Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:51:01 AM Lundi, 18 Décembre 2017 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
De la nécessité du cantonnement de "l´armée togolaise" sous le contrôle des forces de la CEDEAO ou de l´ONU


  [12/3/2017 2:32:15 PM]  | Kiosque |iciLome | Lu :5215 fois | 47 Commentaires
 

Togo  -




En 1992 Monsieur Abdou Diouf, alors Président de la République du Sénégal demandait qu´on neutralise cette minorité d´irreductibles au sein de l´armée togolaise qui faisaient la pluie et le beau temps au début du processus de démocratisation en perpétrant des coups de force pour saboter la tansition. Tout juste après la Conférence Nationale des officiers de cette minorité tribalisée, très proches du défunt dictateur Éyadéma, annoncèrent la couleur en tentant un enlèvement du premier Ministre Joseph Kokou Koffigoh, logé à l´hôtel du 2 Février. L´échec de cette tentative n´était que partie remise, puisque, assurée d´une totale impunité, cette petite armée dans l´armée redoublait d´ardeur dans l´acharnement sur le gouvernement de transition, dont l´apothéose fut atteinte fin novembre et début décembre 1991 avec l´attaque de la primature par des chars de l´armée togolaise. Cette guerre contre la transition démocratique décidée par Éyadéma se solda par la mort du demi-frère du défunt dictateur, de plusieurs soldats aussi bien du côté des assaillants que de ceux affectés à la garde du premier ministre. Après s´être rendu, Me Joseph K. Koffigoh sera conduit sans ménagement comme un trophée de guerre à Lomé II auprès du maître des lieux. Plusieurs officiers qui commandaient la garde du premier ministre furent exécutés de sang froid.

Les commanditaires ou exécutants de ces assassinats, s´ils ne sont pas morts, ont pour la plupart connu des promotions et sont toujours en liberté.

Je me rappelle de ce 03 décembre 1991 comme c´était hier. Je me souviens encore du journal de midi de la Radio Africa N°1 où l´envoyé spécial de cette chaîne panafricaine rappela que c´était le Togo qui inaugura la série des coups d´états en Afrique avec l´assassinat du premier président démocratiquement élu en 1963; et qu´aujourd´hui encore c´est le même Togo qui montre à l´Afrique qu´on peut mettre fin à une transition démocratique à coup de chars et d´obus.
En octobre 1992, ces mêmes éléments dits "incontrôlés" prirent en otage des parlementaires du Haut Conseil de la République dont Monseigneur Kpodzro qu´ils humilièrent pendant plusieurs jours. Le monde entier sut enfin, comme s´il en était encore besoin, de quelle nature était l´armée togolaise.

Aujourd´hui, plus de 25 ans après, l´ancien président du Sénégal Abdou Diouf que les partisans du défunt dictateur Éyadéma avaient traîté à l´époque de tous les noms, jouit d´une retraite méritée, mais au Togo rien, pratiquement rien n´a changé.

Comme une gangrène dans un corps sain, une petite minorité tribale a réussi à prendre en otage et à émasculer toute une armée en en faisant une coquille vide.

Le problème de l´armée togolaise n´est pas nouveau et tout observateur avisé et sérieux de la vie politique au Togo savait depuis des décennies qu ´il serait difficile avec une telle armée aux allures de milices privées de faire une démocratie digne de ce nom. Et ce ne sont pas des discours d´apaisement de la part des leaders de l´opposition qui évitent de dénoncer le comportement anti-républicain de l´armée togolaise en la caressant dans le sens du poil qui changeraient quoi que ce soit au jusqu´au-boutisme de ceux qui ne jurent que par un homme.

Les derniers rêveurs ont dû voir leurs illusions s´envoler avec les expéditions punitives, la chasse à l´homme, les bastonnades et les humiliations de toutes sortes ordonnées par la hiérarchie militaire à Mango, surtout à Bafilo et Tchaoudjo.

Un jeune officier, dont je préfère taire le nom, qui commandait des troupes à Sokodé il y a quelques semaines, fit des remontrances à ses soldats qui exerçaient des exactions sur les populations à son insu, avant de se voir intimer l´ordre d´en haut de laisser faire. Pour ceux qui doutaient encore de la réalité de la terreur militaire à Tchaoudjo et à Assoli et des commanditaires, l´histoire de cet officier montre qu´il s´agit bien d´un plan minutieusement préparé et dont les cerveaux ne sont autres que Faure Gnassingbé et Abalo Kadanga, respectueusement Président de la République, Chef suprême des Armées et Chef d´État-Major de l´Armée.
Dans une tribune publiée le 19 novembre 2017 dans "Le Point.fr." en ligne, l´écrivain togolais Sami Tchak parlait du manque de légitimité du Président togolais en ces termes:
"...Mais, surtout, il se tient grâce à des éléments assez objectifs qui lui garantissent pour le moment la position favorable dans les rapports de force avec les oppositions, éléments assez objectifs dont l'unité de l'armée derrière lui comme garant de sa stabilité. Aucun opposant ne l'ignore : ce n'est ni de légalité ni de légitimité qu'il s'agit, mais purement de force."
Faure Gnassingbé a une curieuse conception du pouvoir politique. Pour lui il s´agit de continuer à s´y accrocher en perpétuant les méthodes brutales héritées de son géniteur. Et si après presque 4 mois de manifestations d´une grande partie des Togolais sur toute l´étendue du territoire, celui qui se dit Président du Togo, n´a pas encore trouvé utile de s´adresser à son peuple, il ne peut pas y avoir pire méprise de ce peuple qu´il prétend pourtant gouverner. Faure Gnassingbé n´a pas de légitimité, et il le sait. Il ne compte que sur une partie de l´armée qu´il a détournée pour ses besoins personnels.
Un Chef d´État qui accepte de profiter de la force de défense en terrorisant les populations pour se maintenir au pouvoir, a perdu toute crédibilité et est désormais disqualifié pour continuer à diriger un peuple à la trousse duquel il envoie ses tueurs.

Des officiers de l´armée nationale qui acceptent de désarmer la plus grande partie de la "grande muette" pour se surarmer et créer une sorte de milice tribale au sein de l´armée ont trahi le serment prêté de servir la République. Le sang de leurs concitoyens qu´ils ont sur les mains les disqualifie pour occuper de façon indue les postes qui sont les leurs au sein de la hiérarchie militaire.

Des décisions ont été prises pour mettre fin au siège militaire à Sokodé, Bafilo et Mango. Mais arrestations arbitraires, enlèvements de citoyens et bastonnades sauvages pour un oui ou pour un non continuent au Chef lieu de Tchaoudjo et dans d´autres localités.

Vendredi, 01 décembre 2017 un notable du Chef de Komah, revenant à moto de chez un mécanicien, fut arrêté par des soldats et emmené au camp militaire d´à côté. Son seul tort, en roulant, les bougies de la moto mal réparée ont pété, causant un bruit relativement fort. Les militaires l´accusent d´avoir tiré sur leur capitaine qui était pourtant dans son bureau au camp, alors que le malheureux n´avait aucune arme sur lui. Malgré ses explications face au capitaine et malgré les témoignages à décharge du mécanicien qui venait de réparer la moto, le notable de Komah fut couché à plat-ventre et sauvagement battu. Le témoignage sonore en langue tem de la victime circule actuellement sur les réseaux sociaux.

Comme on le voit, le comportement du pouvoir politique et de la hiérarchie militaire a réussi à monter certains éléments de l´armée contre les populations civiles qui ne se sentent plus en sécurité dans leur propre pays.

Nous savons qu´au sein de l´armée de notre pays, il y a des soldats et des officiers valeureux qui sont de grands patriotes, prêts à défendre la patrie et à mourir pour elle. Mais seulement la frange tribale qui a réussi à prendre en otage le grand nombre composé de militaires républicains, est le grand problème. Comment des soldats ou officiers patriotes peuvent-ils relever la tête et défendre leurs concitoyens pour lesquels ils sont supposés être là, quand ils n´ont pas d´armes et sont surveillés comme du lait sur le feu?

La composition même de l´armée surtout dans sa hiérarchie dit tout sur les intentions réelles de ceux qui nous gouvernent. L´éthnie Kabyè est celle qui domine dans la grande muette togolaise, et sa hiérarchie n´est composée que des officiers proches de la famille Gnassingbé; et tout le monde le sait. Mais ça ne veut pas dire que les Kabyès sont exempts de persécution ou d´exactions politiques. Les cas Boko et Olivier Amah et d´autres officiers de Pya, qui avaient eu maille à partir avec Éyadéma dans le passé, sont là pour nous le rappeler.

Peut-être que si Éyadéma avait été éwé, tem, ouatchi, moba ou bassar l´armée togolaise aurait les mêmes problèmes qu´aujourd´hui: composée d´une majorité d´éwé, de tem, de ouatchi, de moba ou de bassar. Donc à travers cet article je voudrais qu´on puisse faire la part des choses en cessant, pour ceux qui ne l´ont pas encore compris, de jeter des pierres à nos frères Kabyès qui furent également victimes des exactions des militaires à Sokodé et Bafilo.

Le caractère tribal, voire familial de notre armée constitue aujourd´hui un grand frein à l´éclosion totale de la démocratie dans notre pays.
La hiérarchie actuelle de l´armée togolaise considère le peuple togolais qui manifeste pour un changement de régime comme un ennemi à abattre, car ses privilèges sont liés au pouvoir politique.

Bien que la liberté de manifester est garantie par notre constitution, des togolais ont toutes les peines du monde à exercer ce droit constitutionnel dans beaucoup de contrées de notre pays.

Pour la deuxième fois des militaires se sont interposés pour empêcher les manifestations à Niamtougou. La dispersion suivie de bastonnades de manifestants à Tchamba il y a quelques jours est encore dans les esprits. À Lomé, il y a trois jours, qui n´a pas vu cette vidéo montrant des militaires entrain d´obliger des mainfestants à se déshabiller parce qu´ils portaient du rouge?

À Sokodé, Bafilo et dans les environs le traumatisme laissé par la terreur militaire est encore présent, et du côté de la coalition de l´opposition on se prépare pour faire entrer ces deux localités dans la danse très prochainement sans oublier Mango.

D´un côté, le pouvoir donne timidement des signes d´apaisement, de l´autre côté la hiérarchie militaire semble ne pas être pressée en parlant un autre langage, celui ce la force brutale pour intimider et terroriser les manifestants. Où est alors la bonne foi?

Que faire?

Il faudrait que les leaders de la coalition de l´opposition fassent un effort pour créer un cadre de discussion avec les responsables de la hiérarchie militaire de notre armée. Il s´agirait de leur rappeler le rôle qui devrait être le leur et les assurer que l´alternance politique ne serait pas dirigée contre eux. Ce cadre de discussion pourrait par exemple être animé par des experts militaires nationaux, sous régionaux ou internationaux. Des officiers des armées des pays de la CEDEAO pourraient rencontrer et échanger avec des officiers au sein de la hiérarchie militaire du Togo.
La coaltion de l´opposition aura auparavant exposé et expliqué aux dirigeants de la CEDEAO et à d´autres pays amis le gros obstacle à la démocratisation que constitue l´armée togolaise.

Si après un tel cadre de discussion où les officiers à problèmes de notre armée auront toutes les chances pour s´expliquer et de demander toutes les garanties possibles, la bonne volonté de laisser libre cours à la démocratie, n´est toujours pas au rendez-vous, alors on pourrait réfléchir à la stratégie suivante.

Cette stratégie consisterait à demander aux pays de la CEDEAO et à d´autres pays amis de nous aider à obtenir un cantonnement de l´armée togolaise dans les casernes. Et de demander à la CEDEAO, à l´UA et pourquoi pas à l´ONU d´envoyer des observateurs militaires pour contrôler et constater l´effectivité du cantonnement.

Certains diront que le Togo n´est pas en guerre. Oui je sais. Nous ne sommes pas en guerre, certes, mais la paix que nous connaissons est celle des cimetières, et le Togo a une armée tribalisée qui ne jure que par le pouvoir de Faure Gnassingbé, et qui se comporte comme en territoire conquis.

C´est pourquoi, si la voie des négociations pour la ramener à la raison échoue, il faudrait trouver d´autres moyens pour la mettre une fois pour toutes hors d´état de nuire.

Samari Tchadjobo
Allemagne
Source :


Publicité>
Commenter cet article
Répondre à intervenant :
Référence : http://
Nom / Pseudo *
Veuillez saisir le numéro de controle ci-dessous dans l'espace texte à droite  
Controle:
     
* : Champs obligatoires
(Cliquez une seule fois!)


Commentaires


 47   Aie... ! | 12/6/2017 9:01:07 PM
  Réponse à 43-L'aveugle
 
En tout cas , tu as raison .
Seulement tu as oublié que nos militaires au Mali ont sauté sur une mine, version officielle, or c' est pour une affaire de femmes d'autrui et vol de matériels, que leurs collègues ont miné leur blindé.

Tiens voici le dixième commandement ...

10-Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain. Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, ni son champ, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni rien de ce qui lui appartient.

Toi l'aveugle, peux tu observer cela ? Mdr !
C'est pas chez les djihadistes seulement qu'il faut faire attention.


 

 46   FABRE DEMAND PARDON | 12/6/2017 1:26:04 PM

'
Le Togo fait la une au-delà de l'Afrique. Mais des gens s'en réjouissent parce que c'est pour encourager la destruction d'un petit pays qui recommençait à briller.

Y'en a marre de me demander pourquoi je dois accompagner la lutte pour la démocratie quand cette lutte ne fait pas la différence entre ce qu'il faut changer et ce qu'il faut préserver. En exemple, vous constatez que le bus dans lequel vous êtes est conduit par un chauffeur incompétent à 100 à l'heure, et vous mettez le feu au véhicule parce que le chauffeur met votre vie en danger. Moi aussi passager comme vous, dois-je vous aider ?

C'est dans ce cas que nous nous trouvons avec le Togo. Je veux la démocratie et non le chaos. Soyons responsables dans tous les aspects de cette lutte qui perdure parce que nous faisons trop d'erreurs. S'il te plait Fabre, je ne suis pas le plus avisé des combattants, peut-être même un militant un peu tiède.

Mais de grâce, la période actuelle a commencé avec fracas et promesses visibles de victoire. Mais à ce jour je ne peux m'empêcher de constater que Atchadam n'a couru vers toi que lorsque son plan s'enlisait. Pas grave, sauf que depuis, il n'a cessé de se mettre en avant tout en prétextant qu'il devait rester caché pour sa vie..? Ça ne colle pas à moins que Atchadam soit plus préoccupé par ses ambitions personnelles que par celles du peuple qui est prêt à le protéger.

Maintenant qu'il a entraîné nos députés à se mouiller dans sa légitime tentative de renverser le pouvoir, et que l'échec n'est plus très loin, revenons au pragmatisme pour sauver les meubles. Nous n'allons pas couler avec Atchadam dans cette aventure qu'il fallait tenter. C'était son idée à lui qu'il voulait mener tout seul sans partage. Nous nous sommes joints après pour le soutenir donc nous pouvons nous retirer aussi lorsque nous constatons avoir été abusés. Oui nous avons été abusés par Atchadam.

Nous souhaitons vivement le départ de Faure, pas sa mort, ni celle de soldats qui pouvaient être poursuivis si coupables, ni la mort d'innocentes personnes, ni même le retour au sous développement primaire de notre pays. C'était une grosse erreur de ne pas se dissocier de la violence qui alimentait nos manifestations comme dans le printemps arabe dont nous connaissons l'aboutissement réel aujourd'hui.

La méthode Atchadam n'avait que quelques jours pour réussir. Le temps est largement dépassé. Actuellement il ne reste que la guerre civile avec la communauté internationale qui va se ranger du côté du pouvoir. C'est clair. Je ne veux pas sortir de la marmite de la dictature pour tomber dans le feu de la guerre. Ça n'a jamais été notre option dans l'opposition démocratique. La voie Mandela ou Gandhi gagne aussi et est pérenne donc faisons amende honorable pour reprendre la lutte avec un esprit d'avenir.

Pardon, s'il te plait Fabre, demande pardon au peuple, pas au dictateur. C'est pour nous, pour toi, pour la democratie, pour le Togo.
 

 45   AMAH AYAYI DI SANCHO | 12/6/2017 9:11:20 AM
  Réponse à 40-Max
 
Vraiment cest grave. Tu ne peux meme pas faire le sommaire du texte et toi tout ce que tu as compris est qu il fo canton larmee car elle nest pas pro opposition.

Quel est ton niveau derude meme? Toi oci tu as fait etude de texte au cm2?

Ca fait pitie
 

 44   AMAH AYAYI DI SANCHO | 12/6/2017 7:12:32 AM
  Réponse à 32-Franco Tem
 
Vous ne reussirez pas a nous diviser (etchnie contre etchnie).

Cest justement ces ptitez manigances que vous agitez ne mat jerons pas ici.

Hontr a vous!
 

 43   L'aveugle | 12/5/2017 5:52:48 PM
  Réponse à 33-Aie... !
 
Faites un effort pour ne pas déverser trop de choses à la fois. Vous perdez en cohérence au point qu'il est difficile de comprendre ce que vous voulez exprimer.

Mais je perçois dans vos propos au sujet de notre armée, que'elle mérite d'être égorgée parce que ses hommes ont tendance à faire la cour aux femmes et filles qui passent à coté d'eux.

Est ce à dire que vous même ou les civils ne le font pas ? Vous rendez-vous compte que vous tenez un raisonnement d'islamiste radical pour qui il faut couper la tête à celui qui aurait vu le visage de la femme qui n'est pas de sa famille ?

Nous ici, nous parlons de démocratie et non de djihadisme. Retournez d'où vous venez et laissez nous régler nos problèmes.

 

 42   Max | 12/5/2017 12:59:28 PM
  Réponse à 41-chromosome 21
 
Venant de quelqu'un avec une cervelle à la taille d'un chromosome, je le prends avec sourire.
 

 41   chromosome 21 | 12/5/2017 9:33:39 AM
  Réponse à 40-Max
 
bête comme un max, une expression qui te va bien
 

 40   Max | 12/5/2017 6:08:47 AM
Tout ce développement pour finir par une ânerie. Cantonner une armée parce qu'elle n est pas pro opposition.
 

 39   Le Vrai Jay Bon Jeu | 12/4/2017 7:24:58 PM
  Réponse à 36-KenLeSurvivant
 
A Quand ?? Chacun a' son tour...chez .. Obiang de la Guinee Equatoriale ... (JeuneAfrique.com)

Va t-on exfiltrer le frodeur faure vers la cote D'ivoire ou Vers la Guinee Equatoriale ou' se trouve Yayah Jammeh ??

Lisez plutot ci dessous et y-a til un rapport que Vous Voyez ??? Allo Mr les Aveugles !!!

"’exfiltration de Mengistu par ses propres conseillers paraît invraisemblable tant l’homme a dirigé le pays d’une main de fer pendant dix-sept années. Et pourtant, durant son règne, le Négus rouge n’aura eu de cesse d’affronter les rebellions indépendantistes et de se voiler la face quant aux désastreuses famines orchestrées par son régime. La fuite de Mengistu n’est que le produit de mouvements révolutionnaires qui ont provoqué sans relâche et mis en déroute la toute puissance du Négus rouge. Retour sur une terrible période..."
 

 38   Le Vrai Jay Bon Jeu | 12/4/2017 6:57:23 PM
  Réponse à 36-KenLeSurvivant
 
V a dormir tranquille !
Cependant...
Dommage que ton sommeil soit pertube' par la chute incessante et inevitable de ton fraudeur faure.
Il ne lui fallait surtout pas.."En Aucun cas".... modifier la C92.
Lui exiger ,lui, le fraudeur faure et ses "Parle-Menteurs" de Unir/RPT, de remettre l'horloge Democratique" a' l'heure G.M.T ' .. hiiiiiiiiiii..
ou se trouve le probleme !!

"l'heure c'est l'heure !

Apres l'heure ce n'est pas l'heure "..me tarodait un de mes maitrs de l'ecole Primaire !!!!
 

 37   Le Vrai Jay Bon Jeu | 12/4/2017 5:22:28 PM
  Réponse à 33-Aie... !
 
Merci..

La lutte continue...
 

 36   KenLeSurvivant | 12/4/2017 12:18:14 PM
Ce vieux SAMARI TCHADJOBO soit disant intello qui pour sortir de son ennui nous pond un article de "taré" (qu'il m'excuse pour ce mot).
Connait-il l'histoire de l'armée togolaise? Sait-il pourquoi cette armée à une dominante ethnique? Depuis 1990 les opposants ont passé leur temps à insulter et à dénigrer les militaires. Ensuite, l'ONU connait bien le courage vaillant des militaires TOGOLAIS. On a une opposition tarée et talibanisée qui ne jure que par l'extrémisme.
Son frère TCHIKPI réclame la démission de FAURE et retour à la constitution de 1992 au nom de quoi? Est-il député? L'assemblée ou le référendum sont le cadre adéquat comme l'a insinué MACRON sauf que vous les opposants, vous avez toujours aimé l'extrémisme depuis 1990. Allez demander conseil aux autres oppositions africaines et vous verrez comment elles font pour arriver au pouvoir.
Monsieur TCHADJOBO, vous ferez mieux de pondre vos conseils à vos amis de l'opposition en commençant par votre frère TALIBAN TCHIKPI. Quant à l'ONU et la CEDEAO, elles connaissent mieux que vous la situation exacte du TOGO et n'a pas besoin de vos conseils à 2 balles.
 

 35   TOUGNOWOU | 12/4/2017 9:40:30 AM
Très fier d'être togolais.Il faut insister sur le cantonnement des FAT.Ces militaires ne vont pas accepter de dialoguer avec l'opposition.Tu as tout dit .ça me fait chaud au cœur.Tout dialogue qui n'inscrit pas l'affaire de l'armée à l'ordre du jour est voué à l'échec.On doit insister sur la présence des troupes étrangère pour sécuriser le processus du début jusqu'à l'investiture du Président plus 2 mois de suivis du mandat pour le nouveau président.On a une armée droguée spirituellement béni oui oui.Dont ne leur faison jamais confiance.
 

 34   tedlesaint1 | 12/4/2017 9:31:57 AM
Notre cher frère Samari Tchadjobo résident en Allemagne veut que l'armée togolaise soit cantonnée sous l'égide de la Cedeao ou de l'Onu; Est ce que notre cher ami s'entend parler? Dans quel pays il a vu une armée nationale mise sous tutelle parce qu'un parti de l'opposition en l'occurrence le Parti National Panafricain (PNP) du tribun Tikpi Atchadam a orchestré un coup de force pour renverser le régime en place et ainsi assoir l'alternance comme ce qui s'est passé au Burkina Faso ? L'armée togolaise qu'on le veut ou pas est une armée nationale qui joue son rôle de défendre les institutions de la République. L'armée togolaise aujourd'hui, a fait sa mue depuis bel lurette et compte bien assumé son rôle comme ce qui se fait dans un grand nombre de pays à travers le monde. L'armée togolaise est une entité au sein de notre république, ce n'est pas en la vilipendent à longueur de journée comme ce que l'opposition fait depuis le début de l'arrivée du vent de l'est, dans les années 90 qui fera évoluer les choses. A bien voir depuis les années coloniales en passant par la période de l'indépendance jusqu'à nos jours, deux courants antagonistes animent la scène politique de notre pays à savoir les nationalistes et les progressistes. Ces deux courants se vouent une guerre depuis au travers des partis politiques entre autres pour les nationalistes; aujourd'hui incarné principalement par l'Alliance nationale pour le Changement (ANC) qui est lui-même sorti de l'éclatement de L'Union de Forces du changement (UFC) formation du leader charismatique de l'opposition togolaise Gilchrist Olympio, qui a fait la pluie et le beau temps dans les années 90 et qui s'est disloqué en plusieurs partis après la signature de l'accord d'UFC et de la majorité présidentielle avec le parti d'antan rassemblement du peuple togolais (RPT) qui a cédé sa place aujourd'hui à l'Union pour la république (UNIR). Le Parti Unir représente aujourd'hui les forces progressistes, chaque camps cherche à éliminer l'autre de la scène politique, ceci fait que la vie sociopolitique au Togo n'est pas du tout un long fleuve tranquille. Dans les années 90, durant la période transitoire l'opposition togolaise qui avait les manettes du pouvoir à travers le Haut conseil de la république (HCR) est allée jusqu'à dissoudre le parti RPT d'antan. Tout ceci explique un tant soit peu la méfiance et l'animosité qui découlent de la relation tumultueuse de ces deux courants politique qui ont du mal à coexister dans le lanterneau politique togolais.
 

 33   Aie... ! | 12/4/2017 9:29:18 AM
  Réponse à 24-L'aveugle
 
Raconte ce que tu veux mais, si ce sont les richesses du Togo intégral ,
(mineraies et cotisations de taxes etc...) qui indemnisent une armée essentiellement tribalisée qui oppressent les autres citoyens, a mon très humble avis, ceci fait preuve, de pillages lourds couverts par la presence de méchanismes guerriers au profit de cette ethnie exclusivement.

D'où un sérieux déséquilibre du fonctionnement de la république, que tout un chacun a le droit et, heureusement ou malheureusement, le devoir de dénoncer , puis pire car selon la constitution,si les institutions se font sourdes, tout un chacun a le droit d'entreprendre des actions pour se faire entendre voire ramener l'ordre ou l'équilibre.

Ça veut dire que nul n'a de pouvoir absolu , même pas l'administration , dans des conditions visant à léser autrui au Togo. Selon la constitution bien sûr.

Donc un groupe administrant que par des crimes est illégal partout et au Togo aussi.

Pour les militaires égorgés a Sokodé, Faure a raison de gesticuler. Pour souvenance, des militaires ont séquestré une femme allant à des funérailles,lors qu'un controle d'identité, a un barrage sur la voie Lomé-Kpalimé après 90. La dame a été gardée et a servi d'esclave sexuelle a la troupe pendant un temps. Son beau-frere est revenu et a arrosé a la mitraillette les auteurs des actes! 5 morts. Qui etai(en)t fautif(s) ?
Eyadéma a blamé ses propres hommes à lui , leur a déconseillé les femmes d'autrui.
Aujourd'hui que l'on me dise que ces militaires a Sokodé n'ont pas commencé à appeler et coucher avec filles et femmes d'autrui. Mais Faure etant égal à lui même, ne peut que répliquer par les insanités que nous avons tous écoutées.

Il faut que l'armee togolaise se corrige aussi.
 

 32   Franco Tem | 12/4/2017 9:13:01 AM
FAKE NEWS
il y a un message qui circule que Tikpi est allé en France avec deux sacs de cola. A son hôtel il aurait recu la visite de Tem vivant á Paris.
Ils auraient procédé á une vieille tradition des Chevaliers de Tchaoudjo la "Céromonie de la Cola"
Après leur passage des taches rouges auraient été remarquées sur le murs de l'hôtel......
______________
Je faisais partie de visiteurs et je peux dire que nous n' avions pas consommé de cola. Moi j' achète toujours ma Cola au Moulin Rouge, il y a une soeur Tem qui les commercialise
 

 31   caporal | 12/4/2017 9:12:44 AM
Avec ce type de résonnement jamais l'armée ne va se tournée vers vous , cons que vous êtes !
 

 30   Avouantheboss | 12/4/2017 6:54:34 AM
Lanceur d'alertes anti-sanguinaire, anti-fraudeur, diseur de vérité frère Samari Djobo
 

 29   moi | 12/4/2017 6:54:29 AM
vous avez bien parlez monsieur mais pour cette question de l'armee je crois honnetement qu'il faut plutot chercher a travailler avec cette armee.
quoi qu'on dise on ne peu pas changer d'un coup toute l'armee donc qu'on le veuille ou pas on doit faire avec.
meme le dialogue dont on parle s'il doit avoir lieu, il faut une delagation de hierarchie militaire pour qu'eux aussi ils aient leur compte sinon on va encore continuer a tourner en rond pour un temps.
 

 28   Kolonkoti | 12/4/2017 5:01:45 AM
Mangeur de Cola , menteur, samari djobo,
 

 27   Le Vrai Jay Bon Jeu | 12/4/2017 4:20:13 AM
  Réponse à 25-TAMBERMA'N
 
Il s'est lui meme , le fraudeur faure
"roule' dans la farine !!!"..
le vol du pain "quotidien "du peuple togolais est termine'.

La troupe du klan autour du tyran doit se mettre a' l'ecoute du peuple" et non d'un voleur tyraneau fraude faure .
et le fraudeur n' a semble til aucun "respect " pour l'ordre democratique.!!
 

 26   Sous tutelle | 12/4/2017 4:06:45 AM
C'est une bonne idee e mettre l'armee Togolaise sous la tutelle de l'ONU ou de la CEDEAO.Cette armee n'est pas republicaine du tout.
 

 25   TAMBERMA'N | 12/4/2017 12:01:52 AM
LE VOL DE PAIN EST FINI , FRAUDE DEGAAAAAGE, LE TOGO VOUS VOMIT, PERSONNE N'A BESOIN DE VOUS, FRAUDE VOUS ETES NUISIBLE, COMME VOTRE GENITEUR EYADEMON , C'EST TERMINÉ, 60 ANS PERDUS !!!!! 60 ANS DE SOUFFRANCE, DE SOMBRES FORFAITS, DEGAAAGEZ, PERSONNE NE MACHE SES MOTS TOUT LE MONDE VOUS LE DIT ET INSISTE LA-DESSUS, PARTEZ MAINTENANT, PAS D'HISTOIRE DU GENRE "JE SUIS ELU JUSQU'À 2020" , C'EST ARTIFICIEL, VOUS LE SAVEZ BIEN, VOUS N'AVEZ PAS ETÉ ELU,

VOUS AVEZ VOLÉ, USURPÉ, FORCÉ !!! NE NOUS FAITES PAS RENTRER DANS LES 2 ANS D'EPREUVE ET DE RESISTANCE, VOUS ETES ILLEGITIME, DISQUALIFIÉ , HORS-JEU, IMPOPULAIRE, LA RUE NE VA PAS SE LAISSEZ FAIRE !!! AUCUN POLITIQUE N'OSERA ALLER SIGNER QUELQUE CHOSE COMME UN TRAITRE ! SINON D'AUTRES JEUNES RESISTANTS LEADERS PRENDRONT LES DEVANTS ET METTRONT SUR LA TOUCHE TOUS LES TRAITRES, POULES MOUILLÉES QUI N'AURONT PAS EU LE COURAGE ET LE JUSQU'AU-BOUTISME D'EXIGER VOTRE DEPART IMMEDIAT !

LE TOGOLAIS NE PEUT PLUS SE LEVER CHAQUE MATIN ET VOIR SUR 2 ANS VOTRE TRONCHE PARADER S'AFFICHER, ANNONER, COMME PRESIDENT, C'EST CLAIR OU PAS !!!!!? COALITION DES 14, FAITES GAFFE A CE A QUOI VOUS ALLEZ VOUS ENGAGER, LE PEUPLE NE VOUS A PAS DONNÉ UN BLANC SEING POUR ALLER SIGNER N'IMPORTE QUOI, CLAIR OU PAS ?!!!!
 

 24   L'aveugle | 12/3/2017 11:36:12 PM

A beau mentir qui est qui vient de loin dit-on. Il ne s'agit que de l'opinion d'un obscur individu à l'extérieur du Togo qui croit que le séjour prolongé dans l'eau du tronc d'arbre mort qu'il est peut le transformer en crocodile.

Pour commencer, l'armée n'est pas sortie d'elle-même pour se faire égorger. Lorsque les manifestants de la C14 fonce vers les forces de l'ordre, détruisent des commissariats, ou envahissent une gendarmerie au cri de allah ou akbar, ce n'est pas pour sympathiser.

Pour remonter dans le temps, vous racontez des faits tronqués et vous oubliez volontairement de dire que le demi-frère soldat en question était sans arme avec un drapeau blanc à la main lorsque la garde enragée de Koffigoh n'a rien trouvé de mieux que de le viser et de l'abattre quand il s'est approché.

Koffigoh, toujours vivant, répète à qui veut l'entendre, qu'il n'a compris la machination de ses aînés que lorsqu'ils ont pris la décision absurde de dissoudre le RPT au moment même où on célébrait le multipartisme enfin obtenu. Il a été mis devant le fait accompli et forcé d'écourter son voyage pour rentrer. C'était une décision absurde et n'allant pas dans le sens du mieux vivre ensemble que prône la démocratie.

Et c'était aussi un non sens de croire qu'une loi du parlement pouvait tuer le parti qui avait enfin accepté la création de nouveaux partis politiques. C'était tout aussi téméraire de penser que les quelques lots d'armes de guerre sophistiquées offerts par Mitterrand pouvaient aider à tenir en respect une des meilleures armées d'Afrique.

Alors oui, monsieur bien à l'abri dehors, vous n'avez toujours rien compris de la démocratie. Tous les pays s'appuient sur leur armée, tribale ou pas, qui n'obéit qu'à un seul chef. C'est une règle absolue de gouvernance. Et tous ceux qui croyant qu'il est légitime de narguer la force publique pour des raisons d'ambitions politiques feraient mieux de se souvenir qu'un Etat garantit son existence par son armée avant de se consolider par ses institutions politiques.

Et justement, la démocratie s'appuie toujours sur ce principe pour imprimer une dynamique de stabilité et de paix qui garantira une évolution sans heurts vers toute forme de société que vous souhaitez, du marxisme à la démocratie la plus débridée.

Conclusion, si besoin était, notre propre armée serait sollicitée en première ligne pour ramener le calme si elle ne le décide d'elle-même avec toute son expérience en maintien de la paix dans d'autre pays.

Arrêtez toute idée de provoquer une simple étincelle pacifique de violence et attendez votre tour aux élections. Il me semble qu'il y a seulement un an que le Japon dont vous avez sans doute entendu parler a connu sa première alternance depuis des siècles. Pourtant c'est une puissance non négligeable dans le monde.


 

 23   TAMBERMA'N | 12/3/2017 10:31:55 PM
LE VOL DE PAIN EST FINI , FRAUDE DEGAAAAAGE, LE TOGO VOUS VOMIT, PERSONNE N'A BESOIN DE VOUS, FRAUDE VOUS ETES NUISIBLE, COMME VOTRE GENITEUR EYADEMON , C'EST TERMINÉ, 60 ANS PERDUS !!!!! 60 ANS DE SOUFFRANCE, DE SOMBRES FORFAITS, DEGAAAGEZ, PERSONNE NE MACHE SES MOTS TOUT LE MONDE VOUS LE DIT ET INSISTE LA-DESSUS, PARTEZ MAINTENANT, PAS D'HISTOIRE DU GENRE "JE SUIS ELU JUSQU'À 2020" , C'EST ARTIFICIEL, VOUS LE SAVEZ BIEN, VOUS N'AVEZ PAS ETÉ ELU,

VOUS AVEZ VOLÉ, USURPÉ, FORCÉ !!! NE NOUS FAITES PAS RENTRER DANS LES 2 ANS D'EPREUVE ET DE RESISTANCE, VOUS ETES ILLEGITIME, DISQUALIFIÉ , HORS-JEU, IMPOPULAIRE, LA RUE NE VA PAS SE LAISSEZ FAIRE !!! AUCUN POLITIQUE N'OSERA ALLER SIGNER QUELQUE CHOSE COMME UN TRAITRE ! SINON D'AUTRES JEUNES RESISTANTS LEADERS PRENDRONT LES DEVANTS ET METTRONT SUR LA TOUCHE TOUS LES TRAITRES, POULES MOUILLÉES QUI N'AURONT PAS EU LE COURAGE ET LE JUSQU'AU-BOUTISME D'EXIGER VOTRE DEPART IMMEDIAT !

LE TOGOLAIS NE PEUT PLUS SE LEVER CHAQUE MATIN ET VOIR SUR 2 ANS VOTRE TRONCHE PARADER S'AFFICHER, ANNONER, COMME PRESIDENT, C'EST CLAIR OU PAS !!!!!? COALITION DES 14, FAITES GAFFE A CE A QUOI VOUS ALLEZ VOUS ENGAGER, LE PEUPLE NE VOUS A PAS DONNÉ UN BLANC SEING POUR ALLER SIGNER N'IMPORTE QUOI, CLAIR OU PAS ?!!!!
 

 22   Rosalie A Abbey | 12/3/2017 9:49:17 PM
  Réponse à 20-sen
 
Ceux qui viendront au pouvoir devront, bien sur, travailler avec l'armee au Togo. Pour autant faut-il accepter que cette armee prennent les Togolais en otage, les tienne en respect comme elle le fait depuis plusieurs decennies, qu'elle se comporte comme une garde pretorienne plutot qu'une armee reguliere? Je pense que l'on ne peut pas plier au chantage qui consiste a dire qu'il va de toutes facons travailler avec cette armee; et donc qu'elle est libre de bafouer les droits les plus elementaires des Togolais. Sa place n'est d'ailleurs pas dans la vie publique. C'est une aberration qui dure depuis 1963. "Cantonner" veut dire qu'elle regagne sa place dans un etat qui veut respecter et faire respecter, appliquer les droits et devoirs de chacun. "Cantonner" veut aussi dire, dans ces heures de crise que traverse le Togo, et compte tenu de la nature de cette force et des abus qu'elle ne manque jamais de commettre, que les Togolais failliraient au devoir de se proteger s'ils n'appelaient pas a l'aide afin que puisse s'exercer une supervision, professionnelle, sur cette force. C'est de cela qu'il s'agit dans la situation precise que vit le Togo; du moins si je comprends l'article ci-dessus, de M. Tchadjobo. C'est la raison pour laquelle je suis d'accord avec cet article. Mais je pense que la situation presente et que vit les Togolais depuis 1963, doivent leur avoir appris une chose: demander l'instauration d'un service militaire pour tous, pour ne pas se retrouver otages dans les mains de forces armees qui auraient tourne le dos a leurs devoirs; et ont resolument pris partie contre l'immense majorite des Togolais.
 

 21   garcia | 12/3/2017 9:42:38 PM
Témoignage ! Je m’appelle Garcia, je veux partager avec vous mon histoire. Il y a de cela 3 mois environ, c'était le calvaire dans mon foyer. Les disputes entre mon mari et moi se répétaient jusqu'au jour ou il quitta la maison. Suite à cela j'en ai parlé avec une amie qui m'a donné les coordonnés d'un Marabout CHANGO AZE à qui je devais m'expliquer. Comme j'aime beaucoup mon mari j'ai contacté cet Grand T’Homme envoyer par Dieu pour m’aider qui m'a promis de me le faire revenir à la maison. J'ai donc suivie ces conseils et également fait des rituels. Exactement 3 jours après,mon époux est revenu en me suppliant de lui pardonner pour tout ce qu'il a pu me fait,et bien sure on s'est réconcilié. Ce fut un véritable miracle dans ma vie. Alors pour tous vos problèmes (ruptures amoureuses ou de divorce et L'Envoûtement Amoureux/L'entente Sexuel sur une Personne , Blocages Sentiments Amoureux Perdu , Sauvez/Protéger Son Couple , Annulé une Rupture/Séparation , Éloignement Rivalité/Jalousie ; Fidélité ) je vous conseille de faire comme moi. Je vous assure que vous trouveriez satisfaction ou résolution à vos problèmes. Pour cela voici ses coordonnées :
Email: feticheurchango@gmail.com
Téléphone ou whasapp : +229 66 54 77 77
PS : Passez le message pour aider ceux qui sont dans le besoin
 

 20   sen | 12/3/2017 7:49:09 PM

Il serait bien que les négociations aboutissent avec l’armée. Cantonner cette armée ne sera pas la solution car l’opposition s’il advenait qu’elle arrive au pouvoir gouvernerait avec la même armée. Il incombe à tous donc de trouver le juste milieu et de faire en sorte que les pivots de l’armée soient rassurés sur leur avenir et qu’il n’y aura pas une chasse aux sorcières ou des règlements de compte. Autrement, ce sera très difficile que l’opposition ait les coudées franches une fois au pouvoir.
 

 19   Rosalie A Abbey | 12/3/2017 6:12:50 PM
  Réponse à 16-Bibi
 
M/Mme Bibi,

Je ne sais pas de quoi vous parlez. Je ne vis pas au Togo mais suis attentivement ce qui s'y passe. Je ne suis pas non plus affiliee au parti de M. Fabre. Je ne sais donc pas de qui vous parlez. Mais il demuere cette realite que les processus electoraux au Togo sont vicies avec surtout la complicite des pays et organismes qui disent "accompagner le processus de democratisation au Togo"; mais valident toutes sortes de fraudes commises par ce regime au cours de l'exercice. Vous vous souvenez-vous de la derniere en date en 2015, je crois; ou Taffa Tabiou encadre par ces memes militaires togolais a mis un terme au decomptage des voix? Je ne suis pas sur place et ne sais donc pas, face a tant d'adversite, comment aurait du se comporter M. Fabre ou tout autre opposant politique a ce regime.
 

 18   Rosalie A Abbey | 12/3/2017 6:03:47 PM
Ma precedente reponse s'adressait a M. Vrai cons.
 

 17   Rosalie A Abbey | 12/3/2017 6:01:22 PM
D'abord, je deplore, comme toute personne decente le ferait la mort de ces militaires; mais egalement de tous ceux, enfants compris, qui ont perdu la vie dans les evenements de ces derniers mois.
Secundo, je voudrais que vous ne m'accusiez pas de faits que je n'ai pas commis. Enfin, les responsables de l'opposition, developpant des arguments qui me semblent tout a fait plausibles, nient que l'egorgement de ces deux militaires ait ete le fait de leurs militants. Alors, votre argument consisterait-il a dire que parce que ces deux militaires ont perdu la vie dans des circonstances deplorables, toute exaction que perpetrerait Y. Damehame, Kadangah, Bakali, etc... serait justifiee? L'un ne justifiant pas l'autre mais je voudrais quand meme vous poser la question de savoir si les militaires ont plus de droits que tout autre togolais sur la terre de nos aieux? Car, vous le savez sans doute mieux que moi, cette armee tue les Togolais depuis plus de cinquante annees. Un des internautes, a sur ce site, dresse une liste non-exhaustive, de Togolais qui ont peri, disparu aux mains des militaires du Togo. Alors qu'ils sont censes proteger les Togolais. Je ne parle meme pas des abus repetes que ces militaires font, tous les jours, bastonnades, coups de crosse de leurs armes; toutes choses entrainant des blessures graves. Et ce depuis des decennies. Il y a, fondamentalement, au Togo, un probleme avec l'armee togolaise par rapport aux citoyens. Votre reaction s'en ressent.
 

 16   Bibi | 12/3/2017 5:48:12 PM
  Réponse à 13-Rosalie A ABbey
 
Fabre est responsable de tous ce qui se passe aujourd' hui dans notre pays, avec la complicite de certains partis . vous etes a la base de tout vous aviez reconnu Faure comme gagnant aux elections presidentielles, qu est ce que vous attendez , RPT UNIR vous a berner rouler dans la farine , pourquoi avez vous reconnu Faure comme gagnant malgre des irregularites que vous connaissez, Fabre est a la base de tout.
 

 15   vrai cons | 12/3/2017 5:40:05 PM
  Réponse à 13-Rosalie A ABbey
 
Ils égorgent deux militaires et veulent maintenant que les militaires soient cantonnés!
Vous avez averti l'ONU avant d'égorger nos frères d'armes?
 

 14   SERGENT | 12/3/2017 5:37:41 PM
  Réponse à 3-k
 
Tiens, le guerrier de Tchaoudjo TCHADJOBO veut qu'on cantonne l'armée? Et il va faire la guerre avec qui ? Attention, en aucun cas, aucun militaire des FAT ne se fera plus égorger ! A bon entendeur , SALUT
Tien qu'il vienne nous cantonner !
 

 13   Rosalie A ABbey | 12/3/2017 5:13:11 PM
Il faut absolument prendre ce probleme a bras le corps! L'ONU ne peut plus regarder ailleurs, sinon elle se rendrait complice d'imminents crimes contre l'humanite que preparent le ministre togolais de la Defense, par ailleurs PR du Togo et son chef d'etat major et beau-frere, Kadangah, contre les Togolais. Bien que je prefererais ne pas en parler souvent, la responsabilite de la France est aussi sur le point d'etre engagee, pour avoir entraine, forme, fourni materiel, y compris de guerre a cette garde pretorienne que dirige Kadangah.; de meme qu'est engagee celle d'Israel pour les memes raisons. Pendant toutes cinquante bonnes annees, ces deux pays ont accompagne, renforce la dictature Gnassingbe EYADEMA au mepris des graves, constantes et massives violations des droits dont elle se rendait coupable sur ses citoyens. E. Macron ne peut donc pas tenter de s'en sortir par une esquive comme celle dont il vient de se rendre coupable en parlant, cyniquement, de processus electoral a respecter en vue d'une alternance politique impossible a trouver du fait de cette garde pretorienne. Tout le monde sauf E. Macron semble avoir conscience de cette situation particuliere qui prevaut au Togo. Si ses services n'ont pu encore le renseigner et si E. Macron ne s'etait interesse jusqu'en 2016 au Togo, je me permettrais de lui rappeller que la tentative la plus serieuse visant a instaurer une alternance politique au Togo, avant celle que vivons actuellement, a ete interrompue par cette meme garde pretorienne dans les annees 1990 par le pere de F. GNASSINGBE qui aussi cumulait les deux fonctions. De ce fait, EYADEMA I a donne l'exemple qu'il y avait un moyen de faire avorter les processus de democratisation sur le continent, comme le souligne si justement cet article. L'armee Francaise se tenait toute prete au Benin voisin pour venir en renfort a la dictature. Cette meme garde pretorienne qui vient de molester des responsables de l'opposition hier seulement au retour d'une de leurs marches visant a provoquer l'alternance, vient par la d'enclencher le meme processus qui a conduit le Togo ou il est aujourd'hui: dans une impasse politique au benefice d'un clan et de ses affides qui se maintient par la force, a programme la mort par misere, famine, manque de moyens et de soins, des Togolais. Qu'E Macron ne se derobe pas a l'heritage politique inherent aux fonctions qu'il occupe et a la politique qu'a choisie de mener son pays au Togo. Politique largement responsable du danger de mort qui pese sur les Togolais; danger qui est le fait de F.Gnassingbe et de Kadangah, son chef d'etat-major. Je demanderais a E. Macron alors de joindre sa voix et son autorite aux efforts des Togolais qui demandent a etre proteges contre les mefaits, le sort que leur reserve des hommes qui sont censes les proteger mais ont chois d'agir dans le sens contraire. Deja, encore, Y. Damehame vient de sortir ce une "decision" qui voudrait interdire aux Togolais de passer devant les batiments de l'Etat-major togolais. La raison avancee, selon Y. Damehame, serait qu'il pense qu'il y a parmi les manifestants certains qui ne nourrireraient pas de "bonnes intentions". Incroyable d'un homme qui se dit forme au respect des lois et reglements de son pays. Incroyable pour cet homme de vouloir denier aux Togolais, juste sur la foi de ce qu'il
pense, l'exercice d'un de leurs droits les plus fondamentaux: le simple droit d'aller et venir partout ou ils voudraient alors meme qu'ils n'ont commis aucun mefait dans l'exercice de ce droit. C'est un droit immemorial, qui precede meme ceux contenus dans les DDH modernes ! Ce faisant, Y. Damehame fait la preuve de son incompetence car cet exercice auquel il vient de se livrer revient a faire aux Togolais un proces d'intention. Y. Yamehame PENSE qu'il PEUT se passer si les Togolais en poursuivant leurs manifestations paasaient devant les bureaux de l'Etat-major togolais, il a donc le droit de leur interdire le DROIT DE PASSER devant ces lieux. Non, c'est ici, une caricature des abus que commet ce regime depuis des decennies sur les Togolais. Et il ne saurait passer. Derriere Damehame se profile, dans cette affaire, et de nouveau, Kadangah. Les Togolais sont en danger. Le PR du Ghana, de la Guinee-Conakry, l'ONU qui a une responsabilite particuliere a l'egard du Togo; mais qui l'avait abandonnee, sans doute devant l'agressivite de la France a se tailler une zone d'influence dans la region afin de preserver son rang dans le monde; l'ONU DOIT preter attention a ces signes precurseurs d'un genocide en preparation par la garde pretorienne de F Gnassingbe. Cette garde a desarme, aux dires de ceux qui sont au courant des faits, la partie republicaine des forces de securite togolaise et l'a pratiquement pris en otage. Je demande donc a Macron d'exercer de son influence aupres de ses amis Kadangah, Bakali, Bawara, Damehame, Kouloum, Bitenewe,...Je demande aux chefs d'etat de la region et au-dela de l'Afrique et du monde, a l'ONU de former des contingents de militaires, gendalrmes et policiers pour la protection des Togolais. IciLome, l'heure est grave, SVP, laissez passer mes commentaires. Merci.
 

 12   GNAROU | 12/3/2017 5:11:06 PM
Attention de ne pas politiser l'armée pour des raisons politiciennes de bas œuvre. notre armée est républicaine et garantit les institutions républicaines. Le rôle d'une armée est de protéger les institutions de tout pays. Pensez vous que les militaires vont se mettre à marcher comme ces putschistes d'opposants. Voila un président qui a été élu jusqu'en 2020 et le perdant avec une coalition manifestent dans la rue depuis le mois d'aout pour exiger sa démission, nous sommes désolés cela s'appelle un puche un coup d'état. ce Dieu président pour apaiser le pays vous tend la main et vous continuez à marcher pour décourager les investisseurs, continuez à marcher, notre président reste et restera jusqu'en 2100 ou cédera l'héritage à son fils. Le TOGO est un héritage cédé par un père à son fils et les togolais n'ont aucun droit sur cet héritage, le vote au Togo n'est que consultatif , c'est un sondage qui n'a aucune valeur, nous avons un dieu FGE au pouvoir car héritier comme dans un royaume
 

 11   Clement Gavi | 12/3/2017 4:31:43 PM
'Que faire?

Il faudrait que les leaders de la coalition de l´opposition fassent un effort pour créer un cadre de discussion avec les responsables de la hiérarchie militaire de notre armée.'

Lorsque la hiérarchie militaire en les personnes de Tépé, Améyi, etc avaient été soupçonné de complaisance avec l'opposition, c'est à dire, la grande majorité du peuple Togolais, ils avaient été accusé de tentative de coup d'état contre Eyadéma et ont été battu à mort, leurs corps jetés sur le terrain du camp, qui est juste à droite après le poste de police.

Si c'est certain qu'il y a parmi les militaires qui, pour la plus part d'entre eux souffrent comme le peuple Togolais, des gens près à entendre la raison, il est tout aussi certain qu'ils ne le feront pas, par peur d'être soit marginalisés, soit simplement assassinés.

Alors que faire?

Il faut poser la question du pardon général et exiger le départ de Faure Gnassingbé en 2020.
Car, aussi longtemps que cette tyrannie, cette sanglante tyrannie incarnée par Faure Gnassingbé serait en place, nos frères en treillis joueront ce rôle douloureux qui n'est en rien l'expression de leur vouloir. C'est la tyrannie pour sa propre survie, joue la carte tribale, car tous les Togolais, sans exception aucune, sont concernés par la souffrance que représente cette dictature. C"est ce système dictatorial qui, pour ses propres intérêts présente la situation au Togo en lui donnant une dimension tribale, pour faire croire au monde, à ce qui est noble dans le monde qu'un changement, le départ de Faure Gnassingbé entrainerait un chaos, c'est cela le plan ignoble d'un système tout aussi ignoble, parce que diabolique.

Faure Gnassingbé doit partir et nous devons nous pardonner.

Résistons cette tyrannie. Faure Gnassingbé doit partir.
 

 10   Huuummmmm | 12/3/2017 4:09:10 PM
  Réponse à 8-Togo Togo
 
archange Saint Michel ? L' interessé est musulman pratiquant et pour lui ces histoires de saints et autres c'est de l' idolatrie !
 

 9   Togo Togo | 12/3/2017 4:07:01 PM
  Réponse à 7-Germano Tem
 
7@ germano Tem c' est pour toi la réponse 8@ togo togo
 

 8   Togo Togo | 12/3/2017 4:04:09 PM
Dixit
Mais une fois le pouvoir conquis, à qui devons-nous encore faire appel pour gérer le pays ?
____
à l' archange Saint Michel bien sûr puisque les prêtres catholiques nous soutiennent sans réserve
 

 7   Germano Tem | 12/3/2017 4:01:45 PM
Monsieur Samari Tchadjobo,
j' admire la fertilité de votre imagination mais je crois qu' elle commence à vous jouer de sales tours.
A la fin le monde entier devra nous aider, nous opposition togolaise à conquérir le pouvoir ?
Soit. Mais une fois le pouvoir conquis, à qui devons-nous encore faire appel pour gérer le pays ?
Monsieur Samari Tchadjobo, vous avez du pain sur la planche.
___________
L' ONU ET LA CEDEAO nous ont dit d'aller dialoguer. De quoi avons-nous peur ? Notre lacune en arguments qui est à la base de notre inéfficacité qui nous a souvent fait fuir les débat au Parlement?
 

 6   hoonami | 12/3/2017 3:39:17 PM
hihihi vous me faite rire ,on dirait que vous êtes à court d'option.chuannnn
 

 5   SiouKleber | 12/3/2017 3:31:50 PM
A commencer par le processus de recrutement des hommes de troupes/soldats du rang , mais surtout PAR UNE REFORME PROFONDE DES ECOLES DE SOUS-OFFICIERS ET D'OFFICIERS, A COMMENCER PAR CELLE DE TCHITCHAO , AINSI QUE DES OCTROIS DE BOURSE POUR LES FORMATIONS MILITAIRES A L'ETRANGER, LE PROFIL DES TOGOLAIS DANS QUELQUES ACADEMIES AFRICAINES EST REVELATEUR !!!
 

 4   SiouKleber | 12/3/2017 3:29:15 PM
à commencer par le processus de recrutement des hommes de troupes/soldats du rang , mais surtout PAR UNE REFORME PROFONDE DES ECOLES DE SOUS-OFFICIERS ET D'OFFICIERS, A COMMENCER PAR CELUI DE TCHITCHAO , AINSI QUE DES OCTROI DE BOURSE POUR LES ACADEMIES MILITAIRES A L'ETRANGER, LE PROFIL DES TOGOLAIS DANS QUELQUES ACADEMIES AFRICAINES EST REVELATEURS !!!
 

 3   k | 12/3/2017 3:12:37 PM
Bonne remarque Dimanche ! Bonne intervention !
 

 2   Dimanche | 12/3/2017 3:09:23 PM
  Réponse à 1-k
 
Une armee de tous les coins du Togo et non une armee de Pya.
Une armee de lettre's qui comprend ce qui se passe dans le monde et non une armee re'crute'e apres
chaque lutte d'Evala.
Une armee responsable et non une armee de jardiniers et de chasseurs d'oiseaux de Pya
Une armee entaine'e par des professionnels et non par Katanga,Yark et autres criminels du regime.
 

 1   k | 12/3/2017 2:57:18 PM
Tu as bien fait cette analyse Mr Samari Tchadjobo !!!
On formera une armee qui sera composée des enfants de toutes les préfectures!!! Une armée républicaine !!
 
Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

FAURE GNASSINGBE CRÉE LA CONFUSION ET LE DILATOIRE : Pour torpiller des négociations inter-togolaises !  [ 12/18/2017 ]
REVOLUTION TOGOLAISE : PHASE 6 : renverser la table  [ 12/18/2017 ]
Pour une Défiance et une Désobéissance citoyennes des Togolais  [ 12/14/2017 ]
Un gouvernorat au service de la roublardise et la malice  [ 12/13/2017 ]
La chute du dauphin dictateur   [ 12/13/2017 ]
VERS L’INTÉGRATION DES STRUCTURES DE L’ALTERNANCE : Le Peuple togolais est « fatigué d’attendre » !  [ 12/9/2017 ]
RÉVOLUTION TOGOLAISE : le tour de garde  [ 12/9/2017 ]
TOGO, POUR UNE NÉGOCIATION PARTICIPATIVE : Vers une transition démocratique avec un changement de Gouvernement  [ 12/5/2017 ]
Ennemis du peuple et du progrès Ennemis du peuple et du progrès Pascal Bodjona : Un mouton en peinture blanche  [ 12/3/2017 ]
La fin de Lepidodendron dictatorial RPT/UNIR au Togo (Editorial Raoul DAGBA)  [ 12/2/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | www.voirbonfilm.com |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle ! | credit consommation avec moncredit.org .