Samedi, 31 Janvier 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Economie/Agriculture: Le PNIASA officiellement lancé ce jeudi à Notsé par le Premier ministre Gilbert Houngbo


  [2/10/2012]  | Kiosque |Savoir News | Lu :2967 fois | Commenter
 

Le Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA) - seul cadre de référence pour le gouvernement et les bailleurs de fonds en matière d’investissements agricoles au Togo - a été officiellement lancé ce jeudi à Notsè, chef lieu de la préfecture du Haho (environ 95 km au nord de Lomé) par le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo, a constaté un envoyé spécial de l'Agence Savoir News.




 
Etaient présents à cette cérémonie, plusieurs ministres du gouvernement, des présidents des institutions de la république et des diplomates accrédités au Togo.
Plusieurs autres personnalités dont des représentants de la Commission de l'Union africaine, de la Commission de la CEDEAO et de l'UEMOA, du Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire et des partenaires financiers étaient également présentes.
Le PNIASA vise notamment à accroître les revenus des exploitants agricoles et à améliorer de façon durable les conditions de vie des ruraux, particulièrement des populations vulnérables, les femmes et les jeunes.
Le gouvernement du Togo, devra donc pour atteindre les objectifs du PNIASA, consacrer 10% de ses ressources budgétaires au secteur agricole.
Le PNIASA - qui déroule trois projets complémentaires - a également pour but d’accroître à l’horizon 2015, le revenu des exploitants agricoles et de contribuer à l’amélioration de la balance commerciale.
Le PNIASA démarre avec trois projets à savoir: le Projet d’Appui au Développement Agricole (PADAT), le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) et le Projet de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest au Togo (PPAAO-Togo) plus connu sous son abréviation anglaise WAAPP.
Le préfet du Haho, Aho Thcangani s’est réjoui du lancement du PNIASA dans sa préfecture et a indiqué que ce programme est un "espoir pour les producteurs du Togo".
"Les paysans à travers ce programme peuvent enfin être fiers de leurs activités, car les intrants agricoles sont disponibles, augmentant du coup la productivité. L’amélioration des infrastructures rurales est un pas énorme pour les produits agricoles", a-t-il indiqué.
Selon le Premier ministre togolais, la cérémonie de ce jour marque le couronnement de tous nos efforts, car "cette cérémonie ouvre surtout une ère nouvelle pour nos concitoyens du monde rural, concitoyens qui avaient besoin depuis longtemps, d'un cadre aussi porteur que le PNISIA".
"La conception de ce programme, sur son angle technique et ses mécanismes de financement ont mobilisé depuis des mois, tout le monde agricole togolais ainsi qu'un large éventails de partenaires. La cérémonie de ce jour marque donc, le couronnement de tous nos efforts", a souligné M.Houngbo.
"Nous voulons une agriculture dynamique, compétitive et durable. Les excédents céréaliers, ont prouvé la mobilisation et l’esprit d’engagement du gouvernement et des producteurs, car aujourd’hui, le PNIASA est devenu un véritable outil de développement économique", a-t-il précisé, remerciant les partenaires financiers pour leur "parfaite collaboration".
Le Togo a enregistré en 2011, un excédent céréalier d’environ 110.000 tonnes. En 2010, l’excédent était évalué à 90.000 tonnes.
Des excédents de 2011, environ 8.000 tonnes de maïs seront vendus au Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour un montant d'environ 1,8 milliard de F.CFA.
Les partenaires financiers se disent disposés à accompagner le Togo, afin qu'il puisse développer son secteur agricole qui a été fortement secoué du fait de la longue suspension de l'aide des bailleurs de fonds au Togo pour "déficit démocratique".
"Le PNIASA est d’une importance capitale pour le Togo, puisqu’il a pour objectif central de relancer l’agriculture togolaise et de lui permettre de contribuer davantage à la croissance économique du pays", a souligné Hervé Assah, représentant résident de la Banque mondiale au Togo.
"Le lancement de ce Programme montre l’attachement du gouvernement togolais à développer le secteur agricole. Le PNIASA est un processus qui a un objectif, celui d’améliorer la sécurité alimentaire de la nation, d’accroître la valeur ajoutée de l’agriculture et mieux d’équilibrer la balance commerciale, en réduisant les importations tout en augmentant les exportations et surtout, améliorer le revenu des producteurs. Selon nos analyses, lorsqu’on investit 1.000 francs CFA dans le secteur de l’agriculture, on a deux fois plus d’impacts sur la réduction de la pauvreté. Les partenaires techniques et financiers sont persuadés que le Togo est aujourd’hui capable de relever les défis qu’ils s’est donnés pour sortir une large partie de la population de la pauvreté", a-t-il ajouté.
Pour le ministre togolais de l'agriculture de l'élevage et de la pêche, l’élaboration du PNIASA a démarré en mars 2007 et a été réalisée d’une façon participative sous le leadership du gouvernement, mais en collaboration étroite avec tous les acteurs dont principalement les producteurs.
"Le PNIASA compte cinq sous-programmes qui visent à générer une croissance agricole d’au moins 6% par an. Le PNIASA prendra progressivement en compte tous les projets pour leur apporter une valeur ajoutée, grâce au cadre institutionnel cohérent qu’il offre et aux financements novateurs qui sont prévus", a indiqué Messan Kossi Ewovor.

De retour de Notsé, Nicolas KOFFIGAN
Source : Savoir News


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

La libre circulation des biens et personnes en Afrique de l’Ouest au cœur d’une rencontre à Lomé Une soixantaine d’acteurs impliqués dans le secteur privé des chaînes de valeur céréalières venus de huit (8) pays ouest-africains réunis au sein du Réseau ouest-Africain des céréaliers (ROAC) ont tenu leur Assemblée générale ordinaire ce jeudi à Lomé pour converger leurs idées sur la libre circulation des biens et personnes dans a sous-région, a appris l’agence de presse Afreepress.  [ 1/31/2015 ]
Coris Bank International, le deuxième groupe bancaire burkinabè, lancera début février sa filiale togolaise Nous l'annoncions en septembre, c'est désormais effectif. Coris Bank International, le deuxième groupe bancaire burkinabè, lancera début février sa filiale togolaise  [ 1/31/2015 ]
Les objectifs économiques sont "ambitieux mais réalistes",selon Mme Lagarde La Directrice générale du Fonds monétaire internationale (FMI), Christine Lagarde, a déclaré vendredi à Dakar que les objectifs économiques du gouvernement sénégalais sont "ambitieux mais réalistes". [ 1/31/2015 ]
Sensible baisse des investissements étrangers en 2014 Les investissements étrangers en Tunisie ont atteint sur tout l'exercice 2014 une enveloppe de 1.878,6 millions de dinars (un dinar vaut 0,52 dollar américain, USD), soit une baisse de 5,8% par rapport à 2013 et 22,3% à 2010, d'après les chiffres de l'Agence de promotion de l'investissement (FIPA) publié vendredi. [ 1/31/2015 ]
La Tanzanie souhaite exporter son excédent de céréales Le gouvernement tanzanien a déclaré mercredi qu'il recherchait un marché pour exporter son excédent de production céréalière vers les autres pays de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC). [ 1/29/2015 ]
La CRRH-UEMOA va payer 930 millions FCFA de dettes - La Caisse régionale de refinancement hypothécaire (CRRH)-UEMOA va procéder, le 13 février prochain, au paiement des intérêts semestriels et au remboursement partiel de capital de son emprunt obligataire dénommé CRRH-UEMOA 6,10% 2012-2022 pour un montant de 930 millions FCFA, a appris jeudi APA de sources boursières. [ 1/29/2015 ]
Des acteurs de la filière élevage réfléchissent sur une législation pastorale Des organisations d'éleveurs et pasteurs du Bénin, Burkina Faso, Niger et du Togo ont entamé jeudi à Lomé un atelier sous-régional de concertation sur la transhumance qui devra se traduire par l'élaboration d'une législation pastorale. [ 1/29/2015 ]
Le moral des entreprises repart à la hausse Le moral des entreprises mauriciennes a gagné 5 points au quatrième trimestre 2014, indique l'enquête conjoncturelle de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Maurice (CCIM) rendue publique jeudi. [ 1/29/2015 ]
20 millions d'abonnés à la téléphonie mobile en Côte d'Ivoire (Gouvernement) La téléphonie mobile compte 20 millions d’abonnés en Côte d’Ivoire, a annoncé, jeudi, dans une conférence de presse, le Premier ministre, ministre de l’Economie, des finances et du budget, Daniel Kablan Duncan. [ 1/29/2015 ]
Le tourisme contribuera à la croissance, dit la Banque mondiale La Banque mondiale a déclaré jeudi que le secteur du Tourisme en Tanzanie pourrait croître et créer davantage d'emplois à haut-revenu, tout en resserrant davantage ses liens avec les entreprises et les communautés locales. [ 1/29/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com