Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 1:09:38 PM Lundi, 18 Décembre 2017 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
MACRON S’EXPLIQUE SUR LE FRANC CFA : Du cosmétique et de la « Comm1 » !


  [12/1/2017 1:27:27 AM]  | Kiosque |- | Lu :981 fois | 3 Commentaires
 

Togo  -




Lire la suite du document sur ce lien


Lors de son voyage au Burkina-Faso, le 28 novembre 2017 et face à des étudiants présents dans l’amphithéâtre de l’université de Ouagadougou 1 - Professeur Joseph-Ki-Zerbo, le Président français Emmanuel Macron s’est dit, entre autres, « favorable à un changement du « nom » ou à un élargissement du « périmètre » du franc CFA2 si les États africains le souhaitent3 ». Nonobstant les critiques, la proposition de la France mérite respect4.

Mais, nul n’est obligé de croire à ces affirmations surtout que cette monnaie, arrimée à l’Euro, mais garantit par les réserves africaines et contre-garantit par la France, demeure une monnaie sous tutelle du Trésor français, donc non-africaine mais administrée par des Africains. Le FCFA n’est donc pas une
monnaie africaine mais un signe monétaire administré, dans le cadre d’une servitude monétaire volontaire, par les dirigeants africains signataires.

Le choix de la parité fixe avec une monnaie d’ancrage et des réserves de change sous-tutelle française avec un système de décision à la majorité simple au sein du conseil d’administration ne peut servir de pensée « monétaire » unique. L’appropriation de l’héritage coloniale d’un signe monétaire ne peut servir « d’ersatz » à une monnaie africaine. La disparition éventuelle de l’acronyme « Franc » devant le CFA5 ne
pourra pas évacuer la réalité des rapports de force. De toutes les façons, l’avenir des pays africains passera par une intégration réussie. Aussi, en Afrique de l’Ouest ou centrale, la monnaie ne pourra pas être
oubliée. Aussi, la seule proposition courageuse et de fait sérieuse, est le départ volontaire de la France de la gestion du FCFA et donc du conseil d’administration de la zone franc.

Lire la suite du document sur ce lien
Source :


Publicité>
Commenter cet article
Répondre à intervenant :
Référence : http://
Nom / Pseudo *
Veuillez saisir le numéro de controle ci-dessous dans l'espace texte à droite  
Controle:
     
* : Champs obligatoires
(Cliquez une seule fois!)


Commentaires


 3   jsemuha@free.fr | 12/12/2017 1:03:10 AM
  Réponse à 1-Clement Gavi
 

Le franc CFA est une " ligne Maginot imposée par de Gaulle" ( Pierre Péan ) aux pays d' Afrique Noire à indépendance formelle pour préserver les intérêts de la France en Afrique. Tous les pays de la zone franc réellement indépendants se sont soustraits rapidement de la tutelle monétaire de la France : Le Vietnam, le Laos, Le Cambodge, Le Maroc, La Tunisie. L'Algérie dès son indépendance en 1962. Le Mali de Modibo Kéita : " Il n'y a pas de souveraineté sans souveraineté monétaire "; Modibo Kéita sera renversé et mourra en prison. Le militaire qui prend le pouvoir réintégrera sagement la zone franc. Au Togo, tentative de sortie: le président sera froidement abattu (presque ) dans sa résidence.
Qui veut combattre le CFA ressemble à un boxeur qui monte sur un ring; il doit avoir non seulement une bonne tête mais aussi des muscles, de très bons muscles.
Une grande vérité cachée: LES PAYS PAUVRES RAPPORTENT GROS ( aux colons ).
En résumé, un très bon article. Une seule divergence: il ne faut pas parler de "servitude volontaire" mais de "servitude infligée "; sous de Gaulle, le dirigeant coopté par la France n'accède pas au fauteuil présidentiel s'il ose refuser le franc CFA.

Un dernier mot: le franc CFA est mort (symboliquement ) le samedi 19 août 2017 à Dakar quand un Africain a osé le brûler sur une place publique. L'Histoire continue.
 

 2   gorki | 12/1/2017 6:01:56 AM
Je ne comprends vraiment pas le nègre ! Cette monnaie est un outil d'asservissement des peuples d’Afrique "francophone". Qu'attendez - vous pour vous en débarrasser ? L'indécision des chefs d'états africains est insoutenable.

 

 1   Clement Gavi | 12/1/2017 4:56:31 AM
'Aussi, la seule proposition courageuse et de fait sérieuse, est le départ volontaire de la France de la gestion du FCFA et donc du conseil d’administration de la zone franc.'

Il faut plutôt que la France change dans sa relation à l'Afrique, que cette relation soit humaine pour qu'elle soit constructive. Car, ce n'est pas la présence en soi qui pose problème, ce qui n'est pas Africain, ce qui est en dehors ou au delà du continent peut contribuer à son développement.

Il y a en France de très belles âmes de même qu'il y a ces racistes et esclavagistes qui soutiennent le mal en Afrique. Alors, faisons place à cette noble part pour qu'elle se charge de la relation entre la France et l'Afrique. Le problème n'est pas une question de départ volontaire.

Le départ que nous exigeons absolument, est celui de Faure Gnassingbé. Car, c'est la présence de cette tyrannie dans le cas du Togo, qui incline certains comportements coupables de certains Français.

J'ai vécu des années à Paris et je peux dire qu'en France il y a des Français qui sont tout aussi meurtri par le sort de l'Afrique et qui, si ils avaient le contrôle de cette relation elle serait nécessairement constructive.

Le problème ce sont ces racistes et esclavagistes que dirigent les criminels comme Yacoubou Boukari et et son beau fils Razak.
 
Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

FAURE GNASSINGBE CRÉE LA CONFUSION ET LE DILATOIRE : Pour torpiller des négociations inter-togolaises !  [ 12/18/2017 ]
REVOLUTION TOGOLAISE : PHASE 6 : renverser la table  [ 12/18/2017 ]
Pour une Défiance et une Désobéissance citoyennes des Togolais  [ 12/14/2017 ]
Un gouvernorat au service de la roublardise et la malice  [ 12/13/2017 ]
La chute du dauphin dictateur   [ 12/13/2017 ]
VERS L’INTÉGRATION DES STRUCTURES DE L’ALTERNANCE : Le Peuple togolais est « fatigué d’attendre » !  [ 12/9/2017 ]
RÉVOLUTION TOGOLAISE : le tour de garde  [ 12/9/2017 ]
TOGO, POUR UNE NÉGOCIATION PARTICIPATIVE : Vers une transition démocratique avec un changement de Gouvernement  [ 12/5/2017 ]
De la nécessité du cantonnement de "l´armée togolaise" sous le contrôle des forces de la CEDEAO ou de l´ONU  [ 12/3/2017 ]
Ennemis du peuple et du progrès Ennemis du peuple et du progrès Pascal Bodjona : Un mouton en peinture blanche  [ 12/3/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | www.voirbonfilm.com |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle ! | credit consommation avec moncredit.org .