Samedi, 30 Août 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
AUTOUR DE JERICHO


  [3/18/2014 12:55:05 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :1138 fois | 3 Commentaires
 

Togo  - Sénouvo Agbota ZINSOU




Nous faisons, nous voulons aujourd’hui faire une utilisation du biblique, du religieux, voire du spirituel, le tout parfois mélangé, sciemment ou inconsciemment, qui ne nous sert pas vraiment, qui ne va pas nous servir et nous permettre de sortir de la crise. Nous décidons de notre propre chef de faire les tours de Jéricho que nous réduisons à trois au lieu de les accomplir de manière parfaite, c’est-à-dire bien sept fois, par paresse ou oubli ou ignorance ( les trois géants du mal, d’après Marc l’Ermite )[1]. Or, ces trois géants du mal nous poursuivent, nous rattrapent, nous écrasent. Sur le plan politique, bien entendu. La paresse a été de croire qu’il suffisait de faire les trois tours pour que le régime que nous combattons tombe. Il n’est pas tombé. Au contraire. L’oubli est que le Togo est (devrait être) une République laïque, dotée d'institutions démocratiques et que, même si nous sommes croyants et devons continuellement, chaque jour, chaque nuit, prier Dieu pour qu’Il le protège, le bénisse, Il ne descendra pas du ciel pour faire à notre place ce que notre intelligence et nos mains pourraient faire. C’est bien ce que nos ancêtres ont compris en inventant le proverbe : « Soulève ta charge jusqu’aux genoux avant de demander à Dieu de te la porter sur la tête ». Et ce ne sont pas les hommes qui ont pour profession de nous dispenser les vérités religieuses qui iraient démentir ce que Dieu nous a ordonné à nous tous, les lois de Dieu sous tous les cieux. Surtout, lorsque ces serviteurs de Dieu eux-mêmes trouvent nécessaire de s’allier à des laïques, ambassadeurs, entre autres, pour résoudre des problèmes qu’il aurait suffi aux envoyés de Dieu de brandir « le bâton » de Moise pour régler par miracle ( je n’ironise pas ). Enfin, l’ignorance, (si toutefois cela relève réellement de l'ignorance, s'agissant de gens très instruits et très intelligents), est que l’adversaire ( politique, je veux dire et non le diable ou le pharaon d'Égypte) lui-même recourt plus facilement que nous aux mêmes pères spirituels, religieux, prêtres, évêques, pasteurs, ayatollahs etc. pour obtenir ce qu’il désire. Nous le savons depuis la mise en place de la Commission Vérité-Justice-Réconciliation qui a donné les résultats que nous connaissons : combien parmi les victimes sont satisfaits de ses travaux? Combien ont obtenu réparation?

Si donc l’opposition togolaise veut obtenir ces réformes tant réclamées, je conçois qu’elle exige un dialogue avec le pouvoir en place, mais je ne comprends pas qu’elle crie partout qu’elle va recourir aux prêtres, pasteurs, ayatollahs et aux ambassadeurs qui, il n’y a pas si longtemps que cela, l’avaient entraînée à des élections législatives qu’elle savait qu’elle allait perdre, et qu’elle a perdues effectivement. Qui a fourni à Gnassingbé l'argument dont il s'est servi pour répondre à Jean-Pierre Fabre, que les réformes se feront à l'Assemblée Nationale? Avec la complicité de qui?
Á  cet énième dialogue aujourd’hui réclamé, elle va encore perdre, perdant du même coup définitivement la face, et toute crédibilité peut-être. Commençons donc par combattre les trois géants du mal : la paresse, celle de l’esprit qui nous pousse à recourir, par automatisme, aux mêmes recettes ( APG et tous les cadres permanents de dialogue, rénovés ou pas) qui nous ont toujours mal servis, l’oubli qui nous fait prendre le Togo pour une théocratie, les religieux pour une institution républicaine, et les chancelleries étrangères pour un supra-pouvoir au Togo; enfin l’ignorance qui nous fait croire que si des prêtres, des pasteurs et des imams se mêlent de la politique, la réussite nous est garantie.
La question qui se pose est de savoir par quoi remplacer la paresse, l'oubli et l'ignorance. Eh bien, par le travail qui consiste à œuvrer d'abord et avant tout à une véritable unité de l'opposition, qui soit sans arrière-pensée et sans calculs politiciens, une unité parfaite ( c'est là le sens à donner aux sept tours de Jéricho au bout desquels tout le peuple hébreu était d'un même cœur et d'une même âme) avant l'assaut final; par la présence à l'esprit que le but du combat est de restaurer au Togo les valeurs républicaines; enfin, la conscience qu'il ne s'agit pas de nous, en tant qu'individus, mais de la nation togolaise.
Tant que les trois géants du mal en nous ne sont pas vaincus, chassés et remplacés par ces trois valeurs, nous nous condamnons nous-mêmes à un mouvement perpétuel de va-et-vient, à des errements et à des brouhahas incessants autour de Jéricho, sans jamais parvenir à renverser ses murailles, hautaines et moqueuses.
Même les plus grands exorcistes parmi ces prêtres, pasteurs, ayatollahs, évêques ( encore moins les ambassadeurs ) ne pourront chasser ces trois géants. Il nous appartient de le faire nous-mêmes.

----
[1] Cité dans Byzance et le christianisme, par Olivier Clément, PUF, 1964, p. 10
Source :


.
Publicité>


Commentaires


 3   nyawo | 3/19/2014 5:36:32 PM
le fait de ne jamais rentrer au togo agit un peu sur tes analyses.

Meme si les pretres ont dit a l'opposition d'aller aux legislatives et au Dialogue, les leaders devaient en fin de comptent faire l'Union pour gagner.

Tous les pronostics etaient deja la depuis 1 an. Tu fais quoi avec cette information?

L'UNION SACREE RATEE EST LA FAUTE A QUI?

Le leadership politique n'est pas du theatre ou Cantata
 

 2   KEKELY93 | 3/18/2014 9:59:39 PM
Pour une fois tu as réussi à résumer ton idée en qques lignes.
Avant tu saoulais les gens avec tes théories floues et trop longues.
Ce n'est pas la peine de 200 pages pour exprimer une situation comme celle du Togo
sans rancune
 

 1   Agbodoukounoumakou Alias | 3/18/2014 12:24:40 PM
Merci grand frère. Seulement, vous avez oublié un point considérable. Les tours de Jéricho ont été faits par le peuple d'israél contre les habitants de Jéricho. Je ne comprends pas pourquoi les togolais veulent faire le tour de Jéricho contre le Togo. S'ils avaient dit qu'ils les feraient chez ceux qui bloquent l'avancement du pays, je les comprendrais.

Comme vous l'avez déjà écrit, il y a cafouillage, il y a tohu-bohu.

Merci doyen

TERRE DE NOS AIEUX
 

Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Scandale dans le milieu hospitalier : le SYNPHOT fait la promotion des voleurs PETER TCHALAWOU [ 8/30/2014 ]
Épiphanie et Chao à Times Square (Extrait 4 sur 5)  [ 8/29/2014 ]
LE VIRUS DE VẼTƐ-ME  [ 8/27/2014 ]
What will it take to Stop Faure Gnassingbé and his Militia from Dragging Togo into Chaos? Soiliou Daw Namoro [ 8/27/2014 ]
Le Togo,c'est notre devoir   [ 8/27/2014 ]
Trouble Disparut, Paris s’affola (Extrait 3 sur 5)  [ 8/27/2014 ]
:Le Togo,c'est notre devoir Le développement d'un pays ne dépend pas seulement de l'apport extérieur aussi important soit-il, mais aussi et surtout des efforts propres de ses citoyens. Et ceci se confirme par cet adage togolais qui dit que "Quand tu lèves le doigt accusateur à l'endroit de ton voisin, les autres t'accusent". Nous pouvons responsabiliser l'extérieur de nos difficultés, mais la responsabilité fondamentale de notre devenir demeure avec nous-mêmes. Personne ne viendra de l'extérieur construire le Togo à notre place. La construction de notre pays est l'affaire de toutes les Togolaises et de tous les Togolais. C'est pourquoi la construction du pays demandera des efforts soutenus de chacun de nous tous... enfants, femmes, hommes, personnes âgées, pauvres et riches, bref, toutes les couches sociales. Animé par un désir de concorde nationale et d'esprit de vivre ensemble absolu avec respect, repentance, pardon, humilité et amour , je veux soumettre à l'analyse du peuple Togolais ma vision du Togo nouveau intitulée : Le Togo, c'est notre devoir. Cette vision consiste à apprendre avec les autres, par les autres, pour les autres, et non pas seul contre les autres: l'apprentissage coopératif consiste à faire travailler ensemble les togolais dans des petits groupes dans lesquels l'entraide est mot d’ordre. Encourager reconnaître les succès et les efforts des uns et des autres doivent définir désormais notre identité. Lorsqu'une tâche difficile doit être accomplie, les efforts de chaque membre du groupe seront nécessaires au succès de l'ensemble de l'entreprise, ce qui suppose non seulement d'œuvrer en commun mais encore de réfléchir à la façon d'associer au mieux les compétences de chacun. Cette vision ne peut pas aboutir sans une grande dose d'Humilité de tous les Togolaises et Togolais. L'humilité est une valeur oubliée du monde contemporain, théâtre du paraître. Les magazines ne cessent de donner des conseils pour s'affirmer, s'imposer, être belle, paraître à défaut d'être. Cette obsession de l'image favorable que l'on doit donner de soi est telle que l'on ne se pose même plus la question de l'infondé du paraître, mais seulement celle du comment bien paraître. Pourtant, comme l'écrivait La Rochefoucauld : "Nous gagnerions plus de nous laisser voir tels que nous sommes que d'essayer de paraître ce que nous ne sommes pas." D’aucuns associent l'humilité au manque d'estime de soi et de confiance dans leurs capacités propres, quand ils ne l'assimilent pas à un complexe d'infériorité. Ils méconnaissent les bienfaits de l'humilité, car si la suffisance est l'apanage du sot, l'humilité est la vertu de celui qui mesure tout ce qui lui reste à apprendre et le chemin qu'il doit encore parcourir. Cette vision m'amène à poser cette question à tous mes concitoyens : Jusqu'à quel point la coopération et la bienveillance peuvent-elles dépasser le cercle de nos proches ? Depuis quelque temps, on a vu se répandre l'idée selon laquelle il est souhaitable de promouvoir une compétition sans merci entre les employés d'une même entreprise, ou entre les élèves d'une même classe dans le cadre de l'éducation, car les résultats de tous devraient s'en trouver améliorés. En réalité, cette compétition est nuisible, car elle détériore les rapports humains et les conditions de travail. Elle est contre-productive et diminue la prospérité de l'entreprise. Il en est ainsi en politique entre Opposant et Parti au pouvoir. La confiance réciproque résout le problème des biens communs. Apprenons à écouter l'autre, pour apprendre .Aussi cultivons notre esprit critique, en essayant d’analyser, de discerner le vrai du faux et de déterminer en quoi des discours peuvent proposer ou non des solutions réalistes à l'ensemble des problèmes auxquels notre pays est confronté. Devenons donc plus raisonnables, plus responsables et plus courageux, chers compatriotes, afin que, dans une communion de pensée et dans un même élan patriotique, nous puissions mettre en commun nos forces et nos compétences, au service du Togo. L'avenir du Togo appartient aux jeunes générations qui développeront le sens de la responsabilité dans le respect mutuel et le dialogue. Nous sommes responsables du Togo de demain, c'est en assumant pleinement nos responsabilités et avec courage que nous pourrions vaincre les difficultés actuelles. Il nous revient donc de prendre des initiatives et de ne pas tout attendre de nos aînés. C'est pourquoi je vous propose ceci :  [ 8/26/2014 ]
Errance dans les Dédales du DownTown (Extrait 2 sur 5) Michel KINVI [ 8/24/2014 ]
Guerre Libyenne : La France Exposée Et Assignée En Justice  [ 8/23/2014 ]
Danse de Chien en Coup de Vent sur Wall Street (Extrait 1 sur 5) Michel KINVI [ 8/21/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Offre de voyance gratuite immédiate en direct | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon | Demandez une voyance en ligne
EX-IN Consult
iciLome.com