général Titikpina a passé en revue toutes les missions de maintien de paix auxquelles l’armée togolaise a participé notamment en Côte d’Ivoire, au Mali, en Guinée Bissau, au Congo… « Aujourd’hui, nous avons des problèmes au niveau de l’Afrique des problèmes de rébellion » a-t-il déclaré

Avant de continuer sur le plan national « Il y a des problèmes sociaux mais il y une priorité » le Général Titikpina n’a pas passé sous silence selon lui les efforts de Faure Gnassingbé. Tout cela n’inquiète en rien du tout le peuple togolais.
Là où l’intervention du Général Titikpina porte à réflexion est lorsqu’il parle de la démocratie et le rôle de l’armée togolaise en des périodes précises. « Nous sommes en démocratie. Celui qui veut le pouvoir doit aller le chercher par les urnes. C’est la seule condition d’aller au pouvoir ici et ailleurs. Celui qui veut le contre pouvoir sera en face d’une armée qui est dynamique » pour le paraphraser. Que se cache derrière cette phrase su Général Titikpina ? La question interpelle la vigilance de tous les Togolais si on sait que Faure a parlé de renforcement des capacités militaires en ce début d’année et que le Général Titikpina atteste que celui qui veut le contre pouvoir sera face à une armée dynamique. Les violences qui avaient émaillé la mascarade d’avril 2005 sont encore vivaces dans la mémoire des Togolais. La déclaration de Titikpina voudrait-elle dire que le « malheureux exploit » de 2005 va-t-il encore se reproduire. Sinon qu’est-ce que cet ultime conseil du Général vient chercher lors de la passation de service à l’Etat major des Fat ?

Nous allons revenir sur ce sujet la semaine prochaine qui nous parait très important.
A suivre….

Jérôme Sossou
Source : | Le triangle des enjeux


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

.

Dans la même rubrique

Suspenssion d'une présentatrice d’émission pour avoir dit "Sahara occidental" Soumia Dghoughi, présentatrice de l’émission "Afrique Soir" pour avoir utilisé l'expression "Sahara occidental" pour faire référence aux provinces du sud du royaume au lieu du terme "Sahara marocain" est suspendue par la chaîne de télévision Medi1Tv. [ 4/25/2017 ]
Bamako: le syndicat des transporteurs en grève de 72 h Dimanche dernier à la bourse du travail, le collectif des syndicats des transporteurs a rencontré la presse lors d'un point de presse. Objectif, annoncer une grève de trois jours. La grève a débuté le lundi dernier pour prendre fin ce mercredi au soir. [ 4/25/2017 ]
Kidal: suspension provisoire des activités de la Croix rouge Suite au cambriolage dont a été victime hier lundi, la sous-délégation du CICR à Kidal, l’institution met un terme temporaire à ses activités dans la région. Cependant, il est indiqué le fonctionnement des activités urgentes dont l'hôpital. [ 4/25/2017 ]
Ministère du Budget: grève d’une semaine à partir de ce mardi 25 avril 2017 Le ras-le-bol du personnel du Ministère du Budget s’est exprimé hier lundi par l’annonce d’une grève d’avertissement d’une semaine qui prend effet à partir de ce mardi 25 avril. [ 4/25/2017 ]
L’ANADEB, un appareil d’assainissement de la capitale En prélude au 57ème anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale et comme imprimé dans son agenda, l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) a encore procédé samedi 22 avril dernier, à l’opération « Togo propre ». C’était au quartier N’tifafa à Lomé, a constaté sur place un reporter de l’Agence de presse Afreepress.  [ 4/25/2017 ]
Enquête/CEET : Fraudes aux compteurs : qui protège les faussaires libanais ? Plus de 20 milliards FCFA de perte annuelle Le départ précipité du Président du Conseil d’Administration de la CEET, Jonas Daou, plus d’un an après sa prise de fonction en janvier 2016, relance le débat sur la gestion calamiteuse de cette société d’Etat. La CEET, à l’instar des autres sociétés d’Etat dont la faillite est déjà prononcée, est une vache à lait du système. Une véritable caverne d’Ali Baba aux mains des prévaricateurs assermentés, confortés dans l’impunité qui se servent à cœur joie dans les caisses pour leurs prodigalités.  [ 4/25/2017 ]
Grand reportage : Kpalimé, capitale de la « fiesta » Kpalimé est sans doute la ville togolaise où il fait bon vivre. Située à 120 kilomètres au nord ouest de Lomé, cette localité tire son attractivité de plusieurs facteurs. Tout d’abord, c’est une ville qui se situe dans la région des Plateaux réputée pour son paysage verdoyant, un impressionnant relief et d’une magnifique flore. Nichée au creux d’une vallée entourée de montagnes dont le mont Agou, la ville est au carrefour des routes qui mènent vers les autres régions du pays et vers le Ghana voisin, situé à quinze kilomètres. Kpalimé, c’est aussi un carrefour des sites touristiques. Elle est la première destination des visiteurs expatriés. La ville est en plein développement.  [ 4/25/2017 ]
Emploi Jeunes : le ministre Sidi Touré assiste les jeunes en activités Le ministre Sidi Touré était à Marcory ce mardi 18 avril 2017 dans le cadre de ses visites hebdomadaires aux différents bénéficiaires des initiatives d’insertion professionnelle de son département ministériel.  [ 4/24/2017 ]
EPU : L’ACAT-Togo outille les OSC sur le suivi des recommandations Un atelier de renforcement de capacités des acteurs des Organisations de la société civile (OSC) s’est ouvert ce matin à Lomé. Organisée par l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) en collaboration avec le Centre catholique international de Genève (CCIG) et la Fédération internationale de l’action des chrétiens pour l’abolition de la torture (FIACAT), cette formation de trois jours vise à outiller les participants sur les mécanismes internationaux de protection des droits de l’Homme et sur le suivi des recommandations à l’endroit du Togo lors de son second passage à l’Examen périodique universel (EPU). [ 4/24/2017 ]
Bobo-Dioulasso: fermeture du grand marché par des manifestants en colère Le grand marché de la ville de Bobo-Dioulasso a été fermé à toutes activités par des manifestants le vendredi dernier. Ces derniers en procédant à la fermeture du centre commercial, exprimaient leur mécontentement face à l’état de détérioration des routes menant audit marché. [ 4/24/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| credit consommation avec moncredit.org .