Mardi, 29 Juillet 2014 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Les perspectives économiques du Burkina sont favorables


  [5/28/2013 10:44:57 PM]  | Kiosque | Apanews | Lu :304 fois | Commenter
 

Burkina-Faso  - Les perspectives économiques du Burkina Faso sont favorables en 2013, selon le Rapport sur les perspectives africaines 2013 (PEA) publié chaque année par la Banque africaine de développement (BAD), le Centre de développement de l’OCDE, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).




La croissance du PIB en termes réels du Burkina Faso en 2012, selon les estimations provisoires, devrait s'afficher à 8 %, sous l'effet d'une campagne agricole satisfaisante et d'un environnement international favorable. Les perspectives de croissance économique en 2013 devraient suivre la même tendance qu'en 2012 entre 7 et 8 %, bénéficiant du dynamisme des secteurs primaire et tertiaire.

Toutefois, l'éventualité de chocs climatiques, voire la volatilité des cours des matières premières (or, pétrole) et l'insécurité régionale, susceptibles de résulter de la crise au Mali, constituent des risques.

L'économie reste fortement tributaire des activités agro-sylvo-pastorales et de l'exploitation des ressources minières. Outre l'exploitation minière qui ne cesse de prendre de l'importance au fil des années, la pression qu'exerce le croît démographique de 3.1 %, l'un des plus élevés de la sous-région, sur une agriculture extensive, est un risque majeur pour la dégradation accélérée de l'environnement dans un contexte d'aléas climatiques récurrents.

Les perspectives économiques en 2013 sont favorables et le taux de croissance prévisionnelle devrait se situer à 6,7 % voire au-delà contre 8 % en 2012.

Le maintien de la croissance serait imputable au dynamisme des secteurs primaire et tertiaire, qui constituent les secteurs moteurs de l'économie. Le secteur primaire, tiré par les sous-secteurs agriculture vivrière (11 % du PIB) et de rente (3,5 % du PIB) ainsi que l'élevage (11,3 % du PIB), constitue le socle de l'économie.

La production d'or, principal pilier du secteur secondaire, a connu une forte décélération en 2012 (0,7 %) contre une forte croissance de 39,4 % en 2011.

Cette situation est due au retard enregistré dans la mise en exploitation de la mine d'or de Bissa Gold, à une centaine de km de la capitale.

Cette tendance à la stabilisation de la production devrait se corriger à partir de 2013, avec la hausse attendue de la production d'au moins 10,4 %. Les pressions inflationnistes seront contenues en 2013 à 2,2 %, en dessous du seuil de convergence de l'Union économique et monétaire de l'Afrique de l'Ouest (UEMOA), contre 3,6 % en 2012.

Aussi, pour les années 2013 et 2014, l'économie burkinabé devrait demeurer dynamique sous l'impulsion des investissements dans les infrastructures prévues dans le cadre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) et la consommation privée.

Les projets d'investissements importants qui seront poursuivis sont l'Aéroport de Donsin, le pôle de croissance de Bagré, les constructions de routes au titre du Millenium Challenge Account et le programme d'électrification.
Source : | Apanews


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)

Dans la même rubrique

Une société sud-africaine entend implanter une usine des fertilisants La société sud-africaine Afri-Com entend implanter une usine de fabrication des fertilisants dans la capitale économique du Congo, Pointe-Noire, au sud du pays, a annoncé lundi à Brazzaville son directeur général, Christo Grobert. [ 7/28/2014 ]
L'UE et le Cameroun mettront en oeuvre un accord de partenariat économique Un nouvel accord de partenariat économique entre l'UE et le Cameroun doit entrer en vigueur prochainement, a annoncé lundi la Commission européenne. [ 7/28/2014 ]
Le Kenya a besoin de 685 millions USD pour améliorer l'accès à l'électricité Le Kenya a déclaré lundi qu'il est en train de négocier un prêt de la Banque africaine de développement (BAD) pour financer son plan visant à accroître l'offre d'électricité. [ 7/28/2014 ]
Le secteur pétrolier et gazier d'affiche toujours une croissance forte Le secteur pétrolier et gazier de l'Afrique continue d'afficher une croissance substantielle, et les nouvelles régions pétrolifères se développent à un rythme appréciable, selon un rapport publié mardi. [ 7/27/2014 ]
baisse historique du taux d'inflation passé à un chiffre Le Gouvernement guinéen se félicite de la baisse historique du taux d'inflation, qui est passé sous la barre des 10 %, rapporte un communiqué reçu dimanche à APA. [ 7/27/2014 ]
La pêche créera 5.000 emplois à l'horizon 2020 Le secteur de la pêche pourrait créer 2.500 à 5.000 nouveaux emplois directs à l'horizon 2020, et devenir ainsi un important pourvoyeur d'emplois s'il était protégé et bien géré, selon une nouvelle étude de la Banque Mondiale. [ 7/27/2014 ]
Sonatrach nomme un PDG par intérim le groupe gazier et pétrolier algérien Sonatrach a nommé dimanche à Alger Said Sahnoun comme PDP par intérim, en remplacement à Abdelhamid Zerguine, selon un communiqué du ministère de l'Energie cité par l'agence officielle APS. [ 7/27/2014 ]
La Côte d`Ivoire met le cap sur l`agriculture mécanisée Les autorités ivoiriennes et les experts s'accordent de la nécessité de mettre le cap sur l'agriculture mécanisée, après plusieurs décennies d'agriculture rudimentaire. [ 7/26/2014 ]
Kenya Airways va renforcer sa présence en Afrique de l'Ouest Kenya Airways va renforcer sa présence sur les liaisons aériennes en Afrique de l'Ouest à la suite du partenariat stratégique signé avec Delta Air Lines, en proposant des vols qui assureront la correspondance entre Monrovia (Liberia) et Accra (Ghana). [ 7/26/2014 ]
Le Sénégal lève 500 millions USD sur les marchés internationaux Le Sénégal a levé 500 millions de dollars (environ 250 milliards F CFA) sur les marchés internationaux, pour le financement notamment de ses projets d' infrastructures routières et d'énergie à haute rentabilité économique, annonce un communiqué du ministre sénégalais des Finances. [ 7/26/2014 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Offre de voyance gratuite immédiate en direct | Hotelsavecvue.com : Hôtel Lyon |
EX-IN Consult
iciLome.com