Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:37:33 PM Dimanche, 25 Février 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
BTS au Togo : Ces diplômes qui ne valent que leur nom


  [8/19/2014 11:33:05 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :8902 fois | Commenter
 

Togo  - Dans tous les coins de Lomé et, même dans plusieurs autres villes du Togo, poussent comme des champignons ces écoles et instituts de formation, spécialistes dans la délivrance du Brevet de Technicien Supérieur (BTS). Mais nombreux sont des observateurs qui doutent de la fiabilité de ces documents et la compétitivité des détenteurs sur le marché de l’emploi. Un petit tour dans les coulisses de ces écoles nous a fait découvrir certaines réalités.




« Si nous prenons 100 étudiants sortis de ces écoles de formation professionnelle, à peine 50 exercent sur le marché de l’emploi », a déclaré un cadre du ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.
De plus, la qualité de la formation donnée par ces écoles de BTS laisse à désirer. « En ce qui concerne la compétence des étudiants eux-mêmes, n’en parlons pas. Il est vrai, il y a des écoles qui font un travail formidables et il faut les féliciter. Mais la plupart ne cherchent que l’argent. Ce qui fait que les étudiants ne répondent pas exactement à ce que veulent les employeurs », a-t-il poursuivi.

Selon un professeur d’université, c’est la paresse et l’envie de vite gagner sa vie qui poussent ces étudiants à aller vers les écoles de BTS. En deux (02) ans, ils sont nantis de leur diplôme et se baladent dans les entreprises à la recherche du travail.

Concernant ces écoles elles-mêmes, les infrastructures sont loin de répondre aux normes. « Si l’Etat devrait faire son travail et contrôler ces écoles, je pense qu’on fermerait plusieurs. On comptera celles qui vont rester au bout des doigts », a fait remarquer un enseignant de lycée. Ce dernier intervient dans une école de BTS, mais n’hésite pas à dénoncer certaines pratiques qui ont cours dans le secteur.

« C’est extraordinaire quand on vous demande d’être souple dans la correction des copies des étudiants lors des examens. Il y a de ces étudiants qui, même en leur proposant des exercices déjà fait en classe à l’examen, ne sont pas capables d’avoir la moyenne. Mais à la surprise générale, on revoit ces étudiants parmi les lauréats lors de la cérémonie de remise de diplômes. Moi, je crois qu’on doit interpeller les premiers responsables de ces écoles de BTS sur la situation », a-t-il ajouté.

Mais un pédagogue en retraite que nous avons rencontré au cours de notre enquête voit le problème autrement. Pour lui, c’est la démission de l’Etat qui crée tout ce désordre. « Si nous allons même un peu en arrière, on peut dire que certaines écoles privées constituent un danger public. Il y a du n’importe quoi qui se fait là-bas. C’est parce que l’Etat qui a obligation de les subventionner n’arrive pas à le faire qu’il refuse d’être plus regardant dans la gestion de ces écoles privées. Les fondateurs recrutent n’importe qui, qui enseigne n’importe quoi aux enfants », a-t-il pesté.

« Les BTS n'est qu’à l’image de nos universités au Togo. Il faut reconnaître qu’il y a des génies dans ce pays. Mais la situation ne leur permet pas d’éclore leur talent. A mon avis, ces diplômes BTS ne valent que leur nom ».

Pour le cadre du ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, le gouvernement est conscient de la situation et travaille ardemment pour y remédier. On parle d’ailleurs de la suppression du BTS dans les années à venir. Il va falloir être détenteur d’une licence avant de prétendre s’aventurer sur le marché de l’emploi.

« Nous avons plusieurs de ces étudiants chez nous. Mais il faut encore faire beaucoup d’effort avant de les initier à la pratique. Ils donnent l’impression de n’être bon que devant les papiers », a déploré un chef d’entreprise.

Source :


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

De nouvelles bastonnades de militaires à Kparatao. Pourquoi cet acharnement? Atchadam est-il le seul opposant?  [ 2/25/2018 ]
Déclaration relative au rapport 2017-2018 de l’ONG AMNESTY INTERNATIONAL sur le Togo DECLARATION RELATIVE AU RAPPORT 2017-2018 DE L’ONG AMNESTY INTERNATIONAL SUR LE TOGO L’ASVITTO VOUDRAIT SALUER L’OBJECTIVITE, LA PRECISION ET LA CLARTE DU RAPPORT ET INVITE LE GOUVERNEMENT A S’ENGAGER PLUS EFFICACEMENT DANS LE RESPECT DES DROITS DE L’HOMME EN VUE D’UNE PROTECTION EFFICACE DES POPULATIONS CIVILES  [ 2/25/2018 ]
La presse en ligne se focalise sur l’évolution du dialogue politique Les conclusions de la deuxième rencontre entre pouvoir et opposition font la une de la presse électronique togolaise, avec l’annonce de la suspension de ce dialogue politique. [ 2/24/2018 ]
Trafic de drogue, justice et politique, commentées par la presse en ligne burkinabè La presse burkinabè, notamment celle en ligne, commente l’actualité nationale marquée par des remous politiques, le procès en vue concernant le coup d’Etat manqué de septembre 2015, sans oublier la lutte contre le trafic de drogue. [ 2/24/2018 ]
Politique et social s’imposent au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi consacrent de larges commentaires aux enjeux de la révision du modèle de développement, la politique des jeunes, le débat autour de l'identité nationale, la lutte contre la corruption et à la Charte de la majorité. [ 2/24/2018 ]
Près de 200 ouvriers togolais licenciés abusivement par l'entreprise chinoise CRBC Près de 200 employés de l'entreprise chinoise CRBC (China Road and Bridge Corporation) chargée de réhabiliter les routes Lomé-Vogan-Afoin et Lomé-Noépé, ont été licenciés abusivement cette semaine. C'est suite à des confrontations survenus lors des mouvements d'humeur des 08 et 09 février derniers. [ 2/24/2018 ]
Des journalistes outillés sur le concept du climat des affaires et ses réformes Le séminaire de formation et d’information, initié par la Cellule du climat des affaires (CCA) à l’endroit des journalistes sur les différents concepts de la méthodologie d'évaluation des principaux indicateurs du climat des affaires au Togo, a pris fin vendredi sur une note satisfaction.  [ 2/24/2018 ]
Alerte/Wheat Flour Premium Grade: une farine de blé sans date de fabrication ni de péremption, sur le marché Ce n’est plus un secret, des produits périmés ou falsifiés, impropres à la consommation, inondent les marches de Lomé et ceux de l’intérieur du pays, au grand malheur des populations. Et, pour que ces produits puissent couler facilement, les commerçants véreux réduisent sensiblement leur coût. C’est le cas de « Wheat Flour Premium Grade », une farine de blé de qualité douteuse qui est actuellement sur le marché. Les pauvres citoyens qui ont une faible capacité financière se jettent sur ces produits sans prendre soin de vérifier leurs dates de fabrication et de péremption. [ 2/24/2018 ]
La visite d’IBK à Koutiala et la sécurité tiennent en haleine la presse malienne Les quotidiens maliens de ce lundi partagent leur Une entre la visite du président Ibrahim Boubacar Keïta à Koutiala, et la sécurité. [ 2/19/2018 ]
Manifs et grève à la Une de la presse électronique guinéenne La presse électronique guinéenne parcourue lundi par APA accorde une place de choix à la menace de l’opposition d’appeler aux manifestations de rue, plus de deux semaines après les élections locales du 04 février 2018, et à la grève générale déclenchée partout en Guinée par une branche dissidente du syndicat de l’éducation. [ 2/19/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .