Mercredi, 1 Juillet 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Les perspectives économiques du Burkina sont favorables


  [5/28/2013 10:44:57 PM]  | Kiosque | Apanews | Lu :400 fois | Commenter
 

Burkina-Faso  - Les perspectives économiques du Burkina Faso sont favorables en 2013, selon le Rapport sur les perspectives africaines 2013 (PEA) publié chaque année par la Banque africaine de développement (BAD), le Centre de développement de l’OCDE, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).




La croissance du PIB en termes réels du Burkina Faso en 2012, selon les estimations provisoires, devrait s'afficher à 8 %, sous l'effet d'une campagne agricole satisfaisante et d'un environnement international favorable. Les perspectives de croissance économique en 2013 devraient suivre la même tendance qu'en 2012 entre 7 et 8 %, bénéficiant du dynamisme des secteurs primaire et tertiaire.

Toutefois, l'éventualité de chocs climatiques, voire la volatilité des cours des matières premières (or, pétrole) et l'insécurité régionale, susceptibles de résulter de la crise au Mali, constituent des risques.

L'économie reste fortement tributaire des activités agro-sylvo-pastorales et de l'exploitation des ressources minières. Outre l'exploitation minière qui ne cesse de prendre de l'importance au fil des années, la pression qu'exerce le croît démographique de 3.1 %, l'un des plus élevés de la sous-région, sur une agriculture extensive, est un risque majeur pour la dégradation accélérée de l'environnement dans un contexte d'aléas climatiques récurrents.

Les perspectives économiques en 2013 sont favorables et le taux de croissance prévisionnelle devrait se situer à 6,7 % voire au-delà contre 8 % en 2012.

Le maintien de la croissance serait imputable au dynamisme des secteurs primaire et tertiaire, qui constituent les secteurs moteurs de l'économie. Le secteur primaire, tiré par les sous-secteurs agriculture vivrière (11 % du PIB) et de rente (3,5 % du PIB) ainsi que l'élevage (11,3 % du PIB), constitue le socle de l'économie.

La production d'or, principal pilier du secteur secondaire, a connu une forte décélération en 2012 (0,7 %) contre une forte croissance de 39,4 % en 2011.

Cette situation est due au retard enregistré dans la mise en exploitation de la mine d'or de Bissa Gold, à une centaine de km de la capitale.

Cette tendance à la stabilisation de la production devrait se corriger à partir de 2013, avec la hausse attendue de la production d'au moins 10,4 %. Les pressions inflationnistes seront contenues en 2013 à 2,2 %, en dessous du seuil de convergence de l'Union économique et monétaire de l'Afrique de l'Ouest (UEMOA), contre 3,6 % en 2012.

Aussi, pour les années 2013 et 2014, l'économie burkinabé devrait demeurer dynamique sous l'impulsion des investissements dans les infrastructures prévues dans le cadre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) et la consommation privée.

Les projets d'investissements importants qui seront poursuivis sont l'Aéroport de Donsin, le pôle de croissance de Bagré, les constructions de routes au titre du Millenium Challenge Account et le programme d'électrification.
Source : | Apanews


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)


Dans la même rubrique

Patronat marocain : La sortante Meriem Bensalah se met en course pour sa succession L’élection à la tête de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), c’est dans les prochains jours. Présent à la tête de ce regroupement des patrons d’entreprises marocaines depuis 2012, Meriem Bensalah Chaqroun a annoncé sa candidature pour un second mandat. [ 7/1/2015 ]
Plus d’achat sans carte bancaire pour certaines catégories d’objets A compter de ce 1er juillet, la transaction pour certains achats doit être faite par carte bancaire. C’est une obligation faite à toute personne, selon un décret paru au Journal officiel. Objectif, régulariser un tant soit peu l’économie nationale qui depuis quelques temps est menacée par le marché informel. La nouvelle donne a fixé des seuils pour chaque catégorie d’objets achetés. [ 6/30/2015 ]
De l’énergie commune pour les pays membre de la CEDEAO Plusieurs personnalités dont l’ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, les vice-présidents du Nigeria et du Ghana et les premiers ministres du Sénégal, du Burkina, du Mali, de Guinée, du Niger et du Togo, participent ce mardi à la cérémonie de lancement des leaders ouest-africains de l’énergie (GOAEL). [ 6/30/2015 ]
Adji Otèth Ayassor à Viennes pour la participation de l’OPEP à la rénovation de la route Sokodé-Bassar Le Fonds de développement de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OIFP) va participer de l’ordre de 12 millions de dollars américains à la réhabilitation de la route Sokodé-Bassar d’une distance de 57 km. [ 6/30/2015 ]
Sénégal Airlines: la compagnie perd de l'air Au Sénégal Airlines, tous les voyants sont au rouge. Baisse de la flotte, limitation des destinations, réduction du chiffre d'affaires et augmentation de la dette, rien ne va plus à la compagnie aérienne dirigée par Mayoro Racine. Et pour couronner le tout, 100 travailleurs ont été mis au chômage technique. [ 6/29/2015 ]
Après la levée partielle de l’embargo sur le diamant, cap sur la relance La relance en vue d’atteindre la barre des 900 000 voire 1 million de carats par an, quantité de diamants exploités sur toute l’étendue du territoire national avant la crise en République centrafricaine. Telle est désormais l’objectif de la Centrafrique après la levée partielle depuis vendredi dernier de l’embargo sur l’activité d’extraction et d’exportation cette richesse du pays. Une activité qui a malheureusement été suspendue pendant deux ans par l'assemblée du processus de Kimberley, l'organisation qui régule le commerce du diamant. Au lieu d’une levée totale, l’embargo n’a été levé que partiellement. [ 6/29/2015 ]
L'indice des prix à la consommation augmente de 5,5% sur les cinq premiers mois de 2015 L'indice des prix à la consommation en Algérie a augmenté de 5,5%% sur les cinq premiers mois de 2015, révèle samedi l'Office national des statistiques (ONS), cité par l'agence APS. [ 6/28/2015 ]
La Banque mondiale accorde 15 millions de dollars à la Guinée pour combattre la pauvreté La Banque mondiale vient d'accorder une enveloppe financière de 15 millions de dollars américains à la Guinée pour combattre la pauvreté dans les zones rurales fragiles du pays dans plusieurs préfectures. [ 6/28/2015 ]
Le Maroc accueillera la cérémonie finale des World Travel Awards 2015, 2016 et 2017 Le Maroc accueillera la cérémonie finale des World Travel Awards (WTA) pour trois années consécutives. Quelque 800 professionnels devraient prendre part à la première finale organisée au Maroc, avant les éditions de 2016 et 2017 qui auront respectivement lieu à Fès et à Casablanca. [ 6/28/2015 ]
Levée partielle de l’embargo sur le diamant centrafricain Un tient vaut mieux que deux tu l’auras, dit-on souvent. C’est la suite qui a été apparemment donnée à la requête de la Centrafrique sur la commercialisation de son diamant. La République Centrafricaine n'obtiendra que la levée partielle sur l'embargo sur son diamant. [ 6/27/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com