Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 3:24:10 AM Mardi, 22 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
BTS au Togo : Ces diplômes qui ne valent que leur nom


  [8/19/2014 11:33:05 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :10543 fois | Commenter
 

Togo  - Dans tous les coins de Lomé et, même dans plusieurs autres villes du Togo, poussent comme des champignons ces écoles et instituts de formation, spécialistes dans la délivrance du Brevet de Technicien Supérieur (BTS). Mais nombreux sont des observateurs qui doutent de la fiabilité de ces documents et la compétitivité des détenteurs sur le marché de l’emploi. Un petit tour dans les coulisses de ces écoles nous a fait découvrir certaines réalités.




« Si nous prenons 100 étudiants sortis de ces écoles de formation professionnelle, à peine 50 exercent sur le marché de l’emploi », a déclaré un cadre du ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.
De plus, la qualité de la formation donnée par ces écoles de BTS laisse à désirer. « En ce qui concerne la compétence des étudiants eux-mêmes, n’en parlons pas. Il est vrai, il y a des écoles qui font un travail formidables et il faut les féliciter. Mais la plupart ne cherchent que l’argent. Ce qui fait que les étudiants ne répondent pas exactement à ce que veulent les employeurs », a-t-il poursuivi.

Selon un professeur d’université, c’est la paresse et l’envie de vite gagner sa vie qui poussent ces étudiants à aller vers les écoles de BTS. En deux (02) ans, ils sont nantis de leur diplôme et se baladent dans les entreprises à la recherche du travail.

Concernant ces écoles elles-mêmes, les infrastructures sont loin de répondre aux normes. « Si l’Etat devrait faire son travail et contrôler ces écoles, je pense qu’on fermerait plusieurs. On comptera celles qui vont rester au bout des doigts », a fait remarquer un enseignant de lycée. Ce dernier intervient dans une école de BTS, mais n’hésite pas à dénoncer certaines pratiques qui ont cours dans le secteur.

« C’est extraordinaire quand on vous demande d’être souple dans la correction des copies des étudiants lors des examens. Il y a de ces étudiants qui, même en leur proposant des exercices déjà fait en classe à l’examen, ne sont pas capables d’avoir la moyenne. Mais à la surprise générale, on revoit ces étudiants parmi les lauréats lors de la cérémonie de remise de diplômes. Moi, je crois qu’on doit interpeller les premiers responsables de ces écoles de BTS sur la situation », a-t-il ajouté.

Mais un pédagogue en retraite que nous avons rencontré au cours de notre enquête voit le problème autrement. Pour lui, c’est la démission de l’Etat qui crée tout ce désordre. « Si nous allons même un peu en arrière, on peut dire que certaines écoles privées constituent un danger public. Il y a du n’importe quoi qui se fait là-bas. C’est parce que l’Etat qui a obligation de les subventionner n’arrive pas à le faire qu’il refuse d’être plus regardant dans la gestion de ces écoles privées. Les fondateurs recrutent n’importe qui, qui enseigne n’importe quoi aux enfants », a-t-il pesté.

« Les BTS n'est qu’à l’image de nos universités au Togo. Il faut reconnaître qu’il y a des génies dans ce pays. Mais la situation ne leur permet pas d’éclore leur talent. A mon avis, ces diplômes BTS ne valent que leur nom ».

Pour le cadre du ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, le gouvernement est conscient de la situation et travaille ardemment pour y remédier. On parle d’ailleurs de la suppression du BTS dans les années à venir. Il va falloir être détenteur d’une licence avant de prétendre s’aventurer sur le marché de l’emploi.

« Nous avons plusieurs de ces étudiants chez nous. Mais il faut encore faire beaucoup d’effort avant de les initier à la pratique. Ils donnent l’impression de n’être bon que devant les papiers », a déploré un chef d’entreprise.

Source :


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

L’UNTM appelle un nouveau débrayage du 11 au 15 Février L’administration malienne risque de nouvelles perturbations les 11, 12, 13, 14 et 15 février prochains. L’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) annonce une nouvelle grève de 120 heures pour réclamer la satisfaction de ses points de revendications. [ 1/21/2019 ]
Economie et social au menu des quotidiens marocains Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent de larges commentaires à des sujets d’ordre économique et social notamment le système de facturation économique, le régime de change et la lutte contre le chômage. [ 1/21/2019 ]
La politique règne à la Une des quotidiens sénégalais Les quotidiens sénégalais parvenus lundi à APA traitent pour l’essentiel de sujets politiques, avec notamment la publication par le Conseil constitutionnel de la liste définitive des cinq candidats à la présidentielle du 24 février 2019. [ 1/21/2019 ]
Politique, société et sport dominent la Une des quotidiens burkinabè Les quotidiens burkinabè commentent, ce lundi, l’actualité nationale marquée par les affrontements entre policiers et populations à Orodara (ouest), par la qualification de l’équipe de Salitas en Coupe africaine de la confédération (CAF) et surtout par la politique avec l’attente d’un nouveau gouvernement suite à la démission du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, vendredi dernier. [ 1/21/2019 ]
La presse centrafricaine narre la libération de Bakouma Les journaux centrafricains parus lundi traitent essentiellement de la reprise du contrôle de la ville de Bakouma par les Forces armées centrafricaines (Faca) et des casques bleus du contingent marocain de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca). [ 1/21/2019 ]
Coopération sino-camerounaise et insécurité en couverture des journaux à Yaoundé Les derniers fruits de la coopération avec la Chine, le retour du phénomène des coupeurs de route dans le septentrion et la crise anglophone constituent l’essentiel du menu des journaux camerounais parus lundi. [ 1/21/2019 ]
Remise des clés des logements sociaux aux militaires IBK tient promesse C’est aux environs de midi que le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, Chef Suprême des Armées s’est rendu à Kambila, localité située à quelques encablures de la ville Kati, après la cérémonie de prise d’armes.P [ 1/21/2019 ]
Entrepreneuriat des jeunes : Le concours « FOJEC 2019 » officiellement lancé L'Association Vision des Initiatives de Restauration de l'Afrique (VIRA) a procédé samedi 19 janvier 2019 au lancement officiel du concours « FOJEC 2019 ». Une initiative destinée à primer les cinq (5) meilleurs projets organisés dans le cadre de la 3e édition du Forum des Jeunes Entrepreneurs Chrétiens (FOJEC) qui aura lieu du 25 au 27 avril 2019 à Lomé.  [ 1/21/2019 ]
Projet des Agropoles : L’expertise coréenne sollicitée par le Togo Le gouvernement et la Fondation « Seamaul Undong » de la Corée du Sud ont procédé vendredi 18 janvier 2019 à la signature d'une convention de partenariat portant sur la mise en œuvre du Projet Agroalimentaire du Togo (PAT-Togo). La cérémonie de signature est intervenue en marge d'un séminaire de « haut niveau » organisé à la Primature à Lomé.  [ 1/21/2019 ]
Politique et économie meublent la Une des quotidiens et hebdomadaires marocains Le bilan mi-mandat du gouvernement, la croissance de l’économie nationale, la fuite des compétences marocaines, la défiance de la population vis-à-vis de la classe politique, la fièvre aphteuse constituent l'essentiel des sujets traités par les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi. [ 1/19/2019 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .