Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 9:55:54 AM Lundi, 15 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Hôtellerie/Crise économique : Compression, fermeture... alerte rouge sur les grands hôtels de Lomé


  [2/6/2018 9:23:42 PM]  | Kiosque | Lalternative-togo.com | Lu :7506 fois | Commenter
 

Togo  - La crise économique qui paralyse actuellement le pays frappe de plein fouet le secteur hôtelier. Pendant que dans la région, notamment à Accra, Cotonou, Ouagadougou, Abidjan etc., les hôtels affichent plein, à Lomé les clients se font rares dans la plupart des grands hôtels. La fin d’année a été plus que catastrophique et la nouvelle année n’augure rien de bon. A Palm Beach, Sarakawa, Eda Oba, Sancta Maria, 2 Février et autres, le moral est au plus bas. La situation est tellement grave que certains établissements ont décidé carrément de fermer.




C’est le cas de Palm Beach, un hôtel emblématique de la ville de Lomé en bordure de mer qui s’apprête à mettre la clé sous le paillasson dans les jours qui arrivent. Une note a d’ailleurs été adressée au personnel dans ce sens. Les promoteurs de Palm Beach, les délégués du personnel et l’Inspection du travail sont actuellement en discussion sur le sort des employés. Non loin de là, à IBIS, ancien hôtel du Benin, le plus ancien établissement hôtelier du Togo, la situation n’est pas rose non plus. Mais pour l’heure, on n’envisage pas une solution radicale, même si elle reste une éventualité. Depuis le mois de décembre, l’hôtel Sancta Maria en bordure de mer aussi a sensiblement réduit les jours de travail de son personnel. C’est désormais 15 jours dans le mois pour tout le monde, avec des incidences sur les salaires. Non loin de la Colombe de de la paix, un hôtel situé sur le boulevard allant vers le carrefour GTA, s’est délesté d’une grande partie de son personnel. A l’hôtel du 2 Février précédemment Radisson Blu, c’est totalement le naufrage.


Non seulement le retrait de la marque mondialement reconnue Radisson Blu a eu un impact sur l’affluence, mais en plus les prix exorbitants repoussent une clientèle nationale totalement dépourvu de moyens. Cet hôtel est devenu depuis quelques mois une place des fêtes pour certains rares nantis de la capitale qui s’y rendent pour célébrer leur anniversaire et autres. L’Hôtel du 2 Février est un autre scandale qui saute aux yeux. Comment avec cette rareté de clients, les promoteurs vont-ils rembourser les milliards pris dans les banques togolaises et régionales pour sa rénovation?


A l’intérieur du pays, la situation est des plus désastreuses et les hôtels appartenant au gouvernement sont dans un état lamentable. La désertion des hôtels au Togo avec les conséquences qui s’en suivent est un indicateur essentiel de la santé économique du pays. On n’a plus besoin de porter des loupes ou des jumelles pour se rendre compte que l’économie togolaise est au creux de la vague et y restera longtemps tant que le régime de Faure Gnassingbé s’opposera aux réformes politiques, gage de la stabilité et de la confiance, des éléments qui rassurent les investisseurs.


Dans un pays marqué par une crise sociale aiguë avec des grèves dans tous les secteurs, les déflatés de ces hôtels vont rejoindre la vague des chômeurs qui constituent une bombe à retardement. Des sources évoquent d’ailleurs la délocalisation de plusieurs entreprises et sociétés du Togo vers le Ghana. La soi-disant reprise en main de la situation dont se réjouissent certains proches de Faure Gnassingbé parait bien un leurre, tant le niveau de délitement et de désagrégation de tous les pans de l’économie est sans précédent.

L’ALTERNATIVE
Source : | Lalternative-togo.com


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Le Chef de l’Etat a eu une séance de travail avec une Mission du FMI Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a eu une séance de travail, ce mercredi 03 octobre 2018, au Palais de la Présidence de la République, avec une Mission d’évaluation du Fonds Monétaire International (FMI), présente à Abidjan depuis le 19 septembre 2018.  [ 10/4/2018 ]
Economie: création du Haut Conseil pour l’Investissement au Niger Le Conseil des Ministres a examiné et adopté un décret portant création du Haut Conseil pour l’Investissement au Niger (HCIN). [ 10/2/2018 ]
Economie : Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, échange avec le Fonds Monétaire International Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a eu ce mardi 25 septembre 2018 à Abidjan, une séance de travail avec une mission du Fonds Monétaire International (FMI). Cette mission séjourne en Côte d’Ivoire dans le cadre de sa ‘’Quatrième Mission d’Evaluation du Programme Economique et Financier’’. [ 9/26/2018 ]
Lutte contre la fraude: le Secrétaire d’Etat Moussa SANOGO annonce le déroulement d’un programme par les Douanes ivoiriennes pour mettre fin à ce phénomène Depuis le 10 septembre dernier, les services des douanes ont saisi 170 tonnes de sucre déclarées en transit pour le Mali qui étaient sur le point d’être déversées sur le marché ivoirien. [ 9/25/2018 ]
Calavi: vers la construction de 944 logements sociaux Un projet de construction de logements sociaux dans la commune de Calavi a reçu l’appui financier de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD). Cet apport s’estime à 20 milliards de francs Cfa. [ 9/25/2018 ]
La CRRH-UEMOA lance avec la Banque mondiale un projet de promotion du financement de l’habitat abordable de 155 millions de dollars La Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA (CRRH-UEMOA), la Commission de l’UEMOA, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et la Banque Mondiale ont officiellement lancé, ce vendredi 20 septembre 2018 à l’hôtel Ivoire à Abidjan, le Projet régional Banque Mondiale/UEMOA pour la Promotion du Financement de l’Habitat Abordable dans l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Ce projet vise l’amélioration du financement de l’habitat dans l’UEMOA, en particulier pour les populations à revenus modestes et/ou irréguliers. [ 9/24/2018 ]
Évaluation 2017 des politiques et des institutions en Afrique (CPIA) : une situation globalement identique à celle de 2016 La dernière évaluation des politiques et institutions publiques en Afrique subsaharienne réalisée par la Banque mondiale révèle une situation globalement inchangée en 2017, alors qu’elle s’était dégradée l’année précédente. [ 9/15/2018 ]
L'Union européenne débloque 138 millions d'euros d'aides humanitaire et au développement en faveur de la région africaine du lac Tchad Le nouveau financement de l'UE aidera les populations vulnérables au Nigeria, au Niger, au Tchad et au Cameroun. La crise humanitaire dans le bassin du lac Tchad, en Afrique, qui touche des régions du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Cameroun, continue de s'aggraver en raison de la persistance de la violence, de l'insécurité et de la dégradation de l'environnement. Pour aider les populations les plus vulnérables, la Commission a annoncé aujourd'hui une enveloppe supplémentaire de 138 millions d'euros combinant aide humanitaire et aide au développement. Ce financement fait partie d'un programme d'aides global de l'Union européenne pour la région, doté au total de 232 millions d'euros. [ 9/12/2018 ]
Validation par les experts régionaux d’un acte additionnel destiné à améliorer les opérations douanières en Afrique de l’ouest Les experts douaniers des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), ont exhorté la Commission à apporter son appui à la mise en application de l’Acte additionnel sur l’assistance administrative mutuelle et la coopération entre les administrations douanières de la région. [ 9/12/2018 ]
Le Rgph 2019 "minutieusement et efficacement" préparé Dans le cadre des travaux préparatifs du Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) 2019, un décaissement de plus de 3 milliards de Fcfa a été effectué par le gouvernement. La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba a rassuré du bon déroulement des préparatifs.  [ 9/10/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .