Samedi, 1 Août 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Les perspectives économiques du Burkina sont favorables


  [5/28/2013 10:44:57 PM]  | Kiosque | Apanews | Lu :407 fois | Commenter
 

Burkina-Faso  - Les perspectives économiques du Burkina Faso sont favorables en 2013, selon le Rapport sur les perspectives africaines 2013 (PEA) publié chaque année par la Banque africaine de développement (BAD), le Centre de développement de l’OCDE, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).




La croissance du PIB en termes réels du Burkina Faso en 2012, selon les estimations provisoires, devrait s'afficher à 8 %, sous l'effet d'une campagne agricole satisfaisante et d'un environnement international favorable. Les perspectives de croissance économique en 2013 devraient suivre la même tendance qu'en 2012 entre 7 et 8 %, bénéficiant du dynamisme des secteurs primaire et tertiaire.

Toutefois, l'éventualité de chocs climatiques, voire la volatilité des cours des matières premières (or, pétrole) et l'insécurité régionale, susceptibles de résulter de la crise au Mali, constituent des risques.

L'économie reste fortement tributaire des activités agro-sylvo-pastorales et de l'exploitation des ressources minières. Outre l'exploitation minière qui ne cesse de prendre de l'importance au fil des années, la pression qu'exerce le croît démographique de 3.1 %, l'un des plus élevés de la sous-région, sur une agriculture extensive, est un risque majeur pour la dégradation accélérée de l'environnement dans un contexte d'aléas climatiques récurrents.

Les perspectives économiques en 2013 sont favorables et le taux de croissance prévisionnelle devrait se situer à 6,7 % voire au-delà contre 8 % en 2012.

Le maintien de la croissance serait imputable au dynamisme des secteurs primaire et tertiaire, qui constituent les secteurs moteurs de l'économie. Le secteur primaire, tiré par les sous-secteurs agriculture vivrière (11 % du PIB) et de rente (3,5 % du PIB) ainsi que l'élevage (11,3 % du PIB), constitue le socle de l'économie.

La production d'or, principal pilier du secteur secondaire, a connu une forte décélération en 2012 (0,7 %) contre une forte croissance de 39,4 % en 2011.

Cette situation est due au retard enregistré dans la mise en exploitation de la mine d'or de Bissa Gold, à une centaine de km de la capitale.

Cette tendance à la stabilisation de la production devrait se corriger à partir de 2013, avec la hausse attendue de la production d'au moins 10,4 %. Les pressions inflationnistes seront contenues en 2013 à 2,2 %, en dessous du seuil de convergence de l'Union économique et monétaire de l'Afrique de l'Ouest (UEMOA), contre 3,6 % en 2012.

Aussi, pour les années 2013 et 2014, l'économie burkinabé devrait demeurer dynamique sous l'impulsion des investissements dans les infrastructures prévues dans le cadre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) et la consommation privée.

Les projets d'investissements importants qui seront poursuivis sont l'Aéroport de Donsin, le pôle de croissance de Bagré, les constructions de routes au titre du Millenium Challenge Account et le programme d'électrification.
Source : | Apanews


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Compétitivité économique: le Royaume est à féliciter et à soutenir, selon la BAD Le président de la Banque africaine de Développement (BAD), le rwandais Donald Kaberuka, quitte ses fonctions à la tête de l’institution bancaire africaine en septembre prochain, ceci après ses deux mandats riches pour les pays africains. Mais avant ce départ, il a tenu à rassurer le Maroc de la disponibilité de l’institution panafricaine qu’il a dirigé ces dernières années d’accompagner le Royaume chérifien dans sa marche royale vers le développement. [ 8/1/2015 ]
La prévision de croissance économique à nouveau revue à la baisse Sujette à deux grands attaques terroristes au cours du premier semestre de cette année 2015, la Tunisie est obligée de passer une nouvelle fois par la case révision à la baisse de sa croissance économique annuelle. [ 8/1/2015 ]
Hausse des prix des produits pétroliers Une augmentation des prix des produits pétroliers est attendue dans les prochains jours au Gabon, a appris APA des sources proches des circuits de commercialisation de ces produits. [ 8/1/2015 ]
La Bourse de Casablanca s’allie au London Stock Exchange Group La Bourse de Casablanca et le London Stock Exchange Group (LSEG), ont signé jeudi à Londres, un accord de partenariat pour le lancement d’un programme d’accompagnement dédié aux PME appelé « Elite », a annoncé vendredi la place casablancaise. [ 8/1/2015 ]
Début de la traque aux mauvais payeurs de l'Etat Les autorités burkinabè ont ouvert lundi une enquête parlementaire sur les fraudes fiscales par l'audition du ministre de l'Economie et des Finances. [ 7/29/2015 ]
Plus de 178 milliards pour la culture des fruits au Cameroun Le Cameroun envisage avec l’appui des partenaires au développement, en l’occurrence, l’Organisation mondiale pour l’agriculture (FAO) d’investir 178,5 milliards de francs CFA dans le cadre du Projet d'appui au développement de la culture des arbres fruitiers PADCAF) a-t-on appris mercredi auprès du ministère de l’Agriculture et du Développement rural. [ 7/29/2015 ]
Le Gabon table sur une croissance de 5,7% en 2016 La croissance économique du Gabon se situerait à 5,7% en 2016 contre 4,8% en 2015, a annoncé mardi à Libreville le ministre gabonais du Budget, Christian Magnagna. [ 7/29/2015 ]
BAD : la société financière Africa50 lancée à Casablanca Africa50, société financière créée par la Banque africaine de développement (BAD) et dédiée au financement des infrastructures, tient mercredi à Casablanca sa première assemblée générale en présence de ses pays membres souscripteurs. [ 7/29/2015 ]
Le Nigeria dépense plus de 2 milliards de dollars pour les importations de riz Le Nigeria a dépensé 2,41 milliards de dollars pour l'importation de riz entre janvier 2012 et mai 2015, a indiqué mardi le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria (CBN), M. Godwin Emefiele mardi. [ 7/29/2015 ]
La BAD accorde au Maroc un prêt et deux dons La Banque africaine de développement (BAD) a accordé mardi au Maroc un prêt et deux dons, d'un montant total de 114,5 millions de dollars, pour le financement du Programme d'appui à la compétitivité de l'économie marocaine (PACEM). [ 7/29/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com