Samedi, 25 Octobre 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
10e Foire de Lomé prévue du 23 novembre au 10 décembre: Les rencontres "B to B", le premier pas vers le Partenariat


  [10/9/2012 12:34:57 PM]  | Kiosque | SAVOIR NEWS | Lu :608 fois | Commenter
 

Togo  - Le Centre Togolais des Expositions et Foires (CETEF) de Lomé connaîtra sa 10ème Foire Internationale de Lomé du 23 novembre au 10 décembre 2012. Une manifestation devenue annuelle depuis 2009. La Foire Internationale de Lomé est devenue un grand rendez-vous de la promotion des produits et de l’économie.




Cette 10 ème édition se veut celle d’une grande maturité. Elle sera donc marquée surtout par le sceau du professionnalisme dans l’organisation des rencontres professionnelles. Des rencontres dénommées "B to B" (Buisines to Buisines).

LE "B TO B", QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le "B to B" (business to business) ou commerce interentreprises désigne les échanges de biens et de services réalisés entre les entreprises. Le marketing "B to B" représente l’ensemble des relations commerciales entre les entreprises et les professionnels.

POURQUOI DES RENCONTRES "B TO B" ?

Par les rencontres "B to B", la Foire Internationale de Lomé veut permettre aux entreprises de quitter le côté forain et d’être en contact direct avec d’autres entreprises pour discuter affaires. Durant une demi-journée, les opérateurs économiques discuteront sur leurs produits et services, leurs disponibilités, les conditions de transactions et les formes de partenariat à mettre en place entre eux.
Ces rencontres permettront aux participants de tirer leur épingle du jeu et de rendre leur participation plus rentable.

DANS QUEL CADRE SE FERONT CES RENCONTRES ?

Le CETEF-LOME aménagera sa grande salle en plusieurs cabines pour permettre aux entreprises d’être concentrées et de discuter en toute intimité durant 30 à 45 minutes.

QUE GAGNERONT LES OPERATEURS ECONOMIQUES ?

La participation aux séances "B to B" permettra le rapprochement des partenaires financiers et commerciaux, la rencontre de nouveaux partenaires d’affaires étrangers, selon leurs besoins, l’acquisition de nouvelles expériences et expertises; et d’ailleurs la signature de contrats d’affaires, la mise en place de contrats de représentation ou de distribution.

FRAIS DE PARTICIPATION AUX RENCONTRES "B to B"

- Forfait de 100. 000 F CFA pour les opérateurs économiques non participant à la Foire. Comprenant :
* Des rencontres personnalisées d’hommes d’affaires ;
* Un déjeuner de rencontres de groupes d’opérateurs économiques des pays invités ;
* Participation à la démonstration de systèmes de fabrication.

- Forfait de 50.000 F CFA pour les exposants à la Foire. Comprenant :
* Des rencontres personnalisées d’hommes d’affaires ;
* Un déjeuner de rencontres de groupes d’opérateurs économiques des pays invités ;
* Participation à la démonstration de systèmes de fabrication.

ENREGISTREMENT
L’enregistrement se fait au siège du CETEF-LOME et sur le site web de CETEF-LOME qui est le www.cetef.tg.

ENREGISTREMENT EN LIGNE
Vous pouvez spécifier dans ce profil :
- Quel genre de produit offrez-vous ?
- Quel genre de produit achetez-vous ?
- Les produits que vous aimeriez échanger avec les partenaires potentiels. FIN

Source : | SAVOIR NEWS


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Faible chiffre d'affaires des PME sénégalaises en 2012 (enquête) L’enquête nationale sur les petites et moyennes entreprises (ENPME), réalisée par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) et rendue publique jeudi à Dakar, a révélé une faiblesse du chiffre d’affaires réalisé par les PME sénégalaises en 2012. [ 10/23/2014 ]
1,4 milliard de FCFA de la BM pour le Pôle de croissance du Sahel La Banque mondiale a décidé d’allouer au Burkina Faso, une enveloppe de 1,4 milliard de FCFA pour la préparation du pôle de croissance du Sahel prévu pour démarrer en 2015, a-t-on appris auprès du ministère de l’Economie et des Finances. [ 10/23/2014 ]
Le Gouvernement burkinabé veut mieux organiser la commercialisation de l'or Le Gouvernement a adopté un projet de loi portant organisation de la commercialisation de l’or au Burkina Faso, a appris APA jeudi auprès du ministère en charge des Mines. [ 10/23/2014 ]
Yaoundé abritera un salon international du mécanisme agricole en juin 2015 Plus d'un millier de participants issus de plusieurs pays et organisations sont prévus lors d'un salon international du machinisme agricole dont la première édition est annoncée pour juin 2015 à Yaoundé, d'après les dirigeants de la Chambre d'agriculture, des pêches, de l' élevage et des forêts du Cameroun, promotrice de l'événement. [ 10/23/2014 ]
La Côte d'Ivoire veut relever le défi de la transformation industrielle locale Face au faible taux d'industrialisation du secteur agricole, les autorités ivoiriennes multiplient des initiatives pour pallier cet état de fait et émettent le voeu de relever le défi de la transformation locale des produits agricoles. [ 10/24/2014 ]
Djibouti a enregistré une croissance de 5% en 2013 Djibouti a enregistré une croissance de 5% en 2013, selon le dernier rapport annuel que vient de publier la Banque Centrale de Djibouti. [ 10/24/2014 ]
Seules 10% des terres arables sont cultivées Seules 10% des terres arables de Djibouti,soit un total de 1.815 exploitations agricoles, sont cultivées, selon une nouvelle étude indépendante locale. [ 10/24/2014 ]
Hausse vertigineuse des transferts d'argent de la diaspora camerounaise Les transferts d’argent de la diaspora en direction du Cameroun sont en constante augmentation et ils sont passés de 181 milliards de francs CFA en 2009 à 281,7 milliards de francs CFA en 2013, d’après des chiffres obtenus auprès de la division de la balance des paiements du ministère des Finances. [ 10/24/2014 ]
Près de 800 millions de dollars d’aide du FMI à partir de janvier 2015 Huit cent (800) millions de dollars, c’est le montant de l’aide financière que va octroyer le Fonds Monétaire International (FMI) dès janvier 2015 au Ghana pour freiner la dépréciation de sa monnaie et rétablir la confiance de ses investisseurs dans son économie en difficulté depuis le début de l’année. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Finances du Ghana Seth Terkper, le 22 octobre dernier.  [ 10/24/2014 ]
Croissance: une nouvelle baisse prévisionnelle pour 2014 Mercredi 22 octobre, les autorités sud-africaines ont annoncé une nouvelle prévision de croissance pour 2014. Pour la seconde fois, la croissance du pays de Nelson Mandela fléchit à 1,4% contre 2,7% annoncé en février dernier. [ 10/24/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Faites un devis sur cecomparateur mutuelle santé | voyance gratuite | voyance gratuite en ligne |
EX-IN Consult
iciLome.com