Jeudi, 27 Novembre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Economie/Agriculture: Le PNIASA officiellement lancé ce jeudi à Notsé par le Premier ministre Gilbert Houngbo


  [2/10/2012]  | Kiosque |Savoir News | Lu :2934 fois | Commenter
 

Le Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA) - seul cadre de référence pour le gouvernement et les bailleurs de fonds en matière d’investissements agricoles au Togo - a été officiellement lancé ce jeudi à Notsè, chef lieu de la préfecture du Haho (environ 95 km au nord de Lomé) par le Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo, a constaté un envoyé spécial de l'Agence Savoir News.




 
Etaient présents à cette cérémonie, plusieurs ministres du gouvernement, des présidents des institutions de la république et des diplomates accrédités au Togo.
Plusieurs autres personnalités dont des représentants de la Commission de l'Union africaine, de la Commission de la CEDEAO et de l'UEMOA, du Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire et des partenaires financiers étaient également présentes.
Le PNIASA vise notamment à accroître les revenus des exploitants agricoles et à améliorer de façon durable les conditions de vie des ruraux, particulièrement des populations vulnérables, les femmes et les jeunes.
Le gouvernement du Togo, devra donc pour atteindre les objectifs du PNIASA, consacrer 10% de ses ressources budgétaires au secteur agricole.
Le PNIASA - qui déroule trois projets complémentaires - a également pour but d’accroître à l’horizon 2015, le revenu des exploitants agricoles et de contribuer à l’amélioration de la balance commerciale.
Le PNIASA démarre avec trois projets à savoir: le Projet d’Appui au Développement Agricole (PADAT), le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) et le Projet de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest au Togo (PPAAO-Togo) plus connu sous son abréviation anglaise WAAPP.
Le préfet du Haho, Aho Thcangani s’est réjoui du lancement du PNIASA dans sa préfecture et a indiqué que ce programme est un "espoir pour les producteurs du Togo".
"Les paysans à travers ce programme peuvent enfin être fiers de leurs activités, car les intrants agricoles sont disponibles, augmentant du coup la productivité. L’amélioration des infrastructures rurales est un pas énorme pour les produits agricoles", a-t-il indiqué.
Selon le Premier ministre togolais, la cérémonie de ce jour marque le couronnement de tous nos efforts, car "cette cérémonie ouvre surtout une ère nouvelle pour nos concitoyens du monde rural, concitoyens qui avaient besoin depuis longtemps, d'un cadre aussi porteur que le PNISIA".
"La conception de ce programme, sur son angle technique et ses mécanismes de financement ont mobilisé depuis des mois, tout le monde agricole togolais ainsi qu'un large éventails de partenaires. La cérémonie de ce jour marque donc, le couronnement de tous nos efforts", a souligné M.Houngbo.
"Nous voulons une agriculture dynamique, compétitive et durable. Les excédents céréaliers, ont prouvé la mobilisation et l’esprit d’engagement du gouvernement et des producteurs, car aujourd’hui, le PNIASA est devenu un véritable outil de développement économique", a-t-il précisé, remerciant les partenaires financiers pour leur "parfaite collaboration".
Le Togo a enregistré en 2011, un excédent céréalier d’environ 110.000 tonnes. En 2010, l’excédent était évalué à 90.000 tonnes.
Des excédents de 2011, environ 8.000 tonnes de maïs seront vendus au Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour un montant d'environ 1,8 milliard de F.CFA.
Les partenaires financiers se disent disposés à accompagner le Togo, afin qu'il puisse développer son secteur agricole qui a été fortement secoué du fait de la longue suspension de l'aide des bailleurs de fonds au Togo pour "déficit démocratique".
"Le PNIASA est d’une importance capitale pour le Togo, puisqu’il a pour objectif central de relancer l’agriculture togolaise et de lui permettre de contribuer davantage à la croissance économique du pays", a souligné Hervé Assah, représentant résident de la Banque mondiale au Togo.
"Le lancement de ce Programme montre l’attachement du gouvernement togolais à développer le secteur agricole. Le PNIASA est un processus qui a un objectif, celui d’améliorer la sécurité alimentaire de la nation, d’accroître la valeur ajoutée de l’agriculture et mieux d’équilibrer la balance commerciale, en réduisant les importations tout en augmentant les exportations et surtout, améliorer le revenu des producteurs. Selon nos analyses, lorsqu’on investit 1.000 francs CFA dans le secteur de l’agriculture, on a deux fois plus d’impacts sur la réduction de la pauvreté. Les partenaires techniques et financiers sont persuadés que le Togo est aujourd’hui capable de relever les défis qu’ils s’est donnés pour sortir une large partie de la population de la pauvreté", a-t-il ajouté.
Pour le ministre togolais de l'agriculture de l'élevage et de la pêche, l’élaboration du PNIASA a démarré en mars 2007 et a été réalisée d’une façon participative sous le leadership du gouvernement, mais en collaboration étroite avec tous les acteurs dont principalement les producteurs.
"Le PNIASA compte cinq sous-programmes qui visent à générer une croissance agricole d’au moins 6% par an. Le PNIASA prendra progressivement en compte tous les projets pour leur apporter une valeur ajoutée, grâce au cadre institutionnel cohérent qu’il offre et aux financements novateurs qui sont prévus", a indiqué Messan Kossi Ewovor.

De retour de Notsé, Nicolas KOFFIGAN
Source : Savoir News


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

La SNPT a jusqu’au 30 novembre pour embaucher les jeunes de Kpémé et de Hahotoé Par lettre datée du 25 novembre, les jeunes des villages miniers de Kpémé et de Hahotoé donnent jusqu’au 30 novembre prochain au Directeur général de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) pour les embaucher. Autrement, ils vont mener des actions de revendications « à tous les niveaux », aussi bien au sein de l’entreprise qu’avec les populations des deux localités pour faire entendre raison. L’information a été donnée mercredi à Lomé par le Collectif des jeunes des villages miniers et propriétaires terriens et environnants, manœuvres exécutants de ladite localité en conférence » de presse. [ 11/26/2014 ]
Manifestation contre l’interdiction des sachets plastiques réprimée, 1 blessé et une dizaine d’arrestation Une dispersion de la manifestation contre l’interdiction des sachets plastiques a fait un blessé et une dizaine d’arrestation mardi 25 novembre à Abidjan. [ 11/26/2014 ]
le signe sur le billet de 100 Naira n'est pas juif Accablé d'accusation notamment de la part d'une organisation musulmane (MURIC), la présidence du Nigéria a répondu par un communiqué de presse. [ 11/26/2014 ]
La Banque centrale dévalue le naira La monnaie nationale nigérienne a connue une dévaluation en vue d’arrêter la chute de ses réserves de change. [ 11/26/2014 ]
Togo Telecom/Gestion et états financiers exercice 2007 : on comprend mieux la descente aux enfers de Togo Telecom sous Sam Pétchétibati Bikassam  Petit à petit, la mauvaise gestion et les malversations qui ont plongé l’une des sociétés les plus prospères du Togo au fond de l’abîme se font jour. Les rapports commandés par le gouvernement togolais commencent par livrer leurs secrets et le moins que l’on puisse dire, c’est que les togolais étaient loin, très loin d’imaginer la gestion approximative qui avait droit de cité dans cette société.  [ 11/26/2014 ]
6 milliards de dollars US de contrat d’exploration pétrolière signé avec ENI Un contrat d’exploration off-shore de six milliards de dollars a été signé entre les autorités ghanéennes et la compagnie italienne du pétrole ENI lundi 24 novembre. [ 11/25/2014 ]
L’épidémie à virus Ebola n’arrivera pas à freiner la croissance africaine L’épidémie à virus Ebola n’arrivera pas à freiner la croissance africaine, dans son ensemble, a estimé Knowdys Consulting Group qui note certes que la facture d’Ebola pourrait coûter plusieurs milliards USD d’ici à la fin 2015 au contribuable ouest-africain au cas où Ebola s’étend hors des trois pays actuellement touchés. [ 11/25/2014 ]
Numéro 1 du commerce illicite de cigarettes Sur le continent africain, l’Afrique du Sud se place en tête des pays africains les plus touchés par le commerce illicite de cigarettes. [ 11/25/2014 ]
Ahoomey-Zunu prône la qualité dans le processus de l’ITIE au Togo Les membres du Comité de pilotage de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) ont rencontré lundi le premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, a appris l’Agence de presse Afreepress. [ 11/25/2014 ]
La BCEAO innove dans les pays de l’UEMOA Selon la Banque mondiale, les économies des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) sont les moins performantes en matière d’accès au crédit. [ 11/25/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! | Offre bancaire sur rachat de credit banque à taux fixe.
EX-IN Consult
iciLome.com