Jeudi, 23 Novembre 2017 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Les perspectives économiques du Burkina sont favorables


  [5/28/2013 10:44:57 PM]  | Kiosque | Apanews | Lu :778 fois | Commenter
 

Burkina-Faso  - Les perspectives économiques du Burkina Faso sont favorables en 2013, selon le Rapport sur les perspectives africaines 2013 (PEA) publié chaque année par la Banque africaine de développement (BAD), le Centre de développement de l’OCDE, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).




La croissance du PIB en termes réels du Burkina Faso en 2012, selon les estimations provisoires, devrait s'afficher à 8 %, sous l'effet d'une campagne agricole satisfaisante et d'un environnement international favorable. Les perspectives de croissance économique en 2013 devraient suivre la même tendance qu'en 2012 entre 7 et 8 %, bénéficiant du dynamisme des secteurs primaire et tertiaire.

Toutefois, l'éventualité de chocs climatiques, voire la volatilité des cours des matières premières (or, pétrole) et l'insécurité régionale, susceptibles de résulter de la crise au Mali, constituent des risques.

L'économie reste fortement tributaire des activités agro-sylvo-pastorales et de l'exploitation des ressources minières. Outre l'exploitation minière qui ne cesse de prendre de l'importance au fil des années, la pression qu'exerce le croît démographique de 3.1 %, l'un des plus élevés de la sous-région, sur une agriculture extensive, est un risque majeur pour la dégradation accélérée de l'environnement dans un contexte d'aléas climatiques récurrents.

Les perspectives économiques en 2013 sont favorables et le taux de croissance prévisionnelle devrait se situer à 6,7 % voire au-delà contre 8 % en 2012.

Le maintien de la croissance serait imputable au dynamisme des secteurs primaire et tertiaire, qui constituent les secteurs moteurs de l'économie. Le secteur primaire, tiré par les sous-secteurs agriculture vivrière (11 % du PIB) et de rente (3,5 % du PIB) ainsi que l'élevage (11,3 % du PIB), constitue le socle de l'économie.

La production d'or, principal pilier du secteur secondaire, a connu une forte décélération en 2012 (0,7 %) contre une forte croissance de 39,4 % en 2011.

Cette situation est due au retard enregistré dans la mise en exploitation de la mine d'or de Bissa Gold, à une centaine de km de la capitale.

Cette tendance à la stabilisation de la production devrait se corriger à partir de 2013, avec la hausse attendue de la production d'au moins 10,4 %. Les pressions inflationnistes seront contenues en 2013 à 2,2 %, en dessous du seuil de convergence de l'Union économique et monétaire de l'Afrique de l'Ouest (UEMOA), contre 3,6 % en 2012.

Aussi, pour les années 2013 et 2014, l'économie burkinabé devrait demeurer dynamique sous l'impulsion des investissements dans les infrastructures prévues dans le cadre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) et la consommation privée.

Les projets d'investissements importants qui seront poursuivis sont l'Aéroport de Donsin, le pôle de croissance de Bagré, les constructions de routes au titre du Millenium Challenge Account et le programme d'électrification.
Source : | Apanews


...
.
Publicité>



Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

La loi des finances rectificative votée au parlement hier Le projet de loi des finances rectificative 2017 a été votée à l'Assemblée nationale hier. [ 11/22/2017 ]
Le FMI appelle à prendre des mesures vigoureuses et bien conçues pour faire redémarrer la croissance en Afrique subsaharienne Le bureau du Fonds monétaire international (FMI) au Togo a présenté jeudi 9 novembre à Lomé, le rapport 2017 sur les perspectives économiques en Afrique subsaharienne. C’était lors d’une rencontre d’échange présidée par le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya. Selon ce rapport, des défis majeurs se posent à l’économie des pays de l’Afrique subsaharienne.  [ 11/11/2017 ]
Les États-Unis et la Côte d’Ivoire signent un Compact de 525 millions de dollars WASHINGTON, D.C. – 7 novembre 2017 – Le Millennium Challenge Corporation (MCC) du gouvernement des États-Unis et le gouvernement de la République de Côte d’Ivoire ont signé aujourd’hui un Compact pour un montant de 524.7 millions de dollars afin de stimuler la croissance économique et réduire la pauvreté en Côte d’Ivoire, en favorisant la stabilité régionale et de nouvelles opportunités d’affaires. Le Président de la Côte d’Ivoire, S.E.M. Alassane Ouattara et le PDG par intérim du MCC, Monsieur Jonathan Nash ont rejoint Monsieur John Sullivan, Sous-secrétaire d’Etat américain dans les locaux du Département d’État à Washington, D.C., pour la cérémonie de signature. [ 11/9/2017 ]
Problématique de Réduction de la dette publique du Togo : Les solutions du FMI L’économie togolaise bien que prometteuse, est aujourd’hui, sur un terrain glissant. Ceci, si la crise sociopolitique actuelle perdure. C’est, du moins, ce qui ressort d’une mission du Fonds Monétaire International (Fmi) qui a séjourné du 23 au 30 octobre 2017 à Lomé.  [ 11/8/2017 ]
MCC : Le Togo plus proche des milliards du programme Compact Presque deux (2) ans après son éligibilité au programme Treshold, le Togo a validé les trois (3) critères d’éligibilité requis pour le programme Compact, le programme le plus consistant du Millenium Challenge Corporation (MCC).  [ 11/4/2017 ]
MetaTrader 4 Français - Avis MT4 MetaTrader 4 français est la plateforme de trading de référence dans le courtage en ligne. Testez le logiciel trader MT5 pour vous faire votre propre avis! [ 10/27/2017 ]
Togocom en chiffres Thomas Koumou continue son analyse sur la transformation de la société Togotelecom en Togocom. [ 9/23/2017 ]
Parlement: ce que gagne un député sénégalais L’émolument d’un élu du peuple au Sénégal s’estime à plus d’un million de francs cfa. Ce salaire s’accompagne également de plusieurs autres avantages. [ 9/19/2017 ]
Thomas Koumou : « …la politique économique ne nous permet à ce jour d’espérer une amélioration » Le président de « Veille Econnomique », Thomas Dodji Koumou revient cette semaine avec la suite de son analyse sur le dossier Togotelecom. Lisez plutôt !  [ 9/20/2017 ]
Thomas Koumou à propos de Togocom : « Il apparaît des incohérences graves dans les chiffres annoncés par les gouvernants » L’expert en économie a commencé depuis deux semaines à édifier l’opinion sur la supercherie qui se déroule dans ce que le gouvernement appelle « fusion » de Togotelecom et Togocel. Le président de Vielle Economique, Thomas Koumou poursuit son analyse cette semaine. Lecture !  [ 9/13/2017 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► 
► 
► 
► 

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires
. | . | www.voirbonfilm.com |Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle ! | credit consommation avec moncredit.org .