Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 3:19:39 AM Mardi, 22 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Hôtellerie/Crise économique : Compression, fermeture... alerte rouge sur les grands hôtels de Lomé


  [2/6/2018 9:23:42 PM]  | Kiosque | Lalternative-togo.com | Lu :8609 fois | Commenter
 

Togo  - La crise économique qui paralyse actuellement le pays frappe de plein fouet le secteur hôtelier. Pendant que dans la région, notamment à Accra, Cotonou, Ouagadougou, Abidjan etc., les hôtels affichent plein, à Lomé les clients se font rares dans la plupart des grands hôtels. La fin d’année a été plus que catastrophique et la nouvelle année n’augure rien de bon. A Palm Beach, Sarakawa, Eda Oba, Sancta Maria, 2 Février et autres, le moral est au plus bas. La situation est tellement grave que certains établissements ont décidé carrément de fermer.




C’est le cas de Palm Beach, un hôtel emblématique de la ville de Lomé en bordure de mer qui s’apprête à mettre la clé sous le paillasson dans les jours qui arrivent. Une note a d’ailleurs été adressée au personnel dans ce sens. Les promoteurs de Palm Beach, les délégués du personnel et l’Inspection du travail sont actuellement en discussion sur le sort des employés. Non loin de là, à IBIS, ancien hôtel du Benin, le plus ancien établissement hôtelier du Togo, la situation n’est pas rose non plus. Mais pour l’heure, on n’envisage pas une solution radicale, même si elle reste une éventualité. Depuis le mois de décembre, l’hôtel Sancta Maria en bordure de mer aussi a sensiblement réduit les jours de travail de son personnel. C’est désormais 15 jours dans le mois pour tout le monde, avec des incidences sur les salaires. Non loin de la Colombe de de la paix, un hôtel situé sur le boulevard allant vers le carrefour GTA, s’est délesté d’une grande partie de son personnel. A l’hôtel du 2 Février précédemment Radisson Blu, c’est totalement le naufrage.


Non seulement le retrait de la marque mondialement reconnue Radisson Blu a eu un impact sur l’affluence, mais en plus les prix exorbitants repoussent une clientèle nationale totalement dépourvu de moyens. Cet hôtel est devenu depuis quelques mois une place des fêtes pour certains rares nantis de la capitale qui s’y rendent pour célébrer leur anniversaire et autres. L’Hôtel du 2 Février est un autre scandale qui saute aux yeux. Comment avec cette rareté de clients, les promoteurs vont-ils rembourser les milliards pris dans les banques togolaises et régionales pour sa rénovation?


A l’intérieur du pays, la situation est des plus désastreuses et les hôtels appartenant au gouvernement sont dans un état lamentable. La désertion des hôtels au Togo avec les conséquences qui s’en suivent est un indicateur essentiel de la santé économique du pays. On n’a plus besoin de porter des loupes ou des jumelles pour se rendre compte que l’économie togolaise est au creux de la vague et y restera longtemps tant que le régime de Faure Gnassingbé s’opposera aux réformes politiques, gage de la stabilité et de la confiance, des éléments qui rassurent les investisseurs.


Dans un pays marqué par une crise sociale aiguë avec des grèves dans tous les secteurs, les déflatés de ces hôtels vont rejoindre la vague des chômeurs qui constituent une bombe à retardement. Des sources évoquent d’ailleurs la délocalisation de plusieurs entreprises et sociétés du Togo vers le Ghana. La soi-disant reprise en main de la situation dont se réjouissent certains proches de Faure Gnassingbé parait bien un leurre, tant le niveau de délitement et de désagrégation de tous les pans de l’économie est sans précédent.

L’ALTERNATIVE
Source : | Lalternative-togo.com


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Mines: des investissements massifs sans précédent dans le secteur minier Dans le secteur minier, l’intérêt des investisseurs s’est traduit par de nouveaux projets, et la relance de projets en souffrance, à travers la mobilisation de plus de 10 milliards de dollars de 2011 à date, dont plus de 3 milliards de dollars actuellement en cours d’exécution sur le terrain. Ainsi, les montants mobilisés pendant les 8 dernières années représentent plus du double de ceux investis sur les 52 ans d’indépendance avant 2011 (moins de 5 Milliards). [ 1/16/2019 ]
Filière mangue: 180000 tonnes par an, 3ème fournisseur du marché européen Avec une production d’environ 180 000 tonnes par an, la mangue fraîche est le 3ème fruit exporté par la Côte d’Ivoire. Le pays en est le 3ème fournisseur du marché européen, avec 32 400 tonnes annuellement. Au niveau national, les difficultés d’écoulement liées à l’étroitesse du marché intérieur et les maladies des fruits provoquent le pourrissement de près de 40 % de la production. [ 1/16/2019 ]
Ciment: une production en hausse de 1 million de tonnes Le secteur du ciment a repris des couleurs en Côte d’Ivoire. Les mesures gouvernementales en faveur de la mise en service de nouvelles unités de production lui ont donné un regain de vitalité. La production nationale est passée de 2,5 millions de tonnes en 2015 à 3,5 millions de tonnes en 2017. [ 1/15/2019 ]
L’OTR présente le nouveau code de la fiscalité et de la douane Ce lundi à Lomé, lors d’une conférence de presse, l’Office Togolaise des Recettes (OTR) a présenté aux professionnels des média les innovations apportées au nouveau code général des impôts et le livre des procédures fiscales. Selon les responsables de cette régie financière, ces modifications tiennent compte des orientations économiques définies par le gouvernement, notamment la mise en place d’une fiscalité rentable, ouverte à l’investissement privé national et internationale et basée sur un système déclaratif simplifié à l’égard de petites et moyennes entreprises locales.  [ 1/15/2019 ]
Démission du président de la Banque mondiale La Banque Mondiale devra se trouver un nouveau président d’ici le mois prochain. L’actuel président de l’institution financière, Jim Yong Kim a rendu le tablier. [ 1/8/2019 ]
Fumer dans les lieux publics et l’utilisation du téléphone au volant: des peines d’amendes de nouveaux en vigueur Une campagne de sensibilisation sur plusieurs interdits a cours dans les communes de Marcory, Cocody et de Yopougon. Il s’agit de la première phase de sensibilisation-terrain sur l’interdiction notamment de fumer dans les lieux publics et du téléphone au volant. [ 1/3/2019 ]
N’Zerekore, la campagne de commercialisation du café-cacao 2018-2019 officiellement lancée Ce rendez-vous annuel des acteurs de la filière café-cacao a mis l'accent cette année sur l'amélioration de la qualité du label guinée. Une manière d'éviter les énormes pertes liées à la baisse de la valeur sur les marchés sous régionaux et internationaux. C'est le ministre de la pêche qui a présidé la cérémonie de lancement de cette campagne au nom de son homologue du commerce. [ 1/3/2019 ]
Ouagadougou- Bobo-Dioulaso: Air Burkina assure la liaison 7/7 La compagnie Air Burkina effectue désormais, des vols quotidiens aller-retour, sur la ligne Ouagadougou Bobo-Dioulasso. Si le vol inaugural a été effectué le 21 décembre dernier, la desserte quotidienne débutera à partir de janvier 2019. [ 12/31/2018 ]
Banque Atlantique soutient la réalisation d’un projet de développement durable en faveur de l’école primaire GOROU BERI de Niamey Banque Atlantique, filiale du groupe Banque Centrale Populaire, soutient dans une démarche solidaire et citoyenne, la réalisation d’un projet de développement durable en faveur de l’école primaire GOROU BERI de Niamey, en partenariat avec le Ministère de l’Enseignement Primaire. [ 12/31/2018 ]
CNC : Sani Yaya se félicite des performances économiques Le Conseil National du Crédit (CNC) à tenue ce jeudi dernier sa 4ème réunion annuelle à Lomé. Présidant cette rencontre, le ministre de de l’Economie et des Finances, Sani Yaya s’est entouré de quelques hôtes, notamment le Directeur de la BCEAO et le ministre en charge de la Planification. Au sortir de cette 4ème réunion annuelle du CNC, Sani Yaya s’est réjoui de l’état de santé de l’économie togolaise qui se porte bien.  [ 12/29/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .