Vendredi, 20 Janvier 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Malgré la baisse du prix du ciment : La spéculation continue


  [5/10/2010]  | Kiosque |Le correcteur | Lu :2714 fois | Commenter
 

Le vœu de tout travailleur togolais est de pouvoir un jour se procurer un terrain et construire sa propre maison. Et il est évident de constater que la ville de Lomé ne s’est étendue qu’avec la construction des immeubles dans les zones périurbaines de la capitale par les citoyens togolais. Les nouveaux quartiers de la périphérie de Lomé ne résultent d’aucun plan gouvernemental d’urbanisation, ils sont l’œuvre du sacrifice et des années de privations et d’épargne des Togolais.




 Dans le cadre de la participation du Togo à la CAN Angola 2010, il a été annoncé par le ministre Délégué auprès du Président de la République, chargé du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, Guy Madjé Lorenzo, la hausse de 100 FCFA du prix du paquet du ciment du 04 janvier au 04 avril 2010. Cette somme récoltée servirait selon le ministre à accompagner les Eperviers. Des centaines de millions ont été ainsi récoltés par le gouvernement. Ce n’est que la semaine dernière qu’un communiqué du Ministre Lorenzo a mis fin à cette mesure. Cependant, l’on constate que la spéculation sur le prix du ciment continue. De nombreux opérateurs économiques véreux n’ont pas revu à la baisse le prix du paquet de ciment arguant qu’ils l’ont acheté dans la période de hausse du prix. Des vendeurs de ciment surfent sur l’ignorance du communiqué du ministre Lorenzo et continuent de vendre le ciment au prix comme si la hausse de 100 F du prix paquet est toujours en vigueur. Il en est de même pour le prix des bières aussi majoré.

Cette situation n’est que le résultat du laxisme et du peu de sérieux dont font preuves les autorités. Le communiqué annonçant la fin de la hausse à 100 F du prix du ciment est passé inaperçu. Les autorités n’ont pas cherché à enquêter sur le terrain pour vérifier si les vendeurs se sont conformés à la mesure. Cette situation est si illustrative que nos gouvernants se préoccupent peu du bien-être des populations. Ils n’ont pas à suer avant de trouver de quoi épargner pour construire leurs immeubles. Quand les travailleurs togolais se privent de tout et épargnent pour avoir leurs propres demeures, ils sont victimes de la cupidité de quelques opérateurs économiques. Pendant ce temps la priorité de nos autorités sont ailleurs. Leur seul souci est de conserver le pouvoir afin de continuer le saignement à blanc du pays. Lorsqu’on se rend compte également qu’aucun bilan n’a été fait jusqu’alors des fonds collectés, il y a de quoi crier haro sur les autorités de ce pays.

Sam Gagnon
Source : Le correcteur


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Air Algérie augmente les salaires Une augmentation de salaire a été décidée par la direction de la compagnie nationale Air Algérie. [ 1/19/2017 ]
Contrebande et concurrence déloyale : Les cimentiers togolais portent plainte contre Dangoté à la commission de la CEDEAO NATION  [ 1/19/2017 ]
Mauritanie-Sénégal: une production commune de gaz démarre en 2021 A la frontière mauritano-sénégalaise, a été découvert du gaz. Pour une gestion pouvant éviter les conflits, le Sénégal et la Mauritanie se sont convenus à une exploitation commune. Après les discussions, les patrons de BP et Kosmos Enregy viennent d’annoncer le début de la production pour 2021. [ 1/14/2017 ]
Le budget 2017 ne convainc pas Aimé Gogué d’ADDI Les analyses du budget 2017 continuent. Cette fois-ci, c’est le président de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), Aimé Gogué, qui donne son avis. Il est sans concession. [ 1/13/2017 ]
Programme de réforme: la BAD approuve un prêt de 200 millions d'euros Dans la mise en œuvre de son programme de réformes, le Gabon peut compter sur le soutien financier de la Banque africaine de développement (BAD). L’institution financière a approuvé un prêt de 200 millions d'euros en guise de soutien au pays d’Ali Bongo. La Banque africaine de développement approuve un prêt de 200 millions d'euros pour soutenir le programme de réforme au Gabon. • La baisse des prix du pétrole compromet les perspectives économiques ; • Les réformes visent la consolidation des finances publiques et la transformation structurelle de l’économie ; • Le prêt est la première tranche d’un package de 500 millions d'euros. [ 1/12/2017 ]
Budget 2017 : Kako Nubukpo propose la maîtrise de la dette Le budget du Togo pour l’exercice 2017 est chiffré à 1227,4 milliards FCFA. Il est voté par l'Assemblée nationale le 27 décembre 2016. Selon l’ancien ministre de la Prospective, de l’Evaluation et des Politiques publiques, Kako Nubukpo, ce budget limite les gouvernants. [ 1/12/2017 ]
Dette publique : Les intérêts prévisionnels présagent des jours sombres Ce n’est plus un secret pour personne. La dette publique du Togo augmente de façon exponentielle et commence déjà à crever les yeux. On craint des lendemains sombres pour le Togo.  [ 1/11/2017 ]
Lomé renégocie sa dette auprès du FMI Une mission du Fonds monétaire international (FMI) séjourne actuellement à Lomé. Le Togo et cette institution de Bretton Woods discutent pour trouver un accord relatif au Programme de facilité élargie de crédit (FEC). [ 1/10/2017 ]
José Kwassi Simenouh quitte la tête de NSIA Togo « J'ai reçu ce jour Jean Kacou Diagou Pdt #Nsia. Fructueux échanges avec la construction du siège de NSIA TOGO et plusieurs projets en faveur de nos populations ». Ces propos sont ceux du chef de l’Etat Faure Gnassingbé posté dans l’après-midi de jeudi sur son profile twitter. [ 1/8/2017 ]
Impôt: nouvelle taxe sur les véhicules à moteur Par le note de service N°1469/MEF/DC/SGM/DGI en date du 27 Décembre 2016, le Directeur Général des Impôts porte à l’attention des Directeurs Départementaux et les chefs de Services des CIPE que conformément aux dispositions des articles 2016-33 du 15 Décembre 2016 bis et suivant du CGI contenues dans la loi N°2016-33 du 15 Décembre2016 portant loi de finances pour la gestion 2017, il a été institué au profit du budget de l’état une taxe dénommée " Taxe sur les véhicules à moteur ". [ 12/31/2016 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | credit consommation avec moncredit.org | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle credit consommation avec moncredit.org Serrurier Paris 6| credit consommation avec moncredit.org .