Vendredi, 30 Janvier 2015 | .    Boutique  |  Immobilier  |  Publicité   
.
Home| Sport| Actualités| Forum| Opinions| Annuaire| Annonces| Rencontres| Vidéos| Photos| Togo|
 Immobilier 
Proposer un site web  | Répertoire du web togolais
Loading
Les perspectives économiques du Burkina sont favorables


  [5/28/2013 10:44:57 PM]  | Kiosque | Apanews | Lu :372 fois | Commenter
 

Burkina-Faso  - Les perspectives économiques du Burkina Faso sont favorables en 2013, selon le Rapport sur les perspectives africaines 2013 (PEA) publié chaque année par la Banque africaine de développement (BAD), le Centre de développement de l’OCDE, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).




La croissance du PIB en termes réels du Burkina Faso en 2012, selon les estimations provisoires, devrait s'afficher à 8 %, sous l'effet d'une campagne agricole satisfaisante et d'un environnement international favorable. Les perspectives de croissance économique en 2013 devraient suivre la même tendance qu'en 2012 entre 7 et 8 %, bénéficiant du dynamisme des secteurs primaire et tertiaire.

Toutefois, l'éventualité de chocs climatiques, voire la volatilité des cours des matières premières (or, pétrole) et l'insécurité régionale, susceptibles de résulter de la crise au Mali, constituent des risques.

L'économie reste fortement tributaire des activités agro-sylvo-pastorales et de l'exploitation des ressources minières. Outre l'exploitation minière qui ne cesse de prendre de l'importance au fil des années, la pression qu'exerce le croît démographique de 3.1 %, l'un des plus élevés de la sous-région, sur une agriculture extensive, est un risque majeur pour la dégradation accélérée de l'environnement dans un contexte d'aléas climatiques récurrents.

Les perspectives économiques en 2013 sont favorables et le taux de croissance prévisionnelle devrait se situer à 6,7 % voire au-delà contre 8 % en 2012.

Le maintien de la croissance serait imputable au dynamisme des secteurs primaire et tertiaire, qui constituent les secteurs moteurs de l'économie. Le secteur primaire, tiré par les sous-secteurs agriculture vivrière (11 % du PIB) et de rente (3,5 % du PIB) ainsi que l'élevage (11,3 % du PIB), constitue le socle de l'économie.

La production d'or, principal pilier du secteur secondaire, a connu une forte décélération en 2012 (0,7 %) contre une forte croissance de 39,4 % en 2011.

Cette situation est due au retard enregistré dans la mise en exploitation de la mine d'or de Bissa Gold, à une centaine de km de la capitale.

Cette tendance à la stabilisation de la production devrait se corriger à partir de 2013, avec la hausse attendue de la production d'au moins 10,4 %. Les pressions inflationnistes seront contenues en 2013 à 2,2 %, en dessous du seuil de convergence de l'Union économique et monétaire de l'Afrique de l'Ouest (UEMOA), contre 3,6 % en 2012.

Aussi, pour les années 2013 et 2014, l'économie burkinabé devrait demeurer dynamique sous l'impulsion des investissements dans les infrastructures prévues dans le cadre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) et la consommation privée.

Les projets d'investissements importants qui seront poursuivis sont l'Aéroport de Donsin, le pôle de croissance de Bagré, les constructions de routes au titre du Millenium Challenge Account et le programme d'électrification.
Source : | Apanews


.
Publicité>



Imprimer | Commenter  

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 
(Cliquez une seule fois!)
.

Dans la même rubrique

Les coûts de création d’entreprises encore réduits au Togo Depuis le 22 janvier 2015, créer une entreprise au Togo devient encore moins cher pour les opérateurs économiques. L’Office togolais des recettes (OTR) a procédé à une revue sensible à la baisse de la redevance pour ce faire en supprimant la redevance relative à la déclaration d’existence.  [ 1/29/2015 ]
Explosion des conflits employeurs-employés dans le secteur privé : Près de 600 dossiers devant les tribunaux chaque mois Dans un contexte de rareté de l’emploi malgré toutes les initiatives mises en places par les pouvoirs publics, les conflits individuels du travail connaissent paradoxalement un accroissement exponentiel, dû en partie aux méthodes expéditives de certains employeurs en violation du Code de travail et contestées par le salariés ; mais également à des employés, même encore minoritaires, de mieux en mieux informés de leurs droits. De fait, ce sont près de six cent (600) dossiers que connaissent chaque mois les tribunaux compétents en matière de travail. [ 1/29/2015 ]
Le Togo fait le bilan de l’Aide publique au développement De 2006 à 2013, l’aide au développement reçue par le Togo a été en constante progression à l’exception de 2009. Mais après 2009, l’aide a accru pour s’établir à 435,126 millions de dollars en 2012 puis a chuté en 2013 à 378,67 millions de dollars. En 2013, ces montants comprennent les dons pour plus de 237 millions de dollars soit 62,72% et les prêts, 141,18 millions, soit 37,28%.  [ 1/29/2015 ]
Groupe Banque Populaire : Le statut CFC octroyé à sa filiale l`AMIFA Moins d’un an après sa création, Atlantic Microfinance for Africa (AMIFA), vient d’obtenir le statut CFC. Filiale du Groupe marocain Banque Populaire (GBP), AMIFA est une holding qui comme son nom l’indique, est spécialisée dans la microfinance. [ 1/28/2015 ]
La Banque mondiale a investi en 5 ans 300 millions de dollars au Togo à travers une dizaine de projets La Banque mondiale finance depuis 5 ans une dizaine de projets au Togo, ce qui équivaut à 300 millions de dollars américains. C’est ce qui ressort de la rencontre qui a eu lieu mardi à la Primature entre le premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu et le Directeur des opérations de l’institution bancaire au Togo, Diagana Ousmane, a appris l’Agence de presse Afreepress. [ 1/28/2015 ]
Environ 600 000 tonnes de noix de cajou seront produits en 2015 1er producteur africain de noix de cajou, la Côte d‘Ivoire entend consolider sa place en Afrique. Le pays attend une production record de 600 000 tonnes de noix brutes de cajou au cours de la campagne 2014-2015. Cette information a été donnée vendredi par le Conseil du coton et de l'anacarde à la fin d'un atelier organisé sur l'opérationnalisation des Comités de veille pour le suivi de la commercialisation de l'anacarde. [ 1/27/2015 ]
La baisse du prix des produits pétroliers non encore ressentie sur les produits de première nécessité Le prix du baril du pétrole connaît depuis quelques mois, une baisse généralisé sur le marché international. Selon les dernières données, ce prix a connu une baisse jusqu’à moins de 50 dollars Américain. Cette situation baissière du prix du baril du pétrole a amené le gouvernement Togolais à réduire par deux (2) fois le prix des produits pétroliers à la pompe. Une 1ère fois le 15 décembre 2014 et une seconde fois le 14 janvier 2015. [ 1/27/2015 ]
Les chefs et agents d’entreprises et membres de la CCIT à l’école du management de la qualité Les chefs et agents d’entreprises, membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) sont en formation ce lundi à Lomé sur le thème « management de la qualité ». Cette session a été ouverte en présence du président de la CCIT, Germain Essohounam Meba, a appris l’Agence de presse Afreepress.  [ 1/27/2015 ]
Gestion intégrée des finances publiques : Un nouveau cadre en gestation Pour un meilleur climat des affaires au Togo, les premières autorités se sont engagées dans un vaste chantier de modernisation de l’administration ainsi que des finances publiques. Et après l’introduction de la politique du budget programme, un nouveau cadre pour une meilleure coordination est en gestation. Ainsi, pour permettre aux acteurs concernés de s’imprégner de cette innovation, un séminaire est organisé depuis ce lundi 26 janvier 2015 à Lomé. [ 1/27/2015 ]
Journée Internationale des douanes : Le commissariat général table sur la gestion coordonnée des frontières Démarrées par une course populaire hier dimanche 25 janvier 2015 à Lomé, les activités de la journée internationale des douanes s’est poursuivi ce lundi 26 janvier 2015 à l’hôtel Sarakawa par une conférence-débat autour du thème « la gestion coordonnée des frontières-une démarche participative pour tous les acteurs ». [ 1/27/2015 ]
Autres titres de cette Rubrique

Accueil | Contactez-nous | Horoscope | voyance gratuite en ligne | Demandez une voyance gratuite amour Maintenant! |
EX-IN Consult
iciLome.com